† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Let's party tonight ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Let's party tonight ~
Mar 8 Mai - 18:37

Akano Sora


Cinéma, le 03 mai 2010 à 19:43


Une fois de plus, mes recherches n'aboutissaient à rien. Dire que j'étais frustrée aurait été un euphémisme. J'étais au summum de la frustration et cela n'annonçait rien de bon. Comme chaque jour depuis que j'étais en âge de sortir seule dans une rue, j'arpentais les bibliothèques, antiquaires et autres boutiques susceptibles de contenir les informations que je cherchais. Mais hélas, rien. Après vingt-trois années enfermée dans ce corps humain, toujours rien. J'avais fait appel à toutes mes connaissances, j'avais torturé des anges et démons pour qu'ils m'aident, j'avais cherché dans les livres et sur internet, j'avais visité des sorciers dans des endroits reculés... pour rien. Absolument RIEN.

Aujourd'hui était un jour particulièrement funeste pour moi, puisque cela faisait exactement vingt-trois ans que ce maudit démon m'avait enfermée dans mon enveloppe charnelle. Les humains appellent communément ce jour un anniversaire. Mais je ne célébrais pas ma naissance, juste ma demi-mort. J'avais tant souffert durant ces années. Les pires étant bien évidemment les premières où je ne pouvais même pas mouvoir de façon autonome, étant emprisonnée à l'intérieur d'un nourrisson. Par la suite, mes « parents » m'ont toujours trouvée très adulte pour mon âge, peut-être un peu trop. Ils ont vite abandonné l'ambition de me donner une éducation et de se faire obéir par moi. Je restais une démone, il ne fallait pas l'oublier.

Petit à petit, j'ai réussi à retrouver une petite partie de mes pouvoirs. Mais je me savais maintenant aux limites de mes capacités. Si je tentais de faire appel à plus de puissance, mon corps ne le supporterait pas. Or, ce satané maléfice me lie à mon enveloppe charnelle. Je ne peux pas me permettre de l'abîmer ou la tuer.

Entrant dans un combini, j'attrapais quelques onigiris pour mon repas du soir, ayant dépassé l'heure de fermeture du restaurant universitaire. Je sortis sans payer, dissuadant d'un seul regard le commerçant de dire quoi que ce soit. J'enfournais rapidement la nourriture, consciente que j'aurais besoin d'énergie pour ce qui m'attendait. La frustration et la colère se faisait trop forte. Si je ne voulais pas exploser à l'université et griller ma couverture, je devais me défouler ici et maintenant.

Ma manœuvre serait d'autant plus facile que ces fichus anges occidentaux étaient une couverture parfaite. Ils avaient commencé à agir hier, détruisant les alentours du temple. Bien évidemment, les flash infos qui circulaient depuis parlaient d'un séisme exceptionnel. Les spécialistes cherchaient une explication puisque aucune onde sismique n'avait été détectée et que le point d'impact était extrêmement réduit. Mais nous, créatures surnaturelles, nous avions tous senti. Des anges, différents de ceux habituels, nous avaient envahis. C'était une opportunité pour moi aujourd'hui, mais il me faudrait ensuite être prudente si je ne voulais pas risquer de tomber entre leurs mains. Peut-être devrais-je lécher quelques bottes et créer des alliances pour me protéger.

Tranquillement, je rejoignis le centre commercial et entrais dans le cinéma. Mes sens étaient assez développés pour que l’obscurité ne soit pas un handicap. Je sortis de mon sac l'arme à feu que j'avais substitué un peu plus tôt à un petit bandit. Rien n'est amusant sans effet de panique. Je me plantais donc en plein milieu de la salle et levais doucement le bras vers le plafond. Un petit sourire aux lèvres, j'entendis quelques exclamations étouffées dues à la scène cinématographique avant que je ne fasse feu. Les spectateurs ne réagirent pas de suite, pensant certainement que le bruit, bien que réaliste, provenait du film. Mais lorsque j’attrapais un homme par le col et le lançait contre l’écran comme une vulgaire poupée, la situation sembla s’éclaircir.

Si peu. Si peu de chose pour créer le chaos. Un simple coup de feu, et la foule paniquait, fuyait comme des lapins pris en chasse. Et ce spectacle me régalait. Leur peur, leur angoisse, je m'en délectais.

Saisissant un simple poignard caché dans mon dos, je me déplaçais furtivement d'une proie à l'autre, les tailladant. Un soupir d'extase m'échappait lorsque j'entendais la lame s'enfoncer dans la chair tendre. Parfois, ils avaient de la chance et s'en tiraient avec une légère coupure. D'autre fois, la gorge y passait... Tout ceci n'était qu'un jeu, et chaque jeu à ses règles. La mienne est simple: ne jamais toucher deux fois la même personne. C'était d'autant plus amusant quand on y pensait, puisque leur vie ne tenait que de la chance !

Je devais néanmoins agir rapidement, avant que les anges ou les flics se pointent. Rangeant mon poignard après l'avoir essuyé sur un mort, je ramassais un programme posé sur un fauteuil. D'un coup de dent, je coupais la peau de mon doigt et y écrivit le « contrat » de mon sang. D’un coup d’œil, je vis que beaucoup avaient fui. Quant aux morts, ils n’avaient plus aucune utilité. Je m'approchais alors de chaque blessé que j'avais fait et qui n’avaient pas eu le temps de fuir, les obligeant par ma force à tremper leur propre index dans le sang qui coulait de leur unique blessure avant de l'apposer sur la feuille de papier. À chaque fois, leur aura se teintait de rouge momentanément avant de redevenir normale.

« Bienvenue en Enfer mes chers. », murmurai-je en rangeant soigneusement le bout de papier.

Il ne fallait pas que je le perde. Sa destruction annulerait le contrat, et ce serait tellement dommage...
Revenir en haut Aller en bas
 
Suzu
Angel † Walker

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Let's party tonight ~
Jeu 10 Mai - 15:58

    C'est fou comment une journée pleine d'ennui peut soudain se transformer en un jour palpitant. Comme quoi, ça valait le coup de se traîner dans les rues de cette ville immonde, au milieu de ces humains débiles. Une fois n'est pas coutume, ce sont d'abord les cris, les hurlements presque sauvages, qui attirèrent mon attention. J'étais dans la rue, et personne à part moi ne semblait capter ces bruits incongrus - quoique toujours agréable à entendre. Des Humains hurlaient. De trouille. En me concentrant un peu, je finis par capter une aura assez dégoûtante, typique des démons. Ah bon. Je vois. Bien sûr, n'importe qui n'étant pas idiot - ce qui excluait les Humains d'office - ou dont le job ne consistait pas à régler ce genre de souci, aurait passé son chemin. C'est ce que j'aurais dû faire. Mais c'était plus fort que moi, il fallait que je vois ça de mes propres yeux, d'autant plus qu'on n'est jamais trop curieux, de mon point de vue. L'information, c'est le pouvoir, je le dis sans cesse. Bref, je me focalisai sur l'aura du démon et me téléportai - privilège des faibles Hérauts comme moi !

    Je réapparus dans une salle vaste et sombre, encore emplie d'Humains qui s'enfuyaient - en hurlant, donc. Une douce musique. Je planais à hauteur du plafond, très haut, il s'agissait d'une salle de cinéma. Je m'accroupis dans les airs, entre un spot un coin de mur, toute mon attention portée sur la démone qui faisait son petit carnage. En voilà une qui n'avait peur de rien. Pour ce que j'en savais, les démons, aussi rebelles soient-ils, avaient le même genre de consignes de nous vis-à-vis des humains, à savoir : pas touche. Enfin pas trop. Cette fille avait forcément un Prince. Oh, ça serait tellement drôle de le voir débarquer et la tuer pour avoir désobéi ! A moins que le Prince ne fasse partie de ceux qui soutenaient ce genre d'action...

    Mais ce qui fut le plus intéressant, finalement, ce fut son manège avec son sang. Il ne fallait pas être bien malin pour comprendre à quoi elle jouait. Elle n'était pas en train de leur demander leur autographe. Elle les forçait à passer un contrat, ce qui était prodigieusement fascinant vu qu'à ma connaissance, un contrat pour une âme n'avait de valeur que si l'Humain était consentant. Alors à quoi jouait cette démone ? Je mourais de curiosité. Je voulais en savoir plus. Je vis disparaître le petit papier dans sa poche avec avidité et songeai un moment à aller le lui prendre, mais le peu de bon sens qui me restait fit son boulot et je sortis de mon recoin, toujours collé au plafond.

    J'applaudis doucement, embrassant la scène du regard - des Humains morts, des Humains agonisants et des Humains qui souffraient, quoi de plus agréable ? Je la vie lever les yeux vers moi et levai les mains en guise de bonne foi.

    - Oulala, pas la peine de me faire ce regard ! J'étais juste venu admirer le travail ! On peut dire que tu n'as pas peur de faire des vagues, toi !

    Les Humains étaient fans de ce genre de massacres dans leur journaux télévisés. J'étais déjà étonné qu'aucun d'eux ne soit resté pour filmer avec son téléphone portable.
Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Let's party tonight ~
Jeu 10 Mai - 16:56

Ce ne fut qu'une fois calmée que je remarquais une aura que ma folie chaotique m'avait jusque là cachée. Un Ange. Faible. Non, pas vraiment un ange... un messager. À peine eus-je le temps d'arriver à cette conclusion que j'entendis quelques claquements au-dessus de ma tête. Je levai le regard au plafond pour tomber sur la vue de l'intrus qui applaudissait, semblant satisfait de la vue que lui offrait la scène. Je dardais un regard noir sur cet homme qui restait suspendu à plusieurs mètres de haut. Je ne pouvais pas voler pour le rejoindre, mais je ne savais absolument pas s'il était au courant de cela.

Pourquoi était-il ici ? Et depuis quand ? Avait-il été envoyé pour me porter un message ? J'en doutais fortement. Si un Ange avait voulu me châtier, il serait venu en personne, pas en m'envoyant un larbin. Cette hypothèse était donc exclue. Que restait-il ? Une simple curiosité ou un hasard bénin. J'avais depuis longtemps arrêté de croire au hasard. Tout est écrit. Mais s'il n'était pas envoyé par quelqu'un, alors la réponse ne m'intéressait pas plus que ça.

Restait la question du temps. S'il était là depuis assez longtemps, il avait dû voir mon manège avec le contrat. Et ça, c'était problématique. Nul doute que la pratique avait dû l'étonner, étant peu connue. À vrai dire, aucun Démon ne l'enseignait. C'était au cours de mes longues recherches que j'étais tombée sur cette ancienne pratique. De nos jours, les contrats étaient consentants. Mais je me voyais mal convaincre les personnes que j'avais effrayées de signer. Et ces contrats m'étaient nécessaires si je voulais que mon Prince me laisse tranquille suite au carnage.

Or, si l'Ange avait vu ceci, rien ne l'empêchait de vouloir récupérer le papier pour "sauver" les âmes enchaînées. Et ça, il en était hors de question.

« Oulala, pas la peine de me faire ce regard ! J'étais juste venu admirer le travail ! On peut dire que tu n'as pas peur de faire des vagues, toi ! »

Admirer le travail. Ce n'était donc pas un Ange pur et dur, soumis aux ordres de ses supérieurs. Pas un Ange comme je l'étais en somme. Pour autant, il ne semblait pas sensible à la cause humaine. Je vis son regard limite ravi qui parcourait l'étendue de mon attaque. Je vérifiais que les rares humains à avoir gardé conscience ait quitté la salle. Mon attaque, bien qu'étrange, n'avait rien de surnaturel. Un humain aurait pu agir de la même manière, bien que moins rapidement et avec moins de force. Par contre, un homme qui volait dans une salle de cinéma, cela pourrait rapidement faire les gros titres. Avec un peu de chance, les psychologues mettraient cela sur le compte du traumatisme dû à l'attaque. Heureusement, aucune victime n'était en état de prendre des preuves filmées.

« De quoi aurais-je peur ? Par contre toi, tu n'hésites pas à user de tes pouvoirs face à des témoins. Tu as de la chance que je les ai rendu incapables d'en témoigner avant... »

J'adoptais une position détendue, bien que sur le qui-vive. Petit oiseau n'osait pas se poser de peur que le méchant chat le mange tout cru ? Je m'assis sur le dossier d'un siège, mes jambes appuyées contre celui de la rangée en-dessous.

« Alors dis-moi, qu'est-ce qui t'amène ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
Suzu
Angel † Walker

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Let's party tonight ~
Ven 18 Mai - 13:32

    Plus j'y pensais, et plus cette situation était étrange. Tout était étrange. Cette scène était surréaliste. Démone ou pas, elle n'aurait pas dû pouvoir se faire plaisir comme ça en toute impunité. Nous les anges avons une hiérarchie tellement carrée, tellement dure, que sortir du moule signifie pratiquement la mort à coup sûr. Les démons étaient un peu plus laxistes, bien sûr, un peu plus solitaire. Mais agir ainsi, aussi naturellement que si elle faisait ça tous les matins pour se mettre en forme... Et puis pourquoi comme ça ? A part son aura, nulle trace surnaturelle dans la salle. Les journaux ne titreraient que sur la folie d'une fille, d'une femme, d'un adolescent peut-être, ou peut-être pas... Les Humains n'étaient pas connus pour la fiabilité de leur témoignage. Montrez une scène à cent humains et vous aurez cent descriptions différentes. Bref, s'en prendre à eux ainsi, comme une humaine... Ça n'était pas très démoniaque. Était-ce fait exprès ? Un massacre anonyme ? Elle agissait donc avec des motivations et pas seulement pour se défouler comme le faisaient souvent ces crétins de démons. Mais agissait-elle pour son compte, ou bien sur ordre de quelqu'un ? J'en crevais de curiosité.

    - De quoi aurais-je peur ? Par contre toi, tu n'hésites pas à user de tes pouvoirs face à des témoins. Tu as de la chance que je les ai rendu incapables d'en témoigner avant...

    Je haussai les épaules et la gratifiai d'un sourire énigmatique, m'asseyant en tailleur dans les airs, le menton dans mes mains, les coudes appuyés sur mes cuisses, une position qui aurait pu paraître laxiste, si ce n'était que j'étais prêt à me téléporter à tout instant.

    - Merci pour ça, alors. me moquai-je.

    Les humains ne levaient jamais les yeux, pas depuis qu'ils avaient cessé de croire en Dieu. Et de toute façon, je pouvais me draper dans une illusion comme je le voulais. C'était l'avantage d'être un Héraut. Dieu nous demande sans cesse de souffler à l'oreille des hommes, alors il nous a donné la capacité de nous téléporter, de nous dissimuler et ainsi de survivre.

    - Alors dis-moi, qu'est-ce qui t'amène ?

    Je souris de nouveau. Démone jusqu'au bout des ongles, tranquillement posée au milieu d'un massacre, même pas décoiffée, à discuter poliment... Soit elle était complètement folle, soit elle était au contraire certaine de son coup. Dangereuse dans un cas comme dans l'autre.

    - La simple curiosité. Mais je ne regrette pas d'être venu. Je me fiche bien que tu tues des humains, mais est-ce que tu ne vas avoir des ennuis avec ton prince ?

    Tout en parlant, j'essayai de ressentir un changement dans son aura, assez étrange au demeurant. En fait, elle empestait l'humaine, un peu comme si elle se dissimulait complètement derrière son apparence humaine. Mais il n'y avait qu'elle et moi, elle aurait pu se dévoiler, et me rejoindre, au passage. Mais non, il ne fallait pas être trop gourmand. Tant de questions et si peu de temps pour obtenir des réponses... Je laissai cela de coté et me concentrai sur ce qui m'intéressait encore plus :

    - C'est amusant ce que tu as fait aux Humains. C'est la première fois que je vois ça. Tu es sûre que ça va fonctionner ? Tu ne voudrais pas m'en parler un peu plus ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Let's party tonight ~
Mer 23 Mai - 17:14

« La simple curiosité. Mais je ne regrette pas d'être venu. Je me fiche bien que tu tues des humains, mais est-ce que tu ne vas avoir des ennuis avec ton prince ? »

Je laissais échapper un sourire en coin et un petit bruit dédaigneux à cette question. Mon prince, s'il savait. Je ne faisais plus vraiment partie de la hiérarchie démoniaque depuis mon bannissement. Les Enfers me laissaient tranquille tant que je ne me faisais pas trop remarquer et que je leur rapportais quelques âmes sur un plateau. Lors de petits évènements comme celui-ci, ils comptaient sur les Anges pour me régler mon compte. Voire les Hunters. J'étais si vulnérable qu'ils n'attendaient qu'une chose: qu'on me tue sans qu'ils n'aient eu à se salir les mains. Au fond, soit ils s'en fichaient, soit la situation les amusait. Je ne me leurrais pas, je savais que la grande majorité des démons ne me connaissaient même pas. Je n'avais aucune importance pour eux. Mais j'avais l'habitude d'être seule et ignorée. Il ne fallait pas se demander pourquoi j'avais des accès de folies par moment.

Bien évidemment, je ne risquais pas de dévoiler tout ça au Héraut. Ce serait avouer ma faiblesse. De plus, je savais les Hérauts très "blagueurs". Et les moqueries à répétition soufflées dans le creux de mon oreille pour me taquiner de temps en temps, non merci. Surtout que je ne pouvais pas vraiment les toucher si je ne voulais pas que le Tout Puissant déchaîne sa colère sur moi. On parle de ses petits protégés là, attention !

« Mon prince ? Tant que ça n'éveille pas les soupçons sur notre existence, elle ne dira rien. », déclarais-je calmement.

Je le sentais un peu tendu bien qu'il arrivait à le dissimuler à merveille. Peut-être craignait-il que nous nous fassions surprendre ? Il est vrai que l'alerte avait dû être donnée et je tenais à être loin d'ici avant l'arrivée des forces de police. Sinon, il allait m'être difficile de fuir sans dévoiler ma nature. Quand ce petit moucheron allait-il me laisser partir ?

« C'est amusant ce que tu as fait aux Humains. C'est la première fois que je vois ça. Tu es sûre que ça va fonctionner ? Tu ne voudrais pas m'en parler un peu plus ? »

Ainsi, il m'avait vue. Que faire ? Nier ? Cela n'aurait servi à rien.

« Est-ce toi qui désire en savoir plus... ou celui qui t'envoie ? »

Je me relevais, délaissant le siège et m'approchait d'un humain qui commençait à reprendre conscience. D'une pression dans son cou, je le fis retourner dans son sommeil forcé. Puis je me redressais et fixait un regard dur sur le messager, les bras croisés sur ma poitrine.

« Et c'est normal que ce soit la première fois que tu vois ça. Cette technique n'est plus enseignée depuis des siècles. »

Je savais le laisser sur sa faim avec cette phrase, mais il pouvait toujours courir - ou voler - pour en savoir plus.


Dernière édition par Akano Sora le Dim 10 Juin - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Suzu
Angel † Walker

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Let's party tonight ~
Mer 30 Mai - 18:18

    - Mon prince ? Tant que ça n'éveille pas les soupçons sur notre existence, elle ne dira rien.

    Oh. Elle ? Levi, Sanae ou Leila. Toutes des garces, à mes yeux. Mais il n'y en avait que deux sur trois qui pouvaient se ficher totalement qu'on tue des humains, et encore, Leila était plutôt du genre à diriger son cercle d'une main de fer. Alors j'aurais parié sur Levi. Admettons. Son aura restait quand même étrange et s'il y a bien un truc que je n'aime pas, c'est de ne pas savoir. Je suis trop curieux pour mon propre bien, je veux tout savoir. Mais il fallait bien faire le tri dans toutes ces informations, et on pouvait dire que cette démone n'en était pas avare. Apparemment, elle se fichait bien de ce que je pouvais apprendre sur elle. Ou alors, elle me donnait des infos sans importance pour me détourner de l'essentiel. Ça, ce serait vraiment drôle !

    - Est-ce toi qui désire en savoir plus... ou celui qui t'envoie ?

    Pour le coup, j'en roulai sur moi-même de rire, toujours suspendu dans les airs. Celui qui m'envoie ? Personne ne m'envoyait jamais, à par Dieu, qui n'en avait absolument rien à faire de ce qu'une démone solitaire pouvait faire sur Terre, même si c'était tuer des humains. A part pour me faire délivrer des messages ou me taper la causette parce qu'il s'ennuie, le Créateur n'a absolument rien à faire avec moi.

    - Tu peux te détendre là-dessus, je ne travaille que pour moi, enfin sauf quand j'ai un message à livrer, et rassure-toi, Dieu n'a absolument rien à vous dire, à vous, les démons.

    Ce n'était pas pour rien s'il les avait exilés en Enfer. Trop bête pour les massacrer, il avait préféré les bannir et ne plus avoir à s'en occuper. Et maintenant, voilà le résultat, un véritable petit royaume sous la terre. Affligeant. C'était dingue comment Dieu était impitoyable avec son histoire d'Apocalypse, mais laissait les démons faire ce qu'ils voulaient comme ils voulaient. Faut croire que même dénaturés, même avec les ailes arrachées, même puant la trahison, les démons restent des anges, ses enfants, à ses yeux. Beurk.

    Mais enfin, la démone en disait un peu plus sur son étrange manège.

    - Et c'est normal que ce soit la première fois que tu vois ça. Cette technique n'est plus enseignée depuis des siècles.

    Je croisais les bras, pensif. Une technique ? C'était donc un truc vieux comme le monde, et pas quelque chose qu'elle aurait inventé ? Pourquoi est-ce que les anges ne m'avaient jamais parlé de ça ? Ah mais oui c'est vrai, pour eux, je ne suis qu'une pauvre sous-merde qui ne mérite même pas qu'on le regarde... Enfin bref, le savoir c'est le pouvoir, et si je savais exactement ce que la démone avait fait, je pouvais toujours revendre cette info assez cher !

    - Alors si tu leur fait signer, même contre leur gré, ton contrat avec leur sang, leur âme appartient aux enfers ? Pourquoi est-ce que tous les démons ne font pas ça, alors ? Ça irait vachement plus vite que les convaincre petit à petit de se comporter en salauds...

    Et ça voulait dire qu'elle était une bonne petite agent des enfers, qui faisait bien son travail ? Décevant...

    - En tout cas, wouah, toutes ces âmes pour ton royaume, tes frères démons doivent être fiers de toi...
Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Let's party tonight ~
Jeu 7 Juin - 20:04

Je voyais bien que chacune de mes réponses éveillaient d'autres questions chez ce fouineur. Qu'il se torture la cervelle si ça l'enchantait, il ne trouverait jamais ses réponses à moins de me les arracher. Et je doutais fortement qu'il tienne à risquer son joli minois en m'attaquant. Il était arrogant et beau parleur, mais ça s'arrêtait là. Les Hérauts étaient connus pour être des froussards de première, bien lotis sous la protection du Tout-Puissant. Et un peu niais, il fallait l'avouer. Celui-ci représentait à merveille sa classe, surtout lorsqu'il commença à rouler sur lui-même en riant. Croyait-il vraiment que j'avais pensé un seul instant avoir éveillé l'intérêt de Dieu ? Je n'étais pas si idiote. Je comptais seulement sur cette question pour éveiller son côté arrogant et moqueur, espérant lui faire oublier ce qui était réellement important à cet instant. Je lâchais néanmoins quelques détails, me délectant de voir ce petit esprit simplet se poser tant de questions. Les Anges, surtout les messagers, étaient si drôles au fond. Si on y réfléchissait bien, leur place ressemblait à ce que les humains appelaient "bouffons du roi". Des bouffons auxquels le roi faisait assez confiance - une erreur d'ailleurs - pour leur confier ses missives.

« Alors si tu leur fait signer, même contre leur gré, ton contrat avec leur sang, leur âme appartient aux enfers ? Pourquoi est-ce que tous les démons ne font pas ça, alors ? Ça irait vachement plus vite que les convaincre petit à petit de se comporter en salauds... »

Je laissais échapper un rictus amusé. Était-il naïf au point de croire que c'était si simple ? Si cela suffisait, pourquoi cette technique aurait-elle été enterrée et oubliée ? Oh non, c'était tellement plus compliqué. En vérité, elle n'était pas utilisable par les démons. Étrange n'est-ce pas... Seuls les humains pouvaient passer ce pacte. Il nécessitait une enveloppe charnelle et un sang qui n'étaient pas issus d'une adaptation d'une créature mythique sur Terre. Autrefois, les Démons corrompaient certains êtres humains avant de les convaincre de faire la sale besogne. C'est ainsi qu'au fil des siècles on avait vu passer les guerres et génocides. Oh bien sûr, très peu avaient été engendrés pour servir ces fins, mais les Démons étaient toujours là pour convaincre les Humains les plus cruels de saisir l'occasion. Mais là encore, le pacte restait complexe. Le support sur lequel le contrat avait été rédigé et signé ne devait pas être détruit, au risque de le voir annulé. De même, les âmes n'appartiendraient aux Enfers que lorsqu'à sa mort, l'Humain devenait un Démon à part entière. Une fois cette étape passée, plus rien ne pouvait libérer les victimes, pas même la destruction du contrat. Cette technique était si bancale que les Démons s'arrangeaient pour que l'Humain corrompu meure malencontreusement peu de temps après avoir commis ses méfaits. Au final, la technique sombra dans l'oubli.

Comme quoi, être enfermée dans un véritable corps humain pouvait avoir ses avantages.

« Tout simplement parce que, comme je te l'ai dit, cette technique n'est plus enseignée. »

Je n'allais évidemment pas tout lui révéler, ou c'était révéler ma situation actuelle.

« En tout cas, wouah, toutes ces âmes pour ton royaume, tes frères démons doivent être fiers de toi... »

Fiers de moi. La bonne blague.

« Je n'ai pas de frères, comme tu dis. J'agis pour mon compte. Malheureusement, les Enfers comme les Cieux ont une hiérarchie, tu le sais bien. Alors si je veux m'amuser un peu sans réprimandes, il faut bien que je leur amène quelques âmes sur un plateau d'argent. Ainsi, j'agis à ma guise et tout le monde est content. »

Maintenant, laisse-moi sale importun. Je ne veux pas avoir fait tout ça pour me faire pincer par la police.
Revenir en haut Aller en bas
 
Suzu
Angel † Walker

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Let's party tonight ~
Mer 4 Juil - 20:52

    Ouuuh, apparemment elle commençait à être agacée. J'ai cet effet-là sur beaucoup de gens, c'est vrai. Mais pour une fois, ça ne me freinait pas. La première pensée qui me vint fut qu'un vrai démon m'aurait déjà pulvérisé contre le plafond. Une pensée bizarre, sur laquelle je pris le temps de m'arrêter. Un vrai démon ? Quand ça sent le démon, que ça parle démon, que ça agit démon, c'est que c'était un démon, il ne fallait pas chercher loin. Et pourtant, cette fille n'était pas un vrai démon. Mais impossible de sa voir ce qu'elle était vraiment. C'était d'un pénible ! ! Je mourrais d'envie de savoir, mais jamais elle ne m'avouerait ses secrets. J'avais juste compris qu'en restant là où j'étais, elle ne pourrait rien me faire, et c'était un détail qui avait son importance. Je saurais m'en souvenir, à l'avenir, au cas où on se rencontrait à nouveau.

    - Tout simplement parce que, comme je te l'ai dit, cette technique n'est plus enseignée.

    Je fis la moue. Elle me prenait vraiment pour une bille. Bien sûr qu'elle n'allait pas m'expliquer ça en détails, ça aurait été trop dangereux pour elle, et en plus de ça, qui sait à qui j'aurais pu le répéter, hein ? Mais elle aurait pu trouver une meilleure excuse. Je me téléportai à l'autre bout de la salle, mais toujours bien à l'abri au plafond et loin d'elle.

    - Tu te fiches de moi, c'est pas très sympa. Comme si une technique pareille, si elle avait été connue des démons, aurait pu être oubliée ou laissée de côté... Mais je comprends que tu veuilles en garder l'exclusivité.

    Je soupirai en sentant plusieurs auras faiblardes et dégoûtantes approcher. Les Humains arrivaient. Toujours après la guerre, c'était le cas de le dire. Peut-être que cette drôle de flic serait là. Peut-être que j'irai la voir pour témoigner de quelque chose. Peut-être pas, ou peut-être que je mentirai, ou peut-être que je décrirai très précisément cette démone bizarre. Huhu, tellement de possibilités !

    - Je n'ai pas de frères, comme tu dis. J'agis pour mon compte. Malheureusement, les Enfers comme les Cieux ont une hiérarchie, tu le sais bien. Alors si je veux m'amuser un peu sans réprimandes, il faut bien que je leur amène quelques âmes sur un plateau d'argent. Ainsi, j'agis à ma guise et tout le monde est content.

    Mmmmh, moui, pourquoi pas ? Après tout, dans la mesure du possible, j'agissais exactement de la même façon. Mais j'avais un doute sur sa conclusion. Il y allait y avoir un moment où les Cieux se poseraient des questions sur cet afflux d'âmes humaines envoyées directement en Enfer. Ce genre de truc, ça attirait forcément l'attention. Si les démons ne la trouvaient pas avant et ne la torturaient pas pour connaître son truc. Les Anges, ou les Démons, choisissez votre fin. C'était toujours la même histoire...

    - Je doute que tout le monde soit content. En tout cas moi je le suis, c'était très intéressant à regarder. Tu devrais partir, tu sais... Tu vas finir par te retrouver coincée ici.

    Pas de sollicitude là-dedans, juste de la moquerie. La voir se faire arrêter par les humains serait amusant, en plus d'être intéressant. Et moi, je pouvais partir quand je voulais et aussi discrètement que je voulais, puisque Dieu, dans son infinie bonté (beurk) avait doté les Hérauts du pouvoir de téléportation.



Well, I'm an Angel after all...
Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Let's party tonight ~
Dim 15 Juil - 9:38

Si je me fichais de lui ? Seulement à moitié. Mes propos étaient véridiques, j'omettais juste de lui préciser pourquoi la technique n'était plus enseignée. Mais sans savoir cela, il était vrai que n'importe qui penserait comme lui. Ce qui, en soi, ne me faisait ni chaud ni froid. Qu'il en pense ce qu'il veut, je n'allais pas m'expliquer devant un tel nabot. Surtout au risque de me compromettre. Moins de personnes étaient au courant pour mon maléfice, mieux je me porterais ! Le crier sur tous les toits reviendraient à leur donner le poignard qu'ils m'enfonceraient en plein coeur. Non merci, je tenais encore à la vie. Ou du moins, je tenais assez à ma vengeance pour rester en vie jusque là.

« Je doute que tout le monde soit content. En tout cas moi je le suis, c'était très intéressant à regarder. Tu devrais partir, tu sais... Tu vas finir par te retrouver coincée ici. »

Content ? Il était content ? Non, en fait, ça ne m'étonnait qu'à peine. Les Anges, les vrais, sont les pires de tous. Les humains sont bien naïfs de croire en la bonté divine. Les Anges sont bons et sauvent les âmes du péché, les Démons sont vils et corrompus. Mais bien sûr. S'ils voyaient cet énergumène et un démon comme Soo Min côte à côte, leur vision des choses changerait radicalement. Tout ça à cause de ces fichus religieux, toute croyance confondue, qui menaient une propagande monstrueuse à l'avantage du "Père". La réalité me donnait envie de vomir.

Les Anges vous font espérer un avenir meilleur après la mort, mais ne vous offrent qu'une prison dorée. Et si vous avez des envies de liberté, ce sont des heures et des heures de torture atroce avant de vous bannir, vous arrachant ce que vous avez de plus précieux: vos souvenirs. Les Démons sont certes vils, mais pas si rigides. Quant à l'histoire de la quête des âmes, les deux camps la pratiquent non ? Il serait temps de réviser vos positions chers humains.

« Réjouis-toi petit oiseau. Réjouis-toi tant que ce ne sont pas tes ailes que je viendrai croquer. »

Je lui jetai un regard menaçant. Les sirènes de police se firent entendre au loin. Sans plus attendre, je bondis, sortant de cet enfer que je venais de créer. Vérifiant qu'aucune tâche de sang ne pouvait me trahir, je partis tranquillement me promener dans le centre commercial, feignant l'ignorance au même titre que les nombreux passants. Pour faire bonne mesure, je me lançais même dans une discussion avec deux adolescentes intriguées. C'est là que je la vis. Sanada Miwa. Aussitôt, je me ramassais dans un coin d'ombre. J'avais complètement oublié qu'elle faisait partie des forces de police. Elle ne devait pas savoir que j'étais à l'origine de tout ça. Sinon, j'aurais Chul Hei et Kanon sur le dos. Voire Ji Hoon s'il suivait son ami. Les trois réunis ne me laissaient que peu de chance de m'en sortir.

J'observais les va-et-viens des forces de l'ordre et des ambulanciers qui transportaient les corps et les victimes hors du bâtiment. Et ce que je vis me glaça le sang. Le Héraut, ce petit moustique pénible, en train de raconter je-ne-sais-quoi à Sanada Miwa. J'aurais dû le tuer. J'aurais définitivement dû.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Sanada Miwa
Human † Watcher
A.D.M.I.N.I.S.T.R.A.T.R.I.C.E

avatar


Emploi : Inspecteur de police d'élite
Localisation : Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Let's party tonight ~
Lun 23 Juil - 21:11

Un massacre. Une odeur de fer pénétrant les narines. Cela faisait longtemps que je n'avais pas été témoin d'un chaos pareil. Néanmoins, je n'eus pas besoin bien longtemps de presser mon mouchoir sur mon nez en pénétrant les lieux du crime. Les bons vieux réflexes et les bonnes vieilles habitudes reviennent aussi vite que le vélo.

- Kotaro ! interpellais le médecin légiste qui commençait à inspecter rapidement quelques cadavres gisant sur les escaliers longeant les rangs de la salle de cinéma. Alors qu'est-ce qu'on a ?

- Perforation du thorax par l'arrière, me répondit-il en levant les yeux d'un corps étendu sur le ventre. Je constate une plaie de plus d'une dizaine de centimètres dans le dos des victimes depuis tout à l'heure. Le concierge avait pourtant parlé d'un coup de feu quand il a appelé au poste...

- Oui mais le responsable de la projection a assisté à une petite partie de la scène, expliquai-je en pointant le mur derrière nous, d'où la lumière d'une caméra était encore émise. Même si l'ouverture qui lui sert à projeter n'est pas bien grande, il dit avoir entrevu une femme et entendu des cris incessants.

M'agenouillant devant le corps qu'examinait mon collègue, je le considérai. L'homme en question était grand et costaud pourtant, il ne portait aucune trace de lutte et son visage laissait transparaitre l'horreur qu'il avait vécu. Une simple femme ne saurait faire ça toute seule... Pas si elle était humaine...

Aussitôt, je me pris à divaguer. Et si elle ne l'était pas ? Et si c'était une... ange ? Non. Un Ange ne tuerait pas des gens comme cela hein ? Mais un démon... le ferait sans sourciller n'est-ce pas ? Les paroles de Chul Hei datant d'il y a deux mois me revinrent alors en mémoire. Il n'y avait presque aucun doute. Personne ne pouvait massacrer autant de monde seul en moins de 15 minutes et sans qu'il y ait la moindre résistance. Il s'agissait bel et bien de l'oeuvre d'un démon.

... Mais je n'allais pas pouvoir écrire cela dans mon rapport.

- Kotaro, continue tes examens, repris en me redressant et en tournant les talons vers l'entrée, dans la direction d'un collègue en train de discuter avec l'un des rares témoins survivants. Yukimura ? Récupère le signalement de la meurtri... Hey ! On se connait non ?

Je stoppais net devant le témoin en question. Il me semblait l'avoir déjà rencontré quelque part... Mais où ?... OH ! Les interviews sur mes enquêtes surnaturelles ! Mais son nom m'échappait encore. Sano ? Suni ?...

- Suzu c'est ça ? m'exclamai-je en frappant du poing dans ma main. Je suis contente que tu aies échappé à tout ça. Tu vas bien ? Tu n'es pas blessé ?

Plus que les blessures, c'est de son état mental dont je devrais m'inquiéter. Je ne savais pas encore s'il avait assisté à la scène mais il était évident que quiconque y ait été serait sacrément traumatisé.


{What the... ?! HEY ! XD}
Revenir en haut Aller en bas
 
Suzu
Angel † Walker

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Let's party tonight ~
Ven 10 Aoû - 15:25

    La démone n'était pas contente. Il était clair que ma venue avait un peu gâché la fête, mais bon, il suffisait d'un regard à la salle de cinéma pour se rendre compte qu'elle en avait quand même bien profité. Je me doutais que ma présence n'était pas suffisante à l'énerver. Non, c'était sûrement cette histoire de technique bizarre. Elle aurait sûrement préféré que personne ne la voit faire un truc pareil. En même temps, même si c'était intéressant à regarder, je n'avais pas réellement compris ce qu'elle avait fait. Pour moi, acheter l'âme d'un humain sans son consentement était impossible, jusque là du moins. J'aurais voulu en savoir plus, mais sur un dernier mot, elle s'en alla. Encore une fois, comme une humaine, et pas comme une démone. Décidément... Le seul point positif, c'était que son aura bizarre était reconnaissable et que je saurai la reconnaître n'importe où n'importe quand. Restait à savoir comment elle réagirait si on devait se croiser à nouveau. Autant elle montrerait son vrai visage et s'en prendrait à moi...

    Je vis les flics arriver, s'éparpiller dans la salle de cinéma comme des poules en criant et en tournant en rond. L'un d'eux m'était familière, une femme, un inspecteur de police à qui j'avais déjà raconté des mensonges il y avait quelques temps, pour m'amuser. J'esquissai un sourire alors qu'une idée me venait soudainement. Une manière d'occuper la démone et de la détourner de ma petite personne. Je me téléportai dans l'ombre et allai trouver un des flics d'un air paniqué. Comme prévu, il me mena directement vers la femme, Sanada Miwa, qui eut l'air stupéfaite de me voir là.

    - Suzu c'est ça ? Je suis contente que tu aies échappé à tout ça. Tu vas bien ? Tu n'es pas blessé ?

    Je faillis ricaner en l'entendant me demander ça, mais le jeu était de me faire passer pour un humain. Je secouai la tête sans un mot, les yeux écarquillés, et regardai autour de moi.

    - J'arrive pas à croire ce qui s'est passé... c'était une femme, une femme très jeune. J'aurais jamais cru qu'une fille de mon âge puisse faire un truc pareil. Elle avait un couteau...

    Je repris ma respiration en tremblant. Il y avait peu de chance que les flics retrouvent la démone une jour. Mais bon, après tout, pourquoi pas ? Moi, je ne faisais rien de mal. Je n'avais tué personne, après tout, et je donnais un coup de main aux enfants préférés du Créateur. Je pouvais dormir sur mes deux oreilles.

    - C'était une fille mince, 20 ans maximum. Asiatique, mais surtout, elle avait des cheveux teint, très clairs.

    Dommage qu'elle ne m'avait pas dit son nom... Mais j'aurais eu l'air suspect à connaître le nom d'une meurtrière. Je jetai un regard à Miwa. Si elle retrouvait la trace de la démone, celle-ci la tuerait sûrement, peut-être même qu'il lui volerait son âme sans son consentement. Je ne lui rendais pas service en lui donnant le signalement de la démone. Mais hey, c'était pas mes affaires...



Well, I'm an Angel after all...
Revenir en haut Aller en bas
 
Sanada Miwa
Human † Watcher
A.D.M.I.N.I.S.T.R.A.T.R.I.C.E

avatar


Emploi : Inspecteur de police d'élite
Localisation : Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Let's party tonight ~
Mar 4 Sep - 19:35

- J'arrive pas à croire ce qui s'est passé... c'était une femme, une femme très jeune. J'aurais jamais cru qu'une fille de mon âge puisse faire un truc pareil. Elle avait un couteau...

Le pauvre avait l'air complètement perdu. Je pouvais comprendre. Les premières fois ce genre de spectacle est particulièrement traumatisant. Mais malgré sa voix tremblotante, il continua. Il en avait ce gosse. Bien ! Je sortis un bloc note et un stylo de ma poche du coeur, dans le plus pur cliché de l'enquêteur appliqué, et commençais à prendre des notes.

- C'était une fille mince, 20 ans maximum. Asiatique, mais surtout, elle avait des cheveux teint, très clairs.

Je fronçai les sourcils. Une femme ? Mon regard se perdit au loin sur un cadavre couvert d'un drap blanc que des policiers étaient en train d'évacuer sur un brancard. L'homme mesurait plus d'un mètre quatre vingt. Une véritable masse. Le Japon ne comptait pas beaucoup d'imposants citoyens de ce style, mais j'avais de la chance que ce dernier ait été là. Ce malchanceux me fournissait une piste. Plus rare encore que ces montagnes d'origines nippones étaient les femmes plus grandes et plus imposantes qu'eux. Donc, à moins que la meurtrière "mince" et "jeune" dont Suzu me parlait soit aussi monstrueuse que Godzilla, il y avait peu de chances qu'elle ait pu atteindre la gorge de cet homme et l'égorger sans qu'il se débatte.

...

Seigneur. La conclusion que venait de tirer mon cerveau ne me plaisait pas. Mais alors pas du tout.

Cliquant mon stylo, je rangeais mon matériel puis posai une main rassurante sur l'épaule de mon témoin.

- Merci Suzu. Ca ira. Je te remercie pour tes efforts. Ta coopération sera très précieuse pour la police. Rentre chez toi à présent. Tu as besoin de repos.

Je m'assurais que le jeune homme soit escorté loin de ce lieu de carnage puis revint sur la scène du crime. M'adossant à un mur, je croisai les bas et observais mes collègues en train de nettoyer la salle de cinéma. Tant de cadavres... une telle violence... en si peu de temps... de la part d'une personne jeune et frêle...

...

Je tremblais déjà d'avoir à faire à un Démon.



{What the... ?! HEY ! XD}
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Let's party tonight ~

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Let's party tonight ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.H.I.N.J.U.K.U :: Centre commercial :: Cinéma-