† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 All like movies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: All like movies
Jeu 24 Nov - 19:16

08/03/11

Qui a le droit de dire ce qui est normal ou ne l’est pas ? Qui diable peut se permettre de porter un jugement sur un autre que lui ? Toutes ces créatures qui se cachent sur terre et élisent domicile pour en déraciner ceux qui ne connaisse que ce monde, sont des lâches qui ne méritaient pas d’être. Tel était le point de vu bien arrêté d’Hina. Cependant, née d’une union improbable entre ciel et terre, elle ne peut décemment pas assouvir sa terrible vengeance sans commettre l’irréparable contre ceux qui se sont sacrifiés afin qu’elle naisse. Une sombre histoire qui n’a de cesse de la tourmenter et qui appuie toujours un peu plus sur son humeur du jour. Sera-t-elle sage, ne le sera-t-elle pas ? Au fond, qu’importe… car elle ne pouvait rien y changer et n’en avait pas la moindre envie. L’Aïon enfila une paire de collants noirs, une délicieuse petite robe de la même couleur, faisant ressortir son teint porcelaine et sa fine silhouette ainsi que deux bottines à talon pour mettre un peu plus en avant ses courbes généreuses et pourtant si minces.

Il était encore tôt et pourtant le gris des nuages semblait plonger la ville dans une tristesse éphémère et pourtant qui durait depuis ces quelques jours. Dans l’air, une légère odeur surnaturelle, c’était évident, répandait cette pluie froide et sans couleur qui pourtant influait sur le comportement des habitants de Tokyo. La jeune femme poussa un juron, donnant un coup si violent à sa table de qui que cette dernière se fendit, on pouvait voir les échardes entrelacées prêtes à piquer quiconque déciderait d’y poser sa main. C’est avec la plus grande indifférence qu’elle regarda son mobilier, ses yeux dérivants adroitement vers le petit boitier rectangulaire noir affichant des chiffres clignotants d’un rouge lumineux qui donnait mal aux yeux. Huit heures du matin, ou presque. La belle strip-teaseuse décide de bouger et de saisir son téléphone, dégageant quelques mèches de son si doux visage dont les traits se froissaient par sa colère du jour. Seiji ne répondait pas.

Ayant grandement besoin de respirer l’air frais de la grande ville, d’un doigt agile ou plutôt d’un ongle, elle glissa habilement vers le nom de sa meilleure amie voir si cette dernière était prête à fuir les cours tout comme elle et à s’offrir une petite virée entre filles. Elle avait tort d’appeler avec cette humeur massacrante, mais puisque Shinome Ai, ainsi fut-elle prénommée, connaissait déjà l’étendu, aussi vaste soit-il, de son caractère digne d’une bipolaire, elle n’avait que faire de ses dispositions.


• Ai ? C’est Hina, tu dois surement t’en douter. Réponds-moi. Je sais que tu es là. lâcha-t-elle sans la moindre intonation dans la voix qui permettrait à son amie de savoir comment elle était aujourd’hui.

• La pluie me donne la migraine… il faut que je sorte, que penses-tu d’une journée shopping avec moi ? Rejoins-moi au centre commercial ma chérie ~

[i]Sans attendre de réponse, Hina raccrocha, s’emparant d’un sac assorti à sa tenue d’une veste en cuir noir et de ses clés. Lorsqu’elle ferma la porte, ce fut d’un pas assuré qu’elle se dirigea vers le centre, empruntant le métro, puis le bus pour se faire et passant une main rageuse dans ses cheveux noirs de jaie pour écarter une longue mèche qu’elle n’avait pas coiffée de son visage à peine maquillée. Femme fatale, certainement, et ce n’était rien de le dire, car si belle qu’elle était, sure d’elle aussi, elle ne faisait qu’une bouchée de ces hommes faibles qui osait poser sur elle un regard indélicat. Arrivée à destination, ses talons claquèrent, passant les portes coulissantes dans un petit courant d’air ayant à peine mouillé ses cheveux aussi fort que sa personnalité puisqu’ils ne bouclaient pas. Assise sur un banc, l’Aïon ne laissait personne indifférent, mais elle, ne regardait personne, attendant impatiemment la venue de son ami ou peut-être un appel ? La connaissant, elle allait surement venir. C’est en soupirant qu’elle finit par regarder autour d’elle sans grande animosité, juste ce qu’il fallait pour repérer les bons magasins.


Dernière édition par Kurosaki Hina le Mer 4 Jan - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: All like movies
Mer 30 Nov - 16:15

Un kiosque, des fleurs, beaucoup de fleurs des roses. Je portait une robe somptueuse. Et au loin une personne, un homme je dirais mais qui ?? Je ne le voyais pas précisément et ne pouvais le distinguer. Il j’approchais et je pourrais savoir qui c'était dans quelques instant.

-Ai ? C’est Hina, tu dois surement t’en douter. Réponds-moi. Je sais que tu es là

Ce n'était qu'un rêve. Je penchai alors ma main sur mon réveil essayant d'appuyer sur le bouton afin de l'éteindre. En vain. Pff .. J'allumai la lumière dans ma chambre sombre et mit la tête sous la couette pour ne pas être éblouie par la lumière. Puis je pencha la main débrancher mon réveil mais la voie continuait.

-La pluie me donne la migraine… il faut que je sorte, que penses-tu d’une journée shopping avec moi ? Rejoins moi au centre commercial ma chérie ~

Le temps d'écouter d'une oreille ce que disait la voie je réalisai que c'était mon téléphone et non le réveil ce qui aurait été bizarre étant donné le fait que je l'avais débranché quelque seconde auparavant. De ce que je pouvais comprendre, j'étais à moitié en train d’émerger donc ce que j'entendais n'était pas forcément très claire. Donc je disais que de ce que je pouvais comprendre elle n'allait pas très bien et me donnait rendez-vous au centre commercial faire du shopping. Bonne idée !! Moi aussi j'avais besoin de prendre l'ai après tout.

Je sautai donc en dehors de ma couette et ouvris les rideaux de ma chambre révélant sans surprise une pluie torrentielle qui s’abattait avec tant de lassitude sur la ville de Tokyo détrempant tous les habitants qui avait pas malheur oublier leur parapluie en sortant de chez eux ce matin. Je me dirige vers la salle de bain, attache mes cheveux en bataille et met de l'eau fraiche sur le visage pour finir de me réveiller. Puis retourne dans ma chambre et, en passant devant mon portable m'arrête et le saisit. Alors je glisse parmi la liste de mes contact et saisit le nom d'Hina pour lui envoyer un message lui disant que je me prépare et que j'arrive au plus vite mais qu'elle devra attendre.

J'ouvris alors ma penderie et saisie une robe violette que j'enfilai avec de longue chaussettes noir et de petite chaussures à talons noir vernis. Je retournai ensuite à la salle de bain ouvrit un tiroir, m’emparai de ma brosse à cheveux et d'un élastique noir. Je démêlai mes cheveux et me fis une tresse sur le côté que j'attachai avec mon élastique. En rouvrant mon tiroir pour ranger la brosse je me rappelai des boucles d'oreilles que m'avait offert une amie le jour de mes dix-huit ans à juste avant mon départ de l'orphelinat. Je fis alors glisser le tiroir juste en dessous du premier et fouillai un peu dedans pour trouver les boucles d'oreilles pendante jusqu'au bas de mon cou. Ces boucles d'oreilles était formée d'un anneau pas très grand avec de longues plumes noir avec des petite perles elles aussi noir. Je les enfilai puis m'emparai de mon fond de tain pour cacher mes cernes puisque je m'était couchée tard et levée tôt. Puis me mit du crayon et du mascara avec une touche de rouge à lèvres rose pâles.

Je sortit alors de chez moi, mon sac à main à la .. main ?! En pensant bien à éteindre les lumière et fermer la porte derrière moi. Et descendit le plus vite possible les marches de mon immeubles pour me retrouver sous la pluie ou je dépliai mon parapluie noir avec inscrit "It's raining" en blanc dessus. Et je commençai à me déplacer d'une marche rapide vers l’arrêt de bus le plus proche. En l'atteignant je m’empressai de regarder les horaires de bus pour le centre et, par chance un d'eux arrivait dans quelque minutes. J'attendais dehors alors qu'il faisait froid et m’empressai de valider mon ticket et de trouver une place assise dans le bus. Une dizaine de minutes plus tard le bus arrivait à destination et j'en descendit avec rapidité et avec la détermination de retrouver ma meilleure amie Hina.

Je me dirigeais devant l'entré du centre où les portes automatique s'ouvrirent lorsqu'ils avaient détecté un mouvement. Je fis un pas à l'intérieure. Il faisait meilleur dedans que dehors je vous l'assure. J'entendis mon, ventre gargouillé puisque je n'avais pas pris mon petit déjeuner ce matin. Alors je me dirigeai vers un marchant de milkshake. Je demandai au vendeur deux milkshake à la fraise et le serveur me les donna. Je le remercia puis partis dans le hall ou je cherchais du regard Hina. Je l'aperçu alors assise sur un banc.

Je m'assis à côté de la jeune femme lui tendant un des deux milkshake acheté quelque secondes auparavant puis lui dit d'une voie guai:

-Un milkshake à la fraise ?! Désolé pour le retard je me suis couchée tard hier et j'ai mis un moment à me préparer.

Je regardai la jeune femme puis lui sourit.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: All like movies
Mar 6 Déc - 23:31

Impatiente, irritée ? Hina correspondait parfaitement à l’image de la femme d’affaires, de celle que l’on ne fait pas attendre, qui veut tout et tout de suite et qui en plus l’obtient. Elle n’eut pas trop à attendre cependant, car la silhouette de son amie aïon apparut. Intriguée de la voir filer dans le sens opposé au sien, elle fit mine de l’ignorer. Très bien, puisqu’elle voulait jouer à celle qui ne la voyait pas, alors elle allait jouer et draguer le premier beau mâle qui se présenterait à elle. Puérile, de mauvaise humeur… Hina n’était pas un cadeau aujourd’hui, du moins elle luttait pour ne pas être pire qu’en cet instant.

Par chance, un milkshake sous les yeux, elle entendit la douce voix de la jeune femme et sourit, comprenant pourquoi elle l’avait ignorée. Tout de suite, elle se sentit idiote, mais ne voulant se l’avouer se contenta d’un simple geste pour remettre ses cheveux en arrière et sirota la crème glacée et fondue avec gourmandise. Ses lèvres se faisaient un peu plus rosées que d’ordinaire, contrastant avec sa jolie peau de porcelaine. L’aïon n’avait pas répondu pour l’instant et ce fut après sa gorgée qu’elle se décida.


• À force de trop faire la bringue ma chérie tu vas ruiner ton si joli teint ~

Si Ai était si fatiguée, ce n’était surement pas à cause des soirées, mais parce qu’elle travaillait trop. Hina n’avait pas ce problème, elle savait comment s’y prendre pour avoir un peu d’argent tout en se faisant plaisir, mais elle ne conseillera évidemment pas cela à l’autre aïon. Les regards étaient posés sur elles et pourtant aucune des deux ne daignait regarder ailleurs. Même si plaire était flatteur, il n’y avait rien de plaisant lorsqu’il s’agissait de richards ou d’homme d’affaire en manque d’adultère, c’était pitoyable. Roulant des yeux, la jolie brune s’amusa avec la paille de son verre fouillant d’une seule main dans son sac pour rembourser Ai.

• Merci. Dis moi… on commence par quelle boutique après notre petit encas ?

Bien qu’elle avait déjà une idée en tête, elle préférait laisser la jeune femme deviner, de toute façon sur la mode elles étaient incollables et avait donc les mêmes gouts et les mêmes intérêts, c’est ce qui fit sourire la brune d’ailleurs en raison de leur première rencontre assez étrange, mais qu’elle n’oubliera surement pas de si tôt. Mais le si joli sourire qu’elle avait laissé pousser au milieu de sa figure s’effaça aussitôt, car de sombres pensées occupèrent son esprit. Ses yeux retombèrent sur le milkshake qui ne passait plus en raison de la morsure infligée à la paille qu’elle relâcha doucement pour en absorber le contenu. Après s’être passé la langue sur les lèvres en menaçant du regard un pauvre imbécile qui la dévisageait, elle reporta son attention sur sa meilleure amie.

• Décide toi chérie, nous n’avons pas l’éternité…

Une réplique sanglante à l’intention de ceux pour qui elle avait une certaine méprise : ceux qui portent l’auréole et ceux qui ont des cornes. Elles qui n’étaient ni ange ni démon ne pouvaient se prétendre immortelles et c’était bien la le problème d’Hina. Tout comme eux, elles avaient forces et lucidité… pourtant, une simple blessure infligée par un ailé et voila qu’elle pouvait succomber. Par chance, chacune avait la protection de l’autre en plus d’une superbe carte à leur jeu, celle de n’être pas totalement seules. Si la jolie brune se sentait seule, elle ne pouvait se considérée comme isolée, car au moins une personne et qui plus est un démon, sur cette terre, avait un minimum de considération pour elle.

Cessant son monologue intérieur, Hina se réveilla par le grondement du petit tube de plastique qui pestait entre ses lèvres qu’il n’y avait plus de crème. D’un geste habile, elle se leva pour balancer avec ce qu’il fallait de violence et de grâce le gobelet puis se frictionna les mains en recroisant ses jambes, insistant du regard sur la blondinette afin qu’elle ne traine pas trop pour faire du shopping, car une fois de plus elle ne voulait pas attendre trop longtemps et s’estimait déjà bien patiente d’avoir tenu bon jusque-là. Elle en profita pour sortir son rouge à lèvres et en remettre légèrement pour ne pas abimer, et d’une ses lèvres et de deux, la couche précédente, ce ne serait pas son genre d’en mettre trop, encore qu’Hina aimait l’extravagance, pour une raison tout à fait particulière qu’elle gardait bien enfoui au fond d’elle-même…

Qui a dit qu’être une femme était beaucoup plus facile que d’être un homme ? Comme le disait le célèbre chimiste Lavoisier, rien ne se perd, rien ne se créer, tout se transforme. Les femmes comme les hommes ont leurs forces et leurs faiblesses, encore fallait-il simplement la trouver et l’admettre. Grâce et beauté ne riment pas forcément avec mâle, tout comme muscles et facilité ne riment pas avec femme.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: All like movies

Revenir en haut Aller en bas
 
 

All like movies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: G.E.N.E.S.I.S :: Corbeille à papiers :: RP-