† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Film d'horreur en live. Prise 2.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ahn Soo Min
Devil † Taboo

avatar


Emploi : Idol à la Hellsing Inc.
Localisation : Hellsing, hôtel, Coffee House... Si vous tenez vraiment à me trouvez, laissez-moi un message sur mon portable.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Film d'horreur en live. Prise 2.
Sam 26 Nov - 16:06

{Kurosaki Hina
VS
Ahn Soo Min
}
Cinéma de Shinjuku, le 12 mars 2010 à 19:50


Il pleuvait des cordes, j'avais rien à faire, je m'ennuyais à mort, je broyais du noir à mort depuis deux jours et je n'avais pas du tout envie de faire le légume sur mon lit d'hôtel ce soir. Bref... Rien de tel qu'un bon petit cinoche pour remédier à tout cela. Direction le gros centre commercial du coin pour me trouver quelque chose de sympa à voir.

C'est ainsi que je me retrouvais planté devant le cinéma, laissant me dépasser des gens qui, je le savais, allaient rejoindre la queue du guichet et allonger mon futur temps d'attente. Je ne savais pas quoi aller voir... Un film français romantique ? Non merci. Pas ma tasse de thé en ce moment. Un thriller médical ? Boarf. J'aime pas ce sujet. Le corps humain est vraiment trop fragile et tout rouge à l'intérieur. C'était beurk ! [...] Ah ?! "Alice au pays des merveilles" ? C'était pas un dessin animé ça ? Beh non. Y'avait des acteurs dans le casting et un type chelou roux frisé avec un sourire de taré sur l'affiche. Bon... Adjugé.

J'entrais et payais ma place.

- OH ! AHN SOO MIN ! s'exclama l'ouvreuse. J'adore votre dernier tube ! Vous m'en chantez un petit morceau ?

- Euh... Désolée m'dame, m'excusais-je en prenant ma monnaie et mes billets, j'ai déjà dansé dans une épicerie pour arrondir le prix d'une crème glacée alors... ce sera pour une prochaine fois !

Et puis surtout j'aime pas chanter ! Je chante comme un canard. Il me fat absolument un prof' particulier de chant sérieux... Ce serait une catastrophe si mes lives n'étaient pas en playback. [...] Heureusement que je sais danser. Ca me sauve de me faire passer des savons par le boss Tanaka - son petit surnom - tous les lundi matins lorsqu'il doit lire les retours de la semaine passée.

Après avoir acheté une sachet de cacahuètes grillées et fait déchirer mon ticket, j'entrais dans la salle. Arf ! Y'a du monde. Mieux vaut me la jouer discret. J'ai le choix : les côtés ou le dernier rang. Juste histoire de pouvoir filer à la péloponnèse si le film m'ennuie ou si des fans me repèrent et me tiennent la jambe. [...] Manque de pot. Beaucoup de monde aux derniers rangs , y compris sur les côtés. Et merde. Bon. Bah. Va pour les premiers rangs et sur le côté.

La publicité et les bandes annonces commençaient à peine lorsque j'atteins mon siège. Je m'assis lourdement et sortis mon portable de ma poche pour le mettre en silencieux. Pas de messages de Chisako. Normal après tout ce qui s'était passé mais... je crois que j'espérais secrètement qu'elle essaie de me contacter. Elle me manquait... mais j'avais peur de la revoir tout de suite...

- Et flûte... jurai-je entre mes dents en fourrant mon portable dans ma poche. Du calme Soo Min, vide toi la tête hein...

Je m'installais confortablement, déchirant le dessus de mon paquet de sucrerie. Une publicité pour un restaurant romantique passa à l'écran.

- Le hasard est un connard... grognai-je à voix basse en croquant dans une cacahuète.

Poussant un long soupir, j'éteins mon cerveau pour ne plus tenir compte des réclames inutiles qui passaient à l'écran. Dont celle de mon dernier album. Et mince... On peut pas me lâcher deux secondes ? J'essaie d'oublier mon boulot et ma condition de démon. Ma chanson, "Lucifer", est la dernière chose que j'ai envie d'entendre !!!! Les pubs s'enchainèrent inlassablement. Genre le cinéma manque de sponsors, et nous on poireaute bêtement alors qu'on a payé pour que le film commence y'a déjà 20 minutes. Oh minute justement ! Des onsens ?... C'est quoi ? Ca a l'air cool ! Je testerai bien un jour. Une pub utile. Enfin !

Un petit rire à côté de moi attira mon attention. Finissant de croquer une cacahuète, je me retournai lentement vers la personne à côté de moi que je n'avais même pas remarquée.

[...]

Oh non.

La succube.

- Que... Qu'est-ce qut tu fais là ?! m'exclamai-je, la voix étouffée pour ne pas attirer l'attention. Tu me stalkes ou quoi ?!

Moi qui voulait déstresser, j'étais vraiment très mal barré.


{On essaie de devenir potes pour faire plaisir à nos chéries. Alors on fait la sieste ensemble. [...] Logique.}
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Film d'horreur en live. Prise 2.
Dim 27 Nov - 22:32

Parce que l’ennui pousse à la réflexion, la jolie brune s’étira en un long soupire. Cette journée avait été éprouvante, car on avait inversé ses horaires et même si elle avait terriblement envie de dormir elle savait qu’elle n’y parviendrait pas, car bien trop habituée à sortir le soir. Grommelant quelques mots incompréhensibles, la première chose qu’elle fit après avoir claqué la porte de son appartement fut de jeter son sac, bien qu’élégant, de travail sur le canapé et de filer à la douche. Après avoir fait volé dans tous les sens chemises talons et pantalon, elle déambulant jusque dans sa chambre en quête de la tenue parfaite et confortable, n’hésitant pas bien longtemps puisqu’il n’y avait pas trente-six tenues de ce genre et s’enferma dans la petite salle, optant en fin de compte pour un long bain.

Une bonne heure plus tard, se séchant les cheveux, l’aïon soupira de nouveau, commençant fortement à trouver le temps long. À ne rien dire, autant avoir une raison et quoi de mieux qu’un cinéma ? Habillée, coiffée à la va-vite, bien qu’elle ne serait pas sortie si ça n’avait pas son petit effet, Hina ajouta la touche finale de son soin : du parfum, se saisissant du sac toujours prêt quoi qu’il arrive et d’un léger blouson pour ensuite sortir aussi rapidement et marcher d’un pas sur vers le lieu désiré. Elle ne tarda pas et savait déjà ce qu’elle voulait voir ayant regardé le programme avant de venir. Puisqu’il n’y avait pas de queue, elle put profiter pour demander quelques sucreries, adorant particulièrement les bonbons à la fraise et afin de ne pas payer ce surplus, fit un joli clin d’œil au jeune boutonneux derrière son comptoir qui, charmé en avait oublié de la faire payer. Elle grimpa les quelques marches avant de tendre son ticket et d’attendre sur le canapé velours rouge près de la salle dans laquelle il y avait déjà une séance. Tout était jusque-là si parfait qu’elle ne pouvait laisser son côté démon prendre le dessus.

Quelques minutes plus tard, ayant eu le temps d’enfourner une sucette dans son sac afin de se régaler à la fois du gout sucré dans sa bouche et des idiots qui l’observaient du coin de l’œil sans pouvoir quitter ni leur file, ni leurs postes, elle entra dans la salle, disparaissant sagement derrière les portes noirs en descendant les escaliers pour se mettre à sa place habituelle : sur le côté. Ce n’était pas encore l’heure et cela l’exaspéra, elle était si prévoyante pour ne pas s’encombrer que s’en devenait lassant, c’était presque comme si elle regrettait de rouspéter un peu en faisant plusieurs files et en n’ayant pas de place à l’endroit qu’elle souhaite…

Quelques personnes la rejoignirent, s’asseyant pourtant bien loin d’elle malgré les yeux qui s’étaient posés sur elle, totalement indifférente. Lorsque la salle fut presque pleine, elle eut la décence de regarder qui avait osé s’asseoir à côté d’elle. Elle espérait que cette personne n’allait pas gâcher son petit moment de plaisir de la journée et eut la surprise de reconnaitre la jeune silhouette du blondinet. Ne pouvant réprimer un léger sourire, à la fois ravie de pouvoir l’embêter et qu’il ne se soit pas encore aperçu de qui est à côté de lui elle se contenta de regarder les réclames, chose qui lui faisait horreur et qui la fit légèrement rire lorsque le jeune homme passa à l’écran. Mais ce qui était plus intéressant que d’ordinaire c’est que d’après les réactions du démon, l’aïon pouvait en déduire qu’il avait toujours en tête sa petite copine et qu’il était toujours aussi innocent. Son rire l’avait trahi puisqu’il lui posa deux questions à la fois, chose qui la fit rouler des yeux avant qu’elle ne penche sa tête.


• Du calme… ai-je l’air de t’avoir suivi ? Sachant que… j’étais là avant toi ? Si les strip-teaseuses n’ont plus le droit de sortir maintenant… il fallait me le dire… j’aurais fait pire

Même si elle n’avait pas apprécié que Soo Min s’adresse à elle de la sorte, elle ne pouvait lui en vouloir, il avait eu la honte de sa vie à cause d’elle et ce souvenir ranima son sourire.

• Alors Soo Min… quand ce n’est pas une boîte interdite aux mineurs que tu fréquentes… c’est ce genre d’endroit ? Comme quoi… le hasard fait bien les choses, je dirais…

Si elle ne le disait pas, Hina pensait fortement que son comportement au travail était différent de celui qu’elle avait dans la vie courante, cependant, ce qu’elle oubliait c’est qu’elle se permettait parfois d’agir tout naturellement au club, comme si elle était chez elle…

Le film n’avait pas encore commencé et les lumières s’étaient pourtant éteintes, pour mettre les spectateurs dans l’ambiance, tandis que la lumière du projecteur éclairait faiblement les sièges et donc les visages, suffisamment pour qu’Hina puisse agripper de ses yeux, ceux du jeune homme, comme pour lui dire que la fuir ne serait pas la solution.


• Comment va ta petite amie, mon chéri ?
Revenir en haut Aller en bas
 
 

Film d'horreur en live. Prise 2.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.H.I.N.J.U.K.U :: Centre commercial :: Cinéma-