† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Le temps du massacre est arrivé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ahn Soo Min
Devil † Taboo

avatar


Emploi : Idol à la Hellsing Inc.
Localisation : Hellsing, hôtel, Coffee House... Si vous tenez vraiment à me trouvez, laissez-moi un message sur mon portable.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Le temps du massacre est arrivé.
Lun 25 Juin - 22:11

Lorsque le train dérailla, j'étais dedans. Hé ouais. Je savais que ma journée avait mal commencé. Une engueulade avec le réceptionniste de mon hôtel qui en avait marre de m'entendre blablater au téléphone dans le hall de l'hôtel, un tournage d'émission de variété pourri, de la musique nulle à la radio dans le métro... et maintenant ça.

Le choc avait été violent, tout avait été très vite. J'avais été projeté contre une paroi, faute de m'être accroché à quelque chose pendant le trajet et d'avoir fait le culbuto dans le couloir pour m'amuser.

Lorsque je m'étais réveillé, la douleur. Uniquement une douleur lancinante dans la jambe. C'est à gros coups de grimaces et de frottement dans les yeux que je repris mes esprits et me rendit compte que le train s'était renversé, avait percuté le quai et s'était charcuté contre le bitume jusqu'à se ratatiner comme une vieille chenille. Résultat des courses : j'avais la jambe broyée sous un gros tas de métal qui étai tombé du plafond du train.

Génial.

Mais il y avait plus important : et les autres gens ?!

Regardant autour de moi, je vis des cadavres inanimés en sang mais entendit également des plaintes venant de plus profond dans le wagon dont les lumières clignotaient comme si elles avaient des sursaut de vie.

Première chose à faire : me déloger.

Luttant contre la douleur atroce, je saisis de mes deux mains le bloc et le soulevais sans trop de peine pour glisser la jambe hors du piège. Ouh la ! Moche ! TRES MOCHE ! Je ne vais pas pouvoir guérir une blessure pareille dans les prochaines minutes. Il me faudra des heures... La fracture était ouverte. L'os était visible, cassé en deux. Je fis une grimace de dégout à la vue de tout ce rouge et soupirai.

- Quand faut y aller...

D'un coup sec, je replaçai mon os dans la plaie, bien droit, pour qu'il puisse commencer à se réparer tout seul. On voyait l'habitué. Mais même avec mon expérience des blessures de ce genre, je ne pus retenir un grognement de douleur avant de cogner des deux poings sur le sol comme un gamin qui fait un caprice. BON SANG C'QUE CA FAIT MAL !!! >___<

Incapable de me lever, je rampais à la recherche d'une issue. Lorsque je la vis, je décidai définitivement que cette journée était pourrie : la sortie était en haut. La porte ne m'était carrément pas accessible avec cette blessure. Et zuteuh !!!! Tu m'as rêvé aujourd'hui le vieux ?! C'est pas sympa ce que tu me f... Hé ! Mais c'est des voix que j'entends là ?

Cessant de ronchonner intérieurement, je tendis l'oreille. Des voix ! Cela venait de l'extérieur !

- Hé ! La haut ! Y'a quelqu'un ?! Y'a des blessés par ici ! Ramenez-vous !

Pourvu que quelqu'un m'entende...


{On essaie de devenir potes pour faire plaisir à nos chéries. Alors on fait la sieste ensemble. [...] Logique.}
Revenir en haut Aller en bas
 
Ogawa Seiji
Devil † Walker

avatar


Emploi : Idole à la Hellsing Inc.
Localisation : En plein dans le chaos ♥

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Le temps du massacre est arrivé.
Mar 26 Juin - 3:34

J'aurais probablement dû arriver plus tôt au boulot, mais c’était plus fort que moi j’avais besoin de mon thé pour être de bonne humeur. Ce matin-là j’aurais aussi dû décider de marcher, ça m’aurais évité de me retrouver dans un bordel pareil. Recouvert de poussière et témoin d’un truc hallucinant. Lorsque l’explosion avait eue lieu, j’avais été projeté vers l’arrière et mon crâne avait fait connaissance avec le mur de béton. Aie. Mais je n’avais pas perdu connaissance. J’étais juste très étourdi, à la limite de l’inconscience. Et pendant de longues, longues minutes mes muscles ne me répondaient plus. C’était ça les joies d’une enveloppe humaine.

Alors j’étais là, sous une plaque de métal à regardé le tout depuis le début, sans pouvoir réellement bouger, encore un peu trop sonné. J’aurais aimé lui demander moi à cet ange si Dieu aurait véritablement été heureux lui de ce qu’elle était en train de faire à ses humains chéris. Et après c’est moi qu’on surveillait parce qu’on avait peur que je dévoile tout ? La bonne blague ouais !

Le truc avec la gare c’était que c’était bondé de monde. Donc plein de monde+Explosion énorme made in Angélique = BLESSÉS+MORTS. Simple comme bonjour.

En faites ce qui se déroulait dans cette gare et bien c’était un putain, mais je vous jure un véritable putain de beau bordel. Pardonnez-moi ma vulgarité, mais ce n’était pas tout les jours que tout explosait sans que je n’aie à lever le petit doigt et bien sûr sans que je n’y aie aucun rapport. Ensuite on traitait les démons de méchants. Encore la c’était une bonne blague. Aujourd’hui semblait être la journée des blagues douteuses…

Une fois que je fus sûr que mes muscles voudraient bien coopérés je repoussais lentement la tôle qui m’étais galamment tombée dessus et me relevait tant bien que mal. J’avais mal partout, particulièrement à l’arrière de l’épaule gauche. Après y avoir jeté un œil j’y découvris un charmant morceau de verre planté dans ma chair. Avec un grognement sourd et une grimace très distinguée je jetais ledit morceau au loin.

Lentement je me rapprochais du bord des rails et lâchais simplement, juste assez fort pour qu’Andréas m’entende. Car, évidement il était là. Il aimait les ennuis celui-là.

‘’Eh oh espèce de spécimen blond. T’as beau avoir une jolie gueule ça ne signifie pas que tu peux te jeter dans les ennuis et qu’à chaque fois je vais venir te sortir de là. Veux-tu bien me faire le plaisir de te rapprocher de moi ?’’

Normalement, je l’aurais fait, mais là…J’avais été carrément assommé. Et je n’étais pas sur d’être en mesure de me défendre moi et lui.

Un coup d’œil vers l’ange pour juger du danger et un autre vers ce qui était sensé être un train ? Enfin ce qui en restait et j’allais de nouveau dire quelques choses quand j’entendis une voix. Une voix qui je connaissais bien. Ah non pas lui... Anh Soo Min. Il n’aurait pas pu mourir lui aussi tiens ?

Un coup d’œil autour de moi et ma décision était prise. Pour cette fois. Cette fois, uniquement, j’allais aider ces humains. Et ceux qui les aimaient tant pour des raisons très différentes des miennes. Je suivais toujours mes envies. Et là c’était ça mon envie du moment.

C’est donc le dos en sang, le visage noir de poussière et les cheveux en bataille que je me détournais de la scène principale. De toute façon, moi les attaques de front...Ce n’était pas mon fort. Moi, j’étais plus sournois. Il y en avait pour se battre, pas moi. Je sautais donc sur l’ancienne rail de train et commençait tant bien que mal à tenter de débloquer un chemin vers l’intérieur du train, question de permettre aux possibles survivants de sortir de là.

‘’Eh Minii tu m’entends ? Ce serait sympa’ si tu pouvais euhm…Me préciser l’endroit où tu es question que je ne force pas dans le mauvais sens. Et tu vois des survivants mis à part toi ?’’

Entre-temps j’avais juste espoir que l’autre minuscule qui me servait de copain ai la présence d’esprit de venirm’aider au lieu de se battre. J’avais un élan de bonté. Et ce n’était pas pour l’espèce de machin qui gueulait à l’aide que je le fessais, mais pour des raisons très personnel. Mieux valait aussi ignoré tout ce qui se passait aux alentours et se concentré sur le but que je m'étais donné : Sortir les autres de sous ce ramassis de n'importe quoi.


''Et maintenant, dis moi,
il est où ton Dieu si aimant alors que tu agonise
lamentablement à mes pieds ?''

*Se marre* ''Ahahahaha un peu qu'elle est belle mon explosion !''
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Le temps du massacre est arrivé.
Mar 26 Juin - 19:13

Je marche lentement. Un pas puis un autre. Mes souliers sont blancs, impeccable, rutilant. Mes jambes sont nues. Ma robe blanche, volante, s'arrête à mes genoux, avec décence. Je lève mes yeux au ciel, vers elle et on ne voit que mon innocence, ma douceur. Je la regarde droit dans les yeux, elle qui est apparu.

Notre père qui êtes aux cieux ...

Ma voix porte lentement ma prière. Je joins mes mains sur ma poitrine et je prie de tout mon cœur, de toute mon âme.

Comment suis je arrivée ici ? Je ne serais vous le dire. Je rentrais chez moi, en rasant les murs. La peur de ce qui m'entoure m'était insupportable. Pourtant, j'ai pris un autre chemin. Un chemin bondé. Des gens criaient, hurlaient. La cohue, il me bousculait, j'étais terrifiée. Et pourtant je continuais d'avancer dans cette marée humaine. Puis, la cohue est devenue un mince filet. Des gens abasourdis ne savaient plus où ils étaient, en état de choc. Et moi je continuais d'avancer, en transe. Je sentais les démons. Je sentais les anges. J'avais peur. Mais rien ne pouvait m'arrêter. Je finis par marcher sur des débris, des corps. Je ne savais plus trop mais cela m'importait peu. Car à partir du moment où je la vis elle, je su pourquoi j'étais là.

Deux images se superposèrent.

L'une d'elle était moi, avec une faux, à ses côtés dans ma tenue blanche ondulant au vent.
La seconde était la même sauf que je la décapitais sans une once de remord.

J'étais donc là, attiré comme un papillon par ce feu. On sait que l'on va se brûler et pourtant, on ne peut s'empêcher de vouloir le toucher.

Ai ... Aidez moi.

Je baissais mon regard vers une âme. Homme ? Femme ? Peu m'importait. Il s'agissait d'une âme, tout simplement. Elle agonisait et elle tendit son bras vers ma robe qu'elle agrippa. Le sang tâcha ma robe, ma jambe et mes souliers. Elle respirait peu, elle mourrait. Pourrais-je l'aider ? J'arrêtais ma prière et je me baissais pour poser ma main dans sa joue. Elle poussa un soupir d'aise. Elle se savait sauver ...

Prier pour votre âme, prier, c'est tout ce qu'il vous reste à faire.

Je lui caressais la joue avec amour, tendresse. J'étais tout à mon acte emplit de bonté et je me relevais en pleurant. Je me remis à avancer vers elle, tâché de sang et je repris ma prière la portant aussi loin que je le pouvais. J'avais peur, j'étais terrifiée, mais je savais une chose : Dieu était mon Maître et je le suivrais là où il m’emmènerait. Même si pour cela je devais retourner en enfer ...
Revenir en haut Aller en bas
 
Park Su Jin
Angel † Taboo

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Le temps du massacre est arrivé.
Mar 26 Juin - 19:44

Ouch ! Une heure d'avion, ça déglingue bien quand même, surtout dans les compagnies low cost ! Mes muscles sont tout endoloris... En plus ma valise est trop lourde, sniff. Allez, courage Su Jin, tu peux le faire ! Je sors comme je peux de l'aéroport et me mets en quête d'une bouche de métro... Voyons voir... Ah ! La voilà ! Je m'y engouffre avec peine, traînant ma valise plus que la portant. Est-ce que j'ai mes yens sur moi ? Je fouille ma poche et trouve un billet. Bon, prendre un ticket maintenant. Arg, c'est tout en japonais... Bon là, ça devrait être cet arrêt. Je retiens les kanjis du dit-arrêt et pénètre dans la rame. Le métro est bondé, forcément. J'étouuuuuffe !

« ここは駅です。駅です。 », annonce le haut-parleur.

Ah, ça me dit quelque chose ça ! Je dois être sur la bonne voie. Je descend précipitamment et cherche la sortie. Une fois dehors, mon regard se porte aux alentours... et mince ! Je suis descendue à la gare ! Bon, l'avantage de la gare, c'est qu'il y a des guides parlant plusieurs langues ! Allez Su Jin, courage !

J'avance vers le bâtiment en traînant mon bagage, quand une grande explosion se fait entendre, suivie de près par une deuxième. Oh mon Dieu... mais que se passe-t-il ?!

Je cours vers la gare, laissant ma valise en plan, paniquée. Mais qu'est-ce que je fais ? Pourquoi j'y vais ? Suis-je folle ? Non... je ne peux pas rester là et passer mon chemin sans rien faire ! Il faut aider les gens ! Je me dirige vers la foule qui sort du bâtiment, quand un homme me retient.

Spoiler:
 



I see you...
Revenir en haut Aller en bas
 
Takano Ren
Angel † Walker

avatar


Emploi : Psychologue
Localisation : Shibuya et ses alentours.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Le temps du massacre est arrivé.
Mar 26 Juin - 20:46

Su Jin avait finalement pris cette décision que j’attendais depuis longtemps pour pouvoir finalement rejoindre mon pays natal. Elle avait décidé de venir vivre au Japon.

Elle avait aujourd’hui pris l’avion en direction de Tokyo. Bien que l’envie d’être dans le même avion qu’elle pour m’assurer que tout allait bien ait été forte, j’avais réussi à me raisonner pour ne faire que la suivre en volant. Le trajet était un peu long, et mes ailes étaient fatiguées, mais je me sentais plus léger en me disant que j’étais là pour elle.

Elle ne connaissait pas la langue, elle ne savait pas où elle allait, elle avait besoin de quelqu’un pour veiller sur elle. Et j’en avais eu la preuve très rapidement. Cela ne faisait que quelques heures qu’elle était à Tokyo, et elle venait déjà de se tromper d’arrêt, descendant à la gare.

Elle semblait cependant ravie de son erreur. Elle espérait sans doute pouvoir trouver de l’aide pour se rendre à son nouveau logement. J’aurais pu me faire passer pour un passant comme un autre pour l’aider, mais j’aimais jouer à l’homme invisible, et si elle discutait avec moi, peut être remarquerait-elle que j’étais près d’elle beaucoup trop souvent pour que ce soit normal.

Su Jin s’approchait de la gare lorsqu’une première explosion raisonna, me faisant sursauter. Mon regard se plantait alors instantanément sur Su Jin, pour m’assurer qu’elle allait bien, lorsqu’une seconde explosion eu lieu. Je la voyais, prête à foncer vers le danger et mon sang ne fit qu’un tour.

Je ne savais pas si c’était l’œuvre des anges, démons ou autres créatures ou l’œuvre de terroristes humains, mais je préférais la garder à l’abri. Je me dirigeais alors vers elle, et avant qu’elle ne pénètre dans la gare, la retenais. Tant pis pour l’anonymat. Tant pis pour ma couverture.

« Il ne faut pas rester là mademoiselle, il pourrait y avoir d’autres explosions ! Eloignez vous ! Je suis médecin, ne vous en faite pas ! »

Je la vis hésiter quelques instants, mais je ne restais pas plus longtemps, me précipitant vers la gare pour me donner du crédit auprès d’elle, et ainsi garder un semblant de couverture si c’était encore possible.
Revenir en haut Aller en bas
 
Park Su Jin
Angel † Taboo

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Le temps du massacre est arrivé.
Mar 26 Juin - 20:57

Je cours aussi vite que je peux vers la gare, quand je sens une douleur sourde le long de mon bras. Aïe ! Je m'arrête net, bloquée, et me retourne pour faire face à la personne qui m'avait attrapée. Étrangement, il me semble familier sans que je ne puisse me l'expliquer. Ce n'est pas possible hein, je ne suis jamais venue ici...

« Il ne faut pas rester là mademoiselle, il pourrait y avoir d’autres explosions ! Eloignez vous ! Je suis médecin, ne vous en faite pas ! »

Je ne comprends rien à ce qu'il me dit, si ce n'est le mot "médecin". Et son air me suffit à comprendre le reste. Oui, je suis bête... si j'y vais, je gênerais plus qu'autre chose. Je le vois filer en direction de la gare, certainement pour sauver des gens. Mais moi, pauvre petite fille, qu'est-ce que je peux y faire ? Rien, si ce n'est ne pas les gêner.

Je fais donc demi-tour, le coeur lourd et pars récupérer ma valise, heureusement intacte. J'espère que ce n'est pas trop grave...

Je repars comme je suis venue, à la différence que j'ai maintenant une boule à l'estomac qui grandit petit à petit. Bienvenue au Japon, Park Su Jin !



I see you...
Revenir en haut Aller en bas
 
Solvei Sinclair
Angel † Keeper

avatar




MessageSujet: Re: Le temps du massacre est arrivé.
Mer 27 Juin - 18:18

Jamais je n'aurais cru possible une telle situation. Cette ville était souillée, pourrie jusqu'en son cœur. Qui étaient-ils, tous, pour s'opposer aux ordres de Dieux ? Qui étaient-ils pour s'opposer à moi ? Partout ailleurs sur cette Terre, les Anges étaient les rois. Les Démons se terraient dans leurs enfers, ou bien faisaient profil bas, ne cherchant que leur profit personnel. Les Humains étaient fauchés sans même qu'ils comprennent pourquoi. Et ici, les voilà, tous, côte à côte. C'était douloureux, car cela voulait dire que le Créateur avaient perdu beaucoup de ses enfants... des traîtres, qui étaient tombés au même niveau que les Démons... Oui, c'était une véritable souffrance, et mon visage n'était plus qu'un masque. J'aurais voulu les massacrer, tous, purger cette misérable rébellion, rendre à Dieu son éclat.

"Regarde tes motivations et regarde les nôtres. Nous sommes ici pour défendre une ville, des amis, des proches et pour certains, une famille. Rien ne nous fera reculer. Quand tu auras tué l’un d’entre nous, il y en aura encore des dizaines, des centaines d’autres à tuer. C’est une quête sans fin vers laquelle tu t’engages. Et ceux que tu sers sont bien lâches de te laisser faire le sale boulot. Ils savent que tu vas mourir. Ça ne t’attriste pas d’apprendre que tu n’es qu’un simple bouc-émissaire pour eux ?"

Je baissai les yeux sur cet Ange, celui-là même qui semblait si sûr de lui depuis le début. Il était si faible... comment pouvait-il parler ainsi ? Pourquoi ? Défendre des amis ? Je n'avais pas d'amis. Mes frères et ma sœur, qui étaient venus ici avec moi, n'étaient pas des amis, et je ne me battrais jamais pour les défendre, sauf si Dieu me l'ordonnait. Dans ma vie humaine...

Non.

Je secouai la tête, de nouveau en rage. Ses paroles étaient du poison ! Tous, ils voulaient m'abattre ! Je regardai autour de moi, avisai les dégâts, les morts, le sang. Oui, cela suffirait. De toute façon, ils le savaient déjà, tous autant qu'ils étaient.

"Je ne suis pas seule. Nous sommes légion. Bientôt, le sang coulera à nouveau. Vous devriez faire attention à ce que ce ne soit pas le votre."

Je pris une inspiration tremblante et sentit l'aura de Carlyle, non loin. Je pouvais rentrer. J'avais accompli ma mission. Et déclenché peut-être ce qui nous causerait le plus de soucis, toutes ces créatures prêtes à se battre contre nous.

Je rassemblai mes forces et dans une éclair de lumière qui zébra le ciel, m'envolai à une vitesse surnaturelle, disparaissant dans les cieux.




Résultats


Vous avez fait fuir l'Ange, félicitations !

Score final : 11 points.

Revenir en haut Aller en bas
 
C:K
† I Am The Rules †

avatar




MessageSujet: Re: Le temps du massacre est arrivé.
Mer 27 Juin - 18:21

Message admin
Bravo les loulous !
Vous avez réussi cette étape ! C'est beau, l'entraide entre races... Mais peut-être que ça ne se passera pas aussi bien la prochaine fois ? C'était un peu pacifique, comme agression... hinhinhin...

Maintenant, vous avez le choix : vaquez à vos rps et autres occupations si vous le souhaitez !

Mais vous pouvez aussi continuer de poster dans ce topic, pour parler entre vous de ce qui vient d'arriver, vous entraider si besoin, aider des Humains s'il en reste de vivants, etc.

Je rappelle juste deux petites règles :

- pas de gros pavés (enfin je dis ça pour vous, hein)
- un post toutes les 24h, sinon on s'y perd

En attendant que les Anges de l'Ouest reviennent vous éclater la tête, enjoy !


A suivre...


Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Le temps du massacre est arrivé.
Jeu 28 Juin - 5:10

Elle venait de partir et ma lumière avec. Je regardais le ciel, toujours les mains jointes et j'attendais quelques secondes. Puis, je clignais des yeux, en voyant ce ciel vide et je commençais enfin à me rendre compte où j'étais. Je baissais les yeux vers les décombres, les âmes. Le paysage était triste, émouvant, poignant. Je serrais mon poing contre mon coeur devant ce carnage. Shion était pour l'Apocalypse. Mais c'était l'ancienne moi. Moi, j'étais pour aussi ou non ? Je revis la personne que j'avais caressée, elle était morte. Avait-elle rejoint le ciel ? Avais-je remplis mon rôle ? Et enfin, je levais mes yeux vers des personnes debout. Leurs auras, je les avais sentit depuis le début, mais j'avais réussi à les ignorer. Sinon, je ne me serais jamais mise parmi autant de démons. Et le mot résonna dans mes oreilles quand je les voyais. Combien étaient-ils ? Si nombreux ...

Et mon coeur rata un bond. Je la vis. Elle. Ah Joo Hee.

La panique gagne mon coeur et mon corps. Mes yeux allaient de gauche à droite. Si elle était là ... IL était là ! Quand une proie est prise au piège, elle ne bouge pas dans un premier temps. Non. Elle cherche. Et je cherchais Genzô des yeux. Où était-il ? Plus loin ? Plus haut ? Et mon regard revint vers cette démone. Partir. Courir. Fuir.

Alors, d'un mouvement brusque et avec la rapidité d'un ange, je quittais cet endroit pour fuir mon pire cauchemar. Elle et lui. Plus jamais !

(Bonne continuation ^^)
Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Le temps du massacre est arrivé.
Dim 1 Juil - 21:00

Partie... Elle était partie, comme ça. À une vitesse telle qu'aucun de nous n'aurait été en mesure de la suivre, sauf le Léviathan et Suzu. Je ne pouvais m'empêcher d'être affreusement déçue de n'avoir pas eu droit à un affrontement direct. D'un autre côté, mon instinct de survie s'en réjouissait. Je me tournais vers mes Alliés du moment.

« Et maintenant, que fait-on ? »

Il s'agissait de commencer à s'organiser pour de bon. Les Occidentaux étaient maintenant au courant d'une résistance. Ils la prendraient en compte, alors autant être prêts de notre côté aussi. Je me baissais pour ramasser le corps de ma mère qui gisait au sol et la soulevait dans mes bras.

« J'ai à faire. Sauvez les humains qui sont encore en vie si vous le voulez. On se retrouve plus tard vous-savez-où. », déclarais-je à Kanon et Chul Hei précisément, aux autres membres de l'Alliance dans un second temps.

J'avais mes morts à honorer. Et ma douleur à annihiler, pour ne laisser place qu'à ma colère. La prochaine fois, ils le paieraient, j'en faisais la promesse.
Revenir en haut Aller en bas
 
Hwang Andréas
Aion † Hunter

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Le temps du massacre est arrivé.
Dim 1 Juil - 21:39

    C'était juste impensable, autant de douleur et de cruauté.... Il n'existait plus de limite entre le bien et le mal, aujourd'hui.....Il le comprenait bien. On ne pouvait plus ranger les hommes dans plusieurs catégories tout simplement.
    Cette femme n'était peut être même pas foncièrement méchante. Elle n'était qu'un bon petit soldat qui faisait bien gentiment le travail qui lui était confiés. Ils étaient beaucoup comme cela, à obéir parce qu'il avaient été élevés dans ce sens là et endoctrinés pour qu'ils ne posent pas de problème pour les grands chefs.

    Il était furieux et n'hésitait donc pas à le montrer, la rancune surpassant la peur. Il savait bien que dans l'état ou il était encore plus, elle n'aurait qu'a faire un geste pour le réduire à néant si elle le désirait. Mais il restait là, avec eux. Il comprenait bien que ce n'était qu'en restant tous liés et en se soutenant les uns les autres qu'ils arriveraient à les faire fuir de la ville. Si les anges savaient qu'un noyau de personnes de toutes races étaient prêt à les mettre en déroute, alors ils auraient peut etre plus de scrupules...La prochaine fois...
    Mais ça ne rammenerait pas les gens qui étaient mort aujourd'hui. Il le savait bien. Et il était révolté par ce qu'il s'était passé.

    Mais soudainement, quelque chose allait le troubler, quelque chose qui ne s'attendait surtout pas à voir arriver, une voix qu'il connaissait plus que bien, encore mieux que celle de Suzu, pour avoir espéré l'entendre pendant des semaines et pour avoir rêvé d'elle pendant des mois entiers. Oh Non...Il n'était pas là pas vrai ? Il allait etre furieux.
    ‘’Eh oh espèce de spécimen blond. T’as beau avoir une jolie gueule ça ne signifie pas que tu peux te jeter dans les ennuis et qu’à chaque fois je vais venir te sortir de là. Veux-tu bien me faire le plaisir de te rapprocher de moi ?’’
    Il finit par le voir, sur l'un des quais détruits de la gare. Le démon était dans un sale état. Apparemment, il était là depuis le début. Comment avait t'il pu le rater en entrant à la gare ? C'était impensable. Pendant un moment, il eut du mal à comprendre ce qu'il pouvait bien lui dire, et quand enfin, il réagit, l'ange avait totalement disparu. Et les autres avaient commencé à se disperser pour venir en aide à chacun.

    Le jeune homme n'hésita pas une seconde de plus et commença à gravir un à un des gravas de l'explosion, mais tout son corps lui faisait terriblement mal. Il avait la sensation que sa jambe ainsi que quelques unes des ses cotes étaient brisées et il tomba plus qu'il n'atterit sur le quai ou il avait découvert son démon de petit ami.
    Se trainant vers le wagon dans lequel il l'avait vu disparaître quelques instants auparavant, il se pencha.
    -Seiji... ? Seiji fais pas le c-con...Sors de la...

    Il l'apercu enfin, aux prises avec des gravas, et il n'hésita pas longtemps pour venir le rejoindre et l'aider à balayer, malgré la douleur lancinante dans la jambe, qui devenait de plus en insupportable.

    -Soo Min !

    Andréas le vit en premier et avec l'aide de Seiji, l'extirpa de sa prison. Andréas manqua de venir à vue de sa jambe, tout aussi bousillée que la sienne. Il aida donc Soo Min à se mettre à l'écart pour venir sortir les autres personnes prises au piège, unes par unes. Il y avait énormément de morts, aussi.
    L'aion finit par craquer quand il sortit un enfant décédé des gravats, qu'il enveloppa de son chandail. Il ne cessa pas de pleurer quand ils durent sortir un par un les corps. Un bilan bien malheureux. Deux ou trois vivant et presque une vingtaine de morts.
    Andréas put enfin se laisser tomber contre la taule du train et perdit connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
 
Ogawa Seiji
Devil † Walker

avatar


Emploi : Idole à la Hellsing Inc.
Localisation : En plein dans le chaos ♥

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Le temps du massacre est arrivé.
Ven 6 Juil - 5:30

J'étais aussi furieux que j'étais préoccupé par la situation. Mais qu'est-ce qui pouvait bien leur passer par la tête à cette bande d'abrutis d'ange ? Et Sakuya il en fessait quoi ? Et Kei ? Non lui devait bien s'amuser de la situation. Moi, je n'en avais absolument rien à faire de ce qui se passait du moment que rien de ce qui ne m'appartenait ne soit impliqué. Or, Andréas était TOUJOURS impliqué dans ce genre de situation et il fallait avoué que ça m’enrageait. Je n'étais pas toujours là pour le tirer des mauvais pas. La preuve; j'avais tellement été sonné que je n'avais absolument rien pu faire et je devais me l'avouer, au moins à moi-même, que c'était probablement ce qui m'avait mis le plus hors de moi. Je savais que j'avais un air buté et des traits durs, mais je ne pouvais faire autrement.

Oh Hwang ne s'attendrait probablement pas à la vague de rage qui déferlerait inévitablement sur lui. C'était le calme avant la tempête. Je n'étais que très rarement dans un état de si grande colère, mais je vivais une journée des plus infecte et lui n'améliorait en rien le cas.

Il arriva alors que j'étais en train de sortir Soo Min de là

''Tu es ok ? J'entend les humains qui débarquent en haut. Ils ne devraient pas tarder à parvenir jusqu'à nous. Je vais te déposer sur le quai comme ça ils vont te voir en premier.''
Dis-je simplement à Minii en le prenant dans mes bras une fois que mon copain l’eut lâcher pour retourner à l'intérieur du wagon.

Avec une grimace irritée et douloureuse je réussis à me remonter moi et Ahn sur le quai. Avec une lenteur douce je le déposait sur un gros morceau de béton et lui tapotait le dessus de la tête avant de ressauter sur les rails pour retourner dans le wagon question de sortir tout le monde de là.

C'était atroce. Presque personne n'avait survécu. Ce n'était pas tant l'accablement qui me rendait aussi sombre que la personne qui l'avait causée. Les anges n'étaient plus ce qu'ils étaient et ça m'irritait.

''Lorsque Satan deviendra Dieu, Dieu deviendra Satan et ce dans une boucle infinie. '' Marmonais-je en sortant le dernier corps du train et l'allongeant auprès des autres que l'on avait sorti. Et puis comble de ma journée, ce crétin de hunter qui me servait de petit ami perdit connaissance.

''Enfoiré.'' Clamais-je avec agacement en le ramassant dans mes bras à son tour pour sortir d'ici.

''Plus vite on dégage mieux ce sera.'' À ce moment même des ambulanciers débarquèrent et je les suivis eux et mon copain vers l'hôpital.

Gare à tes fesses Andréas, j'ai le temps de ruminer ma rage maintenant.


''Et maintenant, dis moi,
il est où ton Dieu si aimant alors que tu agonise
lamentablement à mes pieds ?''

*Se marre* ''Ahahahaha un peu qu'elle est belle mon explosion !''
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Le temps du massacre est arrivé.

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Le temps du massacre est arrivé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.H.I.B.U.Y.A :: Centre ville :: Gare-