† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 A little conversation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minami Rei
Human † Hunter

avatar


Emploi : Conçierge à la Hellsing

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: A little conversation
Mar 15 Mai - 17:02

A little conversation


Akano Sora ft Minami Rei
5 mai 2010
16h46


C’était horrible. Tout simplement horrible et j’étais tellement frustré que j’en pleurerais. Comment tout ça avait-il pu arriver ?? Je ne croyais pas que toute les catastrophes du moment soit vraiment naturel. En fait, j’étais sûr que ce n’était pas le cas. Absolument certaine. Les démons. Les anges. C’était leur faute, obligatoirement. Mon but dans la vie avait toujours été de venger ma sœur en tuant les démons un par un pour finir par trouver la principale responsable. Mais aujourd’hui… J’avais envie de tous les tuer un par un pour venger les milliers de victimes qui étaient mortes à cause de ce qu’ils ont fait. Eux et les anges aussi.

J’étais assise sur un banc et je regardais le fleuve. Au moins ici, c’était paisible. Pour le moment. Car bien sûr, quelque chose allait détruire ce calme, n’est-ce pas ? Mais pour l’instant, il y avait encore des gens qui promenait leur chien, qui faisait leur jogging, ou qui rigolait, tout simplement. Je n’étais pas du genre à apprécier les petites choses de la vie. Mais je ne m’étais jamais rendu compte que ca faisait tout simplement du bien que tout soit normal. Enfin… Normal dans la mesure où il y a des anges et des démons qui marchent dans les rues de Tokyo. M’enfin… On y peut rien. Même si j’en tue, il en reviendra toujours d’autre, encore et encore. Et il y en a des trop puissants pour que je puisse les affronter seule. Pour le moment. Voyez, tout était toujours qu’une question de temps. Mais j’avais cette affreuse impression que le temps manquait. Cette impression était insupportable.

Et puis, pourquoi agisse-t-il maintenant ? Ils auraient pu le faire bien avant ! Qu’avait-il derrière la tête ? Ils ont décidé que maintenant était le bon temps ? Parce qu’ils en avaient envie ? J’aimerais pouvoir les comprendre, mais malheureusement, je ne le peux pas. Je ne suis pas dans leur tête et j’en suis heureuse. Oh et ça me surprendrait même pas que ça soit tout simplement selon leur envie.

J’étais donc assise sur ce banc et je regardais les gens passé. Quand l’une de ces personnes attira mon attention. Sora. Akano Sora. Un sourire effleura mes lèvres. C’était genre un ‘’je t’aime moi non plus’’ entre elle et moi. Elle était importante à mes yeux mais pas question de lui laisser savoir. Puis j’aimais croire que c’était le cas pour elle aussi. On se disputait sans arrêt, se lançait des piques… Et pourtant d’une manière ou d’une autre je m’étais attaché à elle.

Puis je me mise à m’inquiéter. Savait-elle pour les démons et les anges ? Savait-elle ce qui ce passait dans cette ville ? Enfin, bien sûr elle le savait, mais savait-elle de la faute à qui, c’était… C’était ça la question. Au moins elle était humaine. Prendre une pause ca faisait du bien. Il y avait tellement de démon, d’ange et d’aïon dans mon entourage que de savoir que pour une fois c’était à une humaine que je m’étais attaché me faisait du bien. Je me dirigeai lentement vers elle.

« Tu t’es perdu ou quoi ? Qu’est-ce qu’une fille comme toi fait dans un endroit pareille ? »

Lui avais-je demandé, un sourire en coin sur le visage. C’était un peu idiot, mais en ce moment j’avais envie de la prendre dans mes bras. Et de pleurer. Parce que tout ce qui ce passait était bien trop horrible et que ça aurait fait du bien.

Mais j’étais moi et mon orgueil était bien plus féroce que mes stupides larmes.



Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: A little conversation
Lun 21 Mai - 13:18

L'ambiance ces derniers jours était on ne peut plus bizarre. Et étouffante. Ces catastrophes avaient semé une terreur sans précédent dans la capitale. Il faut dire qu'après les inondations de mars, la population se serait bien passée d'une série de séismes et explosions. Beaucoup diraient que ce n'étaient que des phénomènes naturels et donc inarrêtables. Mais les personnes qui savaient pour notre existence se doutaient bien qu'une ou plusieurs personnes étaient derrière tout ça. Serait-ce un nouveau message prévenant l'Apocalypse ? Mon instinct me disait que non. Peut-être me faudrait-il mener mon enquête.

Ces fauteurs de trouble avaient au moins eu une influence positive sur mon quotidien. J'avais encore craqué et m'étais défoulée sur des humains deux jours plus tôt. Grâce à eux, mon petit massacre n'avait éveillé aucun soupçon vers moi. Ce n'était pas pour ça que j'allais laisser passer ces actes. Certes, j'avouais être moi-même un danger pour l'humanité. Je ne voulais pas leur perte, non. Mais lorsque je ne me contrôlais plus, les humains en pâtissaient. Il était vrai aussi que je me fichais de ce qui pouvait bien leur arriver. Mais provoquer des attentats comme ça, pour une raison qui m'échappait encore, ça me dérangeait.

J'avais besoin de respirer un peu aujourd'hui. De voir quelqu'un, une personne qui me ferait oublier un peu tout ça. Je partis dans les rues de Tokyo, cherchant une aura amicale. Autant dire qu'il n'y en avait pas beaucoup à mon égard. C'était une sensation parfois pesante. Mais je ne devais pas avoir d'attache si je voulais mener ma mission à bien. Une mission dont les motivations s'estompaient par moment, avant de revenir en force lorsque je croisais des personnes particulièrement désagréable à ma vue. J'étais en ce moment dans une phase de questionnement, de remise en cause. Cela m'arrivait très rarement. Ma part humaine qui refaisait surface très certainement.

Passant sur un petit chemin près du fleuve, je captais une aura que je connaissais. Et exactement celle qu'il me fallait à cet instant précis. Je me dirigeais donc vers elle, sans toutefois le montrer, afin que cela ne lui paraisse pas suspect. Je la savais très perspicace. Je vis qu'elle m'avait remarquée et elle me rejoignit.

« Tu t’es perdu ou quoi ? Qu’est-ce qu’une fille comme toi fait dans un endroit pareille ? »

Je lui décochais un petit sourire en coin.

« Bonjour Rei. Oui je vais bien merci, lançais-je ironiquement. Est-ce si étonnant de me voir dehors ? Je ne suis pas très sociable mais quand même. »

Je sentais que quelque chose n'allait pas. Cela se lisait sur son visage, dans ses yeux, dans son aura. Rei était tendue. Je la connaissais bien assez pour ça. Elle et moi, c'était une relation tellement particulière. Jamais nous n'avouerions que nous tenions l'une à l'autre. Nos égos étaient trop développés pour ça ! Mais la vérité était que nous étions vraiment proches, sans se le dire. Néanmoins, je devais rester très vigilante avec elle. Rei était humaine et n'avait aucune connaissance des Anges et Démons, de ce que j'en savais. Et j'avais peur qu'elle le découvre un jour. J'étais une démone, n'importe qui en serait effrayé. Autant être honnête, j'avais peur de la perdre si elle venait à découvrir ma véritable nature.

Pour le moment, mon amie était mal. Et je ne savais pas pourquoi.

« Que se passe-t-il Rei ? »

Je n'avais pas besoin d'en dire plus. Elle savait très bien que je remarquerais son malaise. Et elle savait que j'étais là pour l'écouter en cas de besoin. Notre relation se basait sur des disputes et taquineries, mais ce n'était pas pour autant que nous n'étions pas là l'une pour l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Minami Rei
Human † Hunter

avatar


Emploi : Conçierge à la Hellsing

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: A little conversation
Mer 23 Mai - 3:41

''Bonjour Rei. Oui je vais bien merci. Est-ce si étonnant de me voir dehors ? Je ne suis pas très sociable mais quand même.''

Un sourire se dessina sur mon visage. Non, ça c'était sûr. Elle n'était pas très sociable ! Parfois je me disais que j'étais un peu comme elle. D'où la raison pour laquelle notre relation était un peu spéciale. Enfin, spéciale dans le sens où on s'engueulait pas mal souvent. Sauf qu'engueuler c'est un grand mot... Bref...

''Oh tu sais, ce n'est pas le fait de te voir dehors... c'est ici en particulier que je ne m'attendais pas à te voir. Enfin, je sais pas mais, il me semble que tu n'es pas très ''petite promenade de santé'', n'est-ce pas ?''

En effet, je me doutais qu'elle soit venu ici rien que pour prendre une petite marche. À moins qu'elle soit du genre à prendre des marches ? J'eus l'image pendant quelques secondes de Sora avec un petit chien qui marche ici un après-midi... Cette image se transformant soudain en Sora donnant un coup de pied au dit petit chien parce qu'il jappe trop. Je souris, amusé par cette image que je m'étais si bien imaginé.

Enfin, peu importe que ça soit son genre ou pas, elle était ici, là maintenant et c'est ce qui comptait. Parce que j'avais définitivement besoin de voir quelqu'un. Tout ce qui se passait en ville était bien trop horrible pour que je le garde pour moi. Ça me brisait le coeur de savoir que tant de gens étaient morts.

''Que se passe-t-il Rei ?''

Elle avait donc remarqué. Bien sûr qu'elle avait remarqué. Elle était un peu ma meilleure amie, ce qui était plutôt étrange vue notre relation. Enfin, je ne sais pas trop comment on décrit une meilleure amie, parce qu'il y a nombre de gens, depuis que j'étais à Tokyo, à qui je tenais beaucoup. Et elle en faisait partit... Peut-être un peu plus que les autres. Et je tenais à elle assez pour savoir que de la perdre me serait insupportable. Alors évidemment, qu'elle avait remarquée. Un rire désespéré s'échappa de ma bouche.

''Oh... Tu as remarqué ? Oui, bien sûr, tu as remarqué.

Je baissai les yeux. Je ne faisais que dire ce que je venais tout juste de penser. Mais je ne savais pas comment lui dire ce qui n'allait pas. Pourtant, ça ne paraîtrait pas suspect, puisque tout ce que j'ai à dire, c'est que les catastrophes récentes me pesaient. Ça et le fait que je me trouvais égoïste de n'avoir pensé qu'à ma soeur et pas aux autres, en essayant de tuer ces stupides démons. Je voulais lui déballer tout ce que j'avais sur le coeur. Je voulais lui dire qu'un jour, avant, je n'étais pas comme je suis aujourd'hui. Je voulais lui dire que j'avais eu une soeur jumelle et qu'elle me maintenait en vie. Je voulais lui dire, aussi, que des démons et des anges se promenaient sur cette terre à leur guise pendant que nous souffrions de leurs choix. Mais je ne pouvais pas. Parce qu'elle n'était probablement pas au courant. Et pourtant... Je voulais tellement lui dire...

Je levai les bras pour désigner vaguement tout ce qu'il y avait autour de nous, puis les laissai retomber, comme si même les membres de mon corps pesaient trop lourd, en ce moment.

''Regarde autour de toi... Combien tu crois, ont perdu quelqu'un dans ces tremblements de terre ? Et ils vont en souffrir toute leur vie. Je ne suis pas du genre sensible, Sora, tu me connais. Mais ça... ça c'est trop. Ils ont été trop loin... ''

Je m'étais échappé. Mais heureusement, je l'avais chuchoté, cette partie de la phrase, surtout pour moi, parce que probablement qu'elle n'avait rien compris à ce que j'avais voulu dire par ''ils ont été trop loin''. Et pourtant, peut-être qu'au fond je voulais qu'elle comprenne. Je voulais qu'elle comprenne pour que je puisse enfin lui raconter un peu de la vie qui est la mienne. Lui parler et tout lui dire parce que... J'avais confiance en elle. Et puis, c'est rare que j'accorde ma confiance, n'est-ce pas ?

Je fixai le vide.

''Le nombre de personne... Le nombre de personne qui souffrent de leurs caprices, c'est horrible. Je plongeai finalement mon regard dans ses yeux. Tu ne comprends probablement pas ce que je te dis, mais crois moi, il y a des gens, qui se promènent dans ces rues, comme s'ils étaient comme tout le monde.. Au fond ce sont des... Oh et rien du tout.''

Je m'étais juré un jour que je ne ferai pas plonger d'humain dans mon enfer. C'était d'ailleurs la raison pour laquelle je me tenais plus avec des démons et des anges. Parce qu'il n'y a pas moyen de les mettre en danger, ils sont le danger. Pour les humains, c'était autre chose. Il était hors de question que j'entraîne Sora là dedans. Même si je savais qu'elle avait un caractère bien assez fort pour le supporter - ou en rire, au choix - je ne voulais pas qu'elle est affaire avec eux. Il en était hors de question.
.
.. Enfin, jusqu'à ce que je craque.


Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: A little conversation
Lun 4 Juin - 17:14

Rei se moqua un peu de moi et de mes habitudes qui ne collaient pas du tout avec le décor, mais je vis bien qu'au fond, ça n'allait pas. Ses yeux ne riaient pas comme ses lèvres et une aura lourde émanait de son corps. N'importe qui aurait remarqué le malaise de mon amie. Mais parce qu'elle était mon amie, je ne le percevais que plus nettement. Je vis ses yeux fuir la confrontation lorsque je lui demandais ce qui n'allait pas et un son étranglé sortit de sa bouche.

« Bien sûr que j'ai remarqué idiote. Il y a écrt "Je vais pleurer" sur ton front. »

J'appuyais légèrement sur le-dit front en le poussant pour illustrer mes propos. La réflexion aurait pu paraître froide, voire méchante ou cruelle. Mais c'était ainsi entre nous. Et Rei savait très bien qu'il n'y avait que de l'affection derrière ça. Je la vis, plus perturbée que jamais, garder le silence. Et ça, ce n'était pas normal. Même quand elle n'avait pas le moral, Rei répondait à mes remarques. Que pouvait-il bien se passer ? Être démone me permettait de ressentir son aura, mais pas de lire ses pensées malheureusement. Je n'arrivais pas à connaître la cause de ses tracas et cela me frustrait énormément.

Au bout d'un moment qui me sembla durer une éternité, elle recommença à parler, évoquant les dernières catastrophes qui s'étaient produites dans la ville. Attendez, ai-je bien entendu ? "Ils" ?! Que... de qui parlait-elle ? Se pourrait-il que... ? Non, ce n'était pas possible... Bien sûr que non ! Rei n'était qu'une humaine normale. Je l'aurais senti sinon. Elle devait croire un réseau terroriste ou autre truc de ce genre derrière tout ça. Oui, ce ne pouvait être que ça.

Mais le discours décousu de mon amie m'étonna et me déstabilisa. Je ne savais pas Rei si sensible. Comme quoi, il me restait encore des choses à découvrir. Mais dans toutes ses paroles, je sentais peser un lourd secret qui m'effrayait. Peut-être était-ce la peur qu'elle découvre ma nature qui me faisait penser directement qu'elle parlait des anges et démons. Je l'espérais du moins, et essayais de m'en convaincre.

Je voyais les traits de Rei se tendre de plus en plus, comme si elle se retenait. De parler. De pleurer peut-être. Jamais je ne l'avais vu dans cet état et je ne savais pas quoi faire. Je restais là, les bras ballants, à la fixer.

« Rei... »

Comme un réflexe, je m'approchais d'elle et la pris dans mes bras. Quiconque nous connaîtrait et passerait par là n'en aurait pas cru ses yeux. Ni Rei, ni moi ne faisions preuve de marques d'affections. Mais aux grands maux, les grands moyens. Je caressais doucement ses cheveux pour l'apaiser.

« Rei..., murmurais-je. Qu'est-ce qui te tracasse comme ça ? »

Au fond de moi, j'avais peur de ce qu'elle allait me dire. Une peur sourde qui me tordait l'estomac et me serrait le coeur. Mais je devais savoir. Peut-être m'inquiétais-je pour rien. Dans tous les cas, Rei avait besoin de moi et il était hors de question que je la laisse tomber. Surtout si elle était au courant de tout...

« Je suis là... Tu sais que je suis là... »
Revenir en haut Aller en bas
 
Minami Rei
Human † Hunter

avatar


Emploi : Conçierge à la Hellsing

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: A little conversation
Jeu 7 Juin - 3:48

Non je n'étais pas si pire que cela, n'est-ce pas ? Je savais plutôt bien enfiler un masque sur mon visage pour cacher mes émotions, d'habitude. Peut-être que cette fois, tout ce qui se passait était bien trop cruel pour que je réussisse. Ça ne concernait plus que les démons et moi, maintenant. Non maintenant, c'était la ville entière et bientôt, le pays. Le monde. Sora avait appuyé sur mon front, avec son doigt. Oui j'étais définitivement une petite tête. Sauf que là, j'en avais vraiment envie. De pleurer, je veux dire... Juste parce qu'elle avait remarqué, on aurait dit que ça avait empiré... J'avais presque les larmes aux yeux maintenant, c'était malin ! Je ne me rappelle pas la dernière fois que j'ai pleuré. La dernière fois c'était...Trop loin, je ne sais vraiment plus. Je lui avais expliqué. Je lui avais dit ce qui me tracassait, non pas en détail, ça je ne pouvais pas même si Dieu sait que je le voulais. Dieu. Quel enfoiré celui-là, aussi. En voilà un autre, que je n'aime pas et qui venait me compliquer la vie ! Sora avait l'air abasourdie. Par quoi ? Je ne savais pas. Peut-être avais-je l'air encore plus folle que ce que je pensais. Donc je ne fis que continuer de parler et de lui dire que tout était de leur faute à eux. À personne d'autre.

« Rei...»

Je dû avoir l'air vraiment désespéré pour que même Sora me prenne dans ses bras. Mais ce que ça faisait du bien. Le contacte avec quelqu'un... savoir qu'elle était là, avec moi. Savoir que j'avais une amie, malgré tout ce qui m'était arrivé. J'avais elle.

« Rei... Qu'est-ce qui te tracasse comme ça ? »

Oh si seulement elle savait ! Je fermai les yeux alors qu'elle me caressai les cheveux. Une larme, une seule larme coula sur ma joue. Je me dépêchai de l'essuyer du bout de mes doigts. Je voudrais tellement... si seulement...

« Si seulement je pouvais te le dire Sora... Mais tout est tellement compliqué, j'aimerais tellement, tellement pouvoir te dire... »

C'était si frustrant d'avoir des amies humains, finalement ! Frustrant et apaisant à la fois. Les deux. De savoir qu'elle n'était ni un démon ni un ange me réconfortait étrangement, vue mes fréquentations du moment. Mon petit ami - si je peux seulement l'appeler comme ça - était un ange. Un ange avec un énorme penchant démoniaque, mais un ange tout de même. Suzu. Je me demandais s'il avait un rapport quelconque, avec ce qui ce passait ? Bref... Il n'était pas le seul, dans mes fréquentations à être autre chose qu'un humain. Et ces fréquentations étaient pour la plupart de mauvaises fréquentation.

« Je suis là... Tu sais que je suis là... »

Oh oui je savais, mais l'entendre faisait tellement de bien. Je murmurai un ''je sais'' à peine audible. Et sans trop savoir pourquoi, ça m'incitait à parler. Elle était là, qu'elle avait dit. Pouvait-elle m'écouter, alors ? Je me dégageai lentement de son étreinte apaisante et la prit par le poignet pour l'entraîner qu'on aille s'asseoir sur un banc. Je ris. Un rire nerveux, un peu idiot. Parce qu'elle m'avait vue dans cette état et parce que pour elle, tout ce que je m'apprêtais à lui dire allait sûrement être de la folie.

« Ouch... Si Suzu me voyait dans cette état je me ferais larguer vitesse grand V... Peu importe... »

Enfin, non, pas peu importe. Je ne voulais pas qu'il me largue. Même si je savais qu'il ne m'aimait pas, au moins j’étais à ses côtés. C'était douloureux, mais ça allait. Enfin, là n'est pas la question.

« Sora... Si... Si je te dis ce que je ne peut - enfin, normalement - pas te dire, tu dois essayer de ne pas partir en courant - oui, oui je sais, il t'en faut plus que ça... mais tu ne sais pas encore de quoi je veux te parler. »

Bon... D'accord. Pour l'introduction, c'était fait. Maintenant, par où commencer ? Le plus doux, ce en quoi les gens sont le plus susceptibles de croire. Voilà par quoi. Je plantai donc mon regard dans le sien et me lança.

« Est-ce que tu crois aux anges ? »

Voilà. L'entré en sujet. C'était fait.


Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: A little conversation
Jeu 14 Juin - 12:17

La situation m'était totalement étrangère. Jamais, aussi loin que remontaient mes souvenirs, je n'avais fait preuve d'une telle marque de... de tendresse ? Rien que ce mot semblait sonner faux dans ma tête. Pourtant, c'était exactement ce qui se produisait: je donnais de la tendresse à mon amie. Ce devait être aussi bizarre pour elle que pour moi d'ailleurs.

« Si seulement je pouvais te le dire Sora... Mais tout est tellement compliqué, j'aimerais tellement, tellement pouvoir te dire... »

Mais de quoi parlait-elle à la fin ? Je ne pouvais pas la forcer à me le dire, alors je raffermis ma prise sur elle pour la rassurer. Ses hésitations et son état me firent peur. Rei n'était pas du genre à hésiter, jamais. Quel secret pouvait être si lourd pour la faire flancher ainsi ? Je commençais à douter de plus en plus de l'innocence de mon amie. Peut-être m'étais-je trompée depuis le début et était-elle au courant pour nous... Quelle était la probabilité ? Très faible certes, mais... Dans cette ville, rien n'était impossible.

« Ouch... Si Suzu me voyait dans cette état je me ferais larguer vitesse grand V... Peu importe... »

Hein ? Suzu ? C'était qui celui-là encore ? Qu'est-ce qu'il venait faire là ? Rei, tu vas pas me dire que tu compte m'annoncer que tu es enceinte ou je ne sais quoi d'autre ? Je pensais que c'était plus grave... Enfin, okay, c'était grave, mais pas la fin du monde quand même ! Non ?

« Sora... Si... Si je te dis ce que je ne peut - enfin, normalement - pas te dire, tu dois essayer de ne pas partir en courant - oui, oui je sais, il t'en faut plus que ça... mais tu ne sais pas encore de quoi je veux te parler. »

Non mais ça va ! Je n'allais pas partir au pas de course si tu m'annonçais que t'allais avoir un bambin. Je n'aimais pas ce genre de "truc" parce que ça faisait que brailler, mais de là à en avoir peur...

« Promis, je ne te laisserai pas tomber. Qu'est-ce qu'il se passe alors ? »

Elle dégagea sa tête de mon épaule et planta ses yeux dans les miens, une lueur déterminée qui cachait la peur.

« Est-ce que tu crois aux anges ? »

Que... quoi ?! Elle n'était pas enceinte ?! Non, mais j'aurais préféré ! J'étais même prête à devenir marraine. Tout plutôt que ça...

« Euh... bah pas vraiment... enfin, je me suis jamais posée la question... »

Improvisation totale. Que pouvais-je dire ? Il fallait que je sache ce qu'elle savait exactement. Mais je ne devais absolument pas montrer que j'étais au courant. Si elle savait pour nous, je n'étais pas sûre de son avis sur la question. Peut-être que ça ne la dérangeait pas. Peut-être que ça l'effrayait. Peut-être que ça la dégoûtait... Dans tous les cas, je ne pouvais pas prendre le risque d'être démasquée tant que je n'étais pas certaine de sa réaction. Je tenais trop à Rei pour la perdre à cause de ça. Les Anges et Démons m'ont tout enlevée, ils ne me prendront pas ça en plus...

« Mais pourquoi cette question soudaine ?, m'étonnais-je en souriant. Tu as vu un Ange tomber du ciel ou quoi ? »

Je ne me moquais pas, je tentais juste d'adopter un ton plus léger pour l'amener à m'en dire plus. Mon Dieu, même si t'es une enflure et que tu ne me dois rien, fais en sorte qu'elle ne nous déteste pas.
Revenir en haut Aller en bas
 
Minami Rei
Human † Hunter

avatar


Emploi : Conçierge à la Hellsing

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: A little conversation
Dim 1 Juil - 17:06

« Euh... bah pas vraiment... enfin, je me suis jamais posée la question... »

Je soupirai... Bon. Qu'est-ce que je pouvais lui dire sans avoir l'air folle ? Bon, j'admets, je devais déjà avoir l'air folle. Mais je ne savais pas comment continuer, comment lui dire que ce n'était pas que des histoires pour les enfants. Enfin, les enfants et les croyants... Mais même ceux qui ont lu la bible et qui croit en Dieu auraient de la misère à croire que les anges sont sur terre, ainsi que des démons et même les aïons. L'apocalypse ? Pff ! La bonne blague ! N'est-ce pas ? Bien que ceux qui étaient au courant pour eux soient de plus en plus nombreux, il y avait encore des gens comme... Sora, qui ne savaient rien du tout. Et je l'ai probablement déjà dit, mais ils étaient chanceux de ne pas le savoir justement... Alors pourquoi est-ce que je continuais ? Je devrais... lui dire d'oublier, mais j'avais que...

Étais-je assez égoïste ?

« Mais pourquoi cette question soudaine ? Tu as vu un Ange tomber du ciel ou quoi ? »

Me demanda-t-elle, un sourire en coin sur les lèvres. Un rire sarcastique s'échappa de ma bouche. Si ce n'était que ça... Ce qui arrivait était obligatoirement la faute des démons. Ils sont sans coeur et... et cruel. Certains anges aussi, je sais. Mais des démons c'est des démons... Point final.

« Hanhan... arrête un peu j'essaie d'être sérieuse là ! Ils existent Sora... et pas qu'eux. Il y a leur... leur opposé si tu veux. Je sais... je sais que tu me trouve probablement folle mais... fait moi confiance. La bible, cette foutu bible et ce foutu Dieu... ça ne me fait pas plaisir de te le dire, croit moi, mais ça... ça existe.

Je me préparais déjà à l'entendre rire. Ou à ce qu'elle veule m'envoyer dans une asile. J'étais prête à la supplier de me croire s'il fallait parce que pour le moment, je n'avais pas vraiment de preuve. Je ne savais pas quoi lui dire pour que justement, elle me croit. Je pourrais lui raconter ma vie, mon histoire... Mais je n'allais pas plus être crédible. Elle me regarderait comme toutes ces infirmières qui m'ont regardé après que je leur ai expliqué ce qui est arrivé à ma soeur, lorsqu'on l'a amené à l'hôpital alors qu'elle était déjà morte d'une manière ''inexpliqué'' qu'ils disaient. Je leur avais expliqué, moi. Mais qui m'a cru ? C'était à cause du choc, il paraît.

« Je sais que c'est dingue, mais s'il-te-plais, croit moi, Sora. Et ce sont tous des enfoirés. Ce qui se passe... c'est soit de leur faute, ou celle des... démons. Je sais ! Tu pense que je suis folle... mais il faut que tu crois ce que je te dis. J'ai une histoire... une histoire si tu veux. »

Il y avait tellement de haine dans mes yeux, peut-être de la souffrance aussi... lorsque je parlais d'eux. Je voulais qu'elle m'écoute parce que j'avais tellement à dire... Mais pour ça, il fallait d'abord qu'elle croit à ce que je dis, n'est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: A little conversation
Jeu 5 Juil - 19:54

Mon histoire était simple. J'avais été humaine, mais je ne me souvenais plus de cette partie de mon existence. Avais-je été bonne ou mauvaise ? Étais-je déjà ainsi ou l'exact opposé de mon moi actuel ? Les chances que je le sache un jour étaient plus minimes que celles de quitter ce corps. Et puis, à quoi cela m'avancerait ? Je n'avais pas pour habitude de vivre dans le passé.

Puis j'étais morte, indubitablement, et j'avais rejoint les légions angéliques. Pendant près d'un siècle, j'avais été un soldat exemplaire. Un soldat puissant puisque je faisais partie du 4ème choeur, les Dominations. Je dirigeais même mon petit bataillon. Je ne saurais dire si j'étais heureuse à cette époque. Le bonheur n'était pas une notion qui avait son importance. Je "vivais" dans l'unique but de servir mon Père au mieux. Je recevais les ordres, je les exécutais et les faisais exécuter. Je ne me posais pas plus de questions.

Et il était arrivé. Une nouvelle recrue, placée sous mon commandement. Il était si beau, bien plus que n'importe quel autre ange. Il avait une grâce et un éclair de lucidité que l'on ne trouvait plus dans nos rangs. Il ne m'avait fallu qu'un regard pour tomber sous le charme. Il ne m'avait fallu qu'un mot pour devenir folle. Un simple "Non" à ma déclaration pour me faire perdre la tête et me pousser à ce qu'on appelait communément un crime passionnel. Heureusement pour lui, j'avais été interceptée à temps. Puis bannie. La douleur infligée lors de l'arrachage de mes ailes n'était rien comparée au sentiment de trahison et de solitude qu'avait provoqué son rejet.

J'avais atterri en Enfer, seule et perdue. J'avais rapidement compris que si je voulais survivre, il me fallait intégrer un Cercle. Naïvement, j'avais cru que Levi, en tant que femme, me comprendrait. Je m'étais leurrée. Mais mon intégration au Cercle de la Luxure m'avait permis de développer de nouveaux talents bien utiles à présent. Des talents qui m'avaient valu le regard d'un Démon bien plus puissant que moi. Je m'étais refusée à lui, et voilà où j'en étais maintenant.

De tout ce que me permettait ma mémoire, jamais je n'avais eu une personne sur qui compter. Il y avait bien quelqu'un, du temps où j'étais Ange, mais je n'en avais plus entendu parler depuis mon bannissement. Puis il y avait eu Rei. Je n'arrivais même plus à savoir comment nous nous étions rencontrées. La seule certitude que j'avais était qu'elle était la seule qui comptait à présent. Elle était celle qui me permettait de ne pas perdre espoir.

Le seul hic: elle me pensait humaine. Et j'apprenais maintenant que non seulement elle connaissait notre existence, mais en plus nous haïssait. Au fur et à mesure qu'elle parlait, je sentais les couleurs fuir mes joues.

« Tu... tu veux dire... ça existe vraiment ? »

Je devais jouer mon rôle jusqu'au bout. Je détestais lui mentir mais... si je lui disais la vérité, comment réagirait-elle ? Je ne pouvais pas me permettre de la perdre.

« Une histoire ? »

J'allais m'asseoir sur le banc le plus proche, ses mains dans les miennes.

« Je te crois Rei, n'en doutes pas. Tu sais que j'ai confiance en toi. Alors si tu veux, je suis prête à écouter ton histoire. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Minami Rei
Human † Hunter

avatar


Emploi : Conçierge à la Hellsing

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: A little conversation
Sam 8 Sep - 22:47

Tu... tu veux dire... ça existe vraiment ?

Elle était blême, peut-être l'avais-je tout simplement effrayé, finalement ? Je savais que c'était mal d'aller lui raconter tout ça... Mais avec tout ce qui se passait autour de nous aujourd'hui. Ils pensent tous que ce n'est que des catastrophes naturels. Mais moi, moi je sais que ce n'est pas vrai. Moi et sûrement bien d'autre, aussi. Parce ces Démons ils sont de plus en plus nombreux et de plus en plus fort. Et ils ne sèment que la destruction autour d'eux, que ça et les seules traces qu'ils laissent derrières eux sont des larmes et de la souffrance, toujours. Il faut que ça s'arrête... Je ne suis probablement pas la seule à le penser, ça non plus. Mais je fais partie de ceux qui leur en veulent plus que tout le monde. Je leur en veux d'exister, de respirer. Je leur en veux de n'être que des lâches, des salops. Et j'aurais encore bien d'autre chose à dire à leur sujet... J'ai appris au fil du temps qu'il y avait des exceptions. Des démons ou des anges trop inoffensifs, ou juste trop impuissant, qui ne peuvent rien faire même s'ils le voudraient. Et il y a Soo Min qui lui je crois, travail pour la bonne cause mais comme je dis toujours, lui c'est... Oh et pas la peine de le répéter...

Je hochai la tête en la regardant. Oui, oui ça existait vraiment. C'est tout ce que je pouvais lui dire. Je lui avais ensuite parler d'une histoire, que je pourrais lui raconter. Je voulais qu'elle sache ce qu'ils ont fait... oui parce que si elle savait, peut-être me croirait-elle un petit peu plus ensuite. Ou alors je voulais lui raconter tout simplement parce que pour une fois je voulais que quelqu'un comprenne pourquoi je les détestais autant. Je voulais que quelqu'un comprenne à quel point ils pouvaient être cruels.

« Je te crois Rei, n'en doutes pas. Tu sais que j'ai confiance en toi. Alors si tu veux, je suis prête à écouter ton histoire. »

Elle avait prit mes mains dans les siennes et s'était assise près de moi. Je n'avais jamais eu personne et maintenant... la voilà. Il y avait Sora et elle était prête à m'écouter. Écouter ce que moi, j'avais à dire. Je pris une grande inspiration et je la regardai avant de baisser les yeux et de...commencer.

« Oh Sora... si tu savais. Je suis désolé de t'imposer ça. Ceux qui ne savent pas sont en général beaucoup plus heureux, croit-moi... Bref... J'avais 12 ans, tu vois. Euhm non, si je commençais par te présenter Yui... »

Un sourire triste vint orner mon visage et je poursuivis.

« Yui, c'est ma sœur tu vois. Sœur jumelle. Eh oui, j'ai une sœur jumelle... imagine moi mais en plus douce et plus gentille...et plus souriante et rayonnante aussi. Nous étions à l’orphelinat elle et moi. Élevé par des Sœurs, oh quelle ironie, je sais. Elle et moi on s'était perdu, dans une grande, très grande forêt près de l'orphelinat. Ou elle nous paraissait très grande à ce moment là, en tout cas. C'était un soir d'hiver, je me rappelle, les flocons tombaient, ou plutôt, flottait dans l'air. C'était calme et très beau, en fait. Mais on avait froid. Très froid. Nous étions aller se réfugier en dessous d'un arbre, collé l'une contre l'autre, pour oublier le froid. Puis Yui à décidé de se lever. Elle a décidé qu'elle irait chercher de l'aire, nous ne pouvions pas rester là indéfiniment, qu'elle disait... Bref, de l'aide, elle en trouva. Mais elle ne revenait pas alors j'ai été voir. Elle était avec une femme et il y avait un homme aussi, qui les regardait, accoté contre un arbre. Bref, elle donna un baiser, un seul baisé à Yui puis ma sœur s'est effondrer. Comme si cette femme lui avait aspiré toute la vie qu'elle avait en elle...»

Je relevai les yeux vers Sora, je savais que je n'avais plus rien à dire. Ou tout du moins, j'espérais qu'elle comprenait que c'était un démon qui avait tué ma sœur. Ma sœur qui était au départ, ma seule et unique raison d'exister. Donc j'avais relevé les yeux vers elle, des yeux remplit de détermination et de haine aussi...

« Je veux me venger, Sora. Tout simplement. Et ils paieront pour ce qu'ils lui ont fait. »


Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: A little conversation
Lun 10 Sep - 15:00

Je l'écoutais patiemment alors qu'elle me comptait son histoire. Mais intérieurement, je paniquais. J'avais peur, peur de cette haine féroce qu'elle entretenait envers les Démons. Peur de cette guérilla qu'elle semblait mener contre mon espèce. Connaissant Rei, ce n'était pas des mots en l'air. J'étais maintenant persuadée qu'elle faisait partie de cette caste que nous appelions les Hunter. Des humains et Aions qui nous traquaient. D'un coup, je commençais à avoir peur pour elle. Et si elle tombait sur plus puissant qu'elle un jour ? Les Hunters avaient souvent des dons, mais rien ne m'assurait que c'était son cas. Et quand bien même, serait-il assez puissant ? L'idée de la perdre m'effrayait au plus haut point.

Je repensais à son histoire, et une boule de rage se forma dans mon coeur. Elle avait tant souffert. Souffert à cause des miens, de ces monstres que nous étions. Et je savais pertinemment que j'étais moi aussi la cause de la souffrance de nombreuses personnes dans cette ville. Rien que mon carnage de la veille avait détruit plusieurs familles. Une pointe de culpabilité s'insinua en moi à cette pensée. Pourquoi étais-je ainsi ? Pourquoi étais-je devenu cette folle sanguinaire ? Je n'étais pas comme cela avant. J'étais loyale, dévouée et aimante. Mais il fallait croire que personne ne possédait ces qualités à mon égard. La solitude, le plus grand poison de l'humanité. Et moi, j'en étais la pomme.

Je ne savais quoi dire, quoi faire. Et si Rei le découvrait ? Quelle serait sa réaction ? Je ne pouvais me permettre de perdre la seule personne qui m'aimait et tenait à moi. Je n'avais qu'elle. Plutôt mourir que de la perdre. Mais lui mentir était bien trop risqué, elle finirait par le savoir un jour ou l'autre. Après tout, mieux valait qu'elle l'apprenne de ma bouche que de celle d'un autre. Peut-être me tuerait-elle. Si elle me rejetait, je n'avais plus aucune raison de vivre de toute manière. Je pensais momentanément à Ji Hoon. Lui aussi se réjouirait de ma fin. Au final, tout le monde serait satisfait.

« Rei... Il faut que je t'avoue quelque chose... »

J'hésitais et me mordis la lèvre inférieure dans un réflexe emprunté aux humains.

« En vérité... Je savais déjà tout ça. Enfin, pas ton histoire personnelle. Je veux dire, pour les Anges et tout ça... »

J'échappais un rire jaune et me grattais la nuque.

« Mais je ne t'en ai jamais parlé parce que je ne voulais pas t'impliquer dans un secret aussi dangereux... Un peu comme toi en fait. »

Je soufflais un bon coup et la fixais dans les yeux. Il n'y avait plus de marche arrière possible.

« Rei... Moi aussi j'ai une histoire... Mais je n'ai pas encore la force de te la raconter. Tu... tu veux bien me faire confiance ? Un jour, tu sauras tout... »
Revenir en haut Aller en bas
 
Minami Rei
Human † Hunter

avatar


Emploi : Conçierge à la Hellsing

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: A little conversation
Mer 26 Sep - 23:05

« Rei... Il faut que je t'avoue quelque chose... »

Ça commence mal. Je détestais cette phrase. ''il faut que je t'avoue quelque chose''... Ça n'augure jamais rien de bon et ça mets toujours mon imagination à l'œuvre et ensuite j'imagine le pire. Qu'avait-elle à m'avouer ? Qu'elle avait déjà appelé l'asile ? Possible, non ? De toute manière, j'ai dû avoir l'air de la dernière des folles. Elle avait l'air nerveuse, par contre. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi, enfin, jusqu'à ce qu'elle m'avoue ce qu'elle avait à m'avouer...

« En vérité... Je savais déjà tout ça. Enfin, pas ton histoire personnelle. Je veux dire, pour les Anges et tout ça... »

Elle se gratta la nuque et rit nerveusement avant de poursuivre...

« Mais je ne t'en ai jamais parlé parce que je ne voulais pas t'impliquer dans un secret aussi dangereux... Un peu comme toi en fait. »

Je la regardai. Bouche bée. J'avais vraiment envie de lui crier dessus en fait. Elle m'a laissé m'en faire autant alors qu'elle aurait juste pu m'arrêter et dire un truc comme ''He, ho, ça va, je suis au courant... '' Mais non. Il avait fallu qu'elle attende que j'aille terminé de tout lui dire. Que j'aille terminé de me ridiculiser... Mais en même temps, j'étais soulagé, tellement soulagé. Elle était déjà au courant, donc elle faisait déjà attention... et elle ne me prenait pas pour une folle. Un soupire de soulagement s'échappa de ma bouche, alors que mes épaules se relâchèrent, comme si j'avais un poids de moins sur celles-ci.

« T'aurais pu le mentionner avant que je termine, mais c'est bien... c'est mieux, même... »

Je levai les yeux vers elle et vit qu'elle avait l'air tout à fait sérieuse. Elle me regardait dans les yeux... et je devinai qu'elle avait quelque chose à me dire. Un peu comme lorsque je lui avais raconter mon histoire à moi..

« Rei... Moi aussi j'ai une histoire... Mais je n'ai pas encore la force de te la raconter. Tu... tu veux bien me faire confiance ? Un jour, tu sauras tout... »

Je baissai les yeux. Je lui avais fait confiance pour lui raconter, alors pourquoi ne pas lui faire confiance pour... attendre. Je lui pris la main et la serrai un peu. Pour lui dire que ça allait, ce n'était pas grave. J'allais attendre, voilà tout. Je lui faisais totalement confiance. Elle était une des seules personnes à qui je faisais confiance et il n'y en avait pas beaucoup.

« D'accord Sora... Je te fais confiance. »

Lui dis-je finalement en lui faisant un sourire, doux. Je me levai finalement et passai ma main dans mes cheveux. Quelle heure était-il ? Bientôt l'heure du souper, peut-être ? Peu importe, ce soir j'allais à la chasse... j'avais beaucoup à leur faire payer. Je regardai Sora et lui souris à nouveau avant de tout simplement m'en aller. J'allais mieux maintenant, j'avais réussi à parler de Yui à quelqu'un. À quelqu'un de confiance...


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: A little conversation

Revenir en haut Aller en bas
 
 

A little conversation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.U.M.I.D.A :: Tour de Tokyo :: Bords du fleuve-