† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 What have you done to me ? } Sora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ha Ji Hoon
Aion † Walker

avatar


Emploi : Travail journalier
Localisation : Cherchez-moi dans Tokyo, vous allez trouver !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: What have you done to me ? } Sora
Lun 9 Juil - 23:13


03/05/2010 † Ha Ji Hoon & Akano Sora

En cette moitié du mois de mai, il pleuvait. Le ciel déversait ses larmes habituelles sur la ville entière de Tokyo. Après un mois de mars entier sous l'eau et le mois d'avril sous un soleil resplendissant, on ne pouvait pas éviter une nouvelle averse. Heureusement nous étions loin des intempéries de mars. A la place, nous avions des catastrophes et des dégâts matériaux bien plus graves et bien plus inquiétants. Et toute personne normalement constituée et qui avait mis les pieds dehors ces dernières semaines au moins une seule fois avait entendu parler de certains incidents, totalement inexpliqués, notamment celui au temple.

Ces catastrophes, tout semblait s'enchaîner. Celles du mois de mars et maintenant. Le mois d'avril n'était que le calme avant la tempête. Et je ne pouvais rester aveugle face à l'énorme concentration de créatures surnaturelles autour et à l'intérieur de l'immense ville. Parfois, j'en croisais dans la rue, des gens non-humains. Ils étaient partout, mais ils camouflaient leurs auras comme ils le pouvaient, plus difficile de les repérer. Mais ils étaient partout. Peut-être que cette petite fille au coin de la rue était un démon tandis que le vieil homme à l'opposé était un ange.

Pour dire clairement ma façon de penser, tout ça était lié. Les anges et les démons avaient quelque chose à voir avec ces catastrophes, je le savais. Paranoïaque, non ? Juste un peu. Mais en tout cas, c'était affreusement frustrant de ne pas être au courant de ce qui se passait dans son propre environnement. Dans le but d'obtenir des réponses, j'avais fait ma route au temple dévasté selon les nouvelles, un peu plus d'une journée et très tôt dans la matinée, après l'intervention des secours et de la police, pour qu'il y ait le moins de gens possible.

Sur le chemin, j'effleurai du bout des doigts le côté de mon cou, caché par un léger bandage, qui n'allait pas tarder à disparaître d'ici quelques jours. Il fallait dire qu'elle ne m'avait pas raté, celle qui se faisait appeler Sora... Ca leur prend souvent aux démons, de mordre les gens comme ça ? Ils ne descendraient pas des vampires ? Bien sûr, ce n'était qu'une légende des humains, mais bon... On pourrait se poser des questions ! Toujours est-il que depuis cette confrontation entre la dénommé Sora et moi, il y avait quelque chose d'étrange et qui n'avait absolument rien à voir avec les évènements de Tokyo. Disons que c'était moins qui me sentais bizarre. (Qui a dit que j'étais toujours bizarre ?) Frustration, quand tu nous tiens...

Finalement, j'arrivais à ma destination. Et lorsque les informations décrivaient l'endroit comme dévasté, c'était presque un euphémisme. Tout s'était effondré, le sol fissuré et je ne pourrais pas vous faire toute la liste. Et sous la pluie, le tableau semblait encore plus triste.

Accident ou tremblement de terre, mon oeil, oui. Ca sent l'ange ou le démon à plein nez ! Reste à savoir qui. Après, reste à savoir aussi pourquoi, mais surtout qui.

« Tiens, tiens, mais qu'avons-nous là ? Le jeune homme se serait-il perdu ? »

Je sursautai. La voix provenait de derrière moi. Juste derrière moi, pour tout vous dire.

« Et en plus on tombe sur un aion ! Je t'avais bien dit qu'il fallait venir ici, on allait forcément tomber sur quelque chose d'intéressant ! »

Encore une autre. Cette fois-ci une femme. Cette dernière était maintenant juste devant moi, accompagné d'un autre homme, qui me fixaient de leurs yeux totalement noirs. Démons. Parfaits. Si en plus ils venaient à moi... Moi qui cherchait des réponses, j'allais être servi ! Le seul problème était que maintenant j'étais encerclé par trois démons, celui derrière moi empêchant toute tentative de fuite. Comme si j'allais fuir de toute manière. Ils n'avaient pas l'air spécialement puissants, même très faibles, mais ça restait un problème. Comment leur prendre quelques informations sans tomber dans leur piège, voilà tout le problème.

« Justement, c'est un aion, alors fais un peu attention pour une fois.
- Si on peut même plus s'amuser...
»

Je ne répondis pas. Il y a des fois où il est préférable de ne pas répondre, en particulier quand ce sont des démons qui racontent un peu n'importe quoi. Disons que j'en avais juste un peu marre que les démons me prennent pour leur jouet personnel, ces temps-ci. Enfin, on repensera aux informations plus tard, finalement. La femme du trio s'avança vers moi d'une démarche féline et posa alors une main sur ma joue. ... Ok. Pourquoi pas. Sérieusement, pourquoi les démons se croient tout permis ? Je l'ai déjà dit, je ne suis pas un jouet. Encore mois celui d'une démone comme celle-là.

Au moment-même où j'allais répliquer (parce que ça commence à bien faire, de se laisser faire...), elle fit une grimace... pas particulièrement attrayante. Au fur et à mesure que les secondes passèrent, ses yeux se remplirent de peur. Rien d'autre que de la peur. Non mais j'ai encore rien dit ni rien fait, on se calme !

« Attends deux secondes... il a été... marqué ! »

... Pardon ? Je fronçais les sourcils d'incompréhension. Si maintenant il m'arrivait des choses sans même que je ne m'en rende compte, on est pas sorti de l'auberge. Seulement, ce simple mot avait suffit pour propager la peur de la démone à ses deux congénères. Je ne comprenais pas bien ce qu'il se passait, à vrai dire... mais je pouvais toujours utiliser la situation à mon avantage. Le bluff, c'est bien. Je fis un sourire en coin, faisant un pas en avant. Ce simple geste suffit à faire reculer de quelques mètres le trio démoniaque entier. Encore un pas. Les trois démons semblaient être morts de trouille. Sinon on peut m'expliquer ce qu'il se passe ?

Mais sur un commun accord, le trio prit la fuite, me laissant seul sous la pluie. Ok. Pourquoi pas. Enfin, j'aurais plutôt du dire qu'ils avaient essayé de prendre la fuite. A peine quelques secondes plus tard, trois hurlements se firent entendre, sous ce tableau ravagé, nettoyé par les larmes du ciel.


i’m breaking down, i am screaming out. my time is running out. what do i do now? give up? or stand up? i don’t know. i want to break the spell now. i’m drowning now. i am crying out. my time is running out. i need someone to save me now.

(c) about today.
(c) sawa (avatar) & tumblr (gifs)


Dernière édition par Ha Ji Hoon le Ven 7 Sep - 21:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: What have you done to me ? } Sora
Ven 13 Juil - 16:40

Il pleuvait. Est-ce que Dieu pleurait la perte humaine survenue la veille ? Peu de chance. Mais il pleuvait. Ce n'était pas une grande averse mais ce genre de pluie fine qui tombe en continue et s'infiltre au plus profond. Une pluie comme je les détestais. Il fallait dire que si l'on devait me comparer à un animal, c'était le chat. Et les chats n'aiment pas l'eau, c'est bien connu. Ils sont plutôt du genre à dormir encore plus par ces temps. Ce que je comptais faire également.

Mon téléphone portable vibra sur la table de chevet. J'échouais un bras dessus en grognant et décrochais.

« Oui ?
- Mademoiselle Akano ? Ici la librairie, je vous appelle pour vous avertir que l'ouvrage que vous aviez commandé est arrivé. »

Je grommelais un « J'arrive » avant de raccrocher. Dire que j'étais déterminée à rester dans ce lit et ne rien faire de la journée. Mais un ouvrage important m'attendait maintenant. C'était un vieux manuel européen traitant des mythes et croyances sorciers. J'avais réussi à le retrouver et le faire livrer chez le libraire, l'université ne recevant pas les colis. Et les informations, ça n'attendait pas.

Je sautais du lit et me dirigeais vers ma commode, piochant une tenue à tout hasard. Une simple jean et une chemisette blanche. Génial, avec la pluie, les pervers pourraient en profiter... Je chaussais mes bottines noires et enfilais ma veste en jean. Un trait d'eye-liner et j'étais parée pour sortir.

Je marchais rapidement vers la librairie sans me fatiguer le moins du monde. Mon sac en bandoulière tapait régulièrement contre ma hanche, signe du rythme soutenu que j'avais adopté.

Quelques minutes plus tard, mon sac avait un poids supplémentaire et je rentrais tranquillement. La pluie tombait toujours, collant mes cheveux et mes vêtements à ma peau. Quelle sensation désagréable...

Un frisson remonta le long de mon échine. Mais ce n'était pas le froid. Non, c'était bien plus fort que ça. C'était lui. Quelqu'un osait s'approcher de lui. Mes yeux devinrent sombres et je fis volte-face, humant l'air pour repérer son effluve. Il était loin, trop loin. J'empruntais une ruelle déserte et me mis à courir le plus vite possible, à l'abris des regards humains. On ne touchait pas à mon jouet.

Lorsque j'arrivais sur les décombres du temple, j'aperçus les trois démons qui s'enfuyaient à toutes jambes. Trop tard... Je sautais et atterris devant eux, un sourire sadique aux lèvres.

« Alors, on joue avec la proie des autres ? C'est mal vous savez ? »

Ils étaient si faibles et apeurés. Ils essayaient de se justifier, balbutier des excuses. En vain. En quelques secondes, ils étaient morts, leurs cris de douleur étranglés dans leurs gorges. Oh, bien sûr, ils n'étaient pas réellement morts. Mais leur enveloppe l'était et ils étaient maintenant de retour aux Enfers dans un piteux état. Voilà ce qui arrivait lorsqu'on se frottait à moi.

Alors que j'essuyais le sang tâchant mes mains, je sentis son aura non loin. Il était perturbé. Je m'approchais de lui sans qu'il ne me remarque et posais une main sur son épaule, le faisant sursauter.

« Eh bien mon petit Ji Hoon, il faut faire attention aux endroits que tu fréquentes, tu pourrais tomber sur des personnes mal intentionnées... », déclarai-je en souriant.

J'effleurais le bandage sur son cou du bout de mes doigts avant d'y poser mes lèvres doucement.

« Tu m'as manquée tu sais ? Je me suis tellement ennuyée sans toi... »
Revenir en haut Aller en bas
 
Ha Ji Hoon
Aion † Walker

avatar


Emploi : Travail journalier
Localisation : Cherchez-moi dans Tokyo, vous allez trouver !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: What have you done to me ? } Sora
Jeu 26 Juil - 1:32

Je ne savais pas ce que j'étais en train de vivre, mais je penchais pour un cauchemar. D'ailleurs je crois bien que c'est ce que je vis depuis que je suis né en vérité. Et peut-être même avant, vu la chance que j'ai. Ironique, évidemment. Mais, là... ça n'était pas normal. Vous allez me dire que le monde dans lequel je vis n'est pas normal, mais j'y suis habitué. Pour moi, ceci, ce n'était pas normal. Un démon... Non, un groupe de démon, ce qui rendait la chose encore plus effrayante, ne pouvait pas avoir peur d'un simple aion comme moi, en particulier lorsque je n'avais rien tenté contre leurs vies. Du moins par encore. Mais j'avais à peine eu le temps d'esquisser un nouveau geste ou de dire quelques mots que le trio démoniaque décampait à toute vitesse là où il le pouvait. L'un d'entre eux hurlait des mots à la limite du compréhensible, aussi je n'avais réussi qu'à saisir les mots "elle arrive" au passage. Qui ? Qui arrive ? Et où ? Je me mis à scruter intensément les alentours. Les démons... étaient encore ici. Je ne les voyais pas, mais ils n'étaient pas loin, et ils ne bougeaient plus.

Qu'est-ce qui pouvait bien les arrêter, ce sont des démons ?!

Je fis quelques pas vers leur direction, pour espérer les apercevoir et comprendre l'objet de leur frayeur. Aussitôt j'avais commencé, aussitôt je m'étais arrêté. Trois hurlements, affreux, grotesques, à donner l'envie de vomir, montèrent jusqu'aux cieux. Une chorale qui accompagnait la triste musique de la pluie. Désolation.

Je déglutis. Qu'est-ce... qu'il se passe ? J'avais l'air horrifié. En à peine une seconde, les démons avaient disparus. Mais ils ne s'étaient pas volatilisés, comme s'ils s'étaient enfoncés dans les rues de la capitale japonaise pour y trouver refuge.

Non, ils avaient disparus aux enfers. Une odeur atroce de chair en décomposition me parvint aux narines, me donnant presque l'envie de vomir. Visiblement, les enveloppes humaines des démons n'étaient pas en si bon état qu'on pourrait le penser... Mais un démon ne descend pas en Enfer comme ça. Du moins je ne pense pas. Qui ?

Je fixais l'endroit où se trouvaient sûrement les cadavres démoniaques que je ne voyais pas, sûrement trop loin (heureusement ou malheureusement, si je ne les voyais pas, là n'était pas la question.), l'air légèrement perdu et perturbé. Qu'est-ce qu'il se passait, à la fin ?!

Et enfin, je sursautais une seconde fois. Oh no please. Je me retournais à demi. Parce qu'il fallait toujours que je fasse des rencontres qui ne me plaisaient guère. Et parce que celle-ci expliquait tout. Ou du moins presque.

Je fus soudainement pris d'un vertige. Mon aura, que je ne contrôlais habituellement pas, était encore plus incontrôlable qu'à l'accoutumé. En me concentrant, je réalisais quelque chose. Mon aura et celle de Sora... semblaient s'appeler. Ce n'était pas le mot exact mais elles s'attiraient, toute seule, alors que ce n'était que de la répulsion qui me venait à l'esprit en regardant son visage. Mon dieu, qu'est-ce que c'était que ça ?

Je frissonnais lorsque ses lèvres se posèrent sur mon cou, sur mon bandage, à l'exact endroit où elle m'avait mordu auparavant. Mon aura fit la même chose, un frisson. Mais qu'est-ce que... Bon, je ne supporte plus cette situation, là. Je saisis d'un mouvement le poignet de Sora et mettait une bonne partie de ma force dans mon emprise. Je fronçais les sourcils et plissai légèrement les yeux.

« Qu'est-ce que tu as fait ? Qu'est-ce que tu m'as fait ? »

J'insistais bien sur le pronom dans la deuxième phrase pour marquer la nuance. Encore et toujours des questions qui se bousculaient dans ma tête. Je détestais ne pas savoir ce qu'il se passait.

« Ca te prend souvent de t'en prendre à tes petits copains ? Pourquoi tu as fait ça ? Rien d'autres à faire ? Je sais que j'ai l'air de t'amuser, mais sache que je ne suis absolument pas ravi de te voir. »

Maintenant que j'y pensais, ce truc avec mon aura... était peut-être bien la raison pour laquelle je me sentais étrange ces derniers jours. Akano Sora, qu'est-ce que tu m'as fait ?


i’m breaking down, i am screaming out. my time is running out. what do i do now? give up? or stand up? i don’t know. i want to break the spell now. i’m drowning now. i am crying out. my time is running out. i need someone to save me now.

(c) about today.
(c) sawa (avatar) & tumblr (gifs)
Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: What have you done to me ? } Sora
Jeu 26 Juil - 9:21

Je devais l'avouer, toutes ces sensations m'étaient inconnues. Jamais je n'étais allée jusqu'à marquer une personne, humaine ou pas, auparavant. Les tuer était bien plus simple. Mais cet Aïon était bien trop intéressant pour le gaspiller ainsi. C'était comme choisir entre un bonbon ou un chewing-gum. Le bonbon est succulent mais éphémère. Le chewing-gum dure plus longtemps et peut être réutilisé. Mais au final, il perdra de sa saveur et il faudra le jeter aussi. Pas de suite néanmoins.

Alors je découvrais ces nouvelles sensations. La peur. Je ne la ressentais que rarement. Mais lorsqu'il s'était retrouvé en position dangereuse, la part de mon aura enfermée en lui avait immédiatement réagit. J'avais bien senti que lui n'avait pas peur, ce qui ne m'étonnait guère vu notre dernière confrontation. Mais ce lien que j'avais tissé entre lui et moi avait créé cette peur qui m'avait glacée le sang. Je n'avais même pas eu le choix sur la démarche à suivre, mes pas m'avaient automatiquement menés vers la menace. Une menace que j'avais eu tôt fait d'exterminer, pas de la manière la plus réjouissante qui soit. Mais une fois encore, j'avais à peine répondu de mes actes. C'était plus un instinct.

Que m'arrivait-il ? Je n'avais jamais entendu parler de ça. Je savais qu'en le marquant, il serait lié à moi, et que chaque créature sentirait ma marque sur lui. Mais je n'avais jamais soupçonné l'existence de ceci. C'était comme si, en contrepartie de l'appartenance que je lui avais infligé, j'étais tenue à le protéger, à prendre soin de lui. Comme un maître doit prendre soin du chiot dévoué. À l'exception près que Ji Hoon était loin de m'être dévoué.

Heureusement, je restais encore maître de moi-même en-dehors de ces élans de protection. Et j'eus tôt fait d'être près de lui, le taquinant comme j'aimais tant le faire. Dire qu'il m'avait manquée était loin d'être faux. Je n'avais pas vraiment pensé à lui durant le dernier mois, mais maintenant qu'il était là, près de moi, je me sentais complète. Mon aura faisait des bonds de joie à proximité de la part que je lui avais léguée. Complète, c'est bien le mot. Quelle sensation étrange...

La douleur vive dans mon poignet me ramena à des pensées bien plus terre-à-terre. Mon jouet était énervé et je sentis en lui une puissance qu'il ne m'avait jamais dévoilé. Ainsi, j'avais eu raison de me méfier de lui. Ce petit cachait bien des choses. Je retins une grimace de douleur, bien consciente qu'il avait, cette fois, le dessus. Je ne pourrais pas me libérer de sa poigne.

« Qu'est-ce que tu as fait ? Qu'est-ce que tu m'as fait ? »

Il était énervé et perdu. Surtout perdu. Je le sentais en moi. Est-ce qu'il pouvait lire mes émotions aussi ? J'étais bien curieuse...

« Moi ? Je viens de sauver ton joli minois mon petit Ji Hoon. », répondis-je avec un sourire.

Continuer de jouer, encore, toujours. Ne jamais montrer que l'on se trouve en position de faiblesse. Sinon, ce serait Game over.

« Ça te prend souvent de t'en prendre à tes petits copains ? Pourquoi tu as fait ça ? Rien d'autres à faire ? Je sais que j'ai l'air de t'amuser, mais sache que je ne suis absolument pas ravi de te voir. »

Oh mon petit Ji Hoon, tu me fends le coeur là. Je crois que je vais pleurer. Haha.

« Ji Hoon, Ji Hoon, Ji Hoon..., chantonnais-je en secouant la tête. N'écoutes-tu jamais ce que l'on te dit ? Ne t'ai-je pas dit que je haïssais les Enfers autant que les Cieux ? Et puis, tu pourrais au moins me remercier pour ça. », conclus-je avec une moue boudeuse.

Je savais bien mes techniques sans effet sur lui, mais elles étaient devenues mécaniques au fil des ans. De ma main libre, je caressais doucement sa joue, sachant pertinemment que ce geste l'énerverait au plus haut point. L'énerver était risqué. Cela le rendrait plus puissant pour sûr, mais aussi moins prudent. Une chance sur deux de reprendre le dessus.

« Quant à ce que je t'ai fait... Ne te souviens-tu pas de ce que j'ai dit avant de te faire ceci ? », questionnai-je en effleurant une nouvelle fois son bandage.

« Tu es mon jouet maintenant... »
Revenir en haut Aller en bas
 
Ha Ji Hoon
Aion † Walker

avatar


Emploi : Travail journalier
Localisation : Cherchez-moi dans Tokyo, vous allez trouver !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: What have you done to me ? } Sora
Sam 28 Juil - 21:38

Il y avait quelque chose de différent comparé à notre dernière rencontre. Outre l'univers de désolation qui s'offrait à nos yeux, la pluie qui collait nos cheveux à nos visages et coulait le long de nos corps et l'odeur de la mort elle-même, il y avait quelque chose de différent. Mais je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus. Bien sûr que Sora était aussi agaçante qu'à son habitude... et justement il y avait quelque chose. A fond de moi. Un esprit étranger au mien, à mon corps, presque insupportable à retenir. C'était si compliqué à expliquer. Mais je n'étais pas moi-même. Au fond de moi-même, il y avait quelque chose qui ne devait pas être là. J'étais prêt à parier que c'était cela qui me faisait me sentir étrange depuis presque un mois. Seulement, si un corps étranger au mien s'y retrouvait, je serais au courant... non ?

Mon instinct me disait que la démone en face de moi en savait bien plus que moi. Sinon pourquoi serait-elle là ? Pourquoi aurait-elle surgit brusquement, en particulier pour tuer des démons qui s'en prenaient à moi ? C'est là que j'avais parfois du mal à la suivre. Au moins elle aurait été débarrassée de moi. Ou alors elle veut faire durer ma torture. Décidément, les démons n'étaient vraiment pas nets. Je fixais mon regard dans le sien. Un mélange de haine, d'interrogation et de trouble. Les choses m'échappaient trop... et c'en était presque insupportable. Je ne mettais pas toute ma force dans ma main qui tenait son poignet, mais presque. La force physique était après tout l'une des seules armes que j'avais pour me défendre. Je m'attendais à tout. Mais me défendre de quoi ? Au fond de ma tête, une petite voix me dit que je n'avais à me défendre de rien. Laisse-toi faire...

« Je pense que je suis en âge de savoir sauver ma peau tout seul, non ? En particulier si c'est pour avoir ton aide. »

En revanche, il fallait reconnaître une chose, nous avions un point commun. Nous haïssions les Cieux autant que les Enfers. Ca aurait pu être un bon point pour l'apprécier si premièrement, elle n'était pas une démone, deuxièmement, elle n'était pas aussi agaçante et troisièmement, elle n'avait pas brisé l'un de mes doigts et marqué mon cou de cette manière. En tout cas, elle pouvait ne pas compter sur moi pour la remercier, je pouvais le garantir. Avoir une dette envers un démon, j'en ai déjà une, pas deux.

« Je ne t'ai rien demandé. »

Le contact de sa main avec ma joue me mit encore plus sur la défensive, si encore c'était possible. Mon aura frissonna, suivant le rythme de sa main. Mal à l'aise, haineux, troublé, je ne fis qu'affirmer mon emprise sur son poignet. Sans doute allait-elle y laisser des marques. Mais mes doigts ne tardèrent pas à se desserrer lorsqu'elle effleura l'endroit où devait se trouver la marque sur mon cou. J'inspirais fortement, tandis que je prenais conscience de quelque chose.

Je ne connaissais pas l'étendue de tout ce que pouvait faire un ange ou un démon. Visiblement, leurs pouvoirs ne s'arrêtaient pas simplement à la séduction et la destruction matérielle, mentale et physique. Je ne comprenais pas. Non, je ne comprenais pas ce qui m'arrivait, toujours pas, mais elle, elle en particulier, était responsable.

Cette sensation d'être la souris traquée par le chat était tout simplement affreuse. Mon sang ne fit qu'un tour et pendant quelques secondes, je repris pleinement le contrôle de mon aura, et je profitais de cet instant pour la déployer et lui faire comprendre ce à quoi je pensais. Je lâchais alors son poignet et la fixais, yeux dans les yeux.

« Je ne suis le jouet de personne. Encore moins le tien. Je me demande vraiment ce qui me retient de te tuer parfois... »

Il y avait tellement longtemps que je m'étais sentie à l'apogée de ma puissance. Du moins je pense. Moi-même je ne savais pas jusqu'à où elle pouvait aller, mais je sentais cette puissance en question pratiquement décuplée. Peut-être qu'un jour elle allait s'épuiser totalement et je serai plus proche d'un humain qu'un hybride. Je savais qu'elle fonctionnait suivant mes émotions, aussi je devais profiter de cet instant, ne sachant dans combien de temps mon côté surnaturel allait me lâcher.

« Je ne te le demanderai pas deux fois. Alors, maintenant, dis-moi ce que tu m'as fait. »

J'avais besoin de réponses. Et maintenant. J'avais besoin de savoir ce que cette marque signifiait vraiment. Et si elle ne me donnait pas de réponses, tant pis pour elle. Je ne réfléchirai pas bien longtemps à ma décision si elle ne m'apportait aucune réponse.


i’m breaking down, i am screaming out. my time is running out. what do i do now? give up? or stand up? i don’t know. i want to break the spell now. i’m drowning now. i am crying out. my time is running out. i need someone to save me now.

(c) about today.
(c) sawa (avatar) & tumblr (gifs)
Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: What have you done to me ? } Sora
Sam 11 Aoû - 20:20

Il était perturbé, complètement perdu. Et son aura semblait suivre ses émotions. Bien sûr, notre aura est toujours influencée par nos sentiments, plus ou moins suivant la puissance que l'on possède. Mais là, les sursauts de puissance étaient trop irréguliers et violents. Il ne contrôlait pas son aura. Ce qui le rendait à la fois plus vulnérable et plus dangereux. Ce garçon était un véritable paradoxe à lui seul.

Son regard s'éclaira soudainement de compréhension à ma déclaration et son aura explosa. Oui, explosa, c'était totalement ça. Une puissance qui m'aurait seulement impressionnée si j'avais été dans mon état normal, mais me faisait frissonner de peur en ce moment. Il était bien plus puissant que moi...

Sentant que j'avais compris le message, il me relâcha. Je n'avais pas d'autre solution que rester ici de toute manière. La fuite n'était pas mon genre, et il aurait vite fait de me rattraper.

« Je ne suis le jouet de personne. Encore moins le tien. Je me demande vraiment ce qui me retient de te tuer parfois... »

Je ne pus m'empêcher d'échapper un rire étranglé. Bien sûr qu'il était mon jouet ! À moins que je ne sois le sien ? Mais dans son cas, nul doute qu'il jetait ses jouets à peine utilisés. Un frisson me parcourut, mais je sus dire s'il était dû à la peur ou à l'excitation. Ce jeu du chat et de la souris me plaisait tellement... Mais étais-je toujours le chat ? Quand avais-je pu passer au statut de proie ? Non, ce n'était pas possible. Je devais me reprendre. Je devais le dominer de nouveau.

« Peut-être parce que tu m'aimes trop ? »

Je saisis sa main, la caressant doucement avant d'emmêler ses doigts aux miens. Le contact physique. Il était essentiel pour ce que je voulais faire. Je me concentrais, cherchant cette part de moi dans ses veines, son sang, son âme. Elle y était, parsemée et quasi-imperceptible. J'expirais doucement, diffusant mon souffle sur le visage de mon vis-à-vis, cherchant à réunir mon aura disséminée. Petit à petit, j'y insufflais mon énergie, la faisant grossir en lui. C'était risqué de rester aussi près. Mais c'était ma seule arme. Le déstabiliser.

« Avoue, murmurai-je près de ses lèvres, que ce petit jeu t'amuse aussi... »

La question restait: ma technique marcherait-elle cette fois ? Déjà que ce Ji Hoon n'était pas du genre réceptif à mes charmes, alors s'il était plus puissant que moi... Je me devais d'essayer. M'imposer en lui, juste assez pour l'affaiblir et le rendre malade. En espérant qu'il ne s'en rendrait compte que trop tard pour riposter. Son incapacité à contrôler son aura était à mon avantage.

« Ce que je t'ai fait Ji Hoon ? Mais je ne te l'ai jamais caché mon cher... »

Je plongeais mon regard dans le sien, ma main toujours accrochée à la sienne et mon visage toujours aussi près du sien.

« Je t'ai fait mien. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Ha Ji Hoon
Aion † Walker

avatar


Emploi : Travail journalier
Localisation : Cherchez-moi dans Tokyo, vous allez trouver !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: What have you done to me ? } Sora
Lun 27 Aoû - 22:45

Ne pas se laisser faire, ne pas se laisser dominer, quitte à bluffer, étaient les seules choses qui me venaient à l'esprit. Autant vous dire que ça n'était pas une tâche facile quand on sait que votre aura fait des siennes et que vous avez des sursauts de puissance incontrôlables qui vous affaiblissent plus qu'autre chose. Cependant, je me sentais assez fort pour tenir tête à Sora. Ou alors étais-je en train de me surestimer ? Dans tous les cas, je ne devais pas lui montrer tout le mal que je ressentais en cet instant. Non seulement cela lui ferait trop plaisir mais elle profiterait de cette faiblesse, aussi courte soit-elle. Elle eut la réaction que j'attendais lorsque j'évoquais ce qui me retenait de la tuer une bonne fois pour toutes. Cette façon qu'elle avait de me prendre pour acquis, c'était presque prévisible au fond !

« Ou peut-être que tu me rends malade. »

Et peut-être dans tous les sens du termes ! Il fallait être idiot pour ne pas se rendre compte que depuis son arrivée et la proximité que je tenais avec elle à partir de ce moment, mon aura s'agitait et m'affaiblissait pour une raison qui m'étais inconnue, mais je n'allais pas tarder à le savoir. Profitant d'un élan de puissance de quelques secondes, je lui fis comprendre que les plaisanteries étaient finies mais cela ne semblait pas l'arrêter. Au contraire, elle se rapprocha de moi et nos doigts s'entremêlèrent. Ce simple contact fit rater un battement à mon coeur qui s'affola. Que m'arrivait-il ? Mon cerveau me criait de riposter tandis que mon coeur me disait de me laisser faire. Et finalement, je ne bougeais pas, laissant ma main dans la sienne. La sentir aussi proche de moi ne me plaisait pas des masses, mais j'essayais de faire en sortes qu'elle baisse sa garde et frapper au moment le plus opportun.

« Je ne te mentirai pas, tu n'es pas la seule qui s'amuse en ce moment... »

Je lui souris, provocateur. Je n'étais pas forcément en bonne posture, mais oui, je m'amusais. Parce que je risquais ma propre vie, je pouvais mourir à chaque instant, et c'était là tout l'intérêt de la chose. Et je me sentais vivant. Quoi de mieux que de se jeter dans la gueule du loup et y échapper au dernier moment pour se sentir exister ?

J'étais presque heureux d'avoir connu une pareille démone.

Mais cette euphorie ne dura pas bien longtemps, et je compris soudainement. A l'entente du mot "mien", quelque chose grossit en moi. A l'intérieur même de moi. Tellement rapidement que cela manqua de m'étouffer. Et je connaissais cette sensation. "Elle" était à l'intérieur de moi, littéralement. La marque sur mon cou, masquée par un bandage, picota, non pas douloureusement mais d'une toute autre façon. Si je n'avais pas saisi l'entière menace qui pesait sur moi, j'en avais assez compris.

Furieux, c'était le mot. Je l'étais. Simplement comme ça, elle avait réussi à m'enlever ma liberté, l'une des choses que je chérissais le plus au monde. Je me sentais emprisonné, enchaîné, dépendant. Ca ne pouvait pas être possible. Ca ne pouvait être qu'un cauchemar. Pourtant j'étais bien éveillé.

« Tu m'as marqué comme du bétail ? »

Nos mains toujours entremêlées, je commençais à exercer une certaine force sur ses doigts. Peut-être que je pourrais lui rendre la pareille... après tout elle me devait un doigt cassé. De l'autre main, je la saisis par l'épaule et la plaquais contre l'un des murs du temple qui tombait en ruines.

« Est-ce que tu comprends au moins ce que tu as fait ? »

A chaque mot, ma voix haussait d'un ton. Je devais dire que moi-même, je ne comprenais pas vraiment, mais ça me mettait hors de moi. Elle ne pouvait pas. Elle n'avait pas le droit de m'enchaîner à elle de cette manière. Je copiais alors ses mouvements, lui forçant à se rappeler ce que c'était que d'être la souris et d'être pris au piège dans notre jeu de chasse, de la même manière que notre première rencontre. Lentement, je m'approchais de son oreille pour lui murmurer ces mots. Ces mots qui promettaient une vengeance. Elle allait payer.

« Un jour, je ferai en sorte que tu ne sois plus capable de poser un pied sur cette terre. Tu ne sais pas ce que tu as fait, vraiment. Tu m'as enlevé quelque chose d'important pour moi. Jamais je ne te le pardonnerai. Jamais. Et crois-moi, je te le ferai comprendre jusqu'à la fin de ta vie, même si je dois mourir pour ça. »

Alors pourquoi je me sentais incapable de lui faire plus de mal qu'elle ne m'en avait fait ? Etait-ce ce lien si particulier entre nous deux ?


i’m breaking down, i am screaming out. my time is running out. what do i do now? give up? or stand up? i don’t know. i want to break the spell now. i’m drowning now. i am crying out. my time is running out. i need someone to save me now.

(c) about today.
(c) sawa (avatar) & tumblr (gifs)
Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: What have you done to me ? } Sora
Mar 28 Aoû - 7:46

Il s'amusait, bien évidemment qu'il s'amusait. Même s'il était humain, sa part démoniaque était bien puissante et ce genre de jeu le distrayait comme nous tous. Ji Hoon ne pouvait renier sa nature, elle était trop ancrée en lui. La mort était un quotidien dont nous prenions le parti de rire. La provocation et la perversion devenaient nos armes maîtresses. Car tuer pour tuer n'avait aucun intérêt. C'était ce jeu, tel un chat jouant avec la souris avant de la dévorer, lui laissant une lueur d'espoir vite éteinte, qui importait. La mort n'arrivait que lorsque le chat se lassait.

Je sentis la rage dans ses veines à l'instant même où il comprit l'ampleur de la chose. Son regard devint plus sombre qu'il ne l'était déjà et ses traits se tirèrent. Je sentis la pression sur mes doigts augmenter mais ne m'en inquiétais guère. Mon dos heurta un mur dont quelques pierres s'écroulèrent autour de nous. Sa force s'imposait de plus en plus et je ne pus retenir un petit cri de douleur lorsque mon pouce céda. C'était douloureux, mais je ne pus m'empêcher de rire.

« C'est un joli son, tu ne trouves pas ? »

Mais ça n'avait pas l'air de l'amuser. Ses émotions se déchaînaient en lui, je le sentais, et j'en souffrais, plus que de ma douleur physique. Mes poumons étaient comprimés dans ma cage thoracique et mon coeur battait à un rythme effréné.

« Est-ce que tu comprends au moins ce que tu as fait ? »

Non. Non je ne comprends pas. Je ne pensais pas que ce serait ainsi. Je pensais juste t'imposer mon odeur pour te protéger des autres. Je ne pensais pas tisser ce lien entre nous. Je ne pensais pas devenir l'araignée prise au piège de sa propre toile. Mais il était trop tard pour reculer, n'est-ce pas ?

« Un jour, je ferai en sorte que tu ne sois plus capable de poser un pied sur cette terre. Tu ne sais pas ce que tu as fait, vraiment. Tu m'as enlevé quelque chose d'important pour moi. Jamais je ne te le pardonnerai. Jamais. Et crois-moi, je te le ferai comprendre jusqu'à la fin de ta vie, même si je dois mourir pour ça. »

Ses mots me donnèrent des frissons, ainsi murmurés dans mon oreille. Il copiait ma technique, et plutôt bien. Quelle magnifique recrue il aurait fait pour mon cercle s'il avait été démon.

Je sentais mes forces me quitter. Le tourbillon d'émotions qui l'assaillait m'affaiblissait mentalement et je n'arrivais plus à lui tenir tête. J'allais craquer et je le savais. Parce que j'étais faible, je l'avais toujours été au fond.

« Tu ne comprends pas... »

Ma voix était brisée, essoufflée. Je n'avais plus rien de la démone arrogante qu'il avait toujours vu. Sans le vouloir, je me montrais telle que j'étais. Faible. Ridicule. Pathétique.

Je cherchais ses yeux, voulant capter leur attention, et plongeais mon regard dedans. De ma main libre, je caressais sa joue doucement.

« Je voulais seulement te protéger des autres. Parce que tu es comme moi, Ji Hoon. Tu es seul. Tu n'as jamais été aimé par qui que ce soit. Les autres ne t'ont jamais reconnu parce qu'ils t'apprécient, mais seulement parce qu'ils te craignent. Tu fais le dur, mais au fond tu en souffres. Toi, tu voulais juste être normal. Avoir des parents qui t'aiment, des amis... »

Il ne pouvait le nier, je le sentais en lui. Je sentais cette blessure qu'il prenait tant de soin à cacher.

« Et les seuls fautifs, ce ne sont ni toi, ni moi, ni tes parents. Ce sont eux, ces Anges et Démons qui se pensent supérieurs et estiment avoir un droit sur nos vies.Ce sont eux qui décident si nous avons le droit de vivre ou mourir. Et tu le sais ! »

Je serrais sa main avec douceur malgré la douleur lancinante. Mon ton qui était monté durant ma tirade, se radoucit aussi.

« Je ne t'ai pas privé de ta liberté. Je sais que c'est tout ce qu'il nous reste. Tu es libre de faire ce que tu veux Ji Hoon, je ne t'obligerai à rien. Je voulais simplement te protéger. Parce qu'au fond, on est pareils toi et moi. »

Je mis fin au contact visuel et baissais les yeux. Mes doigts se délièrent des siens sans que ma main ne se détache de la sienne puisqu'il la tenait encore prisonnière.

« Tu as le droit de me tuer si tu le souhaites, je comprendrai. Je vais même te dire un secret... »

Je passais ma main sous mon haut et caressais doucement la croix qui pendait à mon cou. Puis je la sortis et la lui montrais. Le pari était risqué. Mais au fond, je me fichais de mourir à présent. Comme lui, j'avais trop souffert pour vouloir vivre plus. La mort ne serait qu'une délivrance. Un Game over mérité.

« Ma vie ne tient qu'à ce fil. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Ha Ji Hoon
Aion † Walker

avatar


Emploi : Travail journalier
Localisation : Cherchez-moi dans Tokyo, vous allez trouver !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: What have you done to me ? } Sora
Mar 28 Aoû - 20:03

Il y avait certains moments où je ne me contrôlais plus, où ma puissance, bien qu'elle n'était pas à son apogée, devenait trop forte à contrôler. Je savais bien que ça, et le fait que je laissais mon aura aller et venir comme bon lui semblait, me consumaient de l'intérieur et allaient sûrement m'être fatal un jour, mais honnêtement, qui s'en souciait ? Pas moi en tout cas. J'attendais la mort depuis tellement longtemps, et je ne faisais que repousser mes limites pour voir si j'étais assez fort pour éloigner la grande faucheuse de mon âme. Jusqu'ici, oui. Mais je ne me faisais pas d'illusions, la vie d'un aion n'était pas bien longue. Tué par sa puissance, ou tué par les autres.

Et c'était l'un de ces moments. Aveuglé par la rage. Ma poigne sur ses doigts devint plus faible lorsque j'entendis un léger craquement. Même si j'envisageais de lui montrer toutes les tortures physiques qu'elle m'avait fait subir lors de notre première rencontre, je n'avais pas vraiment voulu le faire, du moins pas à ce moment, mais j'avais resserré ma poigne sans m'en rendre compte. Malgré tout, l'idée d'avoir pu lui rendre la pareille n'était pas désagréable... et en même temps, je n'en étais pas si heureux. Etait-ce ce lien ? M'empêchait-il vraiment de m'en prendre à elle tout ça parce qu'elle me protégeait selon elle ?

Et je fis face à une Sora tout à fait différente de celle que j'avais pu voir auparavant. Sachant qu'elle pouvait endormir ma méfiance, je continuais à exercer une certaine pression sur son épaule pour qu'elle reste contre le mur et ne puisse pas s'enfuir, mais l'expression de mon visage changea quelque peu. Rien qu'avec des mots, elle arrivait à ouvrir une blessure qui ne s'était jamais refermée. J'essayais de reprendre un peu de courage, comme pour me rassurer moi-même. Seul ? Et alors ?

Mais elle savait exactement où frapper. Il est vrai que j'aurais donné cher il y a quelques années, pour faire en sortes que ma partie démoniaque n'existe pas. Si j'étais humain... comment serait ma vie ? Normale je suppose. Et Dieu - pardon pour le blasphème - savait à quel point j'avais voulu être normal. Parfois, j'observais discrètement des gamins, dans la rue, entourés de leur famille. Et je me disais : "Pourquoi pas moi ?". La vie est injuste, hein ?

Blessé, je ne savais que dire. La colère s'était évaporée... parce qu'au-delà du seuil de la colère, il y a d'autres choses qui sont impossibles à exprimer tellement ces émotions sont fortes. Mais un mot me parvenait à l'esprit, vengeance. Oh oui, Akano Sora, tu allais payer...

« Ne parle pas de famille ou de parents. Tu ne sais pas ce que c'est, moi non plus et tu ne sais rien de moi ou de mon enfance. »

Je savais qu'il était inutile de nier, elle avait raison sur toute la ligne, mais je ne pouvais m'en empêcher, essayant de rattraper le peu de dignité qu'il me restait. Autant vous dire qu'il ne m'en restait pas beaucoup. Est-ce qu'un démon pouvait même avoir le sens de la famille ? J'en doutais fort... étant donné que j'en avais vu s'entre-tuer...

Je la fixais avec mépris lorsque sa main caressa ma joue. Qu'importe si elle ne voulait pas me priver de ma liberté, elle m'avait imposé ce lien, et je me sentais enchaînée à elle comme un animal. Et en me protégeant, elle m'empêchait de risquer ma vie contre sa race ou les anges. N'était-ce pas, être privé de liberté ? Et finalement, mes yeux traduisirent mon incompréhension. Elle venait de me montrer sa plus grande faiblesse, qui lui était fatale.

« On ne peut pas tuer un démon simplement comme ça. »

Lentement, doucement, je levais ma main et j'effleurai le pendentif. Ce simple contact me fit comprendre qu'il n'était pas ordinaire. Je le pris dans ma main, et longuement, je le fixais intensément, pensif, calme (et... mélancolique ?), sans prononcer un mot pendant plusieurs secondes voire toute une minute. Là, sous mes yeux, au creux de ma main, se tenait le moyen de me débarrasser d'elle, chose que je lui promettais de faire un jour. Il suffisait que je lui arrache et tout serait terminé.

Alors ma décision fut prise, et je relâchai la croix qui retomba contre elle.

Je relâchai mon emprise sur sa main, puis son épaule, la laissant aller librement où elle voulait. Je reculais de quelques pas, laissant quelques mètres entre nous deux. Je ne fis rien, à part la fixer étrangement, un mélange de mépris, de reproche, de haine, mais... aussi d'autre chose. Une autre émotion, qui était tout sauf négative, mais je n'arrivais pas à dire ce que c'était.

« Montrer son point faible à un aion de mon genre, il faut vraiment être folle. »


i’m breaking down, i am screaming out. my time is running out. what do i do now? give up? or stand up? i don’t know. i want to break the spell now. i’m drowning now. i am crying out. my time is running out. i need someone to save me now.

(c) about today.
(c) sawa (avatar) & tumblr (gifs)
Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: What have you done to me ? } Sora
Jeu 30 Aoû - 20:01

« Ne parle pas de famille ou de parents. Tu ne sais pas ce que c'est, moi non plus et tu ne sais rien de moi ou de mon enfance. »

J'arborais un petit sourire triste à l'entente de ces phrases. C'est vrai. Une famille, est-ce que je savais seulement ce que c'était ? J'en avais cette idée prédéfinie d'un père et d'un mère qui s'aiment, d'un ou plusieurs enfants voulus et aimés. Mais était-ce la réalité ?

« Tu as raison, je ne sais pas. Ou plutôt, je ne sais plus ce que c'est. Aussi invraisemblable que ça puisse paraître, j'ai été humaine moi aussi. Même si je n'en garde aucun souvenir, il y a des instincts qu'on n'oublie pas. Et celui qui ne cherche pas de famille n'est pas humain. »

La nostalgie prenait possession de mon être. Qu'est-ce que j'aurais aimé, à cet instant précis, me rappeler de ma vie d'antan. On tend toujours à penser que ce que nous avons de plus précieux est la vie. Mais qu'est-ce que la vie si nous n'avons personne avec qui la partager ? Nos biens les plus précieux sont nos proches, et lorsque nous les avons perdus, nos souvenirs. J'avais depuis longtemps laissé ma famille et mes amis derrière moi. Mais j'en avais conservé le souvenir... enfin il me semble. Je ne savais plus vraiment. Car mes souvenirs m'avaient été arrachés au même titre que mes ailes. Vingt-neuf années que je devais vivre ainsi, seule et amputée de toute mémoire humaine. Cette mémoire qui, je le savais, avait été mon seul réconfort face à la solitude qui m'avait assailli aux Cieux.

Meurtrie et affaiblie, je perdais peu à peu espoir. Pourquoi faisais-je tout ça ? Dans quel but ? Serais-je plus heureuse ? J'en doutais tellement... La mort me semblait une solution plus douce. Aussi j'avouais à mon adversaire mon point faible. Il sembla dubitatif.

« On ne peut pas tuer un démon simplement comme ça. »

J'émis un faible rire.

« Qui a dit que j'étais un simple démon ? »

Si tu savais Ji Hoon, si tu savais...

Il saisit le pendentif entre ses mains et je fermais les yeux, apaisée. Très bientôt, ce supplice prendrait fin. Je mourrais enfin et je n'aurais plus à souffrir de la solitude. Je laissais tomber ma tête vers l'arrière, un sourire aux lèvres, attendant impatiemment le moment où j'entendrais la chaîne se briser. Aurais-je le temps de l'entendre avant de mourir ? Qu'importe.

Mais le collier retomba sur ma poitrine, et mon corps fut libéré de sa pression. Je rouvris les yeux, une lueur d'incompréhension incrustée à l'intérieur.

« Montrer son point faible à un aion de mon genre, il faut vraiment être folle.
- Tu doutais encore que je le sois ? Pourtant... je pense que c'est la chose la plus rationnelle que j'ai pu faire. »

J'étais désemparée. Pourquoi ? Pourquoi ne m'avait-il pas tuée ? C'était parfait pourtant, c'était ce que nous voulions tous les deux ! Pourquoi ? Le désespoir se transforma en une sorte de colère triste.

« Pourquoi ? Pourquoi tu ne m'as pas tuée ? »

Il fallait que je sache. Non, il fallait juste qu'il le fasse.

« Tue-moi. », ordonnais-je.

Il ne bougeait toujours pas. Alors je m'approchais de lui et saisis sa main de force pour y placer mon pendentif.

« Tue-moi... s'il te plaît... »

Ce n'était qu'un murmure, mais dont le message se reflétait à la perfection dans mon regard implorant.
Revenir en haut Aller en bas
 
Ha Ji Hoon
Aion † Walker

avatar


Emploi : Travail journalier
Localisation : Cherchez-moi dans Tokyo, vous allez trouver !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: What have you done to me ? } Sora
Ven 31 Aoû - 20:33

Alors elle avait été humaine ? Il est vrai que je ne connaissais rien à l'origine des démons. Pour les anges non plus, même si j'imagine que certains étaient sûrement humains avant de mourir et monter aux Cieux. Peut-être était-ce la même chose pour la plupart des démons ? Mais j'avais du mal à y croire. Est-ce qu'elle avait bien pu être humaine, connaître les sentiments et émotions humains ? A vrai dire, même si je ne l'étais pas complètement, je ne savais pas si j'étais bien placé pour parler. Ma partie démoniaque valait la sienne, nous n'avions pas de quoi nous vanter. Je décidais de ne pas lui poser de questions. Elle avait sa vie, j'avais la mienne. Après tout, je ne savais pas, elle pouvait avoir vécu des siècles comme simplement une petite dizaine d'années. Après réflexion, je ne savais rien d'elle, malgré le lien étrange qui nous unissait.

En y pensant, elle ne m'avait pas vraiment parlé du lien en question. Après tout, elle restait une démone, donc forcément, si on reste logique, la marque n'a rien de bénéfique. Ou alors ma moitié démoniaque me permettait d'y résister ? Et si le lien l'obligeait à me protéger, que se passait-il si l'un de nous mourrait ? L'autre aussi ? Et y avait-il un moyen d'effacer la marque et faire comme si rien ne s'était passé ? Tant de questions qui me traversaient l'esprit, et j'espérais en avoir la réponse un jour.

Dans tous les cas, son pendentif, même si je sentais qu'il n'était pas ordinaire, me paraissait être une étrange histoire. Comment la vie de quelqu'un pouvait dépendre d'un objet ? Serait-ce un piège ? Je fronçais les sourcils d'incompréhension. Et maintenant, elle allait me sortir qu'elle était un démon particulier parmi les autres ? Pourquoi pas, mais pourquoi prendre le temps de s'occuper d'un aion alors qu'il y en avait d'autres ? Décidément, ses réponses soulevaient toujours d'autres questions qui réveillaient ma curiosité.

Au creux de ma main, j'avais ce que nous voulions tous les deux. La Mort elle-même. Elle n'attendait visiblement que ça, et moi, je repoussais mes limites mais je ne me faisais pas d'illusions, j'allais y passer un jour. J'observais son visage, qui semblait si détendu. Et je me rendais compte que j'avais tout à envier à Akano Sora. Alors je relâchais le collier, renonçant à notre désir.

Je pouvais la haïr autant que je voulais, ses supplications m'allaient droit au coeur, touchaient mon côté humain. Elle avait remis son point faible entre mes mains, me laissant décider de son sort, comme bon me semblait. Et je ne pouvais m'empêcher d'être jaloux. Pourquoi avait-elle le droit de partir et pas moi ? Ne méritais-je pas enfin qu'on me laisse en paix et qu'on me laisse partir ?

« Non. »

Une fois de plus, je relâchai l'objet et cette fois-ci je reculais de quelques pas.

« Ne m'oblige pas à le faire. »

Je ne pus m'empêcher de faire un sourire qui se voulait triste et malheureux. Si c'était le lien qui m'empêchait de la tuer, il le faisait bien. Je n'en avais aucune envie.

« Tu oublies que je suis presque un démon. Je te l'ai dit, j'allais te faire regretter ton geste. Et ça nous ferait trop plaisir, à tous les deux, non ? »

Je soupirais. Elle n'allait sûrement pas apprécier ma réaction, mais qui s'en souciait ? Je savais qu'elle allait en souffrir, souffrir de rester vivante, et moi aussi, j'allais souffrir de ma décision, mais je ne voulais pas souffrir seul. Même si je la haïssais, j'avais trouvé quelqu'un qui comprenait ma douleur et ma détresse.

« Laisse-moi avoir le privilège de partir de ce monde en premier, tu veux ? »


i’m breaking down, i am screaming out. my time is running out. what do i do now? give up? or stand up? i don’t know. i want to break the spell now. i’m drowning now. i am crying out. my time is running out. i need someone to save me now.

(c) about today.
(c) sawa (avatar) & tumblr (gifs)
Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: What have you done to me ? } Sora
Dim 2 Sep - 14:23

Son second refus me transperça comme la plus acérée des lames. Pourquoi ? N'était-ce pas ce qu'il voulait ? En me tuant, il serait libre et se serait vengé. Mais contrairement à mon attente, il relâcha mon pendentif et s'éloigna. Je caressais pensivement le médaillon qui était retombé sur ma poitrine. Il était brûlant. Avait-il puisé dans la chaleur corporelle de Ji Hoon ? Il était si glacial d'ordinaire, comme une lame pointée sur mon coeur. Dans mon cas, l'expression "L'épée de Damoclès" n'était que trop vraie.

« Ne m'oblige pas à le faire. »

Tu préférerais le faire de ta propre initiative n'est-ce pas ? Je ne peux pas t'en vouloir. Au moins tu savais maintenant comment m'achever. Ce n'était plus qu'une question de temps avant que tu ne te décides à le faire. Je serai patiente. Un peu plus ou un peu moins, je n'étais pas à ça près.

Je lui rendis son sourire. Nous nous comprenions. Au fond, c'était peut-être pour ça que j'avais marqué Ji Hoon. Il me ressemblait. Je ne pouvais pas laisser partir une telle personne. J'en avais besoin. Terriblement besoin.

« Tu oublies que je suis presque un démon. Je te l'ai dit, j'allais te faire regretter ton geste. »

C'est vrai. Je ne m'y étais pas prise de la meilleure façon qu'il soit pour le garder près de moi. Mais la force, c'était tout ce que je connaissais. Les seules fois où j'avais voulu user de la manière douce, cela s'était retourné contre moi. J'étais donc si peu désirable pour que tous me fuient ainsi ? N'avais-je pas les qualités d'une amie ? Qu'est-ce qui clochait avec moi ?

« Laisse-moi avoir le privilège de partir de ce monde en premier, tu veux ? »

Oh non...

« Non. Mais je vais te faire une promesse Ji Hoon. »

Je m'éloignais de lui, sans le quitter des yeux.

« Si tu arrives à me défaire par trois fois, je te libérerais de mon emprise. Et je te tuerai si c'est toujours ton souhait. »

Je lui adressais un sourire triste à ces mots.

« Considère notre rencontre d'aujourd'hui comme ta première victoire. »

Je m'approchais à vitesse démoniaque de lui et effleurais ses lèvres des miennes.

« Mais ne pense pas gagner si facilement. »

Et je m'enfuis sans lui laisser la possibilité de me répondre. Pourquoi avais-je agit ainsi ? Je n'en avais aucune idée...

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: What have you done to me ? } Sora

Revenir en haut Aller en bas
 
 

What have you done to me ? } Sora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: A.S.A.K.U.S.A :: Espace zen :: Temple-