† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Okada Mayuka - Human † Innocent - feat. Horikita Maki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Okada Mayuka - Human † Innocent - feat. Horikita Maki
Sam 21 Mai - 13:13


"I am a moth,
Who just wants to share your light."

Who I am...
.

† FEAT. † Horikita Maki
† NOM † Okada
† PRÉNOM † Mayuka
† NOM VÉRITABLE † /
† ÂGE † 24 ans
† DATE DE NAISSANCE † 18 février
† LIEU DE NAISSANCE † Urawa
† RACE † humaine
† HIÉRARCHIE † /
† GROUPE † innocent
† RÔLE † /
† DON † Vision
† EMPLOI † gérante d'un temple à Asakusa
† ORIENTATION SEXUELLE † Hétérosexuelle


How do I look like...
.

† APPARENCE † Pour son âge, Mayuka est plutôt petite et assez frêle comme jeune femme. Loin d’avoir des mensurations de rêves, il serait facile pour elle, si elle le souhaitait, de se travestir. Une allure de gamine, elle a un grain de peau pâle. Elle paraît si fragile quand on la regarde, mangeant peu et se reposant très peu aussi à cause de ses visions. Certaines en viennent à hésiter avant de poser, que ce soit une main sur son épaule ou une légère tape dans le dos, tellement elle est fluette. Elle cache son corps sous des vêtements assez amples et pratiques pour se mouvoir dans la journée. Tout chez elle est naturelle. Incapable de se mettre du maquillage, son visage reste pure, dénuer d'artifices. La marque encore légère de ses cernes sous ses yeux bridés couleur noisettes, des lèvres plus ou moins pulpeuses, un nez sans défauts apparents, des pommettes saillantes, Mayuka dégage une aura apaisante à la vue de son visage angélique. Pour ses cheveux bruns, ils ont toujours été courts avec une frange, qui lui retombe souvent devant les yeux, un moyen comme les autres de cacher ses yeux ; ces miroirs de l’âme, qui laisse trop souvent transparaître son mal être..
† PRÉSENCE † L’apaisement. Loin d’elle l’envie de courir dans tous les sens. Premièrement parce qu’elle n’en voit pas l’utilité et deuxièmement, parce qu’elle en serait incapable avec le peu de force en réserve. De son calme olympiens, on remarque aisément que ce n’est pas l’aboutissement d’une vie heureuse, mais bien au contraire… Un regard nostalgique, un fin sourire, Mayuka garde le plus souvent ce masque. Toujours discrète quand elle se déplace, elle n’est pas du genre à se révolter ou d’en faire des tonnes. Elle pose parfois ce regard maternel sur les personnes venant se recueillir au temple, aimant et rassurant. Elle semble avoir englouti tellement de sagesse en si peu de temps d’existence.. On est loin d’imaginer qu’elle a, en fin de compte, abandonné toutes tentatives de vouloir se battre dans cette vie et elle ne fait plus que subir les aléas de la vie. Ce n’est que, lorsqu’elle a des visions ou en manque de drogues, où Mayuka ne paraît plus aussi sereine. Des moments où on la penserait en pleine accès de démence, des tremblements assez violents et un regard effarés ; elle peut devenir le jour et la nuit à cause de son don.
† SIGNES PARTICULIERS † Elle garde toujours autour de son cou un talisman, offert par un moine, qui est censé éloigner les mauvais esprits. Il y eu un moment où les crises avaient pris une ampleur considérables, qu’elle en était venue à utiliser des drogues plus violentes et, c’est dans un état second qu’elle a fait une tentative de suicide ; c’est pour cette raison, qu’elle a des cicatrices de cette tentative à son poignet gauche. Cependant, elle les cache grâce à des bracelets aux perles multicolores, que lui offrent les enfants venant régulièrement au temple.


What I feel...
.

† PERSONNALITÉ † La plus part des gens se remarque par leur exubérance. D’autres attisent la curiosité par leurs allures si mystérieuses. Enfermée, priant au centre de ces voutes célestes, elle y recherche plus la sérénité qu’un quelconque espoir. Cette chose qu’utilise les hommes pour trouver un sens à leur vie, Mayuka ne cherche plus de raison à espérer ici bas et se laisse peu à peu, sans lutter, engloutir par ce mal. Le destin, ça n’existe plus pour elle. Adieu les embauches d’une vie romantique avec un prince charmant, des vies heureuses avec une ribambelle d'enfants, elle a cessé de rêver depuis, qu’elle l’eut compris. Il n’y a pas d’échappatoire. Courir ne sert à rien. Se cacher ne sert à rien. Cracher ses poumons sur le bitume de la place non-loin de Shibuya109, y voir du sang s’extirper de sa gorge, elle avait beau fuir. Ce n’était pas immuable et encore moins, aussi simple à s’en débarrasser. C’était en elle. Une malédiction. Ces affreuses visions revenant sans cesses, qui pouvaient aller à la naissance d'un enfant, à la mise en scène d'un véritable massacre.. Elle ne pouvait rien faire, seulement subir. Encore et encore. Au final, le destin est devenu pour elle, l’excuse de ceux qui ne veulent pas être responsable de leur vie. Elle souhaite la prendre en main.. Pour mieux l’écourter. La drogue pour adoucir ses crises, notre jeune prêtresse en a perdu sa vitalité d’en temps. Lointain souvenir, les moments où elle riait aux éclats, les jours de fêtes foraines avec ses amis.. La spiritualité fut en quelque sorte sa bouée de sauvetage avec l'espérance d'une navigation vers une échéance moins torrentueuse. La sérénité et la sagesse semblent suinter par tous les pores de sa peau. Un calme dissimulant des heures tortueux. Mayuka a perdu lentement la force d’exprimer un quelconque mal être, même une joie immense ou, un moment de révolte face à certains scènes. Avec ce don, elle a déjà tous vu. Même des tableaux, auquel elle n’aurait pas aimé contempler. Victime de ce don, elle a autant assisté au bonheur que peut procurer les hommes entre eux, que de leurs sauvageries. Si jeune et pourtant, il semblerait qu’elle soit la mieux placée pour connaître toutes les facettes de la vie. Elle accueille avec douceur et sans témoigner le moindre jugement à celui, qui souhaite se confesser. De bons conseils, notre demoiselle tient parfaitement le rôle de grande sœur pour quelques habitués. Réconfortante, attentive aux maux des autres, elle en oublie la malveillance dont ils peuvent être les investigateurs. Telle une véritable prêtresse, elle veuille sur ces âmes égarées. En espérant secrètement, qu’elle ne les recroise pas dans ses mauvaises visions. Il lui ait déjà arrivé ce genre de phénomène, comme anticiper l’arrivée d’un individu. Cependant, dans ce cas précis, c’est souvent synonyme de mauvais présage. Avec innocence, il lui arrive même de les interpeler avant même qu’ils se présentent. Une situation où elle ne cherche plus à se justifier, même face aux interrogations de son auditoire. Qui l’a croirait ? Même sa famille la pense folle. Pourtant, tellement de faits prouvent que ce n’est pas uniquement de la démence.. Tant pis. Dorénavant, elle sait ce qu’il l’attend et ne cherche plus à se battre. Subir est devenu son maître mot. Résignée face à sa condamnation, elle a perdu l’espoir et le rêve d’un quelconque remède contre cela. Des nuits avec la peur de fermer les yeux, des jours avec l’angoisse que ça lui prenne face à quelqu’un. Ces moments où elle ne paraît plus si tranquille, ces instants où elle semble être posséder en une fraction de seconde. Son corps tremblant, tout les muscles de son corps en viennent à se contracter au fur et à mesure de la vision, un voile de folie se pose sur ses yeux et elle n’a plus aucunes notions de la réalité. On pourrait penser qu’après la tempête, le réconfort prend place. Loin de là. De violentes migraines prennent la relève, lui remémorant avec véhémence certains passages des scènes prédites. Une fin où elle se précipite aussitôt sur cette drogue. La seule boucle infernale où elle a réussi à apaiser un tant soi peu, ces après-coups. Ceux qui découvrent son vice, en viennent à rapidement l’assimiler à une vulgaire kame. Des accusations, où là encore, elle ne montre aucune envie de se justifier et laisse vagabonder les rumeurs. Au final, beaucoup la côtoient, mais très peu connaissent par où elle est passée. Jamais rancunière, elle pardonne bien facilement à ceux qui lui font du mal. Aller savoir, elle doit être encore la mieux placée pour savoir, qu’aucun être n’est parfait. Puis, ce serait inutile d’haïr quelqu’un avec le peu de temps qui lui reste à vivre…
† QUALITÉS † calme ; gentille ; généreuse ; douce ; attentive
† DÉFAUTS † mélancolique ; passive ; renfermée ; effacée
† GOÛTS † Elle n’a plus vraiment goût à la vie en elle-même alors, pour les plaisirs quelle peut apporter… Le calme, la tranquillité et les plaisir simples restent ses crédos. Pourtant, s’il y a bien une chose qui lui manque, ce serait les jours de fêtes foraines. Surement l’endroit où elle a passé de bons moments avant qu’elle ne s‘isole. La musique traditionnelle, la spiritualité, l’histoire de son pays, les cérémonies de thés traditionnelle, Mayuka fait peu à peu un retour au source au sein de cette édifice sacré. De plus, avec le temps, elle est complètement devenue étrangère aux nouvelles technologies.
† HOBBIES † Le recueillement. Elle pratique aussi deux instruments ; le koto et le shakuhachi. Gérer au mieux le temple.


Where I used to be...
.

† FAMILLE † Une famille normale. Dans un appartement luxueux. Un père et une mère. Un frère cadet et un chat. Visuellement, ils avaient tous d’une famille unie et sans problèmes. Seulement, depuis les dix ans de Mayuka, cette famille parfaite a bien changé. Ils avaient beau caché les problèmes derrière des sourires. Cependant, lorsque votre enfant fait une crise de démence devant des invités, surtout venant d’un milieu aisé, c’est dès plus embêtant… Du statut de fille chérie, Mayuka est vite redescendue à élément ingérable. Aucune croyance en leur fille, ses parents la trimballaient de docteur en docteur pour trouver un remède à sa soi-disant folie. L’enfermant dans sa chambre par moment pour qu’elle ne leur fasse pas du tort devant les invités, la jeune fille subissait seule ces affreuses prédictions. Depuis qu’elle est au temple, Mayuka n’a plus eu de nouvelles d’eux…Dorénavant, il y a uniquement sa cousine qui lui rend visite.
† HISTOIRE † La petite première. L’enfant prodige tant désiré par la famille Okada. L’espoir d’une mère qui rêvait depuis de nombreuses années d’avoir un enfant, ses yeux emplis d’amour se posèrent sur son bambin. Unique, magnifique, fantastique.. Tellement d’adjectifs positifs pour ce petit être, Hana imaginait déjà tellement de grandes choses pour sa fille. Le cœur serrant, elle la déposa dans son berceau. Un doux baiser sur le front. Une dernière caresse en lui souhaitant bonne nuit, une pièce les séparait et pourtant, ça semblait le bout du monde. La première nuit dans le cocon familial, la jeune mère allait passer sa première nuit sans son nourrisson auprès d’elle. L’étrange sentiment d’insécurité, d’une chose qui ne tarderait pas à se produire, elle quitta finalement la pièce sous les mots rassurant de son mari. Par moment, l’instinct maternel peut être si étrange. Car, les craintes étaient bien fondées. Une entité bien plus supérieure avait aussi d’importants projets pour ce nouveau né…
Enfance paisible. Mayuka a toujours été dès plus entourée. Des parents présents pour ses moindres désirs, un petit frère adorable, elle ne pouvait rêver mieux. De la maternelle à la primaire, toujours les même amis, une façon de ne pas perdre ses repères, elle semblait être née sous une bonne étoile. Ce fut une triste illusion. Le bonheur ne dure qu’un temps, c'est bien connu. Tellement éphémère. Cet arrière-goût amère qu'il nous laisse. L’enfant allait découvrir sans le savoir que, l’être supérieur qui s’était penché sur son berceau était loin d’avoir les mêmes intentions qu’une bonne fée bien connue. La princesse ne tarda pas à voir son diadème se consumer peu à peu. Tout commença par l’étrange impression de déjà vue. Des rêves de plus en plus violents. Elle assista dans certains aux meurtres d’individus et le lendemain, les articles paraissaient. Effrayée de ces étranges coïncidences, l’enfant se réfugia dans les bras de sa mère. Cette femme tant admirée par la fillette, elle devrait la comprendre, la rassurer. Mais rien. Seul l’incompréhension, l’énervement prétextant qu’elle mentait et se moquait d’elle. Des hurlements pour la contredire, elle disait vraie. C’était la vérité. Puis, les crises apparurent. Se reproduisant régulièrement, les parents aimants cherchèrent rapidement des questions pour y remédier. La croyance est vite étouffée par la science. Des médecins de Tokyo, d’Osaka, de Kyoto, de Kobe… Tellement pour le même pronostique, c’était l’incompréhension. Déscolarisée. Assimilée comme folle par ses petits camarades de classe, la princesse voyait son empire s’effondrer. Les crises se faisaient de plus en plus rapprocher, de plus en plus violentes. Procurant des migraines si violentes, qu’il n’était pas rare de la voir inerte sur son lit. Les yeux dans le vague. Comme si son âme avait quitté son hôte, elle restait des jours, des semaines sans parler et manger. À quoi pensait-elle ? Non. Plutôt ; Qu’est-ce qu’elle revivait ? Cette malédiction s’était abattue sans un cri. Elle espérait qu’elle s’en aille de la même façon…
Réveillée après une longue agonie. C’est en se relevant de ces nuits mouvementées, qu’elle entendit ses parents parler d’elle. Les mots qui sortaient de leurs bouches, la firent se sentir de trop dans cette famille, comme un poids. La fille prodige n’était plus. Qu’avait-elle fait pour que tous lui soient enlevés en un claquement de doigts ? Repartant dans sa chambre, elle décida de les quitter. Sans savoir où elle devra aller. Mayuka ne voulait plus leur porter préjudices. Lors de cette fuite, elle passa plusieurs jours dehors. Se réveillant inerte, non plus sur un matelas bien confortable, mais sur de vulgaires cartons éparpillés sur le sol, elle était devenue l’une de ses âmes vagabondes de la grande capitale. C’est dans ce monde de débauche qu’elle y découvrit l’apaisement que pouvait lui procurer certaines drogues. Seulement voilà. Face à ce remède miracle, notre jeune femme s’est laissé aller et en a consommé bien trop. Dans un état dès plus second, elle tenta de mettre fin à ses jours. Qui se soucierait d’elle ? Personne. Encore une fois, elle s’avançait trop rapidement. Une âme charitable la sauva juste à temps. Se réveillant à l’hôpital, elle pensait émerger de ce terrible cauchemar qu’était sa vie. Cependant, il n’y avait aucuns proches. Juste cet homme. Puis, son poignet était marquée de sa bêtise et signe de la triste réalité. Elle n’avait pas rêvé. Scrutant le visage de son sauveur, elle était partagée par l’envie d’hurler et les remerciements. Pourquoi l’avoir sauvé ? Sa vie n’était que torture. L’espoir fait vivre un temps l’Homme mais, elle n’en avait plus la force, vis-à-vis de l’anéantissement de cette malédiction. Incapable de dire un mot. Elle resta silencieuse à l’écouter. Lui faisait-il la morale ? Aucunes expressions ne prenaient possessions du visage de la demoiselle, il semblerait qu’elle en est perdu la connexion. Les médicaments semblaient avoir atténué ses migraines. L’apaisement tant désiré semblait sa seule préoccupation. Ce fut par la bouche de cet inconnu qu’elle apprit sa condamnation. Après quelques examens établis, les résultat ont démontré qu’elle n’en avait plus pour très longtemps à vivre. Une dizaine d’années grand maximum. Autant profiter du peu temps à vivre, suggérait-il. Profiter ? Non ! Elle n'en pouvait plus ! Et pourtant. Les arguments livrés, les actes de cet hommes firent changer l’avis de Mayuka...
† CONTEXTE ACTUEL † Cet homme tombé du ciel lui offrit un toit. Puis, elle trouva exile dans le temple gardé par le grand-père de l‘inconnu. Un vieil homme assez bougon, qui lui fit découvrir la spiritualité et certains arts traditionnels. C’était la première, qu’elle rencontrait quelqu’un qui ne l’assimilait pas à une folle. Elle eut de nombreuses crises face à lui. A l’écoute. Il avait beau grogné sur les enfants trop bruyants lors des cérémonies ou après les personnes qui avaient oublié d’ôter leurs chaussures, il faisait preuve d’une grande humilité, allant jusqu’à changer sa malédiction en don de la nature. Cela faisait des lustres qu’elle ne s’était pas vue autrement qu'une bizarrerie à travers le regard d‘un Homme. Cependant, loin d’elle l’idée que ce soit un don. C’était trop douloureux à porter. Puis, elle n’avait pas l’impression d’aider qui ce soit avec…
Le vieil homme mourut un an après son arrivée au temple. Mayuka devint la gérante à part entière du temple d’Asakusa. Cela va faire bientôt deux ans, qu’elle s’en occupe à merveille. Elle apprit bon nombres de choses ancestrales grâce aux moines en pèlerinage. Même si les visions sont toujours là et la détruisent à petit feu. Ceci ne l’empêchera pas d’accueillir les âmes égarées qui auraient besoins d’aides. Entre deux méditations, notre jeune prêtresse semble bien décider à semer encore un peu plus de bontés avant le dernière acte…


Whose character is it...
.

† PSEUDO† Dody
† AGE † 19 ans
† SEXE † iamagurl~
† Niveau de français † Correct
† Fréquence de visite † tous les jours, normalement.. Peut être un peu moins, à cause du bac qui arrive..
† D'où connaissez-vous ce forum ? † topsite
† Qu'en attendez-vous ? † bien m'y amuser ? eê
† Un commentaire ? † j'aime bien la bannière qui change souvent ! - dit-elle ayant visité juste avant, pratiquement toutes les pages du forum pour voir les différentes bannières ; c'est aussi captivant que de vouloir voir toutes les cartes Pokemons ! #bam# -


When it's the end...
.

† PERSONNAGE PREDEFINI † OUI
† CODE D'ACTIVATION † ok par moumou
† STATUT ACTUEL † MEMBRE VALIDE


Dernière édition par Okada Mayuka le Mar 28 Juin - 22:54, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Takasugi Kei
Devil † Ancient
A.D.M.I.N.I.S.T.R.A.T.E.U.R

avatar


Emploi : PDG - Prince Démon Gnappy
Localisation : Hellsing Inc.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Okada Mayuka - Human † Innocent - feat. Horikita Maki
Sam 21 Mai - 13:19

Bienvenue parmi nous Mayuka !

Si tu as des questions, quoi que ce soit, n'hésite pas à envoyer un mp !

Bon courage pour la fiche !


ABSENCE



"The only thing that ultimately matters is to eat an ice-cream."
The original diva, welcome to hell
All in plastic, all is fantastic !
Revenir en haut Aller en bas
 
Ahn Soo Min
Devil † Taboo

avatar


Emploi : Idol à la Hellsing Inc.
Localisation : Hellsing, hôtel, Coffee House... Si vous tenez vraiment à me trouvez, laissez-moi un message sur mon portable.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Okada Mayuka - Human † Innocent - feat. Horikita Maki
Sam 21 Mai - 15:07

Kyaaaaaaaaaaaaah ! Horikita Maki ! ❤

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche. Ça fait plaisir d'accueillir des nouveaux ! :merong:


{On essaie de devenir potes pour faire plaisir à nos chéries. Alors on fait la sieste ensemble. [...] Logique.}
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Okada Mayuka - Human † Innocent - feat. Horikita Maki
Sam 21 Mai - 16:30

Bienvenue demoiselle !
Et pour ta fiche : Fight oooooooh OH ! *sort*
Revenir en haut Aller en bas
 
Ah Joo Hee
Devil † Keeper

avatar


Emploi : mannequin à la Hellsing

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Okada Mayuka - Human † Innocent - feat. Horikita Maki
Sam 21 Mai - 17:32

Welcome Mayuka !

(et lol au fighting façon yankumi ! ♥)


{If this be not love, it is madness, and then it is pardonable.

}
Revenir en haut Aller en bas
 
Sakuya Toya
Angel † Ancient
A.D.M.I.N.I.S.T.R.A.T.E.U.R

avatar


Emploi : PDG
Localisation : Kronos Heaven Corp.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Okada Mayuka - Human † Innocent - feat. Horikita Maki
Dim 22 Mai - 9:20

Bienvenue sur C:K petite prêtresse ! \o/

Nous sommes heureux de t'accueillir, surtout que j'attendais avec impatience que ce personnage apparaisse. Il est plutôt agréable et calme, ça compensera les fauteurs de trouble. *regard en coin aux démons et aux anges qui ne tiennent pas en place*

Bon courage pour finir ta fiche qui, pour le moment, est remarquablement bien écrite. J'attends la suite avec impatience. ♫


{"Les hommes sont des anges stagiaires."
Victor Hugo
}
Revenir en haut Aller en bas
 
Suzu
Angel † Walker

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Okada Mayuka - Human † Innocent - feat. Horikita Maki
Lun 23 Mai - 21:13

Bienvenue à toi !



Well, I'm an Angel after all...
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Okada Mayuka - Human † Innocent - feat. Horikita Maki
Mar 24 Mai - 20:15

    Merci tout le monde pour l’accueil !!!
    Je suis désolée, je risque d'être un peu longue pour ma fiche... Du fait que je rentre tard à causes des cours et tous, j'ai un peu de mal à gérer mon temps pour me consacrer sérieusement à ma fiche de présentation le soir... Je vais essayer de la terminer avant vendredi au moins ! Encore désolée, pour le temps je mets... ; Mais je ne suis pas prête d'abandonner, non mais oh ! èwé
    Encore merci~
    &merci Toya pour le compliment sur ma façon d'écrire, ça fait plaisir à entendre ! ^-^
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Okada Mayuka - Human † Innocent - feat. Horikita Maki
Mar 28 Juin - 22:57

    Je suis désolée pour le temps que j'ai mis à finir cette fiche et aussi, pour le double post... Mais, je pense avoir enfin terminé ma fiche. ^-^
Revenir en haut Aller en bas
 
Abe Chisako
Human † Watcher

avatar


Emploi : Serveuse, vendeuse, professeur de breakdance
Localisation : Sur la terre :)

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Okada Mayuka - Human † Innocent - feat. Horikita Maki
Mer 29 Juin - 1:45

BONNE CHANCE & BIENVENUE 8DD

xxx ^-^


Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Okada Mayuka - Human † Innocent - feat. Horikita Maki
Mer 29 Juin - 7:06

Bienvenue!
*Ne se sent pas visé par Toya.*
Revenir en haut Aller en bas
 
Sakuya Toya
Angel † Ancient
A.D.M.I.N.I.S.T.R.A.T.E.U.R

avatar


Emploi : PDG
Localisation : Kronos Heaven Corp.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Okada Mayuka - Human † Innocent - feat. Horikita Maki
Mer 29 Juin - 8:57

† Fiche validée †

Bienvenu(e) chez C:K ! Ton personnage a été accepté, tu peux maintenant continuer l'aventure en allant t'occuper des autres outils de jeux dont tu auras besoin :

Créer ta fiche de lien
Demander un chez-toi
Créer ton téléphone portable
Demander un lieu de travail
Rejoindre un clan (facultatif)


... Et j'en passe ! Tu auras de quoi t'occuper sur ce forum et je parie même que tu découvriras des tas de choses au fur et à mesure.
Un dernier commentaire ? Une fiche remarquable ! (♥) Une très belle écriture, des faits très détaillés... On vit l'histoire ! Bravo et bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Okada Mayuka - Human † Innocent - feat. Horikita Maki
Mer 29 Juin - 9:51

    Merciii !
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Okada Mayuka - Human † Innocent - feat. Horikita Maki

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Okada Mayuka - Human † Innocent - feat. Horikita Maki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: G.E.N.E.S.I.S :: Corbeille à papiers :: Fiches-