† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Eventful outing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Eventful outing
Mer 12 Sep - 18:39

Endo Takero & Mizuke Yukio
10/05/2010




    Je traîne dans la rue, les mains dans les poches, arrivant lentement à la petite librairie de Misuke Yukio. Je suis chargé de l’informer que Dieu lui a confiée d’une nouvelle mission, gardée au frais dans ma mémoire infaillible comme beaucoup de choses, et comme d’habitude, je prends le chemin que je connais par cœur, jusqu’à arriver devant la boutique que la jeune femme tient. Un espace calme, bourré de livres, qui abrite une femme qui, lorsqu’on la connaît, ne colle pas du tout à cette image ! Ca m’amuse un peu, ce paradoxe, la personnalité calme qu’elle peut avoir lorsqu’elle travaille au milieu d’humains, et comment elle devient lorsqu’elle exerce son vrai boulot.

    Je pousse la porte d’entrée, et la petite clochette qui y est accrochée annonce ma présence. J’attends patiemment que la petite dame arrive à m rencontre, en espérant qu’elle n’est pas perdue dans ses rayonnages, et qu’elle a bien entendu le tintement particulier de sa porte. Sinon… Bah je peux attendre longtemps… Il lui arrive souvent de ne pas m’entendre et de me laisser planté là… Mais bon, je m’en fiche, j’aime bien être ici. Parce que Yukio-san, c’est l’une des rares personnes qui apprécient ma présence, et qui ne se méfie pas de moi comme tous les autres. Ca fait du bien, quelque fois, de se sentir normal, de ne pas sentir de tension ! Un petit moment de tranquillité, où je peux discuter avec elle de tout et de rien. Lors de mes venues, elle me consacre toujours beaucoup de temps pour discuter. Un jour, elle me ramènera le café, et on fera la causette jusqu’à la nuit tombée, je suis sûr…

    J’attends encore un peu… Yukio ne vient pas. Et étant donné mon manque de patience flagrant, je commence à piétiner, à regarder un peu partout pour voir où elle peut être, et je soupire. Je laisse mes yeux se promener sur les étalages qui sont près de moi, et j’en pioche un au hasard. Mmmmh… A voir la quatrième de couverture, ça a l’air assez ennuyant comme histoire… Je le repose, et zieute vers le fond de la boutique. Bon elle vient, là ? En plus j’ai une surprise ! Enfin… Pas sûr que ça lui plaise, mais j’ai envie d’y aller avec elle, moi ! Je tapote ma veste, qui, dans une poche intérieure, renferme deux billets pour un match de baseball, ce soir. J’ai réussi à les avoir d’un collègue au boulot, qui me les a échangé contre un service, et rien que l’idée de me retrouver dans un stade bondé me donne des frissons d’anticipation. J’ai vraiment hâte d’y être… J’adore les ambiances comme celle-ci, elles me donnent une décharge d’adrénaline incroyable ! Et je suis sûre que, même si elle ne comprend rien aux règles, elle sera transportée par l’agitation du stade !

    Finalement, je vois Yukio apparaître de ses rayonnages. Je l’interpelle, avec la familiarité qui s’est installée entre nous depuis le temps :

    -Hello, Yukio ! J’ai du boulot pour toi !

    J’ajoute, avec un clin d’œil :

    -Eh j’ai une sortie, si ça te tente ! Yomiuri Giants qui accueille Fukuoka SoftBank Hawks, ça te dit quelque chose ?

    Et même si ça lui dit rien, ça lui dira un truc quand je lui aurais expliqué !


Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Eventful outing
Ven 26 Oct - 19:23

Ah les gosses de nos jours… Des jeunes étaient entrés dans la petite librairie qui faisait le coin de la rue, sous le regard attentif de Yukio, et s’étaient faufilés entre les rayons d’un air innocent. Quelques minutes plus tard, les livres jouaient au domino entre eux, alors que les galopins s’échappaient en riant de manière machiavélique. Ni une ni deux, la jeune femme était sortie de derrière son comptoir et par une pure chance en avait attrapé un par le col. Elle le cala derrière le comptoir avec une force insoupçonnée, à la grande surprise de sa pseudo victime, et appela la gendarmerie tout de suite. Gendarmerie qui ne fut visiblement pas pressée puisqu’elle arriva trente longues minutes après. Trente minutes ou Yukio le gardait bien au chaud sur le siège, lui lançant un regard pire qu’assassin à chaque fois qu’il bougeait d’un pouce. Enfin, quand les fonctionnaires arrivèrent, Yukio décroisa les bras pour soupirer à la fois d’agacement et de soulagement. Elle se tourna vers eux, d’un air impatient, et leur expliqua ce qui s’était passé. Et ces crétins, qu’osent-ils dire ? « Oh mais ce n’est rien, une mauvaise farce d’une bande de jeunes. ». A deux doigts de les étrangler, la petite dame. Autant dire qu’elle avait les nerfs. Elle discuta, aussi calmement que possible, avec eux jusqu’à ce qu’ils acceptent d’appeler les parents ici-même, devant elle, et d’emmener le gosse au commissariat. Yukio se laissa tomber assise sur son tabouret et souffla d’un air vraiment blasé. Ses yeux noirs se posèrent sur les livres qui jonchaient le sol et d’un mouvement qui semblait lui pomper toutes ses forces, elle se leva. D’un pas lent, elle se dirigea vers la porte et retourna le panneau « Open » vers la face « Close ». Elle se tourna et repartie vers les livres… Sans voir que le panneau venait de se casser la figure. C’est partie pour du rangement. Un grand soupire l’échappa lorsqu’elle se retrouva face à cet amas de bouquins qui s’était fracassée par terre, mais elle prend son courage à deux mains, fit craquer ses doigts et commença à tout ranger par ordre alphabétique d’auteur. Jamais, non jamais, elle n’aurait d’enfants ! … Ou alors des tous gentils… Sages… Polis… Ouais. Peut-être qu’un jour… Eh mais y a pas une loi contre ça ? La jeune femme s’arrêta quelques secondes pour réfléchir, elle était presque sure qu’on lui avait dit qu’un acte sexuel était… Interdit. Mais dans quel monde vit-on ? Elle roula des yeux. Pourquoi pensait-elle à ça ? Ah ouais… Parce qu’elle s’était imaginé maman. Yukio secoua la tête et continua de ranger ses livres. Elle n’avait pas entendu son ami entrer dans sa pièce, si bien qu’elle continua sans se soucier d’un éventuel client. Ce n’est que quelques minutes après qu’elle revint vers le comptoir et écarquilla légèrement les yeux en voyant une personne de dos. Ses yeux se posèrent sur la porte… La pancarte avait disparu. Tombée… Roooh. Elle approcha alors et s’apprêta à parler mais l’homme se tourna et un grand sourire naquit alors sur les lèvres de la jeune femme. C’était son ami Takeru ! Avec de jolis billets pour un match de baseball. Enfin une sortie… Enfin quelque chose à faire. Mais du boulot aussi. Enfin, tu me diras, le sourire de cet ange valait bien tous les travails chiants. La jeune femme acquiesça de la tête.

Laisse-moi un mot avec ce qu’il faut faire, je verrai ça plus tard.

Elle alla déposer un tendre baiser sur la joue de Takeru et alla ramasser sa pancarte pour la remettre contre la porte et donner un petit coup sur le piquet qui la tenait. Elle se tourna ensuite vers lui et alla rapidement chercher sa veste avant de revenir pour lui prendre son bras.

Sors-moi vite de cette librairie avant que je ne devienne folle !

Tout en sortant, elle lui raconta la petite mésaventure auquel elle venait de faire face, avec les sales jeunes, en râlant comme à son habitude. Elle ferma sa porte à clé et suivit son ami. De toute façon, ou qu’il aille elle le suivrait. En enfer ? Vas-y on y va ! Mais le baseball pour le moment c’est déjà pas mal...
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Eventful outing
Dim 16 Déc - 14:58

    -Laisse-moi un mot avec ce qu’il faut faire, je verrai ça plus tard.
    -Okay, ma belle !

    Elle vient m'embrasser la joue, familièrement comme nous en avons pris l'habitude. J'aime bien cette fille, c'est pourquoi je lui permets de m'approcher... Je me lâche un peu avec elle, et j'aime ça. Comme une petite brise de liberté que je m'autorise...
    Je passe derrière le comptoir et fais comme chez moi, attrape un post-it et note mes instructions dessus, puis le colle sur l'écran de son ordinateur, bien en évidence. Faut quand même pas qu'elle oublie son boulot ! -Dit celui qui fait toujours à moitié le sien-
    Je la regarde remettre en place sa pancarte, ses cheveux tombant en cascade sur son dos, et je souris. Vu la douceur avec laquelle elle s'est occupé de son écriteau, elle doit avoir passé une journée bien trop remplie à son goût...

    -Sors-moi vite de cette librairie avant que je ne devienne folle !

    J'explose de rire; ayant une fois de plus raison.

    -C'est pourtant la tienne, Yukio-chan !

    Quelle idée d'ouvrir un commerce et d'en avoir assez? Aaaaah... cette fille est trop bizarre des fois. Pas que je m'en plaigne : j'aime ce qui est insolite, ce qui sort de l'ordinaire. Et elle, elle peut s'avérer explosive quand elle veut. J'ai hâte de la voir dans les gradins ! Ca va donner !
    Et la voilà qui me raconte sa petite vie... Je souris en l'écoutant, content. Yukio est l'une des rares personnes à être ouvertes avec moi, à ne pas se méfier de moi. Je ne sais pas si elle connaît ma réputation de fouineur invétéré et si elle s'en fiche, mais en tout cas, elle a une proximité avec moi qui me conforte. J'ai presque l'impression d'être normal avec elle. Pas un envoyé de Dieu faisant parvenir Ses instructions à ses soldats au milieu d'un monde qui s'apprête à devenir le champ de ruines de l'Apocalypse. J'ai juste l'impression d'être Endo Takeru. Le journaliste qui sort voir un match de baseball avec son amie un soir où il n'a pas de boulot. Je ne sais pas si elle partage mes sentiments, mais je l'espère...

    -Je suis sûr que ça va te défouler cette sortie ! Tu vas pouvoir crier et t'époumoner tant que tu veux ! Tu vas voir, ça détends à mort !

    J'aime bien les rencontres sportives, ça me donne un max d'adrénaline que je peux dépenser sans compter, sans que personne ne me regarde bizarrement. J'ai l'air d'un amateur de sports comme les autres au milieu de la foule en furie.

    Je sens des auras bizarres... C'est quand même pas une sortie de démons aujourd'hui, si? Je n'y fais cependant pas attention, et mine de rien, j'entraîne mon amie à l'intérieur du stade, lui expliquant les règles basiques pour qu'elle puisse comprendre un minimum. Nous jouons des coudes, et nous nous installons, toujours en train de parler du règlement du baseball.

    -Il faut que le batteur envoie valser la balle, et après il court pour arriver à la dernière base avant que l'équipe adverse n'attrape la balle tu vois? et... Oh ! Garçon!! Pop-corn, s'il vous plaît !

    Je prend un énorme paquet de popcorn sucré et en propose à Yukio.

    -si tu veux quelque chose, dis-moi, c'est ma tournée !
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Eventful outing

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Eventful outing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: G.E.N.E.S.I.S :: Corbeille à papiers :: RP-