† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Face Down ft. Kiriyama Hiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Lun 16 Sep - 13:38

Ce n’était vraiment pas prémédité, et il ne serait jamais entré s’il n’y avait pas été obligé à cause d’Hiroki. Cependant il n’en ressentait aucun regret…il savait qu’avec plus de temps, il aurait trouvé quelque chose de pertinent, qui l’aurait aidé à détruire ce démon pour de bon. La fuite d’Hiroki aurait dû le prévenir, mais il ne vit que trop tard l’arrivée d’Ichiro. Mais au lieu de se confondre en excuse, il se contenta de le regarder. Oh, il savait qu’il allait être en colère…si en colère qu’il ne lui laisserait pas le temps de bouger d’un centième de millimètre avant de l’attaquer. Alors que les mains du démon écrasaient sa gorge et qu’autour d’eux, la nature se déchaînait, Hiro tenta de se concentrer sur ce qu’il avait à faire. D’abord, il posa ses deux mains sur les épaules de son adversaire afin de le repousser. S’il eut peur ? Pas vraiment. Il avait toujours cette certitude qu’il s’en sortirait contre lui…une intuition qui ne lui fit pas défaut quand Ichiro sembla touché par quelque chose, et lâcha sa prise. Aussitôt, l’ange glissa sur le côté du mur et se mit à une distance raisonnable de lui. Il ne vit qu’ensuite l’auteur de cette attaque surprise, et sourit en voyant Hiroki tenir tête à son père, ses yeux noirs lançant des éclairs de rage. Il n’y avait aucun mérite à être secouru par un enfant, mais Hiro s’en foutait. Il ne se sentait ni fier, ni insulté, ni reconnaissant. Il espérait juste que le démon ne s’en prenne pas à lui et le fait qu’il ait choisi de le défendre lui faisait gagner une bonne avance dans leur pari.

Il se laissa pousser jusqu’au salon et, sans se départir de son regard de glace, s’assied sur le canapé, passant un bras protecteur autour du petit garçon pour le calmer. Bientôt, le bambin n’avait plus d’envie de vengeance…seul Ichiro restait en colère.

- Qu'est ce que vous avez vus ???
« La question est : qu’est-ce qu’on ne devrait pas voir ? »


Il savait que jouer au plus malin dans cette situation était un peu dangereux, mais il n’allait pas se plier à la colère du démon…peut-être un bon – ou un mauvais – exemple à donner au petit garçon qui se collait à lui à présent. Le Chérubin ne disait rien pour calmer la colère de son adversaire mais il se moquait bien de ses sentiments. Lui, avait une raison à ce qui s’était passé et attendait qu’il se soit un peu calmé pour commencer à parler. Non, il ne se sentait pas coupable. Il n’avait pas prêté serment non plus ! Et puis c’était mal jouer que d’agir ainsi…Ichiro lui révélait ainsi qu’il y avait quelque chose dans cette chambre qu’il n’avait pas encore vu, mais qu’il n’était pas non plus censé voir…ce qui attisait sa curiosité. Peut-être y retournera-t-il… ?

« Que je t’explique ce qui s’est réellement passé. Hiroki est rentré sans ma permission dans la chambre. Je suis allé le rechercher et j’ai vu qu’il avait mis un bazar monstre – à moins que ce ne soit l’état naturel de ta chambre, dans ce cas-là tu es loin d’être ordonné ! Bref, comme tu avais dit que personne ne devait entrer et que je n’avais pas envie que, pour une énième fois, tu t’en prennes à une personne plus petite que toi, j’ai décidé de ranger sommairement afin que ce ne soit pas découvert. Mais… »

Il se pencha en avant vers lui avec un petit sourire provocateur.

« …je te le redemande, qu’y a-t-il dans cette chambre que nous ne sommes pas censés voir ? »


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Mar 17 Sep - 18:34

Le démon allait réellement tuer le jeune homme de la pire manière qui soit. L'étouffer lentement jusqu'à ce qu'il sentent chaque parcelle de son corps crier pour un seul filet d'air ! Seulement voilà. Il n'aurait pas prévu que son fils se retourne aussi violemment contre lui. Certes, cela voulait bien dire qu'il avait le caractère d'un démon et qu'il était particulièrement puissant, mais cela voulait dire aussi qu'il était dans le camp de l'ange, pour le moment, ce qui lui donnait un avantage indéniable... Il se dit que finalement, il n'avait pas eu une bonne idée en demandant au jeune homme d'etre « la nounou » de son fils... Il allait le transformer et en faire un gentil petit citoyen oeuvrant pour le bien. Rien que d'y penser, ca lui donnait envie de vomir !
Mais pour le moment, il ne s'inquiétait pas pour ca. Ca aurait largement le temps de venir. Non, il avait très peur qu'ils aient découvert quelque chose dans sa chambre. En meme temps, si ca avait été le cas, l'ange ne lui dirait pas, tout simplement ?

Quoi que... il pouvait aussi attendre pour l'utiliser contre lui par la suite, c'était tout à fait possible. C'était meme très probable.
« La question est : qu’est-ce qu’on ne devrait pas voir ? »

Les yeux du démon virent au rouge, puis au noir intense. Il faisait les cents pas tout en détruisant la télé, des vases, des sièges en cuir... Il était furieux. Et le pire dans tout cela c'est qu'il savait qu'un bizarre court circuit dans ses pouvoirs l'empechait de tuer l'ange. Si il essayait de le faire lui meme, alors il savait que son fils allait essayer de le tuer, et peut etre y arriver.
Il était coincé.
« Que je t’explique ce qui s’est réellement passé. Hiroki est rentré sans ma permission dans la chambre. Je suis allé le rechercher et j’ai vu qu’il avait mis un bazar monstre – à moins que ce ne soit l’état naturel de ta chambre, dans ce cas-là tu es loin d’être ordonné ! Bref, comme tu avais dit que personne ne devait entrer et que je n’avais pas envie que, pour une énième fois, tu t’en prennes à une personne plus petite que toi, j’ai décidé de ranger sommairement afin que ce ne soit pas découvert. Mais… »
Le jeune homme serra les poings en essayant de se controler... Il parlait comme si c'était totalement banal... Pour certains, ca le serait, en effet. Mais pas pour lui. Dans cette chambre résidait les seules choses qui pourraient prouver à l'ange qu'il avait une ame, meme si le démon pensait toujours que c'était ridicule, bien évidemment.
Il se tourna vers Hiroki, qui, terrifié mais décidé l'affronta du regard.
-Toi, on réglera ca plus tard.
Il se tourna vers le plus jeune.
-Quant à toi... !
L'ange le coupa en plein dans sa phrase, l'air pas le moins du monde impressionné par ses éclats de voix.
« …je te le redemande, qu’y a-t-il dans cette chambre que nous ne sommes pas censés voir ? »

Le démon lui répondit avec le meme sourire, mais en plus démoniaque, beaucoup plus démoniaque. Il allait lui faire regretter d'avoir fouillé dans ses affaires.
-Penses tu sérieusement que j'aurais interdit d'aller voir dans ma chambre si j'avais l'intention de te le dire ? Hein ?
Il se tourna vers Hiroki, l'air réellement sévère.
-Dépéches toi d'aller te coucher. Sachant qu'il allait protester, le jeune homme utilisa ses pouvoirs pour aller le plonger dans un sommeil de plomb. Puis il le souleva pour aller le mettre dans sa chambre, en s'assurant bien évidemment de bloquer son invité sur le canapé.
Il le revint rapidement.
-Alors... voyons voir. Ca fait un lourd bilan pour un premier jour de travail, tu ne penses pas ? Etre insolent et chercher dans mes affaires, ca t'amuse peut etre. Mais pas moi.
Dit t'il en lui arrachant sa chemise.
-Tu veux apprendre une lecon ?


Demanda t'il en s'asseyant sur lui et en lui envoyant de nouvelles ondes aphrodisiaques...
-Voyons si tu vas résister a ca... Si je ne peux pas te tuer, autant te souiller un maximum. Tu n'es pas d'accord ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Sam 28 Sep - 15:16

A vrai dire, il l’intriguait plus qu’il ne lui faisait peur. Son emportement prouvait qu’il y avait quelque chose à voir dans cette chambre, quelque chose qu’il cachait précieusement et qui constituait sûrement une faille dans son système. Alors non, il était juste curieux et envieux de savoir ce que c’était. Ce n’était pas la même histoire pour Hiroki, qui laissait transparaitre sa peur, bien qu’il tente de la contrôler. Sans en être fier, il était ravi que le petit garçon prenne sa défense (bien qu’il n’en ait pas besoin). Cela voulait dire qu’il avait un coup de plus que son adversaire.

- Quant à toi... !

Hiro n’attendit pas pour le couper dans sa phrase, sans crainte de ses représailles. Il lui redemanda ce qu’il y avait dans cette chambre pour que ce soit si interdit d’y entrer. Vu qu’il jouait la nounou, il avait le droit de savoir…non ? Ichiro afficha alors un mauvais sourire qui ne prévoyait rien de bon pour la suite. Voilà pourquoi il se prépara mentalement à ce qu’un affrontement ait lieu : car hors de question qu’il perde !

- Penses tu sérieusement que j'aurais interdit d'aller voir dans ma chambre si j'avais l'intention de te le dire ? Hein ?
« On ne sait jamais ! De toute façon ce n’est plus qu’une question de temps jusqu’à ce que je le trouve… »


Il savait qu’il l’avait mis encore plus en colère, mais s’en foutait royalement. Il le regarda endormir de force l’enfant et aller le mettre au lit. C’était une occasion pour lui de se relever et s’en aller, mais une force inconnue le cloua à sa place, sur le canapé. Pas si inconnue, en réalité. Il savait fort bien que c’était l’œuvre d’Ichiro et tenta de s’en défaire : sans succès. Alors quand il réapparut, il le toisa d’un air mauvais. C’était injuste de se servir de cela lors de leur confrontation.

- Alors... voyons voir. Ca fait un lourd bilan pour un premier jour de travail, tu ne penses pas ? Etre insolent et chercher dans mes affaires, ca t'amuse peut etre. Mais pas moi.
« Oh si je t’assure que c’est très amusant ! »


Railla-t-il, mécontent de ce qui était en train de se passer. Il grogne lorsqu’il arracha sa chemise, pas du tout d’accord avec ce qu’il se passait. Mais impossible de bouger et le démon s’assit impunément sur lui, recommençant le même sortilège que lors de la séance de mannequinat. Sauf que cette fois, il ne comptait pas se faire avoir et connaissait ce sortilège.

- Tu veux apprendre une lecon ?
« Va au diable ! »


Il lui aurait bien craché dessus, mais il se l’interdit. Cela ne faisait pas trop chic…et ce serait surtout s’abaisser à son niveau !

- Voyons si tu vas résister a ca... Si je ne peux pas te tuer, autant te souiller un maximum. Tu n'es pas d'accord ?
« Ne me touche pas. Je te l’interdis ! »


A nouveau il essaya de bouger, mais rien à faire. Il lui était même impossible de bouger le petit doigt de pied ! Mais sa détermination, elle, n’était pas engluée par une force maléfique et il fortifia son esprit, décidé à se sortir de là sans que le démon ne lui passe sur le corps. Cela allait être compliqué, certes, mais il n’allait pas abandonner maintenant ! Alors qu’il n’avait que la chemise de retirée…Le Chérubin retrouva bien vite cette agréable et piquante sensation qu’il avait ressentie la dernière fois mais y résista encore plus. Non, pas question qu’il se laisse faire ! La dernière fois il avait eu la chance de reprendre le dessus, mais là…il était dans le repère du démon, un terrain définitivement non neutre, et il n’aurait peut-être pas de nouveau cette chance ! Mais comment faire quand votre refuse obstinément de bouger ?

« Je te ferai la peau si tu fais ça ! Si tu as des pulsions sexuelles à assouvir, va te trouver quelqu’un d’autre ! Je ne suis pas une poupée gonflable et je refuse de l’être ! De toute façon, tu peux utiliser tous les pouvoirs que tu veux, tu n’auras aucun accès ! »

Mais une part de ce qu’il disait était faux, évidemment. Car Ichiro pouvait tout faire à présent : le déshabiller comme le forcer à ouvrir les jambes…ce qui, mentalement, était un cauchemar pour lui. Il détestait ne rien contrôler…et là, il n’arrivait même pas à contrôler ses propres pulsions ! Mais pour l’instant, son esprit gagnait encore…pour combien de temps ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Dim 6 Oct - 18:33

« On ne sait jamais ! De toute façon ce n’est plus qu’une question de temps jusqu’à ce que je le trouve… »

Le démon voyait rouge. Personne ne devait jamais savoir, surtout pas lui. Car il saurait... et il finirait par gagner son pari. Non seulement le démon détestait perdre, mais il risquait gros, cette fois ci. Le chérubin aurait évidemment tot fait de réprendre cette rumeur ridicule, et il serait menacé dans sa domination. Il ne pouvait pas le laisser faire. Il allait devoir lui apprendre qu'on ne s'amuse pas avec Ichiro.
Mais pour ca, il fallait encore que le gamin aille au lit. Pas qu'il aie envie de le préserver de quoi que ce soit, mais il n'avait pas envie qu'il soit dans ses pattes pendant qu'il se vengerait.
« Oh si je t’assure que c’est très amusant ! »
Il faisait encore le malin...mais pas pour très longtemps, c'est certain. Si son pouvoir ne marchait pas pour le tuer et lui arracher son ame, il marchait très bien pour faire marcher sa libido en flèche. Il ne trompait personne, le jeune homme était déjà particulièrement réceptif à ses charmes avant meme qu'il aie commencé à lui faire ressentir son emprise.

En tout cas, la il n'eut pas besoin de faire beaucoup d'effort pour que son corps commence à s'echauffer, meme si mine de rien, il rencontrait une petite résistance au niveau de son esprit.
Rien de bien méchant cependant.
« Va au diable ! »
-Mais c'est moi le Diable mon chéri ~

Ce qui, depuis la disparition de Lucifer, n'était pas totalement faux. Tous les démons étaient gangrénés par des résidus d'humains et d'anges amoureux de l'humanité. Il était encore le seul qu'on pouvait encore appeler « démon »

Continuant de faire sa petite affaire sur le corps du jeune homme, il ne laissait évidemment pas le contrôle entier à son pouvoir. Il aimait beaucoup faire les choses lui meme. Si bien qu'il s'empressa de rendre toutes les zones les plus sensible brûlantes comme la braise.
-Tu as de l'endurance je dois l'avouer.

« Je te ferai la peau si tu fais ça ! Si tu as des pulsions sexuelles à assouvir, va te trouver quelqu’un d’autre ! Je ne suis pas une poupée gonflable et je refuse de l’être ! De toute façon, tu peux utiliser tous les pouvoirs que tu veux, tu n’auras aucun accès ! »
-Tu sais aussi bien que moi que c'est faux... je peux faire ce que je veux.

Et il l'avait toujours fait, sans, bien évidemment, prendre en compte ce que voulaient les autres. Il fit pivoter le jeune homme, le mettant en position allongée et s'activa à retirer son pantalon.
-Je me demandes ce que ca va te faire, d'avoir un démon en toi... Il sourit largement, jubilant rien que d'y penser. Ca va sûrement te faire très mal.

Il imaginait que c'était un peu comme si un démon entrait dans une église. Il se mettrait à bruler de l'intérieur. Peut etre qu'avec ca, il serait beaucoup moins insolant.
-Tu peux encore me supplier.
Et encore, ce n'était pas sur qu'il accepte de le laisser tranquille. Il attendait de pouvoir le faire souffrir depuis trop longtemps. Tant pis pour le pari, pour le moment, ca ne lui semblait que vaguement superflus tout ca.
Il allait enfin le posséder, et ca, ca c'était ce qu'il voulait depuis longtemps.

-Je vais etre gentil pour le début.

Le mieux pour faire tomber toutes ses barrières n'était pas de le prendre brusquement dès le début.
C'était ce qu'il avait appris avec les humains. Il fallait asseoir le désir lentement, et alors seulement quand sa toile serait glissée, il pourrait le libérer, et il en ferait ce qu'il voulait.
S'approchant dangereusement de son entrejambe déjà bien réveillée, il le prit en bouche et passa un très très long moment à l'attiser.
Il devait avouer que la, tout de suite, il s'amusait énormément. Il voyait de mieux en mieux le résultat de son dur labeur.

Planta quelques baisers papillons sur ses cuisses, il se releva pour se déshabiller à son tour. Cette fois, il était maitre du jeu... a moins que... ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Ven 18 Oct - 12:53

- Tu as de l'endurance je dois l'avouer.

Complètement immobilisé, Hiro ne pu que le menacer pour se défendre. Mais il était clair que ce n’était pas assez, et que surtout ce n’était pas cela qui allait arrêter le démon. Franchement, le Chérubin ne comprenait pas pourquoi il usait d’une telle chose contre lui : n’avait-il que cela en tête ?

- Tu sais aussi bien que moi que c'est faux... je peux faire ce que je veux.

Il en était hors de question ! Qu’il le touche ou juste simplement qu’il y pense ! Mais malgré son mental de fer et sa résolution, il ne pu rien faire quand Ichiro le fit se coucher sur le divan. Sa rage redoubla, mais incapable de l’aider pour autant…Il n’arrivait même pas à bouger le petit doigt !!! C’était atroce, un vrai cauchemar…pire que la première fois.

- Je me demandes ce que ca va te faire, d'avoir un démon en toi... Il sourit largement, jubilant rien que d'y penser. Ca va sûrement te faire très mal.
« Je t’interdis de faire ça ! Ne me touche pas ! »


Mais son pantalon était déjà retiré. Alors s’il n’avait même pas réussi à contrer ça…Non, il ne voulait pas qu’il rentre dans lui, il ne voulait pas le sentir en lui…cet être maléfique qui ne jurait que par la mort et la souffrance des autres ! Comment était-ce possible que ça arrive ? Comment pouvait-il seulement continuer à penser qu’il avait une âme ? Au fond de lui, il savait que ça ferait mal, en effet. Pour l’instant, il n’avait donné son corps que peu de fois, et jamais à des démons. Donc il ne savait pas comment ça allait être…

- Je vais etre gentil pour le début.
« Et moi je suis le Père Noël ouai ! »


Quand il le vit s’approcher de lui, il essaya de réunir toutes ses forces pour le repousser mais rien n’y faisait. Cette ordure jouait avec ses sens comme on joue avec un objet…et le pire, c’était qu’il réagissait positivement à ses attentions. Cela lui donnait envie de vomir…et il l’aurait fait, si le désir qu’il ressentait ne le consommait pas autant. Merde, il était doué en plus ce salaud…Il se refusa cependant à le regarder. Hors de question de lui donner ce privilège. De même, il employa tous ses efforts à n’émettre aucun bruit alors que la seule chose qu’il aurait eu envie de faire, c’était relâcher cette tension et gémir un bon coup. Mais il ne le fit pas. Serrant les dents ou mordant ses lèvres, il s’accrochait aux bords du divan et fermait les yeux pour ne rien laisser passer. Et il réussit, alors qu’Ichiro le lâchait enfin pour se déshabiller.

Un coup d’œil en-dessous de sa propre ceinture lui fit se rendre compte que si le haut résistait, le bas avait bel et bien cédé à la tentation…cependant, il lui restait encore un peu de conscience et pendant que le démon se déshabillait, Hiro en profita pour mettre ses dernières forces dans cet effort et réussit à se libérer un cours instant de la prise de son adversaire. Roulant sur le côté, il tomba avec fracas du divan. Cela eut pour effet de libérer un peu ses jambes et il rampa comme il pu dans le salon, incapable de se lever pour autant. Il savait bien qu’il n’irait pas bien loin comme ça, mais son but était de fuir…fuir vers la porte, alors que son érection se frottait au sol et ne l’aidait franchement pas à garder ses esprits. Mais c’était sous-estimer le mental d’Hiro que de croire qu’il allait céder si facilement, en pleine fuite.

Enfin…au final, cela n’avait rien d’une fuite, puisqu’il n’allait vraiment pas vite et que le démon eut tôt fait de le rattraper au sol. Nu comme un ver, il tenta de se débattre ou au moins de rester le ventre collé au sol pour ne plus qu’il l’atteigne.

« Je ne me laisserai pas faire ! Je ne suis pas ta pouliche. »

Mais au fond il savait que, de toute façon, il avait perdu…Ichiro reprenait déjà le dessus. Et quand à lui, son mental cédait petit à petit…


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Jeu 24 Oct - 15:05

Le jeune homme s'amusait beaucoup. Il aimait asseoir sa domination sur l'ange qui avait pour le moment réussit à y échapper, ce qui n'était pas une mince affaire. La colère triplait sa force et il n'était pas question, la, de détourner ses pouvoirs. Il le tenait dans sa paume, et il pouvait faire de lui ce qu'il voulait. Il aurait même pu le tuer, le déchirer de l'intérieur...Mais ca n'aurait pas été aussi drôle que de le voir se débattre vainement contre lui, se décomposant comme une petite donzelle en détresse.
Il allongea le jeune homme sur le lit, le plancha juste de la bonne facon pour qu'il puisse accéder librement à son corps.
« Je t’interdis de faire ça ! Ne me touche pas ! »

Le démon se mit à rire. C'était presque mignon de le voir se battre intérieurement contre les chaînes invisibles qui le tenaient collé au canapé. Mais son air menacant et ses suppliques ne feraient rien. Ce n'est pas comme si il ne l'avait pa prévenu, et comme si l'ange ne l'avait pas cherché. Si il s'était occupé de ses affaires, rien de cela ne serait arrivé. Il serait reparti bien tranquillement chez lui après les quelques jours. Mais la, il allait lui faire passer toute envie de lui nuire.
Mais il savait que le jeune homme n'était pas expérimenté et ne se faisait pas si facilement dominer, et au début, il avait bien l'intention d'aller jusqu'au bout. Après tout, que pouvait il arriver pour le détourner de son but ? Rien du tout. Il avait la main, et toutes les cartes à abattre...
« Et moi je suis le Père Noël ouai ! »
Le jeune homme ne releva pas. Car malgré l'apparent mécontentement du jeune homme, son corps était totalement sous son contrôle, et appréciait particulièrement ses petites intentions. Et quand il avait dit au jeune homme qu'il serait doux, il n'avait pas menti. Il était étonnamment doux avec lui. Parce qu'évidemment, on n'attrape pas les mouches avec une tapette, mais avec du miel !
Il le déshabilla donc, impatient de passer à l'étape supérieure, et, se releva pour faire de même, mais il avait sous estimé le mental de ce bonhomme, qu'il ne pouvait s'empecher d'admirer. Personne n'avait jamais réussi deux fois à se libérer de son emprise, mais lui... lui n'avait vraiment pas de mal à le faire.
Il se laissa tomber du canapé, le sortilège l’empêchant de se mouvoir correctement. Abandonnant l'idée de se déshabiller, il lui attrapa la jambe et le tira en arrière, avant de le faire se retourner brusquement, puis renforca son emprise.

-C'est qu'il est impétueux le petit ange.... ca ne te plait pas ? Tu sais quoi ? Je vais etre gentil, je ne vais pas m'occuper tout de suite de toi... non, ce serait trop facile... je vais te pousser à bout... si bien que la prochaine fois, ce sera toi qui me suppliera.

Et il mit évidemment tout de suite son plan à exécution. Il augmenta considérablement sa libido, jusqu'à ce qu'elle atteigne des sommets. Il sourit, le voyant rougir et haleter sous la pression.
Ca devait être drôlement douloureux...mais évidemment, il n'allait pas faire que ca. Il allait s'y mettre manuellement aussi.
Le fait que le jeune homme s'était immédiatement détendu, inconsciemment, quand il lui avait dit qu'il n'irait pas plus loin aida beaucoup. Il maltraita tous les points les plus sensibles de son anatomie avec un plaisir non dissimulé, et poussa sa virilité jusqu'au point de non retour, s’arrêtant juste à l'instant ou il allait se soulager et n'alla pas plus loin.
Il sourit malicieusement, lui remit son pantalon, et fut en sorte qu'il ne puisse évidemment pas se toucher en dessous de la ceinture pendant quelques heures.
Il se redressa, à peine essouflé.

-Ca mérite d'etre mijoté, tout ca.


Il donna une claque sur les fesses du jeune homme, le défit du sortilège et prit son sac.
-Je vais dormir autre-part, finalement. A plus tard beau – gosse~
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Dim 5 Jan - 19:21

Fuir. Fuir. Fuir.
Hirô n’était pas un trouillard. Seulement la fuite faisait toujours partie de ses options. Non pas comme une mauvaise chose, mais comme une échappatoire. Si les choses devenaient trop compliquées, s’il ne pouvait plus les contrôler, alors il l’admettait et se retirait. Oh oui, il était persévérant et pas du genre à se laisser, faire là…là il n’était vraiment plus en position de force et s’il ne faisait pas quelque chose, Ichiro allait le réduire à néant. Il était hors de question qu’il touche à son intimité ou joue encore plus avec lui. Il n’était pas un pantin ni une de ces poupées gonflables ! Certes son pouvoir lui permettait de jouer avec son corps – et ça marchait – mais son mental était bien plus fort et c’est de cette façon qu’il réussit à tomber du canapé pour s’enfuir. Pas très loin, mais la volonté était là. Ses bras glissaient sur le sol, ses paumes tentaient de s’y accrocher, de trouver une prise pour aller plus vite. Pour aller plus loin, loin de lui et de cette folle attirance qu’il ressentait.
Mais c’était idiot de croire que seul cela suffirait. Le démon mit à peine cinq secondes à le rattraper et il le retourna sans problème alors qu’il faisait toujours pour l’empêcher d’avoir accès à cette partie de lui-même. Un autre aurait pleuré, aurait supplié ou se serait abaissé pour qu’il arrête. Hirô n’allait pas faire ça parce que malgré tout, il avait encore de la dignité.

- C'est qu'il est impétueux le petit ange.... ca ne te plait pas ? Tu sais quoi ? Je vais etre gentil, je ne vais pas m'occuper tout de suite de toi... non, ce serait trop facile... je vais te pousser à bout... si bien que la prochaine fois, ce sera toi qui me suppliera.

Jamais ! Enfin, il aurait voulu le lui crier mais ce qu’il fit ensuite le laissa dans l’incapacité de parler. S’il ouvrait la bouche, il allait céder. Il allait montrer que ce qu’il faisait lui plaisait et il en était hors de question ! Alors le Chérubin subit cette affreuse torture. Au bout d’un certain temps, il se mit à haleter, ferma les yeux pour ne rien voir. Pour supporter tout ça, pour se dire que bientôt ça aurait une fin et qu’il pourrait s’en aller…se venger, probablement. Et d’un certain le fait de savoir qu’il ne le prendrait pas le rassura. Il aurait le temps de mettre en place un plan pour lui faire payer cet affront. Parce que bien sûr, il n’allait pas rester comme ça sans rien faire !

Ce salaud le conduisit devant la porte du point de non-retour…et l’y laissa. Pourquoi ? Pourquoi ne pas le soulager une bonne fois pour toute ???? Une fois qu’il laissa sa libido tranquille, il le sentit le rhabiller et lui, en attendant, tenta de reprendre une respiration correcte. Il était furieux. Enragé. Jamais il n’avait autant détesté quelqu’un de toute son existence !

- Ca mérite d'etre mijoté, tout ca.
« Tu le paieras ! »


Hirô se mordit la lèvre quand il lui claqua les fesses. Pourquoi il aimait ça ???? Il devait se reprendre…mais ça faisait tellement mal ! Il se sentait compressé…ce soir, il allait devoir trouver le moyen de se débarrasser de ça…mais c’était sans compter le démon qui l’empêcha, allez savoir comment, de se toucher à cet endroit. Salaud…

- Je vais dormir autre-part, finalement. A plus tard beau – gosse~

Le Chérubin grogna et se mit sur le côté, pour ensuite se relever. Il le regarda partir presque en sifflotant et hurla.

« Je te tuerai ! »

Oh oui, il était sérieux en disant une telle chose. Se relever fut de l’ordre du calvaire, marcher bien pire. Il resta un bon quart d’heure simplement assis, à essayer de penser à autre chose et descendre la pression dans son pantalon. Mais même 15 minutes plus tard, ça restait embêtant. Embêtant mais vivable. Il pu se lever et se dirigea vers la chambre d’Hiroki, qui dormait encore. Et on appelait ça un père ? Qui mettait des sortilèges sur son enfant pour le faire dormir ? Hirô tenta par tous les moyens de le réveiller et finit par réussir, au bout d’un moment. Entre temps il se sentait lui-même mieux et son érection avait presque disparue. Tout cela sans avoir pu se toucher – n’était-ce pas de la volonté ???

Le petit garçon était encore un peu traumatisé et avait fait des cauchemars dont le sortilège l’avait empêché de se tirer alors il passa un long temps à le réconforter comme il le pouvait. Hiroki lui faisait de plus en plus confiance au fil des minutes et ils purent passer une soirée plutôt normale…si ce n’est que quelque chose le taraudait vraiment. Qu’est-ce que le démon cachait dans sa chambre ? Cela commençait à devenir une obsession. Maintenant qu’il avait vu sa réaction vis-à-vis de ça, il avait envie de savoir ce qui s’y cachait. Mais pour cela, il allait devoir se préparer. Se forger une armure pour lui résister. Et quand il serait prêt, il allait fouiner et le faire tomber…comme une pauvre larve.
Il se le promit.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Face Down ft. Kiriyama Hiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: A.S.A.K.U.S.A :: Zone résidentielle :: Villas-