† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 I wanna be drunk as i've never been

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: I wanna be drunk as i've never been
Sam 28 Avr - 20:35

And
Shibata Ranmaru And Shibuya Nana


19 h
17/04/10
Bar à la Hellsing



Allez encore quelques minutes songea Nana en regardant l’heure sur la pendule accrochée en haut de l’étagère. Elle se trouvait dans son salon de coiffure où elle y avait passé presque toute la journée à pomponner et à maquiller les idoles de la Hellsing. Elle avait un sacré mal de crâne et se tint la tête entre ses mains. Sérieusement ? Elle en avait marre d’eux.
Elle en avait marre d’être invisible à leurs yeux et de n’être là que pour les rendre plus agréable physiquement. Elle ne supportait plus les propos de ces pimbêches qui se croyaient belles et attirantes et qui n’arrêtaient pas de jacasser sans arrêt en n’oubliant pas la rabaisser sans arrêt. C’était un de leur jeu favoris et Nana en avait marre de subir leurs moqueries permanentes. Certes, elle n’aimait pas qu’on lui adresse la parole mais personne ne s’était donc rendue compte, qu’elle faisait ça non pas pour montrer qu’elle était asocial mais qu’elle se sentait seule ? Décidément, elle ne pouvait compter que sur elle-même ici. Tout en remuant ses pensées négatives, elle soupira et releva la tête. Elle jeta un coup d’œil à la pendule et sourit quand elle comprit qu’elle avait fini.

Elle se leva, rangea avec précaution et attention ses affaires de maquillage pour le lendemain et se hâta vers la sortie tout en n’omettant pas d’éteindre les lumières. Elle descendit rapidement les escaliers mais lorsque son regard dévia vers le bar du bâtiment, elle changea d’avis et s’y dirigea. Après tout, elle n’avait pas tellement envie de rentrer chez elle et boire un verre lui changerait sûrement les idées.

Elle s’avança donc vers le bar et s’assit sur l’un des tabourets encore disponible. Il n’y avait pratiquement pas de monde ce soir-là. Tant mieux ! De toute façon, elle se comportait largement mieux en étant seule que accompagnée. Elle se tourna vers le barman et lui demanda un whisky. Elle avait envie de passer ses nerfs sur quelque chose et la boisson alcoolisée l’y aiderait beaucoup. Elle s’amusa à tourner sur le tabouret lorsqu’elle entendit quelqu’un entrer. Dans la pénombre, elle ne distinguait que sa silhouette et elle pensait reconnaitre celle d’un homme.
Elle ne se trompa pas car lorsqu’il s’avança en direction du bar et que la lumière l’est complètement révélée son identité, elle l’avait reconnu. Shibata Ranmaru ! Elle l’avait déjà vu de nombreuses fois étant donné qu’il était lui-même une idole. Elle soupira. Super ! Elle avait passé sa journée à ne voir qu’eux et voilà qu’elle allait finir sa soirée en beauté. Elle se retourna et s’attela à observer le barman.
De toute façon, ils ne s’étaient adressé la parole que quelques fois tout au plus et elle doutait qu’il fasse un détour pour la saluer. Elle faillit avale de travers une gorgée de son verre (que le barman lui avait apporté mais obnubilée par l’arrivée de Ranmaru, elle l’avait complètement zappé) lorsque le jeune homme s’assit juste à côté d’elle et qui lui sourit. Elle toussa et évita soigneusement de croiser son regard. Elle ne voulait pas qu’il la voie dans cet état-là ! Après que la toux soit passée, elle ne put s’empêcher de le regarder et de le saluer à son tour.

- Salut ! Je ne savais pas que tu étais encore ici !

Elle but de nouveau une gorgée et essaya cette fois-ci de l’avaler sans risque. Elle prit son courage à deux mains et lui adressa un sourire à la fois timide et provocateur. Elle n’avait pas l’habitude d’avoir de la compagnie.

- Je crois que je ne supporte pas très bien l’alcool dit-elle en faisant allusion à sa maladresse de tout à l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
 
Shibata Ranmaru
Devil † Walker

avatar


Emploi : Idole à la Hellsing Inc.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: I wanna be drunk as i've never been
Sam 28 Avr - 22:57

Je regardai l’heure sur mon portable et m’étirai comme un chat sur le canapé de la loge où je me trouvais… la mienne en fait. Un léger sourire se glissa sur mes lèvres. Hum ! J’étais venu un peu à reculons ce matin, pour une raison qui m’échappait, j’aurais bien aimé rester chez moi, à ne rien faire d’autre que d’écouter le carnet que j’avais trouvé… nous aimions ça… même si ça déplaisait à Méphisto, cette chatte était une trouillarde, si elle passait ne serait-ce qu’une journée en enfer, ce carnet ne lui ferait ni chaud ni froid. Enfin ce n’était qu’un chat, après tout, et même si je l’adorais, je ne pouvais pas lui en demander plus que de me supporter, c’était peut-être déjà assez difficile pour elle… pour Léonard aussi sans doute.
Enfin ! Tout ça pour dire que j’avais décidé de la laisser tranquille au moins pour la journée, pour qu’elle se repose, et j’étais venu travailler. Ce n’était pas si terrible, après tout, d’être ici, avec tous ces humains à mes petits soins et auxquels je devais répondre avec mon sourire tellement charmant. J’aimais leur faire croire que j’étais une crème, j’aimais leur raconter des anecdotes idiotes sur ma supposée jeunesse pour les faire rire, j’aimais qu’ils ne se rendent même pas compte qu’ils me répugnaient pour la plupart. Oui, j’étais asocial, mais j’étais un démon alors qui ça dérangeait ?

Je me levai, attrapai mon sac, ma veste et sortis de la loge. Voilà, j’allais pouvoir rentrer… ou pas… peut-être avais-je le temps de prendre un verre avant de rentrer. Je n’allais pas souvent au bar de l’agence, mais ça m’évitait d’aller à l’autre bout de la ville pour ensuite revenir chez moi me poser. Pour aujourd’hui, j’avais assez vu d’humains donc ma soirée se résumerait certainement à rester chez moi, où à aller dans un endroit que les humains ne fréquentaient pas. Suivant mon envie, j’entrai donc dans le bar, la lumière était tamisée, mais je distinguais quelques personnes assis à des tables, et une au comptoir où je me dirigeais.
Cette personne, cette demoiselle, était tournée vers moi, je ne pouvais donc pas l’éviter, et je la reconnus d’ailleurs, il s’agissait d’une des maquilleuses. Elle se retourna néanmoins vers le comptoir. J’allais gentiment m’asseoir à côté d’elle, lui souriant, et elle s’étouffa brusquement avec sa gorgée de whisky - l’odeur de l’alcool était reconnaissable -, je réprimai un petit rire et commandai un verre de saké au barman le temps que la toux de la demoiselle se calme.
Après quelques instants, je sentis son regard sur moi, je baissai donc les yeux vers elle, sans cesser de sourire.

- Salut ! Je ne savais pas que tu étais encore ici !

Je hochai simplement la tête alors que mon sourire s’agrandissait doucement. Elle m’amusait cette humaine, toute timide et maladroite qu’elle était. Ce n’était en général pas mon genre de me radoucir quand j’étais avec des humains, mais il y a un début à tout, non ?
Elle me gratifia d’un petit qui me fit arquer un sourcil. Qu’est-ce qu’elle essayait de faire ?

- Je crois que je ne supporte pas très bien l’alcool.

Je me mis à rire doucement et secouai la tête. Vu comment elle venait de s’étouffer, c’était en effet une réflexion qu’on pouvait se faire. Je me gardai pourtant bien de lui répondre ça, je travaillais avec elle, il ne fallait pas que je l’effraie, elle devait, comme les autres, continuer à penser que j’étais un adorable bishounen qui travaillait dur pour mener sa carrière. Comme si j’avais besoin…

- Alors pourquoi es-tu venue boire, Nana-chan ? demandai-je en souriant.

Je l’observai quelques instants, remarquant son petit air de chien battu. Une journée de travail était difficile pour tout le monde je suppose, mais de là à aller boire dans le bar dans l’agence pour faire passer son mal… je ne pensais pas que c’était le genre de cette petite humaine, il devait y avoir autre chose.
Depuis quand je m’intéressais assez aux humains pour savoir ce genre de chose ? Je me surpris à me poser une question qu’en général, j’aurais entendu sans le contrôler. Je m’empêchai de secouer la tête pour ne pas avoir l’air d’un idiot.

- On t’a encore fait des misères aujourd’hui ?

Je n’étais pas sans savoir que certaines idoles passaient leurs nerfs sur le staff qui s’occupait de les rendre jolies - si j’étais méchant, je dirais même que pour certaines, c’était du boulot… oh ! mais je suis méchant ! -… et Nana était probablement de celles, timides et solitaires, qui ne répondent pas forcément aux réflexions qu’on pouvait lui faire. Je fis une petite moue.


Ne m’est-il pas plus salutaire d’oublier une vie qui m’a rendu fou ?
Mais une fois oubliée, comment savoir pourquoi je suis devenu fou ?

Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: I wanna be drunk as i've never been
Dim 29 Avr - 12:29

Nana ne s’attendait pas vraiment à ce qu’il engage la conversation. Elle ne fut donc pas étonnée lorsqu’il hocha la tête en signe de réponse. Pourquoi s’était-il arrêté près d’elle ? Il attendait quelque chose ? Même si elle n’était pas spécialement une fille très sympathique, elle n’en restait pas moins polie. Lorsqu’elle fit allusion aux effets de l’alcool, elle le vit rire et secouer la tête. Elle ne fit rien paraître mais elle ne pensait pas le voir rire si facilement. Elle ne lui parlait presque jamais, et puis après tout, il ne venait jamais la voir aussi…

- Alors pourquoi es-tu venue boire, Nana-chan lui demanda-t-il en lui affichant un sourire.

Elle prit un autre verre, qu’elle but d’une seule traite. Elle laissa son regard vagabondait et s’attardait sur ce que faisait le barman. Pourquoi s’intéressait –il à elle aussi soudainement ? Elle ne lui avait rien demandé à ce qu’elle sache ? Bon certes, c’était elle qui avait engagé la conversation mais elle ne pensait pas qu’il lui répondrait. Après tout, ils étaient tous les mêmes non ? Toujours aussi sournois et hautain ! Elle n’aimait pas leur manière et leur façon de considérer les personnes inférieures à eux. Elle soupira et se surpris elle-même car elle se retourna vers lui et fronça les sourcils.

- Pour être honnête, je n’en sais rien ! Je pense que j’avais besoin de boire pour me remettre les idées en place répondit la jeune femme en se demandant pourquoi elle lui répondait aussi gentiment.

Elle ne savait pas pourquoi mais quand elle le regardait, elle n’avait pas envie d’être blessante.

- Et toi ? Pourquoi es-tu venu ? Pour avouer enfin que vous, les idoles vous n’êtes que des égocentriques, sans aucune compassion pour les gens qui bossent pour vous ?

Elle le lui avait demandé d’une manière à lui faire clairement comprendre de ce qu’elle pensait d’eux même si ce n’était pas forcément le cas de Ranmaru. Après tout, elle ne le connaissait pas... . Pas encore…
Elle avait tout sauf envie qu’il la voie faible et frêle. Elle était une femme forte, qui ne se laissait jamais marcher sur les pieds et qui aimait tenir tête. Elle voulait qu’il la laisse tranquille. Et pour cela, elle se devait d’être désagréable avec lui, même si elle sentait une boule dans le ventre…

- On t’a encore fait des misères aujourd’hui ?

Elle leva la tête et le toisa. Pourquoi lui posait-il autant de questions ? Ne pouvait-il pas boire son verre sans la déranger. Elle se devait d’être irritable.

- Encore ? Insinues-tu que je me laisse faire sans arrêt ? Des misères, je les subis continuellement mais je m’en fiche. Je ne suis pas tombée aussi bas pour répondre à des niaises sans cervelle. Je…

Que pouvait-elle bien lui répondre ? Elle ne voulait pas se confier à lui. Pourtant, à le regarder de plus près, elle avait l’impression qu’il était différent ; Mais peut-être n’étais-ce qu’une impression ?

- Il ne faut pas se fier aux apparences. Je peux paraître faible et n’ayant pas le sens de la répartie mais… Elle lui adressa un demi-sourire. Mais, quand on se frotte à moi , on le regrette assez vite crois-moi dit-elle en repensant aux nombreuses fois où elle avait fermé leur clapet à ces idiotes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Shibata Ranmaru
Devil † Walker

avatar


Emploi : Idole à la Hellsing Inc.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: I wanna be drunk as i've never been
Dim 29 Avr - 16:23

Je baissai les yeux sur le verre de saké que le barman venait de poser devant moi. Bon, je pouvais bien passer une demi-heure ici avant de rentrer chez moi, c’était jouable. La voix dans ma tête restait silencieuse alors que j’attendais qu’elle se manifeste, ce que je faisais en général quand je pensais des choses qui ne me ressemblaient pas et qu’elle n’intervenait pas, ce n’était pas son genre… Mais la voix de Nana me sortit de mes pensées.

- Pour être honnête, je n’en sais rien ! Je pense que j’avais besoin de boire pour me remettre les idées en place.

Je la regardai une seconde. Oui, c’est ce que la plupart des humains disaient, non ? Je me demandais parfois comment l’alcool agissait. Car même s’il m’arrivait de boire à outrance, j’étais un démon et ça me laissait de marbre en fait, ce qui était logique. Mais je n’étais pas certain que l’alcool permette d’être plus lucide… à voir le nombre de victimes que j’avais eu grâce à l’alcool, c’était probablement impossible que ça puisse agir ainsi… surtout si elle continuait à boire comme elle le faisait.

- Et toi ? Pourquoi es-tu venu ? Pour avouer enfin que vous, les idoles vous n’êtes que des égocentriques, sans aucune compassion pour les gens qui bossent pour vous ?

Eeh ? Je réprimai un sourire en me mordant la lèvre. Pourtant j’avais envie d’éclater de rire. C’était quoi cette rancœur mal placée ? C’était la première fois que je l’entendais parler aussi brusquement et ça m’amusait je dois dire. Evidemment, j’adorais voir les humains se faire dépasser par leurs émotions…
J’avalai mon verre de saké avant de faire signe au barman de m’en servir un second. Je m’accoudai au comptoir et posai mon menton sur ma main en regardant la jeune femme.

- On t’a encore fait des misères aujourd’hui ?

Je la vis relever la tête vers moi et elle me toisa. Oh, j’avais touché un point sensible peut-être ?

- Encore ? Insinues-tu que je me laisse faire sans arrêt ? Des misères, je les subis continuellement mais je m’en fiche. Je ne suis pas tombée aussi bas pour répondre à des niaises sans cervelle. Je…

Je haussai les sourcils alors qu’elle s’était interrompue. Je n’insinuais rien de particulier, je disais seulement ce que je constatais, elle s’était pris la tête avec une, ou plusieurs, de ces pimbêches, voilà tout.

- Il ne faut pas se fier aux apparences. Je peux paraître faible et n’ayant pas le sens de la répartie mais… Mais, quand on se frotte à moi, on le regrette assez vite crois-moi.

Je souris et hochai doucement la tête. Si elle le disait… néanmoins, elle était quand même bien là à essayer d’oublier ce que ces connes lui avaient dit, non ?
Je regardai de nouveau devant moi, le barman venait de me resservir.

- Désolé si je t’ai vexée, ce n’était pas mon intention. Je voulais juste savoir ce qui n’allait pas, mentis-je.

Je passai une main dans mes cheveux, feignant d’être ennuyé qu’elle n’ait pas compris mon intention, et soupirai doucement. Je trouvais tout de même qu’elle parlait bien beaucoup pour quelqu’un qui se fichait de ce qu’elle subissait.

- Mais, puisque je ne suis qu’une idole égocentrique et sans compassion, tu n’as qu’à pas faire attention à ce que je dis, c’est sans importance.

L’idole que j’étais, du moins ce que j’en montrais aux humains, était à l’inverse de ce qu’elle reprochait aux autres idoles, du moins aux idoles féminines, et j’étais certain qu’au fond elle le savait, jamais je n’avais élevé la voix ici, j’étais plutôt du genre à m’excuser des tonnes de fois quand quelque chose n’allait pas, même si ce n’était pas ma faute… un comportement qui me donnait des nausées rien que d’y penser…
J’avalai mon autre verre de saké et fis tourner le tabouret pour être dos à comptoir et m’y appuyer, je fis alors semblant de me perdre dans la contemplation de la vue qu’il y avait de la fenêtre du bar.


Ne m’est-il pas plus salutaire d’oublier une vie qui m’a rendu fou ?
Mais une fois oubliée, comment savoir pourquoi je suis devenu fou ?

Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: I wanna be drunk as i've never been
Dim 29 Avr - 21:03

Elle fixait à son tour son verre. Elle ne voulait pas trop être impolie surtout qu’elle ne le connaissait pas spécialement bien. Elle le vit pourtant faire bien des expressions différentes à chacune de ses réponses. Que pensait-il d’elle ? Elle voulait bien le savoir, là maintenant. Elle remarqua qu’il en était à son second verre et qu’il la regardait. C’est à ce moment-là qu’elle s’aperçut de quelque chose d’étrange. Elle en était à combien de verre maintenant ? Quatre ou cinq ? Elle observa d’abord le barman, puis son verre. Elle en demanda un autre et quand il le lui apporta, elle se jeta dessus pour le boire. Elle sentit une drôle de sensation mais pas celle à laquelle elle s’attendait. Elle devait être bourrée là non ? Surtout après avoir bu autant de verre de whisky ! Pourquoi ne ressentait-elle pas les effets de l’alcool dans son organisme ? Elle se sentait aussi elle-même que lorsqu’elle n’avait pas pris. Elle avait conscience de tous ses gestes. Elle fut interrompue dans ses pensées lorsqu’il lui répondit :

- Désolé si je t’ai vexée, ce n’était pas mon intention. Je voulais juste savoir ce qui n’allait pas.

Suite à cela, il passa sa main dans ses cheveux en montrant un air ennuyé. Pourtant, Nana n’était pas dupe. Il ne s’intéressait pas à elle. Il lui parlait juste parce qu’il s’y sentait obligé. Elle soupira elle aussi à son tour ; Il n’était pas obligé de faire semblant avec elle.

- Ne me sous-estime pas hein ! Je sais que tu ne t’intéresses pas du tout à moi. Je ne veux pas que tu te sentes obligé de me tenir compagnie alors que tu as sûrement autre chose à faire.

Dire qu’elle pensait pendant quelques secondes qu’il était vraiment là parce qu’il en avait envie. Quelle idiote elle était ! Ils étaient tous les même ici ! Elle ne pouvait décidément ne pas avoir d’amis à la Hellsing. Ils faisaient tous semblant d’être des gens biens alors qu’ils étaient tous le contraire. Elle se sentit étrangement que son humeur changeait. Elle commençait à broyer du noir et redemanda un verre, qu’elle but à longues gorgées sans lui jeter un seul regard. Pourquoi ne s’en allait-il pas ?

- Mais, puisque je ne suis qu’une idole égocentrique et sans compassion, tu n’as qu’à pas faire attention à ce que je dis, c’est sans importance.

Elle se figea, complètement stupéfaite. Elle ne savait pas comment l’interpréter. Il avait raison en plus. Pourquoi faisait-elle attention à ce qu’il disait ?

- C’est faux, je ne fais pas attention à ce que tu dis. Mais…

Elle réfléchit quelques instants et au même moment, il lui tourna le dos.

- Bon d’accord, j’ai peut-être tiré une conclusion un peu trop rapidement sur ton compte. Mais qui me dis que tu n’es pas ce genre de personnes hein ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Shibata Ranmaru
Devil † Walker

avatar


Emploi : Idole à la Hellsing Inc.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: I wanna be drunk as i've never been
Dim 29 Avr - 23:26

Je réprimai un soupir, qu’elle était pénible à se méfier de tout et de tout le monde. Pour une fois que je passais du temps avec une humaine, par ‘plaisir’ et pas seulement cause du travail ou des chasses que je me devais d’accomplir, il fallait qu’elle soit aussi réticente. J’allais quand même pas la manger… et on était adulte non ? Elle pensait quoi ? Que j’allais lui faire dire des choses compromettantes pour les répéter à tout le monde ? Elle me prenait pour quoi ? Une adolescente pré-pubère ?

Elle n’avait vraiment rien dans la tête ou quoi ? Sérieusement… j’étais d’accord, qu’en ce monde il ne fallait pas se fier aux apparences, et que sous mon déguisement d’agneau se cachait un loup féroce, mais elle était de celles que je ne pouvais pas toucher, au risque de me compromettre, et je ne tenais pas à me faire renvoyer en enfer avec pertes et fracas...

- Bon d’accord, j’ai peut-être tiré une conclusion un peu trop rapidement sur ton compte. Mais qui me dit que tu n’es pas ce genre de personnes hein ?

Je tournai de nouveau la tête vers elle, prenant un air compréhensif. Je haussai doucement les épaules. C’est vrai que nous ne travaillions pas souvent ensemble, donc elle n’avait pas réellement l’occasion de voir comment je me comportais, cela dit je pense ne jamais l’avoir ignorée lorsque je la croisais… je n’ignorais personne, même pas les personnes que je haïssais.

- Ecoute… si on suit ton raisonnement et que je suis hautain et égocentrique comme tu le penses, tu crois que je ‘perdrais mon temps’ à discuter avec une personne du staff qui ne m’intéresserait pas ?

Je baissai doucement la tête et tendis le bras pour faire signe au barman de me servir à nouveau. C’est vrai quoi, je me forçais rarement à passer du temps avec des gens sans importance. Là, j’avais besoin de calme, et près de Nana, je le trouvais, je le savais. La voix s’était manifestée plus d’une fois, et j’avais besoin d’un peu de temps avec les idées claires. Evidemment, je ne pouvais pas lui dire, je ne pouvais décemment pas révéler que j’entendais des voix… enfin, une seule, mais c’était déjà bien assez…

- En fait, je suis venu là parce que j’avais besoin de décompresser avant de rentrer chez moi. Et quand je t’ai vu au comptoir, je me suis dit que ce serait bien de prendre le temps de discuter, pour une fois…

Je lui fis un sourire timide - d’apparence - puis me détournai vers le comptoir où le barman venait de déposer mon troisième verre. Je le pris entre mes doigts, doucement et le fis tourner en regardant le liquide bouger à l’intérieur.

- Mais si je t’ennuie, je peux aller m’asseoir ailleurs...

Sur ce, et comme je pensais fortement que je l’ennuyais - c’était bien une des rares à me trouver ennuyant en fait… et comme je le pensais, je m’en fichais un peu -, je me levai, mon verre à la main, et lui fit un petit signe de ma main libre avant de partir vers une table près des fenêtres. Je me laissai tomber sur la banquette et m’étirai doucement.


Ne m’est-il pas plus salutaire d’oublier une vie qui m’a rendu fou ?
Mais une fois oubliée, comment savoir pourquoi je suis devenu fou ?

Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: I wanna be drunk as i've never been
Jeu 10 Mai - 18:22

Nana savait qu’elle se comportait avec lui comme une gamine. Pourtant, d’ordinaire, elle n’était pas comme ça. Pourquoi fallait-il toujours qu’elle se montre méfiante et agressive vis-à-vis de son entourage. C’était peut-être pour cette raison qu’elle n’avait pas d’amis… ou qu’on ne voulait pas d’elle. Et quand il lui répondit, il confirma tout ce à quoi elle pensait juste avant. Elle ne le trouvait pas hautain ou excentrique. Non, juste qu’elle ne comprenait pas pourquoi soudainement il était là, à bavarder avec elle. Mais peut-être n’y avait-il rien de particulier, qu’il ne se servait pas d’elle et qu’encore une fois, elle se faisait des films.

Nana soupira et but une nouvelle gorgée. L’alcool ne la rendait pas bourrée mais lui permettait tout de même de sortir n’importe quoi. Quelle image avait-il d’elle maintenant ? Il allait partir et la laisser toute seule, si cela continuait dans cette direction. Il fallait qu’elle se rattrape mais elle ne savait pas tellement comment s’y prendre.
Elle releva la tête et elle le vit tendre le bras pour que le barman lui serve un autre verre. Lui aussi tenait bien l’alcool visiblement. Ils avaient alors au moins un point commun, compte tenu des circonstances. La jeune femme était elle-aussi venue pour décompresser. Mais elle ne s’était pas du tout attendue à avoir de la visite, surtout à cette heure-ci. Fallait croire qu’elle aurait dû prévoir ce genre de choses et ainsi elle aurait été peut-être plus aimable. A force de s’éloigner des autres, c’étaient eux qui finiraient par partir et la laisser. Nana ne voulait pas être seule et pourtant, son caractère la rendait impossible. Même si elle ne le faisait pas exprès. Ces derniers temps, elle s’était énervée pour un rien et avait cassé un vase, sous le coup de la colère. Et pourtant le lendemain, elle ne se rappelait même plus pourquoi elle avait commis un geste pareil. Elle ne comprenait pas tellement ce qu’il lui arrivait mais la présence de Ranmaru l’aiderait sûrement à oublier toute cette histoire. Enfin à condition qu’elle y mette du sien.

Nana avait eu elle-aussi la même intention malgré le fait que l’occasion était rare qu’elle croise du monde à cette heure-ci. Elle avait mal réagi elle devait l’avouer mais elle n’était pas tellement habituée à ce genre de contacts.
Elle vit son sourire et le jeune homme, devant ses yeux, prit le verre que lui avait apporté le barman et se leva en lui disant que si elle l’ennuyait, il pouvait aller s’asseoir sur une autre table et c’est ce qu’il fit devant les yeux éberlués de Nana. Et voilà ! Il était parti ! Tout ça à cause de son fichu caractère. Elle ne voulait pas en perdre encore un autre. Elle voulait discuter avec lui. Soudain, elle eut une idée. Elle emporta son verre avec elle et s’installa en face du jeune homme, le sourire aux lèvres.

- Dans ce cas, je pense qu’on devrait repartir à zéro ! Salut ! Moi c’est Shibuya Nana et je travaille en tant que maquilleuse à la Hellsing ! Enchantée de faire ta connaissance lança t-elle en lui tendant la main et sans cesser de sourire.

Voilà, la meilleure solution était de tout recommencer et cette fois-ci elle ne ferait pas la même erreur que la dernière fois. Elle laissa son regard vagabonder dans la salle et s’aperçut que deux autres employés avaient pris le ur place près du barman. Elle redéposa son regard sur le sien. Un regard profond et sincère.

- Tu viens souvent ici ? Enfin dans ce bar demanda Nana subitement curieuse. Il était vrai qu'elle ne le croisait pas souvent ici.

Elle avait pris les devants de la conversation et elle devait avouer qu’elle aimait ça. Elle fit signe à un serveur pour qu’il lui serve un autre verre en attendant la réponse du jeune homme « inconnu ».

Revenir en haut Aller en bas
 
Shibata Ranmaru
Devil † Walker

avatar


Emploi : Idole à la Hellsing Inc.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: I wanna be drunk as i've never been
Lun 14 Mai - 20:09

Je guettai l’instant où elle tomberait dans mon piège… enfin ‘piège’, je n’allais rien lui faire, je n’avais pas la tête à ça pour une fois, néanmoins c’était encore une humaine qui s’était laissée embobiner par mes paroles… parfois, c’était à peine si j’avais besoin de mon pouvoir d’influence sur les humains… 400 ans à vivre au Ciel puis en Enfer, ça donnait une certaine capacité à parler de façon à ce que les gens fassent ce qu’on veut… du moins, personnellement, j’étais assez fier de moi sur ce plan là.

Je relevai vaguement les yeux quand je la vis venir vers la table où j’étais, elle ne semblait même pas hésiter et elle s’installa sur la banquette en face de moi. Cette fois, elle souriait. Et ça paraissait être un véritable sourire, pas un simple sourire poli, pas un sourire ironique qui veut dire « dégage tu me soules ». Et elle était plus mignonne quand elle souriait comme ça. Je me redressai légèrement et croisai les jambes en posant mon verre sur la table, je ne la quittais pas des yeux, n’eut même pas le temps d’attendre car elle parla aussi que ses jolies petites fesses furent posées sur le coussin.

- Dans ce cas, je pense qu’on devrait repartir à zéro ! Salut ! Moi c’est Shibuya Nana et je travaille en tant que maquilleuse à la Hellsing ! Enchantée de faire ta connaissance !

Elle tendit sa petite mimine manucurée vers moi sans se départir de son ravissant sourire, je souris à mon tour, amusé par la tournure des évènements, je tendis la main aussi pour attraper ses doigts et les serrer doucement.

- De même, dis-je doucement, souriant toujours.

C’était probablement pour cette raison que la voix dans ma tête se taisait, cette fille arrivait réellement à me surprendre, et à m’amuser, pas méchamment pour une fois. Rares étaient les humains qui arrivaient vraiment à me surprendre… il faut dire que tous les humains étaient pareils, du moins pour la plupart… et au final, ils étaient presque blasant.
Après avoir inspecté la salle d’un œil critique, elle me regarda de nouveau, plus douce que lorsque nous étions installés au bar.

- Tu viens souvent ici ? Enfin dans ce bar ? demanda-t-elle.

J’allais répondre quand je la vis faire signe au serveur pour qu’il lui apporte un autre verre. Elle avait vraiment décidé de se souler apparemment…

- Non, je ne viens pas souvent dans ce bar, habituellement je rentre chez moi d’abord pour repartir en ville, mais ce soir j’avais envie de calme…

Et le calme, ici, primait sur tout. Il y avait tellement peu de monde à cette heure-ci qu’il y avait peu de chance que l’agitation me gêne. Et j’aimais bien la décoration qu’il y avait ici, c’était sobre et de bon goût… il faut aussi dire que le grand patron avait des goûts certains dans divers domaines… eh ouais, on a la classe, ou on l’a pas.
Je croisai les bras sur mes jambes, en regardant la jeune femme en face de moi. Soudain, je fis semblant de me rendre compte de quelque chose.

- Oh, mais je ne me suis pas présenté ! Quel impoli je suis ! Je m’appelle Shibata Ranmaru, je suis une des insupportables idoles de la Hellsing... mais je me soigne !

Je ris doucement, voilà, je me prenais à son jeu. Qu’est-ce que c’était que ça ? D’où c’était mon genre, hein ?
Le serveur revint et posa le verre de Nana sur la table, devant elle. Avec mon plus beau sourire, je demandai au jeune homme de nous apporter une bouteille de vin, et il repartit. J’attrapai mon verre de saké, auquel je n’avais pas encore touché, et le levai en direction de Nana.

- On trinque à notre « rencontre » mademoiselle ?

Je lui souris et penchai légèrement la tête sur le côté, pour me donner un air ‘mignon’ et avenant.


Ne m’est-il pas plus salutaire d’oublier une vie qui m’a rendu fou ?
Mais une fois oubliée, comment savoir pourquoi je suis devenu fou ?

Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: I wanna be drunk as i've never been
Ven 18 Mai - 11:50

Nana avait bien fait de changer complètement de comportement vis-à-vis de lui. Elle se sentait beaucoup plus sereine et détendue maintenant. Son sourire s’élargit lorsqu’il tendit la main en direction de la sienne et qu’il l’attrapa ses doigts pour les serrer doucement. Lui aussi souriait et Nana n’en fut plus que ravie. L’ancienne Nana d’il y a quelques minutes se serait mise en position défensive et aurait douté de son sourire. Est-ce qu’il sourit honnêtement ? Ou est-ce qu’il fait cela seulement pour s’amuser et l’utiliser à son profit. Non, elle s’en fichait maintenant et ne pensait plus qu’à s’amuser et se divertir.

La réponse du jeune homme vint ensuite suite à la question que lui avait posé Nana précédemment. Il fit savoir qu’il ne venait pas souvent ici mais qu’il était venu ici pour le calme. Elle acquiesça. C’était également pour les mêmes raisons qu’elle avait pointé le bout de son nez dans ce bar. D’ailleurs, en parlant de calme, il était vrai qu’il n’y avait presque pas grand monde et qu’on aurait pu entendre une mouche volée tellement la pièce était silencieuse. Il n’y avait pratiquement pas d’ambiance et cela déplaisait à la jeune fille. Elle allait devoir y remédier sérieusement.

Nana allait se lever lorsqu’elle le vit croiser les bras et la fixer. Elle en fit de même sans se délaisser de son sourire. A quoi pensait-il là, à l’instant même ? Il eut l’air surpris d’un coup et se rendit compte qu’il ne s’était pas présenté. Shibata Ranmaru il avait dit ? Elle aussi se prêtait au jeu et elle était contente de faire sa « connaissance ». Il lui avoua qu’il était un de ces insupportables idoles de la Hellsing et l’ancienne Nana, à ce moment-là se serait braquée et l’aurait fusillé du regard. Mais ce qu’il ajouta la fit rire. « Il se soignait ». Elle lui fit un clin d’œil.

Vint enfin le serveur qui lui déposa son verre. Elle arqua un sourcil lorsque Shibata San demanda une bouteille de vin à celui-ci. Puis contre toute attente, il prit son verre de saké et leva vers sa direction. Il lui demanda alors de trinquer à leur « rencontre » en penchant sa tête sur le côté. Elle rigola doucement et fit de même.

- A notre rencontre, monsieur s’exclama Nana en trinquant avec lui.

Il l’avait appelé « mademoiselle ». Bon au moins, il avait évité le terme « madame », c’était déjà ça. Quand elle trempa ses lèvres, elle se souvint d’un détail. Il l’avait fixé et avait eu l’air de réfléchir lorsqu’elle avait commandé un autre verre, quelques instants plus tôt. Il devait sûrement croire qu’elle était alcoolique or elle voulait se « saouler » pour une toute autre raison.

- Tu dois sûrement penser que je suis alcoolique avec tous les verres que j’ai pris commença-t-elle en détournant le regard. Elle attendit quelques instants puis elle reprit. Je ne sais pas combien de verres j’ai pris depuis le début de la soirée et j’essaye de résoudre un grand mystère qui me turlupine. J’ai l’air d’être saoul ou pas ?

Elle s’était retournée vers lui et lui adressait un sourire charmant. Oui vraiment, l’alcool était mystérieux pour elle. Jamais, elle n’avait été saoul et elle voulait découvrir où étaient ses limites. Bon maintenant, elle devait régler le problème de l’ambiance. Cette fois-ci elle se leva, s’excusa rapidement auprès de son interlocuteur et se dirigea vers le barman. Elle lui glissa quelques mots à l’oreille et il acquiesça de la tête. Quelques minutes plus tard, de la musique assez basse résonna dans tout le bar et Nana, satisfaite, rebroussa chemin. Elle se rassit à sa table et put remarquer que la bouteille de vin avait été déposée pendant son absence. Elle but rapidement son verre et s’en servit un nouveau. Le vin lui ferait peut-être sentir quelque chose après tout ?

- C’est mieux comme ça non ? Personnellement, c’est plus facile de s’amuser avec de la musique tu ne trouves pas ? Ça te donne pas envie d’aller danser lui lança-t-elle d’un air à la doux et taquin.
Revenir en haut Aller en bas
 
Shibata Ranmaru
Devil † Walker

avatar


Emploi : Idole à la Hellsing Inc.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: I wanna be drunk as i've never been
Dim 20 Mai - 19:00

Bon, finalement j’avais bien fait de la jouer boudeur et d’aller m’isoler à cette table, maintenant le jeune femme était moins difficile à supporter. Et elle pouvait vraiment être agréable quand elle ne prenait pas chaque mot comme de l’ironie ou une moquerie envers elle. De toute manière je n’avais rien contre elle, mais ma patience disparaissait très vite, alors autant qu’elle ait arrêté de vouloir s’énerver pour rien, car ça aurait fini par m’énerver aussi… et jamais rien de bon n’arrivais quand j’étais énervé.

Nana fut visiblement surprise que je demande une bouteille de vin, mais je préférais autant ne pas risquer de la voir boire plus d’alcool, le vin était plus doux… et c’était un alcool plus noble, je trouvais plus chic que nous partagions la même bouteille, c’était plus convivial… et puis, j’étais un gentleman, non ? Je devais l’inviter, même si au départ nous n’étions pas venus ensemble.

Je l’entendis échapper un petit rire doux et harmonieux, et elle leva à son tour son verre pour le faire tinter contre le mien.

- A notre rencontre, monsieur ! s’exclama-t-elle.

Je souris et avalai mon verre de saké avant de le reposer sur la table, et je regardai discrètement la jeune femme boire pensivement son verre.
La soirée s’annonçait maintenant plus douce et calme, et surtout sans prise de tête… c’était pour ça que j’étais venu, non ? Pas pour me prendre la tête avec une humaine qui ne savait pas faire la différence entre quelqu’un qui lui accordait de l’importance pour se moquer d’elle, et quelqu’un qui voulait juste passer du temps avec elle parce qu’il l’appréciait… non, je n’étais véritable dans aucun des deux cas, mais elle devait continuer à croire que je l’appréciais… bon je ne la méprisais pas non plus, c’était une humaine avec qui je travaillais et que je ne devais pas toucher, donc mieux valait ne pas développer d’antipathie. … et ça n’avait rien à voir avec le fait que lorsque j’étais près d’elle, la voix se taisait…

Soudainement, Nana reprit la parole, me sortant de mes pensées à son égard.

- Tu dois sûrement penser que je suis alcoolique avec tous les verres que j’ai pris, commença-t-elle en détournant le regard. Je ne sais pas combien de verres j’ai pris depuis le début de la soirée et j’essaye de résoudre un grand mystère qui me turlupine. J’ai l’air d’être saoule ou pas ?

Je haussai les sourcils, essayant tant bien que mal d’assimiler les paroles de la jeune femme. Je dois avouer qu’elle me surprenait, et que c’était bien la première fois qu’une humaine me sortait une phrase pareille…
L’alcool ? Un mystère ?… elle était pourtant normalement plus apte que moi à savoir ce que l’alcool pouvait faire… sauf qu’évidemment, elle ne le savait pas. Je me mis à rire. J’avais, heureusement, assez d’expérience derrière moi pour avoir vu des centaines d’humains en proie aux effets de l’alcool. Il y avait toutes sortes de réaction, l’euphorie, la tristesse, et la violence entre autres… inutile de dire que je savais tire partie de chacune d’elle sans aucun problème.

Je me demandais cependant pourquoi Nana croyait que je la pensais alcoolique. Je n’étais pas son père, si elle voulait boire au point de faire un coma éthylique ça ne me regardait pas vraiment… et le barman interviendrait sans doute avant moi.

Avant que je puisse lui répondre, elle se leva en s’excusant et partit vers le bar. Je la suivis du regard pour observer sa démarche, non, elle n’avait pas vraiment l’air ivre.
Je me calai de nouveau contre le dossier de la banquette en attendant que Nana, ou le serveur, ne revienne. Et c’est lui qui se ramena le premier, avec ma bouteille de vin en prime. Il la déposa sur la table et servis deux verres en m’adressant un charmant sourire que je ne pus que lui rendre, évidemment.
Mais mon attention fut rapidement attirée par la musique qui se commençait à résonner dans la salle. Je vis alors Nana revenir, tout sourire. Elle se réinstalla en face de moi et je la regardai caler son verre de vin avant de s’en servir un second. Si elle n’était pas ivre, elle cherchait probablement à l’être.

- C’est mieux comme ça, non ? Personnellement, c’est plus facile de s’amuser avec de la musique tu ne trouves pas ? Ça te donne pas envie d’aller danser ?

Je souris et hochai la tête. S’il y avait bien un endroit où je ne pensais pas danser, c’était au bar de l’agence, surtout quand il n’y avait personne… mais je n’avais pas l’intention de jouer les rabat-joie.

- T’es plutôt amusante quand tu essayes de te mettre mal, lançai-je en désignant le verre de vin. Mais je ne suis pas sûr que le vin te fasse plus d’effet que le whisky.

Mon sourire s’agrandit et je portai mon verre à mes lèvres pour en boire quelques gorgées. C’était quand même beaucoup moins fort que le whisky, et que le saké aussi d’ailleurs, mais personnellement, ça ne changeait absolument rien pour moi. Cependant il valait mieux que je fasse semblant d’avoir l’air raisonnable.

- Tu ne devrais peut-être pas chercher à trouver tes limites, tu pourrais le regretter demain matin à ton réveil. Et la journée te semblerait encore bien plus longue.

Supporter les pétasses qui travaillaient ici en étant sobre était déjà une épreuve, mais devoir les supporter en encaissant, de surcroît, une bonne gueule de bois, je n’étais pas certain que ce soit le plus judicieux… leurs cris perçants après tout et n’importe quoi finirait par achever les nerfs de cette pauvre Nana.
Enfin, pourquoi je lui disais ça ? Je m’étais pourtant accordé avec moi-même sur le fait que ce n’était pas mes affaires… cela dit, elle m’avait demandé mon avis, non ?


Ne m’est-il pas plus salutaire d’oublier une vie qui m’a rendu fou ?
Mais une fois oubliée, comment savoir pourquoi je suis devenu fou ?

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: I wanna be drunk as i've never been

Revenir en haut Aller en bas
 
 

I wanna be drunk as i've never been

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.H.I.N.J.U.K.U :: Hellsing Inc. :: Bar-