† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Acide sulfurique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Acide sulfurique
Sam 29 Sep - 18:48

Ce soir là, j'étais passablement énervé. Il faut dire que la journée avait été longue et surtout, le pire, des patients avec des blessures pour le moins étrange, comparé aux cas que nous traitons habituellement. Je marche un peu au hasard à travers les rues d'un quartier mal réputé à Tokyo, mais indéniablement, je me sentais presque attiré par ce quartier mal famé comme une irrésistible addiction.

Je m'engouffrais dans un bar au détour d'une ruelle sombre, il n'y avait pas l'air d'avoir beaucoup de monde étant donné l'heure à laquelle je déambulais dans le bar, sachant pertinemment que dans quelques temps il serait noir de monde. Ce soir, je n'avais pas choisi le bar où travaille la petit SuJin, pas que je ne voulais pas la voir mais plutôt parce que je suis moins connu ici et que la gente féminine serait moins intéressé par moi. Car ce que je voulais faire ce soir, c'était boire tout seul dans mon coin pour pouvoir réfléchir aux événements de la journée.

Le premier patient a été un homme d'une trentaine d'année qui était venu aux urgences en suffoquant. Il tenait son cou qu'il trouvait douloureux. Une fois qu'il eut retiré sa main, j'ai compris pourquoi le pauvre homme se tordait de douleur. Son cou était marqué par une immense marque rouge vif. Il était clair que le jeune homme avait essuyé une tentative d'étranglement. Bizarrement cela me rappelait quelque chose mais je n'arrivais pas à me souvenir clairement de quoi.

Par la suite, j'avais remarqué que le patient portait un bandana rouge autour du poignet. Ce détail m'avait interloqué car le jeune homme n'avait pas du tout le style pour porter ce genre d'accessoire avec sa tenue. Et oui, cela avait son importance d'avoir le sens de la mode. D'ailleurs, je n'avais même pas pris la peine de rentrer chez moi pour me changer et je me retrouvais habiller dans une tenue assez simple c'est à dire un jean délavé assorti à un t-shirt blanc. J'avais également avec moi, ma sacoche en bandoulière noire, mon sac de travail.

Je m'assieds sur une des chaises autour du bar, je pense que c'est l'endroit que j'apprécie le plus dans ce genre d'endroit. On est à part des gens qui sont là pour s'amuser et on peut facilement se faire oublier de la foule. Parfois, je passe ma soirée entière à regarder ses humains s'amusaient et je médite sur la valeur de leur existence. J'en arrive toujours aux mêmes conclusions ce qui ne fait que renforcer mon désir de protection de ceux-ci.

Pour en revenir à mon étrange patient de la journée, il a avoué ne pas trop se rappeler entièrement de son agression mais il se rappelle clairement avoir senti des cheveux doux caresser son visage et aussi que les doigts qui avaient encerclaient son cou étaient fins mais puissants, aussi puissant qu'un homme même si tout me laisse penser que même un homme n'aurait pas pu laisser une marque aussi profonde. Non, c'était autre chose.

Avec tous ses éléments rassemblés, mon cerveau me hurlait une réponse que je n'arrivais pas à entendre. Au fond de moi, je savais que je disposais de tous les éléments possibles pour résoudre cette affaire mais je n'arrivais pas à les associer ensemble. Je laissais échapper d'entre mes lèvres un gémissement de frustration.

- Votre alcool le plus fort s'il vous plaît !

Oui, ce soir j'allais faire une petite entorse à mon habitude et j'allais commander de l'alcool, bien que je savais pertinemment que je ne tenais pas bien du tout face à cette boisson qui enivrait les sens. Mais peut être que ce soir elle me serait d'une grande aide pour résoudre cette affaire.

Mon verre arriva rapidement et je levai la tête pour remercier la personne qui me l'avait apporté car ce n'est pas mon humeur massacrante qui allait me faire déroger à mes habitudes de gentleman. Mais lorsque je levai la tête, j'eus une mauvaise surprise. Mon cerveau tournait alors à plein régime.
Revenir en haut Aller en bas
 
Shin SungHee
Devil † Walker

avatar


Emploi : Serveuse à Ibiza's Club
Localisation : au Bar

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Acide sulfurique
Sam 29 Sep - 21:07

Ce soir-là j’étais vraiment heureuse ! Il n’y avait pas beaucoup de client. Du coup je pouvais repenser ma journée. Rien que d’y penser, j’en riais de plaisir. Ah Takeshi Miura ! Je t’ai peut-être embrassé l’autre soir, mais ça n’empêche pas que je t’ai aussi promis de te pourrir la vie. Je me souviens encore le goût de ses lèvres, le goût du paradis, douces à souhait.

J’imagine la tête de Miura quand il va se rendre compte que c’est moi. Moi qui lui ai envoyé un petit cadeau personnel aujourd’hui. Je me suis renseigné, je sais qu’il est infirmier aux urgences. Je me suis dit qu’il fallait qu’il sache que je savais ou il travaillait. En cherchant sur sa personne j’ai aussi découvert qu’il s’appelait Takeshi Miura. Très joli prénom d’ailleurs.

Ce matin, j’avais dans l’idée d’envoyer un cadeau spécial à Miura. C’est donc de bonne heure, que je suis allée trouver un homme d’une trentaine d’année allant au travail. Je l’ai poussé dans une rue étroite et j’ai posé mes mains sur son cou. L’homme était assez fort, mais pas autant qu’un démon de 200 ans. Je l’ai étranglé, laissant mes cheveux doux lui caresser le visage. J’ai serré assez fort pour qu’il ait des étourdissements mais pas assez pour le tuer. J’ai envie qu’il puisse raconter à Miura ce qu’il lui est arrivé. Et pour finir le tout, j’ai délicatement mis sur sa main un bandana rouge, semblable à celui que Miura m’avait donné quand il avait lui-même essayé de me tuer en m’étranglant afin qu’il sache. Le bandana original je le gardais autour du coup pour sentir toujours son odeur. Oui ça faisait un peu fanatique mais je m’en fous. Et puis ça donne un style. J’imagine Takeshi Miura en train de recoller les morceaux pour enfin réaliser que c’était moi, que je l’avais retrouvé.

J’étais en train de servir un client quand j’ai perçu une aura familière de démon. Je lève la tête vers la porte d’entrée et mon cœur mort c’est encore remis à battre la chamade. Décidément c’est une habitude ces derniers temps. Il est là ! Non ce n’est pas possible, je dois rêver. Je cligne plusieurs fois des yeux, mais il est toujours là. Takeshi Miura. Encore plus beau à la lumière du bar, avec un simple jean et un t-shirt blanc qui met en avant des épaules musclées. J’en reviens pas qu’il se pointe ici, et par hasard vu son regard. Il n’a pas l’air de me chercher. Tant mieux, il y aura l’effet de surprise. En tout cas, il a l’air de mauvaise humeur. Surement une dure journée aujourd’hui. Je ris doucement à l’idée que c’est moi qui a provoqué cette mauvaise humeur. Je le regarde s’assoir sur une chaise au bar. Ca se voit qu’il réfléchit, surement à mon petit cadeau qui a du lui faire de l’effet.

Et la je l’entends demander un verre avec un alcool fort. Tiens un infirmier qui boit de l’alcool. Pourtant il sait que la plupart des accidents sont du à l’alcool. Mais j’adore le son de sa voix un peu grave, hyper sexy, avec un léger ton énervé.

Je vais donc lui préparer un verre rapidement et je lui sers. Je me plante devant lui et j’attends patiemment qu’il relève la tête, un sourire légèrement victorieux sur mes lèvres. J’ai bien fait de me maquiller aujourd’hui. Le crayon noir met en valeur mes yeux chocolat qui donnent l’impression que je suis un ange. Enfin, il lève la tête et je croise ses yeux marron comme du nutella fondant à souhait.
L’expression de son regard vaut bien l’étranglement de ce matin. J’avoue que franchement il n’a vraiment pas de chance. Se retrouver dans le seul bar ou je travaille. C’est le destin je pense. On est destiné. C’est sur ça.

Ca se voit qu’il est tout retourné. Je décide de le finir. Je m’approche de son visage comme si j’allais l’embrasser. Le pauvre type n’ose à peine bouger. Arrivée proche de sa bouche, je dévie et je murmure à son oreille d’une voix douce.

« Mon cadeau t’a plu j’espère ? »

Je me relève et m’esquive pour servir un autre client, le temps que mon beau démon retrouve ses esprits. Je sens que la soirée va être génialissime.


{Les apparences sont souvent trompeuses...}
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Acide sulfurique
Dim 30 Sep - 17:23

Cette démone … Elle allait finir par me rendre fou. Elle m'avait stalké ? De toute évidence non puisqu'elle se trouvait de l'autre coté du comptoir. C'était juste moi qui s'était rendu dans le mauvais bar. Elle s'approcha de mon visage pour finalement me glisser à l'oreille :

- Mon cadeau t'a plu j'espère ?

Je la regarde s'éloigner tout en ouvrant de grand yeux. Des connexions semblent s'effectuer dans mon cerveau. La tentative d'étranglement … Étranglement … C'est comme cela que je lui avais fait peur lors de notre dernière rencontre. Bandana rouge … Bandana … Je la regarde pour voir si elle n'en porte pas un et je tombe effectivement sur un bandana rouge qu'elle porte autour du cou. Mais attends c'est pas celui que je lui ai laissé la dernière fois ?!

Ça y est j'ai compris. C'est çà qu'elle appelait lorsqu'elle disait « me pourrir la vie ». Elle y implique des innocents, je n'aime pas çà. Nos différents ne regardent que nous et ne doivent pas s'appliquer aux restes du monde. C'est stupide. Sans parler que l'air que j'avais affiché lors de l'examen de ce patient n'avait pas passé inaperçu auprès de mes collègues. Cette démone avait risqué de me compromettre, de compromettre ma couverture et accessoirement le moyen de faire le bien autour de moi pour les humains le plus directement et le plus rapidement possible. Je suppose que si elle travaille dans un bar c'est pour collecter des informations pour le compte de celui ou celle à qui elle tient allégeance.

Cette démone était plus dangereuse que prévu. Je la regardais évoluer parmi ce monde rempli d'humain. Avec eux, elle paraissait presque une autre personne : souriante, serviable. Je la trouve même jolie en cet instant. Son visage est si différent de celui qu'elle affiche lorsqu'elle s'adresse à moi. J'avais juste oublié que si elle était comme çà avec moi c'était parce que j'étais son ennemi. Mais pourquoi ? Si elle ne faisait pas autant de mal aux humains qu'elle ne laissait le croire, alors pourquoi était-elle contre moi ?

Il fallait vraiment que j'en apprenne plus sur elle. Après tout, si elle était à ce point contre moi, c'était peut être parce qu'elle avait des ordres ? Ainsi, je pourrai peut être la convertir à ma cause tout en découvrant qui veut m'éliminer. Car en ce moment, en plus de l'affaire avec cette démone, il m'arrivait des choses que je ne m'expliquais pas. Un pot de fleurs qui tombe juste devant moi, un camion qui manque de m'écraser … C'était clair que quelqu'un avait quelque chose contre moi et peut être cela avait-il rapport avec cette démone.

Elle revint vers moi, un sourire victorieux sur le visage. C'est sur qu'elle devait être heureuse de son petit effet.

- Je suppose que je dois te remercier pour le cas que tu m'as apporté aujourd'hui à l’hôpital ? Comment m'as tu retrouvé ? A cause du numéro ?

Je prends mon verre auquel je n'avais pas touché depuis tout à l'heure et en boit une gorgée, lentement, laissant le liquide amère me brûler agréablement la gorge.

- C'est déconcertant mais … Je m’aperçois que je ne connais pas grand chose à celle qui veut « me pourrir la vie ». Quel est ton nom ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Shin SungHee
Devil † Walker

avatar


Emploi : Serveuse à Ibiza's Club
Localisation : au Bar

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Acide sulfurique
Dim 30 Sep - 18:35

Pendant que je sers les clients, je sens son regard sur moi. J’essaye de ne pas y prêter attention et je continue à sourire aux clients comme je fais d’habitude. Je sais qu’il va surement se poser des questions sur moi, mais bon je ne peux pas faire la démoniaque à mon boulot. Surtout que l’adorable vieux monsieur qui vient tous les soirs boire son wisky 12 ans d’âge vient d’arriver. Le pauvre est tout seul et n’a personne à qui parler. En même temps, il raconte toujours les mêmes anecdotes sur la seconde guerre mondiale, alors je comprends que les gens ne veuillent plus de lui. Alors je fais toujours un effort de l’écouter de rire à ses blagues. Il me rappelle un monsieur que j’avais aidé à partir en paix du temps ou j’étais un ange. Je lui sers son verre quotidien et je lui promets de revenir dans quelques instants le temps de servir d’autres clients.

Les autres clients étant mon beau et merveilleux démon blond. Je m’en retourne vers lui, un sourire victorieux aux lèvres.

- Je suppose que je dois te remercier pour le cas que tu m'as apporté aujourd'hui à l’hôpital ? Comment m'as tu retrouvé ? A cause du numéro ?

Je souris. Il n’est pas juste mignon, il sait réfléchir aussi.

-Si je te dis comment j’ai fait, ce n’est plus marrant. Je préfère garder mes sources pour moi.

Il décide alors de toucher son verre et après avoir bu une gorgée, il recommence son interrogatoire. Dois-je préciser que j’ai adoré le regarder boire son verre ? Que le mouvement de sa gorge était ce qu’il y a de plus sexy ? Oui bon ok, je suis en train de faire un peu trop de fétichisme.

- C'est déconcertant mais … Je m’aperçois que je ne connais pas grand chose à celle qui veut « me pourrir la vie ». Quel est ton nom ?


Comme si j’allais lui dire tout de ma vie ? J’ai qu’à lui donner mon adresse, comme ça il pourra directement aussi venir me tuer dans mon appartement en pleine nuit.

-En même temps, tu n’as pas grand-chose à savoir Takeshi Miura. Juste que je veux te pourrir la vie. Mais je te l’accorde. Vu que je connais ton prénom, je te donne le mien : Shin SungHee, serveuse à l’Ibiza Club comme tu as pu le constater.

Je sais que dire son prénom va un peu le perturber. C’est bien, j’aime bien le perturber. J’en profite pour revenir vers mon petit vieillard qui me raconte comment il a été courageux pendant la guerre contre les américains. Il est trop adorable. Je souris malgré moi à chaque fois que je le vois. Il réveille mes instincts angéliques et bizarrement j’aime ça.

Je reviens ensuite vers Miura, toujours aussi perplexe. Il est trop mignon avec son expression de petit chat qui ne comprend pas ce qui lui arrive.

-Bon ok, vu que je t’ai bien pourrie la vie aujourd’hui et que je suis contente que tu te retrouves dans mon bar, je vais t’en dire un peu plus.


Je m’approche encore de lui. J’adore sentir son odeur.

-Comme tu es un démon, tu dois surement te dire que c’est parce que je suis à la solde de quelqu’un. Et bien non. J’ai juste envie de vivre en paix, hors de la guerre due à l’Apocalypse. Et si je sers ici, c’est ….

Je ne finis pas ma phrase. Je détourne mon regard du sien pour regarder dans la direction du petit vieux qui finit son verre. Des hommes, visiblement bourrés, essaient de le faire partir de là et aussi de le raquetter au passage. Non mais les gens n’ont plus aucun respect pour les personnes âgées maintenant. J’ai envie de les tuer ces enfoirés. Je regarde à nouveau Miura. J’essaie de me concentrer sur ce que j’étais en train de dire mais je n’y arrive pas. Et si je lui viens en aide, il saura comment je peux être adorable. Ca peut-être bénéfique en soit, mais pas maintenant, il va penser, soit que j’essaye de l’amadouer, soit qu’il peut faire ce qu’il veut de moi. Mais je ne pas laisser mon petit vieux sans défense face à ces balourds. Je lâche un juron et je passe de l’autre côté du comptoir. Je sais très bien que Miura m’observe mais je n’ai pas le choix. Il va me faire marcher après ça.

Je m’interpose entre les types et le petit vieux. Je prends mon regard agressif. Ils ricanent disant que le vieil homme a besoin d’une fillette pour se défendre. Je ricane à mon tour.

-C’est sur que vous, vous êtes courageux ! A deux pour essayer de voler un vieillard de 90 ans ! Wouah ! J’avoue ça c’est du courage. Vive la jeunesse de nos jours !

Alors qu’il tente un geste vers moi, je lui attrape le bras et je lui tords. Mon regard est à présent féroce et les gens commencent à reculer, y compris son acolyte. Je vraiment en colère et je n’arrive plus à contrôler mon aura. Je suis à deux doigts de lui casser le bras quand je croise le regard de mon petit vieux. Il a peur aussi. Je me calme de suite et je laisse partir les deux types en courant. Mon aura a retrouvé sa tranquillité et je souris tendrement à mon vieillard. J’y sers un autre wisky pour lui faire du bien avant de le laisser partir.

Je m’en retourne vers le bar et accessoirement vers Miura qui doit surement s’interroger.

-Alors que ce soir clair, c’est juste parce que c’est un petit vieux qui est très gentil. Si tu utilises ça contre moi, tu n’as pas fini de voir des patients aux urgences. Et je te dis pas dans quel état.


{Les apparences sont souvent trompeuses...}
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Acide sulfurique
Jeu 4 Oct - 20:06

Bon d'accord j'avoue. Je pensais que mon charme avait fait son petit effet sur elle et qu'elle me donnerait tous les renseignements que je voulaient mais ce ne fut pas le cas.

-En même temps, tu n’as pas grand-chose à savoir Takeshi Miura. Juste que je veux te pourrir la vie. Mais je te l’accorde. Vu que je connais ton prénom, je te donne le mien : Shin SungHee, serveuse à l’Ibiza Club comme tu as pu le constater.

Je n'avais pas pu m'empêcher de tiquer lorsqu'elle prononçât mon nom : elle était vraiment bien renseignée. Trop bien même. Ça me faisait mal de l'avouer mais cela me dérangeait qu'une femme qui était une parfaite inconnue pour moi saches autant de choses à mon sujet. Shin SungHee donc … Jolie nom … Étranger ? Mmh certainement un nom d’emprunt de toute façon. Mais c'est le nom avec lequel je vais pouvoir l'identifier dans ce monde. Elle repart servir un client avec un sourire aux lèvres. Je ne comprends toujours pas pourquoi elle paraît si différente avec les humains. C'est vrai, elle est aimable et serviable envers eux alors pourquoi ne l'est-elle pas en permanence ? Pas le temps de me répondre mentalement à ma question que voilà ma chère SungHee qui revient.

-Bon ok, vu que je t’ai bien pourrie la vie aujourd’hui et que je suis contente que tu te retrouves dans mon bar, je vais t’en dire un peu plus.

M'en dire plus ?! Sur elle ? Sur ce qu'elle sait ? La flamme se rallume dans mes yeux et je suis prêt à boire ses paroles comme du petit lait. Elle se rapproche de moi, comme si ce qu'elle voulait me dire était comme un secret. Je suis aux aguets, presque impatient. Je peux deviner un sourire se dessiner sur son visage à cause de mon attitude.

-Comme tu es un démon, tu dois sûrement te dire que c’est parce que je suis à la solde de quelqu’un. Et bien non. J’ai juste envie de vivre en paix, hors de la guerre due à l’Apocalypse. Et si je sers ici, c’est ….

… C'est ? Non c'est trop frustrant elle ne peut pas s'arrêter comme çà ! Elle veut me rendre fou ou quoi ? Mais ce à quoi j'assiste est encore plus troublant. SungHee se dirige en direction d'un client assez âgé qui se fait un peu chahuter par des jeunes visiblement éméchés. Je pensais qu'elle allait juste dire aux jeunes de se casser en vitesse de là avant de semer la pagaille dans le bar mais c'est une tout autre situation qui se dessine. SungHee prends ouvertement la défense du client agé, ce à quoi les jeunes se moquent. Celle ci ne se laisse pas débiner et passes de l'autre côté du bar pour s'en prendre physiquement aux jeunes. Je sens qu'autour de moi l'air est palpable et que cela est du à SungHee qui perd peu à peu son sang froid visiblement chamboulé par ses jeunes qui s'en prennent lâchement au petit vieux tranquille au bar. SungHee est presque en train de perdre le contrôle de son aura, je le sens, sa puissance se déverse comme un torrent en furie. Je la laisse malgré tout faire, mais je reste près à intervenir au cas où celle ci se lâcherait complètement. Mais elle se calme en constatant que tout le monde autour d'elle a les yeux braqués sur elle, de peur, car en quelques secondes elle est passé de la gentille serveuse aimable et serviable en furie prête à en finir avec ce jeune qu'elle tient entre ses mains. Elle relâche le jeune, essayant de faire comme si de rien n'était. Elle revient vers moi, avec un air un peu contrarié sur le visage. Serait-elle gênée parce que j'ai découvert une part de gentillesse en elle derrière sa carapace farouche ?

-Alors que ce soir clair, c’est juste parce que c’est un petit vieux qui est très gentil. Si tu utilises ça contre moi, tu n’as pas fini de voir des patients aux urgences. Et je te dis pas dans quel état. 

Je rigole doucement, quelque peu amusé de la situation.

- Je ne veux pas te nuire, tu sais. C'est juste que … Je ne te soupçonnais pas comme çà … Pourquoi n'es tu pas toujours comme çà, la main sur le cœur, au lieu de nuire à ton prochain ? Tu étais belle dans ta colère mais tu l'es encore plus dans ta bonté. Alors Shin SungHee … Qui es-tu réellement ?

Je bois lentement mon verre puis je plante mes yeux dans les siens. Le monde n'existe plus autour de nous, nous sommes comme enfermés dans une bulle qui nous appartient. J'entends patiemment sa réponse, me laissant tout le temps de la considérer toute entière. Elle est assez petite mais elle est harmonieuse. Les lignes fines de son corps laisse deviner une belle silhouette presque élancée et son visage possède un grain de malice qui se reflète dans ses yeux. Elle semble néanmoins perdue. Je la regarde un peu inquiet et perplexe. On dirait qu'elle est en plein combat intérieur avec elle même.

- SungHee ? Tout va bien ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Shin SungHee
Devil † Walker

avatar


Emploi : Serveuse à Ibiza's Club
Localisation : au Bar

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Acide sulfurique
Sam 6 Oct - 21:32

- Je ne veux pas te nuire, tu sais. C'est juste que … Je ne te soupçonnais pas comme çà … Pourquoi n'es tu pas toujours comme çà, la main sur le cœur, au lieu de nuire à ton prochain ? Tu étais belle dans ta colère mais tu l'es encore plus dans ta bonté. Alors Shin SungHee … Qui es-tu réellement ?

Ces paroles me font un effet monstre. Est-il en train de m’amadouer ? Je suis prête à lancer une vanne histoire de me dépêtre de la situation qui prend un tournant que je ne maitrise pas du tout.
Mais je capte son regard qu’il a délibérément planté dans le mien. Pourquoi fait-il ça ? Sait-il au moins l’effet qu’il me fait ? J’ai l’impression d’être une adolescente en plein premier émoi amoureux. Bon effectivement, c’est le premier dont je me souvienne. Et son regard. Il semble si franc. Je n’ose croire qu’il pourrait me manipuler. Tout dans son regard montre qu’il est sincère. Je l’ai toujours su, le regard est le reflet de l’âme. Je suis toute chamboulée. Je ne sais pas quoi faire. J’ai l’impression d’être dans une bulle ou plus rien n’existe excepté son regard magnifique posée sur moi.
Qui je suis ? Je suis un ange déchu pour avoir essayer de sauver un autre ange de la maltraitance. J’aimais sauver les humains, c’était pour moi la plus belle chose au monde. Mais à ma déchéance, les humains sont devenus pour moi le moyen de me venger des Anges qui m’ont envoyé en Enfer. Heureusement, maintenant je n’aspire plus à détruire tout ce qui se trouve autour de moi. Je ne peux pas lui dire tout ça. Je ne peux pas me dévoiler comme ça de but en blanc. Ca serait trop risquer pour moi. Je ne peux pas lui dire que paradoxalement, je me suis attaquée à l’humain juste pour l’atteindre lui. En général, quand je les blesse c’est juste par légitime défense. Oui je sais je suis une démone de 200 ans, je ne suis pas crédible dans la légitime défense, mais c’est ça. J’ai tellement peur qu’il me blesse s’il sait qui je suis. Je ne sais vraiment pas quoi faire.

- SungHee ? Tout va bien ?

Je me rends compte qu’il m’observe toujours. J’étais tellement perdu dans mon combat intérieur que j’avais presque oublié sa question. Je ne sais pas pourquoi mais je décide de me jeter à l’eau, partiellement.

- Non ça ne va pas ! Tu veux savoir qui je suis ? Je un Ange déchu pour avoir tué un Ange supérieur pour protéger un ange qu’il maltraitait !

Je commence à m’éloigner mais je reviens à la charge, totalement hystérique.

-Non mais est ce qu’au moins tu comprends pourquoi je suis obligée de te considérer comme un ennemi ? Hein ? Parce que tu me fais ressentir des choses qu’un démon ne doit pas ressentir. Et ne fais pas genre tu ne comprends pas. D’un côté, j’ai plus envie de te voir, je veux que tu me détestes pour que j’arrête de penser à toi, mais d’un autre, j’ai tellement envie que tu m’apprécies, que tu ne me détestes pas d’être un démon. C’est pour ça que tu es mon ennemi. Tu es trop dangereux pour moi et ma santé…. Et puis pourquoi je te raconte tout ça ? Ah oui c’est vrai. Tu voulais connaitre la vrai Sunghee ? Ben tu as gagné.

Je n’en reviens pas d’avoir lâché les vannes comme ça. D’un côté je me sens bien, mais d’un autre, je me sens faible et fragile. J’ai les yeux qui commencent à se remplir de larmes. Super, la dernière fois que j’ai pleuré c’était pour ma déchéance. Je me détourne vite du jeune homme et je m’éloigne vers d’autres clients en me frottant les yeux, tout en faisant attention à ne pas ruiner mon maquillage. Je n’ai pas envie que les clients me prennent pour un panda. Oui je sais, ça parait futile comme ça, mais j’ai remarqué que dans des moments importants, j’ai tendance à penser à des choses existentielles, comme pour me protéger. Mais j’ai tout fichu en l’air. C’est sur, maintenant il va disparaitre de ma vie, il va me détester et me prendre pour une folle qu’il faut interner.


{Les apparences sont souvent trompeuses...}
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Acide sulfurique
Dim 28 Oct - 20:43

Je me doute bien que mes paroles ont du lui faire l'effet d'une bombe. Ou bien tout simplement la bombe était-elle déjà là mais qu'il s'agit plutôt d'une bombe à retardement. Malgré toute la confiance que j'essaie de lui inspirer, elle persiste à installer une sorte de barrière entre nous, et bizarrement je ne m'en sens que plus attiré.

- Non ça ne va pas ! Tu veux savoir qui je suis ? Je un Ange déchu pour avoir tué un Ange supérieur pour protéger un ange qu’il maltraitait ! 

Je la regarde stupéfait. Stupéfait car je ne m'attendais pas à ce qu'elle fut un Ange déchu et aussi car je ne pensais pas qu'elle aurait été déchu pour avoir tué un Ange Supérieur.

-Non mais est ce qu’au moins tu comprends pourquoi je suis obligée de te considérer comme un ennemi ? Hein ? Parce que tu me fais ressentir des choses qu’un démon ne doit pas ressentir. Et ne fais pas genre tu ne comprends pas. D’un côté, j’ai plus envie de te voir, je veux que tu me détestes pour que j’arrête de penser à toi, mais d’un autre, j’ai tellement envie que tu m’apprécies, que tu ne me détestes pas d’être un démon. C’est pour ça que tu es mon ennemi. Tu es trop dangereux pour moi et ma santé…. Et puis pourquoi je te raconte tout ça ? Ah oui c’est vrai. Tu voulais connaître la vrai Sunghee ? Ben tu as gagné.


Elle a du souffrir, beaucoup souffrir. Sans réfléchir, je passe par dessus le bar et la prend dans mes bras, comme pour la rassurer. Je ne sais pas trop ce qui m'a pris mais d'une certaine façon, je peux comprendre ce qu'elle a enduré. Je lui caresse les cheveux pour la rassurer sur mes intentions.

- Je comprends ce que tu as enduré … Tu sais déjà que je suis un Ange déchu mais … Ce que tu ne sais pas c'est que j'étais Ange Gardien. J'ai laissé l'homme dont j'étais l'Ange Gardien se faire tuer sous mes yeux. C'était un homme mauvais, sur tous les plans, je ne pouvais pas le supporter. Mais comme Dieu et compagnie lui trouver un certain intérêt, j'étais censé le protéger. J'étais si content lorsqu'il s'est fait tuer. Bien sur, çà n'a pas plu là haut. On m'a déchu … Depuis je souffre, je n'ai plus mes souvenirs d'humains … J'ai l'impression que j'ai besoin de ses souvenirs mais je ne sais pas comment les retrouver. J'ai besoin de savoir tu comprends … Alors … SungHee, ne me considére pas comme un ennemi car … On est du même côté …

Je sens que quelques clients nous regarde bizarrement après tout, je suis quand même passé par dessus le bar et j'ai pris dans les bras SungHee. Passerai-je pour un pervers ? Hum non, plutôt comme un romantique.


- SungHee … quand termines tu ton service ? On pourrait passer un moment ensemble …

Elle est jolie avec son regard un peu perdue et ses joues délicatement rosées. S'il n'y aurait pas eu tout ce monde autour de nous, je crois bien que je l'aurai embrassé.

- SungHee …

Mes mots restaient coincés dans ma gorge, j'avais failli lui dire ce que je venais de penser. Elle était dangereuse aussi pour moi car elle me réveillait des sentiments enfouis depuis bien longtemps. Oui, elle est dangereusement attirante ...
Revenir en haut Aller en bas
 
Shin SungHee
Devil † Walker

avatar


Emploi : Serveuse à Ibiza's Club
Localisation : au Bar

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Acide sulfurique
Dim 28 Oct - 21:33

Alors que je vais nettoyer quelques verres, je sens quelqu’un qui me retourne. Le temps que je comprenne ce qui m’arrive, je suis contre le torse de Miura. Je reconnais son odeur entre mille. Et le fait est que cette fois, il ne s’approche pas de moi pour m’étrangler. Ma joue posée doucement contre, je me laisse aller à la souffrance, aux souvenirs que j’ai de ma vie de Démon et celle d’Ange. Et ceux que j’ai perdus de ma vie humaine. Je sens le contact de sa main rassurante qui caresse doucement mes cheveux. C’est si bon, je me sens si bien, pendant un moment j’ai l’impression de revenir au Paradis, apaisée et calme.

- Je comprends ce que tu as enduré … Tu sais déjà que je suis un Ange déchu mais … Ce que tu ne sais pas c'est que j'étais Ange Gardien. J'ai laissé l'homme dont j'étais l'Ange Gardien se faire tuer sous mes yeux. C'était un homme mauvais, sur tous les plans, je ne pouvais pas le supporter. Mais comme Dieu et compagnie lui trouver un certain intérêt, j'étais censé le protéger. J'étais si content lorsqu'il s'est fait tuer. Bien sur, çà n'a pas plu là haut. On m'a déchu … Depuis je souffre, je n'ai plus mes souvenirs d'humains … J'ai l'impression que j'ai besoin de ses souvenirs mais je ne sais pas comment les retrouver. J'ai besoin de savoir tu comprends … Alors … SungHee, ne me considére pas comme un ennemi car … On est du même côté …

Je suis surprise qu’il me délivre sa vie comme ça. Je ne pensais pas qu’il aurait assez confiance en moi. Peut-être est-ce parce j’ai lâché les vannes ? Je reprends alors mes esprits, il devrait être parti, s’être enfuit en courant devant l’hystérique que j’étais. Pourquoi est-il toujours là ? En tout cas qu’il ait été ange gardien, ne m’étonne pas vu son métier actuel. Un homme qui veut faire le bien, même en enfer. Je comprends que ses souvenirs d’humains lui manquent. Les miens me manquent aussi, je me dis souvent que je n’aurais pas torturé tous ces humains si je me souvenais de ma vie humaine. Quand j’ai atterri en enfer, j’ai eu comme une sensation de vide en moi, comme s’il me manquait quelque chose. Mais si je ne le considère pas comme un ennemi, comment vais-je devoir le considérer ?

-Je comprends Miura…. C’est comme un vide qui nous empêche d’avancer.


Je sens le regard des gens sur nous et je réalise qu’on est derrière le bar. Je m’écarte brusquement en remettant mes cheveux en place quand Miura reprend la parole pour de me demander quand fini mon service. Je relève brusquement la tête, l’air un peu perdu et les joues rosées à cause de mes larmes. Je ne sais pas quoi répondre. Enfin si, mon service se finit à 22H, mais là je n’arrive pas à sortir un mot.

- SungHee …

J’attends qu’il finisse sa phrase. Mais ça ne vient pas. Je croise alors son regard qui est l’exact reflet de quand j’avais envie de l’embrasser quand on était dans la ruelle et qu’il était trop sexy en démon méchant. Je me mets à rougir comme une tomate. Non mais attends, c’est parfaitement ce que tu voulais non ? Pourquoi rougis-tu ? Tu as l’air de lui plaire maintenant ! Oui mais en fait il commence vraiment à me plaire. Et ça, ça fait vraiment peur. Je bredouille quelque chose comme 22h dans ma barbe. Je me mets à remettre de l’ordre dans le bar. Sans croiser son regard je rajoute

-Et va te rassoir, les clients vont se poser des questions !

Mais c’est plus fort que moi, je ne peux pas m’empêcher de croiser son regard nutella et je lui lance mon sourire angélique innocent au possible que je n’ai pas ressorti depuis le temps ou j’étais un Ange. Et encore je ne suis pas sure de l’avoir sorti souvent. Je me souviens alors que je suis encore au travail et je me remets à servir les clients comme si rien n’était.


{Les apparences sont souvent trompeuses...}
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Acide sulfurique
Jeu 1 Nov - 16:45

Je me reprends difficilement. Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas confié autant, et je pense qu'il en a été de même pour elle. Pourquoi je lui ai raconté tout çà ? Je ne sais pas. Certainement pour lui faire voir qu'elle n'est pas seule, comme elle se le croit. Ça fait toujours du bien de se dire qu'au fond, on est pas seul. Elle finit son service à 22h. Je jette un rapide coup d’œil à ma montre : 21h32. A la bonne heure !

-Et va te rasseoir, les clients vont se poser des questions !

Ah oui, c'est vrai que derrière le bar, je faisais un peu tache, déjà qu'on s'était pas mal fait remarqué … Je la regarde s'affairait à son travail. Qui aurait cru que cette démone rencontrée à tout hasard dans la rue aurait eu une telle influence sur moi. Elle me sourit tendrement et je ne peux pas m'empêcher de le lui rendre.

***
La demi-heure s'est déroulé avec des regards et des petits sourires. Oui, nous sommes des démons. Mais nous sommes aussi des Anges déchus. On ne peut pas vraiment lutter contre sa vraie nature. Mais je crois que j'ai vraiment un problème : plus les regards entre nous s'intensifient plus je me sens … Bizarre … Content … Mais c'est un cran au dessus tout de même. Je l'attends dans le bar, elle est partie chercher ses affaires et se changer. Elle revient dans la salle et j'ai l'impression qu'elle est entouré d'un halo de lumière. Je mets une main sur mon front. Non je ne suis pas malade. Alors qu'est ce que j'ai ? Depuis que je suis arrivé ici, je n'ai jamais ressenti çà.

- C'est bon ? Tu as fini ? J'espère que je ne prends pas trop ton temps libre …

Nous sortons du bar et l'air frais du soir nous prend de court. Je vois que SungHee n'a pas d'écharpe et qu'elle frissonne. Je défais la mienne et je lui mets autour du cou. Je mets ensuite mon bras autour de ses épaules pour le maintenir contre moi pour la protéger du froid. Je l'emmène dans un bar un peu plus calme où personne n'aura l'intention tournée vers nous. Je nous conduis vers la table la plus à l'écart et je nous commande un alcool doux et sucré. Un silence s'installe entre nous mais je décide de le rompre.

- C'était quel archange ? Comment as tu fait pour le tuer ? Ils sont assez puissant …

Le serveur revient vers nous avec nos verres. J'en bois une gorgée avant de rencontrer à nouveau ses yeux.

- N'ais pas peur de moi SungHee … Je ne vais pas te juger à cause de ton acte … Après tout … Je ne suis pas aussi bon que je prétends l'être …

Je reprends mon verre, je sens l'alcool que j'ai pris à l'Ibiza's Club détendre mes nerfs.

- En étant Ange Gardien, j'ai vu toute la misère du monde, je crois. Cet homme … Il prenait un malin plaisir à décimer les familles qu'il avait engrangé dans son trafic de drogue … Quand elles ne pouvaient plus payer … Il prenait les jeunes filles pour son réseau de prostitution et … le reste il les liquidait. Et moi … J'étais là … Je voyais tout et … Je ne faisais rien … Je … je suis autant coupable que lui ! Et puis, il y avait son coéquipier, son bras droit … J'ai vu l'envie de prendre sa place grandir dans ses yeux … Je l'ai même attisé ! Et … Un jour, il est passé à l'acte … il l'a tué, il a débarrassé la terre de cet être abject … J'étais content … Soulagé … Et puis … J'ai bien vu que j'avais crée un nouveau monstre … Il était encore pire que l'autre … Et avant que j'ai pu faire quoi que ce soit … J'ai été rattrapé par des Anges plus puissants que moi … Que j'ai été déchu …

Je prends sa main dans la mienne et commence à la caresser doucement.

- Toi aussi tu dois avoir plein de choses sur le cœur … s'il te plait … confies toi … çà fait du bien tu verras …

Ses yeux était triste. Triste de mon histoire mais aussi de sa propre histoire qui devait repasser dans sa tête comme un film sans fin. Je la pris dans mes bras et lui caressa doucement les cheveux en sentant son doux parfum venir me chatouiller les narines.
Revenir en haut Aller en bas
 
Shin SungHee
Devil † Walker

avatar


Emploi : Serveuse à Ibiza's Club
Localisation : au Bar

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Acide sulfurique
Ven 2 Nov - 21:55

- C'est bon ? Tu as fini ? J'espère que je ne prends pas trop ton temps libre …

-Non c’est bon t’inquiètes. Je n’avais rien de prévu ce soir de toute façon.


Aujourd’hui j’avais juste pris un petit pull et un gilet mais ça c’est drôlement refroidi ce soir. Je frissonne plus par réflexe que par froid. Je suis morte, je ne sens pas le froid. Mais Miura, en mode romantique, m’offre son écharpe. C’est tellement mignon que je n’ose pas refuser. Je n’arrive pas à croire que j’arrive à me laisser aller de la sorte avec lui. Je voulais tellement mettre une barrière entre lui et moi pour me protéger. Et là, je me laisse faire comme une jeune demoiselle en émoi. Il m’amène dans un bar un peu plus loin.

Après un petit moment de silence, Miura le rompt.

- C'était quel archange ? Comment as tu fait pour le tuer ? Ils sont assez puissant …

Arff, je n’aurais pas du lui dire ça. Sans le vouloir, je me raidis. Je n’aime pas me souvenir de ce passage de ma vie, surtout de lui qui a trouvé le moyen de me pourrir la vie même mort définitivement. Je ne réponds pas et je préfère boire une gorgée de l’alcool sucré que Miura a commandé. Si la conversation continue sur ce terrain là c’est du wisky qu’il va me falloir. Mais bien sur, il essaye de croiser mes yeux. Est-ce qu’il sait l’effet qu’ont ses yeux sur moi ? C’est comme un choc électrique. Mais il a du sentir ma réticence à parler.

- N'ais pas peur de moi SungHee … Je ne vais pas te juger à cause de ton acte … Après tout … Je ne suis pas aussi bon que je prétends l'être …


Je ne réponds pas, une fois de plus, et je préfère baisser les yeux. Je suis bloquée. Je suis en train de me renfermer. Mon mécanisme de protection favoris depuis que je suis en Enfers. Je préfère le laisser parler.


- En étant Ange Gardien, j'ai vu toute la misère du monde, je crois. Cet homme … Il prenait un malin plaisir à décimer les familles qu'il avait engrangé dans son trafic de drogue … Quand elles ne pouvaient plus payer … Il prenait les jeunes filles pour son réseau de prostitution et … le reste il les liquidait. Et moi … J'étais là … Je voyais tout et … Je ne faisais rien … Je … je suis autant coupable que lui ! Et puis, il y avait son coéquipier, son bras droit … J'ai vu l'envie de prendre sa place grandir dans ses yeux … Je l'ai même attisé ! Et … Un jour, il est passé à l'acte … il l'a tué, il a débarrassé la terre de cet être abject … J'étais content … Soulagé … Et puis … J'ai bien vu que j'avais crée un nouveau monstre … Il était encore pire que l'autre … Et avant que j'ai pu faire quoi que ce soit … J'ai été rattrapé par des Anges plus puissants que moi … Que j'ai été déchu …

Tiens ça me rappelle quelque chose.

-Oh, oui pour ça ils sont forts ! Tellement rapide pour t’envoyer en Enfers que tu n’as même pas le temps de t’expliquer.


On peut sentir la rancœur dans ma voix. Je n’ai toujours pas digéré ce que j’ai subit à cause d’une erreur. Je ne voulais pas le tuer. Ma rancœur a du l’atteindre parce ce qu’il se met à me caresser doucement la main et me prends dans ses bras. Ce contact est si doux. J’ai l’impression d’avoir des décharges électriques dans tout le corps.

- Toi aussi tu dois avoir plein de choses sur le cœur … s'il te plait … confies toi … çà fait du bien tu verras …

Je sens ma gorge se nouée. Je me dégage doucement et j’en profite pour boire une autre gorgée histoire de reprendre mes esprits. Ce deuxième contact avec lui dans la même soirée me chamboule totalement. Et je me lance.

-Franchement, Miura, ne t’en veut pas pour ça. Les pourritures dans leur genre, c’est avec un grand plaisir que je les torture quand je suis énervée. Alors il ne faut pas te sentir coupable, parce qu’il y en aura toujours… Oui je sais, mes paroles te semblent dures mais je suis comme ça. A ma déchéance, je suis devenue un monstre qui a commencé à se servir des humains pour se venger du Paradis. Sauf qu’à force de voir le sang et la terreur, dû à l’annonce de l’apocalypse, j’ai réalisé que même si je ne m’en souviens pas, j’ai été humaine. Je pense que si j’étais encore humaine, je voudrais pouvoir choisir de vivre ou non. Du coup, j’ai décidé de vivre ma paix, tranquille.

Je ne sais pas pourquoi j’y dis tout ça. Surement pour qu’il sache, que même si j’ai craqué, je n’en suis pas une démone impulsive qui n’a aucun regret à tuer ou torturer quand la situation l’exige ou tout simplement que je suis de mauvaise humeur.

-Tu es quelqu’un de bon Miura, la déchéance n’a pas du changer ton opinion des humains. Mais moi c’est différent. Je suis devenue aigrie et rancunière. Quand je suis énervée, je peux être vraiment horrible. Et tu dois t’en souvenir Miura, le soir de notre rencontre.


Je veux vraiment qu’il comprenne que même si ce soir, j’ai un moment de faiblesse, que je suis bien avec lui, en temps normal, je suis telle qu’il m’a rencontré dans la rue. Du moins quand je suis énervée. Après j’avoue je peux être assez aimable avec les clients.


{Les apparences sont souvent trompeuses...}
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Acide sulfurique
Lun 26 Nov - 21:40

-Franchement, Miura, ne t’en veut pas pour ça. Les pourritures dans leur genre, c’est avec un grand plaisir que je les torture quand je suis énervée. Alors il ne faut pas te sentir coupable, parce qu’il y en aura toujours… Oui je sais, mes paroles te semblent dures mais je suis comme ça. A ma déchéance, je suis devenue un monstre qui a commencé à se servir des humains pour se venger du Paradis. Sauf qu’à force de voir le sang et la terreur, dû à l’annonce de l’apocalypse, j’ai réalisé que même si je ne m’en souviens pas, j’ai été humaine. Je pense que si j’étais encore humaine, je voudrais pouvoir choisir de vivre ou non. Du coup, j’ai décidé de vivre ma paix, tranquille.

Je l'écoute en la regardant intensément. Je veux m’imprégner totalement de son histoire pour essayer de la comprendre. C'est que je la prendrais presque en pitié, mais je ne suis pas là pour ça. Ce que je veux c'est créer un lien avec elle, je sens qu'elle peut me mener sur uns piste pour retrouver mes souvenirs. Je suis convaincu qu'elle n'est pas aussi méchante et sans cœur qu'elle peut le laisser le montrer.

-Tu es quelqu’un de bon Miura, la déchéance n’a pas du changer ton opinion des humains. Mais moi c’est différent. Je suis devenue aigrie et rancunière. Quand je suis énervée, je peux être vraiment horrible. Et tu dois t’en souvenir Miura, le soir de notre rencontre. 

Oui le soir de notre rencontre. Une vraie tornade noire qui a réussi à me cerner en peu de temps. J'en ai été complètement chambouler même si je n'avais pas voulu le montrer. Ce soir là, j'aurai pu la tuer. Je ne rends compte que j'aurai fait une grave erreur car je pense qu'elle peut devenir quelqu'un qui se bat à mes côtés.

- Oui je m'en souviens … Mais dis moi SungHee … Ne rejettes-tu pas ta colère contre les humains car tu ne peux pas t'en prendre à Lui ?

Je pointe mon doigt vers le haut pour bien lui faire comprendre de qui je parle tout en buvant une gorgée de ma boisson. D'ailleurs, cette boisson c'est ma préférée : douce et sucrée, tout ce que j'aime !

- Dis moi SungHee … Tu es seule je me trompe? Tu travailles dans ce bar en espérant mener une vie tranquille mais une fois sortie de ce bar, tu en veux à tout le monde de mener la vie que tu mènes ? Ne penses tu pas qu'une SungHee moins austère serait encore plus fabuleuse ? Moi j'aimerai bien rencontrer une SungHee sulfureuse …

Je ne veux pas lui faire peur. Je veux juste qu'elle prenne confiance en elle. Elle me paraît négative et c'est ce point là qui me chiffonne chez elle. Je voudrais la sentir vivante, la voir profiter du temps, rencontrer des gens et être heureuse. Enfin, tout ceci est utopiste. Peut être que je suis en train de faire le portrait de la femme de mes rêves, qui sait ? Mon cerveau commence à s'embrouiller. Je ne tiens pas forcément bien l'alcool et je me suis risquer à prendre un de ses alcools forts au bar de SungHee … Enfin, je pensais pas que j'allais tomber sur elle en faite, sinon je n'aurai certainement pas commander cet alcool. De plus, mon alcool préféré m'enivre un peu les sens je dois dire …

- SungHee … Je me sens pas très bien …

Je me lève en titubant et je la vois se lever elle aussi, le regard presque inquiet. Je tente d'aligner quelques pas mais je trébuche et me rattrape à SungHee. La pauvre … Pour elle, je dois pas être super léger ! Je relève doucement ma tête et tombe nez à nez avec elle, les joues légèrement rosies. Je devine qu'il doit en être de même pour moi … Mon regard tombe sur ses lèvres. Je me sens attiré par elle et presque par automatisme, j'avance doucement mes lèvres vers les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Shin SungHee
Devil † Walker

avatar


Emploi : Serveuse à Ibiza's Club
Localisation : au Bar

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Acide sulfurique
Mer 28 Nov - 22:32

- Oui je m'en souviens … Mais dis moi SungHee … Ne rejettes-tu pas ta colère contre les humains car tu ne peux pas t'en prendre à Lui ?

Et il accompagne sa phrase d’un geste vers le haut. Surement qu’il pense à Dieu. J’avoue qu’effectivement, ça serait une motivation. Mais c’est plutôt vers Aihara Takuya que je garde rancune. Moi, pauvre Ange naïve et innocente je pensais qu’il était un modèle pour les Anges. Je crois même que j’avais le béguin pour lui. Ma déchéance a eu au moins le mérite de m’ouvrir les yeux. Ce type est pire qu’un Démon et maintenant je le déteste, non je le hais. Mais je ne peux pas dire ça à Miura maintenant. Il va penser que je l’aime encore, que je suis dans le dénie pour ne pas être amoureuse de celui qui m’a envoyer en Enfers et blablabla et blablabla. Toujours la même rengaine. Franchement, j’y dirais bien merci à Takuya maintenant. Grâce à lui, j’ai rencontré ce démon. Et lui, il me rend toute chose. Comme je ne l’ai jamais été.

-Ma colère contre les humains ? Non ! Je me suis servie d’eux juste pour atteindre T…Dieu. Mais visiblement ça ne marche pas. Alors j’ai arrêté.

Oula ma fille ! Tu as failli faire une boulette ! Heureusement que tu t’es vite arrêtée ! Pour reprendre contenance, je vois une autre gorgée du breuvage que mon démon préféré a commandé. C’est doux et sucré. Ca glisse tout seul dans la gorge.

- Dis moi SungHee … Tu es seule je me trompe? Tu travailles dans ce bar en espérant mener une vie tranquille mais une fois sortie de ce bar, tu en veux à tout le monde de mener la vie que tu mènes ? Ne penses tu pas qu'une SungHee moins austère serait encore plus fabuleuse ? Moi j'aimerai bien rencontrer une SungHee sulfureuse …

Au dernier mot je manque de m’étouffer en avalant ma boisson. D’ailleurs toute sa phrase résonne comme une bien triste réalité. Effectivement, je suis seule, mais je n’en veux pas à tout le monde. Juste à certains personnages. Et puis je suis assez lunatique. Quand je suis de mauvais poil, je me défoule. Par contre je ne comprends pas l’utilisation du mot sulfureuse. La dernière fois que je me la suis jouée sulfureuse, mon cou s’en souvient encore.

-Tu m’as déjà vu sulfureuse je te rappelle. Et tu as aussi failli me tuer ce soir là. Alors je pense que mon cou m’en sera extrêmement reconnaissant si je ne renouvelle pas l’expérience.

Alors que je parle, je l’observe. Je le trouve différent. Ses yeux semblent plus flous, son expression est un peu vague. Comme un type ivre. Ah non mais je rêve, un infirmier ivre ! Voila le modèle qu’il donne aux humains tiens ! Tu m’étonnes que les urgences soient toujours pleines.


- SungHee … Je me sens pas très bien …

Alors qu’il se lève en titubant, j’ai la confirmation qu’il est soul. Super. Notre premier rencard et il est plein comme une barrique.

-Tu es ivre mon ami, là est la diff…

Je n’arrive pas à finir ma phrase. Il a trébuché et je parviens tant bien que mal à le retenir. Heureusement que je suis une démone. Sinon je serais tombée comme une masse, lui sur moi. Et là j’imagine une seconde la scène. Je l’imagine qu’il tombe sur moi et qu’il s’endort aussi sec. Cette honte sans déconner. Mais pour le moment l’heure est grave. Son visage est si près du mien. Ses lèvres roses sont tellement attrayantes. Je sens mes joues s’enflammer alors que des images me viennent à l’esprit. J’essaie de me calmer. J’ai l’impression de sentir mon cœur cogner à côté de moi. Et là je le vois qui regarde mes lèvres. Et il s’approche de moi. La je suis à deux doigts de la crise cardiaque. C’est officiel. Mes mains commencent à trembler. Je ne sais pas quoi faire. Fermer les yeux, les laisser ouverts. Avancer, ou attendre qu’il fasse le chemin tout seul comme un grand. Tant de questions se bousculent dans ma tête que je m’aperçois qu’en fait j’ai avancé mon visage à l’encontre du sien. Ses lèvres sont y près des miennes, qu’elles se frôlent à peine. Ce contact, si infime soit-il libère une décharge électrique dans tout mon corps. J’ai l’impression de tomber dans les paumes.

Puis d’un coup, je me souviens qu’il est ivre. Ah non ! Je n’ai pas envie que notre premier, non second baiser ait lieu alors qu’il est soul. Jamais ! Je suis bien trop sentimentale pour ça. Je dévie alors la tête et je le remets bien assis sur sa chaise. Le vide que ses lèvres ont laissé contre les miennes me semble si froid. Il m’a fallu toute ma force mentale pour réussir à m’éloigner de ses lèvres si douces et pleines, semblables au Paradis.

Je lui tapote la joue. Le pauvre il ne comprend pas trop ce qui s’est passé. Moi non plus d’ailleurs. Il veut une Sunghee sulfureuse ? Bon tant pis, je vais rompre ma promesse et là il va regretter. Je m’approche de son oreille jusqu’à le frôler de mes lèvres. Et la je murmure d’une voix douce et sexy.

-Tu ne croyais quand même pas m’attraper aussi vite mon beau démon. Va falloir te montrer plus convainquant.

J’y glisse un baiser sur la joue. Le contact avec sa peau me donne de ces idées. Heureusement qu’il ne peut pas lire dans mon esprit. Sinon je serais rouge de honte. Et je me rassois gentiment sur ma chaise.

-Sinon un petit coca te ferait le plus grand bien tu ne crois pas ?

Tout sourire innocent, comme si rien n’était passé, je lui commande un coca. Ca lui fera du bien, pour le dessoûler. Du coin de l’œil, je l’observe pour voir sa réaction et ce que je vois me plait.

-Pour en revenir à notre conversation… Je ne déteste pas les gens pour la vie que je mène. Je l’ai choisi. Sinon, je ne serais pas en face de toi, mais en train de tuer des innocents. Mais toi, n’as-tu pas de rancune envers Lui et ses compatriotes ?

Oui j’avoue, j’adore passer du cop à l’âne. Mais j’ai envie de le déstabiliser. Pour voir sur quel jeu il va partir. Revenir à la conversation sérieuse ou devenir le démon sexy qui essaie de m’amadouer.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Acide sulfurique

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Acide sulfurique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.H.I.N.J.U.K.U :: Quartier chaud :: Bars :: Ibiza's Club-