† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Help ! I need your help !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suzu
Angel † Walker

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Help ! I need your help !
Ven 2 Sep - 16:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ft. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mogami Eien ft. Suzu
le 20 mars à 23h15


    Je traînais du coté des hangars à moitié abandonné du quartier de Sumida quand ils me repérèrent. Autant dire que j'en conçus, en plus d'un peur certaine, une sacrée humiliation. En tant que Héraut, je suis un ange qui sais se cacher. Je n'ai pas de monstrueuse puissance à dissimuler. Pas d'aura affolante à masquer. En fait, je suis tellement faible comparé à la plupart des autres anges qu'en général, je peux me balader à coté d'eux sans qu'ils me remarquent. Ce soir-là en l'occurrence, je m'étais introduis discrètement dans le hangar pour les observer.

    Ils étaient deux, et ça faisait un moment qu'ils avaient attiré mon attention. Dans les Cieux, ils étaient toujours fourrés ensemble, et ils allaient et venaient entre les bureaux des hautes instances, l'air d'avoir beaucoup de choses à faire. Impossible de savoir s'ils agissaient sur ordre officiel d'un ange puissant ou s'ils jouaient une autre sorte de jeu, et c'était pour ça que je les avais suivis sur Terre, jusqu'ici. Ils n'étaient pas particulièrement puissants, en fait, mais chacun d'eux l'était encore plus que moi. Parfois, je me dis que Dieu a fait exprès de me faire renaître en Héraut, l'ange le plus faible de tous les anges. Moi qui aime tant semer le chaos et manipuler les autres, je n'ai pas la puissance qui va avec mon esprit tordu, et ça me vaut toujours des ennuis. Comme ce soir-là.

    J'avais eu le temps de les espionner quelques minutes avant que l'un d'eux ne me repère. Les trois quart de leurs paroles n'avaient rien d'intéressant, si ce n'est que plusieurs noms revenaient dans leur conversation et qu'ils étaient penchés sur un iphone pour y regarder des photos. Ils parlaient d'humains, ou bien d'aïons, j'en étais sûr. Et les anges ne s'intéressaient aux Aïons et aux Humains que pour une seule chose : le danger potentiel que leur don représentait. Dans le cas des Humains, ils étaient fichés, surveillés, parfois assassinés, parfois recherchés pour leur âme. Dans le cas des Aïons, c'était plus simple : on les traquait et on les tuait - quand c'était possible. Dans tous les cas, c'était là des infos intéressantes que je mourrais d'envie de savoir, et c'était en me rapprochant d'eux, perché sur une poutrelle au-dessus de leur tête, à essayer de voir les photos, qu'ils m'avaient repérés.

    Je n'avais pas attendu une seule seconde avant de me téléporter à l'extérieur du hangar. Nous, les Hérauts, nous étions faibles, mais nous avions ce petit don très utile - surtout pour délivrer des messages aux quatre coins de la planète. Mais même ainsi, je savais qu'il était trop tard. Ils m'avaient repéré, avaient senti mon aura comme des chiens flairent une odeur, et étaient déjà sur mes traces. Les trombes d'eau qui s'abattaient sur Sumida m'empêchait d'aller vite, d'user trop souvent de la téléportation, et même ainsi, ils étaient encore trop rapides pour moi. En deux bonds dans l'espace, je dépassai les limites de Sumida, là où les Humains pouvaient encore aller et venir. Les Humains, et les Aïons.

    Je me dirigeai vers Shinjuku en ayant parfaitement conscience d'avoir les deux anges à mes trousses. S'ils me poursuivaient, c'était qu'ils n'agissaient pas sur un ordre officiel, sinon ils n'auraient rien eu à cacher. Il y avait tant de factions ennemies dans les Cieux, tant de complots illégaux... ces deux-là devaient traquer des Humains pour de mauvaises raisons. Sautant de toit en toit, je tentai fiévreusement de repérer mon chemin. Les villes humaines changeaient radicalement de visage, vues du ciel.

    Soudain je repérai une silhouette humaine courant sous la pluie, un téléphone portable vissé à l'oreille. Parfait. J'atterris brutalement derrière lui et il se retourna d'un coup, mais aussi faible que j'étais, j'étais encore bien trop fort pour lui, et je l'envoyai heurter violemment le mur. Je le vis s'effondrer, inanimé ? Mort ? Ils étaient tellement fragiles... mais je n'avais pas le temps de vérifier. Je ramassai son portable - il faudrait que je m'achète un de ces trucs là, un jour - et composai rapidement le numéro d'Eien. C'était triste à dire, mais mes alliés se comptaient sur les doigts d'une main, et Eien était un des plus puissants que je connaissais. S'il travaillait ce soir, alors il n'était pas loin, et il arriverait peut-être à temps. Parce qu'il viendrait, j'en étais sûr.

    Je me cachai dans une ruelle sombre, près de la station de métro qui desservait la partie la plus sordide et la plus sombre de Shinjuku, en priant pour qu'Eien décroche. Mais je tombai sur son répondeur, et lui laissai un message d'un voix pressée :

    *Eien, est-ce que t'es au Sweetea ? Je suis à Shinjuku, dans une rue près de la station de métro, il faut que tu viennes ! Il y a*


    Je n'eus pas le temps de finir ma phrase, car une vague d'énergie me heurta soudain et, à mon tour, j'allais embrasser le mur. Sonné, je m'y adossai et regardai le portable, en miettes à mes pieds, puis les deux anges qui marchaient vers moi, l'air pas content.

    - Tu es rapide, petit, mais tu ne peux pas fuir pour le reste de l'éternité... lâcha un des deux anges.

    J'étais bien d'accord avec eux, mais ça n'allait pas me sauver. Mon regard allait de droite à gauche en cherchant une échappatoire qui n'existait pas et un grand sentiment d'injustice m'envahit. Moi, mourir ? Ici, comme ça ? Pourquoi, qu'est-ce que j'avais fait de mal ?? L'ange qui avait parlé me sauta dessus et posa une main sur mon torse qui se mit aussitôt à brûler, et je laissai échapper un gémissement pathétique.

    - Avant de mourir, tu vas devoir nous dire pour qui tu travailles, dit l'ange.

    J'en aurais ri si je n'avais pas eu si mal. Moi, travailler à la solde de quelqu'un ? Je n'étais le laqué de personne ! Je secouai la tête et l'ange haussa les épaules. Au moins, je n'étais pas tombé sur des sadiques. Des démons auraient pu faire durer ça bien plus longtemps. La main de l'ange glissa de mon torse à mon cou et il me plaqua plus durement contre le mur. Je voulus me téléporter mais, peut-être parce que je n'avais plus trop de force, sa poigne m'en empêcha, et il leva l'autre main devant mon visage. Je pouvais voir son énergie concentrée dans ce poing, bien assez pour qu'il me traverse le crâne et le mur derrière moi avec.

    Bien assez aussi pour que son aura brille comme un phare dans la nuit. Bien assez pour qu'Eien, s'il était dans le coin, le repère et vienne jusqu'ici.

    Je fermai les yeux et réalisai que malgré ma haine de Dieu, j'en étais réduis à prier, prier pour qu'un miracle se produise, alors que le poing de l'ange fonçait vers moi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Help ! I need your help !
Ven 2 Sep - 18:35

    Il faisait nuit depuis longtemps mais le salon était encore ouvert, la journée commençait à être longue pour Eien qui n'avait qu'une seule envie : dormir. Pourtant ce soir semblait quelque peu plus animé que d'habitude, il y avait un petit groupe de clientes qui venaient de terminer le travail - d'après ce qu'Eien avait entendu de leurs conversations - et en profitaient pour venir se reposer un peu ici avant de rentrer, le jeune homme avait du mal avec ce concept, quel intérêt de se reposer avant d'aller se coucher ? Mais passons, au moins le salon n'était pas ouvert pour rien.

    A la demande dudit groupe, Eien alla de nouveau les servir gardant son sourire parfait pour ne pas laisser paraitre sa lassitude. En retournant poser le plateau sur le comptoir, son collègue l'interpella.

    - Eien, ton portable sonne dans le vestiaire.
    - Eh ?


    Le blondinet fila dans le vestiaire et ouvrit son casier pour en sortir son sac où, en effet, son portable affichait un appel manqué. Il lit le numéro pour savoir de qui il s'agissait à cette heure-ci mais le numéro lui était inconnu. Il allait le reposer quand un message écrit l'avertit qu'il avait un message sur sa boite vocale. Il l'écouta aussitôt.

    *Eien, est-ce que t'es au Sweetea ? Je suis à Shinjuku, dans une rue près de la station de métro, il faut que tu viennes ! Il y a*
    Eien avait sa réponse, il avait aisément reconnu, malgré l'empressement, la voix de Suzu, et aussitôt il se sentit pâlir. Qu'est-ce qui s'était passé pour l'interrompre dans sa phrase ainsi ? "Il y a" quoi !? Le jeune homme avait envie de hurler de frustration mais il se retint, et attrapa rapidement ses affaires avant de repartir dans la salle.

    - Désolé, je dois y aller ! cria-t-il sans même attendre une réponse.

    Tant pis s'il devait être sanctionné et avoir une journée de salaire en moins, il ne pouvait décemment pas rester les bras croisés après le message que lui avait laissé Suzu. Suzu n'était absolument pas du genre à l'appeler pour rien, il devait donc se hâter de le trouver.
    Au moins ils étaient dans le même quartier, et Eien savait, en gros, où il devait aller... "une rue près de la station de métro", Suzu avait-il la moindre idée du nombre de rue qu'il y avait dans ce coin là ? Eien n'était qu'un Aïon, il ne pouvait ni se téléporter, ni voler, il n'avait que ses jambes pour se déplacer, et même s'il savait parfaitement courir avec ses chaussures à talons, il ne pouvait pas non plus battre des records de vitesse.

    ~C'est pas vrai Suzu, où est-ce que tu es, bordel !?~

    Eien essayait de s'enlever de la tête les images insidieuses qui lui venaient, lui montrant qu'il n'était pas arrivé à temps cette fois-ci. Il serra les dents et accéléra en essayant de ne pas s'étouffer à cause de la pluie qui tombait.
    Puis soudain, une vive lumière éclaira le ciel, une aura d'ange, Eien sut tout de suite que c'était là qu'il devait se rendre, ça le soulageait en partie... seulement en partie car il savait que s'il pouvait voir une aura de cette manière c'était parce que l'ange concentrait sa force, il n'avait donc plus que quelques secondes devant lui.

    Heureusement, ce n'était qu'à quelques mètres, il s'arrêta au bout de la rue et laissa tomber ses affaires pour attraper son arme à feu accrochée à sa cuisse, cachée sous les froufrous de sa robe, c'était une très bonne cachette. Il resta le plus discret possible pour s'approcher un maximum de celui des deux anges qui tenait Suzu par la gorge. A bonne distance, il tira sur le poing et l'aura perdit d'un coup sa puissance.
    Eien n'eut malheureusement ni le temps de soupirer de soulagement, ni le temps de voir si Suzu allait bien, les deux anges s'étaient retournés vers lui.

    - Un Aïon !!

    Ils s'élancèrent sur Eien qui les évita de justesse et s'écarta pour leur tirer dessus. Il savait pertinemment que quelques balles ne les tueraient pas, et il en avait peu, mais il n'allait pas se laisser tuer si facilement par ces anges et il ne les laisseraient pas non plus s'en prendre à Suzu.
    Si Eien avait appris quelque chose depuis sa rencontre avec Suzu, c'était bien qu'il avait une force qu'il n'avait jamais su exploiter, et si ça n'avait pas été pour Suzu, Eien ne se serait jamais promené avec une arme à feu sur lui. Mais maintenant, il était entrainé, ce n'était pas la première fois que Suzu l'appelait et parfois il avait plus que deux anges à ses trousses.

    Une balle toucha une épaule, une seconde toucha une rotule, et, comme prévu, ça n'arrêta pas les anges qui fondirent à nouveau sur Eien. Il tira sa dernière balle dans la tête d'un des anges qui tomba, lui donnant quelques instants de répits, puis il visa l'autre ange et la gâchette claqua dans le vide. Eh oui, dernière balle, et les recharges - ainsi que sa seconde arme - se trouvaient dans son sac au bout de la rue.

    ~Merde !~
Revenir en haut Aller en bas
 
Suzu
Angel † Walker

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Help ! I need your help !
Ven 2 Sep - 22:24

    Contre toute attente, aucun coup ne vint faire exploser ma tête comme un fruit trop mûr. Aucune douleur, pas de voile noir, rien qu'un boucan d'enfer et des cris, et des bruits de course. J'ouvris brutalement les yeux, remarquant alors que la poigne de l'ange sur ma gorge avait disparu. Je me laissai glisser au sol en tremblant, la main posée sur mon cou endolori. C'était pas passé loin cette fois. Je tournai les yeux vers la ruelle et vit alors ce qui avait détourné l'attention de mes assaillants. Eien était là. Jamais je ne l'aurais dit tout haut, mais j'étais infiniment soulagé de le voir. Et même, soyons fous, reconnaissant. Même si je le voyais mal rester sourd à mon appel à l'aide, et c'était aussi pour ça que je l'avais appelé lui.

    Je le regardai un moment tenir tête aux deux anges avec son arme, une arme humaine qui ne pourrait pas ralentir ses assaillants bien longtemps. Pendant quelques secondes je restai là, immobile, à les regarder se battre. Puis je me relevai doucement, trempé par cette foutue pluie divine, un châtiment destiné aux Humains, soit-dit en passant, mais qui nous pénalisait tout autant qu'eux, au final, et inspirai à fond. Je n'avais qu'une envie, c'était de fuir. J'étais à deux doigts de le faire, vraiment, l'énergie que je rassemblais pour me téléporter faisant déjà vibrer ma peau. A ce moment-là, Eien lâcha un juron. Il n'avait plus de balles. Et allez savoir pourquoi, cela me mit en colère. Plus que sauver ma vie, ou presque, parce qu'il n'y a pas plus précieux que ma propre existence à mes yeux, je ne supportais pas que des anges puissent vaincre un Aïon. Un ange qui tuait un Aïon, c'était dans l'ordre des choses. C'était la nature telle que Dieu l'avait voulu. Et ça, ça me mettait hors de moi. D'autant plus que Eien, avec tous ses potes Aïon, étaient le parfais grain de sable capable d'enrayer la machine alors pourquoi, pourquoi persistait-il à se battre avec une foutue arme humaine ??? Décidément, la faiblesse des Aïons, c'est bien leur coté humain, qu'ils héritaient d'un de leur parent ou tout simplement de leur vie sur Terre.

    Je me téléportai donc, réapparaissant derrière Eien. Le saisissant à bras le corps, je m'envolai aussitôt, m'élevant au-dessus des toits, à une vingtaine de mètres des deux anges qui nous regardèrent d'un œil agacé. Essoufflé, le corps meurtri, je hurlai :

    - Tu n'as pas besoin d'un flingue pour les arrêter ! Si tu ne veux pas les tuer, donne-nous au moins le temps de fuir, mais ils ne seront pas aussi sympas avec toi s'ils t'attrapent !

    Et ils l'attraperaient. Un Héraut qui jouait les espions n'était rien comparé à un Aïon. Mais beaucoup des anges et démons qui décidaient de s'en prendre à un Aïon ne rentraient jamais chez eux pour raconter leurs exploits, tout simplement par que l'enfant de deux créatures surnaturelles dépassait toujours en force celles de ses parents. Et Eien avait beau l'air d'une fille jusqu'aux bout des ongles, il pouvait rétamer ces deux-là en dix secondes, les envoyer bouler et les assommer bien assez longtemps pour nous donner une ouverture, de quoi fuir et nous cacher. J'avais envie de le secouer, mais j'avais trop peur de le lâcher, là, tout de suite. Cela dit, la chute ne tuerait pas...

    En bas dans la ruelle, les deux anges échangèrent une regard et bondirent vers nous, s'élevant vers dans les airs avec vélocité malgré la pluie aveuglante. De nouveau, je rassemblai mon énergie pour me téléporter - avec de la chance, Eien serait téléporté avec moi. Cela dit, je n'aurais jamais le temps de faire quoi que ce soit, ces foutus anges étaient trop rapides. Ils allaient nous passer au travers comme dans du beurre...

    Je resserrai ma prise autour d'Eien dans un appel à l'aide désespéré. Pourquoi est-ce que je ne m'étais pas enfui, pourquoi ??
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Help ! I need your help !
Sam 3 Sep - 0:11

    Inutile de dire qu'à ce moment Eien se sentait vraiment idiot, il avait été négligeant, d'habitude il ne faisait pas ce genre d'erreur. Il essayait d'être le plus concentré possible sur ce rôle qu'il avait accepté en toute connaissance de cause mais là... il avait paniqué. Suzu l'avait déjà contacté pour lui demander de l'aide mais jamais aussi urgemment. Il aurait dû mieux se concentrer, s'il avait préparé ses armes ils n'en seraient pas là, ni l'un ni l'autre. Il s'en voulait terriblement... particulièrement parce qu'il avait échoué à protéger Suzu.
    Si par miracle ils s'en sortaient, il devrait sans doute changer de méthode d'attaque... Eien connaissait la désapprobation de Suzu par rapport aux armes qu'il utilisait, mais il n'y pouvait rien, c'était plus fort que lui, il ne pouvait pas tuer. Néanmoins c'était utile pour tirer à distance, non ? Sans ça, il n'aurait pas pu arrêter le poing de l'ange après tout...

    Un réflexe, et Eien jeta un coup d'oeil dans la direction de Suzu qu'il vit disparaitre, il faillit soupirer de soulagement, au moins ils n'y passeraient pas tous les deux, c'était déjà ça. Mais il n’eut pas le temps de se réjouir car il ne fallut que quelques secondes pour que des bras enserrent sa taille, et il se retrouva rapidement à plusieurs mètres du sol, pour son plus grand malheur. Eien n’était pas quelqu’un qui aimait vraiment l’altitude, il se sentait bizarrement très bien les deux pieds bien ancrés sur le sol. En plus il sentait que Suzu avait très peu de force, pourquoi l’avait-il sauvé au lieu de s’enfuir seul ?

    - Tu n'as pas besoin d'un flingue pour les arrêter ! Si tu ne veux pas les tuer, donne-nous au moins le temps de fuir, mais ils ne seront pas aussi sympas avec toi s'ils t'attrapent !

    Il ferma les yeux une seconde, accusant le coup. Bien entendu qu’il ne voulait pas tuer ! Et bien sûr qu’il savait que si les anges l’attrapaient, ils le tueraient aussitôt, mais il avait fait de son mieux… et des fois ça ne suffit pas. Il aurait voulu s’excuser, mais ça n’aurait servi à rien, ce n’était pas ça qui les sortirait de cette très fâcheuse situation.
    Il baissa les yeux, pour voir où étaient les anges, et ils ne mirent pas longtemps à sauter dans leur direction à une vitesse folle. Sentant les bras de Suzu se resserrer sur lui, Eien comprit qu’il devait faire quelque chose, c’était maintenant où jamais. S’il ne se prenait pas en main maintenant, c’était définitivement fichu. Il ferma les yeux pour se concentrer. Il connaissait sa force, et ne l’avait utilisé que dans peu de situations, car il ne la contrôlait toujours pas et qu’il y avait des chances qu’il fasse très - très - mal en frappant. Mais là il n’avait plus le choix.

    Les anges approchèrent et quand ils furent à portée, Eien relâcha son énergie qui les frappa de plein fouet, probablement encore plus fort qu’ils ne l’auraient fait à Suzu et Eien, et les deux anges disparurent… ou du moins leur enveloppe corporelle.

    - C’était suffisant, là ?

    La voix d’Eien était faible, essoufflée, il n’avait vraiment pas l’habitude de concentrer son énergie de cette manière, du coup à chaque fois, ça l’étourdissait pendant quelques instants. Il ferma les yeux, laissant sa tête reposer sur l'épaule de Suzu.
Revenir en haut Aller en bas
 
Suzu
Angel † Walker

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Help ! I need your help !
Dim 4 Sep - 16:33

    Je voyais venir la mort en face pour la deuxième fois de la journée en cinq minutes et ça ne me plaisait pas plus que tout à l'heure. Je savais bien ce qui se passait dans la tête d'Eien à ce moment-là. Ce n'est pas que je le connais par cœur, mais je le fréquente depuis assez longtemps pour savoir que malgré sa vie pas toujours facile, il n'avait fondamentalement aucune haine en lui, ni même aucun désir de violence. En fait, si cette histoire d'Apocalypse pouvait se régler devant un café en signant un traité de paix, il serait le premier à s'en réjouir. Ça faisait de lui un Aïon assez unique. Tous les autres de sa race que je connaissais étaient remplis de haine. Contre leurs parents, contre le peuple de leurs parents, contre les Humains, contre qui vous voulez, mais tous étaient plein de rage et d'envie de violence. Je pense que ça vient principalement de leur puissance, beaucoup plus sauvage et moins maîtrisée que chez les anges ou les démons, ce qui rend les Aïon souvent tête brûlée. La plupart d'entre eux ont passé leur vie à fuir, sans même savoir pourquoi. Bref, Eien est le seul Aïon de ma connaissance qui est aussi calme. On peut dire qu'il a su se construire une vie et un caractère, aussi étrange soit-il, qui a plus ou moins épargné son esprit.

    Mais le problème, c'est qu'un Aïon est l'ennemi naturel des Anges et des Démons et que pour survivre, ils ont besoin de force, et moi, je ne connaissais aucun autre moyen de révéler sa force que la colère. L'amour ? Protéger quelqu'un ? Je suis un cynique et pour moi, tout ça n'a pas de valeur. Mais donner la rage à Eien, lui donner envie de tuer, c'était presque impossible. En t out cas, c'était contre sa nature...

    Et pourtant, enfin, je sentis sa puissance s'éveiller et les Anges n'eurent sûrement même pas le temps de comprendre ce qui leur arrivait, car ils furent vaporisés en quelques secondes. Pour un peu, j'en aurais crié de joie ! Bien fait, bien fait pour eux ! Pas mal de temps allait s'écouler avant qu'on daigne les renvoyer sur Terre, si ça arrivait un jour !

    - C’était suffisant, là ?

    Je redescendis jusqu'au sol, nous laissant plus ou moins tomber sur la fin, roulant à même le bitume trempé en cherchant mon souffle. J'avais mal partout, mais j'étais en vie, et c'était tout ce qui comptait. Une frayeur passagère, dès demain, je serais de nouveau opérationnel pour fourrer mon nez là où je ne devrais pas. Je baissai les yeux sur Eien, prostré contre moi. Il avait l'air exténué, mais je savais qu'il s'en remettrait. Il y avait trop de puissance dans ce corps frêle pour qu'il reste sans force trop longtemps. Un sourire étira mes lèvres. Sa démonstration avait été impressionnante. Si seulement il avait été d'une nature un peu plus belliqueuse... ou peut-être était-ce une chance, au contraire, qu'il soit si réfléchi ? Un autre Aïon n'aurait peut-être pas bougé le petit doigt pour venir me sauver. Du bout des lèvres je lâchai :

    - Merci d'être venu.

    J'aurais dû être beaucoup plus reconnaissant, je le savais, mais d'une part ça n'était pas mon genre et d'autre part c'était déjà assez humiliant comme ça. Toute cette puissance... je le regardai avec envie, avec jalousie, même. Toute cette puissance, et si peu d'ambition ! Sauver les humains, pfff ! Qu'ils se sauvent eux-mêmes ! Mais enfin, tant que ça l'obligeait à semer la pagaille parmi les anges ou les démons, c'était déjà bien.

    - C'était pas mal, comme coup. Heureusement que j'étais derrière toi, cela dit, sinon j'y passais aussi. Loin de moi l'idée de t'en vouloir, mais bon, tu as encore du chemin à faire avant de savoir canalyser ta force.

    Bien sûr, c'était plus facile à dire qu'à faire. Là encore, c'était la jalousie qui me faisait parler ainsi. Apprendre à maîtriser toute cette puissance ne lui viendrait pas en dix jours, pas même en dix semaines. Quelle chance ! Il devait prendre ça comme une malédiction, lui... Et comme je savais ce qui pesait sur son cœur, j'ajoutai :

    - Tu les as renvoyés au Ciel. S'ils meurent, ce sera là-haut, parce qu'ils auront été jugé incompétent. Ça ne sera pas vraiment ta faute.

    Et puis, plutôt que nous ! Et ils avaient mérité leur sort ! Ils auraient même mérité de souffrir plus que ça ! Mais tout ça, je le gardai pour moi, vu que je n'étais pas vraiment en position de la ramener. En fait, ça n'était pas la première fois qu'Eien me venait en aide, et j'aurais dû lui être redevable cent fois, mille fois, mais bon... il ne m'avait jamais rien demandé et je n'avais pas grand chose à lui donner... à part des informations. Comme ce que j'avais vaguement pu tirer de cette petite rencontre avec ces deux anges.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Help ! I need your help !
Dim 4 Sep - 18:52

    Le blondinet ne prit conscience qu’ils étaient de retour sur la terre ferme que lorsqu’il sentit le sol froid et mouillé contre sa joue. Il aurait voulu se redresser, mais son corps ne lui permettait que de rester ainsi, écroulé lamentablement par terre. Oui, lamentable, c’était comme ça qu’il se sentait. Et il était sûr que c’était ce que Suzu pensait de lui, il essayait toujours d’être à la hauteur de ce que sa mission auprès de Suzu nécessitait, mais là cette fois, ça avait vraiment été limite. Et en une seule décharge il se retrouvait à genoux sur le sol pour reprendre des forces. Il détestait vraiment ça… et son esprit lui envoyait insidieusement la vue des deux anges se désintégrant sous son attaque, ça n’allait pas l’aider à se remettre.
    Il soupira et leva fébrilement une main jusqu’à son visage pour repousser ses cheveux qui collaient à sa peau.

    - Merci d'être venu.

    Eien tourna aussitôt la tête vers Suzu, surpris d’entendre de tels mots sortir de sa bouche. C’était rare que Suzu le remercie, même si Eien ne doutait pas de ce que pouvait ressentir l’ange à son égard, mais il savait comment était Suzu, il savait parfaitement que ce n’était pas son genre de se répandre en éloge sur quelqu’un… et Eien ne le désirait pas non plus, il ne faisait pas ça pour ça, tout ce qu’il voulait c’était protéger Suzu lorsque celui-ci en avait besoin, même si c’était évident que quelqu’un de l’extérieur imaginerait plutôt cette relation dans le sens inverse. Eien avait plus l’air d’avoir besoin de protection que Suzu, c’était évident.

    - C'était pas mal, comme coup. Heureusement que j'étais derrière toi, cela dit, sinon j'y passais aussi. Loin de moi l'idée de t'en vouloir, mais bon, tu as encore du chemin à faire avant de savoir canaliser ta force.

    Un léger rictus se glissa sur les lèvres de Eien non sans blague… comme s’il ne le savait pas déjà. Mais ce n’était pas comme s’il avait envie de contrôler cette force, pourtant il devrait… mais c’était trop dur. Physiquement non, peut-être pas, cela lui serait d’ailleurs carrément bénéfique de pouvoir utiliser cette force sans s’écrouler ensuite, mais psychologiquement, il ne voyait absolument pas l’intérêt de s’entrainer pour pouvoir anéantir des personnes. Mais n’était-ce pas ce qu’il s’était engagé à faire en restant auprès de Suzu ? En ayant décidé de protéger coute que coute les humains ? Il faut avouer qu’il se désespérait lui-même, tout ça le dépassait.

    - Tu les as renvoyés au Ciel. S'ils meurent, ce sera là-haut, parce qu'ils auront été jugé incompétents. Ça ne sera pas vraiment ta faute.

    De nouveau, les paroles de Suzu surprirent Eien… mais surtout elles le réconfortèrent. Il regarda quelques instants l’ange près de lui, puis détourna les yeux vers le ciel larmoyant.

    - Merci de me dire ça…

    Merci de comprendre que ça me coûte… Certes, contrairement à Suzu, Eien exprimait facilement ce qu’il ressentait, mais il y avait quand même des choses qu’il avait peur de dire à Suzu, parce qu’il se demandait comment l’ange accueillerait ce genre de paroles.
    Il se redressa finalement, prenant appui sur ses bras pour s’asseoir. Ils étaient dans un état presque risible tous les deux, trempés qu’ils étaient… heureusement qu’ils ne pouvaient pas tomber malades.

    - On a quand même eu de la chance que je travaille ce soir, sinon ça aurait été impossible que j’arrive à temps.

    Pourtant rien que cette pensée lui glaçait le sang, enfin s’il n’avait pas déjà été frigorifié par toute cette pluie. Mais oui, pour Eien le « on » venait assez facilement dans ces situations, il était impossible de mesurer à quel point il s’en serait voulu s’il n’avait pas pu arriver à temps pour sauver Suzu… même si ce dernier n’en avait pas forcément conscience.

    - Qui c’était, ces anges ? Qu’est-ce qu’ils ont fait… ou plutôt qu’est-ce que tu leur as fait pour qu’ils s’acharnent sur toi ?

    Il se retourna vers Suzu en souriant, il pressentait que c’était Suzu qui avait été fouiner quelque part où il n’était pas désiré - comme presque toujours -, cela dit il ne doutait pas que celui-ci avait dû trouver quelque chose d’intéressant pour que ça mérite ce qui venait d’arriver. Mais avant tout… Eien voulait savoir qui il avait « tué »… il espérait que c’était des anges qui le méritaient… enfin s’il arrivait à admettre qu’on puisse mériter de mourir…


Dernière édition par Mogami Eien le Sam 22 Oct - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Suzu
Angel † Walker

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Help ! I need your help !
Lun 5 Sep - 15:27

    L'entendre me remercier m'arracha un sourire. La nature était vraiment cruelle de faire naître des êtres aussi sensibles qu'Eien dans un monde aussi dur, dans un contexte d'Apocalypse, et dans un corps renfermant autant de puissance. Merci ? Pourquoi ? Je n'avais rien fait d'autre que lui demander de venir à mon aide. Quant à mes paroles sur le destin de ces deux anges... Si savoir qu'il n'était pas directement responsable de leur mort le soulageait, moi, ça m'inquiétait plutôt. Un jour, il ferait peut-être face à un ange ou un démon de plus haute catégorie. Les Cieux comme les Enfers avaient leurs chasseurs d'Aïons, des êtres capables de résister au plus enragé des hybrides... Le jour où Eien serait en face d'une telle personne, j'espérais bien ne pas être présent, parce qu'on mourrait tous les deux, surtout s'il hésitait comme aujourd'hui.

    - On a quand même eu de la chance que je travaille ce soir, sinon ça aurait été impossible que j’arrive à temps.

    C'était surtout moi qui avais eu de la chance, m'enfin bon, s'il voulait voir les choses ainsi... Je ne sais pas ce que j'avais fait pour mériter un tel garde du corps, ni même comment les choses avaient tourné ainsi entre nous. A la base, je m'étais rapproché de lui pour tenter de le manipuler. Quoi de mieux qu'un puissant Aïon pour mettre un coup de pied dans la fourmilière angélique ?? Mais il avait fallu que je tombe sur l'Aïon le moins agressive de la planète... Et au lieu de lui faire faire mes quatre volontés, je m'étais retrouvé à le guider plus ou moins efficacement sur le chemin de la guerre. Et lui m'avait sauvé plus souvent qu'à son compte. Et j'en étais venu à éviter de le blesser, de lui crier dessus ou même de me servir de lui. Était-il possible qu'il soit devenu important pour moi ? Nooooon, impossible ! Laisser des gens approcher votre cœur ouvrait la porte à la trahison, j'étais bien placé pour le savoir. Et pourtant, au lieu d'être en colère contre Eien, de le secouer comme un prunier pour lui dire de se battre, j'étais là, à ménager ses sentiments...

    - Qui c’était, ces anges ? Qu’est-ce qu’ils ont fait… ou plutôt qu’est-ce que tu leur as fait pour qu’ils s’acharnent sur toi ?

    La question me ramena sur terre et je me redressai pour m'appuyer dos au mur de la ruelle. Mouillé pour mouillé, autant rester là, à l'abri des regards et des oreilles indiscrets. L'avantage de cette pluie surnaturelle, c'était que plus personne ne sortait de chez lui ou presque.

    - Ça faisait un moment que je les avais à l'œil dans les Cieux. Ils allaient et venaient dans des endroits où aucun ange de leur catégorie n'a le droit de traîner normalement, alors j'en ai conclu qu'ils travaillaient pour un gros poisson, mais je n'ai pas pu savoir qui.

    Je laissai échapper un soupir et ôtai les quelques mèches de mes cheveux trempés qui s'étaient plaquées contre mon visage. J'aurais vraiment bien voulu savoir qui leur donnait leurs ordres. De toute évidence, ces deux idiots agissaient en cachette, donc leur maître menait des activités louches. Un grand ponte du Ciel impliqué dans des trucs non-autorisés, voilà qui aurait fait mon bonheur. Le chantage est une de mes spécialités. L'arme des faibles...

    - C'était des salauds, si ça peut te rassurer. Ils avaient des listes sur eux, d'Humains, ou d'Aïons, je ne sais pas. La seule raison pour qu'ils s'intéressent à des Humains, c'est que ceux-ci aient des pouvoirs. Et la seule raison qu'ils agissent en cachette, c'est qu'ils voulaient les tuer. Un Humain avec des dons est très recherché chez nous, on n'est pas censé les tuer s'ils ne constituent pas un danger pour nous.

    Et s'il s'agissait d'une liste d'Aïons et pas d'Humains, le constat était encore plus simple à faire...

    - Quant aux Aïons... faibles comme ils étaient, ces deux-là, ils avaient dû recevoir l'ordre de tuer des très jeunes Aïons. Souviens-toi donc de ton enfance... aurais-tu été capable de te défendre contre eux à quatre, cinq ou dix ans ? Leurs cibles devaient forcément être des enfants, sinon ils auraient envoyés des anges plus puissants...

    J'avoue, j'étais presque certain que ces deux-là étaient venus tuer des Humains. C'est que massacrer des Aïons, peu importe leur âge, et peu importent les dommages collatéraux, c'est tout à fait permis, au Ciel, et même vivement encouragé, et grassement récompensé. S'ils avaient été là pour tuer des Aïons, ils ne se seraient pas cachés. Mais je voulais choquer Eien, quelque part, lui montrer que ses ennemis n'étaient pas tendres, et que pour les combattre, il allait devoir leur ressembler. C'était du moins mon opinion. S'il y avait une autre manière de combattre, une manière de protéger plutôt que de venger, de prévenir plutôt que de guérir, je ne la connaissais pas.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Help ! I need your help !
Lun 5 Sep - 20:50

    Eien regarda Suzu se redresser contre le mur puis détourna la tête en pensant à ce qu’il venait de dire. Alors ces anges étaient vraiment louches… enfin s’ils ne l’avaient pas été, Eien n’aurait eu aucun besoin de les renvoyer au Ciel, donc c’était évident qu’ils devaient avoir quelque chose à se reprocher… sans compter qu’ils travaillaient pour quelqu’un, et si ce quelqu’un était haut placé comme Suzu le pensait, alors d’autres anges allaient forcément les remplacer pour terminer leur travail à leur place. Mais quel travail ? Il se tourna vers Suzu pour le lui demander, mais celui-ci le devança.

    - C'était des salauds, si ça peut te rassurer. Ils avaient des listes sur eux, d'Humains, ou d'Aïons, je ne sais pas. La seule raison pour qu'ils s'intéressent à des Humains, c'est que ceux-ci aient des pouvoirs. Et la seule raison qu'ils agissent en cachette, c'est qu'ils voulaient les tuer. Un Humain avec des dons est très recherché chez nous, on n'est pas censé les tuer s'ils ne constituent pas un danger pour nous.

    Ça devrait le rassurer, oui, il pouvait au moins se dire que non seulement il avait protégé Suzu mais aussi évité que plusieurs humains soient tués… et c’était sa mission la plus importante, n’est-ce pas ? Mais en effet, il savait que certains humains étaient recherchés au même titre que les aïons, enfin quoique. Mais pourquoi tuer absolument ces humains s’ils n’étaient pas dangereux, ce qui était le cas de la plupart, et là Eien ne pouvait s’empêcher de penser à Naomi, elle n’était vraiment pas ce qu’on pouvait appeler un danger, c’était certain. Alors quel intérêt ? De toute manière, ça ne servait à rien d’y réfléchir, les anges pensaient d’une manière qui dépassait Eien, il était bien trop gentil pour comprendre ce que ces êtres pouvaient manigancer, et surtout ‘pourquoi’.

    - Quant aux Aïons... faibles comme ils étaient, ces deux-là, ils avaient dû recevoir l'ordre de tuer des très jeunes Aïons. Souviens-toi donc de ton enfance... aurais-tu été capable de te défendre contre eux à quatre, cinq ou dix ans ? Leurs cibles devaient forcément être des enfants, sinon ils auraient envoyés des anges plus puissants...


    Non, c’était évident qu’enfant il n’aurait jamais pu se défendre contre des anges, si maintenant il ne contrôlait pas sa force, enfant il en avait à peine conscience alors comment aurait-il pu ? Comment un enfant pourrait-il se défendre si on voulait attenter à sa vie ?
    Des enfants… Eien baissa la tête, horrifié par ce qu’il venait d’entendre. Est-ce que c’était vraiment possible qu’ils aillent jusqu’à s’en prendre à de jeunes aïons ? Enfin… oui, il savait que c’était probablement possible, mais envoyer des anges spécialement pour faire ça c’était… radical. Habituellement, ils étaient tous plus ou moins chargé de faire ça s’ils en avaient l’occasion.
    Il passa ses mains sur son visage, ce n’était pas le moment de s’outrager pour ce genre de chose, il savait tout de même de quoi étaient capables les anges après tout, et même si ça le dégoûtait, ça ne le surprenait pas totalement… si les jeunes aïons étaient vraiment hors de danger, sa vie aurait été très différente, alors ce n’était pas comme s’il venait d’apprendre que les meurtres d’enfants existaient.

    - Donc, s’ils avaient des listes… de vraies cibles répertoriées… quelqu’un va forcément venir finir le boulot, tu ne penses pas ?

    Il avouait bien volontiers qu’il ne savait pas précisément ce qui se passait là-haut mais ces listes n’avaient pas été faite pour être abandonnés au premier obstacle, les anges étaient bien plus persévérant que ça. Que les cibles soient des humains ou des aïons ça ne changeait véritablement pas grand-chose, ils étaient tous des victimes du bon vouloir du Ciel et de l’Enfer, alors Eien se faisait un devoir de les protéger…

    - On devrait rester vigilants, si des remplaçants sont envoyés, il faudra les arrêter avant qu’ils fassent le moindre mal.

    Sans doute que l’on saurait qui avait tué ces deux anges ou au moins pourquoi ils avaient été tué, alors les prochains seraient sur leurs gardes, ils sauraient qu’ils seraient surveillés… peut-être que la personne qui était derrière tout ça attendrait un moment avant de relancer ses affaires… pour assurer ses arrières.
    Enfin, Suzu ne faisait pas ce genre de chose pour aider qui que ce soit, c’était plutôt par amour de créer des conflits, de fouiner et ce genre de chose, pourtant cette fois Eien voulait savoir, surveiller et agir quand il serait temps de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
 
Suzu
Angel † Walker

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Help ! I need your help !
Ven 9 Sep - 21:47

    Comme prévu, l'idée que des anges soient envoyés pour tuer des enfants Aïons n'eut pas l'air d'enchanter Eien. Et après tout, il en était un lui-même, et avait connu la fuite, la vie cachée, etc. Personnellement, je ne connaissais pas un seul Aïon qui ait vécu avec ses vrais parents, pas un seul qui n'ait dû un jour fuir les anges, pas un seul qui n'ait perdu un être cher comme dommage collatéral, vu que quand les anges venaient massacrer quelqu'un sur Terre ils ne faisaient pas dans la dentelle. Et après tout, c'était toujours comme ça que ça avait fonctionné, depuis bien avant ma naissance en tant qu'humain, et les humains justement, eux, n'y voyaient que du feu. Qu'ils soient croyants ou pas, ils ne pouvaient pas imaginer ce qu'était vraiment les Cieux et les Enfers. Pour les croyants, Dieu avait toujours une bonne raison, et cette bonne raison existait pour leur propre bien. Pour les on-croyants, tout était dû au hasard. Et c'était une façon de voir les choses comme les autres. Moi aussi, j'appelais le Créateur "le hasard", parfois. Un force de la nature, née de la nature et qui, après tout, ne faisait que se servir de la nature...

    - Donc, s’ils avaient des listes… de vraies cibles répertoriées… quelqu’un va forcément venir finir le boulot, tu ne penses pas ?

    La question d'Eien m'arracha un rictus. Forcément, son cheminement de pensée l'avait mené jusque là. Il aurait pu s'en laver les mains, rentrer chez lui prendre une bonne douche et oublier tout ça, mais non, bien sûr, à présent qu'il savait, il ne pouvait plus faire comme si de rien n'était. Un trait de caractère peu courant chez les Humains, doués pour se voiler la face et vivre parfaitement heureux coincés entre une guerre sanglante et une famine...

    - On devrait rester vigilants, si des remplaçants sont envoyés, il faudra les arrêter avant qu’ils fassent le moindre mal.

    Là, mon sourire s'effaça au profit d'une expression outrée. Et qu'est-ce que je pouvais y faire, moi ? Si par malheur je me mettais en travers de la route des tueurs envoyés par le Ciel, je serai vaporisé moi aussi. Et dans les Cieux, si on se permettait de faire revenir des anges d'importance, un Héraut minus et inconnu n'intéresserait jamais personne !

    - Écoute, tu ne pourras pas les sauver tous, tu sais ? Ça fait des siècles et des siècles que les Aïons sont poursuivis et massacrés systématiquement. Franchement, les êtres comme toi sont des chanceux. Neuf Aïons sur dix sont éliminés avant qu'ils atteignent leur quinze ans...

    C'était la chance, si je puis dire, des anges et des démons : il était rare que les Aïons prennent conscience de leurs dons immédiatement. En général, leurs parents biologiques, les seuls qui auraient pu les aider, étaient morts ou en fuite, ou les avaient simplement abandonnés, et ils se retrouvaient dans des orphelinat ou aux mains d'humains qui, malgré leur bonne volonté, ne pouvaient pas comprendre le genre de bombe à retardement qu'ils avaient recueillis. C'était pour cela que la force des Aïons était souvent si brutale, si sauvage et si peu contrôlée. Et c'était la seule chose qui permettait encore aux anges et aux démons de leur tenir tête. Le petit malin qui un jour créerait une école d'Aïons pour les entraîner dès leur plus jeune âge aurait une armée invincible entre les mains. Hé ! ! C'était pas bête, comme idée ! Je la rangeai dans un coin de ma tête et continuai :

    - Pareil pour les Humains. Certains d'entre eux ont des dons qui, si on les laisse vivre, pourrait à long terme devenir dangereux pour les anges, et c'est pour ça qu'ils sont tués. Comment t'expliquer... Le Ciel, c'est l'Ordre. Dieu a créé cet ordre pour que tout se passe pour le mieux pour les Humains. Si cet ordre est perturbé, c'est l'Humanité toute entière qui est menacée, alors il faut se débarrasser des fauteurs de troubles. En tuer dix pour en sauver des centaines. Voilà le raisonnement de Dieu, et je ne fais que te servir le blabla officiel, moi, j'y crois pas à ces conneries.

    C'était injuste, je suppose, mais c'était comme ça, et ça avait toujours été comme ça. Si seulement les Humains étaient tous pareils, pensaient pareils et agissaient de la même façon, on n'aurait pas tous ces soucis, mais vu qu'ils étaient 6 milliards avec 6 milliards d'opinion différentes, c'était forcé qu'à un moment ou à un autre, certains d'entre eux disparaissent discrétos. Mais toujours pour leur bien. Bien sûr.

    Et c'était encore plus vrai quand on parlait des Aïons, qui eux menaçaient non seulement l'équilibre, mais directement la vie des anges, également, et ça, les terrifiait carrément.

    - On ne peut pas sauver tout le monde. Il faut attaquer le mal à la racine et t'en prendre plutôt à ceux qui sont là-haut, aux grands pontes, au décideurs. C'est pas toi tout seul qui va surveiller les dizaines d'Aïons actuellement en danger dans la ville...

    Bien sûr, il allait détester mes paroles. Et bien sûr, il allait tenter de me convaincre. Et en temps normal, je l'aurais envoyé balader. Mais avec Eien, les choses ne sont jamais normales, hélas pour moi, mes petites affaires et ma santé...
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Help ! I need your help !
Sam 10 Sep - 13:56

    Eien n’eut pas besoin de se retourner pour imaginer la réaction qu’avait pu avoir Suzu à ses paroles, ils pensaient trop différemment pour ne pas se choquer l’un l’autre en parlant. Surtout sur des sujets comme ça, ils ne pouvaient pas avoir les mêmes projets, les mêmes envies d’agir, c’était rigoureusement impossible… du moins dans l’absolu. Car Eien était persévérant, s’il voulait quelque chose de quelqu’un, il ne laisserait pas partir sur un non-dit.

    - Écoute, tu ne pourras pas les sauver tous, tu sais ? Ça fait des siècles et des siècles que les Aïons sont poursuivis et massacrés systématiquement. Franchement, les êtres comme toi sont des chanceux. Neuf Aïons sur dix sont éliminés avant qu'ils atteignent leurs quinze ans...

    Le blondinet enfouit son visage dans ses genoux en soufflant. Bien sûr qu’ils avaient déjà tout ça, comment l’ignorer ? Il savait qu’il avait eu beaucoup de chance de tomber sur une famille - déjà ça c’était déjà un exploit - qui connaissait les anges, les démons et tout ce qui allait se passer, il n’aurait pas pu trouver meilleurs parents. Mais rares étaient les aïons qui arrivaient à trouver un foyer digne de ce nom, capable de les protéger contre vents et marées.
    Et c’était ce genre de choses qu’il aurait aimé corriger, évidemment que c’était impossible, évidemment qu’il le savait, mais s’il y avait eu ne serait-ce qu’un seul moyen pour changer ça, il l’aurait pris. Il se fichait des concessions qu’il aurait à faire, s’il était arrivé où il en était, ce n’était peut-être pas par hasard, peut-être qu’il devait utiliser tout ça pour accomplir quelque chose de réel… si au moins il pouvait réussir à protéger son espèce, ou juste les enfants.

    - Pareil pour les Humains. Certains d'entre eux ont des dons qui, si on les laisse vivre, pourrait à long terme devenir dangereux pour les anges, et c'est pour ça qu'ils sont tués. Comment t'expliquer... Le Ciel, c'est l'Ordre. Dieu a créé cet ordre pour que tout se passe pour le mieux pour les Humains. Si cet ordre est perturbé, c'est l'Humanité toute entière qui est menacée, alors il faut se débarrasser des fauteurs de troubles. En tuer dix pour en sauver des centaines. Voilà le raisonnement de Dieu, et je ne fais que te servir le blabla officiel, moi, j'y crois pas à ces conneries.

    Eien estima qu’il n’avait pas à y croire non plus, il n’était pas assez bête pour ça - pourtant dieu sait qu’il était naïf. « Se débarrasser des fauteurs de troubles » pour protéger l’humanité ? Non, c’était impossible… si c’était vraiment le but recherché, les humains dotés de dons ne seraient pas nécessairement être les premiers visés. Il y avait tant d’humains qui faisaient des horreurs sur cette terre… c’était eux qui menaçaient l’Humanité, et personne d’autres… si les humains particuliers étaient détruits, c’était seulement pour protéger les anges, et l’ « Ordre » comme l’avait cité Suzu, pour protéger cette suprématie. Ils étaient supérieurs aux humains, certains étaient susceptibles de les rattraper, ils devaient les tuer pour protéger leur statut. Et que ce soit les humains, ou les aïons… c’était du pareil au même au final. Sous couvert d’être le fruits d’amours interdites, ils n’étaient traqués que par crainte de leur puissance… et contrairement aux humains, il n’y avait pas d’alternative, leur sort était scellé du moment qu’ils s’étaient fait attraper.

    - On ne peut pas sauver tout le monde. Il faut attaquer le mal à la racine et t'en prendre plutôt à ceux qui sont là-haut, aux grands pontes, aux décideurs. C'est pas toi tout seul qui va surveiller les dizaines d'Aïons actuellement en danger dans la ville...

    Il était au bas de l’échelle, il était au courant… et par-dessus le marché il était « tout seul ». A cette simple pensée, de grosses larmes commencèrent à border ses beaux yeux. Il était tout seul… ne protégeait-il pas Suzu à chaque fois que celui-ci en avait besoin ? Et malgré cela, il était seul ? Mais peut-être… peut-être que c’était normal. Est-ce qu’il pouvait demander à Suzu de faire ça pour lui ? S’il n’avait pas quelque chose de concret à offrir à l’ange, il y avait peu de chance que celui-ci lui accorde son aide. Pourtant Eien, même s’il était puissant, avait besoin qu’on lui tienne la main. Il voulait s’engager dans quelque chose qu’il ne connaissait absolument pas, il lui fallait quelqu’un à qui se raccrocher, et la personne en qui il avait le plus confiance pour ça, c’était Suzu - même si ce n’était pas forcément très judicieux de sa part… - et malheureusement, c’était la personne qu’il protégeait. Son rôle c’était de le protéger, pas de l’entrainer vers les ennuis, et même s’il pensait souvent qu’ils étaient amis, ce n’était sans doute pas le cas, il devait juste rester à sa place et ne rien lui demander de plus que ce qu’il lui donnait déjà.
    Il tenta de faire disparaître ses larmes d’une main légère passée sur ses yeux, mais à peine les eut-il effacées qu’elles étaient revenues, il resserra un peu plus ses bras autour de ses jambes, laissant à peine le tressautement de ses épaules trahir ses pleurs.

    - Tu as sans doute raison… je suis le seul concerné, alors je ne peux pas demander de l’aide à une personne qui n’y trouvera pas son compte. Et c’est dangereux… je n’ai pas envie que quelqu’un se retrouver blessé par ma faute, parce que j’aurais essayé de faire quelque chose qui est hors de ma portée.

    Le problème était qu’il ne connaissait aucun aïon vers qui se tourner qui pourrait vraiment l’aider pour une mission de ce genre. Mais non, il était seul, c’était évident, et les larmes qu’il s’évertuait à retenir arrivaient quand même parfois à rouler le long de ses joues, se mêlant à la pluie. Il n’aimait pas pleurer, et en fait ça lui arrivait rarement… et s’il y avait bien une personne devant qui il aurait voulu ne jamais pleurer, c’était bien Suzu qui le trouvait bien assez faible sentimentalement sans qu’il ait à en rajouter par-dessus le marché… mais tant d’impuissance et d’incertitude sur ce qu’il devait faire lui donnait vraiment envie de pleurer à chaude larmes. Il devait bien avouer que c’était la première fois qu’il se sentait à ce point démuni, mais ce n’était pas une raison pour le montrer.
    Il inspira doucement et essuya à nouveau ses yeux. Il faudrait qu’il prenne le temps de réfléchir, il ne pouvait quand même pas laisser les choses comme ça, les anges ne pouvaient pas s’en sortir comme ça, il ne devait pas les laisser tuer des innocents juste parce qu’ils avaient peur d’être dépassés. Et s’il devait le faire seul, soit, il serait seul bien que cela lui coûte.

    - Je me débrouillerais, je n’ai pas le choix de toute manière. Comme si j’allais laisser des innocents mourir sans essayer de faire quelque chose.

    Il y avait un léger rire dans sa voix, un rire triste pour cacher ses sanglots. Comme si c’était son genre de laisser tomber. Il savait bien qu’il prendrait un risque énorme s’il se lançait là-dedans, qu’il soit seul ou non, mais il était comme ça, s’il n’essayait pas de faire quelque chose, il n’en dormirait pas.

    Finalement, certain que ses larmes seraient invisibles avec toute cette pluie, Eien décida de se relever, ignorant l’engourdissement de ses muscles. Il était peut-être mieux qu’il parte, inutile de rester sous la pluie plus longtemps.

    - Bon, puisque tu es hors de danger maintenant, je vais rentrer ; tu n’as plus besoin de moi.

    Même s’ils étaient tous deux à bout de force, dès qu’il irait mieux, Suzu pourrait rentrer rapidement chez lui, donc Eien pouvait rentrer sans s’inquiéter pour lui… tout ce dont il avait à s’inquiéter c’était de partir rapidement, avant que Suzu n’ait la bonne idée de lui faire remarquer sa trop grande émotivité.
Revenir en haut Aller en bas
 
Suzu
Angel † Walker

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Help ! I need your help !
Dim 11 Sep - 13:34

    A mesure que mes paroles s'imprimaient dans son esprit, je voyais son visage se décomposer. Bien sûr, ça n'était pas la première fois que je lui tenais ce genre de discours... La différence fondamentale entre lui et moi, au fond, c'était qu'il aimait les Humanité alors que moi, je n'en avais strictement rien à faire. Et si je m'intéressais à leur cas, c'était simplement parce que je détestais encore plus les anges. Je détestais la hiérarchie, je détestais cet ordre immuable, cette façon qu'ils avaient de ne vivre que pour les ordres qu'ils recevaient, et de punir sans réfléchir ceux qui désobéissaient, c'était une vie insupportable pour moi, et plus encore parce que je savais qu'elle était éternelle et que je n'avais aucune autre alternative : je ne voulais pas mourir, et je ne voulais pas aller en enfer malgré tout le bien que m'en disait Seiji. Non, j'étais condamné à être un ange, tout en bas de l'échelle, à exécuter des ordres idiots, à véhiculer des messages hypocrites, à me faire marcher dessus par le moindre troufion de base, et pour mon esprit si indépendant, c'était une torture quotidienne. J'étais coincé, ad vitam eternam, et je savais pourquoi... J'avais commis quelque chose d'atroce dans ma vie d'humains, et ils avaient trouvé le moyen de me punir de façon encore pire que s'ils m'avaient simplement envoyé brûler en enfer... ils avaient fait de moi un ange...

    Et j'en étais là de ma petite séance d'auto-apitoiement quand je vis les larmes rouler sur les joues d'Eien. Je restai figé un moment, ne sachant plus que dire ou que faire. N'importe qui d'autre qui se serait mis à pleurnicher devant moi, je l'aurais planté là en crachant mon venin. Mais forcément, Eien n'était pas n'importe qui, hélas pour moi. Bon sang, pourquoi, mais pourquoi est-ce que je tenais tellement à lui, finalement ?? Ça n'était pas du tout mon genre ! Je pensais me connaître mieux que ça.

    - Tu as sans doute raison… je suis le seul concerné, alors je ne peux pas demander de l’aide à une personne qui n’y trouvera pas son compte. Et c’est dangereux… je n’ai pas envie que quelqu’un se retrouve blessé par ma faute, parce que j’aurais essayé de faire quelque chose qui est hors de ma portée.

    J'eus un geste d'impatience. Mais c'était lui, LUI, qui serait en danger ! Comment pouvait-il autant s'occuper des autres et pas du tout de sa propre vie ! Il n'avait aucun instinct de survie ma parole !

    - Je me débrouillerais, je n’ai pas le choix de toute manière. Comme si j’allais laisser des innocents mourir sans essayer de faire quelque chose.

    Et là-dessus, il se leva et annonça qu'on ferait mieux de se séparer. Je bondis sur mes pieds, excédé, et vacillai aussitôt, sentant mes forces m'abandonner. Je m'appuyai contre le mur, puis changeai d'avis et m'accrochai à son bras - au risque de nous foutre par terre tous les deux. Je parlai avec toute l'urgence que j'étais capable de mettre dans ma voix, histoire de bien faire passer mon message.

    - Écoute, je ne voulais pas dire que tu devais te débrouiller tout seul. A quoi ça va leur servir, à ces innocents, que tu te fasses tuer sur leur trottoir ??

    J'inspirai à fond et ajoutai, alors qu'une petite voix au fond de ma tête hurlait toute sa réprobation - mais c'était trop tard pour elle !

    - Il y a des organisations... des personnes comme toi qui se sont réunies pour se battre... je leur ferai passer l'information si tu veux. Ils s'occuperont de trouver les enfants et de les cacher. Mais tu dois me promettre de ne pas aller n'importe où tout seul.

    S'il y avait bien une chose que je n'aimais pas - parmi toutes les autres, il y en avait beaucoup - c'était ces clan idiots formés d'humains et, très rarement, d'Aïons. Ils étaient un peu l'autre extrême d'un éventail, dans leur genre, de vrais dangers pour leur propre santé. La dernière chose que je voulais, c'était voir Eien s'y intéresser, en plus.

    - Si tu dois faire quelque chose, parle m'en d'abord, ok ? Et attends que j'obtienne plus d'informations.

    Ça le ferait peut-être patienter. Et je pouvais traîner un bon moment avant de lui amener des infos - qui pourraient s'avérer être fausses, et tout le monde serait vivant. C'est à dire, lui et moi, et ça me suffisait.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Help ! I need your help !
Dim 11 Sep - 18:55

    Eien n’eut pas le temps de faire quelques pas qu’il entendait déjà Suzu se relever à son tour, et une seconde après, celui-ci s’accrochait à son bras. Surpris, il se retourna pour regarder l’ange. Pourquoi le retenait-il alors qu’il était à peine en état de tenir sur ses jambes ?

    - Écoute, je ne voulais pas dire que tu devais te débrouiller tout seul. A quoi ça va leur servir, à ces innocents, que tu te fasses tuer sur leur trottoir ??

    Le ton que Suzu avait employé était bien différent de ses habitudes. Eien pensait qu’il ne se souciait de rien en dehors de lui-même, alors le voir réagir parce que Eien voulait faire quelque chose d’un peu - bon d’accord, très - inconscient, l’étonnait vraiment. Qu’est-ce que ça pouvait lui faire, après tout ? Et puis… ce n’était pas comme si Eien avait le choix, ou plutôt il ne s’en donnait pas le choix. Pour lui, il n’y avait pas d’alternative, il devait faire quelque chose, point. Tant pis si pour ça il devait risquer sa vie… ce n’était pas nouveau et il l’acceptait aisément.

    - Il y a des organisations... des personnes comme toi qui se sont réunies pour se battre... je leur ferai passer l'information si tu veux. Ils s'occuperont de trouver les enfants et de les cacher. Mais tu dois me promettre de ne pas aller n'importe où tout seul.

    Eien était complètement stupéfait par la soudaine inquiétude de Suzu… et par le fait qu’il lui proposait son aide. Ce n’était pas qu’il avait une mauvaise opinion de lui, au contraire, mais il commençait à le connaître, et il fallait bien avouer que Suzu n’était pas du tout du genre à aider quelqu’un par simple gentillesse… mais s’il avait voulu quelque chose en échange alors il l’aurait clairement dit, et pas sur ce ton-là.
    Quoi qu’il en soit, lui il voulait bien promettre ce que Suzu voulait, à condition qu’il tienne lui aussi sa parole… cela dit s’il y avait des organisations, peut-être pouvait-il essayer d’en trouver une pour s’allier à eux.

    - Si tu dois faire quelque chose, parle m'en d'abord, ok ? Et attends que j'obtienne plus d'informations.

    Même si Suzu n’était pas l’être le plus fiable du monde, Eien avait confiance en lui, aussi il hocha doucement la tête, toujours à court de mots. Un léger sourire se glissa sur ses lèvres alors qu’il regardait toujours l’ange en face de lui. Sûrement essayait-il de comprendre ce qui se passait avec Suzu, savoir ce qui se passait dans sa tête, mais c’était tellement surprenant, qu’il ne trouverait sans doute pas de réponse tout seul même en y réfléchissant des heures durant.

    - D’accord, je te le promets. Mais… hum… tu ferais ça ?... P-pourquoi ?

    C’était peut-être bête de demander, puisque pour Suzu c’était peut-être pas aussi étonnant que ça. Bon ce n’était pas comme si Eien se souciait qu’on le prenne pour un idiot, cela dit il ne voulait pas que Suzu pense qu’il ne l’estimait pas assez pour s’en remettre totalement à lui.

    - Enfin je veux dire… tu n’es pas obligé. Je pourrais aller trouver ces personnes moi-même, pour leur proposer mon aide… ça serait plus utile.

    En tout cas, ça le rendrait lui plus utile, c’était certain. Car pour le moment, il se contentait de protéger Suzu, et l’humaine qui travaillait avec lui, mais il savait qu’il pourrait faire plus si on lui en donnait la possibilité, il aimerait pouvoir aider plus de personnes… même s’il n’était pas le plus efficace.

    - Je ne te demande rien, tu sais…

    Même s’il était heureux que Suzu lui propose de l’aider, il ne voulait pas qu’il se sente obligé de le faire parce qu’Eien était seul… il s’en voudrait qu’il prenne des risques juste pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
 
Suzu
Angel † Walker

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Help ! I need your help !
Mer 14 Sep - 19:51

    - D’accord, je te le promets. Mais… hum… tu ferais ça ?... P-pourquoi ?

    Ah ! Même Eien se posait des questions sur mon soudain accès d'inquiétude, ça prouvait bien que j'étais pas dans mon état normal. D'habitude, je passais plus de temps à le houspiller, à lui reprocher d'être trop sympa, trop tendre, pas assez déterminé, trop effacé, trop passif, bref, j'avais tout un tas de reproches à lui faire en permanence, et voilà que ce soir j'en étais à me ranger de son coté - mais oui, c'est ça, sauvons les humains et mettons-nous dans le collimateur d'un ange super puissant ! - et à lui proposer mon aide. C'éétait sûrement le fait d'avoir frôlé la mort, ça m'avait chamboulé le cerveau. A ce prix-là, il aurait mieux valu que je me laisse tuer, plutôt que de m'entendre parler comme ça, pouah !

    - Enfin je veux dire… tu n’es pas obligé. Je pourrais aller trouver ces personnes moi-même, pour leur proposer mon aide… ça serait plus utile.

    Je pinçai les lèvres, et secouai la tête. En fait, je ne pourrais pas l'empêcher de faire des recherches de son coté s'il en avait envie, mais le truc, c'était que je ne faisais pas confiance à ces organisations. C'était principalement des Humains qui les avaient créées, elles étaient pleines de Hunters aux dons bizarres et ennuyeux et tous étaient assoiffés de tuer des anges et des démons. Ça aurait été leur faire trop d'honneur qu'ils se battaient tous pour l'Humanité. Non, leurs rangs aussi comptaient leur part de psychopathe désireux simplement de ressentir de l'adrénaline et de se faire un tableau de chasse angélique. J'avais vu beaucoup d'anges tuer des humains innocents. Mais j'avais aussi vu des Humains tuer des anges innocents - parce que ça existait.

    Ce qui me dérangeait le plus, c'était que si Eien tombait sur la mauvaise guilde, ça pouvait mal finir pour lui. Honnêtement, une bande d'Humains, même avec des dons, ne pouvaient pas grand chose contre lui. S'il décidait de se défendre. Mais je voulais bien mettre ma tête à couper qu'Eien préféreraient mourir que de tuer des Humains, mêmes si lesdits humains voulaient sa peau. Et c'était là qu'était le problème : aux yeux des Humain, un Aïon pouvait très bien ne pas valoir beaucoup plus que les anges et les démons. Tel un humain issu de parents de nationalité différente et qui ne se sentait pas chez lui ni dans le pays de son père ni dans le pays de sa mère, les Aïons étaient chassés par les créatures surnaturelles, mais aussi repoussés par les Humains. On ne pouvait pas leur en vouloir, cela dit. C'était vrai que sur la forme, un Aïon et un ange ou un démon, c'était presque du pareil au même. Et quand ils se battaient, en général, ils ne faisaient pas dans la dentelle, se fichant des dommages collatéraux. Alors pourquoi les humains voudraient-ils se battre à ses cotés ?

    Je laissai échapper un soupir et lâchai :

    - Ces types se cachent toujours dans des endroits qui craignent... et puis ils ont toujours un ou deux empathes, ils te sentiraient venir et t'accueilleraient à coup de fusil à pompe...

    A la limite, je pouvais toujours lui présenter Andréas. C'était la solution idéale. Lui aussi était un Aïon. Un Aîon kamikaze en plus... avec de la chance, Eien tempéreraient le caractère rentre-dedans d'Andréas... mais à tous les coups, ce seraient le contraire, Eien se faisant entraîner dans le sillage furieux d'Andréas, et on retrouverait leur corps carbonisé dans une ruelle sombre un de ces quatre... Mais tous deux étaient des Aïons, et au fond, peut-être Eien avait-il besoin de fréquenter quelqu'un comme lui...

    - Je pourrai te mettre en contact avec d'autres personnes, plus utiles pour toi... un Aïon notamment... tout ça, il faudra qu'on en discute, pour le moment, partons de là, allons nous terrer chez nous et gardons profil bas au moins quelques jours.

    Je fronçai les sourcils pour mettre plus de poids dans mes propos :

    - Celui qui donne les ordres là-haut ne va pas renvoyer tout de suite ses gros bras. N'attirons pas son attention, ok ?

    Inspirant à fond, je rassemblai le peu d'énergie qui me restait, mon corps se mettant à scintiller doucement, mes cheveux soulevés par les vagues de puissance modeste, pour me téléporter quelque part - où, aucune idée, il allait vraiment falloir un de ces quatre que je me trouve un endroit où loger sur Terre. En attendant, direction les Cieux et son jardin où il ne pleuvait jamais, bordel !
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Help ! I need your help !
Mer 14 Sep - 21:36

    Bon, visiblement Suzu n’était pas enthousiaste à l’idée que Eien aille lui-même se présenter aux guildes des Hunters, ce qui ennuyait assez l’Aïon qui avait envie d’agir plutôt que de rester dans son coin comme il l’avait fait jusqu’à présent… enfin, peut-être qu’au fond il n’était pas sûr d’être totalement prêt de toute manière, cela dit, s’il devait faire tout seul ses propres recherches, il aurait bien le temps de se faire à l’idée avant de tomber sur un groupe qu’il pourrait rejoindre. Mais pour le moment, là n’était pas le problème… du moins ça ne pressait pas à la minute alors inutile de se prendre la tête avec ça.
    Suzu soupira, reprenant l’attention d’Eien.

    - Ces types se cachent toujours dans des endroits qui craignent... et puis ils ont toujours un ou deux empathes, ils te sentiraient venir et t'accueilleraient à coup de fusil à pompe...

    Le blondinet serra les dents pour cacher l’effet que ces paroles avaient eu, une gifle n’aurait pas été plus efficace pour le faire redescendre sur terre. Les hunters, sans doute humains pour la majeure partie, se défiaient des aïons, c’était clair, et cela revenait à exclure Eien de la race humaine à laquelle il avait toujours pensé appartenir, mais il avait tort alors… ? N’était-ce pas tout ce qu’il avait connu jusque là ? Jusqu’à sa venue à Tokyo, il n’avait jamais rencontré de personne comme lui ou encore d’humain doté de don comme sa mère adoptive, il n’avait pu que s’identifier à ses parents adoptifs, ce qui était logique… mais aussi une erreur.
    Il allait pourtant devoir s’y faire… et puis ce n’était pas la seule chose qui avait changé dans sa vie depuis qu’il était à Tokyo alors, ce n’était qu’une chose de plus à assimiler, ça se ferait avec le temps.

    - Je pourrai te mettre en contact avec d'autres personnes, plus utiles pour toi... un Aïon notamment... tout ça, il faudra qu'on en discute, pour le moment, partons de là, allons nous terrer chez nous et gardons profil bas au moins quelques jours.

    Eien hocha vivement la tête, sentant le ton pressant de l’ange qui n’avait plus l’intention de s’attarder dans la ruelle, Eien non plus d’ailleurs. Cela dit, il s’étonnait - encore - que Suzu lui propose de l’aider à trouver des personnes à qui s’allier… mais c’était peut-être juste pour le faire patienter et, bonne poire, Eien attendrait probablement que Suzu en reparle le premier.

    - Celui qui donne les ordres là-haut ne va pas renvoyer tout de suite ses gros bras. N'attirons pas son attention, ok ?

    Ce coup-ci, Eien n’eut pas le temps de répondre et Suzu rassembla son énergie pour se téléporter. Surpris, Eien recula et, quand il se retrouva seul, se laissa glisser contre le mur derrière lui. C'était comme si toute la pression disparaissait d’un coup. Il souffla et passa une main sur son visage. Rester calme et discret quelques jours ? On ne pouvait pas dire que ce soit difficile pour quelqu’un d’aussi peu belliqueux que lui.

    Sous la pluie battante, il mit quelques secondes à se reprendre. Suzu avait disparu, encore une fois, comme à chaque fois, et Eien se retrouvait bêtement à se demander quand il allait le revoir, s’il allait le revoir, avec un ange qui s’attire des ennuis à tour de bras, c'était fréquent de se poser la question. Mais ça l’ennuyait, vraiment, de devoir attendre des nouvelles de l’ange sans pouvoir le contacter, il s’inquiétait beaucoup pour lui, mais ça encore il le gardait pour lui car il se doutait bien que s’il disait ça à Suzu, celui-ci se moquerait de lui et lui dirait que ce n’était pas réciproque.

    Avant d’en venir à la conclusion qu’il ne devrait pas considérer un type de son espèce comme un ami, Eien se releva et décida de rentrer chez lui, il était vraiment temps. Heureusement qu’il ne pouvait tomber malade. Il alla récupérer ses affaires au bout de la rue et prit, d’un pas pressé, le chemin de son appartement.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Help ! I need your help !

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Help ! I need your help !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.H.I.N.J.U.K.U :: Quartier chaud-