† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Entre manipulateur [PV. Suzu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Entre manipulateur [PV. Suzu]
Jeu 13 Jan - 20:33

Je me souviens de ce jour ou j'ai vu Suzu dans le jardin d'Eden, jour si l'on peux dire après plusieurs siècle au paradis je ne voyais plus le temps défilé. enfin toujours est t'il que je voulais ce jour la m'éclipsé dans le jardin d'Eden lieu de sérénité et de calme. Enfin façon de parler le paradis grouille d'anges hyper actif. Je cherché dons un endroit tranquille pour pensé à mes prochains plans tordu qui me permettraient de me hissé plus haut dans la hiérarchie des pouvoirs. Il ne faut pas confondre grade et pouvoir, les dit plans n’auraient servis qu'a accroître mon pouvoir, mon influence. Je m'assis alors dans l'herbe songea à qui je connaissait et à quel relation utile j'avais accès par leur biais. Je pressentais que ma descente sur terre serait imminente et que je ne pourrais pas magouiller ainsi de sitôt. Je regardé le ciel, enfin le paradis joyeux endroit d'érudition et de valeur. Mais aussi de défaut de complots et bref des véritables chroniques digne de la cité interdite. Sir séraphin complote contre monsieur le trône. Monsieur le Trône tente de trahir le grand patron etc etc. Y a des fois je me dit qu'être déchu n’aurait pas été si mal. Mais en même temps recommencé le travail de toute une vie encore une fois non merci. Alors plongé dans mes réflexion, j'attendais quelque chose je n'ai jamais su quoi peut être son arrivé. Un bruissement d'ailes se fait entendre à coté de moi et quelqu'un se pose je vois la un étrange ange et je le scrute comme si je n'avais jamais vu d'ange. Je me dit que depuis quelque temps le paradis deviens mal famé et que je commence vraiment à avoir besoin d'air. Je commence à me levé et à marche dans les jardin quand je percute de plein fouet une de mes connaissances Suzu. Je le foudroie du regard. Le seul anges qui soit comme moi, le seul ange à me comprendre.

-Eh bien Suzu, quel bon vent t'amène ?

Lui et bon vent sa ne va pas ensemble c'est un héraut de malheur, un chic type quoi il t'amène toujours une surprise c'est excellent. Mais aussi déprimant tu ne le croise pas souvent par hasard. Je me demande donc à qui il va se présenté et avec qui va t'il jouer le rôle du transposrteur de message je veux savoir.

-Désolé je suis un peu tendu, l'agitation ici c'est horrible sa me rend nerveux pas toi ?

Une phrase creuse un préambule à la suite et aussi de mise en service de mon cerveau pour connaitre son objectif du jour.

- Alors plus sérieusement à qui vas tu délivré ton message aujourd'hui ? A qui vas tu faire peur du haut de ton statut impérieux et surpuissant mon camarade ?

Nous avancions pour l’instant dans le silence qui seul rompait ma voix débitant ses phrases, avec une emphase assez peu convaincante tellement. Moi réfléchissant tout en parlant et lui avançant sans un mot sortant de sa bouche. Je lève es yeux et regarde l’étendue d'herbe qui s'étend à l'horizon lointain et je me demande si je devrais passé ma vie à marcher dans ce lieu paradisiaque aux allures d'enfer. C'est totalement morose.

HS: Si l'idée de base ne convient pas elle est tout à fait modifiable.
Revenir en haut Aller en bas
 
Suzu
Angel † Walker

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Entre manipulateur [PV. Suzu]
Sam 15 Jan - 16:12

HS : c'est parfait ! : )



Il n'y avait pas pire endroit que l'Eden pour s'ennuyer. Pour faire court, c'est un jardin, qui s'accorde parfaitement avec ce que les Humains se font du Paradis : un jardin magnifique, luxuriant, qui semble infini, où il y fait toujours beau et bon, où on trouve une infinité de types de plantes, d'arbres, de fontaines, de statues et de petits chemin ombragés sinueux ça et là, parsemés de bancs en pierre fraîche pour que les masochistes s'y posent et admirent le paysage. Je dis masochiste, parce que si on me forçait à rester assis là sans rien faire à regarder ce jardin atroce, ça me donnerait envie de vomir.

Pour moi, ce jardin est la preuve éblouissante de la duplicité des anges et de leurs hypocrisie. De ce même jardin, on pouvait voir d'un coté la Tour d'ivoire s'élever vers le ciel, étincelante d'autorité et de beauté : un lieu où les pires complots se tramaient et où les puissants se réunissaient pour trouver de nouveaux moyens de marcher sur les plus faibles - les faibles comme moi. De l'autre coté, on distinguait Elysion, plongée dans la brume. Elysion, la prison des anges, un lieu où j'avais dû me rendre pour délivrer des messages, un lieu qui me faisait encore cauchemarder.

Ainsi étaient les Cieux étincelants des Anges : un sublime jardin au pied d'une prison de cauchemar et d'une tour de dictature. Je vous le dis, tout ça est hypocrite à gerber.

J'allais d'un bon pas dans l'Eden, en chassant avec agacement les papillons colorés qui me tournaient autour et qui devaient sûrement en ravir certains - mais pas moi, pas moi bordel ! ! J'avais un message à délivrer... mais je prenais tout mon temps pour y aller. Non pas que la teneur du message divin me déplaisait, pour une fois ! D'habitude, Dieu m'envoyait auprès d'humains têtus qui ne voulaient rien entendre et je perdais mon temps et ma patience à essayer de les convaincre de ne pas s'attaquer aux démons et aux anges alors que leur sort m'était bien égal. Mais cette fois, le message était vraiment radicalement différent, et je me délectais d'avance de le répéter à son heureux - ou malheureux ?? - destinataire. Notre Père à tous avait souffert en me l'apprenant, et plus encore quand je l'avais répété tout haut devant lui avec application. Moi, intérieurement, je me réjouissais ! Et j'avais une envie folle de le hurler sur les toits. Cependant, il n'était destiné qu'à une seule paire d'oreilles, et j'aurai risqué gros à laisser fuiter le secret.

Si je prenais mon temps - et pas la voie des airs - pour aller trouver le destinataire de mon message, c'était qu'il travaillait parfois dans la Tour d'ivoire, et que je n'avais pas du tout envie d'y mettre les pieds. Cet endroit était rempli d'anges surpuissants qui parfois, juste parce qu'ils s'ennuyaient, vous attrapaient dans un couloir et vous faisaient souffrir mille maux juste pour s'amuser et parce que vous n'aviez pas le droit de vous défendre contre eux.

Normalement, j'ai le pouvoir de me téléporter directement auprès du destinataire. Mais me téléporter dans la Tout d'ivoire sans prévenir, comme ça ?? Ah ! La bonne blague, jamais de la vie ! Mais si j'avais de la chance, il serait sur Terre et pas là-bas, et alors je serai dispensé d'y pénétrer...

Tout à mes réflexions, je rentrai soudain dans quelqu'un et vacillai sur mes jambes. Une vois basse et bien connue prit la parole :

« Eh bien Suzu, quel bon vent t'amène ? »

Je me secouai et reconnus Tsukasa. Pas un ami - j'avais du mal à être ami avec les êtres capables de me pulvériser d'un seul claquement de doigts. Mais quelqu'un qui me comprenait, je pense. Lui non plus n'aimait pas l'ordre établi. Lui aussi détestait obéir. Il aurait aimé être son propre maître, et moi aussi. La différence entre nous, c'était qu'il en avait le pouvoir. Dans quelques siècles, il serait sûrement tout en haut de l'échelle. Moi, je resterai, pour l'éternité, un ange de basse caste. Donc il restait dans le rang, et moi non.

« Désolé je suis un peu tendu, l'agitation ici c'est horrible, ça me rend nerveux pas toi ? »

Je hochai la tête sans un mot. Je voyais ce qu'il voulait dire. Cet endroit était comme un enfer, sans mauvais jeu de mots...

« Alors plus sérieusement à qui vas-tu délivrer ton message aujourd'hui ? A qui vas-tu faire peur du haut de ton statut impérieux et surpuissant mon camarade ?
»


La question m'arracha un sourire grimaçant et je réglai mon pas sur le sien - mon message pouvait attendre, hein ? J'avais tellement envie de tout lui raconter ! Pas seulement parce que je savais qu'il allait adorer ça, mais aussi parce que lui au courant, il en tirerait avantage d'une façon ou d'une autre, et cela bouleverserait l'ordre établi, ne serait-ce qu'un peu. Et j'adorai le désordre.

« Mon statut surpuissant ? J'aimerais bien... mais si notre cher Papa n'était pas derrière moi, tu sais bien que tout le monde se ferait une joie de me massacrer... »

Je lui jetai un regard de biais. Peut-être pas lui. Ou peut-être que si. Allez savoir ce qu'il pensait ?

« Si tu passes une mauvaise journée, ce que je sais suffirait à te rendre un peu le sourire. Mais je n'ai pas le droit d'en parler, tu le sais ! »

C'était tellement frustrant ! Sur Terre, à la limite... mais ici, dans la maison de Dieu, je ne pouvais utiliser les termes se trouvant dans le message, ou Il l'entendrait... Je pouvais toujours tenter de tourner autour du pot...

« Celui à qui je dois délivrer mon message... tu le connais forcément. Tout le monde le connait, au moins de nom et de réputation, mais toi, tu dois le connaître personnellement... »
Revenir en haut Aller en bas
 
 

Entre manipulateur [PV. Suzu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: 天上天下 :: Paradis :: Eden-