† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Coffee Angel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shimizu Kanon
Guardian angel † Walker

avatar


Emploi : Directeur de la FFL ( a Feather For Life)
Localisation : Je suis ces pas. Si vous la cherchez, vous me trouverez.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Coffee Angel
Jeu 16 Juin - 14:31

&


Le 01/03/2010 vers 16h au restaurant " le World'S"

Une journée tranquille au World’S, comme d’habitude nous avions eu de nombreux clients à midi, mais vers 16h, il y avait beaucoup moins de monde. Aujourd’hui je devais remplacer ma collègue Chisako au service. Le patron était très fier de ses deux acquisitions. Tandis que Chisa ramenait la clientèle masculine, je faisais de même avec la clientèle féminine. Je l’avais entendu en parler un jour au cuistot. Ce n’était pas la première fois qu’on m’engageait pour mon physique et ça ne me dérangeait pas plus que ça.

Accoudé négligemment sur le bar, je comptais distraitement les minutes qui me séparaient de la fin de mon service. Mon esprit vagabondait et me ramenait inexorablement à Miho. Encore et toujours Miho. Qu’est ce qu’elle faisait en ce moment ? Est-ce qu’elle pensait à moi ? Ahh l’amour rend bête. J’avais cet air rêveur depuis un certain temps, il fallait vraiment que je me reprenne. Secouant la tête négligemment, je tentais d’adopter une attitude plus naturelle. J’avais mal à me reconnaitre parfois. Jouant un moment avec un verre, je finissais par sortir ceux qui étaient propre du lave- vaisselle, et j’attrapais un torchon pour les sécher. Mais alors que je commençais à essuyer un verre, je me figeais.

La sonnette, annonciateur qu’un client venait de pénétrer dans la salle, venait de retentir. Automatiquement, je me courbais pour saluer le nouveau venu. Mon collègue à quelques mètres de moi, en fit de même et en chœur, nous souhaitions la bienvenue à ce client.

Ce n’est que lorsque je me relevais derrière le comptoir que je pus observer le jeune homme qui venait de rentrer. Sa carrure, son air arrogant, il me fallut que quelques secondes pour comprendre que j’avais en face de moi, le démon que j’avais croisé la dernière fois en compagnie de Miho. Mes yeux se plissèrent mais quoique je fasse, j’en étais certain, c’était bien lui. Cette nuit là, son comportement m’avait vraiment surpris, ce n’était pas un démon normal. Le bar était vraiment vide et il vint s’accouder dessus le comptoir. Lâchant mon verre et mon torchon, je me passais rapidement les mains sous l’eau et m’approchait du démon, avant que mon collègue puisse le faire. Est-ce que lui, il m’avait reconnu ? Peut être pas, nous nous étions vu de loin cette nuit là et il faisait sombre. Je m’éclaircissais la voix pour rien laissé paraître et je tentais d’adopter une attitude très neutre et froide. Sans grand succès d’ailleurs.


- Bonjour Monsieur, Qu’est ce que je vous sers ?

Pas besoin de mon calepin, il n’allait certainement pas me commander la carte dans son intégralité. Mais je me souvenais que la plupart des boissons n’étaient pas affichés derrière le bar et je m’empressais d’attraper la carte des vins, que je lui glissais sous le nez.

La commande faite, je préparais la boisson, tout en gardant à l’œil le jeune homme. Il devait avoir à peu près mon âge (physiquement), c’était un genre de beauté glaciale qu’on peut voir dans les magazines de mode en papier glacé. D’ailleurs, une bande de filles qui faisaient les boutiques du centre commercial, s’arrêtèrent un moment devant la devanture du restaurant, nous observant de façon peu discrète. Soupirant, je déposais la boisson prête devant le démon.


- Voilà votre boisson Monsieur.


Une tape sur l’épaule me fit sursauter, je n’avais pas senti mon collègue arriver derrière, bien trop occupé à détailler cet étrange démon. D’un signe de tête il désigna l’horloge qui indiquait la fin de mon service. Deux possibilités s’offraient à moi. Soit je partais, soit je restais et je satisfaisais ma curiosité. Qui s’y frotte, s’y pique. Si je voyais que le démon était comme ses semblables, je ne chercherais pas la bagarre et m’en irais. Mais au moins je saurais à quoi m’en tenir vis-à-vis de ma protégée. Je ne pouvais pas la laisser fréquenter un démon sans savoir à qui j’avais affaire.

Ni une, ni deux, je me glissais dans le vestiaire des employés et j’ôtais mon uniforme pour enfiler des vêtements plus classiques. Méfiance, méfiance, je réapparaissais dans la salle sous l’air étonné de mon collègue. M’asseyant sur un tabouret côte à côte avec le jeune démon, je ne pus m’empêcher de frissonner. Son aura était assez puissante, et de ma vie d’ange, je ne me souvenais pas avoir été aussi proche d’un serviteur du malin sans avoir d’arrières pensés. Instinctivement, mon collègue m’apporta un café, il commençait à me connaitre celui là. J’écrasais méticuleusement le sucre avec ma cuillère et inspirais à fond.


- Vous vous souvenez de moi n’est ce pas ? L’autre nuit, près du cimetière ?


Dernière édition par Shimizu Kanon le Ven 17 Juin - 21:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Coffee Angel
Ven 17 Juin - 17:53



Dire qu’il était venu par pur hasard serait mentir. Dire qu’il avait voulu venir aussi. Disons juste qu’après cette dure journée de travail, même si ce n’est que le milieu d’après-midi, la journée avait commencé tôt pour lui. Donc, après tout ce dur labeur, il avait cherché un endroit où se poser une minute ou deux. On lui avait déjà parlé de ce bar, il ne savait pas que l’ange gardien y travaillé et c’est donc très surpris qu’il entrât dans le bâtiment. Non vraiment, si il s’attendait à le voir là… Et bien il serait peut-être venu un de ces jours pour lui parler. Toute foi il se surpris à hésiter à repartir vite fait, mais à quoi bon ? Quelque chose lui disait qu’ils allaient devoir finir par se parler.

Lunette de soleil sur le nez, capuche sur la tête, qu’il enleva rapidement, il accrocha ses lunettes à son haut et vint s’assoir en face le comptoir. Un sourire en coin lui échappa à la question du barman.

-Une âme ou deux ? »

Mais à croire qu’il n’avait pas humour, le démon se retrouva avec une carte de boisson entre les mains, il y jeta un coup d’œil avant de commander un simple café. Entendant quelques gloussements dans son dos, il ne se retourna pas, c’est fous ce que les humains ont les hormones en éveille dès qu’ils voient un beau garçon… un minimum célèbre qui plus est ! Le café servi, il ne mit pas de sucre mais fit doucement tourner la cuillère afin de refroidir la boisson amère. Pas la peine de se brûler bêtement la langue, non ? Il manqua de sursauter quand le gardien sursauta sur place. Tendu ? Un peu… Il ne préférait même pas imager ce que se disait l’ange en ce moment à son sujet… Un démon gentil avec une humaine ? Soit il pensait qu’il comptait l’attirer dans ses filets, soit… Oh, il part déjà ? Shinji le suivit discrètement des yeux, se demandant si il l’abandonnait ainsi lâchement ou si il comptait revenir pour faire plus ample connaissance ?

Soulagé, il le vit revenir pour s’installer à côté de lui… Peut-être un peu trop proche, le démon se crispa légèrement, l’aura du gardien était forte et son odeur de plumage de canard lui piqué le nez. Il prit la tasse de café et l’apporta à ces lèvres pendant que le canard déplumé faisait les premiers pas.

-Hum… près du cimetière ? Ça ne me dit rien… »

Il but une gorgée de café avant de le regarder du coin de l’œil. Uriel, provocateur ? Un peu, juste un tout petit peu. Retenant un sourire il posa la tasse et plongea son regard dans le liquide tout aussi sombre.

-Ah moins que… Oui, il est possible que je me souvienne d’un jeune homme qui soit arrivé un peu en retard quand sa moitié a failli se retrouver au milieu d’une bagarre d’ivrogne… »

Il tourna légèrement son visage vers lui, le fixant sans grande gêne.

-Ah oui, c’est bien vous. »

Il cherchait à se faire tuer ou quoi ? Peut-être, au fond, au moins, ça écourterait ce qui lui servait de vie… Vivre éternellement, tellement d’humains le souhaitaient, lui, il voulait juste ne plus se réveiller. Il se tourna légèrement pour détailler l’endroit.

-Alors comme ça vous n’êtes pas babysister à plein temps ? »

Jaloux ? Un peu, beaucoup, mais il n’était pas prêt de l’avouer, oh que non. Il décrocha un léger sourire avant de se repositionner correctement, gardant simplement le visage tourné vers le gardien.

-Je manque à toutes les politesses, je m’appelle Shinji Toru… »

Pas la peine de lui donner son vrai nom : « Uriel », ça ne lui servirait à rien. Eh oui, malgré tout Shinji connaissait les règles de courtoisie de base et ce présenté en faisait partie, bien qu’il aurait dû le faire avant de critiquer, il aurait put aussi ne pas critiquer, mais si ça aurait été le cas, ça signifiait qu’il était malade.

Revenir en haut Aller en bas
 
Shimizu Kanon
Guardian angel † Walker

avatar


Emploi : Directeur de la FFL ( a Feather For Life)
Localisation : Je suis ces pas. Si vous la cherchez, vous me trouverez.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Coffee Angel
Sam 18 Juin - 9:41

Je n’étais pas certain d’avoir compris la blague sur les âmes, mais en même temps, l’humour et moi ça faisait deux. Prenant finalement mon courage à deux mains, je m’étais installé aux cotés du démon et je lui avais demandé si il se souvenait de moi. Au début, il avait nié…mais j’avais facilement deviné qu’il mentait. Enfin il se souvenait de moi et en terme peu élogieux. Je fronçais les sourcils, assez susceptible, j’appréciais moyen les insinuations de cet inconnu. Mais j’avais assez de self control pour ne pas répliquer. Les démons étaient de toute façon réputés pour être impulsifs et moqueur. Il fallait que je prenne sur moi et faire comme ci cela ne me touchais pas. Mais quelque chose me gênait. Quelque chose…que le démon n’aurait pas du penser.

- Miho n’est pas ma « moitié ».


Ma voix était faible et hésitante à ce moment là. Bien entendu, incapable de mentir, la moindre tentative se sentait énormément. Mais il y a avait du vrai là dedans, Miho n’étais pas ma moitié, elle restait avant tout ma protégée. Même si j’en été amoureux. Mais c’était dangereux. Si la chose était su, qu’est que nous allions devenir ? Même si cela venait d’un démon, il aurait pu en parler à ses supérieurs, et, une chose entrainant l’autre, ce serait remonté chez les anges.

Le jeune homme se retourna vers moi pour me détailler, et je faisais de même. Puis replongeais mon nez dans ma tasse de café. En observant les lieux, le démon me demanda si je n’étais pas babysitter à plein temps. Je devais comprendre dans cette remarque un peu méchante qu’il me demandait ce que je faisais là au lieu de protéger Miho ? Je ne m’écrasais pas devant le garçon, et, reprenant un peu confiance en moi, j’osais relever mes yeux pour les planter dans les siens. Une sorte de test, de jeu, celui qui cille le premier a perdu.

- Non je ne suis pas « babysitter à plein temps » comme vous dites. Je pense que j’étoufferais un peu …comment dire…la personne que je « garde »…si je restais auprès d’elle 24h/24.

Il esquissa un sourire, que je lui rendais, un peu gêné. Je n’avais pas l’habitude de fréquenter des démons. Tout au long de ma vie d’ange, j’avais appris à me battre contre eux, à les détester et à rejeter toute la faute sur eux. Mais « mes frères » m’avaient mentis sur beaucoup de choses alors, à présent, je me méfiais de tout ce qu’on m’avait appris là haut, remettant en question tout mes acquis. Il fallait que je fasse table rase sur mes préjugés, et qui sait ? J’aurais peut être des surprises. Finalement, le démon sur lequel je ne pouvais encore mettre de nom, se présenta. En fait, Miho m’avait révélé son prénom cette nuit là, mais dans le feu de l’action, je l’avais oublié.

- Je m’appelle Kanon, Shimizu Kanon.


Tout en portant ma tasse à mes lèvres, j’observais le démon, un peu intrigué. Démon et ange attablé au même comptoir, dieu que c’était étrange ! Finalement, j’osais rompre le silence. D’habitude ce n’était pas mon genre et j’étais plutôt quelqu’un de silencieux. Mais, à croire que Miho déteignait sur moi, j’avais besoin d’en savoir en peu plus, tout en essayant de ne pas être indiscret.

- Je peux vous poser une question ?


Puis, sans m’en apercevoir, je ne lui laissais pas vraiment le temps de répondre.

- Qu’est ce que vous faisiez là bas, l’autre soir ?


Jaloux moi ? Non…Pas le moins du monde. Mensonge que je me répétais à moi-même, la vérité étant que je mourrais d’envie de savoir pourquoi ce démon avait approché Miho et quelles étaient ses intentions à son égard. Ce que j’avais vu cette nuit là, m’avait beaucoup surpris. Quand j’étais arrivé sur les lieux, certes il faut l’avouer, j’étais en retard, mais Shinji m’avait vu au loin et j’avais pu distinctement voir, malgré la pénombre, qu’il protégeait Miho. Ce garçon était une énigme à lui tout seul…depuis quand les démons protègent des humains ? Je n’avais jamais vu ça et j’avais été doublement surpris quand Miho m’avait avoué qu’il ne lui voulait aucun mal, bien au contraire.

- Vous n’êtes pas comme les autres, n’est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Coffee Angel
Dim 19 Juin - 13:36


Pas sa moitié hein ? À d’autre, ça façon de répondre venait de le trahir et renforcer l’idée qu’avait le démon quant à la relation entre ce canard déplumé et l’humaine qui lui servait de protégée. Uriel n’avait rien à gagner en parlant de cette « relation » à d’autres personnes, ange ou démon. Il l’aurait volontiers fait si ça concerné le traite qui l’avait « vendu » à ces supérieurs, ça serait alors une vengeance, mais à quoi bon se venger sur quelqu’un qui ne connaît même pas l’histoire ou qui pour le moment ne l’a pas offensé au point de lui souhaiter d’être rétrogradé ? Alors comme ça il l’étoufferait en restant à ces côtés 24h/24 ?

-Ou pas… »

Dit-il dans un souffle, il n’avait pas dit ça pour lui répondre, ni même pour être sûr qu’il entende, juste qu’il voulait lui faire comprendre qu’il avait bien compris ? Vint enfin les présentations, après tout, il ne le connaissait pas. Il avait compris certaines choses, comme par exemple qu’il n’était pas humain, oui, oui, c’est un point important, mais une chose « futile » comme son nom, il l’ignorait encore.

« Je m’appelle Kanon, Shimizu Kanon. »

Il hocha la tête et sirota tranquillement un peu de son café. Un petit blanc s’installa, il est vrai qu’il ne savait pas trop de quoi parler, étrangement, aborder si vite le sujet « Miho » le crisper légèrement. Non, vraiment ça ne lui disait rien pour le moment du moins, car il comptait bien lui demander pourquoi elle avait besoin d’un ange gardien.

« Je peux vous poser une question ? Qu’est ce que vous faisiez là bas, l’autre soir ? »

Shinji haussa un sourcil sous la rapidité de l’ange, sa question le brûlait tant que ça pour ne pas lui laisser le temps de répondre ? Et puis, demander si on peut poser une question, c’est déjà une question en elle-même, non ? Oui, Shinji est un emm*rdeur quand il s’y met.

-L’autre soir ? Je parlais avec une demoiselle pour faire connaissance… »

Et ce n’était pas faux, puisqu’il cherchait vraiment à en savoir plus sur elle. L’idée que l’ange soit jaloux ne lui effleura pas l’esprit, non, il le voyait plus comme quelqu’un d’inquiet, trop inquiet et puis il devait commencer à la connaître, et la miss n’est pas le genre à se laisser approcher par quelqu’un juste parce qu’il est beau… si ?

« Vous n’êtes pas comme les autres, n'est-ce pas ? »

Cette question eut le mérite de le refroidir. Il fixa sa tasse assez… surpris ? Un sourire se tendit aux coins de ses lèvres alors qu’il tourna son visage vers lui, s’approchant même un peu, il se le permettait car finalement se retrouver à côté d’un tas de plume qui sent le savon, ce n’est pas si désagréable, ça le rendrait presque nostalgique.

-J’ai déjà tué… Est-ce que ça suffit pour que vous me considériez « comme » les autres ? »

Oui, Uriel a déjà tué et il continuerait sûrement. Que ce soit pour une raison noble ou pas, il avait déjà fait couler du sang, est-ce que le fait qu’il aurait préféré ne pas le faire le rend différent ? Est-ce que le fait de ressentir parfois du regret et de la nostalgie le rend différent ? Il ne pense pas, surtout pas aux yeux d’un ange. Il se redressa mais ne le quitta pas des yeux.

-Ce n’est pas parce que je n’ai ni envie d’elle dans mon lit, ni de la voir agonisé que je suis différent. »

Il se remit face au comptoir et prit sa tasse de café entre ses mains, observant le ludique fumant.

-Moi aussi j’ai une question… Qu’est ce qu’elle a de si spécial pour qu’elle nécessite un ange gardien comme vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
Shimizu Kanon
Guardian angel † Walker

avatar


Emploi : Directeur de la FFL ( a Feather For Life)
Localisation : Je suis ces pas. Si vous la cherchez, vous me trouverez.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Coffee Angel
Jeu 23 Juin - 16:21

Il parlait avec Miho pour faire connaissance ? Je ne savais pas trop si je devais le croire ou non mais étant donné que ma jeune protégée m’avait rétorqué la même chose, je ne pouvais que lui faire confiance.

Après avoir osé lui poser la question qui me tenait à cœur, j’observais avec un peu de surprise sa réaction qui ne se fit pas attendre. Je restais sans voix devant la franche répartie du démon. Il avouait avoir tué. Cette froideur quand il parlait de ses actes aurait donné la chair de poule à n’importe quel humain un peu sensé. Mais voilà, je n’étais pas humain et j’étais capable de me contenir un minimum.

Shinji ne se croyait pas différent mais pour moi, le fait de ne pas vouloir la mettre « dans son lit » (cette simple allusion me fit rougir jusqu’à la racine), ou de ne pas vouloir la tuer, le différenciait déjà de ses camarades de l’enfer. Il s’était rapproché de moi, et étrangement son aura maléfique ne me dérangeait pas plus que ça. Mais bon, dernièrement, plus rien ne me surprenait vraiment.

Ma tasse de café entre les mains, je faisais tourner distraitement le récipient, cherchant mes mots. Sa dernière question me titillait, il était logique qu’il se pose cette question. Mais pourquoi n’avait il pas demandé simplement pourquoi j’étais son ange gardien. Pourquoi avoir mentionné qu’elle pouvait être « spéciale ». Cela me dérangeait au plus au point. Il se doutait déjà du pouvoir de Miho ? L’avait il ressenti dans son aura ? Autant de questions qui se bousculaient dans ma tête mais que je n’aurais pas le tact de poser.

Néanmoins, je me concentrais sur l’autre partie de la phrase…beaucoup moins importante mais tout aussi dérangeante. Je n’avais pas encore assez confiance en cet inconnu pour lui dévoiler le secret de Miho mais, me sachant incapable de mentir correctement, je préférais répondre en lui posant une autre question.

- Un ange gardien comme moi ? C'est-à-dire ? De toute façon les anges gardiens ne sont pas choisis en fonction des particularités de leurs protégés.

Mince ! Sans le vouloir, je venais un peu de reconnaître l’existence de quelque chose de spécial chez Miho. Je priais intérieurement pour que le démon ne s’aperçoive pas de mon erreur. Espérons qu’il ne sache pas lire entre les lignes. Ma dernière phrase était la seule à être plus ou moins fausse. Moi aussi j’avais toujours pensé que l’on attribuait les anges gardiens aux humains sans se soucier de la présence d’un don. Pourtant ma présence auprès de Miho était la preuve qui réfutait tout. Car, oui, normalement Miho aurait du continuer sa vie seule et sans protection, après la mort de son premier ange gardien. Si j’étais là c’était avant tout grâce à son pouvoir particulier.

- Excusez moi mais même si vous essayez de prouver votre malfaisance, comment expliquer-vous le fait que vous ayez protégé Miho la dernière fois que l’on s’est vu ? Avant cela, je ne connaissais qu’une seule personne comme vous capable de cet acte !

Oui, mes pensées allaient droit sur Len, un démon un peu spécial, que je ne considérais plus vraiment comme un démon d’ailleurs. Plutôt comme une sorte d’ange sans ailes. Et l’amitié qu’il portait pour Miho était étonnante à voir. Reprenant une gorgée de café, j’étais vraiment curieux de savoir ce que le démon allait me répondre. Bien que nous ne nous connaissions pas assez pour nous livrer des confidences, j’avais envie d’en savoir plus.

- Je suis désolé de vous poser autant de questions. Si je suis indiscret, arrêtez-moi. Je veux juste bien faire mon travail de protecteur.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Coffee Angel
Sam 25 Juin - 16:56



« Un ange gardien comme moi ? C'est-à-dire ? De toute façon les anges gardiens ne sont pas choisis en fonction des particularités de leurs protégés. »

Shinji haussa un sourcil. Alors comme ça il évitait la question ? Il n’allait pas le laisser faire bien longtemps. Bien que maintenant il avait la confirmation que la demoiselle était différente. Il prit une gorgée de boisson, le laissant continuer dans sa lancée. Le pauvre, il semblait déjà peu habitué à se trouver auprès d’un démon.

« Excusez-moi, mais même si vous essayez de prouver votre malfaisance, comment expliquez-vous le fait que vous ayez protégé Miho la dernière fois que l’on s’est vu ? Avant cela, je ne connaissais qu’une seule personne comme vous capable de cet acte ! »

Uriel sera les mâchoires et pressa un peu trop fortement la tasse entre ses mains, ne voulant pas non plus la briser au risque de faire comprendre à son vis-à-vis qu’il le mettait de pas très bonne humeur. Il regrettait suffisamment d’avoir fait ce geste qui a été instinctif. Il soupira doucement pour se contenir, se détendant doucement.

-Je ne cherche pas à prouver quoi que ce soit… Et vous avez du rêver ce geste, ce n’est pas mon rôle de la protéger, mais plutôt le votre… non ? Et je serais bien curieux de voir qui s’amuse à protéger cette espèce. »

À vrai, il y avait bien quelque personne qu’il côtoyait qui sont protecteur en vers les humains, par exemple : AhSi et SooMin… Mais il n’allait pas nommer ces deux personnes devant lui. Uriel a beau grandement apprécier les embêter, ça ne voulait pas dire qu’il leur souhaitait des problèmes avec la hiérarchie. Si le canard voulait savoir pour son passé et bien il allait devoir attendre un peu, beaucoup.

« Je suis désolé de vous poser autant de questions. Si je suis indiscret, arrêtez-moi. Je veux juste bien faire mon travail de protecteur. »

Bien faire son travail de protecteur ? Et bien, en voilà de belles paroles. Mais est-ce vraiment la seule raison ? Le démon en doutait quelque peu. Pas qu’il remette en doute les paroles d’un ange gardien, non, non… Si. Finissant son café, il se tourna vers lui.

-Vous m’avez pas tellement laissez le temps de vous arrêter... »

Et ce n’était pas totalement faux, mais Shinji devait bien avouer que si il avait répondu c’était parce qu’il voulait aussi en savoir plus sur ce canard et depuis le temps il avait appris qu’avec un minimum de civilité, si il voulait savoir quelque chose, il devait parler en retour. Il posa son pied sur l’appui du tabouret pour faire pivoter le « jeune homme ». Plutôt mignon.

-Elle a bon goût. »

Il enleva son pied de son tabouret pour qu’il puisse se remettre en correctement. Shinji lui, ne le lâcha pas des yeux, pas pour le moment en tout cas.

-Si tu veux vraiment en savoir plus sur moi, va falloir compenser… »

Le démon lui proposé enfin un « marché ». Bien qu’il ne promettait pas de tout dire. Il se pencha et observa un peu plus en détail son visage, mais il fixa surtout ses mains. Un rictus lui échappa et il se remit en place.
Revenir en haut Aller en bas
 
Shimizu Kanon
Guardian angel † Walker

avatar


Emploi : Directeur de la FFL ( a Feather For Life)
Localisation : Je suis ces pas. Si vous la cherchez, vous me trouverez.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Coffee Angel
Dim 26 Juin - 17:26

Je ne l’osais me l’avouer mais ce démon m’impressionnait un peu. Beaucoup même. Je n’avais pas peur, loin de là, j’étais confiant et je connaissais mes capacités. Donc ça aurait du me mettre à l’aise. Mais quelque chose dont je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus, me perturbait chez ce démon. Et je n’avais jamais ressenti cela auparavant pour ces autres compères (si on vire Len du lot). Non, en présence des serviteurs du malin, je n’avais su ressentir que de la haine, et uniquement de la haine. Faut pas m’en vouloir, c’est comme ça que les anges m’avaient formés.

Mais en présence de ce démon…je me sentais maladroit et …étrange. Comme ci nous avions plus en commun que nous le pensions, alors que tout nous séparait. Comme je m’y attendais, Shinji dénia le fait d’avoir protégé Miho et, quand je m’excusais de lui poser tant de questions, il répliqua que je ne lui avait même pas laissé le temps de répliquer.

J’haussais les épaules, désolé. La vérité c’est que je ne pouvais pas rester silencieux devant ce personnage et …une force invisible me poussait à lui parler. Peut être qu’on appelle ça de la curiosité malsaine.

Soudain, je sentis ma chaise se tourner légèrement, j’étais un peu surpris mais je ne mis pas longtemps à comprendre que c’était le démon qui l’avait tourné avec son pied. Elle a bon gout ? Ça veut dire quoi cette allusion ? Comme avec Miho, je réprimais un soupir, encore une chose qui me restait à apprendre des humains, l’art de faire passer des messages cachés dans les phrases. On peut dire que je suis naïf ou innocent …ou tout ce qu’on veut.

Mais je ne comprenais jamais le sens de ses phrases. Eh oui, les anges n’ont pas beaucoup de sens de l’humour ou de la répartie. J’écarquillais un peu les yeux, cherchant la réponse dans les yeux de mon interlocuteur. Franchement son regard me foutait la chair de poule. Pas rassurant pour un sou. En attendant, c’était un démon, quoi de plus normal.

- Heuu…c'est-à-dire ?


La seule chose que je comprenais, c’est qu’il était surement en train de parler de Miho. Je ne vois pas de qui d’autre il aurait pu parler. Me regardant plus attentivement encore le démon, espiègle, m’annonça que si je voulais en savoir plus, je devais compenser. Je déglutissais difficilement en entendant ces mots. Là…je commençais à m’inquiéter un peu. Passer un marché avec un démon sortit de nulle part était ce bien raisonnable ?

- Compenser ? Par… quoi ? Je ne suis pas sur d’avoir quelque chose à t’offrir en échange.

J’haussais les épaules. Et je me creusais les méninges pour trouver quelque chose. Qu’est ce qui aurait bien pu l’intéresser ? Mon silence, il l’avait déjà, je n’étais pas bavard et j’étais très méfiant envers mes frères. S’il s’agissait de Miho par contre, la chose était bien plus différente.

Notre relation avait évolué de manière inattendue et j’étais assez angoissé quand il fallait parler du sujet. Pour ne pas nous compromettre. J’étais parfaitement conscient d’outrepasser l’interdiction. Et de mettre en jeu mes ailes. Je me passais une main distraitement sur la nuque, tout en finissant mon café. Finalement je décidais de me livrer un peu. Baissant la tête, mon ton se fit un peu moins haut.

- Que veux-tu savoir de moi ?


Certes, je n’étais pas prêt à livrer tout mes secrets, mais après l’avoir assailli de questions, c’était le moins que je puisse faire et il y avait certaines choses que je pouvais dire quand même. Je n’étais pas aussi fermé qu’une huitre comme voulait le croire certains.
Je me redressais sur ma chaise, conscient de me replier un peu sur moi-même. Les bras croisés contre le torse. Je jetais un coup d’œil au démon et attendais sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Coffee Angel
Jeu 30 Juin - 15:27


C’est qu’il est naïf en plus ? Vraiment adorable le petit ange. Shinji retint d’agrandir son sourire, mais il ne l’éclaira pas davantage sur le fait que l’humaine est « bon gout ». Car oui, un beau garçon, gentil, docile, un peu naïf, qui donnerait sa vie pour elle qui refuserait ? Honnêtement ? Ah bah voilà, même Shinji ne dirait pas non !

« Compenser ? Par… quoi ? Je ne suis pas sur d’avoir quelque chose à t’offrir en échange. »

Il le faisait exprès ? C’est du moins ce qu’espérait le démon. Car oui, être naïf à ce point là… Quoi que, non au fond Shinji aurait put lui demander autre chose, comme une ame ou deux ? Marf, il savait pertinemment qu’il dirait non, alors oui, il parlait bien d’information à son sujet, voilà ce qu’il voulait.

« Que veux-tu savoir de moi ? »

Finalement il avait bien comprit, mais maintenant qu’il posait clairement la question, Shinji devait avouer qu’il ne savait pas quoi demander, où plutôt par où commencer… Ce qu’il voulait savoir de lui ? C’était étrange comme sensation, il avait l’impression de ne pas en avoir besoin… Il baissa son regard sur sa tasse vide et fit un signe au collègue du canard pour qu’il lui resserve un café. Shinji le remercia, polie malgré tout puisqu’il était pas d’humeur exécrable, touillant le liquide amer avec sa cuillère il soupira doucement.

-Ce que je veux savoir de toi ? Et bien… N’as-tu jamais eu envie de savoir ce que ça faisait d’être l’autre côté ? »

Un petit sourire lui échappa mais il l’effaça bien vite en buvant une gorgée du nouveau café. Poser des questions sur son état d’esprit était finalement ce qu’il avait trouvé de mieux. Son histoire ne lui importer peu, sa façon de pensé lui paraissait nettement plus importante, comme si il voulait s’assurer qu’il lui arrivait de penser comme lui « avant ».

-Tu ne t’es jamais demandé pourquoi tes supérieurs cachaient autant de choses ? Pourquoi ils t’ont menti sur beaucoup de faits ? »

Il tourna son visage vers lui, l’observant un moment.

-Tu n’as jamais eu envie de leur tourner le dos, ne serait-ce qu’une journée ? Pour mieux comprendre et voir les choses par toi-même ? »

Il s’accouda contre le comptoir, détaillant son visage.

-À moins que tu sois de ces anges idiots qui pensent avoir la science infuse et disent amen à tout ce que leur hiérarchie dit… Mais j’en doute. »

Il avait finalement fait par ce qu’il pensait de lui, effectivement, douter qu’il soit de ces canards déplumé qui pensent que les anges c’est le bien, les démons c’est les vilains pas beaux qui faut exterminer et rabaisser, montre qu’il un minimum comprit à qui il avait a faire et qu’il était loin de croire idiot.
Revenir en haut Aller en bas
 
Shimizu Kanon
Guardian angel † Walker

avatar


Emploi : Directeur de la FFL ( a Feather For Life)
Localisation : Je suis ces pas. Si vous la cherchez, vous me trouverez.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Coffee Angel
Lun 4 Juil - 13:56

Le démon se resservit un café après que je lui ai demandé clairement ce qu’il voulait savoir de moi. J’en profitais pour prendre un verre d’eau. Je ne doutais pas qu’il allait profiter de l’offre. Si j’étais moi-même curieux, lui aussi surement. Après tout, nous venions de deux mondes totalement opposés.

D’ailleurs sa première question ne me surprit pas plus que ça. Il enchaina avec deux autres questions et je ne l’interrompais pas. J’en profitais pour réfléchir à ce que j’allais répondre. Je me passais la main dans la nuque. Je me doutais que ces questions n’allaient pas être évidentes mais à ce point ! Pourtant je mentirais si je disais que je n’avais jamais pensé à ça. J’étais quelqu’un qui doutait beaucoup. J’étais indécis. Encore plus quand il s’agissait des anges.

Après tout, si j’étais descendu sur Terre, c’était pour les fuir et rien d’autre. Les fuir parce que je n’arrivais plus à les comprendre. Parce que je passais mon temps à me demander si je me battais pour une cause juste comme je le pensais dès le début. Je me raclais un peu la gorge. Je me sentais un peu impuissant : il avait su mettre le doigt sur mes faiblesses alors qu’on venait juste de se rencontrer. Mais je tentais de répondre le plus justement possible.


- Non. Je n’ai jamais eu envie de voir comment c’était de l’autre côté. Je continuerais à me battre contre ceux qui m’empêchent de faire mon travail. Mais au final, je pense qu’on est tous plus ou moins entrainés dans les mêmes choses. On est tous des pions sur leurs échiquiers et on se débat pour sortir du jeu.


Je posais mes deux mains à plat sur le bois du comptoir, doucement. J’étais pensif. Est-ce que sa vison était la même que la mienne ? Finalement je continuais à répondre à ses interrogations. Je ne l’osais pas me l’avouer, mais excepté mon colocataire, je ne pouvais parler de ces choses avec pas grand monde et cela me soulageais un peu. Il n’était pas du genre à courir raconter mes propos au premier venu. Même dans le monde des humains, je voyais des choses qui me confirmaient ce dont je doutais.


- Je suis conscient de ce qu’il se passe là haut. Des complots et de ce qu’il se passe en douce. J’ai préféré vivre parmi les humains que rester spectateur de toute cette hypocrisie ambiante. Bien sur que je me pose des tonnes de questions. Mais toi, est ce que tu n’as jamais douté de la sincérité des tiens ? Je veux dire, ce n’est pas si différent de chez nous non?

- Il a suffit que je descende sur Terre pour que ça m’ouvre les yeux. Au final, est ce qu’on saura un jour ce qu’il se trame vraiment là haut ? Je l’ignore mais je ne soutiens plus personne.


J’avais été plus franc que je l’aurais voulu. Mais les mots étaient sortis tous seuls. J’avalais deux trois gorgée d’eau. J’étais plus perturbé que je voulais bien le montrer. Je n’aimais pas remonter le passé à la surface et pourtant quand je parlais ça je ne pouvais pas m’empêcher de voir des images défiler dans ma mémoire. Des images que j’aurais voulu effacer à tout jamais. Je ne voulais plus penser à ce que j’avais fait quand j’étais un bon petit soldat qui respectait ses ordres à la lettre et traitait ses supérieurs avec chaleur et bienveillance alors qu’eux, ils ne se souciaient vraiment pas de me faire faire toute sorte de mission comme si j’étais leur serviteur.


- Je ne sais pas si tu sais comment nous, les anges gardiens, sommes traités parmi les autres. Comme des moins que rien, des incapables, des anges ratés… Mais malgré ça, je suis heureux de cette mission. Je n’ai plus de supérieur derrière moi et je reste maitre de moi-même. Mais si j’étais resté parmi les miens, j’aurais très probablement finis par « leur tourner le dos » comme tu dis.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Coffee Angel
Sam 16 Juil - 9:50


Des pions et oui, ils ne sont rien d’autre que de simples pions qui ne peuvent rien contre leur hiérarchie, sauf s’ils s’y mettaient tous, et encore. Mais d’ici à ce que tout le monde daigne ouvrir les yeux, leur utilité sera arrivée à zéro. On peut toujours essayer de se débattre pour sortir de leur emprise, Shinji a compris depuis longtemps que ça ne servirait à rien, alors oui, il a décidé de s’effacer en douceur, c’est le mieux qu’il puisse faire pour le moment pour être le moins concerné possible. Le démon continua de l’écouter répondre à ces questions. Ils avaient finalement le même point de vue bien que contrairement à lui Shini avait du mal à vivre parmi les humains, parfois tenté de leur faire mal, il ne pouvait pas toujours s’en empêcher. À croire qu’il avait deux personnalités. À force, c’est peut-être ce qu’il a ? Shinji d’un côté, Uriel de l’autre.

« Mais toi, est ce que tu n’as jamais douté de la sincérité des tiens ? Je veux dire, ce n’est pas si différent de chez nous non? »

Shinji le regarda du coin de l’œil, intrigué par une telle question, finalement, il était bien curieux ce canard.

-Ne viens-tu pas de dire que voir l’autre côté ne t’intéressait pas ? »

Il fit ensuite silence pour continuer de l’écouter, perdant son regard sur le mur d’en face, ses mains entourant là. Un jour oui, ils seront ce qu’il se passe là-haut, ils le seront quand l’un des deux côtés aura atteint son but. Ils le seront, mais il sera trop tard pour changer quoi que ce soit.

« Je ne sais pas si tu sais comment nous, les anges gardiens, sommes traités parmi les autres. Comme des moins que rien, des incapables, des anges ratés… Mais malgré ça, je suis heureux de cette mission. Je n’ai plus de supérieur derrière moi et je reste maître de moi-même. Mais si j’étais resté parmi les miens, j’aurais très probablement fini par « leur tourner le dos » comme tu dis. »

Un certain goût d’agacement monta lentement en Shinji. Ce crétin osé réussir à lui remémorer ce qu’il était « avant », ce qu’il ressentait à cette époque. Les yeux rivés désormais sur la tasse qu’il serrait un peu fortement entre ses mains, il tenta de se contenir. Il ferma les yeux et soupira un « je sais ». Allé savoir si le canard l’avait entendu, il s’en moquer un peu à dire vrai. Shinji se racla la gorge et desserra la tasse avant de la serrer davantage et la casser. Il bu une nouvelle gorgée du liquide chaud et amer.

-Tu devrais t’éloigner des tiens et ne pas parler à n’importe qui… »

Pourquoi lui lâchait-il des conseils ? Il ne savait pourquoi, peut-être avait-il pitié ? Sûrement. Car il n’avouera jamais qu’il ne veut pas ce gosse finir comme il a fini. Au fond, il ne souhaite à personne de perdre la personne pour qui ce qui leur sert de cœur bat. Il posa un billet sur le comptoir, suffisant pour payer les deux cafés qu’il a consommés. Il se leva et se pencha sur son oreille. Ça faisait combien de temps qu’il n’avait pas été aussi proche d’un ange ? Qu’importe.

-Et par pitié, contrôle toi quand t’es avec elle et qu’il y a du monde… C’est tellement visible que c’en est écoeurant… »

Il parlait bien sûr de cette « chaleur » qui se dégageait d’eux. Cet amour naissant qui les conduirait à leur perte si il ne se contenait pas un minimum. Ce n’est pas qu’il trouve vraiment cela écoeurant, mais au moins ce mot aura peut-être l’effet de le refroidir un peu et éviter qu’il ne sourît de façon trop idiote avec elle ? Le démon ne resta pas bien longtemps dans son cou, il quitta le bar après avoir lancé un « on se reverra » par-dessus son épaule. Oui, ça c’est sur, ils se reverront. Par hasard ou non, mais leur chemin allait très prochainement ce recroiser.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Coffee Angel

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Coffee Angel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.H.I.N.J.U.K.U :: Centre commercial :: Restaurants :: World'S-