† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Jamais seul... [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Jamais seul... [Pv]
Sam 11 Déc - 17:00


    19 Janvier 2010 à 9h09
    Parcs, Jardins


    Le silence dans son appartement commençait à l’étouffer. Il lui fallait prendre l’air à tout prix. Quelque chose clochait… comme s’il y planait une présence… Aoi ne savait pas quoi en penser. Peut-être devrait-il déménager… ou attendre que cela passe ? Il y penserait après sa promenade. Il jeta un regard à l’extérieur. Des flocons de neige délicats voletaient. Veste obligatoire. Il se décida à choisir sa tenue du jour. Il quitta son lit douillet et se dirigea vers son immense dressing. Pas question d’y passer des heures, il voulait sortir de là le plus rapidement possible. Il attrapa un pull fin noir, un pull plus épais en tricot et un jean sombre. Il enfila le tout et se retrouva à l’étape où prenait généralement le plus de temps : le choix des accessoires.

    Il lui fallait un chapeau ou un bonnet, pour se protéger des regards des autres, il ne fallait pas que tout le monde remarque qu’Ebihara Aoi se balade tranquillement dans la rue, des bijoux… car c’était son dada. Finalement, il allait faire simple, quelques bracelets en argent et une petite croix en pendentif. Il s’en parât. Il entoura son cou d’une écharpe grise et mit une veste quelconque. Il faisait bien attention de ne pas mettre ses plus belles lorsqu’il voulait rester discret. Il se regarda brièvement dans le miroir. Ça pouvait aller. Il n’avait pas trop de cernes.

    Il prit un de ses éternels sacs en bandoulière et y fourra toutes ses affaires indispensables. Son portable, ses clés, des numéros d’urgence, un petit carnet, des bonbons pour la gorge, des mouchoirs, un livre de poche, un plan de la ville, l’horaire des métros,… Il était prêt à sortir. Il jeta un vaste regard à son appartement. Calme. Presque trop calme pour lui. Il aurait aimer avoir un colocataire pour égayer ses journées… Tout ce luxe pour une seule personne était inutile… Mais il était bien trop mal à l’aise pour demander à quelqu’un de vivre avec lui. Il soupira, ouvrit la porte et sortit de son appartement, fermant à clé derrière lui.

    L’immeuble était silencieux. Il regarda l’heure sur son portable. Il était déjà neuf heures pourtant… Bizarre. D’habitude, il pouvait entendre les cris et les rires des jeunes enfants du dessous. Il emprunta les escaliers et descendit rapidement. Il se sentait déjà mieux. Où pouvait-il aller ? A cette heure-ci, les magasins étaient déjà ouverts pour la plupart… Mais il n’avait pas le courage de s’engouffrer dans une masse de monde pour aujourd’hui. Direction le parc, il pourrait y traîner un bon moment s’en être envahi des émotions des autres personnes.

    Son pas pressé le conduit vite aux Jardins. Les flocons décoraient délicatement son bonnet mais cela ne le dérangeait pas tant qu’il n’avait pas la tête mouillée. Les gens qu’ils croisent étaient tellement pressés qu’ils ne lui accordaient aucun regard. Il appréciait de passer invisible pour les autres. C’était plus agréable que d’avoir le regard des autres braquer sur soi. Ses yeux cherchèrent un banc. Il ne tarda pas à en trouver un de libre. Peu de monde traînait dehors par ce froid.

    Il s’assit en détaillant ce qui l’entourait. Il ne voulait pas sortir son livre sous cette neige… Cela risquerait de l’abîmer. Il bascula la tête en arrière, ouvrant la bouche pour tenter de manger quelques flocons comme un gamin… Mais il ne pouvait pas s’en empêcher, il était enfantin au naturel. Relâcher quelques fois la pression ainsi était une véritable bénédiction. Le froid rougissait ses joues et le bout de son nez. Il enterra son visage dans son écharpe pour se réchauffer. Il devrait peut-être dormir un peu à cet endroit… c’était si calme et reposant. Il ferma les yeux pour profiter.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Jamais seul... [Pv]
Sam 18 Déc - 2:18


Le dimanche, selon moi, c’est le plus beau jour de la semaine. Je n’ai pas d’école de la journée et je vais probablement la passer à jouer dehors avec les autres enfants du coin. Je me lève assez tôt pour me préparer pour la messe de huit heures. Je mets une chemise et des pantalons propres avant de mettre mes bottes pour sortir à l’extérieur. J’aime la neige, c’est probablement l’une des créations les mieux réussis de mon Père. Le sol en est recouvert d’une fine couche et quelques flocons paresseux continuent leur descente vers le sol. Je m’amuse à sautiller d’une côté du trottoir à l’autre pour attraper le plus de flocons avec ma bouche. Malheureusement, les flocons finissent plutôt leur course sur mon visage et je commence à avoir les joues rougies par le froid. Cela ne m’empêche pas de traîner encore quelques minutes sur le parvis de l’église pour enlever la neige dans les marches et mettre un peu de sel pour éviter que les fidèles glissent en montant ou descendant les marches. Je secoue mes pieds avant d’entrer dans la cathédrale et frotte mes mains pour me réchauffer. La dame qui s’occupe d’organiser les cérémonies vient me frotter les cheveux avec un linge pour les sécher et me donner mes souliers. J’enlève mon manteau et mes bottes et je me dirige à l’arrière du cœur. Je m’installe sur un fauteuil en attendant que les autres arrivent. Monseigneur Izaki passe plusieurs fois devant moi accompagner de quelques prêtres et les deux autres enfants de chœur finissent par arriver.

La dame nous met nos toges et place nos cheveux avant nous inviter à la suivre à l’arrière pour saluer les fidèles qui commencent à entrer et à s’installer. On finit par commencer la cérémonie et je fais la même chose que d’habitude. C’est surtout pour la demi-heure de prières que j’aime mon rôle. J’ai une meilleure réception de l’endroit où je suis que dans l’église, mais la meilleure place pour parler avec Père c’est un temple, étrange non. Je m’installe donc et je ferme les yeux pour me concentrer sur les paroles qui commencent à affluer dans mon esprit. J’écoute tout ce qu’on me dit et je fais un rapport de ce que j’ai vu et entendu depuis dimanche. L’orgue commence à jouer la fin de la messe et j’ouvre les yeux pour regarder les personnes partirent.

C’est le temps du jeu! Je me dépêche à aller me changer et je cours jusqu’à l’entrée de la cathédrale pour mettre mes bottes et mon manteau. Je dis au revoir à mes deux camarades et direction le parc où déjà plusieurs de mes copains d’école ont commencés la guerre que nous avions tant parlé la veille. J’évite deux boules de neige et je m’installe derrière notre fort de fortune. Mes camarades de bataille me font un compte rendu et me font part qui commence à manquer de projectiles. Je m’installe en retrait pour monter un plan avec les trois généraux de notre armée et nous le mettons à exécutions quelques minutes après que tout le monde est accepté.

Je sors de ma protection et je cours de toutes mes forces au loin. Je me fais poursuivre par six garçons, c’est parfait… il délaisse le fort. J’évite deux boules de neige et je m’étale sur le ventre pour en éviter une troisième. Je ramasse un peu de neige avant de détaler de nouveau. Je suis plus rapide et plus agile qu’un garçon normal, mais je fais par exprès de tomber et de faire des bêtises pour éviter les boules. Je me cache derrière un arbre et je tire ma boule sur un des gamins qui me poursuit. Toucher… Volteface rapide pour repartir à courir vers un banc pour me cacher derrière. Je regarde la personne qui est assise tranquillement sur le banc et je mets un pied à côté d’elle avant de sauter de l’autre côté. J’entendis le merveilleux bruit d’une boule atteignant sa cible et je partis à rire. Je sortis ma tête de quelques minutes et je vis les garçons se sauver de la gaffe qu’ils venaient de faire. Je m’appuie sur le dossier pour passer de l’autre côté et je me retrouve assis à côté du garçon qui s’est pris la boule de neige à ma place.

«Est-ce que tu vas bien? Tu sais, ils t'ont tué! Je ne t'ai jamais vu à l'école avant? Tu es dans quelle classe»

Dis-je en prenant un voix fluette et enfantine. Oui, je crois que le garçon à côté de moi est de mon âge. Rire.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Jamais seul... [Pv]
Sam 18 Déc - 15:17

    L’air frais entrant dans ses poumons était assez agréable. Comme s’il faisait le ménage en lui. Le parc étant calme, aucune émotion extérieure aux siennes ne venaient le troubler. C’était extrêmement reposant. Il devrait faire des pauses ainsi plus souvent. Ce serait une bonne idée. Il la mit dans un coin de son esprit. Soudain, Aoi sentit un violent choc à l’arrière de la tête. Qu’est-ce que cela pouvait bien être ?! La douleur avait été aigue mais heureusement, c’était assez bref. Il n’aurait qu’une jolie bosse comme souvenir. Lentement il rouvrit les paupières et se massant la nuque endolorie. Raah ! De la neige… Elle fondait et lui coulait dans le dos. Il frissonna. Ce devait certainement être des enfants qui s’amusaient par-là… Il sentait leur joie et leur amusement au fond de lui. Ce n’était qu’un murmure, ils ne devaient plus être près de lui. Il enleva toute la neige qu’il put de son cou.

      - Est-ce que tu vas bien?


    Aoi jeta un regard à ses côtés. Un petit garçon. Il avait de la neige sur lui, il faisait certainement de la même équipe que celui qui lui avait balancer une boule de neige… Enfin, Aoi n’était pas rancunier. Loin de là et encore moins avec des enfants ! Néanmoins, il n’était pas à l’aise avec eux… comme les 99% de la population, il faut l’avouer. Il se contenta de lui répondre par un timide sourire. Parler n’était pas son fort et il n’avait pas vraiment envie de se lancer dans ce genre d’exercices.

      - Tu sais, ils t'ont tué!


    Son sourire s’élargit. Il était mignon ce garçon… Cela lui donnait presque envie de retourner à cette époque. L’insouciance lui manquait atrocement. Et sa sœur aînée également…

      - Je ne t'ai jamais vu à l'école avant? Tu es dans quelle classe ?


    Ses yeux s’écarquillèrent. Ce petit pensait qu’il… avait son âge ? Il émit un petit rire discret. C’est vrai que sa taille pouvait porter à confusion ! Mais tout de même ! Enfin, d’un côté, cela lui faisait plaisir qu’il ne le connaisse pas. Il n’aimait pas trop que les gens le reconnaissent comme étant Ebihara Aoi, l’idole japonaise… Oui, c’était étrange mais il était ainsi. C’était à se demander pourquoi il était devenu chanteur… Bon, au début, c’était juste une histoire d’argent.

      - Je… ne vais plus à l’école depuis quelques années, répondit-il le plus poliment possible.


    Il replaça quelques mèches humides à cause de la neige derrière ses oreilles. Cette conversation lui semblait plus qu’absurde. Mais étrangement, ce n’était pas désagréable. Il se sentait plutôt à l’aise en présence du garçon. Cela changeait des convenances en tout genre du monde du travail… seul monde qu’il côtoyait. Comme quoi la méprise du petit avait réussit à le détendre, chose rare. Les mots qui sortaient de sa bouche lui semblaient plus naturels que d’habitude. Même une fois la réponse donnée à la question de l’autre, il n’avait pas vraiment envie que cela se termine. Mais il avait néanmoins parfaitement conscience que ce n’était pas très intéressant de passer du temps et de parler avec lui.

    Ah ! Il devait encore rester de la neige ! Cela tombait lentement dans son col. Il grimaça et retira son bonnet pour secouer ses cheveux. En fait, toute sa tête était trempe… finalement. Il devait avoir une drôle de tête avec sa tignasse en bataille. Il y passa la main pour tenter de se recoiffer un peu. Autant abandonner.


      - Tu ne rejoins pas tes amis ?


    Cela l’intriguait. Il ne comprenait pas du tout pourquoi cet enfant restait près de lui alors que ces amis devaient certainement l’attendre. Il ne ressentait pas d’émotions particulièrement forte de sa part. Plutôt un vague sentiment de joie… Cela lui semblait flou. Il lui sourit. Le calme perdurait même en compagnie de quelqu’un, chose assez rare.
Revenir en haut Aller en bas
 
Invité
Invité

avatar




MessageSujet: Re: Jamais seul... [Pv]
Dim 23 Jan - 2:36

Je continue de regarder le garçon qui est assis à côté de moi. En fait, nous nous observons mutuellement, car il ne répond pas à mes questions. Il faut croire que la boule de neige la vraiment sonnée. Pourtant, elle n'avait pas l'air si dure que cela et le bruit qu'elle avait fait me disait que mon interlocuteur risquait d'avoir de mauvaises surprises quand elle allait commencer à fondre. Quelques morceaux devaient être tombés dans son col ou dans son manteau et ils n'attendaient que la chaleur les fasse fondre pour annoncer leur cachette. Je jetais un coup d'oeil à mes pieds tout en oubliant la présence à mes côtés, je commence à penser qu'il est peut-être muet puisqu'il ne répond pas àmes questions et il ne fait que sourire comme si j'étais un petit chiot qui tournait en rond après sa queue. Je sais que je suis mignon et que je pourrais être un mannequin pour une ligne de vêtements pour enfants, mais quand même...

Je finis quand même par le faire réagir grâce à ma question un peu stupide. Il me regarde avec des yeux aussi grands que des balles de tennis. Je me contente de le regarder et de lui sourire. Bah quoi, j'ai beau savoir que c'est le grand Ebihara Aoi que j'ai devant moi, j'aime bien faire réagir les êtres humains pour voir leur expression. Je suppose que cette expression doit être reliée à l'étonnement. Je me demande bien pourquoi il a quitté le monde des études et la loi n'oblige pas les Japonais à aller à l'école jusqu'à un certain âge. Une question d'argent peut-être...

«Est-ce que tu aimais ça, l’école?»

Je voulais comprendre, voir, étudier et analyser cet adolescent sous tous ses angles. Il était parfait et il ne semblait pas avoir le moindre vice. Dieu avait créé l’homme à son image… les propos que m’avaient tenu mon supérieur quelques jours plus tôt revint à mon esprit. Mon rôle dans cette guerre était-il de calmer les autres enfants de Dieu pour que mes « frères » aillent plus de faciliter à les recruter par la suite… Je me mis debout suite à la grimace de mon aîné en riant.

Voilà, les morceaux avaient décidé de passer à l’attaque et ils devaient probablement être cachés dans le col du manteau d’Aoi. Ce dernier passa sa main dans ses cheveux pour se coiffer et il laissa tomber puisque l’eau avait le dessus sur ses cheveux. Je sautais sur le sol et fit quelques sauts de lapin avant de regarder mes propres traces dans la neige. Je vins m’installer devant l’adolescent et de prendre appuie sur ses genoux.

«Pourquoi j’irais avec mes amis alors qu’ils n’ont plus besoin de moi? Je préfère rester avec Aoi-sempaï! Ah! À moins que je dérange Aoi-sempaï?»

Dis-je en le regardant dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Jamais seul... [Pv]

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Jamais seul... [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: G.E.N.E.S.I.S :: Corbeille à papiers :: RP-