† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Leurs griefs ne sont pas les miens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tobias Mc Coy
Angel † Walker

avatar




MessageSujet: Leurs griefs ne sont pas les miens.
Jeu 17 Mai - 19:22

Event
L'invasion venue de l'Occident † Etape #4
Leurs griefs ne sont pas les miens.
Le pire est évité.
Les ordres, je savais les suivre, mais lorsque j'entrai dans cette immense amphithéâtre de métal, je doutai.

Des milliers de personnes étaient ici présentes, portant à bout de bras des couleurs ou des lumières, grouillant d'excitation et de joie de vivre. S'agissait-il de ma cible ?

La lumière baissa et une musique grondante s'éleva, accompagné des hurlements de joie du public. De mon perchoir au fin fond des estrades, j'aperçus une silhouette toute aussi colorée que la scène se détacher du décor. Ce devait être la chanteuse célèbre dont m'avais parlé Dana. Les Humains la vénéraient comme une idole m'avait-elle dit, ce qui était fortement répréhensible aux yeux de Notre Père.

La jeune femme - Kaya si je me souviens bien - commença à chanter, d'une voix que je ne jugeais pas désagréable. Les Humains ont pour habitude de définir les belles voix comme étant "celles des Anges". Las, si seulement ils savaient à quoi ressemblaient nos voix originelles, si perçantes et puissantes qu'elles leur broieraient le crâne - ils n'utiliseraient plus cette comparaison.

Observant la scène, je repérais bien vite les cables alimentants les lumières, le son et toutes les machines présentes dans cet endroit. Il ne me suffirait qu'un semblant de concentration pour mettre le feu à l'intégralité du système électrique passant sous la scène, les gradins et les stands, qui exploserait en un rien de temps, transformant cet endroit en un brasier sans nom en quelques secondes. Bien peu de temps pour permettre aux Humains ci présent de tous se sauver...

"Vous ne participez pas ?"

Baissant les yeux, j'aperçus une jeune femme devant moi, un grand sourire sur son visage pourtant visiblement surpris de me voir impassible devant tant de ferveur.

"Je ne suis pas un très bon spectateur."

La jeune femme haussa les épaules en me gratifiant d'un sourire, avant de me tendre une sorte de tube lumineux. Elle me fit signe de l'agiter et se détourna pour apprécier à nouveau le spectacle.

Je restai interdit. Ce geste était peu, mais avait suffit à semer le doute dans mon esprit. Carlyle, es-tu sûr de toi ? S'agit-il vraiment de tuer des milliers d'être Humains incapable de se défendre ? N'y a-t-il pas d'autres moyens ? Hélas non. Les ordres sont les ordres.

Je disparus alors dans les hauteurs, sur ces incroyables poutres de métal qui soutiennent la structure. Fixant alors toute mon attention sur les câbles électriques de la scène, je les imaginais en flamme. Ce qui arriva. De la fumée monta bien vite de sous les blocs préfabriqués faisant office de scène et les projecteurs implosèrent, créant la panique sur scène et dans le public. Des enceintes explosèrent, projetant et blessant des techniciens. Des cris d'horreurs se firent entendre. Ces pauvres âmes n'en réchapperaient pas. Le Seigneur ait pitié d'eux.

La foule commença à s'agiter, se bousculer et se précipiter vers la sortie. Le spectacle était indigne. Les Humains, pourtant si heureux et solidaires grâce à la musique il y avait quelques instants, étaient devenus des bêtes essayant de se sauver de la mort.

Pitoyable.

Tournant les talons, je me frayais un chemin vers l'extérieur, sans porte ni mur pour m'arrêter, bien décidé à quitter cet endroit souillé par la peur.

To be continued...
Revenir en haut Aller en bas
 
Takasugi Kei
Devil † Ancient
A.D.M.I.N.I.S.T.R.A.T.E.U.R

avatar


Emploi : PDG - Prince Démon Gnappy
Localisation : Hellsing Inc.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Leurs griefs ne sont pas les miens.
Jeu 17 Mai - 19:27


J'ai toujours pensé que les Humains n'étaient pas faits pour se regrouper. Les masses ne sont pas gérables. Leur histoire est emplie de drames directement issus de regroupements humains. A plusieurs, ils oublient de réfléchir et se conforment trop au jugement de ceux qui les entourent. Ils ne deviennent qu'une seule et même entité, à peine pensante, et toute prête à suivre les ordres de celui qui sortira un peu du lot. Les Hommes brillent pas leur individualité. En masse, ils ne valent pas mieux que des Anges, tous assujettis à une seule et même pensée. Mais c'est aussi pour ça que j'organisais des concerts. Kaya était sur scène, et dans le public, tous chantaient et bougeaient ensemble, agitant leurs bâtons lumineux dans un même geste. Tous les mêmes et heureux de se ressembler. De dépenser de l'argent pour ma vaste entreprise, et remplir mes comptes en banque. Quel dommage que l'argent ne m'intéressait pas. Non, ce que je voulais, c'était goûter leur âme. Et de ce que je sentais actuellement, il n'y en avait pas beaucoup à sauver.

Mais parmi cette foule, il y avait une lumière bien particulière. Je l'avais sentie dès qu'elle était arrivée, sans parvenir à la localiser précisément. Pour l'heure, elle n'était que la flamme d'une bougie, fragile, vacillante. Définitivement angélique. Assis sur un morceau de structure au plafond, entre deux spots de lumière, je scrutai la foule. Je le repérai en même temps que son aura éclata soudain en une explosion de lumière.

Un Ange de l'Ouest. Tiens donc.

Soudain, le feu, les cris, la cohue. Heureusement, à la Hellsing, il y a beaucoup plus de Démons que d'Humains. Je comptais sur mes employés surnaturels pour faire en sorte qu'il y ait le moins de victimes possible. D'un geste, je fis signe à l'un d'eux de s'occuper de Kaya. Pas question que ma future vedette soit blessée. Dans le chaos, je sautai sur scène puis dans la fosse, où les gens se marchaient dessus. L'Ange regardait ça d'un air morne.


"Tu t'en vas déjà, mon ami ?"

Il n'avait rien d'un ami, évidemment. Je n'appréciais pas du tout qu'un Ange soit venu gâcher la fête. Je supposai que lui, ou des amis à lui, avait quelque chose à voir avec les catastrophes arrivées récemment à Tokyo. Pourquoi pas ? Mais là, il s'était attaqué à mon entreprise. Ça changeait tout. Je laissai brûler mon aura de Démon originel et le regardai.

"Je ne te punirai pas pour ce que tu viens de faire. J'ai besoin que tu fasses passer un message à ton maître. Vous n'êtes pas les bienvenus dans cette ville, vous allez bientôt l'apprendre à vos dépends."

Autour de nous, le feu avait déjà été circonscrit. Je savais que tous les humains ne s'en étaient pas sortis en vie. Ça allait me prendre des semaines, beaucoup d'argent et de communication pour calmer le jeu dans les média.

Que les choses soient claires : dans cette histoire, je ne serai pas du côté de ces nouveaux venus. Un sourire étira mes lèvres. Oui, je devais bien me l'avouer : s'ils le souhaitaient, j'aiderais les Humains.

To be continued...
Revenir en haut Aller en bas
 
Tobias Mc Coy
Angel † Walker

avatar




MessageSujet: Re: Leurs griefs ne sont pas les miens.
Jeu 17 Mai - 19:31


Je ne m'attendais pas à une telle rencontre : l'un des démons les plus puissants des Enfers se tenait là, me toisant de son regard courroucé. Son aura me fit frémir. J'avais mis en colère un démon originel, ceux dont nous n'osions jamais prononcer le nom dans les Cieux car le seul fait de les citer pouvait glacer le sang d'un millier d'Anges.

Lorsque sa voix retentit, je me sentis pris au piège, happé par son énergie féroce, et dus m'accrocher à la structure de métal pour ne pas tomber. Mes yeux ne le quittaient déjà plus, une peur bien réelle s'emparant de moi alors qu'il me menaçait.

"Je porterai ton message à mon maître, Prince démon, mais ne sous-estime pas nos forces."

Mes mots étaient de trop. Je le savais. Je m'enfuis aussitôt pour éviter la colère du Démon que j'avais osé haranguer. Je devais avoir foi en mes pairs. Nous étions puissants. Carlyle était un aîné millénaire. Sa puissance n'avait pas d'égal. Quant aux autres... Ils étaient plus puissants que moi et feraient mordre la poussière aux Démons.

Oui. Je devais avoir foi. Nous accomplirons notre mission. Nous détruirons les Humains, éradiquerons les Démons et faucherons tous les Anges se mettant en travers de notre chemin.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Leurs griefs ne sont pas les miens.

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Leurs griefs ne sont pas les miens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.H.I.B.U.Y.A :: Parc :: Salle de concert-