† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Tout commence par un simple frisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Tout commence par un simple frisson
Lun 27 Juin - 14:57

Event
01 Mars 2010 † L'Apocalyse est en marche † Etape #0
Tout commence par un simple frisson
Le déluge s'abat sur les Hommes
10 heures du matin. Un temps assez clair, un soleil timide mais présent, une température fraiche mais pas glaciale. La porte de la Galerie s’ouvrit et un jeune homme s’engouffra en maudissant le temps d’être aussi froid. Et oui, pas tout le monde ne résiste au froid malheureusement. Soupirant, il ouvrit sa veste et ôta son bonnet, laissant apparaitre sa fine chevelure aussi noir que le ciel le plus sombre. Une jeune femme s’approcha alors de lui et avec un sourire, elle attrapa le sac que le jeune Ren lui tendait. Et oui, c’était pour ça qu’il était venu. Jeune peintre, avec un talent certain, Ren avait accepté la proposition de la propriétaire, qui était d’exposer ses toiles. Et si, de nombreux peintres avaient une spécialité dans leur métier, Ren touchait à tous les domaines, selon son inspiration. Nature morte, paysages, portrait, Ren peignait tout ce qui lui passait par la tête. Suivant Hanabi dans la galerie, il la regarda accrocher sa nouvelle toile et après des félicitations pour une toile aussi impressionnante, la jeune femme retourna à l’entrée. C’était souvent ainsi que se déroulait les choses, sauf quand Hanabi décidait d’être plus bavarde. Observant la toile, Ren ressentit comme un frisson le long de son échine. Il sentit une présence dans son dos et se tourna pour se retrouver face à face une nouvelle fois avec la belle Hanabi..



MINAMI REN
feat. Miura Haruma
« Ren, je voulais savoir, les toiles que j’ai enlevé qui sont à toi, je les gardes pour une éventuelle présentation ou tu veux les reprendre ?

- Euh… C’est à votre convenance, si vous avez de la place et que vous voulez les gardez je vous les laisses, je n’ai rien à faire avec elles dans l’immédiat, mais sinon je peux toujours demander à mes parents de venir les récupérer…

- Eh bien, si tu es d’accord j’aimerai les garder ici. Des experts vont venir d’ici peu et j’aimerai vraiment qu’ils les voient. Si tu es d’accord.

- Je… Je suis d’accord, ça… Ça ne me dérange pas…

- Tu es un ange Ren ! Merci beaucoup !

- De… De rien…»

Sur ces bonnes paroles elle s’éloigna, laissant Ren avec ses frissons, devant la toile. Représentant la ville de Tokyo, vue d’un des plus hauts toits, recouverte d’une pluie torrentielle. Allez savoir pourquoi ou comment Ren avait réussi à faire ressortir une sensation forte aussi bien, mais le jeune homme ne se posait plus de questions à ce sujet. Il peignait, point à la ligne. Comment ? C’était une question à laquelle on ne pouvait pas répondre. La toile, sombre et « mouillée », laissait un arrière-goût froid et sinistre. Comme si la mort se glissait à travers les gouttes d’eau. D’ailleurs, n’était-ce pas une forme inconsciente, inerte, qu’on voyait là en bas ? Qu’était-ce ? Rien de bien sur. Même Ren n’en savait trop rien. Un nouveau frisson le secoua. Non, définitivement, il avait beau l’avoir peinte, cette toile lui fichait une sacrée frousse.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
 
Takasugi Kei
Devil † Ancient
A.D.M.I.N.I.S.T.R.A.T.E.U.R

avatar


Emploi : PDG - Prince Démon Gnappy
Localisation : Hellsing Inc.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Tout commence par un simple frisson
Lun 27 Juin - 16:19

Il était là, l'enfant humain. Celui qui hantait les peurs de bien des anges, et faisait tourner la tête de tant de démons. Kei le regarda entrer dans la galerie et esquissa un sourire. Un pauvre enfant. Mais son pouvoir devait être certain. On disait dans les Cieux qu'il serait capable un jour de faire chuter les Anges. Qu'il pouvait empêcher l'Apocalypse. Mais anges comme démons le cherchaient pour leur propre raison : les anges seraient soulagés de le voir mort, à défaut de récupérer son âme. Les démons voulaient l'utiliser contre les anges. Et Kei, lui, voulait simplement voir de ses yeux les dons de l'enfant.

Entrer dans la galerie ne poserait pas de problème, même si l'ange qui la tenait avait la réputation d'être puissante. Cependant, on disait également d'elle qu'elle privilégiait la neutralité. Le démon se balada dans la galerie, sentant l'aura de l'ange non loin - il n'avait pas intérêt à tenter quoi que ce soit contre le gosse ! Il finit par retrouver ce dernier, absorbé dans la contemplation d'une peinture, qui semblait de lui. Kei se planta derrière lui et fixa la toile.



TAKASUGI KEI
feat. Gackt
"C'est tout à fait fascinant. Et absolument terrifiant. C'est ton état d'esprit qui a influencé ton art ? Es-tu un de ces enfants pessimistes avant l'heure ?"

Kei savait bien que non. Il savait bien que c'était autre chose qui avait guidé la main de Ren. Il aurait bien aimé savoir quoi exactement, mais il se chuchotait que l'enfant n'avait pas encore pris conscience de son don. Et pourtant, que ressentait-il face à son propre travail ? Même le démon sentait une tension lui remonter le long de la colonne vertébrale. Cette pluie semblait tremper son âme. Cette silhouette sombre et indubitablement solitaire avait l'air d'appeler la mort. Kei avait entendu parler de rumeurs, un grondement qui émanait des Cieux... et on aurait dit que l'écho de la voix de Dieu était retombé jusqu'ici, jusque dans cette toile.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Tout commence par un simple frisson
Lun 27 Juin - 16:36

La pluie qui tombait tel un rideau impénétrable et tranchant sur la ville, semblait vouloir inonder et noyer, tout ce qu’elle trouverait sur son chemin. Lorsque Ren avait fini sa toile, il avait ressenti un malaise pesant, qui grandissait au fur et à mesure que le temps passait. Se noyer. Quelle mort horrible. Cette sensation de l’eau qui s’infiltrait dans les poumons, l’air qui manque, la volonté de se battre qui s’éteint peu à peu. C’était ce que ressentait Ren, lorsque son regard se posait sur la pluie, fine mais présente, gracieuse, mais violente. Sentant une présence à nouveau derrière lui, Ren ne réagit pas, pensant que c’était une nouvelle fois Hanabi qui venait. Mais la voix qui s’éleva derrière lui, fut masculine, profonde et basse. Se retournant vivement, Ren se retrouva face à un homme qu’il ne connaissait pas. Fascinant ? Oui. Terrifiant ? Beaucoup trop. Reportant son regard sur la toile, Ren laissa son regard errer sur le bas du tableau, là où la tache sombre demeurait figée. Un homme ? Une créature ? Etant au courant désormais que les Anges et les Démons existaient, cela pouvait tout à fait être l’un d’eux qui se trouvait là non ? Et pourtant, quelque chose soufflait à Ren que c’était bel et bien un être Humain qui se trouvait là, inerte et souffrant.



MINAMI REN
feat. Miura Haruma
« Mon état d’esprit ? Je ne sais pas… Je ne crois pas.. Quand je peins je… Je laisse mes mains filer, je ne les contrôle pas vraiment à vrai dire… Je rêve de quelque chose et des fois, je suis pris d’une envie irrésistible de le peindre alors je le fais. Et c’est un de mes rêves. Mais franchement, cette toile, malgré son côté fascinant comme vous dites, me terrifie bien plus que mon esprit la trouve curieuse. Je ne comprends pas toujours moi-même ce que je peins… Je devine, je subodore mais rien de très sûr. »

Ren se surpris. C’était rare qu’il parle avec un inconnu avec un vocabulaire aussi soutenu et précis. En général, il préférait ne pas mettre en avant son intelligence supérieure à la normale, pour passer pour une personne normale. Fragile et frêle certes, mais ni bête, ni surdouée. A nouveau son regard se perdit sur cette ombre. La Mort. Voilà ce que Ren voyait en elle. Un être, humain ou pas, qui attendait ou démontrait cette fin sans retour. Un corps sans vie. Sans âme. Sans couleur. Juste noire. Profonde. Les frissons que cette toile lui inspirait, ne s’apaisèrent pas, bien au contraire. La présence de cet homme à côté de lui, ajoutait au malaise déjà présent par la toile. Sinistre et mauvaise, ce qui ressortait de cette toile n’assurait rien de bon pour l’avenir, comme un présage. Mais Ren était beaucoup trop logique pour croire au hasard. Il avait rencontré un démon, avec qui la connexion était terriblement forte, il avait rencontré un ange, qui avait tenté de le tuer. Cette toile était peut-être une prémonition ? Et si c’était le cas, franchement, il y avait de quoi s’inquiéter.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
 
Takasugi Kei
Devil † Ancient
A.D.M.I.N.I.S.T.R.A.T.E.U.R

avatar


Emploi : PDG - Prince Démon Gnappy
Localisation : Hellsing Inc.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Tout commence par un simple frisson
Lun 27 Juin - 17:04

Voilà qui était intéressant. Ren décrivait son don dans les moindres détails, à ceci près qu'il ne savait pas que c'était un don. Il pensait qu'il ne faisait que subir un état de fait qu'il pensait dû au hasard, ou peut-être plus que du hasard sans pour autant qu'il mette le doigt dessus, et comment l'aurait-il pu ? Comment, quand on était un humain inconscient des forces en présence au-dessus de lui, se douter que plus que du talent, c'était un véritable pouvoir qu'il possédait ? Quant à cette toile... Même lui, du plus profond de sa noirceur, il avait entendu leur Dieu abattre sa sentence. Les Cieux étaient en effervescence, les démons se tenaient prés à profiter du châtiment qui allait s'abattre sur les hommes. Et Ren, inconscient de la puissance et de la précision de son don, venait de peindre au détail près ce qui allait bientôt lui arriver. Leur arriver à tous.


TAKASUGI KEI
feat. Gackt
"Des rêves ? Là d'où je viens on dit que les rêves nous arrivent lorsque notre âme déchire le voile de la vérité. T'es-tu jamais dit que ces rêves faisaient de toi quelqu'un de différent des autres ? Si j'étais toi, je ferai plus que les peindre..."

Kei s'en serait voulu de lui dire ouvertement les choses. Lui dire qu'il voyait un avenir probable sur lequel il avait peu de chances d'influencer. La malédiction par excellence, un don pareil détenu par un être si faible... condamné à voir et à rester impuissant... car à présent le démon savait ce qui attendait ce monde... Quoi que cela allait dépendre de l'ange chargé d'abattre la sentence. Cette ville en tout cas, si on en croyait la peinture de l'enfant, allait être frappée de plein fouet. Qu'en penserait Ren ? Il allait passer de sacrés moments, si d'aventure il faisait le lien entre sa toile et ce qui allait arriver...

A suivre...


Dernière édition par Takasugi Kei le Lun 27 Juin - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Tout commence par un simple frisson
Lun 27 Juin - 17:56


Là d’où il venait les rêves lorsque l’âme déchire le voile de la vérité ? Qu’est-ce que ce que cela voulait bien dire ? Une chose était sûre, l’homme qui se tenait près de lui n’était pas Humain. Ange ? Démon ? Autre chose ? Impossible à savoir et Ren se surpris à penser qu’il n’avait pas réellement envie de savoir qui il était vraiment. Un rêve ? Une façon de déchirer le voile de la vérité ? Pour Ren, un rêve était une pensée que l’esprit avait décidé de censuré et qu’il libérait de façon à ne pas heurter la société. Déchirer le voile de la vérité ? La vérité… un voile ? Tout cela devenait d’un compliqué impressionnant, mais cela ne faisait qu’attirer la curiosité du jeune nippon. Déchirer le voile de la vérité. Comme si les toiles de Ren étaient une façon de voir la vérité. Mais de quelle manière devait-il les regarder? Les prendre telles qu’elles étaient et voir par exemple avec cette toile-là, une annonce pour un déluge, une mort, un chaos certain ? Non merci. L’être Humain n’est peut-être pas parfait, mais de là à l’anéantir ? Non, vraiment, ce n’était pas une pensée agréable. « Si j’étais toi, je ferai bien plus que les peindre » ? Mais de quoi parlait-il ? Il voulait dire quoi exactement ? .



MINAMI REN
feat. Miura Haruma
« Faire plus que peindre ? C’est-à-dire ? Comme si je pouvais moi, changer quelque chose à ce que je voyais, or c’est impossible. Une toile annonce peut-être un pressentiment, mais de là à se prendre pour plus haut que soit et vouloir changer le court des choses, c’est impossible pour un Humain comme moi. Après, pour vous, moi je n’en sais rien. »

A croire que l’homme savait des choses sur Ren qu’il ignorait. Il peignait ce qu’il rêvait oui, c’ »tait étrange, mais de là à penser que ce qu’il voyait, il pouvait le changer ? Il n’était pas médium et croyait encore moins à la vision. Du moins, ça c’était jusqu’à ce qu’il rencontre Soo Min. Car un démon, il n’avait pas eu le choix d’accepté d’y croire, mais le fait qu’il ait, non pas un ange-gardien mais un démon-gardien, en disait long sur la vision de la vie qu’il avait refusé de voir jusqu’à maintenant. Ou ignoré. Démons, Anges ou autre chose, Ren avait refusé d’y croire. Les évènements étaient non pas influencé par des êtres surnaturels, mais définit pas un ordre logique. Ça c’était avant. Aujourd’hui, tout pouvait arriver au point où on en était. Mais diable, a quoi était-il en train de penser ?!

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
 
Takasugi Kei
Devil † Ancient
A.D.M.I.N.I.S.T.R.A.T.E.U.R

avatar


Emploi : PDG - Prince Démon Gnappy
Localisation : Hellsing Inc.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Tout commence par un simple frisson
Lun 27 Juin - 18:13

Tant de questions ! Il avait soif de réponses et cela prouvait à quel point, au fond de lui, il comprenait petit à petit que ses rêves et ses peintures étaient bien plus que ce qu'il paraissait. Bientôt, très bientôt, il réaliserait de quoi il s'agissait. Il ne comprendrait peut-être pas tout de suite quel fléau c'était pour un humain de voir l'avenir... mais il cesserait d'y voir le hasard et un jour, essaierait de contrôler ce pouvoir. Ce jour-là son destin se mettrait réellement en marche, et ce jour-là également, les anges cesseraient de le vouloir pour eux et se contenteraient d'essayer de le tuer. Mais entre aujourd'hui et ce futur-là, se trouvaient bien des épreuves, dont celle que lui-même avait peint sans la comprendre. Kei lui adressa un sourire tranquille. "Un humain comme lui" ? Au moins savait-il que d'autres forces étaient en jeu.


TAKASUGI KEI
feat. Gackt
"Tu auras tes réponses si tu te montres patient. Ne sois pas pressé de connaître la vérité car celle-ci est bien lourde à porter. Pour l'heure, laisse-moi te donner un conseil, libre à toi de le suivre si tu décides de m'accorder ta confiance ou non. Si tu te sens mal devant cette toile, dis-moi que ce n'est rien comparé à ce qui approche. Rentre chez toi et dis aux êtres qui te sont chers de faire de même. Fais ça aujourd'hui même, mets une porte, des murs entre toi et cette ville. Tu verras que le début de la réponse que tu cherches va se dévoiler à toi avec pertes et fracas."

Sur ces dernières paroles, Kei le salua d'un geste, lança un dernier regard à la peinture prophétique et s'en alla. L'aura de l'ange le suivit jusque loin dans le ciel. Elle avait tout entendu. Elle savait déjà tout, de toute façon. Même sans connaître les détails, anges et démons sentaient que quelque chose allait arriver. Seuls les humains allaient et venaient encore dans l'ignorance. Ils étaient si fragiles... mais pour peu qu'on leur ouvre les yeux, si prompts à réagir et à se battre. C'était pour ça qu'il leur fallait un prophète. Et c'était pour ça que Minami Ren faisant tant peur aux Cieux.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Tout commence par un simple frisson

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Tout commence par un simple frisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.H.I.B.U.Y.A :: Centre ville :: Rues piétonnes :: Galerie d'art-