† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Be Brave Is Really Dangerous in Some Situations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Be Brave Is Really Dangerous in Some Situations
Sam 29 Sep - 18:53

Me voilà lever depuis six heure du matin. Pourquoi m'être levée si tôt? Et bien je me devais de me préparer à faire quelque chose dont je ne serais pas fière du tout.
J'enfila des vêtements noirs que j'avais posé sur le bout de mon lit, la veille, un t-shirt noir, un jean moulant en cuir noir et une paire de botte noire à talon et me coiffa rapidement, attachant bien mes cheveux en queue de cheval. Je me regarda un dernier moment, puis souffla un bon coup en prenant rapidement mon sac, un peu lourd, rempli d'appareil utile me permettant de prendre en photo quelques éléments qui me permettrait d'écrire un article énorme.
Où allais-je? Au bureau du chef du parti conservateur. Au bureau de monsieur Aihara Takuya. Suis-je folle d'allée dans son bureau? Je crois que oui, mais je pense qu'il est dans mon devoir de savoir qu'est-ce qu'il peut bien cacher dans son bureau. Ce Aihara Takuya est d'une beauté à vous aveuglez. Je pense qu'aucune fille ne peut résister à son charme... Enfin, pour ma part, je pense que j'ai bien réussi à ne pas y résister et ne voterais en aucun cas pour son parti. Et puis, il m'inspire rien de bon! Enfin, je crois que c'est typique à Tokyo qu'il y ait des gens qui n'inspire rien de bons, même quand ils ont des allures de dieux grecques.
J'enfila ma paire de lunette de soleil, puis referma la porte de chez moi à clé. Je monta au volant de ma voiture et me dirigea vers l'immeuble ou était le bureau du secrétaire du chef de l'Etat.
Après être arrivée devant l'immeuble, je pris une grande inspiration et je descendis enfin de la voiture, me dirigeant, confiante, à l'entrée. J'alla rapidement à l’accueil et je prétexta avoir un rendez-vous avec le chef du parti conservateur et pus facilement entrer, sans qu'on me demande mon prénom. Bravo les hôtesses d'accueil! N'importe qui pouvait aller voir le secrétaire du chef d'Etat ou quoi? Je soupira, hochant de la tête de gauche à droite.
Je monta dans un ascenseur, allant au cinquième étage, comme me l'avait bien indiqué l’hôtesse, puis me dirigea vers le bureau et au moment ou j'allais toquer à la porte, une femme sortie de nulle part et se plaqua contre la porte.

-Bonjour. J'ai rendez-vous avec Monsieur Aihara...

Elle me regarda un moment, me souriant toujours, puis se décala de la porte.

-Vous êtes pile à l'heure mademoiselle Haruka! Me dit-elle en m'ouvrant la porte du bureau.

Je la regarda un moment, puis reprenant mes esprits, j'entra dans le bureau, bien ranger. Aucun papier ne traîner dans cette pièce. Je tourna mon visage vers la secrétaire et remarqua qu'elle était sortie du bureau et avait refermé la porte derrière elle.
Je soupira un bon coup, puis sortis mon appareil photo de mon sac et ainsi que mon mini PC portable que je brancha avec l'ordinateur présent sur le bureau et me mis a transférer tous les dossiers sur le mien, tout en fouillant dans de nombreux tiroir a la recherche de dossier compromettant ou autre.
Je pris en photo plusieurs dossier d'employé travaillant ou ayant travaillé pour le chef du parti conservateur et au moment ou je m’apprêtais a refermé le tiroir, je sentis un objet bougé au fond, je releva tous les dossier, puis remarqua une sorte de petit coffre et l'ouvris assez facilement avec une barrette que j'avais dans les cheveux. Le petit coffre ouvert, une étrange lumière y sortit et je recula rapidement, plissant les yeux, puis après un moment, je me rapprocha du tiroir et y trouva un livre. Un livre pas comme les autres. Je souffla un bon coup et regarda un moment le livre, il avait l'air d'avoir été décoré avec des feuilles d'or et n'avait pas du tout l'air d'être écrit d'une langue que je connaissais. Je me pinça la lèvre, puis ma main se rapprocha doucement de l'objet, mais ayant entendu des gens discutés, je referma le coffre, replaça les dossiers, puis claqua le tiroir, rangeant mon appareil photo ainsi que mon PC portable et ne me rendis pas compte que j'avais laissé branché le fil pour relier les deux ordinateurs et m'installa rapidement sur la chaise au même moment ou la porte s'ouvrit sur le chef du parti conservateur. Fiou...
Revenir en haut Aller en bas
 
Aihara Takuya
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Secrétaire d'état et chef du parti conservateur

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Be Brave Is Really Dangerous in Some Situations
Ven 12 Oct - 20:42

J'avais, encore une fois, un emploi du temps des plus chargés. Pourquoi est-ce que cette fichue stagiaire s'entêtait à me coller rendez-vous sur rendez-vous sur séminaire sur conférence ? Son incapacité à gérer un planning me mettait hors de moi, à un tel point que j'en aurais presque eu envie de la renvoyer.

J'enchaînai donc ce jour là les activités. Mon emploi du temps se résumait à :

8:30 Réunion au quartier général du parti
9:30 Transport
10:00 Conférence au palais des congrès au sujet des nouvelles technologies
11:40 Transport
12:00 Journal télévisé
13:30 Interview à la télévision nationale + serrage de mains
14:50 Transport
15:30 Rendez-vous divers à la mairie

Et ce jusqu'à vingt heures.

La réunion était la même qu'à chaque fois. Mes collègues et moi même en avions profité pour mettre en place une nouvelle réforme des moyens d'innovation dans les lycées du secteur. La conférence était inintéressante, elle traitait de technologies qui n'étaient que relativement « nouvelles » et presque déjà obsolètes. Les interviews étaient peut-être ce qui m'agaçait le moins. J'aimais être sur le devant de la scène, alors avoir toute l'attention des téléspectateurs... C'était un moyen de communication remarquable, qui me rapportait toujours beaucoup d'électorat. J'avais la chance de bien présenter. Un point pour moi ?

Lorsque je fus finalement de retour dans mon antre, à la mairie (ou plutôt au siège du gouvernement mais quelle en était la différence ?) je me sentis instantanément à l'aise. C'était mon territoire, et ici, je gouvernais en maître.

Ma secrétaire me regarda d'un air affolé.

« Monsieur, Haruka-san est déjà dans votre bureau. »

Elle s'inclina profondément, me montrant son respect hiérarchique. Je jetai un bref coup d'oeil à ma large montre en argent. 15:37. La circulation était décidément un fléau dans cette ville.

Ni une ni deux, je pressai le pas jusqu'à mon bureau.

Je n'avais encore jamais rencontré la fameuse Haruka. On m'avait seulement dit qu'elle était journaliste pour un journal ciblant un public jeune. Ceci étant, je l'imaginais avoir la vingtaine, être socialiste et déterminée : l'échange allait-il se révéler plus chaud que prévu ? Si elle n'allait pas dans mon sens, et au vu de mon humeur des plus instables, certainement que oui.

Je poussai la porte et la remarquai, assise, de dos. Sa longue chevelure et sa taille fine, c'était certain, elle était jeune. Et belle ?

Elle avait pourtant l'air pressée. Je fronçai les sourcils. Qu'était-elle en train de faire à l'instant ? J'ignorai le soudain malaise, et m'en allai m'assoir dans mon large fauteuil en cuir.

« Veuillez m'excuser du retard, Haruka-sama. Vous n'avez pas trop attendu ? »

Je lui accordai un sourire confiant.

« C'était pour un profil dans votre journal, je me trompe ? Je n'ai pas préparé les questions alors je vous demanderai de m'excuser si je réponds un peu trop spontanément. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
«god knows»
« They dream in silence, they sleep to die
Erase their silence, erase their life
The burning ashes blacken the day
My sweet sacrifice, redeem and pray. »
Revenir en haut Aller en bas
 
 

Be Brave Is Really Dangerous in Some Situations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.H.I.B.U.Y.A :: Centre ville :: Mairie :: Bureau du secrétaire d'état-