† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Let the dogs out †

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aihara Takuya
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Secrétaire d'état et chef du parti conservateur

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Let the dogs out †
Dim 16 Sep - 21:56

❝ LET THE DOGS OUT ❞
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
AIHARA TAKUYA&SHINϟ
Le 20 Mai 2010, a 21:00



J'étais retourné au bureau après ma légère altercation avec Sora à l'université. Faire comme si de rien n'était, reprendre du service, régler quelques affaires et trier des dossiers pour avoir l'air occupé. La partie la plus difficile avait été « faire comme si de rien n'était. »

J'étais partagé. D'un côté il y avait le sentiment habituel d'excitation, j'allais permettre à l'Apocalypse d'avancer un peu plus en faisant tomber un traître, et de l'autre, il y avait tout ce que ma rencontre avec Sora avait provoqué. Elle avait réveillé ma colère, attisé ma haine, et ne m'inspirait que toujours plus de dégoût. Je n'avais eu qu'une partie de ma vengeance aujourd'hui, et je le savais pertinemment, mais elle ne saurait pas être aussi rusée une seconde fois, à moins qu'elle n'aie encore beaucoup d'âmes d'anges à me vendre ?

L'après midi me parut beaucoup trop longue. Et si elle le prévenait ? Shimizu Kanon... Son nom résonnait dans ma tête, il me rendait presque fou. Il fallait qu'on en finisse rapidement, avant qu'elle ne puisse l'avertir si elle en avait eu l'idée, avant qu'il ne puisse me filer entre les doigts. J'avais profité de mon temps libre pour mener ma petite enquête à son sujet : un ou deux coups de fils à mes précieux informateurs, des recherches dans un dossier d'état civil qui me semblait évidemment falsifié, et j'en savais beaucoup plus sur mon homme. Je ne m'étais pas trompé, c'était bien le président de l'association caritative A Feather For Life, et je me souvenais lui avoir accordé quelque subvention par le passé. Quant à son rôle en tant qu'ange, je me souvenais l'avoir déjà croisé au Paradis, lorsqu'il avait fait la demande aux anciens de changer de statut pour devenir un ange gardien. Je réprimai un frisson à cette idée. Comment avait-on pu vouloir passer des Vertus à un simple ange gardien ? Je soufflai et me replongeai dans mes dossiers.

Mon esprit erra cependant jusqu'à l'épisode de la gare. Sora m'avait touché un mot à ce sujet, mais j'en appris plus dans le courant de la journée. Apparemment Kanon était présent, ce jour là, pour lutter contre notre Solvei, l'Ange envoyé de l'Ouest pour répandre la Parole de Dieu et exécuter Sa volonté. Si la relation qu'entretenait le fautif avec sa protégée n'était pas pardonnable, le fait de lutter contre les ordres de notre Père l'était encore moins. Ça, je n'allais pas le laisser passer.

J'attendis donc patiemment que la mairie se vide. Comme d'habitude, les employés avaient quitté leur poste en avance, en dehors de ma secrétaire qui décidément faisait du zèle, et que je congédiai rapidement. Il était 20:49, Shin n'allait pas tarder.

Éventuellement 21:00 arriva, et j'entendis les trois cognements habituels de Shin à la porte de mon bureau. Il poussa la porte et entra dans le bureau.

« Shin, le saluai-je avec un léger sourire, J'ai du travail pour toi. »

D'un geste de la main je lui indiquais la chaise de l'autre côté du bureau, et me levai, à la recherche d'une bouteille de whisky ou autre apéritif. Après tout, il était toujours l'heure pour une petite conversation.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
«god knows»
« They dream in silence, they sleep to die
Erase their silence, erase their life
The burning ashes blacken the day
My sweet sacrifice, redeem and pray. »


Dernière édition par Aihara Takuya le Jeu 15 Nov - 17:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Shin
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Professeur de mathématiques au lycée de Tokyo
Localisation : Avec Takuya, au Paradis, au lycée

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Let the dogs out †
Ven 21 Sep - 9:21

La journée avait été d'une banalité affligeante pour Shin. Il s'était levé, était allé au lycée, avait dispensé ses cours, corrigé quelques copies puis était rentré chez lui. Bien évidemment, Shin n'avait ressenti aucun ennui, aucune lassitude face à ce train-train quotidien. Comment pourrait-il alors qu'il ne ressentait strictement rien ? Il s'était contenté d'agir, comme le robot qu'il était aux dires de certains. Il avait gardé son précieux sourire tout au long de la journée, avait entretenu quelques conversations avec ses élèves et collègues. Une fois de plus, il avait bien trompé son monde. C'était si facile après tout.

Pendant la dernière heure de cours, son téléphone portable s'était mis à vibrer, sous les moqueries de ses élèves. Il avait feint la gêne et n'avait pas décroché, bien évidemment. Ce devait être Rin. Pourtant, la jeune fille l'appelait rarement pendant ses heures de cours. Il s'était excusé auprès de ses élèves et était sorti de classe pour écouter le message vocal. Takuya. Les yeux de Shin s'illuminèrent, un peu comme un chien remuerait la queue de joie devant son maître. Takuya avait une mission pour lui.

Les minutes qui restaient furent longues pour Shin et contrairement à son habitude, il fut le premier dehors lorsque la cloche retentit dans le bâtiment. Il salua brièvement ses collègues puis sauta dans sa voiture. Au fond, son empressement était inutile, il n'avait rendez-vous avec son maître que quelques heures plus tard. Il arriva néanmoins rapidement à sa villa et attendit. Il se lava et se changea, sachant que son maître avait horreur de la saleté. Une chemise d'un blanc immaculé et un costume noir d'encre. Sobre et assez distingué pour justifier une visite dans les bureaux du célèbre politicien Aihara Takuya.

Shin se servit un verre de vin français et se posa sur le fauteuil hors de prix de son grand salon vide. Il but lentement le breuvage, se délectant de sa robe écarlate semblable au sang qui coulerait bientôt. Qui ? Quel Ange avait pu pêcher et s'attirer les foudres de son maître ? Peut-être ne le connaissait-il pas. Il ne retenait pas vraiment les visages et noms de ses confrères.

À 20h30, Shin se leva et attrapa ses clés. Il roula tranquillement jusqu'à la mairie et se gara sur le parking réservé aux visiteurs. La mairie était vide lorsqu'il y pénétra. Il avait d'ailleurs dû passer par une entrée de service dont il avait le badge d'accès, le bâtiment étant fermé au public à cette heure. Il se dirigea vers le bureau de son maître, ses pas aussi légers qu'un coup de vent. Shin était un tueur, il savait être discret. Il frappa la porte de trois coups distincts, son habitude avec Takuya, puis entra. Son maître était assis derrière le grand bureau et le salua avec un grand sourire. Sourire que Shin s'empressa de lui rendre avant de s'asseoir à la place indiquée. Il accepta le verre d'alcool proposé par Takuya et attendit patiemment.

Takuya aimait bien discuter lorsqu'il en avait le temps, et Shin était une oreille plus qu'attentive. Bien qu'il soit plutôt du genre à obéir sans discuter, il comprit que son maître voulait instaurer un dialogue ce soir et non un soliloque. Il porta donc le verre de whisky à ses lèvres avant de répondre.

« De quoi s'agit-il maître ? »

Quoi, non qui. Un tel traître ne méritait pas une condition "humaine".


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Do you trust me... or not ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Aihara Takuya
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Secrétaire d'état et chef du parti conservateur

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Let the dogs out †
Jeu 27 Sep - 16:53

Je remplis mon verre d'une de mes bouteilles les plus précieuses. Un Springbank, du début des années 80, alcool que je n'aurais sorti que pour une si belle occasion. La chute d'un des pire traîtres de la ville. Les glaçons tintèrent doucement dans les verres, et je tendis la boisson à Shin, qui me regarda d'un air... D'un air vide, comme toujours. Il n'avait aucune expression comme il n'avait aucune émotion, et il ne risquerait pas de changer de sitôt, il n'était plus capable de ressentir, qu'on m'avait dit. Ça faisait pourtant partie des choses que j'appréciais chez lui, il était comme un message codé, un texte illisible sous les ratures. Il n'y avait plus grand chose d'humain dans sa vieille âme. C'était aussi ce qui lui permettait de tuer et déchoir sans jamais faire d'état d'âme. D'une façon, je l'enviais. Il n'était pas faillible, contrairement à moi.

« De quoi s'agit-il maître ? »

Le son de sa voix me fit le même effet, comme un vent glacial et saisissant. Son ton était plat et monotone.

Shin était vraiment un ange des plus particuliers.

Je portai à mon tour le verre à mes lèvres, et me délectai de la boisson. Comme je l'avais anticipé, c'était un très grand whisky, juste à mon goût. Tout semblait aller dans mon sens, de la mission que j'avais préparé pour Shin aux petites choses de la vie. Je soupirai bruyamment en déposant mon verre sur le bureau.

« Tu le connais sûrement. »

Mon sourire s'élargit, ça ne faisait aucun doute, le nom sonnerait forcément juste aux oreilles de Shin.

« Shimizu Kanon. On le tient enfin. »

D'une traite, je finis le breuvage.

« Ça fait un moment que j'attendais de trouver quelque chose pour le coincer. C'est un soulagement. »

Je posai mon verre sur le bureau, satisfait. Si j'avais réussi à le coincer, c'était en partie grâce à Sora, après tout. Au prix d'un poignet cassé et d'une revanche remise à plus tard, certes. Je savais que ma mission devait toujours passer avant mes intérêts personnels, c'était une des conditions à mon statut, et à l'obtention d'une arme telle que Shin, mais pourtant quelque chose me dérangeait. Plus ma vengeance était reportée, et plus je sentais la haine s'accroître en moi. Je voulais voir Sora souffrir, mais à ce rythme là, il ne faudrait pas bien longtemps avant que j'aie envie de la voir morte. L'avoir revue me supplier ainsi... Tout s'était accéléré en moi. Je devais réagir rapidement, ou elle finirait par totalement m'obséder.

J'eus un nouveau soupir, relâchant ma position dans mon fauteuil, les yeux clos. Shin pourrait peut-être m'aider ; en tout cas, il pourrait m'écouter, et c'était bien suffisant à cet instant. Après tout, il connaissait bien Sora pour ce qu'elle m'avait fait, à défaut de la connaître personnellement. Même s'il n'avait pas été là pour me protéger le jour où elle avait tenté de porter atteinte à ma vie, il avait sûrement vu, ressenti ce qu'elle m'avait fait.

« Tu t'en souviens, Shin... »

Je me redressai et plongeai dans le blanc de ses yeux vides.

« Tu t'en souviens, n'est-ce pas, d'Akano Sora. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
«god knows»
« They dream in silence, they sleep to die
Erase their silence, erase their life
The burning ashes blacken the day
My sweet sacrifice, redeem and pray. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Shin
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Professeur de mathématiques au lycée de Tokyo
Localisation : Avec Takuya, au Paradis, au lycée

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Let the dogs out †
Ven 5 Oct - 13:08

Shin se délectait de la boisson, ressentant sur ses papilles le goût particulier d'un bon alcool. Peut-être n'avait-il aucune émotion, mais ses cinq sens étaient bien fonctionnels, aussi savoura-t-il le whisky servi par son maître. L'un des glaçons cogna sur ses incisives et son corps fut parcouru d'un frisson imperceptible. En face de lui, Takuya buvait également. De l'extérieur, on aurait pu croire à un rituel précédent l'entretien. Ou aux retrouvailles de deux vieux amis. Peut-être était-ce un mélange des deux.

« Tu le connais sûrement. »

Shin observa le sourire victorieux et légèrement euphorique de son maître, lui renvoyant son grand sourire factice. Il doutait le connaître, ne s'intéressant pas vraiment à ses compères. Mais si Takuya le disait... Peut-être s'agissait-il d'un de ces anges que son maître suivait depuis un moment ?

« Shimizu Kanon. On le tient enfin. Ça fait un moment que j'attendais de trouver quelque chose pour le coincer. C'est un soulagement. »

Shimizu Kanon. En effet, Shin le connaissait. Il faisait effectivement de ces anges que Takuya traquait depuis un moment, attendant le moindre faux pas pour les faire tomber. Si ses souvenirs ne lui faisaient pas défaut, Shimizu Kanon était un Ange Gardien, depuis peu d'ailleurs. Il avait également fondé une association caritative pour les humains, sous la tutelle de la Kronos Heaven Corp. Shin grimaça à cette pensée. Sakuya Toya. Encore une fois, il se trouvait impliqué de près ou de loin dans des actes bienveillants envers la race humaine. Takuya rêvait de le voir tomber un jour, mais sa condition de Séraphin et de chouchou du Père le mettait au-dessus de lui. Et Toya connaissait lui aussi le nom véritable de Shin.

« Oui, je vois de qui il s'agit. Je l'ai occasionnellement croisé au lycée. »

Shin finit lui aussi son verre et le posa discrètement sur le bureau.

« Il est déjà venu récupérer sa protégée. Ou sa petite amie. On le soupçonnait de lui avoir révélé notre existence et de défendre la cause humaine via son association. Vous avez donc réussi à confirmer cela maître ? »

La nouvelle était bonne. Bientôt, les rangs du Tout-Puissant seraient purifiés de ce traître. La bonne humeur de Takuya en était presque contagieuse. Néanmoins, Shin sentit rapidement que quelque chose n'allait pas. Son maître semblait avoir perdu de son assurance, comme si quelque chose le tracassait. Cela ne lui arrivait que très rarement. Quand Sakuya Toya contrecarrait ses plans par exemple. Il échappa même un lourd soupir.

« Tu t'en souviens, Shin... Tu t'en souviens, n'est-ce pas, d'Akano Sora. »

Le sang de Shin se figea à l'entente de ce nom, et une colère étrange s'immisça en lui. Shin ne ressentait jamais de colère, à l'exception près du cas « Akano Sora ». S'il le pouvait, il la tuerait à l'instant, pour le simple fait d'exister. Cette femme avait attenté à la vie de son maître, chose qu'il ne tolérait pas. Elle avait bien eu de la chance qu'il soit sur une mission à ce moment-là. Sans ça, il ne lui aurait pas fait cadeau d'une déchéance, mais bien d'une mort douloureuse et définitive.

« Qu'a à voir Akano Sora dans cette histoire maître ? A-t-elle un lien avec Shimizu Kanon ? Ou bien l'avez-vous retrouvée ? »

Shin était étrangement loquace. Si Akano Sora pouvait mettre Takuya dans tous ses états, il en était de même pour l'Ange de la Mort.

« Dois-je la tuer aussi maître ? »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Do you trust me... or not ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Aihara Takuya
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Secrétaire d'état et chef du parti conservateur

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Let the dogs out †
Jeu 11 Oct - 22:55

« Oui, je vois de qui il s'agit. Je l'ai occasionnellement croisé au lycée. Il est déjà venu récupérer sa protégée. Ou sa petite amie. On le soupçonnait de lui avoir révélé notre existence et de défendre la cause humaine via son association. Vous avez donc réussi à confirmer cela maître ? »

J’acquiesçai d'un signe de tête. C'était exactement ça. Autant sa relation en tant qu'ange gardien avec une humaine l'avait totalement coulé, autant il accumulait les charges en s'impliquant dans des causes bénéfiques aux humains. Il avait tout pour que sa tête tombe, décidément.

Je rajoutai un glaçon dans mon verre, le diluant un peu plus. Les instructions.

« J'ai confiance en toi, Shin. Agis vite, et discrètement. J'ai prévenu les autorités là-haut, il sera déchu dès que tu auras mis la main sur lui. »

Je me levai et fouillai dans l'un de mes placards, à la recherche d'un dossier en particulier. Une fois trouvé, je le tendis à Shin.

« Décidément, on trouve de tout dans les ordinateurs du gouvernement ! ajoutai-je joyeusement, Il y a tout ce dont tu auras besoin là dedans. Son identité, l'adresse de son bureau, son historique en tant qu'ange, on a même des renseignements sur sa scolarité, et des photos. Ça va te faciliter le travail. »

Je me rassis et le regardai feuilleter le dossier. Les renseignements allaient jusqu'à ses habitudes de vie, les horaires auxquels il sortait habituellement et, fatalement, l'identité de sa « petite amie. »

Abe Miho. Qu'allait-elle faire, maintenant qu'elle était dépourvue de son gardien ? J'eus un léger soupir. Quelles faibles créatures, que les humains.


Je sentis Shin se tendre dès que le nom de Sora fut prononcé. Il lui en voulait presque autant que moi je lui en voulais, et pourtant, même si je tenais à le garder informé, il savait pertinemment que c'était mon combat et pas le sien. Je ris jaune à cette pensée. Si je l'avais voulu, j'aurais pu lui envoyer Shin, et elle serait morte. À tout jamais. J'en serais débarrassé.

Mais pourquoi ne pouvais-je pas le faire ?

« Qu'a à voir Akano Sora dans cette histoire maître ? A-t-elle un lien avec Shimizu Kanon ? Ou bien l'avez-vous retrouvée ? 
- Elle l'a balancé. Je ne la savais pas comme ça... »

J'eus un nouveau rire à demi mesure. Elle avait eu tellement peur que je la tue, à l'université... Elle m'avait supplié de l'épargner, alors que, quand nos positions étaient inversées, je ne l'avais jamais implorée. N'avait-elle aucune dignité ? Était-elle si faible ? Peut-être que c'était pour ça, que je n'osais pas la faire tuer. Parce qu'elle était faible, et sale.

« Dois-je la tuer aussi maître ? »

Dire que je ne m'étais pas attendu à la question aurait été mentir. Je savais Shin conscient de ma rancune, et il m'obéissait assez pour prendre part dans un combat personnel qui n'aurait impliqué que moi, et pas la volonté du Seigneur. J'aurais pu l'envoyer la tuer. C'aurait été désobéir à notre Père.

« Non. »

Avec ces mots, j'avalai la dernière gorgée de mon élixir alcoolisé.

« Tu ne la tueras pas. »

Et m'affalant un peu plus dans mon fauteuil, je continuai :

« J'avais un meeting à l'université, aujourd'hui. Il y avait Sora dans l'auditoire, et j'ai voulu la voir d'un peu plus près... J'ai voulu lui donner un aperçu de ce qu'elle allait subir. Je n'ai toujours pas eu ma vengeance, pour ce qu'elle a fait, alors je l'ai suivie jusque dans la bibliothèque et là... On a fait un marché. Elle me dénonçait un traître, et je lui laissais la vie sauve. »

Je me servis un autre verre d'alcool, en versant aussi dans celui de Shin :

« Pour cette fois, seulement. La prochaine fois, je compte bien lui faire plus qu'un pauvre poignet cassé. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
«god knows»
« They dream in silence, they sleep to die
Erase their silence, erase their life
The burning ashes blacken the day
My sweet sacrifice, redeem and pray. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Shin
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Professeur de mathématiques au lycée de Tokyo
Localisation : Avec Takuya, au Paradis, au lycée

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Let the dogs out †
Lun 5 Nov - 20:29

« J'ai confiance en toi, Shin. Agis vite, et discrètement. J'ai prévenu les autorités là-haut, il sera déchu dès que tu auras mis la main sur lui. »

Shin acquiesça doucement. Il était inutile de lui préciser tout ceci, mais Takuya se plaisait à lui donner ses ordres à chaque fois. Et comme à chaque fois, Shin ressentait cette sorte d'excitation à l'idée non pas d'accomplir son devoir, mais de contenter son maître. L'excitation. Certainement l'une des seules sensations dont il était doté, même si elle n'apparaissait que dans ces cas-là.

L'Ange accepta le dossier que lui tendait Takuya et le feuilleta rapidement: il l'étudierait plus consciencieusement une fois chez lui. Ces bouts de papier comportait toutes les informations dont il aurait besoin pour traquer sa proie et la faire tomber entre ses griffes. Un instant, il eut une pensée pour la protégée du traître: aurait-elle un nouveau Gardien ? Pas sûr. Mais cette gamine en méritait-elle un ? Ses pensées l'emmenèrent vers Rin et il se demanda ce qui lui arriverait si un jour ses supérieurs décidaient qu'il n'était plus utile. Sa vie tenait à si peu de choses au fond. Un nom, un simple nom. Cinq syllabes et il ne serait plus. Peut-être que l'effet serait le même pour cette humaine lorsqu'elle perdrait son Gardien. Après tout, un Démon n'aurait plus aucune considération pour elle, ces êtres abjects...

Shin tiqua lorsque son maître aborda le sujet Akano Sora. En parlant de Démons... celle-ci était la pire de toutes. Elle méritait amplement son sort et s'il avait pu, il l'aurait déchu de ses propres mains, voire pire. Néanmoins, il garda tout cela pour lui et écouta patiemment Takuya raconter sa journée, arquant un sourcil étonné devant le comique de la situation. Rencontrer Akano Sora dans une université, par le plus grand des hasards, et obtenir des informations de sa part, c'était plutôt cocasse. Il adressa néanmoins un sourire complice à son maître, jugeant que le moment était bien choisi pour le placer.

« Un poignet cassé ? Vous êtes bien miséricordieux maître, c'est tout à votre honneur. »

Shin referma le dossier de Shimizu Kanon et le posa à plat sur ses genoux. Il but doucement le nouveau verre servit par le politicien.

« Je vous souhaite bien du plaisir à la prochaine rencontre. »

Et nul doute que Takuya en aurait. Sora souffrirait bien plus qu'elle n'avait souffert lors de sa déchéance. Ayant fini sa boisson, Shin reposa son verre, en refusant un autre puisqu'il conduisait.

« Avez-vous encore besoin de moi maître ou puis-je disposer ? »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Do you trust me... or not ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Aihara Takuya
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Secrétaire d'état et chef du parti conservateur

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Let the dogs out †
Jeu 15 Nov - 17:32

Il y eut une demi seconde où je me demandais comment Shin allait procéder. L'ange de la mort, il pouvait être fin et faire de son action un véritable chef d'oeuvre. Il était risqué pour moi de me rendre sur les lieux, et pourtant, j'avais terriblement envie d'assister à la concrétisation de cette déchéance. Enfin, je m'arrangerai pour être présent au procès du traître, pensai-je.

Shin eut l'air frustré, presque déçu lorsque je lui interdis de tuer Sora. Je l'aurais bien laissé la traquer, qu'elle pense qu'il était sur son dos... J'aurais bien laissé la pauvre démone se cacher et faire de son mieux pour l'éviter. Après tout, elle l'aurait mérité. Elle aurait même mérité que je la tue. Devrais-je le faire ? Non.

Un léger sourire apparut pourtant sur le visage de mon serviteur. Je lui rendis instinctivement. Était-il vraiment amusé, dans une telle situation ?

« Un poignet cassé ? Vous êtes bien miséricordieux maître, c'est tout à votre honneur. »

La raison était donc telle.

« Désolé. Tu auras de quoi jouer bien assez tôt... Je suis sur d'autres dossiers. »

Shin termina son verre, rangeant le dossier que je lui avais confié. J'eus une légère pensée pour tous ces traîtres que j'avais pu croiser sans pouvoir les coincer... Même si je faisais partie des autorités responsables des déchéances, la justice angélique nécessitait des preuves que je n'avais pas toujours. Malgré tout, ce fameux Chul Hei et tous ses semblables ne perdaient rien pour attendre. Si je n'étais pas de ceux qui se fixent des objectifs précis, j'avais pourtant noté son nom dans un coin de mon esprit, et il était le prochain sur ma liste. Et une fois démon, je me ferais un plaisir de laisser Shin s'amuser avec lui... plutôt qu'avec Sora. Elle, elle était à moi.

« Je vous souhaite bien du plaisir à la prochaine rencontre. »

Et il ne savait même pas de quoi il parlait. Sora méritait de découvrir mon côté sombre, oui, elle méritait que l'Enfer et le Paradis s'abattent sur elle, elle méritait la mort pure et simple et la destruction totale de toute énergie spirituelle présente en elle.

« Avez-vous encore besoin de moi maître ou puis-je disposer ? »

J'eus un sourire, alors que je récupérais son verre.

« Rentre chez toi. J'attends ton rapport. »

Il n'y avait pas besoin d'en dire plus. Shin, dans sa perfection, choisirait le moment idéal pour agir et j'en trépignais déjà presque d'excitation. Bientôt, l'ange gardien Shimizu Kanon ne serait plus. Et il serait suivi par Chul Hei... J'en faisais le serment silencieux, les yeux rivés sur le dos de Shin qui quittait mon bureau.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
«god knows»
« They dream in silence, they sleep to die
Erase their silence, erase their life
The burning ashes blacken the day
My sweet sacrifice, redeem and pray. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Let the dogs out †

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Let the dogs out †

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.H.I.B.U.Y.A :: Centre ville :: Mairie :: Bureau du secrétaire d'état-