† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 La gourmandise est un vilain défaut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: La gourmandise est un vilain défaut
Mer 9 Mai - 21:17

{Abe Chisako
VS
Kero
}
Restaurant World'S au centre commercial de Shinjuku, le 01 mai 2010 à 19h


Kero arpentait les rues de Tokyo. C'était en quelque sorte l'heure creuse, dans son boulot. La plupart des démons qui avaient des choses à faire sur Terre étaient déjà remontés pour la journée, et il avait encore quelques heures avant les remontées de dernières minutes. Ce qui signifiait qu'il n'avait rien de particulier à faire. Et comme souvent depuis quelques temps dans ce cas-là, il fouillaient les rues de Tokyo à la recherche d'une jeune fille. Une jeune humaine qui était un jour tombée dans une faille. Il l'avait trouvée en premier et l'avait remontée sur Terre alors qu'elle était toujours évanoui. Le transfert avait cet effet sur beaucoup d'humains. Pour une raison qu'il ne connaissait pas, il se demandait depuis si elle allait bien, si elle s'était remise de ce voyage imprévu. Comme il ne voyait aucune raison de ne pas satisfaire à sa curiosité, il la cherchait. Jusque là, il n'avait pas eu beaucoup de chance. D'autant plus qu'il ne pouvait pas s'appuyer sur une quelconque aura, puisqu'elle avait été évanoui tout le temps qu'il avait passé en sa compagnie.
Tout ça pour dire que Kero n'avait pas plus de chance en cette soirée qu'il n'en avait eu précédemment. Il marchait sans se presser dans Shinjuku, observant les humains vivre.
Il finit par rentrer dans le centre commercial en se disant qu'avec le monde qu'il y avait là, peut-être que celle qu'il recherchait le serait aussi. Et puis il tomba en arrêt. Devant un restaurant. Tout à fait : un restaurant. Kero savait bien qu'il n'avait pas besoin de manger pour survivre, mais au fil des décennies, il était devenu un incorrigible gourmand. Et même s'il avait un amour particulier pour le sucré, il lui arrivait de temps de temps de payer du bon temps à ses papilles - qu'il possédait comme tout humain correctement constitué - avec autre chose. Il décida soudainement que ce jour-ci était un de ces jours et poussa la porte de l'établissement.
Il s'arrêta un instant à l'entrée, examinant les clients déjà présents. Après tout, on ne savait jamais. Mais elle n'était pas là. Il se laissa guider par un jeune serveur et s'assit à une table. Il passa un moment à se demander ce qu'il allait bien pouvoir manger, mais il n'avait toujours pas décidé quand il sentit quelqu'un se planter juste à côté de sa table. Il supposa que c'était le serveur qui venait prendre sa commande et, sans relever les yeux, il soupira avant de finalement trancher. De ne pas trancher.

"Qu'est-ce que vous me conseillez ? Non, j'ai changé d'avis, ne me répondez pas s'il vous plaît, contentez-vous de me l’amener, ce sera une surprise !"

Kero releva la tête pour observer les nouveaux clients qui entraient. Toujours pas elle.
Il s'adossa à sa chaise pour enfin poser les yeux sur la personne qui était toujours à côté de sa table. Tiens, ce n'était pas le serveur qui l'avait placé à sa table...
Revenir en haut Aller en bas
 
Abe Chisako
Human † Watcher

avatar


Emploi : Serveuse, vendeuse, professeur de breakdance
Localisation : Sur la terre :)

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: La gourmandise est un vilain défaut
Jeu 10 Mai - 23:16

J'avais passé l'après-midi à travailler. J'aimais bien mon travail, je voyais souvent Kanon et c'était plutôt bien de travailler avec des gens qu'on connait. Aussi, il était rare que les émotions des gens qui venait ici soit triste. Enfin, quand tu viens pour manger, c'est parce que t'as faim, non ? Alors il est facile pour moi de garder le sourire.

Mais aujourd'hui, allez savoir pourquoi... J'avais l'impression que tout le monde était triste, c'était pas super chouette. Et Kanon ne travaillait pas. Alors bon, j'étais seule avec moi même. Puis on fermait bientôt, alors le resto' était super silencieux, il n'y avait pas beaucopu de monde. Et je déteste le silence ! Je marchai donc la tête basse en attendant que le temps passe. De plus, j'étais supposé voir Soo Min après le travail et dans ce temps la le temps passe a une vitesse tellement lente que c’en est insupportable. J'avais l'impression que l'aiguille de l'horloge faisait exprès de me narguer !

Je m'approchai du comptoir, accotai un coude dessus et ma tête sur ma main ensuite. Avec probablement un air d'ennui extrême sur le visage. Il était rare que je m'ennuyais. Mais le restaurant était pratiquement vide et je voulais voir mon amoureuuuuuux. Puis celui qui plaçait les clients qui était d'habitude Kanon, mais non, aujourd'hui c'était un nouveau ! Bref, lui, me dit qu'on avait un client. Eeeeet hop ! Ma bonne humeur monte d'un cran, de l'occupation, super ! Je me redressai donc un sourire sur le visage et m'approchai du client. Pas un client habituelle en tout cas. Il ne me disait rien, Puis étant donné qu'il était le seul client pour le moment, c'était dur d'éviter de ressentir ce qu'il ressentait. Alors c'était comme une vague d'émotion. Pas de tristesse en vue, c'était bon signe, mon sourire resta donc sur mon visage. Il avait envie de quelque chose en tout cas. Et ça devait être de la nourriture, puisqu'on était dans un restaurant. C'était assez fréquent. Mais il y avait en arrière de tout ce qui était en surface, le sentiment qu'il cherchait quelque chose. Qu'il le cherchait d'ailleurs, vraiment beaucoup. Je le voyais, balayer le restaurant du regard. Un client qui entrait et de l'espoir finalement éteint parce que ce n'était probablement pas ce qu'il espérait voir. J'allais ouvrir la bouche pour lui demander ce qu'il voulait, mais il me devança.

Qu'est-ce que vous me conseillez ? Non, j'ai changé d'avis, ne me répondez pas s'il vous plaît, contentez-vous de me l’amener, ce sera une surprise !

J'avais la tête penché sur le côté, les sourcils froncé et je le scrutait d'un œil interrogateur. J'avais mon calepin à la main et mon stylo de l'autre et sans trop m'en rende compte, je donnais des petits coups répétitif avec le bout de mon stylo sur le pauvre calepin. J'ignorais le sentiment, en essayant de me défaire de ma curiosité mal placé et me rendit à la cuisine, pour commander des pâtes au fruit de mer. Enfin, j'espère qu'il aime les fruits de mer ! Je retournai ensuite au comptoir, m'appuyai de nouveau sur mon code, mais cette fois je fixai cet inconnu, sans me rendre compte que c'était probablement gênant.

Et n'en pouvant plus, j'allai me planter devant lui, les mains sur les hanches et la tête penché sur le côté. Je m’assis en face de lui et encore une fois, appuyai mon coude sur la table et accotai mon visage sur ma main, en le fixant d'un œil interrogateur. Puis après quelques secondes de silence je me décidai à ouvrir la bouche et demander ce qui me tracassai autant.

''Diiiiites.... Vous chercher quoi, au faites ?''

Oui parce que bon, j'avais ce sentiment, de chercher quelque chose qui me restait prit au fond de la gorge parce que ce qu'il ressentait était trop fort. C'était énervant de ne pas savoir quoi. Puis... Si je pouvais l'aider, pourquoi pas ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: La gourmandise est un vilain défaut
Ven 18 Mai - 11:06

Il était entré dans un restaurant sur un coup de tête, pour offrir du bon temps à ses papilles. Et puis aussi un peu parce qu'il commençait à se lasser de marcher sans but dans les rues de Tokyo à chercher une aiguille dans une botte de foin. Oh, il n'abandonnait pas, seulement, ça faisait déjà plusieurs heures qu'il arpentait le pavé. Une pause de temps en temps ne faisait de mal à personne. Ce qui expliquait qu'il soit assis à une table de restaurant.

Il expliqua ce qu'il voulait à la serveuse, puis releva les yeux vers elle. Elle avait l'air plutôt perturbé par sa demande, d'ailleurs. Elle tapotait son calepin de son crayon en le regardant les sourcils froncés. Et bien oui Kero aimait l'idée d'un plat surprise. Alors quoi ? Ce n'était pas si bizarre que ça, si ?
La serveuse finit par s'en retourner vers la cuisine, sans avoir prononcé un mot. Il la suivit du regard, se demandant un instant si elle allait raconter à ses collègues qu'un client bizarre était là, à dire et faire des choses bizarres.
Puis il se détourna et haussa les épaules. Elle s'en remettrait. Et ça ne le dérangeait pas qu'on parle de lui.
Adossé contre sa chaise, il observait les gens autour de lui. Cette femme, là, est-ce que...? Non, elle était beaucoup trop maigre. Encore quelqu'un qui ne mangeait pas assez.
Il se demandait où est-ce qu'il allait continuer ses recherches, après son repas. En admettant qu'aucun Démon ne voudrait sortir des Enfers. Peut-être qu'il irait faire la tournée des boîtes de nuit et des bars.

Kero sentait bien que la serveuse le fixait du regard. Toujours être conscient de son environnement, ça empêchait certaines personnes de vous prendre par surprise. Et c'était bien pratique. Mais en vérité, il s'en contrefichait. Qu'elle le regarde ou non, il ne pensait qu'elle ferait quoi que ce soit.
C'est pourquoi il fut légèrement surpris en la voyant s'asseoir à sa table. Quand elle planta son coude sur la table, il se contenta de la regarder, intéressé. Que lui voulait-elle ? Il attendit qu'elle se décide, se doutant bien qu'elle finirait par parler. Elle n'avait pas vraiment l'air d'être du genre à garder ses questions pour elle indéfiniment.
Il ne fut pas déçu quand elle ouvrit la bouche, après quelques secondes de silence.

''Diiiiites.... Vous chercher quoi, au faites ?''
"J'ai peur de ne pas comprendre la question. Je suis dans un restaurant, donc je cherche de la nourriture, non ?"

Pour le coup, Kero ne savait ni quoi dire ni quoi faire. C'était une blague ? Lui qui d'ordinaire était plutôt impassible avait les sourcils légèrement relevés en signe de surprise et d'incompréhension. Ce qu'il cherchait ? Peut-être qu'elle pensait que quelqu'un devait le rejoindre et qu'il l'attendait. Il n'avait pas particulièrement essayé d'être discret dans ses observations. Mais non, ce n'était probablement pas ça. Elle avait l'air de penser qu'elle cherchait quelque chose, non pas quelqu'un.

"Je n'attends personne, si c'était ce que vous vouliez savoir."

Kero espérait avoir vu juste avec sa réponse. C'était le plus probable, non ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Abe Chisako
Human † Watcher

avatar


Emploi : Serveuse, vendeuse, professeur de breakdance
Localisation : Sur la terre :)

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: La gourmandise est un vilain défaut
Dim 20 Mai - 19:38

Ce n'était que récemment que j'avais apprise l'existence des démons et des anges. C'est Soo Min qui me l'avait expliqué. Et Miho aussi, un peu. Enfin, tout ça pour dire que ce n'est que depuis peu que je savais qu'ils existaient. Depuis, je regardais autour de moi et me demandais lesquels de ces gens étaient des êtres surnaturels. Non que ça me dérangeait, de les fréquenter. Mais ça m'intriguait ! Peut-être que ce client, là, qui cherchait quelque chose, il était un ange ?? Enfin, qui sait ?? On sait pas !

Enfin bref. Il m'avait regardé, un peu étrangement. Oui parce que j'étais étrange, ne nous le cachons pas. J'étais étrange enfin, j'étais empathique, c'était sûr que j'étais étrange. J'avais donc été commander le plat de monsieur. Il me trouvait bizarre et il avait bien le droit... Je continuai à le fixer de loin... Parce que le fait qu'il cherche quelque chose m'intriguait, enfin, c'était tellement flagrant ! Bon, peut-être pas pour les autres, non, mais pour moi oui ! D'accord, peut-être que ce n'était pas important... Mais j'en avais la certitude, moi. Ça ne me regardait pas, mais c'était fatiguant ! Comme je disais, tout les sentiments qu'il ressentait, je les sentais aussi, alors autant savoir de quoi il s'agit.

C'est pour ça que je m'étais approché de sa table et m'étais assise face à lui. Plus j'étais proche de lui et plus la sensation était forte. Arg, mais ça devait être terriblement énervent de chercher quelque chose et de ne pas le trouver ! Et j'avais l'impression que ça faisait un petit bout, peut-être qu'il cherchait. C'est pour cette raison que, toujours en face de lui, je lui posai la question. D'habitude, j'étais timide. Vraiment timide. Mais j'étais curieuse aussi. Vraiment curieuse. Et avant aujourd'hui je ne m'étais pas tellement rendu compte que ma curiosité pouvait être plus forte que cette timidité. J'aimais la vie, j'aimais les gens... Et j'aimais les aider aussi. Peut-être avait-il besoin d'aide ? Enfin bref, je lui avais posé la question et lui, m'avait répondu. Oui enfin, c'est ce que les gens font, en général !

"J'ai peur de ne pas comprendre la question. Je suis dans un restaurant, donc je cherche de la nourriture, non ?"

Je fronçai les sourcils. Oui. Oui c'était logique. Mais... Non. Non ce n'était pas ça, sinon, il ce serait sentit un peu satisfait, non ?? Puisque j'avais commandé. Oui, c'est ça. Il avait l'air troublé, en fait, il n'en avait pas juste l'air, il était troublé. Et c'était normal. Moi aussi je serais troublé si quelqu'un que je ne connais pas s’asseyait à ma table et me demandait ce que je cherchais, j'aurais probablement aussi répondu de la nourriture. À moins que je n'ai pas faim. Auquel cas j'aurais répondu que ce que je cherchais c'était rien du tout. Ohh mais j'étais étrange ! Tellement idiote, parfois ! Il fallait que j'arrête de me regarder de ce qui ne me regarde pas ! Mais c'était difficile vue que je savais ce qu'il ressentait à peu près tout le temps.

"Je n'attends personne, si c'était ce que vous vouliez savoir."

Non, il n'attendait personne ... Il cherchait quelque chose, voilà. Je le regardai avec mes grands yeux.

Nooooon mais non ! Vous n'attendez personne parce que si vous attendiez quelqu'un il n'y a que la porte que vous regarderiez et vous ne chercheriez rien du tout. Vous attendriez. Et vous ne cherchez pas de la nourriture, j'ai déjà commandé, vous seriez satisfait. non ? Vous chercher quelque chose et j'arrive pas à mettre le doigt dessus ! C'est fatiguant.. Ahhhhh ! Mais je dis pas que c'est énervent, enfin, si un peu, mais je veux dire, vous avez le droit de chercher ce que vous voulez ! Parce qu'on a tous le droit de....

Oupppps... Je m'étais encore emporté. Je parle trop, c'est insupportable. Je ramenai la paume de ma main à mon front, question de me donner quelques petits coups... Parce que j'étais insupportable. Je baissai la tête et les yeux.

Désolé.. Je... Je m'emporte facilement et.. hum..désolé.

Je toussotai un peu, gêné. Mince.

Enfin, je suis désolé aussi d'être venu ici et de vous avoir demandé ça et, d'habitude je me retiens, mais là, c'était... c'était.. Je soupirai Je m'appelle Chisako. Et vous ?

Lui demandais-je finalement, un peu gêner, mais tout de même avec un sourire sur le visageé



Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: La gourmandise est un vilain défaut
Lun 28 Mai - 21:14

Kero avait toujours aimé arpenté la Terre dès qu'il avait un moment pour lui. Cela lui permettait de passer le temps et de rencontrer des gens divertissants. Mais depuis quelque temps, il avait un but quand il montait sur Terre. Un but ultime, en quelque sorte. Il voulait retrouver cette jeune fille qui avait atterri aux Enfers par erreur et qu'il avait sauvé des divers Démons qui la lorgnaient alors qu'elle était étendue évanouie. Il n'avait pas grand-chose pour s'aider dans ses recherches, mais Kero était patient. Constamment, en se baladant, il observait les humains autour de lui, à la recherche du visage, de la silhouette. Ce qui ne l'empêchait pas de se laisser occasionnellement distraire par autre chose. Comme, justement, quand il était entré dans ce restaurant, distrait dans sa quête par sa gourmandise.
Il était entré, s'était installé et avait commandé, tout en continuant à garder un oeil sur les personnes autour de lui. Après tout, on ne sait jamais, peut-être que celle qu'il recherchait aurait la bonne idée de venir dans ce même restaurant au moment même où lui s'y trouvait. Mais jusque là, ce n'était pas le cas.
Quand la serveuse qui s'était installée à sa table (comportement assez étonnant, d'ailleurs) se décida à lui poser sa question. Fait rare, Kero ne sut pas immédiatement quoi dire. Puis il finit par lui expliquer que non, il n'attendait personne, contrairement à ce qu'elle semblait penser.

Nooooon mais non ! Vous n'attendez personne parce que si vous attendiez quelqu'un il n'y a que la porte que vous regarderiez et vous ne chercheriez rien du tout. Vous attendriez. Et vous ne cherchez pas de la nourriture, j'ai déjà commandé, vous seriez satisfait. non ? Vous chercher quelque chose et j'arrive pas à mettre le doigt dessus ! C'est fatiguant.. Ahhhhh ! Mais je dis pas que c'est énervent, enfin, si un peu, mais je veux dire, vous avez le droit de chercher ce que vous voulez ! Parce qu'on a tous le droit de....

Ses sourcils grimpèrent encore d'un cran. La jeune humaine en face de lui se frappait le front de sa paume, comme pour se fustiger d'avoir parlé.

Désolé.. Je... Je m'emporte facilement et.. hum..désolé. Enfin, je suis désolé aussi d'être venu ici et de vous avoir demandé ça et, d'habitude je me retiens, mais là, c'était... c'était..

Elle soupira, comme si elle avait soudainement décidé d'abandonner ses excuses, comme si elle se jugeait elle-même pitoyable.

Je m'appelle Chisako. Et vous ?

Kero était légèrement soufflé. Déjà, il trouvait que cela faisait énormément de mots d'un seul coup pour une jeune fille. Et puis c'était la deuxième en peu de temps que la jeune fille le privait de mots. Il décida de commencer par le plus facile.

"Je m'appelle Kero. Enchanté Chisako. Ne vous inquiétez pas, je ne vous en veux pas. Je n'avais rien de particulier à faire en attendant mon plat surprise, alors vous ne me dérangez absolument pas. Je suis juste surpris. D'ailleurs, j'espère que ma question ne va pas vous paraître trop abrupte, mais je suis très curieux : qu'est-ce qui vous fait dire que je cherche autre chose que de la nourriture ?"

Comme il l'avait dit, Kero était très curieux. Après tout, elle venait de lui parler de ce qu'il ressentait comme si elle était dans sa tête. C'était tout de même assez étrange. Ces humains ! On s'attend à passer une soirée tranquille, voire ennuyante, et pouf, il vous tombe du ciel quelqu'un pour vous divertir, le tout en attendant qu'un plat surprise vienne contenter vos papilles ! Si quelqu'un prenait jamais la peine de lui poser la question, Kero répondrait sûrement que Dieu ferait bien de s'inspirer de la Terre et de ses humains pour son Paradis. Peut-être qu'ainsi moins d'Anges déchoiraient !
Revenir en haut Aller en bas
 
Abe Chisako
Human † Watcher

avatar


Emploi : Serveuse, vendeuse, professeur de breakdance
Localisation : Sur la terre :)

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: La gourmandise est un vilain défaut
Dim 10 Juin - 4:47

« Je m'appelle Kero. Enchanté Chisako. »

Mon sourire s'élargit sur mon visage. Il avait l'air plutôt sympa, moi je trouve. Enfin, je ne le connaissais pas du tout, mais je trouvais qu'il avait l'air sympa ! Bon, je me suis fait duper plus d'une fois en pensant que quelqu'un était sympa, parce que, dans ma tête à moi, tout le monde est sympa ! Oui, enfin, d'accord, certaines personnes peuvent être un peu moins gentilles, mais elles ont quand même un côté sympa. Personne ne peut être fondamentalement mauvais, n'est-ce pas ? Erf, je réfléchis trop... Bref, Kero-san continua...

« Ne vous inquiétez pas, je ne vous en veux pas. Je n'avais rien de particulier à faire en attendant mon plat surprise, alors vous ne me dérangez absolument pas. Je suis juste surpris. D'ailleurs, j'espère que ma question ne va pas vous paraître trop abrupte, mais je suis très curieux : qu'est-ce qui vous fait dire que je cherche autre chose que de la nourriture ? »

Je fus immédiatement soulagé ! C'est vrai qu'il était tout simplement surpris. Je le ressentais ça aussi. Mais quand même, je n'aime pas déranger les gens... Mais j'étais beaucoup trop curieuse. Je saiiiis ~ c'est pas bien ! J'essaie très très fort, vous savez. Mais je me répète cette sensation... c'était vraiment énervant ! Ensuite eh bien... Je ne savais pas trop quoi répondre à sa question. Je ne pouvais pas lui dire que j'avais un don, tout de même ! Il me prendrait pour une folle et en plus, ce n'est pas comme si je pouvais aller le crier sur tout les toits. Il y a Soo Min qui est au courant... et ma soeur. Et Kanon. Mais c'est tout ! Et c'est très bien comme ça alors je ne pouvais pas lui dire, surtout que je ne le connaissais pas. Enfin, pas que je n'avais pas confiance, vous me connaissez, moi j'ai confiance en tout le monde... Non c'est juste que faire rire de moi... Ce n'est pas ce dont j'ai envie. Je me racla la gorge et me gratta le dessus de la tête du bout du doigt avant de me lever précipitamment.

« Hum... je... je vais aller voir si ton plat il est prêt ! He he... je... je te l'apporte, j'espère que tu vas aimer ! C'est vraiment bon, enfin, moi j'aime beaucoup, c'est un de mes plats préférés... Enfin, les goûts diffèrent, ça je sais ! Mais c'est très réputé, quoi que certaines personnes n'aiment pas, enfin, c'est normal pas tout le monde aime la me-...»

Voilà. Je m'étais encore emporté et encore une fois les mots étaient sortit de ma bouche sans me demander la permission...

« Je vais chercher votre plat... »

Dis-je avant de me retourner en rougissant. N'étais-je pas pathétique ?? Encore une fois, je portai la paume de ma main à mon front pour me donner quelques petits coups sur la tête. J'arrivai aux cuisines et effectivement, le plat de Kero-san était prêt. Je souris au chef et le remerciai, puis prit le plat de pâte aux fruits de mer pour finalement le poser devant mon cher client.

« J'espère que ça ira... Je ne savais pas trop ce que vous aimiez, alors bon ! J'espère que ça conviendra. »

Je sentais qu'il était toujours curieux. Probablement de savoir comment j'avais su qu'il cherchait quelque chose justement. Et moi j'étais toujours insatisfaite de ne pas savoir ce que je cherche ! Enfin... Ce qu'il cherche. Depuis l'incident avec Soo Min et Kanon, donc depuis que je peux sentir ce que les anges et les démons ressentent, eux aussi et non seulement les humains, j'avais un petit peu de difficulté avec le mur. Enfin, celui qui séparait mes émotions de celles des autres. Je le maitrisait plutôt bien, avant. Mais depuis qu'il a évolué... je recommence à zéro !

J'étais debout, à côté de la table de Kero-san... puis je baissai les yeux. Ma curiosité me tuera, un jour.. aye aye aye...

« Vous... vous êtes certain que... que vous ne voulez pas me dire ? Je peux aider si vous voulez ! Enfin, peut-être que je peux être utile ! Ça me ferait plaisir d'aider ! »

Dis-je finalement en relevant la tête, un grand sourire aux lèvres. Encore.





Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: La gourmandise est un vilain défaut

Revenir en haut Aller en bas
 
 

La gourmandise est un vilain défaut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.H.I.N.J.U.K.U :: Centre commercial :: Restaurants :: World'S-