† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Souviens toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asada Sanae
Devil † Taboo

avatar


Localisation : sur Terre, en Enfers


MessageSujet: Souviens toi
Lun 9 Sep - 21:57

{Liu Huan Yue
VS
Asada Sanae
}
Bord du fleuve, le 20 juin 2010 à 18:00


Je me dirigeais vers le bord du fleuve qui longe la Tour de Tokyo. Un lieu paisible ou l’on peut réfléchir tranquille. Malheureusement, cette fois-ci, ma nervosité était à son comble. Je ne savais vraiment pas comment j’allais faire et c’était quelque chose qui n’arrivait que très rarement. D’ordinaire, j’ai toujours un plan, une stratégie bien définie. Actuellement, ma seule stratégie était de cacher mon aura démoniaque. J’avais les mains qui tremblaient sans que je puisse les contrôler.

Quand mes espions m’avaient parlé de lui, je n’en revenais pas. Après un siècle à penser qu’il était mort définitivement, j’apprenais qu’il était toujours un Ange. Le soulagement m’avait envahit, heureuse de savoir qu’il n’avait pas fini chez les Démons ou mis sur le côté pour l’éternité. Cet Ange avait un nom Liu Yuan Hue. Il y a de cela maintenant très longtemps, cet Ange était un rebelle, une source d’information sur le Paradis, qui servait à mon grand projet. Au fil du temps, on en avait même été arrivé à devenir des amis. Sa jovialité, son sourire chaleureux avait eu raison de mon cœur froid qui avait fini par l’apprécier. Sauf qu’un Ange rebelle ce n’était pas bon pour les affaires divines. D’après ce qu’javais entendu, les hautes dignités angéliques lui avaient fait un lavage de cerveau en bonne et due forme après des années de tortures. C’était devenu un pantin, une marionnette entre les mains de notre Père, sans souvenir de sa vie passée. C’était pour cela que j’ai préféré cacher ma véritable nature, pour le moment du moins. Je voulais le voir, être sure que c’était bien lui, sans pour autant risquer la vie de l’Ange. J’avais déjà joué un bien trop grand rôle dans sa punition et la culpabilité me rongeait de l’intérieur, aussi surement que l’acide ronge les os.

Arrivée sur place, je vis une silhouette familière assise sur un banc. Plus je m’approchais de lui, plus je trouvais quelque chose d’étrange chez lui. Sa façon d’être, qui semblait résignée, docile. Quand je croisais son regard, sans expression particulière en m’apercevant, je compris alors que ce qu’on m’avait dit n’était pas exagéré. Ils avaient tué sa personnalité pour en faire un parfait petit soldat sans opinion. Je sentis son cœur se briser. Il n’y avait aucun espoir possible. Les anges étaient de bien trop bons manipulateurs pour prendre le risque qu’il retrouve la mémoire. Elle devait être parfaitement gardée, à l’abri des tentations. Silencieusement, des larmes se mirent à couler de mes yeux. Mes premières larmes depuis ma déchéance. Et la chute finale, cela faisait maintenant très, très longtemps que je l’avais vécu. Je continuais à m’approcher de lui jusqu’à m’asseoir à ses côtés sans toutefois être trop proche de lui. Je regardais droit devant moi, ne sachant pas comment commencer la conversation avec cet ange qui était désormais un parfait inconnu pour moi.

-Ce n’est pas la première fois que je vous ici. Vous aussi vous cherchez un ami égaré ? lui demandais-je, me sentant encore un peu plus coupable pour le mensonge que je venais de lui servir.

Heureusement, je savais par mes espions qu’il venait souvent ici, sinon je n’aurais pas été crédible.


Nul ne mérite un tel sort, à moins de l'avoir choisi lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
 
Liu Huan Yue
Angel † Keeper

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Souviens toi
Dim 15 Sep - 22:36

« Tu sais ce que tu dois faire. »

Silencieusement, je hochai la tête pour seule réponse, le visage privé de toute expression, si ce n'était le calme. Non, pour être correct, les traits de mon visage étaient presque figés. Par marque de respect, mes yeux restaient baissés vers le sol, fixant un point invisible et inexistant quelque part près de l'épaule de l'ange qui me faisait face. On ne regardait pas un supérieur directement dans les yeux à moins d'avoir une bonne raison. Ce n'était pas comme ça que ça marchait. Les Cieux tenaient à garder leur hiérarchie et je veillais ainsi donc à rester à ma place, rien de plus, rien de moins. Cet ange me confiait un message, à moi de faire le devoir qui m'a été confié. A quelques mètres à peine de nous, l'eau du fleuve qui traversait l'une des plus grandes villes du monde humain s'écoulait lentement, transportant avec elle les erreurs de ceux qui la souillaient de leur simple présence. Bientôt, tout ceci ne serait plus et ils rendraient leur dernier souffle. Etait-ce fatidique ? Ce n'était pas à moi de juger.

Je savais exactement quel était mon devoir à présent, cet ange que j'avais rencontré maintes et maintes fois au cours des derniers siècles n'avait aucun besoin de me le rappeler. Encore une fois, j'allais devoir retrouver mon maître quelque part dans ce monde. Ou peut-être était-il remonté là-haut, mais j'avais beau être le Hérault attitré d'un puissant Séraphin, cela ne voulait pas dire que je savais tout de lui et de ses intentions, encore moins de là où il se trouvait. Au contraire, il ne m'en confiait que très peu.

Le temps d'un mouvement de paupière, l'ange avait déjà disparu d'un battement d'ailes blanches et était déjà bien loin. Je m'autorisai, ce que je faisais peu, à me détendre ne serait-ce que quelques secondes. Puis j'attendis, plus immobile et droit qu'un homme pouvait l'être, parce que je n'en étais pas un. Plusieurs minutes passèrent. Au fur et à mesure, je sentais les différentes auras angéliques autour de moi se volatiliser dans l'air, signifiant que pendant quelques instants, j'allais être seul. Car depuis ma sortie de la prison blanche il y a seulement quelques siècles, j'étais surveillé par certains de mes propres frères. Je ne les avais jamais aperçus, je savais simplement que tous mes faits et gestes étaient épiés. Quoi de plus normal que de garder un oeil, voire même plusieurs, sur quelqu'un qui avait passé un siècle enfermé ? J'étais ainsi donc rarement seul, ce soir était une exception, mais peut-être pas pour longtemps.

Assis sur un banc au bord d'un fleuve lent et éclairé par les derniers rayons du soleil de cette journée, tel une silhouette solitaire, je fermais les yeux un instant, appréciant le silence de l'endroit, qui me rappelait tant le royaume d'où je venais, à sa juste valeur. Un léger bruit attira mon attention, me faisant rouvrir mes paupières, et j'aurais presque sursauté de voir cette femme à mes côtés si je n'avais pas su comment contenir tout excès de sentiments. Je ne l'avais pas sentie venir... et je ne la sentais toujours pas. Son aura était bien singulière, presque inexistante, camouflée. Je croisai son regard embué de larmes nouvelles et je ne plus m'empêcher d'être surpris, sans pour autant le montrer. Je suivis alors son regard, droit devant elle. A présent, deux silhouettes se trouvaient sur un banc, observant l'eau faire son chemin. Elles avaient beau être deux, elles étaient deux inconnues et la solitude se ressentait toujours.

« J'ai bien peur que cela ne soit réciproque. C'est bien la première fois que je vous vois. »

Si j'avais su que ce n'était pas tout à fait vrai.

J'avais volontairement laissé sa question dans les airs. Que voulait-elle dire par là ? Cherchait-elle quelqu'un ? Pourquoi s'adresser à moi pour cela ? Je n'osais demander, trop occupé à découvrir quelle était la nature de cette femme, certes belle, mais surtout mystérieuse et presque sortie du néant.

« Puis-je savoir à qui j'ai affaire ? »

Je ne savais si c'était l'effet de ses larmes qui m'attendrissaient, ou bien si c'était cette étrange sensation dès l'instant où j'avais aperçu son visage, mais mes mots et mon allure se faisaient plus doux, plus... humains. Etrange... quand on sait que rien ne pouvait perturber un ange.
Revenir en haut Aller en bas
 
Asada Sanae
Devil † Taboo

avatar


Localisation : sur Terre, en Enfers


MessageSujet: Re: Souviens toi
Sam 21 Sep - 13:01

Mon cœur déjà à l’abonnie se fendit encore un peu. La culpabilité me rongeait de l’intérieur à petit feu. Il ne me reconnaissait pas. Et c’était en grande partie ma faute, je l’avais embarqué dans mes projets en oubliant que Dieu punissait les rebelles. Comme j’avais été puni moi aussi. Mais contrairement à lui, je n’avais perdu que mon humanité. Je conservais tous mes souvenirs de ma vie angélique. Je préférais être une démone et être libre de mes mouvements. Enfin, plus ou moins. Etant un Prince des Enfers, il y avait certaines choses que je ne pouvais pas me permettre. Laisser parler mes sentiments en faisait parti. Mais la quel risque je prenais ? Il ne me reconnaissait pas et ne savait pas que j’étais un ange déchu.

« Puis-je savoir à qui j'ai affaire ? »

Qui j’étais ? En mon fort intérieur, je criais, je suis Sanae, ton amie démoniaque avec qui tu avais de grands projets. Mais bien entendu, je ne pouvais pas dire de telle chose. De ce fait, je lui mentis encore une fois, sortant le même discours que je sortais à tous ceux qui ne me connaissaient pas. Je ne pouvais pas lui donner mon vrai prénom. Ca aurait été lui faire prendre trop de risque. J’avais déjà bien assez contribué à gâcher sa vie.

-Je suis désolée. Je vous adresse la parole sans me présenter. Je … Je…. me présente, Adasa Hanae. Répondis-je en lui présentant ma main.

J’avais cru être incapable de lui donner mon pseudonyme d’emprunt, mais j’avais finalement réussi à laisser sortir ce nom de ma bouche. J’avais l’impression de l’insulter, à abuser de son ignorance en cachant ma véritable identité. Mais quel autre choix avais-je ? Il était à présent un ange docile sous l’emprise des Séraphins. Si j’étais apparu avec mon aura démoniaque débordante d’énergie, je n’étais pas tout à fait sur qu’il aurait été aussi calme.

-Je m’excuse de ma franchise mais vous me rappelez un ami que j’ai perdu il y a de cela des années.

Encore un mensonge éhonté. Chaque parole que je prononçais était un mensonge. C’était la première fois que je mentais autant de fois dans une conversation, aussi loin que je me souvienne. Enfin, c’était un demi-mensonge. J’avais bien perdu cet ami là et je n’étais pas sure de le retrouver un jour. Soudain, une idée me vint. Trouver le Séraphin en charge de Yuan Hue. Peut-être qu’il pourrait lui rendre sa mémoire. Mais cela signifiait devoir le punir et lui faire perdre ses ailes. Mon espoir se brisa aussi facilement qu’un miroir. Pour la première de ma vie, j’en venais à en vouloir à Dieu, notre Père d’être aussi strict. Notre Déchéance, nous les premiers Anges Déchus ne lui avait pas servis d’exemple. Il n’en faisait toujours qu’à sa tête sans écouter ses enfants bien aimés.

-J’aime venir ici. On y venait souvent ….

Ma voie me fit défaut. Je préférais me taire plutôt que de fondre en larmes. C’était quelque chose que je ne pouvais pas faire. Fondre en larme devant des témoins. Les pleurs c’était pour les faibles. Je me séchais discrètement les yeux.

-Je suis désolée de vous imposer ça. D’ordinaire, je ne suis pas aussi émotive. Mais vous ne m’avez pas répondu. Vous aussi vous cherchez un ami perdu ?


Nul ne mérite un tel sort, à moins de l'avoir choisi lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
 
Liu Huan Yue
Angel † Keeper

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Souviens toi
Sam 26 Oct - 22:23

Quelqu'un d'autre que moi aurait probablement réagi autrement. Lorsqu'une femme se présentait à vous, les yeux aveuglés de larmes, un tel tableau ne laissait personne indifférent. Mais moi, dépourvu ou plutôt interdit de pitié, de quelconque compassion, qui devait rester neutre en toutes circonstances, comment étais-je censé réagir ? Je levai doucement la main vers celle de cette inconnue assise à mes côtés, dans une tentative de réconfort, mais je m'arrêtai alors que mes doigts n'avaient même pas effectué la moitié du chemin, si bien que le geste était à peine perceptible. A la place, je chassai tous ces sentiments qui avaient refait surface. Je ne pouvais pas, je n'en avais pas le droit, c'était contraire à mes principes. Ca n'était pas normal. Et pourtant, pourquoi me sentais-je si troublé en sa présence ? Ou plutôt qui était-elle pour qu'elle ait besoin de cacher sa véritable nature derrière un artifice ? Car son aura semblait brouillée, différente des autres. Je décidai de me concentrer dessus, bien que c'était plus difficile que je ne le voulais. Mon esprit ne cessait de se poser des questions que j'aurais du juger inutiles habituellement.

Elle finit par me tendre la main en s'excusant à nouveau. A entendre son nom, j'avais encore cette sensation étrange. Pendant un moment qui ne dura qu'un très court instant, quelques secondes à peine qui représentaient peu dans tous mes siècles d'existence, mon regard se fit vague, perdu, contemplant un point que moi seul pouvais voir. J'eus presque l'impression d'enfin comprendre ce à quoi Hina avait fait allusion quelques semaines plus tôt, ce vide qu'il y avait en moi. Mais ce n'était qu'une impression et je ne devais pas me laisser influencer par des mots venant d'une démone. Je me repris, mais je ne pouvais m'empêcher d'avoir l'air à la fois troublé et choqué.

« Je m'excuse, je... »

Qu'est-ce que j'étais, exactement, si ce n'était désorienté ? Je détestais ce sentiment de n'avoir aucune emprise sur moi-même. Aucun débordement ne m'était autorisé. Néanmoins, le coeur de mon enveloppe humaine ne cessait de battre plus vite que la normale. Et une seule question se répétait sans cesse dans ma tête : que se passait-il ? Il n'y avait aucun doute, elle déclenchait quelque chose en moi que je ne pouvais comprendre. Finalement, je saisis doucement sa main en guise de salut. Je devais me reprendre.

« Pardonnez-moi. On a l'habitude de m'appeler Liu Huan Yue. »

Respectueux, je révélai sans scrupules le nom avec lequel on me désignait quel que soient les races, les âges ou les lieux. Je n'avais rien à cacher. Mais de plus, je me sentais en confiance, comme si je n'avais aucune raison de me méfier d'elle. Pourtant, son aura camouflée me disait tout le contraire.

« Je suis désolé de votre perte. Je dois vous rappeler des souvenirs douloureux. »

Etais-je réellement désolé, je n'en savais rien. Ma voix restait neutre, ne trahissant aucun sentiment particulier. Mais une partie de moi me disait que si j'avais pu aider celle qui prétendait s'appeler Adasa Hanae à retrouver son ami perdu, je l'aurais fait. Je fermais les yeux un instant, pensif. En quoi pouvais-je bien lui rappeler quelqu'un ? Je finis par rouvrir mes yeux lorsqu'elle reprit la parole, annonçant que cet endroit lui était particulier, pour elle et cet inconnu qui lui semblait précieux, observant la surface calme de l'eau non loin de nous. Elle s'excusa à nouveau, reposa sa question. Si j'avais des amis aurait été plus exact. Les seules personnes dont j'étais proche, si elles étaient nombreuses, ne comptaient pas vraiment. Tous des anges. De la famille.

« Ce n'est rien. Et je ne dirai pas ça. La plupart de mes amis sont des frères, il est difficile de les perdre. »

Je ne mentais pas, jamais. En revanche, je ne savais pas si elle comprenait le sous-entendu de ma phrase. Je ne savais toujours pas comment définir son aura, difficile de savoir qui était-elle réellement.

Cependant, elle avait attisé ma curiosité.

« Qui êtes-vous réellement ? »

Je tournai mon visage vers le sien et si j'avais voulu me montrer ferme, j'étais plutôt doux et compatissant. Comme si...


killing must feel good to god too. he does it all the time, and are we not created in his image? that depends on who you ask. god’s terrific. he dropped a church roof on thirty-four of his worshipers last wednesday night in texas while they sang a hymn. did god feel good about that? he felt powerful.

(c) about today.
(c) angyie (avatar) & tumblr (gifs&picture)
Revenir en haut Aller en bas
 
Asada Sanae
Devil † Taboo

avatar


Localisation : sur Terre, en Enfers


MessageSujet: Re: Souviens toi
Lun 4 Nov - 23:14

Liu Huan Yue. Il n’avait pas besoin de cacher son prénom lui. Moi, je me le devais, pour lui. Si ses supérieurs venaient à apprendre qu’il avait revu Asada Sanae, j’avais peur qu’ils ne lui fassent pires que son lavage de cerveau. Il était si bon, il ne méritait pas de finir en Enfers. Et les Cieux avaient du être de mon point de vue pour préférer lui supprimer la mémoire plutôt que ses ailes. Ils avaient brisé un précieux allié et ami. Sentir sa main douce contre la mienne me rappeler encore une fois de bons souvenirs quand on discutait de nos points de vue sur les Cieux, les Enfers, la gestion des deux camps par les supérieurs.

Un sourire s’étira lentement sur mes lèvres quand il mentionna ses frères. Effectivement, perdre ses frères peut être difficile quand ils sont immortels. Mais pas impossible pour autant. Je l’ai bien perdu lui. D’ailleurs, je me demande quand il va comprendre que je masque mon aura. Et ce moment vient d’arriver.

« Qui êtes-vous réellement ? »

C’était une simple question mais elle fit quand même palpiter mon cœur de pierre. Je pouvais sentir son regard interrogateur sur moi. Je ne savais absolument pas quoi répondre. Mentir ou ne pas mentir. Il avait été mon ami, lui mentir serait une trop grosse trahison, mais en même temps, c’était aussi sa vie qui était en jeu.

-Quelqu’un qu’il n’est pas bon de fréquenter, répondis-je tout simplement.

C’était vague mais c’était le mieux de ce que je pouvais faire. Ou voulais faire. Parce que c’était dangereux que je lui donne mon vrai prénom. Je me doutais quand même que lui répondre de cette façon n’allait pas le satisfaire, lui de là. Dans un premier temps, je vérifiais qu’il n’y avait pas d’Anges ou autres aux alentours et ensuite, je laissais quelques instants mon aura flotter autour de moi. Une odeur de souffre, démoniaque, mais empreinte de la sérénité qui me caractérisait. Juste assez pour qu’il comprenne qu’il avait à faire à un Prince, et ensuite, je la camouflais de nouveau.

-Croyez-moi. Je ne vous veux aucun mal. Vous n’avez pas à avoir peur de moi.

J’espérais peut-être que cette aura lui rappellerait des sensations connues. Pourtant je savais que c’était peine perdue. Sa mémoire était gardée précieusement. Je ne pouvais pas ranimer des souvenirs aussi facilement que ça.

-Vous m’avez démasqué. Mais, ne me demandez pas mon vrai nom. Je ne peux pas vous le donner. Pour votre sécurité, c’est plus sur.

Je n’en disais pas plus. Je savais que c’était un Ange et j’étais sure à présent qu’il savait aussi ce que j’étais. Malgré tout, je commençais à me dire que j’aurais du me taire et m’enfuir au lieu de rester là avec lui. Je ne pouvais lui révéler qui j’étais, et qui il était. J’aurais mieux fais de partir loin. Cela aurait été bien plus sur pour lui. Malheureusement, cette fois-ci, j’avais laissé parler mon cœur et ma curiosité. Je voulais savoir comment il allait. Comment il s’en sortait à présent.


Nul ne mérite un tel sort, à moins de l'avoir choisi lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Souviens toi

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Souviens toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.U.M.I.D.A :: Tour de Tokyo :: Bords du fleuve-