† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Porté disparu [Pv. Nakamura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Porté disparu [Pv. Nakamura]
Dim 19 Déc - 19:49

Aujourd'hui jour de repos, évidement c'est le week-end. Censément je dois travailler pour réussir le test qui arrive mais je ne peux pas, l'un des accompagnateur de l'orphelinat, Hiro un chic type très gentil c'est l'homme qui m'a servit de père et m'a appris à me battre à eu des problèmes il s'est prit la quinte et a voulu joué au justicier résultat il est à l'hôpital avec la mâchoire brisé, la rotule éclatée et l'épaule déboîté. Donc aujourd'hui la gérante de l'orphelinat conduit le van qui nous mènes à la tour de Tokyo. Au programme l’ascension complète de la tour. Le seul véritable problème étant les enfants, enfin les plus petit bien sur. La plus part sont sage en présence des plus grand tous sauf le petit dernier Shinji, ce garnement est une véritable terreur. Il aime faire tout ce qui est interdit ma mission aujourd'hui si je l'accepte s'est de veillé sur cette terreur ambulante. On arrive enfin à l'aquarium, les enfants attendent que la gérante descende du van avant d'eux même en descendre puis un par un ils descendent sans se presser ni se bousculer. Puis enfin je descend avec la terreur des bac à sable Shinji. Un marmot aux cheveux noir de jais, des yeux noirs et habillé avec une chemise blanche et un pantalon style treillis militaire gris, le tout accompagné de basket nike. Je suis quand à moi obligé de m'habiller correctement s'est à dire une chemise blanche et un pantalon beige, avec des chaussure de ville marron. Mes cheveux son noué à l'arrière et je laisse deux mèche sur le coté de mon visage, j'arbore aussi un collier autour de mon cou une larme en cristal, dernier petite accessoire que je me suis acheté. Je en regrette pas l'achat bien qu'il m'ai coûté tout mon salaire du mois précédent.Le style que j'arbore aujourd'hui et en particulier la coupe de cheuveux je le réserve à l'orphelinat la ou j'ai mes frères et soeur.

Je soupire la journée promet d'être longue et harassante. Je souris et songe que je vais peut être fortuitement, évidement, mourir à la tâche. C'est nul comme vie ce genre de chose. On pénètre dans l'aquarium et nous commençons la promenade. On marche tranquillement, on assiste à un spectacle unique une représentation incroyable la lumière filtré par l'eau . Je relâche ma surveillance puisque la terreur n'avait pas ouvert les hostilité je me susi dit aucun problème Ce garnement en profitât pour s'enfuir, quand on arrive à la tour. Je ne le remarque pas tout de suite c'est à l'entrer de la tour

-Takeru, Shinji est pas là.

Je le regarde incrédule je regarde autour de moi je ne le vois pas. Je demande à tout le monde de continué la ballade je redescend tout en bas, je demande au passant, il me réponde tous qu'ils n'ont rien vu. Quand je vois un enfant qui file dans les escaliers de la tour je m'empresse de le suivre. Je gravis les marches quatre à quatre quand j'entend un bruit sourd. je vois shinji qui est à terre et il reprend son ascension. Au bout du cinquième étage je commence à fatigué. Je cours de moins en moins vite. Quand je vois shinji à plus d'un mètre du sol je ne comprend pas de suite. Puis je vois que quelqu'un le porte et que le petit à les larmes aux yeux.

-Mademoiselle, pourriez vous me rendre l'enfant s'il vous plait... Il appartient à l'orphelinat dans lequel je suis et il a échappé à notre surveillance.

J'halète tellement je sens que j'ai un point de coté je m'assois. Et je souffle.

-Shinji, enfoiré je hais quand tu fais sa je sais pas ce que t'as mais tu sais que si tu as besoin de parler tu peux alors te barre plus comme sa. On s'inquiète à chaque fois.

Je suis surement pas le frère parfait mais je suis la pour l'aider, mais il ne veux pas savoir. C'est comme une voiture sans frein c'est affreux à diriger.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Porté disparu [Pv. Nakamura]
Mer 22 Déc - 22:02

Ce matin là je m'étais levée tôt pour pouvoirs étudier, dans un esprit sérieux je m'étais empressée de sortir mes cahiers, livres et autres affaires pouvant m'aider. Alors que l'envie d'apprendre me submergeait je me fis rapidement reprendre par cette envie de m'amuser et de délirer comme il se doit, je jeta un petit coup d'oeil par la fenetre de mon appartement à l'exterieur quelques flocons blancs tombait du ciel, je ne puis resister à cette envie, je me leva d'un grand bon et partie ainsi m'habiller et me préparer.

Une fois prête je sortie ma panoplie de neige donc mon bonnet, mes gants et mon écharpe. Je sortie de chez moi prenant soin de fermer mon appartement et en courant je descendis dans la rue, je leva le nez en l'air fascinée par la neige tombant du ciel blanc. Un grand sourire aux lèvres je me mis en marche d'un lieux où je pourrais calmer cette excitation. L'idée d'aller à la Tour de Tokyo me plaisait, ça pourrait être sans aucun doute quelque chose de très amusant. Je me mis donc en marche, d'un pas cadencé je m'élancais dans les ruelles.

Quelque temps après m'être mise en marche je passa la porte du bâtiment machinalement je me frotta les mains afin de les réchauffer, puis j'ota mes gants et mon bonnet les rangeant dans mon sac. Je me mis alors en marche regardant chaque recoins avec mon grand sourire de petite fille, je montais les marches une à une les mains dans les poches contemplant chaque recoin de ce lieux avec la conviction que j'allais pouvoir ici me défouler.

Après avoir atteint un certain étage, fatiguée j'allai m'assoir contre un mur, je me laissais glisser de tout mon long et finis par me retrouver au sol. C'est quand j'entendis un bruit pour le moins inhabituel, une personne montait avec une vitesse pour le moins rapide, je me leva donc afin de voir dans ma nature très curieuse je vis un enfant monter, puis chuter. Ce petit chuta dans les escaliers et se releva, des larmes perlants sur ses joues d'enfant. Je ne pus m'empecher de me rapprocher de lui et de m'abbaisser à ses côtés. Une fois à genoux je lui adressa un sourire:


"-Tu es perdus bonhomme?"


Le petit ne me répondis pas immédiatement, je le pris alors dans mes bras afin de retrouver ses parents, je m'engagea à la recherche d'un adulte qui aurait l'air inquiet mais rien, c'est alors qu'un homme s'approcha:

-Mademoiselle, pourriez vous me rendre l'enfant s'il vous plait... Il appartient à l'orphelinat dans lequel je suis et il a échappé à notre surveillance.


Je sourit et reposa donc l'enfant au sol, j'étais comme confuse, je ne savais pas se qu'il se passait, tant de sentiments se bousculaient en moi:

-Shinji, enfoiré je hais quand tu fais sa je sais pas ce que t'as mais tu sais que si tu as besoin de parler tu peux alors te barre plus comme sa. On s'inquiète à chaque fois.

"-Excusez moi, je pensais bien faire en m'occupant de cet enfant, je cherchais son responsable et il me semble que c'est vous."


Je souris au petit et m'abbaissa à son niveau, un sourire maternelle gravé sur mes lèvres pâle:

"-Allez bonhomme sourit, tu as de la chance le monsieur s'inquietait pour toi..."


Je me relevais doucement et comme génée par la situation je mis mes mains dans mes poches attendant.


Dernière édition par Nakamura Ayame le Mer 29 Déc - 17:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Porté disparu [Pv. Nakamura]
Jeu 23 Déc - 20:34

Essoufflé, à bout de souffle, je regarde l'enfant qui lui aussi me fixe de son regard. Loin d'être calmé il est furieux contre moi je crois et il me regarde comme si j'avais commis un crime. Je ne comprend pas. Puis je me souviens que le jour ou les services sociaux nous l'ont amené, il nous ont montré la photo de la défunte famille. Je ne sais pas pourquoi mais en cette instant sa a un rapport avec la situation. Je continue de cherché dans ma mémoire et l'agacement me prend pas contre l'enfant mais contre moi pas fichu de me souvenir d'une photo. Je fouille encore dans mes souvenirs et me lève. Je ferme les yeux et lève la tête vers le ciel comme si ma réponse aller en tombé, puis d'un coup grand flash géniale. Je pointe le doigt vers Shinji.

-Hoy ! Gamin, si t'as envie de monté plus haut tu peux mais à une condition. Tu dit pardon à la demoiselle et tu monte avec moi tout en haut, ok ?

Je pointe le prochain étage de l'index. En effet cette photo, le dernier souvenir commun de cette famille, la dernière parcelle d'existence commune à ces êtres avait vu le jour ici. Alors pour lui même après trois mois cette endroit revêt une importance cruciale. A peine âgé il avait le chemin de sa vie un pont sans doute resplendissant s’effondrait sous ses pieds. Et ce pont je me jure à moi même de le recréer à partir de rien si besoin en est.

Quand je vois ce gosse ce que je vois c'est ce que j'ai été. Un gamin apeuré et j'ai commis des centaines de conneries qu'aujourd'hui je peux lui évité. On n'est pas humaniste de naissance personne ne né parfait, personne ne l'est mais faire profité aux plus jeunes ce qu'ont a retiré de notre vécu voilà comment je vois la vie. Et ce gosse je veux le voir heureux. Je tend mes bras pour qu'il y vienne j'ai l'intention de le porté. Mais non, il s'enfuis dans les jambes de la jeunes femmes je ne compris pas. Je m'approche donc de la jeune femme et de l'enfant. Je met un genoux sur le sol pour parler au gamin.

-Shinji, que se passe t'il ?

Je ne comprend pas il n'ouvre pas la bouche n'articule pas un mot. Désemparé je regarde la jeune femme.

-Navré mademoiselle, ou madame je ne sais pas. Mais cet enfant à t'il parlé avant que j'arrive ? Je ne comprend pas ce qu'il veux enfin si je comprend son but mais pas le moyen.

Puis je commence à désespéré par la faute au môme il me rend pas la tache facile, s'occupé d'enfant c'est une plaie. En plus je fais juste sa par ce que c'est ma famille... Ah on est vraiment pareille. Je lève les yeux et je regarde le visage de la jeune femme quand j'en ai l'idée.

-Mademoiselle vous voulez bien m'aidé à le raisonné s'il vous plait ? Il est gentil mais têtu comme moi au même âge. Mais je suis responsable de lui et malheureusement je peux pas vous le laissez.

Je souris à la jeune femme, avec mon plus beau sourire. Pas forcément rassurant de ma part, ex-leader de gang durant plus de cinq ans je n'ai rien fait d'autre que des sourires sadique. Alors je pris pour qu'il ne sois pas trop menaçant juste crispé.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Porté disparu [Pv. Nakamura]
Mer 29 Déc - 18:07

« Le destin est se qui arrive au moment où on ne s’y attend pas… » (Marcel Proust)


Alors que je vivais la vie comme un rêve, alors que je restais les yeux clos afin de ne pas voir le malheur des autres je m’accablais sur mon sort m’attristant toute seule, ignorant les cris de souffrances des autres, ne cherchant pas à les comprendre et en les évitant. Je disparaissais dans la confusion où mes sentiments paraissaient si étranges et autant de choses, toute plus incroyable les une que les autres s’accumulaient en moi. J’étais comme emportée dans un courant incontrôlable entre la joie et le désespoir, j’errais sans but dans le silence cherchant une raison de mon tourment mais rien ne me donnait la réponse. Perdus dans mes émotions j’avais l’impression d’étouffer, j’avais l’impression que j’allais mourir comme si je me noyais. Lentement je sentais le désespoir s’emparer de mon corps comme de mon âme, je ne savais se qu’il m’arrivais mais j’étais oppressée dans ce monde et je ne pouvais défaire ce maléfice que m’arrivais-t-il? Que devrais-je faire pour de nouveau me sentir bien? Je souffla un bon coup et je souris comme quelques instants auparavant au petit d’un sourire protecteur et maternelle voulant le rassurer, le réconforter. L’homme réfléchissait et ça se voyait, je ne savais pas ce à quoi il pensait mais ça avait l’air de le préoccuper quand soudain il reprit la parole avec un telle vivacité qu’il me fit sursauter:

-Hoy! Gamin si t’as envie de monté plus haut tu peux mais à une condition. Tu dit pardon à la demoiselle et tu monte avec moi tout en haut, ok?


Je regardais l’homme avec un étonnement, il devait me dire pardon mais pour qu’elle raison? D’accord je comprend il voulait surement que l’enfant est l’air polis mais il ne m’avait pas dérangée du tout, pas le moins du monde au contraire j’avais étés ravie de le rencontrer d’autant plus que se petit était adorable.
Puis quand l’homme s’abaissa pour prendre l’enfant dénommé Shinji, si j’avais réussi à suivre, le petit se recula pour venir se cacher dans mes jambes, se geste m’attendrit encore plus, il était tellement mignon. L’homme se rapprocha et se mit à parler avec le petit:


-Shinji que se passe t’il?

Je me mis à rire légèrement l’enfant était tellement mignon mais il ne dit pas un, aucun son ne sortit de ses lèvres à croire qu’il était décidé à ne pas parler. Le regard de l’homme le trahis, il était désemparé. Son regard croisa alors le miens et il reprit la parole:

-Navré mademoiselle, ou madame je ne sais pas. Mais cet enfant à t’il parlé avant que j’arrive? Je ne comprend pas se qu’il veut enfin si je comprend son but mais pas le moyen.

[center]"Mademoiselle s'il vous plait... Et euh non l'enfant n'a pas dit un seul mot, aucun son n'est sortis de sa bouche..."


L’homme releva la tête, je lui adressa un sourire adorable comme d’habitude j’ai tellement l’habitude de sourire maintenant que me voir sans cette mimique serait inhabituel.

-Mademoiselle vous voulez bien m’aider à le raisonner s’il vous plait? Il est gentil mais têtu comme moi au même âge. Mais je suis responsable de lui et malheureusement je peux pas vous le laissez.

« -Bien entendus Monsieur… »


Je m’abaissa à mon tours près du petit, lui adressant un doux sourire.

« - Bah alors Shinji c’est ça? Tu as quel âge bonhomme? Tu peux m’appeler Ayame si tu veux. Pour ma pars j’ai 19ans. Alors Shinji qu’est se qu’il ne va pas? Tu veux faire quoi? »


Je restais là à sourire à l’enfant sous le regard de l’homme.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Porté disparu [Pv. Nakamura]
Dim 9 Jan - 14:43

Malgré les paroles douces de la jeune demoiselle Shinji ne semble pas se départir de son envie de joué au rebelle. Je soupir tape le sol de mon pied.Je n'ai plus le choix, et il le voit dans mon regard je n'ai pas pour habitude de faire sa devant tout le monde c'est la seul règle secrète de l'orphelinat. Personne en-dehors de nous autres ne connais cette règle. Je souris le regarde et je le dit à voix haute. IL comprend ou je veux en venir, à l'orphelinat la règle est qu'il est strictement interdit de se battre sinon on récolte une semaine sans dessert et croyais moi au bous de trois mois sans dessert vous arreter.

-Shinji réglons sa entre homme.

Il s'avance, et pour être sur de gagné j'utilise mes yeux. Pour la première fois de la journée il ouvre la bouche et prononce des mots.

- En trois manches, comme d'habitude. Je compte pas perdre.

Je souris, à pleine dents.

-Je n'ai jamais perdu, alors prépare toi à perdre.

Il me sourit en retour. Et en cœur on crie.

- Pierre... Feuille... Ciseaux... !!!!

Je vois sa main qui part et je vois qu'il va faire ciseaux j'anticipe et je fais pierre. Il me regarde dans les yeux avec amertume et il commence à réfléchir à ce qu'il va faire après il souris je ne comprend pas sur le coup, pourquoi réfléchit t'il à son prochain geste ? Puis il me fait signe qu'il est prêt.

- Pierre... Feuille... Ciseaux... !!!!

Je vois en avance sa main descendre et formé un puis, feinte irrégulière s'il en est mais pas incontournable. Je fait le geste de la feuille. Un autre point pour moi et je souris gentiment.

-C'est mal de tricher mon petit.

IL me regarde en colère puis on entame la dernière manche. Je me focalise sur sa main droite il part pour faire la feuille et la retire o dernier moment o profit de la gauche que je n'ai pas regardé, ciseaux pour moi pierre pour lui.

- Deux à un. Bravo.

Je souris je fais la même chose que lui Je la vois partir en feuille je fait pierre de la gauche et ciseaux de la droite au dernier moment je substitue ma gauche à ma droite de façon a faire ciseaux contre feuille.

-C'est fini Shinji.

-T'as triché...

IL semble se remettre à boudé. Je souris et le soulève de terre.

-Je crois que toi aussi tu as triché.

Il me regarde et souris.

-Non j'ai refait les règles à ma manière.

Je rit franchement, innocent ou pas il est drôle ce gosse. Je le prend dans mes bras et je le sermonne ce à quoi il répond qu'il est désolé en ajoutant un petit ou pas chuchoté sur la fin. Je secoue ma tête Dieu nous donne à tous du fil à retordre et pourtant on fait avec. Je prend enfin conscience que nous ne somme plus seul, la pratique de notre pierre-feuille-ciseau nous a isolé des autres momentanément. Et je regarde dans les yeux la jeune fille. Je ne saurais pas dire si elle est étonné morte de rire ou alors exaspéré devant son air étrange.

-Un problème ?

Je suis le plus sérieux du monde et Shinji dans mes bras aussi la regarde avec un sérieux certain. Puis on explose de rire en comprenant que c'est absurde à part pour nous deux.

-Désolé mademoiselle c'est une sorte de rite que personne à part quelque personne connaisse.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Porté disparu [Pv. Nakamura]

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Porté disparu [Pv. Nakamura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: G.E.N.E.S.I.S :: Corbeille à papiers :: RP-