† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 I don't want to meet you again Chul Hei !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: I don't want to meet you again Chul Hei !
Sam 17 Mar - 22:18

FT
Kim Chul Hei FT Mizuko Chyo
12/04/10



Tokyo... Sa ville natale. Elle était revenue que pour une seule et unique raison : retrouver le meutrier de sa mère biologique. Depuis qu'elle s'est installée là-bas, elle n'avait pas trop eu encore le temps de commencer à chercher. En effet, elle avait fait beaucoup de rencontres à la fois amicales et antipathiques.
C'était donc la première idée qui lui était venue ce matin-même après son footing quotidien. Elle avait envie d'avancer dans ses recherches et quoi de mieux que la bibliothèque comme lieu pour pouvoir les faire ? De plus, ses rêves revenaient sans cesse et le fait de ne pas pouvoir voir Son visage l'angoissait. A quoi devait-elle s'attendre ? Pourquoi lui cachait-on ce qu'elle cherchait depuis maintenant trois années. Il fallait qu'elle sache. Et elle ne voulait qu'une chose : se venger. Elle voulait le torturer , lui faire subir tout ce qu'elle avait subit, toutes les douleurs et souffrances qu'elle avait endurées.

Après avoir pris une bonne douche chaude, elle se vêtie donc d'un seul jean et pull à rayures et s'en alla. Direction la bibliothèque. Elle avait beaucoup de chance du fait que son dortoir se situait juste au- dessus de l'endroit. Elle franchit le couloir et descendit les escaliers pour s'aventurer à l'intérieur de la bibliothèque. Et à sa grande surprise, elle ne vit practiquement pas un chat. Elle regarda sa montre , une vieille manie qu'elle avait prise depuis toute petite : fixer sans arrêt son petit bijou qui ne quittait jamais son poignet gauche. 11h30. Pas beaucoup d'étudiants n'avaient cours normalement et il n'était pas encore l'heure de manger même si elle sentait son ventre gargouillait. Tant mieux finalement ! Elle avait tout cet espace pour elle. Elle dépassa le comptoir où était occupée la bibliothécaire à ranger des livres et slalomma entre les différentes étagères. Elle ne savait pas vraiment par où commencer et cela l'énervait de perdre de précieuses minutes sans savoir où chercher surtout que la bibliothécaire n'avait pas l'air de vouloir venir l'aider. Elle soupira et s'ébouriffa ses cheveux qu'elle avait laissé tombé en cascade sur son dos. Elle scruta les environs et fut attiré par un gros manuscrit en reliure noir. Elle le prit et souffla dessus pour y enlever la poussière. "La parapsychologie". Interessant pensa t-elle. Si elle ne trouvait rien sur l'homme qu'elle cherchait, elle aurait au moins des informations sur son don. Enfin, elle l'espérait de tout coeur. Il ne lui restait plus qu'à trouver une place. Elle n'avait que l'embarras du choix après tout. Elle s'avança vers les nombreuses tables et eut un coup de coeur pour l'une d'elle qui se situait près d'un radiateur. Mais à sa grande surprise, elle remarqua qu'un blouson y avait été laissé sur la chaise. Elle regarda autour d'elle mais ne vit personne. Elle ne savait pas à qui il appartenait et elle s'en fichait éperdumént. Elle le souleva et le plaça juste à côté d'elle.

Elle déposa son sac et enleva son manteau. Elle s'attela enfin à sa lecture. Elle allait commencer à peine à parcourir les pages lorsqu'une personne derrière elle se racla la gorge , un peu trop fort à son gôut pour un simple mal de gorge. Elle poussa un soupir et referma le bouquin en prenant le soin d'y mettre un doigt qui ferait office de marque-page. Elle qui se croyait en paix et seule, venait de voir toutes ses chances s'envolaient. Elle releva la tête et se retourna.

- Qu'est ce que vous.... commença t-elle. Elle ne put achever sa phrase. Le jeune homme qui était en face d'elle, était la dernière personne qu'elle désirait croiser en ce moment. Elle ne l'avait rencontré que très récemment mais n'avait aucune envie de le revoir ou encore moins de lui parler. Elle se souvenait encore de qu'elle avait vu en le touchant, une chose impensable et inimaginable et c'était pour cela qu'elle voulait à tout prix se débarasser de son don. Elle ne voulait plus revoir ce qu'elle avait vu.

- Je peux vous aider demanda t-elle froidement pensant ainsi qu'il la laisserait tranquille. Mais il n'avait apparement aucune envie de partir. Elle voyait à travers ses yeux une certaine stupéfaction et elle remarquait bien qu'il la détaillait des pieds à la tête comme si ce qu'il voyait devant elle était impossible voir surnaturelle. Elle le fixait alors elle -aussi à son tour et à part la dernière fois dans le bus, elle était sure et certaine de n'avoir jamais vu ce type.


Dernière édition par Mizuko Chyo le Dim 18 Mar - 15:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Kim Chul Hei
Angel † Taboo

avatar


Emploi : musicien / danseur
Localisation : ici et là ~

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: I don't want to meet you again Chul Hei !
Dim 18 Mar - 15:27

Je n’avais rien à faire aujourd’hui, si ce n’est peut-être me rendre à la bibliothèque, endroit beaucoup plus calme pour effectuer mes recherches concernant cette demoiselle. J’espérais la revoir, car si ce n’est son nom que j’avais eu l’occasion d’entendre, je ne pouvais pas trouver grand-chose. Internet était un outil fantastique quand on en avait vraiment besoin, il m’a permis d’en savoir plus, mais pas ce qui pourrait être susceptible de m’intéresser.

De plus, comme par magie, l’historique a été vidé alors que j’avais pris grand soin de ne pas y toucher. J’imagine que quelqu’un essaie de me mettre des bâtons dans les roues, quant à savoir qui j’ai ma petite idée là-dessus. Cependant, je suis bien trop absorbée à régler cette affaire le plus rapidement qu’il me soit permis de le faire pour en toucher deux mots à ma chère et tendre justicière qui voit en cela une menace.

Bien que je lui ais promis fidélité jusqu’à ce que nous ne soyons plus, elle semble oublier que je suis un ange et que je tiens parole. Cette demoiselle m’intrigue et ce n’est pas une attirance comme celle éprouvée lors de ma première rencontre avec Miwa, non, c’était assez différent. Mais je doute qu’en lui expliquant que cette dernière ressemblait à mon ex-femme la rassure, mieux valait ne rien dire.

C’est donc après avoir gratté un peu sur les cordes de ma guitare que j’avais décidé de m’éclipser en douce de l’appartement pendant que Miwa ramenait nos enfants à l’école. Elle n’allait pas apprécier, mais si j’allais à la bibliothèque je doute que je puisse rencontrer cette jeune femme prénommée d’une étrange façon d’ailleurs : Chyo.

Au beau milieu d’une recherche, parcourant les rayons du doigt en essayant d’y aller le moins rapidement possible pour ne pas passer à côté d’un détail, aussi futile soit-il il trouvera toujours son utilité, je finis par sentir une présence que je reconnaissais, une présence qui pourtant ne me dit rien, mais me laissait cette vague impression que j’avais eue dans le bus. Instinctivement je me retournais pour aller voir qui était le détenteur de cette aura et je vis avec stupeur que mon blouson avait été déplacé.

Vêtu d’un simple haut à grand colle, assez moulant et d’un jean tout à fait banal, je me raclais la gorge, amusé, pour toucher deux mots à la petite ingénue. Ce n’était pas méchant, mais la politesse était de mise et j’allais la lui apprendre avec le plus de douceur possible, il n’est absolument pas dans l’intérêt d’un ange de se faire des ennemis ou pires encore, de se faire détester par un humain. Quand elle se retourna... je restais de marbre, surpris... presque à ouvrir la bouche tellement j’étais... surpris ! Elle me réveilla de mon silence et de ma position statue en me demandant si elle pouvait m’aider. Oui ! C’était certain, mais comment le lui dire ? Je n’étais même pas certain qu’elle sache faire la différence entre un ange un humain ou un démon... et encore, je doute qu’elle connaisse l’existence d’autres races, tout simplement.

Je m’asseyais sagement, espérant ne pas lui faire peur, j’avais cet air crédule qui me caractérisait souvent, mais que les gens prenaient pour une couverture, pourtant... je n’ai jamais caché qui j’étais, si ce n’est ce que je suis vraiment, une entité surnaturelle... mais à part cela, je n’ai pas vraiment de secret.

« Je... nous nous sommes déjà vus il me semble, veuillez m’excusez, je n’ai pas eu l’occasion de me présenter. Je m’appelle Kim Chul Hei. »

Je me massais la nuque, pour une fois nerveux, à la fois excité à l’idée de pouvoir faire la connaissance de cette demoiselle et découvrir le pot aux roses et extrêmement anxieux à celle de risquer de l’effrayer. Je jugeais bon de l’avertir, en toute honnêteté qu’elle lui ressemblait, sans lui donner les détails cependant.

« Je suis désolé si je vous parais étrange, à vrai dire j’ai été surpris. Vous ressemblez à une personne que j’ai connu et... qui n’est plus... »

J’espérais qu’elle comprenne, je ne demandais pas à ce qu’elle s’apitoie sur mon sort et mon sourire des plus stupides je dois dire, mais sincère devait lui prouver que je disais vrai, du moins c’est ce que j’espérais. Miwa allait surement me faire passer un interrogatoire en rentrant... dure, dure, la vie d’ange !


Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: I don't want to meet you again Chul Hei !
Dim 18 Mar - 16:31

Chyo fulminai à l’intérieur d’elle-même. Il ne la laisserait donc pas tranquille ? Après lui avoir parlé aussi froidement, elle aurait pensé qu’il comprendrait le sous-entendu à savoir qu'il ne valait mieux pas la déranger et pourtant il s’était assis devant elle, comme s'il ne s’en était pas préoccupé. Bon certes, elle voulait qu’il sen aille mais elle avait tout de même envie de rester polie. Elle releva donc la tête et fut étonné de constater à un quel point il était beau la. Aucune trace d’imperfection sur son visage qui affichait une certaine sagesse et sérénité. Lorsqu’ils s’étaient bousculés et qu’elle avait vu ses images, elle n’avait pas pris le temps de le regarder, trop effrayée par ce qu’elle avait pu voir. Mais maintenant qu’il était en face d’elle, elle pouvait le détailler à sa guise.
Le jeune homme l’interrompit dans ses pensées lorsqu’il se présenta.

- Je…nous nous sommes déjà vus, il me semble, veuillez m’excusez, je n’ai pas eu l’occasion de me présenter. Je m’appelle Kim Chul Hei.

Kim Chul Hei ? Jamais entendu parler pensa t-elle. Elle haussa un sourcil. Ce n’était pas un nom typiquement japonais ça elle en était certaine. Elle allait lui poser la question lorsqu’un détail la frappa. Il s’était présenté certes mais il ne lui avait pas demandé comment elle , elle s’appelait ! Etrange se dit-elle. Il n’y avait donc que deux solutions à ce problème –là.

- Vous vous êtes présenté mais vous ne m’avez pas demandé le mien ! Dois-je en conclure que vous le saviez déjà ? Et si oui, comment l’avez-vous eu ? Aucun de mes amis ne m’a parlé de vous donc ce ne sont pas eux qui vous ont divulgué l’information. J’en déduis donc que vous avez fait des recherches sur moi, je me trompe ?

Si tout cela était vrai, alors la question était : Pourquoi l’avoir rechercher ?C’était mauvais signe pour elle. Un parfait inconnu qui en savait long sur vous n’était pas franchement une sacré chance. Elle se recula discrètement, commençant sérieusement à prendre peur. Qui était ce Chul Hei ? Qu’est-ce qu’il lui voulait bon sang ? Elle avait envie de partir, de s’éloigner de lui le plus loin possible. Et pourtant, en y regardant de plus près, elle s’apercevait qu’il ne donnait pas l’impression de lui vouloir du mal. Non il avait l’air plus curieux et en même temps angoissé. Cela se confirma lorsqu’il massa sa nuque, montrant bien ainsi sa nervosité. Elle sourit malgré elle. Elle s’aperçut que les battements affolés de son cœur, en pensant avoir affaire à un pervers, venaient de ralentir pour redevenir stable. Cela ne voulait pas forcément dire qu’elle se sentait en sécurité mais plutôt qu’elle se sentait de plus en plus à l’aise par sa présence. Il dégageait une étonnante impression de gentillesse et de sincérité. Elle allait même poursuivre la conversation quand soudainement il la devança.

- Je suis désolé si je vous parais étrange, à vrai dire j’ai été surpris. Vous ressemblez à une personne que j’ai connu et … qui n’est plus…

Chyo déglutit en entendant cela. Ainsi elle avait donc vu une femme décédée. Lui aussi avait remarqué cette ressemblance invraisemblable. Chyo était dans une impasse. Comment lui dire qu’elle savait de quoi il parlait vu qu’elle l’avait elle-même vu en le touchant accidentellement sans forcément parler de son don ? Après tout, il la prendrait sûrement pour une folle. Il avait l’air tellement normal et naturel. Elle savait que si elle lui parlait de ce qu’elle avait vu, il prendrait peur et s’enfuirait en lui montrant du doigt. En pensant à cela, elle se rappela un autre détail. Ses yeux particuliers qu’elle avait. Elle ne se souvenait plus si la femme qu’elle avait vu avait les mêmes ? Parce que si c’était le cas, alors Chul Hei lui serait d’une grande aide. Elle réfléchissait mais ne voyait pas comment aborder le sujet sans qu’il se pose trop de questions. Elle le fixa et voyait qu’il attendait une réponse de sa part. Fallait-il qu’elle mente ou qu’elle lui dise la vérité ? Elle n’en savait trop rien et à force de réfléchir, elle commençait sérieusement à avoir mal au crâne. Elle se décida finalement pour la première option. Elle ne le connaissait pas, mieux vallait donc garder ses distances.

- Ah c’est la première fois qu’on me le dit mentis-je. Enfin ce n’était qu’un semi-mensonge puisque personne n’avait pu le lui dire vu que c’était elle-même qui l’avait vu de ses propres yeux. Et à qui dois-je cette ressemblance ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Kim Chul Hei
Angel † Taboo

avatar


Emploi : musicien / danseur
Localisation : ici et là ~

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: I don't want to meet you again Chul Hei !
Dim 18 Mar - 23:18

Visiblement je faisais mauvaise impression ou du moins je devais surement lui paraître étrange et mieux valait que j’éclaircisse les choses au plus tôt avant qu’elle ne se méprenne à mon sujet. Elle avait rétorqué que je devais connaître son nom car je ne l’avais pas demandé et ce n’était pas faux, je le connaissais. Je lui souris en me mordant la lèvre, légèrement embarrassée. Plus je fréquentais d’humain et plus je leur ressemblais, ça n’était pas plus mal... mais il allait falloir que je corrige ça, qui pourrait être pris pour un défaut ou simplement de quoi me suspecter chez mes semblables.

« En effet, j’ai entendu votre nom lorsque vous êtes sorti du bus et je ne vous cacherais pas que j’espérais vous retrouver, mais pas de si tôt ! Ne croyez pas que je vous suis, d’ailleurs mes recherches ne concernent que votre arbre généalogique, rien de plus ! Est-ce que... cela vous dérange ? »

Bien sûr, je ne comptais pas arrêter mes recherches, si elle refusait je devrais lui faire comprendre qu’il m’est presque vital de savoir si oui ou non elle possède un lien quelconque avec moi ou avec les proches de mon ancienne vie. Je ne pouvais évidemment pas lui parler de ma condition d’ange... et qui plus est de ce que j’avais vécu, si ce n’est lui parler comme... d’une femme décédée tout simplement. Mais plus je lui parlais et plus elle semblait étrange. Je crus bon de lui dire sa ressemblance avec cette « connaissance » et elle me demanda des précisions tout en me disant que c’était la première fois que l’on le lui disait, j’en souris à mon tour.

« À vrai dire il s’agissait de ma femme... et vous lui ressemblez en tous points... même taille, même chevelure brune, même sourire. Il n’y a qu’un seul détail, c’était ma fille qui avait ces yeux-là. »

La première fois dans le bus, je n’avais pas pris le temps d’observer ses yeux en détail et de me rappeler la couleur de ces derniers. À bien y réfléchir, ça ne m’étonnerait pas qu’elle soit issue d’une longue lignée de Kim... sans véritablement le savoir, mais je voulais en avoir le coeur net et si c’était bel et bien le cas, essayer d’en savoir plus sur ses parents... et grands-parents. J’imagine que je ne pourrais jamais les voir... cela constituerait un énorme risque que je ne dois pas prendre, sous aucun prétexte, aussi, important soit-il pour ma vie sentimentale.

J’aurais tellement voulu lui en dire plus... mais comment le pouvais-je ? J’étais assez mitigé... elle allait surement me prendre pour un fou et l’effrayer n’était franchement pas la meilleure solution si je voulais poursuivre mes recherches et surtout, si je voulais en savoir plus. En tous les cas, elle savait à présent que sa vie privée ne m’intéressait pas plus que cela pour l’instant et que le but de tout cela n’était pas de me rapprocher d’elle, mais de l’idée que ma femme puisse avoir un lien avec elle. Si elle avait été un démon, je l’aurais senti... et puisqu’elle n’est pas un ange non plus, il n’y a pas de doute, ce n’est pas elle... mais tout de même... jusqu’à avoir ses expressions...

« C’est assez troublant, je suis désolé de vous embarrasser avec ça, je ne voulais pas non plus vous faire peur. Ne vous inquiétez pas je ne vous embêterais pas. »

Je lui offris un maigre sourire, observant le livre qu’elle avait pris, avec étonnement, mais je n’en fis rien savoir, pas même dans mes expressions, préférant retourner sagement à mon registre des naissances, une chance que je sois patient et méticuleux ! Cela dit, j’étais bien plus intéressé par le livre qu’elle tenait entre ses mains que par mon registre pour l’instant... il y avait beaucoup plus de personnes possédants des dons ces derniers temps avec la venus d’anges et démons sur terres que lorsque je suis descendu pour la toute première fois et je me demandais souvent qui en avaient et qui n’en avaient pas... peut-être que mon imagination me jouait des tours, après tout, ce devait être cela, sinon j’imagine qu’elle ne serait pas assise tranquillement, mais qu’elle aurait consulté un psy... ce que Miwa avait fait.

J’eus un petit sourire à cette pensée, vraiment... croire qu’elle était anormale, que je l’aurais quitté pour si peu... et même si elle l’avait été, était-ce une raison ? Non, évidemment, j’aurais commis un crime, car pour moi pire que la mort il y a... chacun créé son propre enfer... fort heureusement, j’étais sorti du mien, en trouverais-je un autre sans le vouloir ? Peut-être.


Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: I don't want to meet you again Chul Hei !
Ven 23 Mar - 22:29

En lui demandant cela, Chyo avait prémédité sa réaction et elle avait eu raison ! Elle l’avait vu se mordre les lèvres, montrant bien ici son embarras. Non pas qu’elle y prenait du plaisir, loin de là, mais cela l’a rassurait de savoir qu’elle n’était pas la seule à être confuse. Il ne s’attendait donc pas à ce qu’elle lui pose ce genre de questions. Bien. Tant mieux pour elle après tout vu qu’à part son nom, elle ne connaissait pas cet individu qui se trouvait devant elle. La conversation prenait une tournure étrange et pour une quelconque raison, Chyo sentit que lui savait quelque chose à propos d’elle qu’elle ignorait. Mais quoi ? Elle fut tirée de ses pensées en entendant Chul Hei répondre.

- En effet, j’ai entendu votre nom lorsque vous êtes sorti du bus et je ne vous cacherais pas que j’espérais vous retrouver, mais pas de si tôt ! Ne croyez pas que je vous suis, d’ailleurs mes recherches ne concernent que votre arbre généalogique, rien de plus ! Est-ce que…cela vous dérange ?

En entendant ces propos, la jeune femme devint livide. Elle avait eu raison. Il avait bien fait des recherches sur elle. Mais ce n’était pas cela qui l’avait choqué. Non, le plus important était les deux mots qu’il avait prononcé « Arbre Généalogique ». Il l’avait annoncé comme si ce n’était pas la fin du monde mais pour elle, tout cela prenait une autre tournure. Comment l’avait-il eu alors que la mairie lui avait interdit l’accès à ces documents classés apparemment confidentiels. Cet homme l’intriguait de plus en plus. Il tenait entre ces mains ce qu’elle recherchait depuis pas mal de temps maintenant. La chance lui souriait enfin. Elle sourit et se redressa.

- Non cela ne me dérange pas au contraire…. Elle avait préférée taire la raison. Après tout, mieux valait pour elle qu’elle garde secret ces ambitions. Elle ne savait pas encore très bien à qui elle avait à faire. Et vous a-t-il apporté quelque chose, mon arbre généalogique ? Vous l’avez sur vous ?

Ce serait vraiment une sacrée chance pour la jeune fille s’il l’avait là maintenant ! Elle pourrait ainsi découvrir qui étaient ses grands-parents, ses frères et sœurs et son père qu’elle n’avait toujours pas connu. Elle dut faire un grand effort pour se calmer et cacher son impatience et sa curiosité piquée à vif. Elle dut se ressaisir très vite car il enchaîna en lui donnant les détails sur sa ressemblance avec sa femme décédée. Elle n’avait pourtant retenu qu’une chose dans ce qu’il venait à l’instant de dire. « C’était ma fille qui avait ces yeux-là ». Au début, elle n’avait pas compris là où il voulait en venir. Puis soudain, un déclic se fit. Ses yeux… Les yeux de Chyo étaient les mêmes que la fille de Chul Hei ? Attendez ! Il avait dit « fille » ? Elle le regarda une nouvelle fois et fut frappé par sa jeunesse. Il n’avait pas pourtant l’air d’être un père. Cela devenait de plus en plus étrange. Quel lien avait-elle avec sa soi disant fille ? Est-ce qu’elle la connaissait ? Elle avait beaucoup de choses à demander et tout se bousculait dans sa tête.

- Pardonnez-moi si je vous parais indiscrète mais n’êtes –vous pas trop jeune pour être… père ? Et quel lien ai-je avec votre fille. Elle s’app…

Chyo s’interrompit brusquement. Elle venait de repenser à un autre détail. « C’était… C’était… » Il avait prononcé cette phrase au passé. Cela voulait donc dire que sa fille aussi était … morte ? Chyo ne comprenait plus rien. Elle l’observa et ne vit aucune trace de tristesse ou de nostalgie dans son regard. Non cela ne pouvait donc pas être sa ! Mais elle devait pourtant vérifier.

-Excusez-moi mais vous aviez bien dit « C’était » ? Cela veut donc dire que votre fille est décédée ? Et comment s’appelait-elle ?


Elle ne voulait pas se mêler de ce qu’il ne la regardait pas. En même temps, si cette fameuse jeune fille avait un quelconque lien avec Chyo, elle était en droit de le savoir. En lui posant toutes ces questions, elle ne s’était même pas rendue compte qu’il lui avait fait remarqué qu’il ne voulait pas lui faire peur et qu’il ne l’embêterait pas. Elle ne s’en préoccupait même pas. Tout ce qu’elle voulait, c’était des réponses à ces questions. Et c’est à ce moment-là, qu’elle s’aperçut qu’il regardait en coin son bouquin avec stupéfaction et curiosité. S’intéressait-il lui aussi à la parapsychologie ? Etait –il lui aussi spécial ? Ou savait-il quelque chose en rapport avec son don maléfique ? Décidément, cet homme le surprenait de minute en minute. Elle lui afficha un grand sourire et indiqua de son index droit son bouquin.

- Vous y connaissez quelque chose en parapsychologie ?

Revenir en haut Aller en bas
 
Kim Chul Hei
Angel † Taboo

avatar


Emploi : musicien / danseur
Localisation : ici et là ~

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: I don't want to meet you again Chul Hei !
Sam 24 Mar - 23:29

Lorsque j’avais parlé d’arbre généalogique, son visage avait changé, elle semblait un peu plus intéressée, ou... je ne sais quoi, entre la peur et la surprise surement, mais j’essayais de la rassurer en lui disant que rien d’autre ne m’intéressait. Je sens que d’ici peu j’allais lui devoir des explications... sur le fait qu’elle me paraisse si familière au point que je veuille faire des recherches sur sa personne, c’était étrange et pour moi tellement normal que je ne m’en étais pas soucié, et d’ailleurs je parlais comme un humain... et comme un humain, je faisais des erreurs.

« Ah... non, je n’ai pas réussi à avoir ces informations, j’essaye dans les registres de la bibliothèque, c’est la troisième qui propose des registres, j’imagine que votre nom doit bien figurer sur l’un d’entre eux... j’espère... »

J’étais à mon tour intrigué, est-ce qu’elle était intéressée par son passé elle aussi ? Elle n’avait pas l’air de le fuir, bien au contraire, et je me demandais si elle connaissait jusqu’à ses parents mêmes... j’espère pour cette jeune demoiselle que c’était le cas et qu’elle était juste curieuse. Il était légitime qu’elle veuille en savoir plus, mais... j’étais assez perplexe qu’elle me laisse faire ces recherches... enfin, ça me permettrait d’avancer sans obstacle au moins, je n’allais pas m’en plaindre.

Lorsque j’avais parlé de ma fille, elle semblait choquée et... je devais bien l’avouer, c’était tout à fait normal, elle comprenait sans doute que j’avais été surpris de voir ces yeux et cette frappante ressemblance. Et elle était perspicace, car ses questions étaient d’autant plus précises et pertinentes que je n’aurais pas pu mieux enquêter... j’avais à faire à une détective ou quelque chose dans le genre ? Elle n’en avait pas l’air pourtant. Cela dit, j’avais fait la bêtise de parler un peu trop de mon ancienne famille et je ne voulais pas lui révéler dans un lieu public qui plus est qui j’étais, j’allais devoir ruser...

« Disons que nous l’avions eu jeune... et elle est également... morte, je suis le seul survivant de l’accident... »

C’était mal de mentir et je m’en sentais incapable, j’usais de mes capacités, de celles dont je ne me servais jamais. Mes yeux exprimaient toujours ma maladresse et mon malaise, mais... pas de la tristesse non, et si elle me demandait comment je pouvais ne pas être affecté je répondrais simplement que j’ai eu le temps de me lamenter et que ce n’est pas ce que ma famille aurait souhaité, je le conçois d’ailleurs... je suis presque certain qu’elles n’auraient pas voulu ça.

« Elle s’appelait Na Yung. »

Je ne sais pas en quoi est-ce que son prénom pourrait lui dire quelque chose, mais sait-on jamais, il y avait peut-être un lien, qu’elle avait pressenti tout comme moi ? Quelque chose qui nous liait ? Je voulais en avoir le coeur net, mais était-ce seulement possible... les chances que l’on puisse obtenir plus d’information sur nos proches étaient infimes étant donné qu’elle ne semblait pas connaitre les siens...

Le livre que j’avais regardé du coin de l’oeil entre ses mains l’avait fait tilter. Elle me demanda si je m’y connaissais et je tirais presque la grimace en lui disant que mes connaissances étaient limitées, bien que je puisse prétendre en savoir un peu plus que la normale.

« Hm... je peux peut-être aider... ça dépend du phénomène, j’imagine... »

J’espérais qu’elle ne me suspectait pas trop, j’étais assez étrange et pourtant j’agissais comme n’importe qui l’aurait fait. Enfin, n’importe qui d’assez idiot pour tomber dans les pièges d’une demoiselle alors que j’ai près de 83 ans... il fallait vraiment le faire... j’avais honte ! Je devrais peut-être refaire un stage chez les anges... et demander conseil à Sakuya Toya sur ce comportement changeant que j’ai ces derniers temps, je suis sûr qu’il ne va pas apprécier... et qu’à la fois il saura me prêter main forte, du moins je l’espère...


Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: I don't want to meet you again Chul Hei !
Sam 7 Avr - 12:43

Chyo ne savait pas quoi penser de lui. Elle était à la fois attirée et méfiante vis-à vis de lui. Rien ne montrait dans son regard ou dans ses gestes qu’il voulait d’elle pour une quelqu’onc raison. En continuant à bavarder avec lui au lieu de s’enfuir comme elle l’avait prévu au tout début, elle avait décidé de placer sa confiance en lui. Etait-elle devenue folle ? Elle n’en savait rien. Et puis même s'il se servait d’elle, elle en faisait autant vis-à vis de lui. Après tout, il était pour l’instant le seul qui pouvait lui apporter ses précieuses informations à commencer par ses origines.

Elle fut néanmoins très déçue lorsqu’ il lui avoua qu’il n’avait pas ce qu’elle recherchait. Toute sa bonne humeur s’envola d’un seul coup. Il détenait pourtant certains registres qui contenaient apparemment des informations sur elle. L’avait-il lu ? Si oui, elle aurait juste à le toucher sans qu’il ne s’en aperçoive et elle pourrait ainsi découvrir ce qu’il aurait trouvé sur elle. Elle n’aurait ainsi pas besoin de lui poser des tonnes de questions et ne perdrait pas inutilement du temps.

Elle se pencha vers le jeune homme et affichai un grand sourire. Même si elle ne le connaissait pas, il était dans la nature de Chyo de sourire tout le temps et de montrer qu’elle était quelqu’un de bien. Elle n’était pourtant véritablement elle-même qu’en présence de Mana. Une grande nostalgie l'envahit lorsqu'elle repensa à son amie.

- Avez-vous eu le temps de les lire et de les consulter ? Vous avez appris quelque chose sur moi Chul… Hei ? demanda t-elle le plus innocemment possible.

Elle se figea de stupeur quand une pensée lui traversa l’esprit. Et s’il pouvait lire dans ses pensées ? Qu’est-ce qu’elle pourrait bien faire ? Si oui, alors il serait tout sur elle non ? En voyant qu’il la dévisageait soucieux ou curieux elle ne saurait le dire, elle se rassura et soupira. Non il ne pouvait pas lire en elle. C’était impensable sinon il ne s’attarderait pas avec elle aussi longtemps. En pensant à cela, elle eut le réflexe qu’elle avait depuis toute petite et consulta sa montre. 12 h ! Il était l’heure d’aller manger et comme pour répondre à ça, son estomac grogna pour lui faire rappeler ses devoirs envers lui. Gênée, elle plaqua ses deux mains sur son ventre et intima à celui-ci de se taire. Elle releva la tête et sentit qu’elle rougissait. A son grand étonnement, Chul Hei affichait un visage amusé et elle sourit. Elle allait faire comme si de rien n’était. C’était mieux ainsi.
Elle dût néanmoins revenir au sujet de conversation lorsque son interlocuteur lui répondit.

- Disons que nous l’avions eu jeune… et elle est également…morte, je suis le seul survivant de l’accident…

En entendant les mots « morte » et « accident », le visage de la jeune fille s’adoucit. Elle compatissait pour lui vu qu’elle-même avait croisé le chemin de la Mort. Elle fut soudainement intéressée lorsqu’ii lui apprit que sa fille décédée s’appelait Na Yung. Ce nom ne lui disait rien. De toute façon, cela ne lui servait à rien de chercher dans sa mémoire vu qu’elle ne savait même pas qui était son propre père.
En réponse à cela, elle mit sa main sur la sienne sans vraiment se rendre compte de ce qu’elle faisait.

- Oh… Je suis vraiment dés….

Elle s’arrêta net du fait qu’une sensation familière l’envahit. Elle baissa les yeux et se rendit enfin compte de sa bêtise. Et merde maugréa t-elle ! Elle voulait le faire après pas maintenant ! Elle grimaça et ses yeux devinrent noirs, enlevant toute trace de pupille et d’iris. Elle baissa les yeux en espérant qu’il ne s’en apercevrait pas ; Elle avait chaud et elle vit des images défilés. Elle voyait un homme. Il pleurait. Puis elle revit le visage de sa femme décédée, celle à qui elle ressemblait fortement et elle ne put s’empêcher de frissonner en avouant que c’était terrifiant cette ressemblance. Tout d’un coup, elle entendit des coups de feu et les visions changèrent en quelques secondes. Elle voyait un homme se faire tuer par d’autres et elle vit les visages de sa femme et de sa fille qui criaient et pleuraient. Elle tendit la main pour voir le visage de l’homme à terre et quand elle le retourna, elle cria , surprise et terrifiée. Elle revint à la réalité aussi rapidement qu’elle était plongée dans ses visions et ses yeux reprirent une couleur normale. Chul Hei était toujours en face d’elle mais il avait retiré sa main et il était visiblement embarrassé et stressé. Avait-il vu sa transformation ? Elle espérait que la réponse soit négative. Il fallait qu’elle s’excuse pour ce geste mal placé.

- Oh je suis vraiment désolée ! Je ne sais pas ce qui m’a pris !

Elle était sincère. Elle s’en voulait terriblement. Puis les images de ses visions lui revinrent en tête et son visage se ferma. Elle l’avait vu ! Lui… lui qui se tenait devant lui se faire tuer ! Comment est-ce possible ? Il lui avait donc menti !
Elle le regarda droit dans les yeux et elle se fit menaçante.

- Arrêtez… Arrêtez de me mentir… Il n’y a pas eu d’accident et vous le savez très bien. Vous savez des choses sur moi, il est donc normal que j’en sache autant sur vous !

Quand elle remarqua qu’elle avait pris un ton dur et sévère, elle se ravisa. Qu’est-ce qu’il lui prenait enfin ? Elle avait en face d’elle un homme très canon et elle le menaçait !
Elle tourna la tête. Elle devait s’excuser là et maintenant mais aucun mot ne voulait sortir. Elle avait honte mais tout ce qu’elle voyait à travers ses visions reflétaient la vérité. Elle avait donc vu un bout du passé du jeune homme. Alors qu’elle se lamentait encore plus, elle fut surprise lorsqu’il lui adressa la parole concernant le bouquin qu’elle tenait dans la main.

-Hm… Je peux peut-être aider…ça dépend du phénomène, j’imagine…

Elle avait bien entendu ? Il pouvait l’aider ! Si cela n’était pas de la chance. Pourtant, elle ne voulait pas révéler ce qu’elle était capable de faire. Elle savait qu’il aurait sûrement peur d’elle. Non, elle voulait tourner cette conversation à son avantage.

- Si je vous dis phénomène paranormale vous vous y connaissez ? Genre un gars qui est mort et qui pourtant est encore de ce monde, vous en avez entendu parler ?


Elle ne savait pas s’il s’en était rendu compte, mais elle parlait de lui et de sa vision. Elle voulait absolument savoir le fin fond de l’histoire et ce Chul Hei était plus bizarre qu’elle ne l’était.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kim Chul Hei
Angel † Taboo

avatar


Emploi : musicien / danseur
Localisation : ici et là ~

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: I don't want to meet you again Chul Hei !
Jeu 12 Avr - 21:40

Je ne comprenais pas pourquoi elle s’intéressait autant au surnaturel et ainsi, à ce que je pourrais lire sur elle, sur sa famille. Peut-être l’avait-elle réellement perdue ? Qui sait, je ne pouvais pas vraiment parler... je n’en savais pas assez et je ne la connaissais qu’à peine pour lui livrer mon pénible secret. Le temps passait vite quand on s’amusait, c’était bien connu, comme si quelqu’un s’amusait à faire défiler les minutes les plus embarrassantes à l’allure d’heure et celles qui étaient plus reposantes à l’allure de secondes. Malheureusement dans mon cas, ce n’était ni l’un ni l’autre, mais j’étais tout de même pressé par le temps, car ayant un boulot je ne pouvais rester éternellement dans cette bibliothèque.

Je souris néanmoins, lorsque le ventre de la demoiselle gargouilla quand au moins qui n’exprima pas comme un humain ses envies de nourritures puisque non en plus de ne pas en ressentir le besoin, du moins, depuis récemment un peu plus, je n’étais pas humain et que je me nourrisse ou non, cela n’y changeait pas grand-chose à part la condition de mon corps. C’est assez embarrassé que je dusse plus ou moins mentir concernant mon passé, ma petite fille, ma femme, mais je ne regrettais pas, puisqu’étrangement je pus ressentir au contact de sa main posée sur la mienne, même quelques secondes, quelque chose d’assez électrisant. Je n’ai pas pu voir ce dont il s’agissait, mais j’imagine qu’il y avait quelque chose d’anormal chez elle, ou du moins de surnaturel. J’étais sur la bonne voie, j’en étais certain !

D’autant plus lorsqu’elle s’adressa à moi sur un ton légèrement plus dur. Elle s’était excusée puis s’était mise à me traiter de menteur, comment pouvait-elle savoir ? Fort heureusement mes années d’entrainement et du fait que je ne sois pas un ange banal, je pouvais contrôler mes émotions et mes expressions plus facilement, ce qui me permis de ne pas afficher une mine des plus choquée. Je ne comprenais pas tout simplement. C’était peut-être ce qui allait me trahir... le manque d’expression à ce moment précis. Mais puisqu’elle souhaitait en savoir plus alors j’allais le lui dire, à mes risques et périls d’ailleurs.

Je changeais de sujet de conversation, mais elle ne s’y intéressa que partiellement, me parlant de quelque chose fortement ressemblante avec ce qui était mon passé et celui de tout ange ou démon qui se respecte. Je me mordis la lèvre, cette fois-ci souriant.

« Vous ne devriez pas vous mêler de ça... c’est pour votre bien. Je peux vous mettre sur la piste... mais je ne suis pas sûr que vous me croyiez après. »

Je me massais la nuque, posant mon coude sur la table par la suite, ma tête dans ma main, tandis que l’autre était tout simplement posée sur la table. Je la regardais d’un air espiègle, amusé... je savais tellement de choses qu’elle voulait savoir... et pourtant, elle, elle ne savait rien sur ce dont je voulais moi... obtenir des informations. C’était regrettable, mais j’étais un ange et je donnais sans attendre de recevoir en retour, c’était dans ma nature.

« Qu’est-ce qui est à votre avis, mort et pourtant bien vivant sans l’être réellement ? Petit indice : vous les voyez avec de grandes ailes blanches généralement... ou bien, comme des bambins en costume d’Adam d’un blond doré surprenant. »

J’allais surement passé pour un fou, mais pour qu’elle ne décide pas de s’enfuir, je rajoutais avec assurance quelque chose qui devrait l’intéresser au point qu’elle ne quitte pas cette table de ci tôt, malgré son ventre affamé et je pouvais le comprendre !

« Si vous ne me croyez pas... tant pis... mais je sais à mon tour quelque chose à votre sujet, qui s’est confirmé il y a moins de 5minutes. Vous avez ressenti quelque chose en touchant ma main... je ne sais pas quoi, mais je le sais quand même. »

Vainqueur, je souris, innocent toujours, car même si elle semble déboussolée par ce que je lui raconte, elle ne sera pas déçue en rentrant chez elle et qui plus est, je veillerais à ce qu’elle y rentre en sécurité sans me faire voir d’elle. D’autre part, je ne faisais aucun mal et même, je pouvais prétendre tout simplement à aider un humain dans sa quête sans forcément être un gardien. Elle allait apprendre des choses, en ayant les capacités et surtout les qualités pour garder cela pour elle, j’imagine... que nous devrions nous revoir...

J’étais silencieux, appréciant tout simplement le moment, car il était paisible, je me sentais mieux maintenant que j’avais avoué, même si elle n’y croyait pas, qu’importe, au moins je n’avais plus à mentir ! Je doute que de toute façon elle ait vraiment le choix, mais ça... elle l’apprendra surement en observant un peu mieux son monde... car, nous étions peut-être comme les humains... mais nous sortions du lot... physiquement... comme... autrement, à chacun son petit défaut !


Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: I don't want to meet you again Chul Hei !
Sam 5 Mai - 11:49

La situation devenait de plus en plus bizarre pour la jeune femme. A mesure que le temps passait, elle découvrit des choses qu’elle était à des kilomètres de s’en souvenir. Maintenant qu’elle savait que ce type n’était pas net, elle était devenue curieuse. Mais au fond d’elle-même, est-ce qu’elle voulait vraiment savoir ? Elle secoua la tête et en revint au sujet principal de la discussion. Sujet qui avait largement dévié du tout premier. Elle le fixa mais aucune expression ne lui avait traversé le visage quand elle avait indirectement parlé qu’il était « déjà mort »… C’était impossible ! Il aurait dû être choqué ou bouleversé ou une autre émotion quoi ! Rien que de penser au fait qu’il était sûrement impossible qu’il soit décédé rendait la situation morbide.

Lorsqu’elle évoqua le phénomène paranormal à savoir lui et non elle, il se mordit la lèvre en souriant.

- Vous ne devriez pas vous mêler de ça… c’est pour votre bien. Je peux vous mettre sur la piste…mais je ne suis pas sûr que vous me croyiez après.

La jeune étudiante arqua un sourcil. De quoi est-ce qu’il parlait exactement ? De quoi ne devait-elle pas se mêler ? Y-avait-il vraiment quelque chose qu’elle ignorait ? Elle qui pensait avoir tout vu. Enfin, après tout si elle pouvait avoir un don, ce qui était déjà quelque chose d’impossible, il se pourrait bien qu’il y est autre chose !

- De quoi est-ce que vous parlez exactement ? Je ne vous suis pas là… Essayez toujours et on verra !

Elle avait sorti ça comme si de rien n’était mais c’était faux. Elle était terrifiée et ne voulait rien n’entendre. Elle ne voulait pas être mise au courant ce qui se tramait derrière son dos. Peut-être que tous ces évènements étaient –ils à l’origine de ce à quoi il faisait référence ?
Elle le vit se masser la nuque et le jeune homme posa son coude sur la table en passant une main dans ses cheveux. Elle ne pouvait s’empêcher de remarquer à quel point il était beau mais elle ne fit rien paraître ; Il avait sûrement déjà une petite amie, le contraire l’aurait étonné et elle n’aimait pas s’immiscer dans les affaires des autres. Il la regarda d’un air espiègle et lui répondit.

- Qu’est-ce qui est à votre avis, mort et pourtant bien vivant sans l’être réellement ? Petit indice : vous le voyez avec de grandes ailes blanches généralement…ou bien, comme des bambins en costume d’Adam, d’un blond doré surprenant.

Elle voulait mettre sa main devant sa bouche pour montrer son effroi mais elle se retint. Elle devait se montrer calme et posé, c’était la solution. Au début, elle avait bien évidemment pensé à un mort-vivant ou bien un vampire. A cette pensée, elle eut d’ailleurs le réflexe de plaquer sa main contre son coup. Devait-elle fuir et prendre ses jambes à son cou ou faisait-il partie de ces vampires gentils qui ne buvaient que du sang des animaux ? Pourtant, toute sa théorie tomba à l’eau quand il lui énonça un premier indice. Des ailes blanches ? L’idée d’un « ange » lui traversa évidemment l’esprit mais c’était tout simplement impossible. Ils ne pouvaient pas exister. Puisque s’ils existaient, cela voulait forcément dire que Dieu lui-même existait. Et ça elle ne pouvait pas le croire ! S’il était bien présent, alors il aurait empêché la mort de sa mère biologique et de ses parents lors de l’accident. Il n’avait rien fait ! Même pas il a bougé le petit doigt ! Et ce type voudrait lui faire croire que si ? Qu’ils sont présents parmi eux ? Impossible ! Non ! Impossible.
Elle secoua la tête et fronça les sourcils.

- Vous vous trompez, Dieu n’existe pas et encore moins ces subordonnés ! Il n’y a personne pour empêcher les drames ! Personne vous m’entendez ? Et admettons pendant une seconde qu’il existe, pourquoi ne se montre t-il pas hein ? Pourquoi ne vient-il pas aider ceux qui en ont le plus besoin ? Dieu est lâche et jamais je ne pourrais le lui pardonner…

Elle avait envie de prendre ses jambes à son cou, là maintenant. Elle ne supporterait pas d’entendre une minute de plus ces idioties. Elle ne le pensait pas fou puisqu’elle est même n’était pas spécialement normal et ces idées oui, elles étaient sans intérêt et dénuées de sens ! Pourtant, lorsqu’il évoqua le fait qu’il avait ressenti quelque chose en touchant sa main lui fit changer d’avis. Un sourire s’affichait sur son visage et elle avait vraiment envie de lui fermer son clapet ; Mais il lui avait dit ce qu’il pensait alors il était peut-être temps qu’elle soit aussi honnête avec lui. Et puis, elle savait qu’elle ne pouvait pas le cacher indéfiniment en espérant qu’il la croie. C’était ironique comme situation. Maintenant c’était à elle de vouloir ce genre de choses alors qu’il y a quelques minutes, elle avait rejeté ce qu’il lui avait révélé. Si Chul Hei était vraiment un ange comme il le prétendait, alors cela signifierait que d’autres l’étaient aussi et même son entourage. L’image de Mana lui vint à l’esprit et elle secoua de nouveau la tête. Non, Mana lui disait tout et elle était sûr qu’elle n’y croyait pas non plus à ces histoires.

- Oui c’est normal. Pourtant cela fait un effet différent sur vous que sur d’autres personnes à qui j’ai eu l’occasion de l’exercer. A vrai dire, j’ai vu une partie de votre passé par le contact de votre peau avec la mienne. Malheureusement, je n’arrive pas encore à le contrôler comme je le voudrais…
Revenir en haut Aller en bas
 
Kim Chul Hei
Angel † Taboo

avatar


Emploi : musicien / danseur
Localisation : ici et là ~

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: I don't want to meet you again Chul Hei !
Mar 8 Mai - 22:37

J’avais donné un indice, mais elle ne semblait pas vouloir se résoudre à y croire et je pouvais très bien la comprendre. C’était effrayant et je m’en amusais, honte à moi, car elle était innocente et elle n’était pas une mauvaise personne qui plus est. Mais, en même temps, je m’en voulais, car cela signifiait qu’elle serait mêlée à des histoires qui ne la regardaient pas, des histoires qui dépassaient son imaginaire, je suppose...

Chyo finit par répondre, reprenant ses esprits, en m’affirmant que Dieu n’existait pas et je ne pouvais faire autrement qu’arquer un sourcil. Elle avait vu pourtant, un bout de quelque chose me concernant, elle avait ressenti quelque chose ou... qu’importe, il s’était passé quelque chose d’étrange entre elle et moi et elle le niait tout en refusant d’admettre qu’un dieu existait. Mais je pouvais comprendre ses raisons... et elle était en droit légitime de savoir, seulement, je n’avais pas envie de lui dire que depuis quelques années, Dieu les avait abandonnés elle et tous les humains de cette terre, condamnés à errer jusqu’à ce que l’apocalypse ne soit déclenchée. J’avais pourtant très envie de lui répondre, mais je ne pouvais pas me le permettre et je ne devais pas le faire, pour son propre bien.

« Il y a des choses qui doivent se produire... des choses que nous ne pouvons pas changer. Nous sommes partout et nulle part à la fois... et pourtant, même si nous n’avons pas le droit d’intervenir parfois... nous sommes là. Je suis affreusement désolé pour vos parents, pour ces drames qui vous poursuivent, moi-même si j’y avais une explication je vous la donnerais, mais... vous concernant, je n’en ais pas, c’est pourquoi je cherche. »

J’étais sincèrement touché par le coeur pur de cette demoiselle, elle aimait profondément ses parents aussi bien biologiques qu’adoptifs, j’imagine, et elle était en droit d’en savoir plus sur ces évènements et de ne pas croire qu’un Dieu impuissant régnait en observant ces drames. Pourtant, il ne l’était pas. Il n’était pas impuissant, au contraire, et je lui aurais volontiers demandé pourquoi tous ces malheurs si mon rang me l’avait permis. Or, cela serait revenu à être à mon tour spectateur... car les plus puissants même s’ils le désirent n’ont le droit d’agir.

Un détail m’intriguait. Si comme je le pensais elle était en lien avec ma famille, lorsque j’étais en vie, alors... c’est qu’il se tramait derrière mon dos quelque chose d’anormal. Pourquoi diable serait-elle la seule survivante de ma descendance et pourquoi étaient-ils destinés à périr ? Pourquoi ne m’avait-on pas mis au courant malgré le fait que je sois un ange, je voulais prendre régulièrement des nouvelles de ceux qui m’étaient chers, discrètement certes, mais je n’avais jamais eu vent de tels massacres.

Nous avions changé de sujet, celui-ci bien plus calme et bien plus détendu, car, je l’avais sentie sur la défensive lorsque j’avais abordé le sujet paranormal et surtout la présence d’anges sur terre... si elle savait qu’il y avait des démons, j’imagine qu’elle serait d’autant plus choquée. J’étais content d’avoir compris du premier coup qu’elle avait ressenti quelque chose, mais quelque peu déçu qu’elle ne puisse pas m’en dire plus, car elle-même n’avait pas le total contrôle de son don. Cependant, je pouvais l’apaiser en lui donnant quelques conseils. Je pouvais veiller sur elle à présent, car elle possédait un don précieux, très proche de celui de Miwa me semble-t-il puisqu’elle avait parlé de vision.

« Une partie de mon passé ? Quelle partie ? J’espère ne pas trop vous avoir choqué... »

En effet, je venais de réaliser que j’étais un ange à présent et qu’elle aurait très bien pu voir que j’étais mort étant donné ses paroles précédentes, n’y ayant pas cru. J’espérais qu’elle n’avait vu que ça afin qu’elle ne se méprenne pas lorsque je lui présenterais Miwa, si l’occasion s’en vient. D’autre par... j’espérais le contraire, car elle aurait pu voir ma fille, ma femme... et ainsi me dire si elle avait idée de qui ils pouvaient être.

« Si je puis me permettre ce conseil... ne vous inquiétez pas. C’est, en quelque sorte, un pouvoir que vous possédez et je connais quelqu’un dans le même cas que vous. En vous exerçant, vous pourriez peut-être en apprendre davantage, sur vous comme sur les autres et j’espère que vous l’utiliseriez à bon escient, car, je me sentirais très mal d’avoir donné ce conseil inutilement »

Je n’avais pas l’habitude de prendre les gens par les sentiments, mais quelque chose me pousser à la guider, de force dans le droit chemin, même si je doutais qu’elle en sorte, elle s’était tout de même écartée de l’allée principale. Cela dit, j’espérais qu’elle ne me prenait pas pour un fou, après tout ce que je lui avais révélé, je doutais qu’elle accepte ne serait-ce qu’un mot de plus concernant son don tout autant que sa famille ou la religion dont elle ne voulait entendre parler. J’étais quand même anxieux et je ne m’en cachais que très peu sans véritablement m’en rendre compte. Mes yeux me trahissaient bien plus que mes expressions faciales, je devais bien l’avouer.

« Je sais que vous devez vous poser une multitude de questions et je ne vous blâmerais pas si vous décidez de ne plus me revoir après notre conversation, mais, sachez que si vous avez besoin de parler à nouveau, je serais là, si vous le souhaitez, et ça n’a rien d’une technique pitoyable de drague, croyez moi ! »

Avec un petit sourire amusé sur la fin, je finis par sortir de ma poche un carnet et un stylo que j’avais constamment sur moi lorsque l’inspiration me touchait, d’ordinaire sur le calepin j’écrivais des notes de musiques, des paroles, mais... cette fois-ci je déchirais une page pour y inscrire mon nom, mon prénom et mon numéro. Je le lui tendis, m’inclinant par respect tout en rangeant le reste. Je ne lui demandais pas son numéro en échange, estimant que cela la gênerait et qu’elle me le donnerait par obligation alors qu’elle avait, ainsi, le libre choix de m’appeler ou non et qu’elle pourrait à tout instant se décliner.


Revenir en haut Aller en bas
 
Kim Chul Hei
Angel † Taboo

avatar


Emploi : musicien / danseur
Localisation : ici et là ~

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: I don't want to meet you again Chul Hei !
Jeu 6 Sep - 17:24



Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: I don't want to meet you again Chul Hei !

Revenir en haut Aller en bas
 
 

I don't want to meet you again Chul Hei !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.H.I.B.U.Y.A :: Kronos Heaven Corp. :: 1er étage :: Bibliothèque-