† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Juste un jus d'orange... [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Juste un jus d'orange... [PV]
Jeu 16 Déc - 17:20


    Pinko et Wakio
    22 Février 2010
    Bar, Hellsing Inc.



      - Viens ici, Pinko ! Allez ! Au pied !


    Wakio observait son terrier japonais… l’ignorer royalement. Il grimaça. Il avait autant de caractère l’un que l’autre. Il devait mieux le dresser, vraiment ! Bon, c’était l’heure de la promenade. Il mit le collier à Pinko qui se débattait. C’était pas comme si avec son ptit corps il pouvait se défendre contre le démon… Il manquerait plus que ça, d’ailleurs ! Que Wakio se fasse battre par son chien ! La honte totale ! Une fois Pinko en laisse, il mit rapidement sa veste, prit son sac et sortit de sa chambre d’hôtel. Un couple de clients le regardèrent bizarrement. C’est vrai que ce n’était pas très souvent que l’on croisait un jeune garçon (apparence de dix-sept ans, tout de même) avec un petit chien dans un hôtel moderne et assez cher comme cela. Que diraient-ils s’ils savaient qu’il habitait là ? Enfin, ce n’était pas important.

    Il avait mis un habit pour chien à Pinko. Pas qu’il soit vraiment fan de cette mode mais… son chien était très frileux. De plus, c’était drôle de voir cet animal au corps blanc, tête noire, emmitouflé dans un tricot rouge pétant. Sans compter que ça lui donnait pas mal la côte auprès des filles.

    Une fois dans la rue, Wakio détaillait les gens autour de lui. Tous pressés… Les pauvres, ils ne profitaient pas de la vie. Il les plaignait, sincèrement… Ils ne pouvaient pas connaître le bonheur que c’était de prendre son temps et de s’amuser de petits détails simples. Lui, du haut de ses vingt-neufs démoniques, pouvait encore profiter de tout ce genre de choses et il en était ravi. En fait, il devait bien l’avouer, une chose le dérangeait. Il n’y avait pas de flaques pour sauter dedans. Pas de victimes à éclabousser. Ce n’était même pas la saison des trèfles à quatre feuilles. Nul, donc.

    Pinko trottait tranquillement à côté de lui, la queue en l’air, gigotant. Bon, c’est pas tout mais il avait tout de même des papiers à aller signer à Hellsing ! Un nouveau contrat, d’après le type qu’il avait eu au téléphone. Comme quoi il serait pris pour un petit passage en tant que figurant dans un film… Tant qu’il pouvait s’amuser, Wakio ne disait jamais non ! Il allait en profiter pour marcher un peu avec Pinko… une bonne promenade ne faisait jamais de mal. Il se mit à courir un peu, le sourire aux lèvres de pouvoir ainsi profiter de l’instant présent… Quand il était un Ange, il n’avait pas l’occasion de faire ce genre de choses… Il n’y avait que le devoir qui comptait. Et c’était lassant… A l’époque, il ne se rendait pas compte de la prison que c’était. Maintenant, même s’il regrette d’avoir été ainsi déchu, il est heureux d’être libre de ses mouvements.

    Ayant pitié de son petit chien, il le prit dans les bras pour continuer à courir. Il dût tout de même se rendre à l’évidence… C’était mieux de prendre le métro. Il s’engouffra alors dans une bouche de métro, serrant Pinko sous sa veste avec juste la tête dehors pour ne pas qu’il ait froid… Mais ce maudit animal s’amusait à lui lécher le visage… Nan mais ! Grâce au fabuleux transport en commun de Tokyo, il fut rapidement devant la Hellsing. Sans tarder, il posa Pinko par terre et entra. Ah ~ La chaleur était agréable comparée à l’air glacé de l’extérieur ! Avec autant d’avance, autant en profiter pour un petit tour au bar. Il s’assit tranquillement au comptoir, son chien couché à ses pieds. Pas d’alcool pour lui… officiellement, c’est un mineur. Foutue loi ! Pourquoi avait-il l’apparence d’un jeune de 17 ans ? Pourquoi au Japon on est majeur qu’à 20 ans ? Bon… ça serait un jus d’orange pour aujourd’hui. Il se débrouillerait une autre fois pour avoir de l’alcool.

      - Un jus d’orange, s’il-vous-plaît ~ dit-il en souriant au barman.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Juste un jus d'orange... [PV]
Ven 17 Déc - 19:52

Pff, sale journée aujourd'hui ce matin vers les six heures une bagarre de chat m'as réveillé, je me suis donc levé de mon pas traînant habituelle j'ai déjeuné me suis habillé et je suis allé en cours, jusque là une journée relativement normal et sans embûche, je rentre à midi le professeur nous colle un travail dans les pattes, réalisé une remasterisation de Roméo et Juliette en y introduisant le folklore japonais et on dois apprendre les rôles de Roméo pour les garçon et Juliette pour les filles, et bien sur dès le lendemain nous devons présenté les dix première pages. Aujourd'hui les anges ont été clément et me laisse me reposé. Je rentre dans l'orphelinat pousse la porte de la chambre sept qui est mienne jusqu'à ma majorité. Puis mon portable sonne, j’attrape l'engin un sharp modèle aquos avec la DVB-H (telé numérique sur portable japonaise.) je décroche.

-Bonjour, à qui ai je affaire s'il vous plait ?

JE m'installe à mon bureau et sors le livre de Shakespear, je commence à lire le livre et j'attends la réponse, je fais la liste des possibilités de cette appelle. Un extra pour mon travail de barman à la hellsing. Un camarade de classe, cherchant de l'aide. Ou alors quelque chose de plus étrange et avec un immense intérêt. Je sors mon carnet de note, Je prend une page vierge. J'écris en titre "The will of the love", même en sortant du contexte principal je garde la langue de l'auteur c'est pas beau sa ? Puis la voix se fait entendre et je la reconnais.

-Bonjour Hideaki ?

Je me met à écrire la première phrase qui est "Their love can't be possible, some stupid mind thinks hate are all, but the power of love is miraculous this story tell about a love who exceeds believe." Je répond en même temps que j'écris.

-Oui c'est moi patron.

JE continu d'écrire en anglais sommaire et pas forcément parfait mes phrase. Je raconte en dix page la rencontre émouvante de Shinji et Kagari. L'histoire se déroule en plein japon féodale et tout en faisaint celà j'écoute mon patron.

-Bon Hideaki Je sais que c'est pas prévu dans tes heures e tout sa mais on a besoin d'un gars de confiance la, le barman à démissioné et on a personne d'autre que toi sous le coude qui sois qualifié.[/b]


Je stoppait mon stylo virvoltant sur ma feuille et écrvant une histoire plein d'Oni et de yokai maléfique, se livrant une lutte sanglante contre les tenshis et les yokais bénéfique.

[i]-Et donc c'est quoi le truc ?


Un léger raclement de gorge se fit entendre à l'autre bout.

-Tu es promu au rang de chef de rang (poste en dessous de maître d’hôtel il dirige en moyenne deux ou trois employés.) à titre d'essais et ce pour une période de trois mois.

-Sa marche, question je commence quand ?

J'avais quand même ma petite idée et elle fut confirmée par sa réponce. Tout de suite après.

-Viens maintenant.

-Ok.

Je raccroche mon sharp et je prend mon sac qui contient ma tenue de travail. Je prend le métro et vingt minutes après j'y suis. Je rentre dans les vestiaire et je m'habille en tenue de travail un pantalon noir, une chemise blanche et un gilet noir. Bref il ne me manque plus que la veste pour faire le costume trois pièces. Le barman absent, je met mon bar en place je sors et j'expose les alcools. Je me prépare à l'arriver d'éventuel client. Quand je vois arrivé un jeune homme, il s’approche du comptoir. Il me demande en souriant un jus d'orange.Je souris sors deux oranges du frigo timbre en dessous du bar et comment à pressé mon jus. Un instant plus tard je sers le jus au jeune homme.

-Un jus d’orange, s’il-vous-plaît

-Et voici monsieur votre jus d'orange. En espérant que votre commande vous plaise.

Je souris aimablement au jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Juste un jus d'orange... [PV]
Sam 18 Déc - 9:59

    Intéressé, Wakio regarda le barman faire. Il avait toujours aimer regarder agir les Humains. Il était passionné par les petits plaisirs de ceux-ci. Lui-même n’avait aucun besoin à boire ou même manger… Mais il trouvait ça drôle alors pourquoi s’en empêcher, n’est-ce pas ? Ce n’était pas le genre de Wakio, en tous les cas. Il était égocentrique et ne s’en cachait pas. De toute façon, il n’y avait personne assez proche de son intimité pour lui faire des reproches. Des amis ? Bien sûre qu’il en avait ! Mais c’était plus pour s’amuser et éviter de s’ennuyer que pour parler sentiments ou passé. Et il n’en cherchait pas pour faire ce boulot. Il trouvait ça inutile. Le passé était le passé. Il a fait des conneries en tant qu’Ange et aujourd’hui, il les assume en tant que Démon. Il n’y avait rien à redire sur cette histoire. Il n’avait aucun moyen de retourner en arrière, de toute façon… et c’était peut-être mieux ainsi. Il avait appris la méfiance grâce à tout cela. Et ça lui servait aujourd’hui pour se protéger de l’extérieur.

    Il sourit au barman comme remerciement lorsque celui-ci posa son jus d’orange fraîchement pressé. Sans attendre, il y trempa ses lèvres et dégusta. C’était agréable… Juste prendre du temps pour ce genre de petits détails étaient un véritable délice. A des kilomètres de sa vie d’avant. Pinko glapissait à ses pieds. Raahh ! Ce chien voulait toujours goûter à tout ! Il trempa le bout de son doigt soigneusement dedans et se baissa pour le tendre à l’animal. Il lécha un coup, mais très vite, il décida que ce n’était pas à son goût. Wakio soupira. Comme c’était prévisible ! Il sourit et caressa la tête de Pinko qui se recoucha tranquillement. Il ne pouvait pas s’en empêcher de le trouver trop chou. Lui et les animaux, une grande histoire d’amour. Enfin… les animaux domestiques, uniquement.

    Il but une gorgée de sa boisson. Ah ~ Un délice. Il préférait largement les jus de fruits que les cafés ou les thés. Il avait un énorme problème avec les trucs sucrés artificiellement. Maintenant qu’il y pensait, il ne venait pas souvent ici… Il leva le nez pour observer l’endroit. Fiuuu ! C’était plutôt classe ! Son Papa-tron avec du fric à dépenser, apparemment ! Il pourrait peut-être lui demander une petite augmentation, d’ailleurs… Il essaya d’imaginer la tête de celui-ci… Naaaaaannnnnnnn ! Ça va pas être possible ! Il lui couvrait déjà assez les arrières, il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin.

    Bref, Wakio s’ennuyait. Lorsque ses pensées partaient dans tous les sens ainsi, c’était mauvais signe. Très mauvais signe. Il fallait vite qu’il se trouve quelque chose à faire… Soo Min n’était pas à l’agence aujourd’hui, malheureusement. D’ailleurs, en y pensant, il n’y avait pas grand monde qu’il connaissait à embêter… Bon… Il fit un rapide constat de la situation. Le bar était vite à part le barman et lui. Le barman, en y pensant, il ne l’avait jamais vu par ici… Nouvelle rencontre dit automatiquement nouvelle victime de blagues dans sa tête de jeune Démon. Il eut un grand sourire. Après tout, il n’avait rien à perdre. Avec son apparence de d’adolescent de dix-sept ans, il n’attirait pas la méfiance en général, et il aimait bien en profiter aux dépends des autres. Premier pas : faire connaissance pour découvrir sa victime afin de toucher juste dans ses prochains plans.

      - Je ne t’ai jamais vu par ici… T’es nouveau ?


    Le tact n’était pas son fort, contrairement à la plus part des Japonais. Il n’aimait pas tergiverser pendant des heures alors que dans sa tête tout était déjà clair… En tout cas en général, le cas d’Ah Si était exception vu que c’était un jeu.

      - Je m’appelle Iwai Wakio !
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Juste un jus d'orange... [PV]
Sam 18 Déc - 11:29

Je souris en retour au jeune homme, j'étais totalement perdu j'avais devant moi une personne qui n'était pas comme le japonais de base. Pas du tout pourvu de tact je m'autoriser à rire un peu. Cela faisait combien de temps que je n'avais pas ris je n'aurais su le dire. Ce jeune homme m'avait débridé. Je l'écoutais attentivement.

-Hum je travaille ici depuis deux mois. Mais je travaille de nuit la plus part du temps, je suis étudiant bon nombre de personne ne m'ont jamais vu ce n'est pas une grande surprise. Mr. Wakio, j'en oublie la politesse. Je me présente Hideaki Takeru.

Je le regardais dans les yeux essayant de jaugé la personne en face de moi, il devait avoir mon âge peut être un an de plus mais surement pas la vingtaine trop juvénile, trop exubérant. Je souris. Dire que il y a de celà un an j'aurais était son total opposé encore, maintenant je suis comme lui. Et si je n'avais pas su ce qu'étais la hellsing mon rêve serait encore aujourd'hui d'y entrer. Je souris tant qu'à faire récoltons des information.

-Alors Mr.Wakio la hellsing c'et bien ou pas ? Je suis étudiant dans une école du septième art, celui du cinéma j'ai pour but de devenir acteur alors vous comprenez, je voudrais tenté ma chance à la hellsing histoire de bien commencé. Mais vu que vous semblé en faire partit je vous demande votre avis.

Je me contrefiche totalement de la hellsing à dire vrai mais avoir des informations sur la compagnie ne peux pas me faire de mal, peut être même saura-t-il quelque chose qui me sera utile plus tard je ne sais absolument pas, en cet instant précis je me demande si je n'ai pas affaires à un démon, je le regarde et lui cherche un air diabolique maléfique et tout ce qui pourrait trahir le fait qu'il soit un démon. Rien ne trahis ses origines démoniaque s'il en a. C'est dans ce genre de moment que je me dis qu'avoir des informations sur les employés de la hellsing serait utile. Je le regarde donc droit dans les yeux avec un air que je veux suppliant mais je n'ai jamais été doué pour la comédie. Donc je ne sais pas si je suis convaincant en tout cas je l’espère.

En même temps si il comprend qui je suis je serais bien arrangé mais bon il n'a pas l'air violent.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Juste un jus d'orange... [PV]
Dim 19 Déc - 10:42

    Hmm… Donc ce n’était pas un nouveau… Il avait peut-être déjà entendu parler de ses frasques alors. C’est vrai que Wakio ne venait pratiquement jamais la nuit à la Hellsing, il ne verrai d’ailleurs pas pourquoi il viendrait à ce moment-là… Il avait assez d’autres choses à faire ! Hideaki était trop poli à son goût. Pas fun. Pas fun du tout. Il préférait largement les gens honnêtes et directs qu’il assumait leur personnalité ! Mais peut-être était-ce simplement parce qu’ils avaient une relation de clientèles… Un peu de détente ne faisait pourtant pas de mal ! Il n’y avait qu’à le regarder pour le voir ! Enfin… non… Il n’était pas forcément un exemple à suivre, soyons honnête.

    Bref, Hideaki était trop calme. Et ce genre de questions sur la Hellsing était trop sérieuse pour Wakio. D’un, il ne savait pas vraiment quoi répondre, vu que généralement, c’est lui qui emmerdait les autres et instaurait l’ambiance… particulière et de deux, il n’était que Junior et était loin de toucher à la partie des acteurs. Ce n’était pas son truc. Lui, c’était musique et chant,… et farces, rien de plus ! Il ne voulait pas s’aventurer plus loin. Cela lui suffisait amplement comme divertissement.

    Sans compter que parler de son travail était un des sujets les plus banals et ennuyeux qu’il puisse trouver ! Wakio préférait largement les discussions tournant autour des loisirs ou de l’actualité avec les inconnus. Il fit la moue tout en jetant un regard discret à l’heure. Bon, de toute façon, il avait encore pas mal d’avance… et parler de ça était mieux que rien.

      - Je ne connais pas grand-chose au cinéma… Je suis batteur et chanteur, moi. Mais concernant la Hellsing…


    Il s’arrêta quelques instants pour réfléchir à ses mots, car oui, cela lui arrivait.

      - Je crois que tant qu’on a les bonnes fréquentations, c’est dans la poche ~ ria-t-il.


    C’est vrai que dans toute l’histoire du showbiz, les fréquentations étaient une des choses les plus importantes. Elles peuvent autant couler quelqu’un si elles sont mauvaises, autant lui faire atteindre le sommet. Il but une nouvelle gorgée de jus d’orange. Il ne pouvait pas lui donner plus d’informations que cela. Hideaki ne ressemblait pas à un Démon… Il ne ressentait pas la même chose près de lui que près des autres. De plus, Wakio était méfiant envers les inconnus, même si cela ne remarquait pas aux premiers abords. Il s’était déjà fait flouer trop de fois pour être encore naïf aujourd’hui.

      - A mon avis, il faut se lancer pour savoir ~ Il ne faut rien regretter dans la vie !


    Il lui offrit un grand sourire. Ah ! Maintenant qu’il y pensait ! Il pouvait peut-être le faire rencontrer Aoi ! Lui était acteur ! Et il avait besoin de liens sociaux en plus ! Il sourit encore plus de son idée. Une pierre deux coups… Mais Hideaki ne lui semblait pas très très net… et cela l’embêtait. Il ne voulait pas lancer son petit protégé dans la gueule d’un loup avec sa naïveté enfantine…

      - Tu connais Ebihara Aoi ? L’acteur-chanteur ? Je suis son ami… Lui pourrait te parler avec plus de détails les trucs d’acteurs.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Juste un jus d'orange... [PV]
Dim 19 Déc - 13:15

Quand il mentionna le nom de Ebihara Aoi, je me mis à rire sincèrement. Je sais que de l'extérieur c'était pas forcément beau à voir, j'avais toujours ce sale rire de délinquant comme dans les film mais ce rire était sincère.

-Tu veux du Ebihara Aoi qui a vu ces deux gardes du corps tabassé par un jeune inconnu ?

Je ne dit rien de la relation que j'entretiens enfin que je pense entretenir avec Aoi, je souris et le regardé dans les yeux avant de me servir un verre d'eau. Et de le boire à petite gorgée. Puis je me dit que si Mr.Wakio connais Aoi, ils doivent être en bon terme.

Je prend une grande inspiration et je lui dit de m'écouté attentivement.

[Flashback]

Ce matin là j'ai eu envi de sortir de l'orphelinat, malgré l'amour que je porte aux enfants j'ai aussi besoin de m'évadé parfois. Je suis sortit en marchant mes cours ne commencé pas tout de suite donc je suis allé à la papeterie de la gare pour acheter le dernier numéro du jump qui était sortit. Je pris aussi un magazine sur les shojos et un sur les seinen. JE rentré ensuite dans une confiserie pour acheté des bonbons aux gamins. Et je rentré à l'orphelinat en troisième vitesse je leur donné leur cadeau il faut voir comme ils souriaient rien que pour sa cette journée aller être une pure merveille. Sur le coup des onze heures je me mis en route pour aller en cours. Sur le chemin en rentrant dans la station je scrutais les alentours par réflexe et la je vis un jeune homme encadrait par des gardes du corps. J'ai toujours eu le sang chaud et à cet instant j'ai eu envie d'aider ce jeune homme, je suis arriver devant eux et j'ai dit aux gorilles de s'éloigné, ils n'ont pas écouté le poing du premier aurait pu me toucher si je n'avais pas eu de bon yeux, en effet j'avais déjà "allumé" mes yeux de prédilections. Ma version 1.0 du sharingan dans le monde réel. J'ai vu partir le point avec un temps d'avance je me suis baisé au bon moment et j'ai décoché un uppercut qui a fait mouche pile poil sur le menton. Le deuxième me décocha à son tour un coup, mais c'était une feinte le vrai danger était derrière le coup de pied qui arrivé le coup de poing assez vif que je ne pus que parer. Si j'avis pu prendre le premier garde du corps par surprise le deuxième était quand à lui sur ses gardes. Je souris et j'attend au moment ou il pousse un cri je vois qu'il veut ma plaqué au sol, au moment ou il arrive je remonte mon genoux et lui explose la tête. Il retombe sur les pavés le nez en sang. J'attrape la main du jeune homme et je commence à courir nous descendons la première volé de marche et nous sautons la deuxième et dernière. Nous rentrons en courons dans la rame de métro. Et l'arrête suivant nous sommes arriver je ressors de la station en le trainant encore je ne l'ai pas lâché. Et quand je rentre sur le campus j'entends son nom murmuré. Celui d'une personne que j’idolâtre Ebihara Aoi. A ce moment je me confond d'excuse et je vire rouge. Et depuis ce jour nous sommes amis.

[Fin du flashback]

Tout en revivant le moment je l'ai raconté sans bien sur mentionné mes yeux je ne suis pas fou au point d'en parler au premier venu.

-Donc voilà maintenant tu connais mon histoire, enfin la partie de mon histoire qui me lie à cette personne incroyable.

Plus je rélféchit à ses paroles plus elles me seble prouvé ce que je craignais par dessus tout la hellsing est une usine à pacte. Cet phrases qu'il à dit " Je crois que tant qu’on a les bonnes fréquentations, c’est dans la poche." Me pousse gêne j'ai l'impression de mettre les pieds dans une affaire digne d'une historie de Sherlock Holmes. Quel embrouille tout sa.

-Sans être indiscret Wakio-san, comment avait vous rencontré Aoi. Je ne le connais pas depuis très longtemps et j'aimerais en savoir plus sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Juste un jus d'orange... [PV]

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Juste un jus d'orange... [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: G.E.N.E.S.I.S :: Corbeille à papiers :: RP-