† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Par un soir de pluie [HOT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Par un soir de pluie [HOT]
Dim 18 Sep - 20:17

02/03/11

Noire, la nuit était noire… mais Hina ne craignait rien, car elle était assez forte. Mal lunée, épuisée elle rentra chez elle en faisant claquer ses talons sur les carreaux du couloir. Ses cheveux ruisselants, elle avait oublié son parapluie, Hina se traita d’idiote avant d’aller prendre une douche. Elle pensait pouvoir laisser libre cours à sa partie ange, mais non, la jeune femme était bien trop à cran, il lui manquait quelque chose. Lorsqu’elle sortit, frissonnant de bien-être elle s’aperçut qu’il y avait bien trop d’espace pour elle seule et soucieuse de ne pas dormir seule ce soir ou de s’ennuyer au risque de provoquer une troisième guerre mondiale dans sa modeste demeure, l’Aïon décida d’appeler un compagnon de jeu. Évidemment, le seul qu’elle avait en tête serait partant et s’il ne l’était pas… tant pis pour lui, Hina sortirait pour faire jalouser les bonnes femmes de certains, qui la dévisageraient avec envie alors qu’elle serait en chasse cherchant celui qui pourrait la satisfaire le temps d’une nuit. Jeu sensuel ou sadique, cela dépendait de son humeur, elle l’aurait torturé ou… amusé cela sans honte et sans la moindre crainte de représailles.

• C’est moi…

Une voix timide au téléphone, presque un murmure, elle était suspendue à cette seule réponse, allait-il la laisser s’amuser seule ? Ou bien profiter de ses envies pour rappliquer chez elle aussitôt avant qu’elle ne change d’avis ? Monsieur était un homme occupé, certes, mais il ne l’était jamais assez pour une soirée avec Hina, du moins ce est-ce qu’elle aurait préféré avoir en tête bien qu’elle sache parfaitement qu’il était maître de ses volontés et qu’il se fichait pas mal du temps de l’heure, du lieu… peu lui importait sa déception, son ravissement. Qui était donc cet homme au bout du fil ?

• Je m’ennuie, tu viens ?

Combien de fois avait-il entendu ces paroles ? Des milliers, en une vie il n’était pas possible d’avoir autant de chance, après la mère voila la fille dont il est en partit responsable puisqu’elle est le fruit du bordel qu’il a foutu quelque part sur terre entre un ange et un démon, lui… et elle ne le sait qu’à moitié n’écoutant de toute façon pas ce qu’il lui disait à moins de lui avoir demandé. Une voix chaleureuse, enivrante qui aurait pu séduire n’importe quelle personne à l’écoute de ce délicieux son, mais lui, il s’en fichait, lui, il était différent et ça lui plaisait parce qu’ils avaient les mêmes besoins. Peut-être que ça ne finira pas comme elle le souhaite, mais, peu lui importe, il viendrait lui tenir compagnie jusqu’à finalement s’évader ou pas… il était tellement imprévisible, il était… moins fort, mais son réseau lui couterait la vie, son expérience était telle qu’elle ne se risquerait pas à le provoquer avec de réelles intentions. (Suffit les flatteries ~)

Hina attendait sagement (ou pas) la réponse de son ami… ou amant, en vue des nombreuses soirées qu’ils passaient parfois ensemble. Affalée sur le canapé la jeune célibataire et peu fière de l’être, mais refusant totalement de se résoudre à cette idée, siffla entre ses dents, impatiente à regarder la télévision. Il n’y avait rien d’intéressant pour elle. Vêtue d’une chemise et d’une paire de leggins, l’Aïon tournait dans son appartement comme un lion en cage, ne faisant qu’accroître sa mauvaise humeur, c’était certain ce mystérieux jeune homme avait de quoi être fier, s’il voulait la tigresse, il allait l’avoir, en le cas contraire ce sera une servante plus qu’obéissante, mais cela promettait de ne pas être le cas et peut-être voudra-t-elle sortir. Madame se plie quelque peut à la venue de ce beau démon, mais elle aussi a ses exigences et parfois satisfaites, d’autres pas, elle lui force un peu la main, du moment que ça ne risque pas de vraiment l’agacer.

Lorsqu’elle entendit des pas résonner dans le couloir, elle fit mine de ne pas attendre, écoutant les quelques coups à la porte pour ensuite se lever en prenant tout son temps et ouvrir en tirant sans même prendre la peine d’ouvrir la bouche, Ogawa Seiji dans son appartement, s’accrochant à son cou pour lui voler un baiser avant de refermer la porte et de l’attirer sur le canapé.


• Tu en as mis du temps

Une phrase qui lui avait échappé, témoignant de son impatience malgré qu’elle n’avait pas voulu le lui laisser paraître.


Dernière édition par Kurosaki Hina le Mer 4 Jan - 22:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Ogawa Seiji
Devil † Walker

avatar


Emploi : Idole à la Hellsing Inc.
Localisation : En plein dans le chaos ♥

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Par un soir de pluie [HOT]
Sam 1 Oct - 16:43

Ce soir là, encore il pleuvait. Encore une autre journée passée sous les torrents d'eau que Dieu ne cessait de deverser sur eux. S'en était à ce demander où il trouvait toute cette eau...Bah, il était le Créateur, le Tout-Puissant n'est-ce pas ? Le brunet avait donc renoncé au toit de l'établissement dans lequel il logeait pour rester étendu, en sous-vêtements sur son tapis. une cigarette se consumait lentement entre ses lèvres, tandis que le personnage de son jeu vidéo tapait sur la gueule d'un ennemi. L'image que cela pouvait provoquer était plutôt...marrante quand on connaissait la personalité habituel du démon. Mais pas ce soir, non plutôt cette nuit...

Le brun jeta un coup d'oeil sur son réveil-matin et soupira. Il était dépassé minuit. Oh Seiji aurait pu aller faire mumuse avec Andréas...Ce dernier lui manquait...Il aurait aussi pu redescendre en enfer pour aller foutre le bordel ou encore rester à la Hellsing question de danser toute la nuit. Mais, Paimon avait préféré rentrer chez lui pour jouer une ou deux parties sur sa console de jeu.

Son portable, qu'il avait éteint en rentrant trônait sur son lit. Le mannequin se leva en soupirant après avoir fait pause et attrapa le téléphone et l'ouvrit...Au même moment un appel entra et l'ange déchu haussa un sourcil. Étonnante coïncidence. L'atmosphère de cette nuit était lourde et lente, comme si le temps avait du mal à défilé. D'un mouvement du doigt il accepta l'appel et se le colla sur l'oreille en se contentant d'un ''Hum ?'' évasif. Ce serait bien suffissant à son itnerlocuteur pour que ce dernier ne parle.

''C'est moi...''

Ah et bien...Il l'avait un peu oublié celle-là tellement il était prit par certains projets en dévellopement...Mais pas tout à fait, puisque le son de sa voix fit refluer en lui une foule de souvenir qui le firent sourire. De nouveau le démon se contenta d'un ''hum ?'' au intonations interrogative. Cela pouvait vouloir dire quelque chose dans le genre : ''Oui je sais, que puis-je faire pour toi ?''

''Je m'ennuie tu viens ?''

Il était ridicule de poser une telle question. Hina savait bien qu'il viendrait..Enfin il le fessait presque toujours. Il ne comptait plus les fois où il avait entendu ces phrases. Cette gamine ne pouvait se passer de lui tout comme ses parents avant elle. C'est que Paimon savais se rendre indispensable... Un soupir répondit à la question de la jeune femme. L'ancien Héraut de Dieu coupa l'appel et alla s'habiller avec une moue amusée. La pluie frappait toujours aussi durement la vitre de sa suite, mais peut lui importait, parce que de toute façon son humeur était redevenu joueuse et semblait vouloir rester au beau fixe.

Dehors c'était l'averse, mais au moins le brun avait prit la peine de prendre un parapluie. Sage décision.

Il ne voulait pas arriver tout de suite, alors il prit son temps. De toute façon l'attente rendait toujours les choses meilleures...C'était vrai surtout pour la gosse...

[...]

Seiji avait mis presque une heure pour se rendre à l'appartement de son divertissement. Cruel me direz-vous ? Et bien oui..Il jouait avec les sentiments de la pauvre femme..Mais, il l'Avait prévenue que c'était risqué de jouer avec lui...Comme il prévenait chacun de ses jouets...Tant pis pour eux s'ils n'y portait aucune importance.

Son point tapa doucement à la porte et cette dernière s'ouvrit trop longtemps après pour que cela soit naturel. Elle l’avait attendu. Ça se voyait dans ses yeux. Dans chacun de ses mouvements.

La preuve lui en fut faites après se baiser volé et cette remarque enfantine de mécontentement...Elle devrait apprendre qu'on avait rarement ce que l'on voulait de l'idol...Mais ça viendrait..Il n'en doutait pas.

''Je sais...J'ai fais exprès.''

Un sourire narquois et le plus vieux captura dans un baiser langoureux les lèvres de sa compagne. Ils parleraient plus tard.

Le truc avec Ogawa c'est que le jeu était une partie...Très imposante pour ne pas dire complète de sa vie. Il était dur de l'imaginer en marieur...Et pourtant c'Est lui qui avait réunis les deux parents de cette magnifique femme près de lui. Ah seigneur que sa mère avait un caractère de cul...Et pourtant il l'avait trouver amusante au même titre qu'il trouvait la fille divertissante...Quand on au père...Lui...Il avait été un fameux compagnon pour foutre le bordel..Mais ce dernier préférait le paradis au bannissement et donc à la liberté...Un peu comme Suzu quoi...Alors pour mettre le bazar encore un peu quand le papa de Kurosaki avait voulu se ranger pour de bon...Paimon lui avait rencontrer ce qui deviendrait quelques temps après sa douce et fantastique démone de petite copine...Bon bien entendu tout ceci déborde de sarcasme...parce qu'elle n'était pas douce..Mais qu'importe. Hina lui rappelait souvent sa mère quand elle fronçait les sourcils, mains sur les hanches avec un air très très contrarié...Et il fallait avouer que ça le fessait sourire a tout les coups...La gamine était devenue sa protégé au même titre que Chisako et Andréas...Mais il n'entretenait aucuns liens semblables avec les trois...C'était complexe comme situation..Mais cette petite il l'aimait bien...Elle était comme ses deux parents en une seule personne, de quoi réjouir le démon.

Ouais...L'ange déchu songeait qu'il devrait peut-être trouver les parents de la jeune femme...Mais son idée s'envola quand sa mains se posa sur la hanche de sa compagne...A plus tard les reflétions....




[HRPG: Désolé pour l'attente princesse mais obligation scolaire...J'ai fini par passer au travers ¬_¬ Encore pardon ~ ]


''Et maintenant, dis moi,
il est où ton Dieu si aimant alors que tu agonise
lamentablement à mes pieds ?''

*Se marre* ''Ahahahaha un peu qu'elle est belle mon explosion !''
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Par un soir de pluie [HOT]
Dim 2 Oct - 16:45

Le voila enfin, après une longue attente, Hina finit par entendre ces quelques coups à sa porte. Elle se leva, lentement et bien évidemment il devinerait avec facilité qu’elle aussi l’avait fait exprès. L’Aïon n’est pas patiente, mais elle savait que son amant de quelques soirs n’en faisait qu’à sa tête et que lorsqu’il venait, ce n’était pas pour parler. Sagement, elle déposa un baiser au coin de ses lèvres avant qu’il ne lui réponde et qu’il se mette à sourire afin qu’elle comprenne qu’il en était maitre pour l’instant. Oh, elle savait bien qu’entre ses mains elle n’était qu’un jouet, mais la jeune femme savait aussi qu’il ne lui ferait aucun mal tant qu’elle saurait rester à sa place avec lui et alors, ils profitaient mutuellement l’un de l’autre, de leurs besoins, de leurs envies et rien de plus. Si ! Pour l’Aïon, il s’agissait aussi de ses parents. À défaut de pouvoir les rencontrer, elle voulait en savoir plus…

Ses pensées s’envolèrent au loin lorsque les lèvres du démon s’emparèrent des siennes pour une danse langoureuse, arrachant un frisson à la brune qui passa ses bras autour de son cou, plongeant ses yeux dans les siens, attendant qu’il daigne lui donner un signe, un indice de ses intentions futures. Et, jalouse de cette occupation qui lui prenait l’esprit, la jeune femme mordilla la lèvre inférieure de son invité afin qu’il ne se soucie que d’elle pour le temps d’une soirée qu’il passerait en sa compagnie, une seule, car rares étaient les fois où Seiji répondait à sa requête. Elle approfondit le baiser, l’entrainant vers sa chambre à reculons tout en le tenant par les hanches, fortement serrées contre les siennes, languissant déjà le moment où il la malmènerait, il ne fallait pas croire qu’elle avait un certain penchant pour ces choses là, bien que ce soit parfois le cas lorsque son côté démon ressortait, Hina aimait juste se sentir vivre à travers les blessures, le mal et le bien qu’elle pouvait ressentir et que Seiji se plaisait à lui infliger. Cette torture, le fait de n’être qu’un jouet… c’était la preuve pour elle qu’elle existait et si elle ne savait pas encore pour quoi ni qui servir, au moins, elle était encore là et peu avaient cette chance-là.

Ses mains passèrent sous le haut du démon, caressant chaque parcelle qui roulait sous ses doigts fins, embrassant le jeune homme avidement, lui montrant une fois de plus le manque qu’elle ressentait, celui de ne pas être aimée, celui de n’être chère aux yeux de personne. L’Aïon s’affaira à lui retirer son vêtement, remontant ses mains vers sa nuque, plongeant ses doigts dans ses cheveux. D’une nature impatiente, elle finit par le pousser sur le lit pour grimper à quatre pattes sur ce dernier prenant place en s’asseyant sur lui, défaisant sa ceinture, le cœur battant. Si elle avait été un démon, son cercle aurait-il était Luxure ? Ou peut-être éternité ? Mort… si elle avait été un ange… aurait-elle apprécié de commettre le péché de chair ? Elle n’en savait rien et contrarié d’être les deux à la fois, mais de ne pouvoir appartenir à aucun, elle se réfugiait auprès de qui l’acceptait.

Une chance pour Seiji, et pour Hina aussi, que la jeune femme laisse sa mauvaise humeur planer… car si elle avait laissé l’ange prendre le dessus, Seiji ne serait peut-être pas venu ou l’aurait surement torturé un peu plus. Elle était certes, sa protégée, mais il se plaisait à la mettre à l’épreuve, et la voici d’ailleurs à attendre qu’il daigne enfin prendre les choses en main, se contentant d’essayer vainement de réveiller son désir, mordant sa propre lèvre presque à sang, retirant son propre vêtement, dansant sensuellement pour éveiller quelques sensations chez le démon. Elle finit par se pencher, pour l’embrasser encore, faisant glisser une de ses mains le long de son torse s’attardant un peu trop sur le bouton de pantalon de ce dernier, en tirant trop lentement à son gout la fermeture éclair. Quand elle posa enfin sa main sur le dernier tissu du jeune homme, l’Aïon prit un malin plaisir à ne faire que chatouiller son hôte, attendant qu’il montre un peu plus d’entrain, ne voulant pas perdre son temps. Ce soir-là, Hina avait bien trop besoin d’attention, pour qu’il se contente de jouer comme des humains… elle le voulait lui tout entier… lui… avec toute sa puissance. Bien sûr, si elle ne se contrôlait pas, paradoxalement elle pourrait lui faire mal, mais ce n’était jamais arrivée, comme façonnée de telle sorte à ce qu’elle ne se rebelle jamais contre Seiji véritablement, elle savait comment jouer.

Au creux de son oreille, la jeune femme haletait sensiblement, déposant quelques baisers par-ci par-là, commençant à s’impatienter réellement elle prononça le prénom de son amant d’un soir, douce et sensuelle, d’une voix chaude et suave…


• Seiji…

Le suspens était à son apogée, et pourtant il n’y avait aucun doute sur ce qui allait se passer ensuite, mais tout dépendait de ses mots, des mots qui avaient une si grande importance pour son maître, pour celui qui pour l’instant pouvait répondre partiellement à ce titre puisque, sans vraiment lui obéir, elle le respectait tout de même.

• Je te veux… maintenant

Capricieuse en plus de cela, il n’y avait pas à dire… Seiji avait de quoi s’amuser, Hina… n’était pas faible, elle attendait sagement qu’il lui montre à quel point il était… un vilain démon… car pour l’instant… elle se sentait plus démoniaque qu’angélique… et plus il jouait avec ce côté-là… plus elle appréciait que ce côté prenne le dessus. Mais qui sera le plus vilain des deux ?


-- les études d'abord, très belle réponse, j'espère que la mienne te satisfaira autant mon tout beau ~ --


Dernière édition par Kurosaki Hina le Mer 4 Jan - 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Ogawa Seiji
Devil † Walker

avatar


Emploi : Idole à la Hellsing Inc.
Localisation : En plein dans le chaos ♥

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Par un soir de pluie [HOT]
Ven 7 Oct - 19:38

Du plus loin qu'il ne se souvienne, et sa remontait à sa naissance, Hina n'avait jamais été une gamine patiente...Elle retenait ça de sa démone de mère qui exigeait tout dans la minute même ou elle l'avait demandée. Ce qui d'ailleurs amusait follement Seiji, car quand madame la mère n'avait pas ce qu'elle avait elle devenait...démoniaque disons le ainsi et sans mauvais jeu de mot. Ce trait de caractère ressortait en ce moment même sans qu'elle n'ai rien eu à dire.

Elle s'accrocha à sa nuque et un sourire en coin étira bien malgré lui ses lèvres au travers de leur baiser. Non pas ce soir mademoiselle. Ce soir c'était lui qui décidais quand tout commençait et quand tout se terminait. Ni plus, ni moins. Il s'amuserait un peu à la voir se démener pour obtenir de lui une quelconque réaction. Cette nuit allait être hilarante. Et très, très plaisante et c'était un fait à ne pas douter. L’intérêt qu'il porta soudainement aux hanches de Kurosaki lui prit soudainement et après les efforts de la gosse pour lui arracher un signe, il enroula ses bras autour d'elle et l'attira à lui. Décidément, la brune était une femme magnifique et il avait eu raison de ne pas la perdre de vue. Il l'aimait bien cette gamine. Il aimait sa présence, son sourire et son rire, mais il aimait par dessus tout son caractère fougueux qui le divertissait à toute heure du jour et de la nuit. C'était une sorte de plaisir personnel que de la voir se démener pour survivre.

Doucement, il la suivit avançant avec précaution pour ne pas la faire tomber. Lui donnerait-il vraiment cette souffrance qu'elle voulait vraiment ou ferait-il tout le contraire de ce qu'elle semblait attendre de lui juste pour le plaisir de la voir grimacer...Puis Geindre..? Bien évidement suivre son instinct était la meilleure des choses à faire.

Bien vite il se retrouva avec une femme impatiente sur lui en train de défaire se qui l'habillait. Un sourire en coin marqua son visage et une lueur de luxure s'alluma dans son regard. Elle voulait être si pressée la demoiselle ? Ne savait-t-elle donc pas que seul Paimon déciderait de se qu'il lui donnerait et surtout quand il le lui donnerait ? Dans l'affolement, le manque, l'impatience elle avait dû oublier. Mais elle allait très bientôt devoir s'en souvenir. Pour le moment il restait là à contempler la plus magnifique des créatures que son ''père'' ai pu mettre sur terre: La femme. Chaque courbes semblaient avoir été dessiner plusieurs fois pour atteindre leur perfection dans leur disposition. Chaque parcelle de peau était d'une douceur affolante et chaque chose était à sa place dans son utilité. Décidément sur ce coup là Dieu avait fait un coup de maître.

''Ce ne serait pas ma chemise que tu porte là ?...'' Murmura-t-il de sa voix la plus suave, celle qu'il ne prenait que dans ce genre de moment.

L'ancien héraut de Dieu la laissa faire à sa guise, les mains de la belle se baladant sur son torse puis sur...une partie sensible de son anatomie. Il était temps de lui donner satisfaction...Enfin en partie. Mais avant il écouta attentivement chaque intonations de sa voix le suppliant de réagir. Plus il en entendait, plus il avait envie de jouer. Et c'est se qu'il comptait faire si seulement elle lui en laissait le temps...Enfin quand on est immortel on ne se presse pas trop vous savez ? Dix ne sont rien pour un être qui ne craint pas de voir la mort le cueillir au détour d'une rue.

Et puis il prit sa décision, du coup son aura se déploya dans toute sa noirceur, dans toute son envergure. Oh il ne doutait pas un seul instant que celle de certains démon était plus grande, plus puissante..Mais la sienne était particulièrement noire...Allez savoir pourquoi...Pourtant la déployer comme ça d'un coup était un jeu dangereux. Hina était une aïon certes, mais ce serait comme une claque en plein visage. Un mouvement d'épaule plus tard la demoiselle se retrouva en dessous dominer par toute la taille et la musculature de son compagnon. Du bout des doigts il parcourut la poitrine de cette dernière s'attardant sur ses perles de chairs, puis continua sur son ventre plat son regard devint de plus en plus sombre perdant leur paillette dorée qui lui donnait cet air faussement humain. Il n'était pas bon de tenter de dominer Seiji. Ça tournait toujours à...En faites ça tournait toujours en ce que désirait la jeune femme. Une sorte de manipulation dont Ogawa avait conscience, mais qu'il adorait suivre.

''Ta peau est si douce...'' Murmura-t-il au creux de son oreille alors qu'il apposait sur son cou quelque petites marques violettes question de marquer son territoire pour la nuit.

Avec une délicatesse étrange pour lui, l'ange déchu retira les leggins de cette dernière et sa mains remonta caresser la peau douce des cuisses de sa compagne.

'' Tu es trop pressée...Prend ton temps....''

La chaleur de son corps montait doucement et il s'appuya sur son coude pour mieux l'observer. Pauvre gamine sans parents...Pauvre femme sans amour...Il ne pouvait pas croire qu'il était le seul à l'aimer comme il le fessait. Sei' ne pouvait pas croire que personne d'autre ne l'acceptait...Il voulait croire qu'elle était plus forte que dans la réalité. Mais il savait, il voyait son âme comme si elle la lui avait laisser pour dîner. Il comprenait...Il avait déjà vu. N'avait pas vécu, mais avait soigné. Chisako était un peu comme ça il y avait longtemps. Le père d'Hina avait été comme elle autrefois. Un sourire doux marqua ses lèvres tandis qu'il plongea son noir regard dans les siens.

Il ferait d'elle se qu'il voudrait et elle le savait. C'était très bien comme ça. Mais ce soir sa décision était prise. Pas de violence, pas de blessure, ni de paroles dures. Cette nuit, ce serait douceur et tendresse. Ça ne lui arrivait que si peu souvent que lui-même avait parfois besoin de traiter quelqu'un de la sorte...Il en connaissait une qui allait être surprise...Ce soir il n'avait pas envie d'être violent...Pas envie d'être cruel..Enfin pas comme elle le voulait. Certes, il la torturerais...Mais seulement en la fessant languir...


''Et maintenant, dis moi,
il est où ton Dieu si aimant alors que tu agonise
lamentablement à mes pieds ?''

*Se marre* ''Ahahahaha un peu qu'elle est belle mon explosion !''
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Par un soir de pluie [HOT]
Dim 9 Oct - 0:05

D’une nature impatiente, l’Aïon essayait de faire réagir son invité, de lui faire comprendre que ce soir, elle ne voulait pas attendre, elle ne voulait pas qu’il prenne son temps et pourtant c’est ce qu’il avait l’air de vouloir faire, ce qui la fit grogner quelque peu avant qu’elle ne s’asseye sur lui. Seiji fit alors une délicieuse remarque alors qu’elle enlevait sa chemise pour dévoiler la moitié de son corps. Ses yeux trahissaient d’ailleurs son envie grandissante bien que le démon ne soit pas très expressif. Hina savait pertinemment qu’elle lui plaisait et elle jouait énormément avec ça… d’où le fait qu’elle s’approcha de lui un peu plus près afin de caresser quelques parties sensibles de son anatomie pour le stimuler davantage.

• Oui… c’est bien ta chemise…

Après tout, à qui pouvait-elle bien appartenir si ce n’était à lui ou à elle ? Puisque la demoiselle ne recevait de visite que de très peu de personnes et aucune n’était assez intéressante à ses yeux pour se dévoiler autant. Peut-être un jour… mais elle ne le voit pas venir. Son impatience de nouveau la livre aux yeux de Seiji qui s’en amuse. Il finit néanmoins à la voir supplier, par donner un coup d’épaule en déployant toute sa force démoniaque et ce qui s’en suit, la laissant caresser de son corps frêle les draps, alors qu’il la marque tout en retirant son bas, lui arrachant quelques frissons. Hina se cambre, souriant à sa remarque. Il la connaissait si bien, chaque parcelle de sa peau… et pourtant s’étonnait encore de sa douceur.

L’air lui manquait, sa puissance n’était peut-être pas exemplaire parmi la population de démon sur cette terre, mais la noirceur de son âme, de son aura valait bien plus que de coutume. L’Aïon haletait sensiblement, le regardant sourire et attendre qu’elle se calme pour reprendre sa besogne, comme une envie de la torturer autrement, qu’allait-il faire ? Lui rappeler qu’elle n’était qu’un jouet ? Elle en mourrait d’envie, car elle le savait déjà et elle ne voulait être que ça pour l’instant. Si Hina appréciait Seiji, elle ne voulait pas s’accrocher autre que par leur relation étrange. Elle ne voulait pas dépendre de lui totalement.

Ses jambes vinrent s’enrouler autour de sa taille, ses mains parcouraient son dos musclé alors qu’elle relevait sa tête pour lui voler un baiser, griffant sa nuque, prenant son temps puisque c’est ce qu’il voulait, peut-être que si elle faisait semblant, il y mettrait un peu plus du sien ? La jeune femme ondula contre le démon, lui volant quelques baisers, prenant donc son temps du moins c’est ce qu’elle croyait. Ses mains glissèrent lentement le long de son dos pour atterrir au creux de ses reins, réchauffant un peu plus son corps contre le sien alors qu’il ne bougeait pas. Il attendait et cette fois-ci, Hina ne savait pas quoi. Elle était loin d’être l’enfant sage en ce moment… Seiji avait presque tort de lui dire de prendre son temps… mais peut-être avait-il des chances qu’elle se calme ?... non, c’était impossible.


• Seiji….

À force de faire danser sa langue avec celle du jeune homme, elle s’ennuyait presque et lorsqu’elle s’ennuie, elle devenait méchante, mais elle prenait sur elle pour une fois, essayant de ne comprendre où voulait en venir son pseudo maitre. Sentir sa peau contre la sienne était un pur bonheur et plus elle le dénudait, plus elle en voulait, sauf qu’à la faire languir de la sorte, le démon risquait de lui faire perdre le peu de raison qui la poussait à rester « gentille ». Elle s’amusa donc à le provoquer, mais était-ce une bonne idée ? Son regard en disait long, il était empli de questions concernant Seij, avait-il perdu son savoir-faire ? Se lassait-il de son corps ? Elle voulait le lui demander, mais à trop le provoquer… peut-être qu’il la laisserait dans cet état. Mais encore une fois en serait-il capable ? Sachant qu’une fois irritée la demoiselle pourrait très bien semer le trouble aux alentours et peut-être attirer l’attention sur elle ?

• Je n’aime pas… quand j’ai le temps de penser… fait moi tout oublier… s’il te plait

Voila une autre raison pour laquelle Hina appréciait leurs petits moments privilégiés, elle ne voulait pas penser, elle ne voulait pas sentir la solitude s’emparer d’elle, ni même se poser des questions, elle ne voulait pas se rappeler à quel point elle était seule, ni même à quel point elle était perdue. Pour le lui faire comprendre un peu mieux, l’Aïon entreprit de mordre son partenaire, dérivant ses baisers vers son cou, son épaule, faisant pression de ses deux mains sur le bassin du jeune homme. Quand est-ce qu’il allait cesser de jouer avec ses nerfs ? Elle pouvait se montrer plus méchante et elle savait qu’il la testait… mais elle ne voulait pas qu’il joue à ce petit jeu là avec elle et surtout pas quand ils entreprenaient ce genre de… jeu. La jeune femme n’en pouvait plus, se fatiguant à force de le vouloir, elle savait qu’il participerait sinon il ne serait pas venu et n’aurait pas pris le dessus, alors… qu’attendait-il ?


Dernière édition par Kurosaki Hina le Mer 4 Jan - 22:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Ogawa Seiji
Devil † Walker

avatar


Emploi : Idole à la Hellsing Inc.
Localisation : En plein dans le chaos ♥

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Par un soir de pluie [HOT]
Sam 29 Oct - 15:41

Hina savait y faire ça c'était sur, mais le démon avait un millénaire de pratique en self-contrôle.

''Oui…C’est bien ta chemise… ''

''Je vois...Tu la porte bien je trouve...'' Murmura-t-il sans savoir trop bien pourquoi il parlait tout bas.

La peau des aïons possédait une texture particulière, qu'on ne trouvait nul part ailleurs....Du moins c'était son point de vue...L'ange déchu trouvait que celle de la brunette était particulièrement soyeuse et la remarque lui avait échappé bien malgré lui.

Son aura frappa la métissée de plein fouet nullement amoindri par un quelconque obstacle. Leur proximité ne devait surement pas aider.

La petite semblait bien impatiente. Tout temps que dura son introspection, elle ne cessa de chercher son attention de tout les moyens possibles. Nul doute que le lendemain il aurait à faire face à de nombreux commentaires, mais il n'y pensait pas en ce moment précis. C'est l'entendre soupirer son nom qui le sorti de ses pensées. Son regard devenu presque entièrement noir fixa un moment les prunelle de jeune femme. Paimon l'écouta parler avant de secouer la tête découragé.

''Aussi impatiente que ta mère et aussi illogique que ton père...''

Je me demande d'ailleurs qu'elle idée j'ai eu...Pensa-t-il en soupirant. Et il la regardait et il comprenait. L'ancien héraut de Dieu changea brusquement d'humeur, la chaleur de son corps et la douleur de son bas-ventre se rappelèrent vigoureusement à sa mémoire et à sa conscience.

Les quelques vêtements qui restaient à tout deux, pour autant qu'il en reste, prirent une leçon de vol et d’atterrissage avant de s'échouer un peu partout dans la pièce.

Ce qu'il attendait ? Ogawa l'avait oublié. Et franchement, il ne chercha pas à se le remémorer. Sans autres cérémonie, mas avec une douceur inhabituelle, il lui écarta les cuisses question de se faire de la place. Seiji la regarda une dernière fois et d'un habile mouvement de bassin la fit sienne.

Ce fut un maelström de sensations qui l'assaillit, ce n'était pas nouveau, certes, mais c'était aussi bon à chaque fois. Aussi violets avaient été ses yeux dans son temps angélique, ils n'étaient désormais plus que deux orbes totalement noires seul démonstration du plaisir qu'il ressentait à se mouvoir en elle si bien qu'il n'arrivait plus à contrôler son aura. Son pouls était rapide son souffle court...Cette nuit pluvieuse était plus agréable qu'il ne l'avait cru au premier abord



''Et maintenant, dis moi,
il est où ton Dieu si aimant alors que tu agonise
lamentablement à mes pieds ?''

*Se marre* ''Ahahahaha un peu qu'elle est belle mon explosion !''
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Par un soir de pluie [HOT]
Dim 30 Oct - 0:14

D’un air provocateur, Hina avait jugé bon de lui révéler qu’elle portait effectivement sa chemise et puisqu’elle lui allait bien d’après ses dires, elle se contenta de sourire, signe qu’elle ne comptait désormais plus la lui rendre. Ce n’était pas là la plus douce de ses taquineries non. Mais au moins elle aurait satisfaction d’avoir un vêtement qui lui appartenait et avec lequel elle pourrait se consoler lors de ses nuits solitaires.

Très joueuse, l’aïon se mordit la lèvre, tentant à plusieurs reprises d’attirer dans ses filets le plus redoutables des prédateurs à ses yeux qui finit d’ailleurs par succomber après qu’elle l’eut quelque peu soudoyé de sa voix la plus sensuelle. C’est avec un sourire immense qu’elle le laissa commander, frissonnant à ses moindres caresses avant de sentir ses mains parcourir ses jambes et son poids l’assaillir de toute sa force. Un soupire, sa bouche entrouverte, Hina était désormais sous le joug de son amant, accrochant ses mains fines sur les muscles dorsaux du démon, sa bouche entrouverte et ses yeux brillants de désirs témoignant de son assouvissement.

Son corps brulant ondulant sous les muscles roulants de Seiji la força à laisser échapper quelques râles de plaisir, de plus en plus fréquents malgré ses lèvres qui s’évertuaient à repousser le moment, se les mordant pour ne pas lui donner ce plaisir. Frustrée à la fois de ne pas se laisser aller à sa guise pour qu’il soit dans le même état qu’elle, voir un peu plus afin qu’il lui en donne toujours… plus. Bien rapidement la cadence s’accéléra et leurs deux corps dansants sous la couverture lui arrachèrent un sourire qu’elle partagea en un baiser langoureux.

La créature voulait prendre le dessus, mais elle n’y parvenait pas, se contentant de griffer un peu plus les hanches de son homme afin qu’il comprenne qu’elle n’était pas fragile, bien qu’elle fut quelque peu affectée d’une certaine douleur naissante. Ce n’était rien en comparaison de celle bien plus profonde qui siégeait en son cœur… et peut-être qu’elle ne faisait que compenser cette douleur par ces rapports ambigus avec Seiji, mais au moins, elle arrivait à s’en sortir par n’importe quel moyen. Le démon avait d’ailleurs réussi l’objectif que sa belle lui avait donné : celui de lui faire oublier, mais ce n’était cependant pas assez… Hina n’était pas un jouet ordinaire, non… elle était un aïon, une croisée bien plus spéciale…


• Seiji… encore… Couina la jeune femme.

Quelle chance il avait qu’elle le veuille à se point, car telle une succube elle l’aurait dévoré tout cru s’il n’avait pas été à la hauteur et s’il n’était pas maître avec elle. Soupirant, haletant, la jeune femme relâcha doucement la pression qu’exerçaient ses doigts sur les hanches de Seiji pour aller caresser le bas de son dos, alors qu’elle cambrait le haut de son corps tout en appuyant fortement les paumes de ses pieds sur le matelas, talons relevés, signe qu’elle avait apprécié. Il était le seul à savoir comment la rendre folle de leurs petits écarts et le seul à savoir y faire… au fond, n’était-ce pas cela la clé ? Seiji était le seul… pour toutes choses…


Dernière édition par Kurosaki Hina le Mer 4 Jan - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Ogawa Seiji
Devil † Walker

avatar


Emploi : Idole à la Hellsing Inc.
Localisation : En plein dans le chaos ♥

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Par un soir de pluie [HOT]
Mer 16 Nov - 7:43

Cette gamine avait toujours été instable, passant d'un extrême à l'autre ce qui avait le don particulier d'amuser fortement le démon. C'était un chose fascinante que de voir ces deux personnalité se disputer la place et les réactions. On aurait cru voir ses parents se chamailler pour savoir lequel des deux avait raison sur ceci ou cela.

Si cela pouvait la rendre heureuse..Il pourrait peut-être venir plus souvent la voir...C'est que ces derniers temps, Seiji avait tendance à la négliger. Mais son temps était prit par toutes sortes d'occupation de différentes natures...Ce n'était donc pas volontairement qu'il délaissait sa protégée...Enfin c'est surtout que ces derniers temps une toute autre personne occupait ses pensées et ce de façon récurrentes et pour son plus grand malheurs. Le brun devrait réglé ce petit contre-temps rapidement s'il ne voulait pas que cela ne devienne un obstacle. Mais un obstacle à quoi au juste ? À ses tour pendables ? Non plutôt à ses petites habitudes... Et il était donc profondément angoissé par tout ce qui pouvait se dérouler dans son esprit. Angoisse...Voila un terme qu'il n'avait pas utiliser depuis longtemps déjà. C'était d'un ridicule..Il en aurait ris de lui-même...S'il avait eu la tête à ça.

Hina avait toujours eu le don de lui faire tourner la tête. S'il n'y avait pas eu...Enfin s'il n’avait pas été là, Seiji se serait sans doute épris de sa protégée. Mais voilà, il était là et à moins de le tuer, il semblait déterminer à vivre...Et à lui rendre la vie la plus difficile possible en râlant à toute les fois où ils se rencontraient de nouveau pour jouer. Non décidément, mieux valait passer à un autre sujet.

Sa peau, son souffle, ses gémissements...Satan que Dieu avait créer là une créature tout à fait fantastique...La femme...Et c'était ces propres amis qui eux avait mis au monde cette gamine au caractère changeant...Pour le plus grand plaisir du protecteur qui avait humblement accepter de s'occuper d'elle...Bah...Cette relation n'était qu'un plus. Et cela durerait aussi longtemps que la danseuse le voudrait.

Le brun ne l'aurais jamais avouer, mais parfois il s'inquiétait de la voir si seule. Il espérait vraiment qu'elle se trouve quelqu'un de bien...Elle le méritait bien. Lui...Et bien lui n'était pas quelqu'un de bien. Non, Paimon était plutôt le genre de personne à qui il ne fallait pas s'attacher.
Mais ça, l'aïon devait bien le savoir, n'est-ce pas ? Mieux vaudrait pour elle qu'elle le sache.

Une extase comme seule la jeune femme pouvait lui donner lui fit lâcher quelques râles plus rauques et graves que ne l'était sa voix d'ordinaire. C'était troublant de voir la différence entre la voix humaine et la voix démoniaque. Avec force, il mordit l'épaule de sa partenaire et c'est seulement après la délivrance tant voulue, qu'il relâcha cette pauvre épaule meurtrie. Ogawa n'avait même pas eu conscience de son geste, c'est pour vous dire à quel point il était perdu dans les vapes du plaisir.

Les yeux clos, il resta en elle. Cette chaleur qui se répandait en lui par vagues, valait mieux que n'importe quelle satisfaction d'un grand coup réussie ou d'une bonne torture bien faites.La voix de sa compagne lui parvînt de quelque part dans la réalité, lentement, il réussi à comprendre le sens de ces mots.

''Seiji… encore…''

Le plus âgé battit doucement des paupières et s'appuya sur son coude pour basculer sur le côté.
Les bras en croix, les yeux clos et le souffle court, il reprenait lentement sa respiration. Un rire lui monta et lui échappa. Un rire doux et empreint de tendresse. Ce qu'elle pouvait être exigeante. Ce soir peut-être plus que d'autre.

''Viens là que je te fasse un câlin'' Susurra-t-il en la tirant contre son torse brûlant.

Ses bras se refermèrent sur son corps bien frêle pour quelqu'un qui en avait tant à supporter. C'était le poids du monde qu'elle portait sur ses épaules. Être l'enfant des deux races supérieurs était une sorte de malédiction. Jamais accepter d'aucun des deux côtés, du moins règle générale, car il y avait toujours des exceptions.

Ses doigts glissèrent contre la peau soyeuse de son dos avant de caresser lentement ses cheveux.

''Encore dis-tu ? Moi je n'ai rien contre, mais je te trouve bien exigeante ce soir princesse...''


Sa voix anormalement grave résonna légèrement, comme un murmure. Elle sous entendant la question suivante: ''Que ce passe-t-il ?''. Elle pouvait absolument tout lui dire. Mais le ferait-elle ? La était la véritable question. L'idol pouvait faire bien des choses pour sa petite protégée, mais encore faudrait-il qu'il sache quoi.

Bon, on discute...Et ensuite on recommence !? Faudrait seulement voir si la gamine était de cet avis...Cette nuit, l'ange déchu tenterait de répondre à ses moindres désirs ~


''Et maintenant, dis moi,
il est où ton Dieu si aimant alors que tu agonise
lamentablement à mes pieds ?''

*Se marre* ''Ahahahaha un peu qu'elle est belle mon explosion !''
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Par un soir de pluie [HOT]
Mer 16 Nov - 18:33

Sa peau était si chaude et son corps qui dansait contre le sien lui donnait le vertige, à moins qu’il ne s’agisse de son aura qui s’emparait peu à peu du désespoir de la jeune aïon par pur instinct ? Ses soupirs se transformèrent progressivement en gémissements assurant donc à l’oreille du démon qu’elle était satisfaite, jusqu’à ce qu’elle plante ses ongles contre la chair de son dos en même temps surement qu’il avait mordu son épaule. La douleur l’avait d’autant plus excitée qu’elle lui avait fait oublié sa solitude et alors qu’il comptait se séparer d’elle, les jambes de la créature mi-ange mi-démon l’emprisonnèrent avant qu’il n’ait pu le faire.

« Seiji… encore » avait-elle prononcé, le regard vide. Et contre toute attente il se fit prier, s’allongeant si loin d’elle. Voulait-il jouer ? Hina était perturbée par ses gestes et ses mots, jusqu’à même sa voix qu’elle crut bien plus grave que d’ordinaire, que lui arrivait-il ? Là, au creux de ses bras, elle plongea ses yeux sombres dans ceux noirs de jaie de son amant, la bouche légèrement entrouverte par l’hésitation qu’elle avait de lui répondre. Elle ne savait pas quoi…

Lorsqu’il reprit pour lui demander quels étaient ses soucis, Hina comprit, loin d’être sotte, mais s’indigna qu’il lise si facilement en elle. Ses sourcils froncés et sa bouche toujours à demi ouverte, elle détourna le regard un instant. Que pouvait-elle bien lui dire si ce n’est qu’elle était éperdument amoureuse d’un être sans cœur ? Qu’elle était condamnée à errer dans un tombeau de solitude ? [/ii]

• Je… suis seule… j’ai horreur… d’être seule…

[i]Sous estimer le pouvoir des mots, elle ne l’avait jamais fait Seiji le lui avait appris et elle comprenait mieux que personne d’autre que lui ce que cela signifiait. Car, la main qui serrait son cœur n’était faite que de ça… les mots sont puissants. Se mordant la lèvre, elle lui vola un baiser, puis un autre, descendant lentement sur son torse tout en profitant pour le faire s’allonger sur le dos pour poursuivre jusqu’à son nombril, entrecoupant ses baisers de mots*.


• Je…* voudrais pouvoir…* vivre*… avec quelqu’un…*

Sagement elle remonta ses yeux bien en face des siens, se contentant d’apprécier ses bras qui l’entouraient toujours, soupirant contre sa peau lorsqu’elle posa enfin sa tête contre son épaule. Mais ce fut de courte durée, car, elle se souvint d’une petite phrase que Seiji lui avait dite, il l’aidait beaucoup malgré le manque de son absence parfois.

• Tu me l’as déjà dit… à qui sait bien aimer, il n’y a rien d’impossible… mais suis-je à ton avis un cas désespéré ?

Sa question la déstabilisait elle-même, si bien qu’elle se redressa lentement comme si elle n’attendait pas de réponse, juste de quoi ne plus sentir son torse collé à sa poitrine. Ses hanches bougèrent avec délicatesse pour lui permettre de s’infiltrer en elle une seconde fois. Hina ne voulait pas en parler, car le problème était toujours le même… et qu’en lui donnant ce qu’elle voulait il lui faisait oublier son manque d’affection… de sociabilité.

Un soupir passa la barrière de ses lèvres, immobile le temps qu’elle se réhabitue à cette sensation délectable de l’avoir en elle. Ses yeux se fermèrent quelques instants lorsqu’elle commença quelques mouvements se sentant de nouveau brulante de désir. Elle ne lui avait pas vraiment demandé son avis, mais le démon état sensé être habitué à ses petits caprices et puisqu’il était là… pour un temps limité (c’est ce qu’elle pense) alors mieux valait qu’elle en profite le plus longtemps possible.


Dernière édition par Kurosaki Hina le Mer 4 Jan - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Ogawa Seiji
Devil † Walker

avatar


Emploi : Idole à la Hellsing Inc.
Localisation : En plein dans le chaos ♥

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Par un soir de pluie [HOT]
Mar 29 Nov - 15:46

Hina vait cette habitude de poser trop de questions, de réfléchir trop pour son propre bien. Certes, quand on avait l'éternité devant sois on pouvait se le permettre, mais quand on était mortelle comme elle...Mieux valait ne pas trop s'atarder à des choses futiles. Mais ça elle le savais déjà...Seiji le lui avait répété tant et tant de fois. Mais apparement, l'aïon ne l'écoutait pas...Pour faire changement ! Qu'importe de toute façone la jeune femme ne lui devait rien. Sinon un tant soit peu de respect pour tout ce qu'il fessait pour elle. M'enfin quelle importance après tout ?

S'il avait su...S'il avait su ce qui la tourmentait, le démon aurait sans doute rigoler un peu et voyant son air sérieux aurait hausser un sourcil avant d'exiger un nom, puis tenter de l'aider juste pour voir jusqu'où cela pourrait aller. Mais voilà. Seiji ne le savait pas. Dommage quoi, ca aurait pu être drôle de tenter de la mettre avec quelqu'un... Mais amusant pour lui, ne voulait pas dire amusant pour les autres. Mais ça aussi, il valait mieux ne pas s'y attarder.

Les quelques instants d'égarement qu'il eu furent coupé par la réponse, qui n'était plus attendue de la part de sa compagne.

''Je...suis seule.. J'ai horreur....d'être seule...''

Paimon haussa un sourcil avec lenteur. Ah voilà. Mais il sentait que ce n'était pas tout. Sachant qu'il n'obtiendrait rien de plus en insistant, l'idol preféra attendre qu'elle parle de sa propre volonté. Ses attentes furent récompensés. Fermant les yeux sous la pluie de baisers, il l'écouta sans un mot, lâchant simplement un soupire de contentement. Décidément, c'était une des meilleures amantes qu'il ai eu.

La brunette cessa tout mouvement et l'ange déchu ouvrit un oeil pour voir de quoi il en retournait et quelle pouvait bien être la cause de cette perte d'attention. Il la sentit se blottir contre lui, la tête sur son épaule. Elle avait semble-t-il besoin d'attention.Dans un geste d'affection il caressa tendrement ses cheveux, jouant parfois avec une mêche. Elle continua de parler et lui de l'écouter.

Il fallait bien réfléchir à la question. Lui donner une réponse qui n'étant pas décourageante, ne créerait pas de faux espoirs. Les humains étaient faciles à manipuler, certes, mais difficilies à décourager. C'était un truc agaçant parfois, mais bien plus souvent divertissant.

''...Un cas perdu ? Et puis moi je suis quoi alors ? Le Dieu de l'impossibilité ? Nah. Tu n'as juste pas eu la chance de trouver ce qu'il te fallait. C'est le lot de toutes créatures vivantes que de ressentir la solitude. De vouloir être avec quelqu'un, trouver cette autre partie de sois que l'on à l'impression d'avoir perdu à la naissance. Tu n'y peu rien princesse. ''

Il la regarda se releve et le regarder. Son visage à lui exprimait le calme, son visage à elle exprimait..Une toute autre chose et une lueur de luxure s'alluma dans le fond des yeux mordoré du plus vieux. Cette gamine n'en aurait donc jamais assez ? de nouveau il ferma les yeux quand la chaleur l'entoura. C'était une sensation si...Délectable. Vraiment, on se demandait comme Dieu avait pu penser à une telle chose...

Doucement, il posa ses mains sur ses hanches et ré-ouvrit les yeux pour la regarder. Oh, il aurait pu lui dire bien des choses...Mais le moment n'était pas venu n'est-ce pas ? Le problème ne changerait certes pas, mais au moins si elle daignait un jour le lui dire, peut-être pourrait-il tenter, je dis bien tenter, de l'aider. Car, oui, cet ancien héraut de Dieu avait bel et bien un coeur. quoi que l'on puisse en dire.

Aussi rares que soit ce genre d'évenements, aussi savoureux étaient-ils. Pour une fois, Ogawa lui laissa le contrôle question de voir sa réaction, de voir ce qu'elle ferait de lui. Elle qui cherchait si souvent à le dominer. Pour une fois elle aurait satisfaction non ?

Chaque mouvements provocait en lui une onde de plaisir qui gardait ses yeux clos et accelérait les battements de son coeur. de nouveau il se sentit plein de désir pour elle. C'est qu'elle savait s'y prendre la gosse !

Parfois, il y réfléchissait et il se disait que les aïons ne devraient pas exister. Non pas par méchanceté, mais par tristesse. C'était un drôle de sentiment à associé à ce drôle d'oiseau qu'était Paimon, mais c'était une chose qui lui arrivait..Parfois...

Les demis-anges, demis-démons ou toutes autres sorte de mélange ne savaient pas où trouver leur place. N'arrivait pas à se créer un nid dans une quelconque race et erraient bien malgré eux entre leur deux parents, si ceux-ci voulaient bien d'eux. C'était rtiste de constater à quel point certain d'entres eux étaient laissé à eux-même...Ils devraient créer une race à eux tout seul tiens !..Mais ils étaient si peu nombreux et ne pouvaient qu'éspérer trouver leur place en ce monde un jour.

Dur, dur de ne pas être totalement humain...

Mais bon...Ce genre d'idée étaient à des milles de son cerveau qui lui était bien trop occupé à envoyer dans tout son corps des signaux de plaisir. Ah Hina. Turbulente et déterminée Hina...Quelques fois, Seiji se demandait bien ce qu'il ferait sans elle...

Ce soir peut-être resterait-il avec elle, pour qu'au matin la brunette trouve quelqu'un à ses côtés...Fort de cette soudaine décision, il soupira de plaisir à nouevau écoutant la voix de sa compagne et replongea dans son monde de douces sensations.


''Et maintenant, dis moi,
il est où ton Dieu si aimant alors que tu agonise
lamentablement à mes pieds ?''

*Se marre* ''Ahahahaha un peu qu'elle est belle mon explosion !''
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Par un soir de pluie [HOT]
Mar 6 Déc - 23:44

Tout ceci relevait du paranormal, était-elle tombée dans un monde parallèle pour que Seiji se montre si doux à son égare ? L’Aïon n’en savait rien et s’étonna un peu plus lorsqu’il la laissa prendre le dessus. Ce n’était pas pour lui déplaire et cette initiative la ravissait. Bien qu’elle sache que s’attacher au démon n’était pas une bonne chose pour elle, avec de pareilles intentions, Hina ne pouvait que succomber. En revanche, se disant cela, elle préféra montrer qu’elle n’était pas si tendre qu’elle le paraissait, ni même fragile et pourtant, elle l’était, mais bien moins qu’une humaine, bien plus qu’un ange ou un démon. Qu’était-elle au fond ? Peu lui importait. Elle savait ce qu’elle voulait être, comme une humaine et capable de se défendre qui plus est.

Féline, afin qu’il ne la torture pas trop avec ses questions, elle l’embrassait à mesure qu’elle répondait, caressant ses lèvres d’un touché léger avant de jouer avec sa lèvre grâce aux siennes et de lui voler un baiser. A son tour de poser les questions et l’Aïon le lui fit bien comprendre, joueuse de nouveau, elle lui rappela une des phrases d’un auteur qu’il lui avait répétées. Bien qu’il ne soit pas un professionnel en relations humaines, il avait su trouver les mots justes pour calmer ses peurs et la faire redevenir sauvage, comme revigorée de son énergie par de simples mots. Une fois de plus il ne fallait pas sous-estimer le pouvoir des mots. Avec un sourire étrange, Hina se souleva légèrement pour permettre à son amant démoniaque de s’immiscer en elle d’un délicat mouvement qui lui permit de ne pas trop souffrir et s’étonner, puisqu’elle en était à l’origine.

Soupirant elle commença à onduler sensiblement sur l’homme qui appréciait la vue et les sensations qu’elle lui procurait. Ses mains posées de chaque côté de sa tête, la belle brune se faisait violence pour ne pas laisser passer quelques plaintes, déformant ainsi son si joli visage par quelques grimaces. De cette façon, puisqu’elle était assise sur lui, elle pouvait faire ce qui lui plaisait pourtant elle ne choisit pas de satisfaire ses propres exigences, mais celles de Seiji, en même temps bien sûr qu’elle prenait tout le plaisir du monde à être dominante pour la première fois avec lui et à pouvoir jouer le second round surtout. Mais tout ce qu’elle avait voulu, c’était essayer et bien que ce soit exquis, pour que Seiji revienne, mieux valait ne pas trop y prendre gout.

Lentement la croisée roula des hanches pour entrainer Seiji près d’elle, tout en profitant pour reprendre possession de ses lèvres. Assise sur lui elle pouvait un peu plus bénéficier de sa chaleur et de son dos, creusant le sien pour inciter le démon à ne pas se retenir. C’était dangereux, mais cela rimait parfaitement avec Hina. Ses penchants pour le danger lui couteraient peut-être la vie, bien qu’elle fût tout de même prudente pour ne s’infliger que souffrance et non la mort. La logique voudrait pourtant qu’elle ait des tendances suicidaires, mais… ce n’était pas le cas, quelque peu sadomasochiste, rien de plus.

Avec douceur, mais ce qu’il fallait de violence, la jeune femme rompit le contact entre leurs lèvres, respirant d’une façon irrégulière qui laissait suggérait que la vague de plaisir par laquelle elle était submergée n’allait pas tarder à l’emporter au loin et lorsque ce fut le cas, elle relâcha toute pression, attendant que Seiji prenne lui aussi la part de cette vague qui lui revenait pour ensuite l’entrainer avec elle dans sa chute, cette fois-ci épuisée par les assauts du vieux démon. Elle aimait les moments où plus rien ne lui traversait l’esprit, comme vide, sans problèmes, sans la moindre envie si ce n’est celle de ne pas s’endormir pour profiter de la compagnie de Seiji encore un moment.


• Redit le moi… pourquoi vous n’avez ne ressentez ni besoins, ni envies à moins, dans le second cas de les provoquer

Par curiosité, parce qu’elle avait oublié, Hina demandait une énième fois ce que cela faisait de ne rien ressentir, se sentait-il plus puissant, ou en souffrait-il ? Elle aurait voulu savoir juste une fois comment c’était d’être une véritable créature surnaturelle, car elle était de chair et de sang en raison de l’enveloppe à partir de laquelle ses parents l’avaient faite, et portait en elle la force d’un ange et d’un démon sans faire partie d’aucune de ces deux races. Agaçant et à la fois fascinant pour la jeune femme qui soupira en s’amusant à parcourir le torse de son roi d’un soir, amplement satisfaite. C’est en écoutant la douce voix de Seiji qu’elle se mit à lutter contre l’envie de fermer les yeux et se reposer et celle de lui poser plus de casse-têtes encore, pour ne pas laisser le silence reprendre ses droits et l’accabler de milles et une pensées dont elle ne voulait pas, dont la première était : Seiji allait-il ou n’allait-il pas la laisser un jour comme il le faisait à chaque fois après leurs ébats, cette fois-ci définitivement ?


Dernière édition par Kurosaki Hina le Mer 4 Jan - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Ogawa Seiji
Devil † Walker

avatar


Emploi : Idole à la Hellsing Inc.
Localisation : En plein dans le chaos ♥

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Par un soir de pluie [HOT]
Sam 24 Déc - 6:28

Le délice des sensations ressenties lui fit oublier momentanément cette litanies de questions qui tournait sans cesse dans sa tête. C'était pour cette raison qu'il aimait être avec Hina. Elle avait ce petit quelque chose, ce don subtile, cet manière d'être qui lui fessait oublier, pour un cours moment, que le monde extérieur existait et que par la même occasion, Seiji avait quelques...Responsabilités...Pour ne pas problèmes à assumer. Car, même s'il ne voulait pas se l'avouer, cette idée récurrente était devenu un réel agacement pour le pauvre démon qu'il était. Vraiment, il allait devoir régler ça le plus tôt possible.

Les lèvres de la brune contre les siennes, son souffle contre sa peau, ses doux gémissements,cette sensation de plénitude...Ogawa aurait pu y devenir accro' et parfois il redoutait ce jour où il devrait tirer sa révérence pour laisser place à cet homme qu'elle aimerait plus que lui. Ce n'était pas de l'amour....Enfin pas complètement. C'était une sorte d'attachement profond. Il aimait bien cette métissé. Elle avait toutes les qualités pour plaire à un homme comme lui. Mais ça était toujours là, flottant à la surface de son inconscient.

Il senti ses muscles se contractés. C'était cette monté de chaleur qui lui signala que la fin était proche. Il n'avait pas eu conscience du temps qui passe. Et ne voulait pas non plus savoir qu'elle heure il était. Kurosaki semblait avoir besoin de lui plus que jamais. Elle cachait quelque chose, mais en bon ange déchu qui en avait vu d'autre il avait comprit qu'il valait mieux attendre qu'elle en parle d'elle-même quand elle serait prête. Ce jour ne viendrait peut-être jamais, mais ce ne serait sans doutes pas sans raison. Paimon ne croyait pas au hasard...

Il la sentie se relaxer contre son torse et un sourire doux naquit sur ses lèvres. Ce soir c'était côté ange bien enfoui en lui qui semblait remonté...Quoi que pour ce qui était d'avoir été un ange exemplaire, il n'avait pas vraiment rempli les exigences. Mais Suzu non plus n'était pas vraiment l'idée que l'on se fessait d'un ange et pourtant lui résidait encore au paradis...

Sa question lui fit ouvrir les yeux, lui qui les avaient clos après l'avoir entouré de ses bras. Le démon embrassa le dessus du crâne de sa protégée avant de répondre.

''Je ne contrôle pas mes émotions. Si j'aime, je ne l'ai pas choisi. Mais pour ce qui est des besoins...J'en sais rien. J'ai été créer comme ça. Nous sommes tous comme ça. Je suppose que c'était pour que nous soyons plus efficaces pour entreprendre les missions que l'on nous confiait...Mais crois moi...Pour ce qui est des émotions...Je n'ai aucunement le choix sur ceux-ci...Au même titre que toi...Et ce à mon plus grand désespoir...Je n'ai juste pas la même façon de voir les choses...Pour ce qui est des autres...Ben...C'est pareil pour ceux que je connais...''

De longues minutes encore, l'ange déchu la regarda lutter contre le sommeil avant de perdre ce combat et de sombre dans le monde onirique. Pendant un temps indéterminé, le brun observa le visage détendu de la demoiselle avant de lui aussi fermé les yeux. Il y avait longtemps qu'il n'avait pas provoquer un sommeil...

Non, ce soir, Seiji ne partirait pas. Le lendemain le trouverait encore avec elle...Peut-être qu'il irait chercher à déjeuner pour la danseuse...Ouais...C'était une idée.

[...]


L'aurore le cueillit. Ses yeux mordorés s'ouvrirent et tombèrent sur le décor...Il lui semblait que ce n'était pas sa chambre...Les souvenirs de la veille affluèrent quelques secondes plus tard. Ah, voilà ce que ça fessait que de dormir..! Il avait oublier avec le temps.

Doucement, sans réveillée la plus jeune, le plus vieux se leva et se rhabilla avant de filer dehors. Hum...Que prendre à déjeuner ?...

[...]

Quand il revint, Hina dormait toujours si bien qu'il eu le temps de tout poser sur un plateau. Sa mémoire lui avait fait revenir quelques plats préférer de sa protégée. Il ramena donc le plateau dans la chambre avant de le poser sur la table de chevet du côté de la jeune femme. Son haut repris le chemin du plancher et ses jeans aussi. Restant en boxers, il se glissa de nouveau dans le lit avant de reprendre Kurosaki entre ses bras. De nouveau ses paupières se fermèrent. Ogawa ne voulait pas dormir...Il avait besoin de réfléchir. La brune ne tarderais surement pas à se réveillée.


''Et maintenant, dis moi,
il est où ton Dieu si aimant alors que tu agonise
lamentablement à mes pieds ?''

*Se marre* ''Ahahahaha un peu qu'elle est belle mon explosion !''
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Par un soir de pluie [HOT]
Dim 1 Jan - 14:36

Bien blottie dans ses bras, la femme fatale avait l’air d’être ordinaire. Mais elle ne l’était pas. Par l’essence même de son existence elle était différente et c’était cette différence qui la tuait à petit feu. Chassée par toutes les autres espèces, reniée... alors qu’elle n’avait rien demandé, elle s’estimait heureuse d’avoir le démon à ses côtés. Il était tout ce qu’elle ne devait pas supporter, égoïste, insensible, sadique et pourtant l’Aïon ne pouvait pas s’empêcher d’apprécier sa compagnie. Au fond était-il ce qu’il prétendait ? Certainement pas. Qu’il s’agisse d’un démon ou d’un ange, peu importe la race, l’être se fuit lui-même jusqu’à se dénaturer volontairement pour qu’on ne le démasque pas.

Seiji lui donna une réponse qui lui parut justifiée avant qu’elle ne sombre entre ses bras, se sentant plus lourde que jamais, bercée par un profond sommeil, un besoin de dormir dont elle se serait volontiers passé, mais auquel elle n’échappait pas par sa condition. Cette nuit-là, Hina ne rêva pas, comme la plupart de ses nuits d’ailleurs. Il n’y avait qu’elle et une vaste étendue noire. Rien ne servait de marcher, car tout se ressemblait, en tout point, et que peu importe le nombre de pas qu’elle faisait, jamais la belle brune ne trouvait d’issue. Lorsqu’elle ouvrit les yeux, s’habituant lentement à la lumière de son appartement, elle crut être seule comme d’habitude lorsque le démon lui rendait visite. Mais à sa plus grande surprise, ce ne fut pas le cas. Entre les bras de l’homme, elle ouvrit ses yeux si grands qu’ils auraient pu en pleurer. Son coeur battait à une allure plus vive, témoin de son incompréhension alors qu’en s’appuyant sur ses coudes elle découvrit le petit déjeuner si gentiment apporté par le démon.

Elle crut bon de se taire pour une fois, elle qui en disait si peu restait toujours quoi face à ces intentions nouvelles dont avait fait preuve Seiji. Que pouvait-elle dire de toute façon ? Si ce n’est qu’il l’avait surprise en beauté au point de troubler sa santé mentale. Allait-elle mourir ? Où était-ce son anniversaire ? Il n’y avait pas de raison évidente... c’était pour elle inconcevable que l’homme reste à ses côtés si longtemps sans raison. Sur le qui-vive, l’Aïon enfilant rapidement ses sous-vêtements, bien qu’elle manque cruellement de pudeur son côté angélique lui rappelait souvent qu’elle devait faire attention.

Finalement, elle brisa le silence en s’asseyant lentement, regardant le brun ouvrir les yeux. Sa chaleur lui manquait déjà. Elle aurait pu en profiter, mais elle avait été tellement choquée que ça ne lui avait même pas traversé l’esprit. Les mots mirent un instant à venir, mais ils vinrent tout de même.


• Tu es resté ?

C’était ce qu’elle avait constaté. Ses mots signifiaient en réalité bien plus et Seiji le savait bien. Il la connaissait parqueur. Elle se demandait pourquoi, elle se demandait ce qu’il allait faire... mais elle ne le demanderait pas directement. Au fond, même s’il était dans sa nature d’être curieuse Hina ne voulait pas lui donner satisfaction et fit mine de ne pas être dérangée par l’ignorance qu’elle avait à ce sujet, prenant quelques mets pour les apporter à sa bouche et se délecter de la douce saveur d’un repas au lit. N’y étant pas habituée, elle allait savourer chacune de ses bouchées pour être certaine que s’il s’agissait des dernières elle ne regretterait rien. La seule chose qu’elle regretterait en ce bas monde serait d’avoir vécu seule et sans le retour d’un amour qu’elle attend désespérément malgré elle, un amour qui à force de lui manquer emplit son coeur de glace...

Ses yeux trahissaient son indifférence, mais qu’importe si la mort l’effrayait ou non, son intuition féminine était parfaitement aiguisée au point que même si elle se méfiait, Hina sache parfaitement qu’il n’y avait pas de danger de mort. Elle ne posait plus de question, se contentant d’attendre la suite des évènements sans siller. Les félins retombent sur leurs pattes et en voyant la belle brune, on ne pouvait que le constater. Rien ne la déstabilisait véritablement, encore que toute personne à ses failles reste simplement à trouver celles de l’Aïon.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Par un soir de pluie [HOT]

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Par un soir de pluie [HOT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: G.E.N.E.S.I.S :: Corbeille à papiers :: RP-