† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Face Down ft. Kiriyama Hiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Mar 7 Mai - 0:05

    Tout avançait comme sur des roulettes. C'était le cas de le dire, en effet. Son plan pour prendre le contrôle de Tokyo grace à la folie ambiante et ses hommes, dont le nombre ne cessait d'augmenter marchait très bien. Shibuya était déjà tombé dans ses griffes, et avaient glissé hors de celles des anges. Certes, il savait qu'en faisant ca, il favorisait aussi un autre mouvement qu'il voulait exterminer. Mais il avait prévu le coup, de ce coté la aussi. Il s'était finalement dit que plutot que de traquer de facon interminable les membres d'un mouvements particulièrement mal organisé et disparate, il devrait les utiliser comme arme pour gagner. Leur donner l'impression que l'apocalypse recule pour mieux les écraser ensuite.
    Il sourit malicieusement, les yeux brillant d'une lueur infernale....Oh oui, le démon appréciait tout particulièrement penser à l'avenir de cette facon.

    Et le fait que son plan marche aussi bien avait parvenu, presque à lui faire oublier Hiro et le phénomène plus qu'étrange qui se produisait avec les pouvoirs du démon à l'instant ou il était trop longtemps en contact avec lui. Ils diminuaient, diminuaient jusqu'à devenir totalement inutiles et son énergie était totalement drainée par quelque « fuite » dans le paysage....Il y avait quelque chose qui ne marchait pas, qui ne s'emboitait pas. Il ne voyait que ca, parce qu'il était sur et certain que ce n'était pas ce chérubin de pacotille qui serait capable de le neutraliser. Oh que non.

    Sauf que voilà. Lui était certain d'avoir un pouvoir sur lui. Plus particulièrement le pouvoir de lui prouver qu'il avait une ame, lui aussi, tout comme les anges et les humains. Bien évidemment, il avait bien rit en l'entendant soulever une hypothèse aussi absurde. Il n'avait pas d'ame....et il était fier que ce soit le cas. Il n'en voulait pas, de ce cœur qui encombrait les humains et leurs alter egos angéliques.
    Les démons.... les démons étaient tout le contraire de l'ame. Ils étaient cette face cachée de notre esprit que l'on appelle le « ca », le serpent tentateur qui nous pousse à assouvir des pulsions que notre âme gardaient cachée.
    Parfois, la partie démoniaque était plus forte que l’âme, alors un nouvel allié des démons naissait. Il y en avait de plus en plus, à cause de la misère, et du désespoir ambiant, de la colère aussi. En fait, il ne faisait qu'attiser les braises de la perte des humains, qui serait provoquée par eux mêmes.

    Sauf que voilà, le fait de devoir vivre parmi les humains pour superviser les opérations donnait de nombreuses tentations auxquelles, même les démons n'étaient pas préparés. Et parfois....je dis bien parfois, ils se retrouvent face a de énormes problèmes.
    Comme le démon, aujourd'hui. Ce matin la, il était particulièrement de bonne humeur. La population s'était rebellée dans un district. Et bien que la rébéllion contre le gouvermenement fut un échec, les problèmes furent si énormes que cet accident, ayant provoqué une bonne centaine de morts avait rendu la population japonaise de plus en plus désespérée. On en parlait partout, ou du moins, sur toutes les chaînes qui passaient encore, a cause des très nombreux accidents qui se provoquaient depuis quelques semaines partout en ville.
    Plus de désespoir, voulait dire plus de nourritures pour les démons, donc plus de force encore.

    Il était donc de très bonne humeur, jusqu'à ce que, soudainement, quelqu'un vienne sonner à la porte. Quelqu'un ou...Quelque chose ? C'était un enfant minuscule qui se trouvait devant lui, l'air très très sérieux, avec son baluchon sous un bras et sa petite valise dans l'autre.
    Le démon grinça des dents.

    -Qu'est ce que tu fais la gamin ? Vas t'en.

    Mais l'enfant lui tendit une lettre et se faufila sous son bras pour entrer dans son appartement. Il fallait bien le réduire en cendre....mais il faut l'avouer, le démon n'avait jamais réussi à tuer des enfants. Par fierté, sans aucun doute, mais aussi parce qu'il avait toujours voulu en avoir un....Par excès de narcissisme.
    Il ouvrit donc la lettre que l'enfant lui avait donné. Celle ci expliquait qu'il était un enfant envoyé par l'orphelinat de Tokyo. Sa mère, une danseuse « exotique », était décédé dans l'inondation d'une partie de la ville, quelques mois auparavant, et ils avaient finalement retrouvé sa trace. La lettre disait clairement qu'il était son père.

    -QUOIII ?

    Il ne pouvait pas le jeter dehors, car ca attirerait de trop la curiosité des autres. Il devait maintenir son image publique. Mais que faire ? Le garder ici ? C'était impossible....et pourtant, il n'avait pas le choix pour le moment.
    Alors, il se rendit compte que les enfants étaient sans aucun doute les plus puissants des démons après lui et son frère. Il ne disait rien, mais ne cessait de courir dans la maison, de briser des choses, d'électrocuter, ou de brûler le vieux démon quand il essayait de l'attraper, littéralement fulminant. Ca serait tellement plus facile si il avait réussi a faire disparaître les enfants !
    Mais le fait qu'il soit peut être son enfant...Et donc un aion très puissant l'intriguait...Et surtout cette capacité de repousser les autres grâce a son toucher.

    Mais il était strictement hors de question qu'il s'occupe d'un petit monstre comme ca ! Alors il appela la seule personne qui pourrait l'aider....Et il s'agissait sans aucun doute de la personne qu'il voulait le moins voir. Grognant dans sa barbe. Il ordonna à l'ange de ramener son petit derrière sous peine de se voir reprendre la vie qu'il lui avait donné la dernière fois qu'ils s'étaient vus.

    En raccrochant, il était sur de passer une mauvaise journée.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Dim 9 Juin - 16:01

La perte des nombreux ouvrages patrimoniaux du musée fut terrible pour les habitants, mais d’autant plus pour Hiro qui avait vu là disparaître un pan de sa « vie », sous ses yeux…sans pouvoir y remédier. Il gardait ce sentiment de vengeance bien enfouit en lui, certain que laisser sortir une telle haine ne lui serait pas profitable, et profiterait surtout à des perturbateurs comme Ichiro. Lui, il ne l’avait pas vu depuis la dernière fois et n’y comptait pas vraiment. Il se souvenait bien sûr de ce pari, qui était devenu important maintenant qu’il y mettait une trop grosse mise en jeu. Mais il était trop occupé pour chercher quelque chose qui prouverait au démon qu’il avait une âme. Lui, il en était persuadé, comme Ichiro était persuadé du contraire. Peu importe les preuves, il les réfuterait toutes pas vrai ? Alors il préféré se concentrer sur la prochaine reconstruction du musée, y mettant tout son cœur vide et son âme.

Le jour où il reçu un appel du démon, il hésita entre rire sarcastiquement ou lui raccrocher au nez. De quel droit l’appelait-il ainsi ? Pire, lui ordonnait d’aller chez lui sans discuter ? Sa première réponse fut de lui dire qu’il n’était pas son esclave et que, vu qu’il prétendait être si puissant, il pouvait se débrouiller tout seul. Mais, finalement, il hésita. Pas parce qu’il le menaçait de le tuer et qu’il était censé « lui en devoir une », mais parce qu’il y avait peut-être là, avec cet enfant arrivé de n’importe où, le moyen de prouver que le démon avait une âme belle et bien présente. Alors il accepta.

C’était peut-être une bêtise. Oh oui, c’en était sûrement une. Et quand il arriva devant la porte de l’appartement, il se dit qu’il était en train de faire la plus grosse bourde de toute sa longue vie. Il risquait beaucoup à être là, tout comme il risquait beaucoup à ne pas l’être. De plus, sans entrer dans les émotions, cet enfant n’était pas en sécurité avec une personne comme Ichiro ! Quand la porte s’ouvrit, il regarda de façon hautaine le démon et dit simplement :

« Où est-il ? »

Il entendit un grand fracas dans la pièce et entra sans vraiment attendre sa réponse. Techniquement et officiellement, Hiro était sur Terre pour surveiller les Aïons. Cet enfant en était un pas vrai ? Alors il se dit qu’il avait toutes les raisons d’être là. C’était un Aïon jeune et perturbateur. Tellement perturbateur qu’un démon aussi puissant qu’Ichiro n’arrivait pas à le contrôler ! C’était incroyable. Mais vu ses gênes…En silence, le Chérubin fit le tour de l’appartement jusqu’à trouver le petit bambin. Il ne devait pas avoir plus de 6 ans. Ses yeux étaient plutôt grands pour un japonais, sa peau très pâle et ses cheveux d’un noir époustouflant. Une parfaite petite copie du démon. Il reconnut ses lèvres et ses yeux, les mêmes. C’était presque…effrayant. Comme s’il n’y avait pas eu de partenaire dans le processus de reproduction. Comme si, dans ses gênes, le petit garçon n’avait eu que ceux de son père. Il provoquait de sacré dégâts dans l’appartement et, d’après Ichiro, il était impossible à approcher. Un Aïon avec des pouvoirs, normal. Avec de si grands pouvoirs, impressionnant. Mais Hiro n’avait pas peur. Pas parce qu’il arrivait à affaiblir un grand démon, mais parce qu’il n’avait juste pas peur du tout.

Ses yeux chocolat finirent par croiser les deux billes noires et rondes de l’enfant et ils ne se quittèrent plus des yeux. Ce dernier arrêta ce qu’il était en train de faire et se releva pour le toiser. C’était impressionnant ce qui se dégageait de lui. On aurait dit une personne adulte dans un corps d’enfant. Lui aussi n’avait pas peur de lui, et ne comprenait peut-être même pas ce qu’il était. Hiro s’approcha jusqu’à être à quelques centimètres devant lui et se mit à genoux, scrutant ses yeux et son âme. Son aura était toujours aussi faible et n’agressait pas celle de l’enfant, il le savait…et peu à peu, il sentit ses armes baisser, de quelques millimètres seulement. Il était méfiant, prêt à se défendre. La différence entre l’Ange et le Démon, c’est qu’il y avait chez l’un un appel à la confiance qu’on ne pouvait pas trouver chez l’autre.

« Quel est ton nom ? »


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Lun 10 Juin - 23:10

    La raison première pour laquelle le démon détestait les humains était claire. Il apportaient toujours des ennuis. Des ennuis comme ce gamin qui avait été déposé devant sa porte. Non seulement il semblait etre un humain en cher et en os, mais il était aussi tout aussi venimeux que le démon, ce qui n’allait pas lui faciliter la tache si il voulait prouver que ce gamin n’était pas son fils.
    Il aurait du le tuer simplement quand il en avait l’occasion, évidemment. Ce serait propre et rapide, et il n’était pas franchement le genre de démon à hésiter à faire du mal à un enfant, de toute facon. Mais plus il y pensait, plus il se rendait compte que c’était une erreur. Que peut etre ce gamin serait l’une de ses clés pour arriver au pouvoir.
    Cinq minutes à peine après son arrivée dans l’appartement, le gamin lui avait démontré qu’il n’avait peur de rien, mais qu’en plus, ses pouvoirs convenaient parfaitement au grand dessein du démon. Son fils ferait de grandes choses. Mais en plus, le fait qu’il soit un aion, le rendait une menace encore plus grande pour les enfers et les cieux.
    C’est pourquoi il imaginait qu’il allait devoir le garder. Et sous sa surveillance. Parce que si il le confiait à son cœur tendre de frère ou encore pire, à l’un de ses vassaux, ils seraient capable de détruire l’incroyable source de pouvoir qui sommeillait en lui.
    Mais il n’était pas question qu’il s’occupe d’un enfant. De une, il n’avait pas que ca a faire, et deux, il n’était pas un père, mais seulement un mentor.
    « Où est-il ? »

    Le démon eut bien envie de lui en coller une, mais se dit que si il n’avait pas envie de devoir racheter toute une collection de meubles, alors il allait devoir etre patient avec l’ange, qui était surement l’une des seules personnes qui pouvaient calmer ce démon. Ou alors, il se ferait détruire, et dans les deux cas, il était gagnant.
    -Dans le salon, mais pas possible de l’approcher à plus de quelques metres.
    Le jeune homme grogna. Apparemment, le petit voulait sa mère. Mère qui avait sans aucun doute était tuée dans un incendie provoqué par le gamin lui-même, ou qui avait été tout simplement effrayée de ce qu’il pouvait ou pourrait lui faire.
    Typiquement une émotion d’humains.
    Il le suivit jusqu'au salon, simplement curieux de voir ce qu’il allait faire. Le gamin était tellement en colère qu’il émettait des flammes destructrices. Pourtant l’ange, surement suicidaire, s’approcha du gamin sans sourciller, et se mit à sa hauteur. Soudainement intéressé, le plus vieux, plissa les yeux. Quelque chose semblait se passer , la meme chose qui s’était passé pour lui dans la ruelle. Les flammes diminuèrent lentement jusqu'à n’etre qu’un léger feu crépitant…
    « Quel est ton nom ? »
    Il y eut un long silence, et le démon se rendit compte qu’il retenait betement son souffle. L’enfant avait forcément un nom.
    -Je m’appelle Hiroki. Fit la voix fluette de l’enfant.
    Le démon, sans savoir pourquoi, se sentit offensé que l’ange aie réussi à avoir sa confiance, alors qu’il n’était la que depuis quelques secondes. Il aurait dut etre satisfait de ne plus avoir à s’embeter avec lui, mais finalement, il était en colère, très en colère, parce qu’il était persuadé que le gamin s’était tout simplement joué de lui.
    -Je veux ma mère….
    -Tu parles ! Il est pas du tout dangereux en fait ! dit l’homme en avancant brusquement, furieux. Tu vas apprendre à t’amuser avec moi…
    Il avancait pour l’attraper par l’épaule et lui donner une belle gifle, mais il dut se baisser juste a temps pour me pas recevoir une boule de feu en plein visage, et il dut se rendre à l’évidence. Il n’était dangereux que pour sa vie.

    -Espèce de …. Il attrapa l’enfant par les cheveux, et le regarda dans les yeux. Mais il ne montrait pas une once de peur. Il le regardait droit dans les yeux avec une lueur qu’il ne connaissait que trop bien.
    Alors il repoussa le gamin, dégouté de se voir dans ces yeux et quitta la pièce, énervé.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Mar 11 Juin - 13:34

Hiro n’osa pas toucher le petit garçon pour l’instant. S’il avait réussi le miracle que consistait s’approcher à moins d’un mètre de lui, il n’avait pas non plus envie de tout bousiller en tentant un geste qu’il pourrait prendre comme une menace de sa part. Il attendit quelques instant que le garçonnet s’habitue à sa présence, à son aura et à son regard jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il n’était pas ici pour lui faire du mal, mais bien pour comprendre ce qui lui arrivait. Un petit garçon, Aïon ou pas, était un petit garçon et quelque chose provoquait cette colère. Une raison qu’il fallait trouver pour réussir à le calmer. D’une voix calme et posée, il finit par lui demander son prénom. C’était là le moyen le plus sûr de créer une confiance entre eux, et de l’évaluer. S’il le lui disait, c’était qu’il commençait à l’accepter.

- Je m’appelle Hiroki.
« Moi je suis Hiro. Qu’est-ce qu’il y a Hiroki ? Pourquoi es-tu en colère ? »


Il opta pour la gentillesse. Après tout, c’était sûrement le seul moyen pour le faire parler.

- Je veux ma mère….
- Tu parles ! Il est pas du tout dangereux en fait !
dit l’homme en avancant brusquement, furieux. Tu vas apprendre à t’amuser avec moi…
« Ichiro n’approche pas ! »


Mais c’était trop tard. Le démon et son aura destructrice avaient approché l’Aïon qui, pour se défendre, commençait à projeter des boules de feu dans la pièce. Hiro lui-même dû se décaler pour ne pas en recevoir une et se voir brûlé. Quel idiot ce démon ! Il ne comprenait décidément rien à rien. Comment avait-il fait pour avoir ce statut avec un tel comportement ?

- Espèce de ….

Le Chérubin ne bougea pas quand Ichiro saisit le bambin par le col pour le soulever à sa hauteur. Etrangement, il ne risquait pas trop pour l’enfant. Mais une colère sourde résidait en lui et il se retint d’engueuler le démon afin qu’il lâche Hiroki. Bizarrement, celui-ci le fit de lui-même avec une expression de dégoût et l’Ange rattrapa de justesse l’enfant avant qu’il ne se fracasse la tête par terre.

« Grand malade ! Ce n’est qu’un enfant ! »

Pestant contre son ennemi, il lâcha le bambin qui commençait à reprendre sa folie destructrice, criant pour savoir où était sa mère. Bien sûr, Hiro n’en avait aucune idée mais doutait qu’elle revienne un jour, si tant est qu’elle était en vie. Le comportement de son « père » l’avait rendu encore plus farouche et le Chérubin mit bien près d’une demi-heure avant de pouvoir l’approcher à nouveau. Quand enfin, il pu poser une main sur son épaule, il lui expliqua qu’il ne savait pas plus que lui où était sa maman mais qu’il pouvait rester ici, en sécurité, en attendant qu’on la retrouve. Hiro riait jaune intérieurement, parce que ce n’était sûrement pas ici que l’enfant était le plus en sécurité ! Et lui vint l’idée de l’emmener avec lui…de toute façon, il doutait qu’Ichiro veuille le garder.

Quand des larmes de colère et de tristesse se mirent à couler sur les joues rondes et blanches d’Hiroki, il tenta de le prendre dans ses bras et, malgré des premières résistances, il finit par se laisser faire. Agilement, il le porta dans ses bras et alla s’asseoir sur le canapé avec lui sur ses genoux. Il n’y avait toujours aucune trace du démon mais il valait mieux ainsi. L’atmosphère de la pièce était remplie de la douceur de l’Ange et calmait les ardeurs démoniaques de l’enfant. Ce dernier finit par arrêter de pleurer, reniflant encore un peu. Dans ces yeux, Hiro pouvait lire une grande fatigue et surtout un poids trop lourd pour un enfant aussi petit. Alors il lui fit un petit sourire - lui qui ne souriait jamais – et lui enleva sa veste pour qu’il ait moins chaud.

« Tu as faim ? Tu veux manger quelque chose ? »

Manifestement encore un peu boudeur, Hiroki ne fit qu’hocher de la tête mais lorsque le Chérubin se leva pour aller à la cuisine, il sentit une petite main accrocher son jeans et le suivre…


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Jeu 20 Juin - 23:22

Ichiro n'avait jamais été connu pour sa patience, bien évidemment. Ce n'était pas son genre d'attendre qu'un enfant veuille bien se calmer et le laisser tranquille, et surtout, il ne supportait pas du tout de voir son autorité défiée, surtout par son enfant. Son enfant qui s'amadouait immédiatement lorsque son pire ennemi l'approchait, comme par hasard... Ca avait le don de l'énerver et de lui donner envie de le jeter en pature aux patins de Lucifer qui n'attendaient que ca, détruire un petit etre sans défense parce qu'il avait eu le malheur de naitre de l'égoisme des races supérieures.
Il eut un petit rictus. Oh que non... il pourrait toujours se faire un plaisir de les réduire en cendre, tous les deux, maintenant qu'il avait l'opportunité idéale : pas de témoins. Mais au lieu de cela, il vint s'en prendre à l'enfant, qui était étrangement courageux pour un bambin de son age... ce qui n'arrangeait rien à ses affaires...
En plus de ca, le gamin ressemblait à sa fichue mère moldue. Un beau mannequin quand il l'avait connue, à une afterparty après la diffusion et l'énorme succés de son dernier album. Elle l'avait séduit, et ils avaient fini au lit, rien de plus simple. Elle avait été cependant marquée a vie de la marque des démons, avait donné naissance à un monstre et finirait sans aucun doute par se suicider...les humains, tellement fragiles et insignifiants...

« Grand malade ! Ce n’est qu’un enfant ! »




Le démon ne lacha qu'un "tsk" presque amusé. Bien sur que non, que ce n'était pas qu'un enfant. C'était un fléau.... son arme de destruction massive et si il s'y prenait bien, dans quelques années, il lui assurerait sa victoire sur les autres ... alors ce n'était pas en lui chantant des berceuses qu'il parviendrait a ce résultat.

Il finit par simplement tourner les talons et alla s'enfermer dans sa salle de musique. Qu'il s'escrime à le faire se calmer tant qu'il voulait, tant que ca ne l'empechait pas de jouer ! pensa t'il simplement avant de se remettre à la guitare, pendant près d'une heure.
Une fois qu'il eut terminé son morceau, il décida d'aller voir ou en était le jeune homme, par simple curiosité, et non pas parce qu'il s'inquiétait pour le gamin, bien évidemment. Il les trouva tous les deux dans la cuisine, et à présent, Hiroki était collé aux jambes de l'ange comme si c'était sa mère.
Le démon poussa un sifflement sarcastique.

-A ce que je vois, les créatures dans ton genre sont bonnes avec les enfants...J'imagine qu'avec le nombre de filles que vous avez engrossé ce n'est pas étonnant. Je me demandes bien combien de gamins ont du hériter de tes petites fesses.
Son regard purement dédaigneux se posa brièvement sur le gamin et il fronca les sourcils.

-Non franchement, je penses que ce serait mieux si je le tuais tout de suite... Ce n'est qu'un fardeau, je n'en veux pas.
Trop de temps avant qu'il ne puisse commencer à en avoir l'utilité. Plusieurs années de trop, cependant...

Il fronca les sourcils.
-Je sors faire des courses. Fais en ce que tu veux en attendant mais débarasse moi en vite.
Il attrapa sa veste au passage dans le couloir et se dirigea simplement vers la porte, fermant derrière lui.
Quelques minutes plus tard, il rentra chez lui, une cigarette dans le bec...Mais la maison, cette fois ci, était terriblement calme... Il grogna, de très mauvaise humeur. Si c'était une blague, alors elle ne lui plaisait pas. Il s'attendait à tous les coups à voir son salon carbonisé et bien qu'il n'aurait aucun problème pour le remplacer, ca ne pouvait que signer l'arret de mort du petit.
Mais au lieu de cela, en entrant dans le salon, il découvrit Hiroki endormi sur le canapé, et l'ange, assis bien tranquillement à coté de lui.

Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Sam 22 Juin - 20:41

La cruauté des démons ne lui était pas inconnu, et lui-même était plutôt indifférent aux autres, mais la façon dont Ichiro agissait avec son propre enfant le révoltait un peu. Bon, à sa place il se trouverait aussi embêté et serait en colère mais…ce n’était pas une raison pour agir comme cela ! A cause du caractère de cochon de l’homme, il avait mis très longtemps à regagner la confiance d’Hiroki et à faire en sorte qu’il arrête de pleurer. Et puis, en voyant l’heure et après s’être rappelé quelques petits détails sur les humains, il lui proposa s’il voulait manger. Le pauvre devait être affamé et lui remplir l’estomac était sûrement le bon moyen de le calmer pour de bon. Encore faudrait-il qu’Ichiro ne revienne pas à charge…ce qui s’avéra complètement impossible.

A peine quelques minutes après qu’il ait commencé à faire à manger, le démon apparaissait dans la cuisine avec son air de « je vais mettre le bordel partout où je passe », qui déplaisait tant à Hiro. S’il refaisait pleurer l’enfant, il allait avoir à faire à lui…

- A ce que je vois, les créatures dans ton genre sont bonnes avec les enfants...J'imagine qu'avec le nombre de filles que vous avez engrossé ce n'est pas étonnant. Je me demandes bien combien de gamins ont du hériter de tes petites fesses.

Hiro leva les yeux au ciel, hésitant à répondre à cette petite attaque perfide.

« Pour ta gouverne, moi je me protège quand j’ai des relations avec les humains. Ensuite ça n’a rien à voir avec mon « genre de créature », mais avec ma personnalité. Ce n’est pas de ma faute si à part toi-même, tu ne supportes ni aimes personne. Et laisse mes fesses où elles sont s’il-te-plait. »

Il avait tenté de rester poli même si le comportement de démon lui donnait envie de le remettre à sa place une bonne fois pour toute. Mais pas besoin de provoquer une bagarre alors que le jeune Aïon était là.

- Non franchement, je penses que ce serait mieux si je le tuais tout de suite... Ce n'est qu'un fardeau, je n'en veux pas.

Instinctivement, Hiroki se serra encore plus contre la jambe du Chérubin et celui-ci se retint de cracher au visage d’Ichiro. A quoi bon de toute façon ? Ce démon était idiot des pieds à la tête. Tuer un enfant…Même en étant indifférent au genre humain, Hiro n’était pas aussi cruel. Tuer son propre fils…son « erreur ». Il n’allait pas le laisser faire !

- Je sors faire des courses. Fais en ce que tu veux en attendant mais débarrasse moi en vite.
« Ce n’est pas à moi de m’en débarrasser. Si tu veux qu’il disparaisse, débrouille-toi tout seul. »


L’Ange attendit que le démon soit sorti pour marmonner des insanités à son encontre, tout en préparant un bon repas copieux pour le bambin qui commençait de plus en plus à en avoir marre d’attendre. Ses bêtises recommençaient et Hiro dû le réprimander plusieurs fois en lui expliquant que ce n’était pas en faisant cela qu’il allait avoir ce qu’il voulait…même si avec son père, ça marchait et faisait fureur depuis des millénaires ! Mais bon, le Chérubin ne considérait pas Ichiro comme un exemple à suivre…

Quand l’enfant eu dévoré son repas, il le fit s’occuper en regardant la télé pendant qu’il faisait la vaisselle et, voyant qu’il était fatigué, lui prépara un semblant de lit, constitué du canapé, d’un coussin et d’une couverture trouvée au pif dans une armoire. Il avait même été étonné d’en trouver une ! Bref, Hiroki n’avait pas mis longtemps à s’endormir et le jeune mannequin était resté assis à côté de lui à lire un livre, trouvé une nouvelle fois au hasard.

Il pressentit le retour du démon plus qu’il ne le vit vraiment et quand celui-ci passa la porte de l’appartement, il releva la tête vers lui, posant une main protectrice sur l’enfant couché à côté de lui.

« Bonnes courses ? » fit-il sur un ton sarcastique.

Il savait qu’à présent ça allait se jouer serré. Ichiro avait-il toujours le souhait de tuer l’enfant ? Comment ça allait se passer ? Etait-il prêt à défendre un Aïon alors qu’il n’avait, normalement, aucune prédisposition à le faire ?

« Quelle est ta décision le concernant ? »


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Lun 24 Juin - 23:01

Ce n'était pas parce que cet enfant était le sien qu'il devait lui réserver un traitement spécial. Encore serrait t'il capable de faire quelque chose de plus spécial que de faire bruler des canapés... Mais ce n'était qu'un gamin de 5 ans un peu perturbé, qui ne cherchait que sa mère. Sa mère qui ne viendrait jamais le chercher. Alors était t'il prêt à le mater ? En vérité, pas vraiment. Il avait bien autre chose a faire, voyez vous.
C'est pourquoi il y pensa sérieusement, mais plus le temps passait et plus il se disait que si il comptait sur son aion de fils pour l'aider dans sa conquete de la planète, alors il se trompait totalement et n'allait faire que s'encombrer pour rien.

Quand il sortit de la salle de musique, il était bien décidé à en finir rapidement avec lui, comme on se débarrasse chez les humains des bébés chats qui naissent lorsque l'on en veut pas. En fait, il lui faisait une faveur, pas vrai ? Il aurait aussi très bien pu le laisser livré à lui même. Alors les nettoyeurs auraient eu vite fait de l'envoyer dans les limbes, comme tous les autres enfants aions qu'ils trouvaient sur leur chemin.
Mais étrangement, une fois dans la cuisine, il oublia ce qu'il devait faire l'origine, plus intéressé par l'occasion de faire rager l'ange.

« Pour ta gouverne, moi je me protège quand j’ai des relations avec les humains. Ensuite ça n’a rien à voir avec mon « genre de créature », mais avec ma personnalité. Ce n’est pas de ma faute si à part toi-même, tu ne supportes ni aimes personne. Et laisse mes fesses où elles sont s’il-te-plait. »

Le jeune homme eut un sourire narquois et cruel en l'entendant lui parler de cette facon. Il s'était habitué a ce qu'il lui manque de respect. Il n'y avait qu'a voir comment le jeune homme avait imaginé que le démon aurait une ame en lui... Sornettes, ce n'était rien de plus qu'une insulte.
-Pourtant, il y a quelques temps seulement je me rappelle bien que tu avais bien envie que je m'en occupe, de tes fesses~
Il se fichait bien que son fils puisse etre choqué par cette allusion. Après tout, des choses bien pires allaient lui arriver. D'ailleurs, le voilà qu'il le regarde dans les yeux, alors qu'il se cache betement derrière les jambes de son ange, croyant que ca le protègerait de lui. Laissez moi rire.... Alors il s'amusait comme un petit fou à lui faire peur, ne rigolant qu'a moitié.
Le démon avait bien envie que l'ange s'en débarrasse à sa place, cependant. Après tout, ce ne serait pas bien difficile pour lui, pas vrai ? Si il travaillait pour surveiller les aions sur terre, alors il devait aussi etre qualifié pour les tuer, non ? Et ca lui éviterait de se faire remarquer par les voisins. Ils étaient déjà venus deux fois se plaindre du boucan dans la matinée et avaient vu le petit. Ils l'auraient tout de suite soupçonné.
« Ce n’est pas à moi de m’en débarrasser. Si tu veux qu’il disparaisse, débrouille-toi tout seul. »


Le démon haussa finalement les épaules, à peine touché par son apparente « affection » pour l'enfant. Il n'était pas mieux que lui, si il le laissait faire, après tout. Il décida cependant de sortir un peu, espérant que son devoir « angélique » de protéger la suprématie des anges reprendrait le dessus.
Il ne sortit qu'une quinzaine de minutes, le temps de se nourrir de l'ame d'une jeune passante qui faisait son petit bonhomme de chemin et d'aller se chercher des cigarrettes. Et il espérait bien que le gamin ainsi que l'ange auraient disparu quand ils reviendraient : malheureusement, il se trompaient. Ils étaient tous les deux encore la. Et le petit dormait sur son canapé.
Encore une fois, une chose étrange se passa. Pendant quelques secondes seulement, il se demanda si il ne devrait pas faire attention de ne pas réveiller Hiroki.... depuis quand connaissait t'il son prénom, d'ailleurs ?

Il se reprit rapidement, et il s’avança nonchalamment dans la pièce.
« Bonnes courses ? »
Le démon ne répondit pas, se contentant de lui lancer un sourire en coin et un regard sadique, avant de s'asseoir en face de lui et allumer sa cigarette. Tirant une bouffée de fumée, il la relâcha dans le visage du jeune homme.
« Quelle est ta décision le concernant ? »
Le jeune homme réfléchit quelque secondes, puis le regarda droit dans les yeux en lui souriant.
-Et si je te disais que j'allais le tuer ? Tu le protègerais ?
Il le regarda droit dans les yeux. Tout se jouait maintenant. Il ne savait pas vraiment ce qu'il attendait de cet affrontement.
-Je pourrais le faire pendant qu'il dort. Les enfants, c'est facile a tuer. Je pourrais faire une coupure... juste en dessous de sa gorge... il se viderait de son sang en quelques secondes seulement et terminé !
Ou alors.... je pourrais l'étranger.... lui briser le cou, qu'en penses tu ?

Dit t'il en souriant en coin.
Il se leva et fit face au jeune homme.

-Ou alors je pourrais le livrer a tes petits amis... je suis sur qu'ils s'amuseraient bien avec lui....
Allez... énerves toi Hiro... je t'attends.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Mar 25 Juin - 0:36

Hiro savait que le seul but d’Ichiro était de le mettre hors de lui mais il s’était promis que ça n’arriverait pas et se sentit presque soulagé quand ce dernier quitta l’appartement pour quelques temps. Il en profita pour faire et donner à manger au petit garçon, puis de le faire regarder la télé avant de le coucher aussi confortablement que possible dans le canapé. Mais tout cela n’allait bien sûr pas durer et il sentait déjà l’aura démoniaque du jeune homme revenir dans l’appartement.

Il sentait la cigarette, ce qui le fit froncer du nez et il ne se gêna pas pour le lui faire sentir au maximum. C’était dégoûtant mais il ne dit rien à propos de cela, préférant lui demander ce qu’il comptait faire de l’enfant à présent. Hiro n’avait bien sûr pas oublié leur pari, et il comptait bien prouver que cette montagne de noirceur cachait au moins une petite graine de bonté et d’âme. Cet enfant, malgré lui, était l’objet idéal. Ichiro souhaitait le tuer, ce qui, connaissant son caractère, était tout à faire normal. Oui mais…et s’il lui laissait vraiment le choix ? Allait-il vraiment le tuer ? Ou ce que le Chérubin devinait en lui allait prendre le dessus et laisser la vie sauve à l’enfant ? Et en même temps, il se trouvait un peu horrible de jouer sur la vie d’un gamin de 5 ans tout ça pour gagner un stupide pari…stupide oui, mais important pour qu’il garde sa dignité et son rang ! Aucunement l’envie de rejoindre Ichiro aux Enfers…

- Et si je te disais que j'allais le tuer ? Tu le protègerais ?

Bonne question qu’il posait là. A vrai dire, l’Ange n’en avait aucune idée. Peut-être qu’au dernier moment, il s’interposerait…en constatant que le démon n’avait pas assez d’âme pour garder cet enfant en vie…

- Je pourrais le faire pendant qu'il dort. Les enfants, c'est facile a tuer. Je pourrais faire une coupure... juste en dessous de sa gorge... il se viderait de son sang en quelques secondes seulement et terminé !
Ou alors.... je pourrais l'étranger.... lui briser le cou, qu'en penses tu ?


Pourquoi lui dire tout ça ? Pour le mettre en colère ? Pour le faire réagir ? Bien sûr il avait envie de lui coller une bonne droite pour lui faire ravaler ses idées horribles et terrifiantes, quand il s’agit d’un enfant aussi petit, qui est le sien. Mais il resta de marbre, contenant sa colère contre le démon.

« Libre à toi d’utiliser la méthode que tu souhaites. »
- Ou alors je pourrais le livrer a tes petits amis... je suis sur qu'ils s'amuseraient bien avec lui....


Mentionner les anges n’était pas de bon augure pour Ichiro, car le Chérubin détestait en parler. C’était ses frères, mais aussi ses ennemis d’un certain côté. Pour lui, des connaissances, rien de plus. Mais donner cet enfant en pâture aux soldats de Dieu était presque bien pire que de le laisser dans les mains d’un timbré comme Ichiro !

« Je te l’ai dit, libre à toi de décider. Mais dans tous les cas je te jugerai pitoyable. Car ça l’est, tuer un enfant dans son sommeil. N’as-tu pas assez de cran pour faire le boulot à la place des autres, avec une personne complètement consciente et maitresse de ses moyens ? Ou redoutes-tu de croiser le regard de ton fils quand tu serreras tes démoniaques mains autour de son cou ? Qu’as-tu peur d’y voir, Ichiro ? Le reflet de ta propre personne ? »

Il avait gardé un ton plutôt platonique, à la limite de l’agaçant. Le but était bien sûr de ne pas se faire déstabiliser, mais aussi de faire tomber l’autre un peu plus bas. Il ne comptait pas perdre dans cette bataille, oh non.

« Oui, tu es pitoyable. Même pas capable d’avoir un comportement normal avec un enfant qui n’a rien demandé, je te le rappelle. C’est toi et ta bêtise qui l’avez engendré. Alors que tu le renies, soit. Que tu souhaites le tuer juste parce qu’il te semble inutile, c’est bas. Très bas. Est-ce tout ce dont tu es capable ? Je suis sûr que tu n’auras jamais assez de cran pour le laisser en vie et t’en occuper… »

Il eut un sourire mauvais et posa sa main sur le dos d’Hiroki, fixant son adversaire sans lâcher prise.


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Lun 1 Juil - 0:06

Tuer son propre enfant... est ce que ça pourrait l’arrêter ? Sûrement pas. Il avait organisé tellement de massacres qu'il ne comptait même plus de nombres de meurtres d'enfants difformes qu'il avait sur les bras. Et il faut voir les choses comme elles sont, cela ne lui pesait pas plus sur la conscience que tous les meurtres d'hommes et de femmes. Quant on y réfléchit, les humains font exactement la même chose avec les bébés veaux, les bébés moutons ou encore les bébés chats. C'était tout aussi barbare, alors ils n'avaient strictement aucune leçon à lui donner de ce coté la.
Mais finalement, l'enfant était plutot utile dans le sens ou il pourrait provoquer l'ange, ainsi, et lui prouver qu'il n'avait pas d'illusions a se faire, il irait aux enfers avec lui dans deux mois.

Au lieu de lui répondre si oui ou non il allait le tuer, il lui demanda ce qu'il ferait si il en effet, il avait décidé de le tuer. Et tout en observant le petit dormir, il lui énuméra une centaine de facon de tuer un enfant. C'était des petits etres tellement fragiles, tellement pathétique et inutile.... qu'il ne lui faudrait pas plus de quelques minutes pour en venir à bout, quand bien meme le petit aion tenterait de se défendre...il finirait bien par l'illiminer.
Alors qu'il parlait, il observait les réactions de l'ange et lisait en lui comme dans un livre ouvert. Il pouvait ressentir l'aura de colère, et l'aura protectrice qui se mélangeaient en lui.

Alors il mentionna les anges, un sujet très délicat pour le jeune homme, il le savait, il avait touché une corde sensible en lui.

« Je te l’ai dit, libre à toi de décider. Mais dans tous les cas je te jugerai pitoyable. Car ça l’est, tuer un enfant dans son sommeil. N’as-tu pas assez de cran pour faire le boulot à la place des autres, avec une personne complètement consciente et maitresse de ses moyens ? Ou redoutes-tu de croiser le regard de ton fils quand tu serreras tes démoniaques mains autour de son cou ? Qu’as-tu peur d’y voir, Ichiro ? Le reflet de ta propre personne ? »
Bizarrement, il s'était attendu à ce que les mots du plus jeune le laissent complètement indifférent, mais ceux ci le dérangeaient au plus haut point, et il ne saurait dire pourquoi. Etait ce parce qu'il avait vraiment peur de s'en prendre à lui quand il serait éveillé ? Parce que quand il dormait, il ressemblait à chacune de ces autres larves qu'il avait tué ? Non, ca ne pouvait pas etre ca.

« Oui, tu es pitoyable. Même pas capable d’avoir un comportement normal avec un enfant qui n’a rien demandé, je te le rappelle. C’est toi et ta bêtise qui l’avez engendré. Alors que tu le renies, soit. Que tu souhaites le tuer juste parce qu’il te semble inutile, c’est bas. Très bas. Est-ce tout ce dont tu es capable ? Je suis sûr que tu n’auras jamais assez de cran pour le laisser en vie et t’en occuper… »
Il devait l'avouer, le jeune homme était doué, très doué. Il savait qu'il le provoquait, et pourtant ses mots avaient fait son chemin jusqu'à son cerveau et commencaient à l'énerver. Qu'insinuait t'il ? Qu'il n'était pas capable d'élever un enfant ? Bien sur que si, rien ne lui échappait.
Sauf qu'il n'avait pas de temps à perdre à jouer les parents modèles. Il ne voulait pas cuisiner pour cet enfant, ne voulait pas l'emmener à l'école ou lui installer une chambre. Si il prenait un enfant, ce serait à la rigueur en tant qu'animal de compagnie.
-Ce n'est pas de la faiblesse ! Je peux le tuer quand tu veux, eveillé ou endormi... si tu tiens tellement à le traumatiser avant qu'il ne meurt.
Il lui sourit avec malice, ses yeux rouges se posant tour a tour sur l'ange et sur l'enfant.
-Je serais parfaitement capable d'élever un enfant. Mais je n'ai pas de temps a perdre. Je n'ai rien à tirer d'un gamin. Il est humain... Et fragile. Je ne veux pas m'en encombrer.
Mais si il le tuait maintenant....il savait qu'il allait plus ou moins perdre une manche de sa bataille
avec le jeune homme.
-Mais non... je ne vais pas le tuer. En fait, je crois que le mieux, ce serait que je l'envoies faire un petit voyage dans les enfers. Ca va lui forger le caractère. Et quand il reviendra, alors il me servira à quelque chose. Qu'est ce que tu en penses hein ? Des chaines et des colliers ?
Ou alors, je pourrais lui faire le pire affront qui soit, le donner à un foyer d'humains ou il sera battu et affamé. Oui... Ca peut etre encore mieux que la mort, ce genre de sorts.



Il se redressa et alla retirer son manteau, s'étirant.
-Ou alors tu pourrais tout simplement l’accueillir !
Il s’arrêta en plein bâillement, et lui sourit d'un air mauvais.
-Ah mais oui pardon... j'avais oublié que tu étais le petit patin des anges !
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Lun 8 Juil - 23:30

Le but était de le pousser à bout et il se mit à penser qu’il était dans le bon chemin. Il ne craignait pas la fureur du démon, il y avait déjà fait face et avait survécu. Mais il avait toujours en tête que pour sauver sa propre peau, il fallait qu’il gagne ce pari et que cet enfant, malgré lui, était un moyen de le faire. Pourtant il était vraiment innocent dans l’histoire, et même s’il n’aimait pas spécialement les humains et les enfants, Hiro aimait bien celui-là. Peut-être était-ce à cause de sa situation, allez-savoir…

- Ce n'est pas de la faiblesse ! Je peux le tuer quand tu veux, eveillé ou endormi... si tu tiens tellement à le traumatiser avant qu'il ne meurt.
« Ne me fais pas rire, tu en es incapable. Vantard. »

C’était très dangereux, surtout pour l’enfant, mais il avait confiance…tout allait se dérouler comme il le pensait.

- Je serais parfaitement capable d'élever un enfant. Mais je n'ai pas de temps a perdre. Je n'ai rien à tirer d'un gamin. Il est humain... Et fragile. Je ne veux pas m'en encombrer.

Pour seule réponse, le Chérubin leva un sourcil interrogatif et eut un petit sourire narquois. Comportement agaçant mais qui sembla avoir effet sur son adversaire, ou alors était-ce autre chose. Toujours est-il qu’il se savait plus ou moins dominant et en profitait.

- Mais non... je ne vais pas le tuer. En fait, je crois que le mieux, ce serait que je l'envoies faire un petit voyage dans les enfers. Ca va lui forger le caractère. Et quand il reviendra, alors il me servira à quelque chose. Qu'est ce que tu en penses hein ? Des chaines et des colliers ?
Ou alors, je pourrais lui faire le pire affront qui soit, le donner à un foyer d'humains ou il sera battu et affamé. Oui... Ca peut etre encore mieux que la mort, ce genre de sorts.
« La cruauté, c’est la chose la plus facile à faire qui soit. Ça ne m’étonne pas que tu la choisisses. Les personnes comme toi, ça ne relève pas les défis, ça les évite. »

Et franchement, il pensait avoir raison. Faire le bien était bien plus difficile que faire le mal ! Il suivit le démon du regard et sursauta légèrement à sa soudaine proposition. L’accueillir ? Lui ? Il n’était pas nul avec les humains, mais de là à élever un petit garçon…bien sûr, il serait plus en sécurité à ses côtés mais il ne voulait pas d’une telle responsabilité, qui ne lui revenait pas, et Dieu verrait mal ce genre d’initiative…

- Ah mais oui pardon... j'avais oublié que tu étais le petit patin des anges !

Soupirant d’exaspération, Hiro remit bien en place la couverture sur le petit, le regardant doucement. Il ne pouvait pas l’emmener avec lui, c’était trop dangereux pour sa position. Mais ça pouvait le faire gagner ce foutu pari ! Il fallait jouer intelligent et serré, car la moindre erreur donnerait une occasion à Ichiro de gagner la partie. S’il avait raison, ce qu’il allait faire lui permettrait de prendre de la marge sur lui.

« Très bien, dès qu’il sera réveillé je prendrais ses affaires et je l’emmènerai avec moi. Tu ne le mérites pas, et je suis sûr qu’on peut faire quelque chose de ses pouvoirs. Je connais des personnes aptes à lui apprendre à les canaliser ! Et puis de toute façon, tu n’es qu’un vieux démon minable, quelqu’un comme toi ne pourra jamais s’occuper d’un jeunot aux pouvoirs monstrueux et beaucoup plus forts que les tiens ! »

Il prit un air arrogant et reporta son attention sur le petit, ignorant l’autre homme. Si avec ça il ne tombait pas dans le panneau…

Quelques temps après, Hiroki se réveilla et bien sûr, resta scotché au Chérubin qui prenait ça comme une aide dans son plan. Si tout se passait bien, Ichiro refuserait de se voir retirer un fils qui pourrait lui être utile…et qui surtout, retourné contre lui et avec de tels pouvoirs, pourrait le faire tomber de son trône des Enfers…et, il le savait, il n’allait pas courir ce risque !


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Mar 9 Juil - 17:56

« Ne me fais pas rire, tu en es incapable. Vantard. »

Il sourit, amusé. Mais ce sourire n'était au final qu'une simple facade, parce qu'au fond, il savait qu'il avait raison, et ca l'énervait au plus haut point, parce qu'il savait ce qu'il cherchait à prouver. Mais la raison pour laquelle il serait incapable de tuer son enfant n'était pas parce qu'il avait de compassion ou des sentiments quelconque pour lui, mais c'était parce que plus il y pensait, plus il se disait que le garçon serait une arme idéale pour lui, quand il serait plus vieux.
Peut etre meme pourrait t'il devenir un bras droit sur lequel il pourrait compter, bien qu'il en doutait étant donné qu'il était sans aucun doute la créature la plus soupçonneuse de tous les enfers et meme du monde entier.
« La cruauté, c’est la chose la plus facile à faire qui soit. Ça ne m’étonne pas que tu la choisisses. Les personnes comme toi, ça ne relève pas les défis, ça les évite. »


Sa façon de lui parler commençait sérieusement à l'énerver. Il se tourna vers lui, ses yeux sombres comme un ciel d'orage. Il était sur qu'a cet instant, la gorge du jeune homme se serrait tellement qu'il étouffait. Il aurait bien pu lui faire brûler la langue, ce qui l'aurait définitivement empêché de parler....Mais il finit par le relâcher, alors qu'il commençait à devenir bleu.
Reprenant sa cigarette, le jeune homme se mit a tirer une grande bouffée en croisant les jambes.


L'homme espérait bien faire craquer l'ange et le faire embarquer l'Aion. Si il l'embarquait, le jeune homme risquait de se faire prendre. Il serait puni et l'enfant tué par les nettoyeurs, et il n'aurait plus à s'inquiéter pour quoi que ce soit. Sauf que voilà, c'était un combat psychologique particulièrement intense entre l'ange et lui. Et le tout était de ne pas se faire prendre dans les filets du jeune homme. Ce qu'il ne savait pas une seconde... C'est qu'il était entrain de se diriger droit dedans.
« Très bien, dès qu’il sera réveillé je prendrais ses affaires et je l’emmènerai avec moi. Tu ne le mérites pas, et je suis sûr qu’on peut faire quelque chose de ses pouvoirs. Je connais des personnes aptes à lui apprendre à les canaliser ! Et puis de toute façon, tu n’es qu’un vieux démon minable, quelqu’un comme toi ne pourra jamais s’occuper d’un jeunot aux pouvoirs monstrueux et beaucoup plus forts que les tiens ! »

Très bien ! Il avait ce qu'il voulait ! C'était super non ? Mais ses mots le firent soudainement réfléchir. Et si les anges utilisaient finalement les pouvoirs de l'aions pour en faire une arme à EUX ? Ils tuaient la plupart des aions, mais si ils étaient pris assez tot, ils pouvaient toujours leur faire un lavage de cerveau, et l'utiliser pour le tuer ! Le jeune homme grogna. Il ne pouvait surtout pas faire ca.

L'homme se leva.
-En fait non. Je vais le garder et te prouver que je peux très bien m'en occuper tout seul !

Il l'assassina du regard et se leva pour aller faire à manger. Voila au moins une chose humaine qui lui plaisait, la cuisine. Et il allait prouver pour la première fois à l'ange qu'il pouvait etre un père normal.
Bien que ca ne lui plaisait pas du tout, en vérité. Mais c'était son honneur, et il fallait qu'il le lave.
Il prépara un plat digne des plus grands chefs, sans s'aider de ses pouvoirs. Très concentré, il ne remarqua pas que le gamin était debout, et qu'il s'accrochait à la jambe de l'ange.

Quelques minutes plus tard, il installa les assiettes sur la table.
-Viens gouter ca, et on va voir si je ne suis pas un bon « humain ».

Il posa le regard sur l'enfant, qui se trouvait sur une chaise beaucoup trop grande pour lui. Il leva les yeux au ciel, et grace à ses pouvoirs, changea la chaise banale en chaise haute pour enfant, dans laquelle le gamin se téléporta.
Parfait.

Avec un sourire mauvais, il invita le jeune homme à s'asseoir à table.
-Et fais gaffe à ce que tu pourrais trouver dans ton assiette !
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Mer 10 Juil - 21:57

Jouer avec un démon était bien pire que de jouer avec la mort et il en avait conscience, à cet instant. Ichiro était un être dangereux et chaque offensive à son égard devait être parfaitement calculée pour ne pas faire d’erreur qui pourrait lui coûter la vie. Pour l’instant il jouait très serré, car si le démon restait sur ses positions, il allait se retrouver avec un enfant Aion sur les bras et une menace angélique au-dessus de la tête…ce qui était loin de lui plaire, évidemment. Alors, sans pour autant prier, il espéra que son plan fonctionne et, chance pour lui, ce fut le cas.

- En fait non. Je vais le garder et te prouver que je peux très bien m'en occuper tout seul !

Hiro se retint de sourire d’un air satisfait, parce qu’il savait qu’il venait de gagner la première manche de ce pari. Maintenant que son pion venait d’être placé, il attendit que ce soit au démon de mettre le sien. Retournant s’occuper du bambin, il laissa Ichiro à ses occupations, curieux tout de même de le voir cuisiner. Une pratique humaine qu’il pensait ne pas trouver dans le quotidien du petit monstre.

Quelques minutes plus tard le repas était prêt, Hiroki était réveillé et se tenait contre lui, toujours en colère contre son père et ne souhaitant pas l’approcher. Ce fut à lui de l’emmener à table et de le mettre sur une des chaises inconfortables, que le démon changea en chaise adapté au petit garçon.

- Viens gouter ca, et on va voir si je ne suis pas un bon « humain ».
« Savoir cuisiner ne veut pas dire que tu es un bon humain, juste un bon usurpateur. »


Comme s’il allait le complimenter…dans ses rêves oui ! D’ailleurs, quand il eut son assiette devant les yeux, il grimaça légèrement, peu confiant.


- Et fais gaffe à ce que tu pourrais trouver dans ton assiette !

Il lui lança un regard méprisant, à la limite du dédaigneux et mit un bout dans sa bouche, constatant que ce n’était pas si mauvais au final. Hiroki, aussi suspicieux que lui, mangeait déjà avec appétit.

« C’est mangeable, pour un démon inapte à toute forme de travail humain ! »

Surveillant l’enfant du coin de l’œil, il finit lentement son assiette et refusa d’en reprendre. Non pas parce que c’était mauvais, au contraire, mais il était assez plein comme ça et il n’avait pas besoin de trop manger, de par sa nature ! Par contre Hiroki en demanda encore et fit une petite crise de nerfs devant son assiette un peu plus tard, ne voulant plus la finir. C’était ça, de trop en prendre ! Hiro dû faire des pieds et des mains pour qu’il finisse tout, interdisant du regard l’autre homme de s’approcher et mettre du bordel. Il aurait bien le temps de s’occuper de tout ça une fois qu’il serait parti…parce qu’il ne comptait pas rester là ! D’ailleurs, une fois qu’il eut finit de s’occuper du petit, il débarrassa la table, mit les couverts et les assiettes dans le lavabo et alla chercher ses affaires, l’enfant le suivant en geignant, ayant compris qu’il était sur le point de partir. A ce sujet, il recommençait à faire ses crises et à tout vouloir casser. Le Chérubin était étonné qu’il se soit attaché aussi vite à lui et voyait là une erreur qu’il avait commise en le protégeant. Il allait être difficile à présent de l’abandonner seul à Ichiro, qui ne lui voulait que du mal…l’un comme l’autre en était conscient !

« Ecoute bonhomme, je dois m’en aller mais je repasserai bientôt ! »

Seulement ces mots ne suffisaient pas à l’Aion.


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Ven 12 Juil - 0:13

Ichiro ne pensait plus Hiro n'était qu'un age arrogant qui se pensait au dessus de tout. Et pourtant... Ça aurait été parfaitement compréhensible quand on sait que ses pouvoirs n'avaient aucun effet sur lui pour le moment. Il avait du cran, il devait lui accorder cela, et il commençait à beaucoup trop le connaître, à anticiper ses actions. Et cela ne lui plaisait pas du tout. Aussi, quand il finit par accepter de garder le gamin (ne sachant sincèrement pas comment il allait s'en occuper, étant donné qu'il se ridiculiserait si il ne le faisait pas), il eut la désagréable impression de s’être fait rouler. Mais il essaya de ne pas y faire attention.

Il décida d'en boucher un coin au jeune homme et commença à cuisiner. C'était à peu près la seule chose pour laquelle il n'utilisait pas ses pouvoirs pour se faciliter la tache. Depuis qu'il avait adopté un corps « humain », il éprouvait aussi les meme choses qu'eux, physiquement : la jouissance, ou encore le plaisir gustatif. Les deux étaient des cotés très agréables de sa nouvelle condition. Il s'était donc mis à la cuisine, puisqu'aucuns des plus grands chefs de cette planète n'avait jamais pu le satisfaire. Et il était devenu,  bon, très bon.
Il n'avait pas franchement envie de faire de grands efforts pour nourrir les deux indésirables, mais les choses qu'il leur présenta était tout à fait digne de leurs papilles incultes et humaines.

Il ne pensa que trop tard à mettre quelques vers dans les spaghettis du bel ange.

« Savoir cuisiner ne veut pas dire que tu es un bon humain, juste un bon usurpateur. »
-C'est suffisant pour quelqu'un comme moi, sourit le jeune homme. Le reste est fait par mon charme.
Et ce n'était pas être prétentieux. Il savait que c'était la vérité pure et simple. Tous les humains, mais aussi les démons et les anges autour de lui étaient complètement fascinés par sa personne.
A juste titre, évidemment, ceux ci avaient très bon goût, et il les traitaient relativement bien, quand il était de bonne humeur et qu'ils le servaient bien. Dans les autres cas, ils les tuaient sans hésitation.

L'ange était l'une de ses seuls personnes à le voir tel qu'il était.
« C’est mangeable, pour un démon inapte à toute forme de travail humain ! »

Le démon se contenta de lui sourire largement et de s'asseoir à son tour avant de le narguer.
-Et bien, ce n'est pas ce que tu m'as dit l'autre fois dans la loge... Tu avais l'air meme plutot content~ Tu as déjà oublié ? Dit t'il en souriant malicieusement.

Ce souvenir lui était particulièrement amusant et agréable pour lui...mais pas pour Hiro qui s'empressa de partir après avoir mangé, ce qui renforca l'impression que l'homme avait de s'etre fait entuber. Mais il ne dit rien, bien que le gamin qui recommencait à geindre lui tapait sur les nerfs...Il allait devoir trouver une facon de choquer l'ange, et rapidement, histoire qu'il se souvienne de lui.
Il allait devoir jouer serrer.
Il s'approcha de l'enfant, mais cette fois ci, il n'essaya pas de le frapper, ou de le maltraiter d'une quelconque facon.
Cette fois ci, les yeux du démon étaient d'une douceur telle qu'il avait mal à la tete. Tout cela n'était qu'un jeu, certes, mais ca ne lui plaisait pas.

-Hiroki... Tu vas rester ici, avec moi, ton père... Nous apprendrons à  nous connaître et je te promets que je te donnerais tout ce dont tu as besoin.


Un jeu, encore une fois. Mais tout dans sa voix, dans ses gestes, et dans son comportement lui laissait penser que c'était vrai. Il savait que l'ange ne pourrait surtout pas rester de marbre devant ca.
Il allait le prendre à son propre piège.
Et sans le savoir, son fils l'y aida quand il vint se blottir dans ses bras tendus.
Il se releva alors et se tourna vers l'ange, ses yeux toujours aussi sincères.

-On dirait que je vais pouvoir me débrouiller.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Dim 14 Juil - 10:49

- Et bien, ce n'est pas ce que tu m'as dit l'autre fois dans la loge... Tu avais l'air meme plutot content~ Tu as déjà oublié ?

Comme s’il avait pu oublier ce triste jour…il n’en était pas fier, même si c’était lui qui avait mené la barre à la fin !

« Ne va pas sur ce terrain, ce n’est pas moi qui me suis fait déflorer ce jour-là, cher pucelle. »

Il n’allait pas se laisser faire, jamais. Ses sous-fifres le prenaient peut-être pour un dieu, mais lui ce n’était pas le cas et il allait tout faire pour le lui faire comprendre, même s’il se doutait que c’était déjà le cas. Il fallait être aveugle pour ne pas voir qu’Hiro et Ichiro étaient plein de haine l’un pour l’autre…et que ce n’était pas prêt de s’arrêter !

Le Chérubin se décida enfin à partir, malgré sa peur pour le jeune garçon qui risquait sa vie à rester seul ici avec l’autre monstre. Mais il fallait bien qu’il le fasse pour que son plan fonctionne, alors il alla remettre sa veste et ses chaussures, et revint au moment-même où le démon s’adressait à son fils…franchement, il était prêt à intervenir pour sauver le bambin, craignant un débordement. Comme les deux se ressemblaient, ça pouvait rapidement faire des étincelles ! Mais à sa grande surprise, ce ne fut pas le cas…et c’était étrange. Voire, trop facile.

- Hiroki... Tu vas rester ici, avec moi, ton père... Nous apprendrons à nous connaître et je te promets que je te donnerais tout ce dont tu as besoin.

Ce petit discours doucereux aurait pu atténuer sa méfiance, et ce fut presque le cas, mais Hiro essaya de ne pas se faire avoir, contrairement à l’enfant qui souhaitait y croire. Pourtant…ses gestes, ses mouvements, et même l’éclat dans ses yeux vous donnaient envie de vous aussi, vous blottir dans les bras d’Ichiro…non pas que l’Ange en ait vraiment envie, mais il se dit que oui, c’était tout à fait possible qu’il ait une âme et peut-être qu’en allant dans ses bras, Hiroki l’avait compris aussi.

- On dirait que je vais pouvoir me débrouiller.

Le Chérubin se renfrogna un peu. Qu’il puisse s’en occuper était une bonne nouvelle, évidemment, car ça le déchargeait d’un poids et d’une responsabilité qu’il ne devait pas avoir, et que Dieu n’aimerait pas. Pourtant il avait passé tellement de temps à calmer et rassurer cet enfant que…oui, il se sentait un peu jaloux. Lui ??? C’était inconcevable, mais le sentiment de perdre quelque chose était bien là. Il n’aimait pas spécialement les enfants, mais là c’était différent. Bref, il ne saurait l’expliquer. En tout cas, il voulait ce genre de sentiment chez le démon pour gagner son pari, car c’était son seul but : gagner. Il fallait qu’il s’en souvienne et ne se fasse pas avoir. Après tout, le pouvoir de persuasion d’Ichiro pouvait très bien faire se retourner le petit garçon contre lui…

« Tant mieux pour toi, je vais y aller et vous laisser en famille ! »

Il hésita un instant, souhaitant dire au revoir au petit garçon mais finalement se dit que c’était n’importe quoi, et que ça ne lui ressemblait pas. Alors il reprit son visage de marbre et haussa les épaules, comme si c’était insignifiant pour lui. Mais, avant de vraiment quitter l’appartement, il se tourna vers le démon car il restait une chose importante à décider.

« Je suppose qu’il n’y a plus besoin que je revienne n’est-ce pas ? »

En effet, si vraiment le démon s’en sortait avec son fils, alors Hiro n’avait plus sa place en tant que médiateur…mais s’ils ne se côtoyaient pas, ni l’un ni l’autre ne pouvait chercher à gagner ce fichu pari…quelle excuse allaient-ils trouver l’un et l’autre pour continuer à se « rencontrer » pour faire céder l’autre ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Ven 19 Juil - 22:12



« Ne va pas sur ce terrain, ce n’est pas moi qui me suis fait déflorer ce jour-là, cher pucelle. »


Le vieux démon haussa les épaules. Au début, l'idée de s’être fait « dépuceler », dominer par un ange ne lui plaisait pas une seule seconde, même, cette idée le mettait très en colère, si bien que trois de ses sbires l'avaient payé de sa vie, le soir du photoshoot... Mais peu importe, après tout... Les démons qui travaillaient sous ses ordres ne lui servaient strictement à rien dans son rêve de grandeur. Ichiro était bien trop méfiant pour confier de grandes responsabilités à un simple démon, à part à son bras droit... et encore.

Mais finalement, il s'était dit qu'il avait tout de meme eu ce qu'il voulait. Le jeune homme lui avait cédé. Si il ne l'avait pas fait, il ne se serait pas « compromis » avec lui, que ce soit en le dominant ou non. Il avait été terriblement attiré par ce qu'il dégageait, par le pouvoir et la magie noire...
Il avait donc été marqué de sa signature. Autant dire que ce n'était que sa facon d'applatir le terrain. Le démon était comme un virus meurtrier. Il s'installe à l'intérieur de vous, et commence à prendre la place qui lui est du, tout simplement.

L'ange manifesta son envie de partir. Le jeune homme eut brusquement une envie bizarre de le retenir, mais il metta cette envie sur le fait qu'il ne savait pas ce qu'il allait bien pouvoir faire de l'enfant par la suite. Il savait que Hiro le surveillerait, et qu'il récupérerait l'enfant à l'instant ou il montrerait un seul signe de maltraitance, et finalement, il était presque sur que ce n'était pas du tout une bonne idée... Il était coincé de chez coincé... Il aurait put encore le refiler a son frère, vu que c'était son kiff de receuillir des fichus aions...

Il grogna et finalement, décida d'utiliser son charme sur son fils, juste un petit peu. Il savait que le gosse était vulnérable, et si il lui montrait un minimum de tendresse alors il lui ferait confiance. Et c'est exactement ce qu'il se produisit. Au bout de son petit discours, le gamin s'approcha et se blottit dans ses bras, et un sentiment agréable de satisfaction l'envahit. Il se persuada que ce n'était qu'un sentiment sadique.
Mais il ne put s’empêcher de gratifier le jeune homme d'un sourire fier.

Si il continuait à se montrer calme avec le gamin, il serait vite tranquille. Il allait pouvoir se servir à volonté de ses pouvoirs, si il était dépendant de lui. Finalement, c'était une meilleure idée que de lui forger le caractère en lui faisant connaître l'horreur des enfers. Si le jeune homme avait une confiance totale en son père, alors il pensait qu'utiliser ses pouvoirs pour son profit personnel serait la meilleure chose à faire.
Maintenant qu'il y pensait, ca lui semblait être une bonne façon de l'utiliser. Et il serait encore temps de s'en débarrasser si il devenait trop encombrant.

« Tant mieux pour toi, je vais y aller et vous laisser en famille ! »


Le jeune homme détourna les yeux. Il savait que l'ange pensait à la même chose que lui. Ils se devaient de se voir plus souvent pour accomplir leurs desseins. L'un comme l'autre se devaient d'avoir le même nombre de chances. Parce que Ichiro avait beau être un horrible démon sans cœur, il avait un sens de la dignité particulièrement développé. Il n'avait pas une réelle satisfaction à gagner un combat si l'autre parti n'était pas en pleine possession de ses moyens.
« Je suppose qu’il n’y a plus besoin que je revienne n’est-ce pas ? »
-Surement que non...

Le démon réfléchit. Peut etre qu'il allait sérieusement regretter son idée mais cela vallait le coup d'essayer.
D'un air dédaigneux et détaché, le jeune homme lui demanda.
-En fait... tu n'as plus de boulot maintenant non ? Depuis que le musée à été détruit. Et moi je vais avoir besoin de quelqu'un pour veiller sur le petit quand je serais occupé. Alors comme il eut l'air de t'apprécier... Je te paierais.

Le jeune homme grimaca de dégout, discrètement. Puis il se tourna vers le jeune homme pour jouer à nouveau de son charme. Plus il restait avec lui, plus il pourrait l'envouter. Il était presque sur quelques semaines plus tard, il aurait oublié quel était le but de leur pari, et il n'aurait plus qu'a claquer des doigts pour qu'il le suive.

-Alors ? Ou alors tu as peur de ne pas tenir le coup ? Parce que je t'attires trop ?

Le provoquer... c'était un vrai plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Ven 19 Juil - 23:09

Il était temps pour lui de partir mais il était clair et net que ce n’était le vœu de personne dans cette pièce. Pourquoi ? Parce que le départ d’Hiro mettrait à mal leurs plans respectifs pour faire tomber l’autre, évidemment. S’ils ne se voyaient pas ne serait-ce qu’un peu, il n’aurait jamais l’opportunité de montrer au démon qu’il a bien une âme, même si son premier pion – à savoir Hiroki – avait été placé correctement sur l’échiquier. Et comme pour lui rappeler ce fait, il se retourna vers lui pour lui signifier qu’il n’y avait plus de raisons pour qu’ils se revoient avant un moment. Là, il le savait, ça avait fait tilt dans le cerveau sombre et froid d’Ichiro. Il avait compris aussi qu’au stade où il était, le Chérubin ne le suivrait jamais de lui-même en Enfer ! Pour une fois, ils se comprenaient parfaitement et recherchaient le même but : passer plus de temps en la compagnie de l’autre.

- Surement que non...

Sûrement que non…évidemment. A la base, il n’y en avait pas puisqu’ils n’avaient aucun intérêt commun et se détestaient. Quel stratagème allaient-ils tous les deux utiliser pour réussir à atteindre leur but ?

- En fait... tu n'as plus de boulot maintenant non ? Depuis que le musée à été détruit. Et moi je vais avoir besoin de quelqu'un pour veiller sur le petit quand je serais occupé. Alors comme il eut l'air de t'apprécier... Je te paierais.

Le souvenir de son temple de la culture complètement détruit lui fit atrocement mal, mais il n’en montra rien. C’était cruel de le mentionner, mais ce n’était pas inhabituel, venant d’une personne telle que lui. Le toisant, il hésita légèrement. C’était une idée, mais assez risquée pour lui. Comme on le surveillait, de fréquents aller-retour jusqu’à l’appartement du démon se feraient rapidement remarqués, et on finirait par découvrir l’existence du Aïon maléfique.

- Alors ? Ou alors tu as peur de ne pas tenir le coup ? Parce que je t'attires trop ?

Sa gorge siffla comme celle d’un félin en colère. Comment osait-il dire ça ? Lui ? Attiré par un homme pareil ? Hors de question ! Ils s’étaient certes bien amusés la dernière fois, mais c’était tout. Jamais il ne recommencerait une chose pareille, pouvoirs ou pas contre lui.

« Je suis tout à fait capable de ‘tenir le coup’ et, même si ce n’était pas le cas, ce ne serait sûrement pas dû à ton côté soi-disant ‘attirant’. Tu ne m’inspires que du dégoût… »

Il affichait réellement une mine dégoûtée en le regardant de haut en bas. Oui, il le répugnait. Ses méthodes, son sourire maléfique, son comportement, ses tueries, sa façon de penser…tout le répugnait chez cet homme. A part son physique peut-être, mais ça c’était autre chose et il n’allait sûrement pas le lui dire ! De toute façon, il était fort possible qu’il le sache déjà, et qu’il tente de s’en servir pour gagner le pari. Il n’allait pas le laisser faire !

« Cependant j’acceptes l’offre que tu me fais. Cet enfant a besoin d’une présence adulte et responsable qu’il est clair que tu ne peux pas lui donner ! Mais je te mets en garde : je ne suis là que pour lui, et mes tarifs seront onéreux. Je ne suis ni une bonne, ni un domestique, ni un chien. Et si tu t’avises de me faire des attouchements ou de quelconques avances, je te le ferai payer au centuple. Marché conclu ? »

Hésitant, il finit par lui tendre la main en attendant qu’il la serre. Puis, quand ce fut fait, il la retira rapidement, comme brûlé et lui tendit une petite carte blanche, sur laquelle se trouvait son numéro de téléphone.

« Préviens-moi au moins 12h à l’avance, quand tu souhaites que je passe. Il nous faut également rédiger un contrat. »

Il n’allait pas le laisser s’en sortir comme ça…


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Mar 23 Juil - 23:30

Le démon n'aurait jamais cru qu'un jour il chercherait la compagnie d'un de ces sales piafs d'ange... Mais Hiro était différent, il se devait de l'avouer...Il était plus intelligent, plus modéré. Et son indépendance le rendait terriblement attirant. Il était si fort que le démon ne pouvait s'empecher de vouloir le briser. Piétiner sa confiance en lui, lui briser les ailes, trouver toutes ses faiblesses et ses reves et s'en servir contre lui... Avec cette cruauté enfantine, de cet enfant qui veut profiter de son nouveau jouet.
Mais bien sur, l'ange ne se laissait pas faire, et cet enfant n'allait pas l'aider dans son but de faire de son petit ange un déchu. Il allait devoir prendre des risques et lui donner la sensation d'avoir gagné du terrain, pour pouvoir le prendre par surprise...Il tissait sa toile.
Le jeune homme eut soudainement une idée. C'était aussi délicat pour l'un comme pour l'autre, puisque l'ange pourrait faire tourner le plus jeune vers le bien, et pour l'ange parce qu'ainsi, le démon pourrait avoir plus de pouvoir sur lui. Mais ce n'était que la seule facon qu'il trouvait pour qu'ils puissent tous les deux continuer à se battre pour gagner le pari... Et utiliser son enfant pour ca n'était pas un problème pour lui, bien évidemment. Il n'avait pas tellement la fibre paternelle, malgré ce qu'il pouvait laisser penser à cet instant.
Il provoqua le jeune homme pour le pousser à accepter, bien que ce n'était surement pas utile, ca lui faisait très plaisir de voir le jeune homme s'hérisser pour un rien. Cela lui prouvait qu'il avait beaucoup moins de self control qu'il le disait. Ou alors qu'il lui plaisait réellement, et dans tous les cas, c'était une bonne chose pour le rockeur.
« Je suis tout à fait capable de ‘tenir le coup’ et, même si ce n’était pas le cas, ce ne serait sûrement pas dû à ton côté soi-disant ‘attirant’. Tu ne m’inspires que du dégoût… »


Le jeune homme sourit en coin, amusé, et pas du tout affecté par son regard de dégout. Aussi sûrement que l'ange était persuadé que le démon avait une ame, et un bon coté, le rockeur était persuadé que le jeune homme avait un faible pour lui... Que ce soit seulement physique, peu importe, il avait plus d'une fois transformé cette haine en passion et plus d'un ange s'étaient damnés pour lui... ou pour seulement faire partie de son harem. Et Hiro serait sa pièce maîtresse, et pour cela, il suffisait de faire vibrer sa corde sensible.

« Cependant j’acceptes l’offre que tu me fais. Cet enfant a besoin d’une présence adulte et responsable qu’il est clair que tu ne peux pas lui donner ! Mais je te mets en garde : je ne suis là que pour lui, et mes tarifs seront onéreux. Je ne suis ni une bonne, ni un domestique, ni un chien. Et si tu t’avises de me faire des attouchements ou de quelconques avances, je te le ferai payer au centuple. Marché conclu ? »
Le rockeur sourit en coin... Il avait tout prévu. Mais il n'aurait pas besoin de le toucher, ou de lui faire des avances. Il finirait tellement fou de lui qu'il le supplierait de le toucher, de lui témoigner un peu d'affection. Il avait confiance en lui et en ses capacités... Il n'y avait aucune raison pour que le jeune homme ne lui échappe.

-Très bien, j'accepte tes conditions, dit t'il en se redressant, alors que de toute évidence, l'enfant était très heureux.

Il serra sa main avec un sourire malicieux, et écouta de nouveau le jeune homme parler.

« Préviens-moi au moins 12h à l’avance, quand tu souhaites que je passe. Il nous faut également rédiger un contrat. »
-Oh ! Rien de plus facile !

En quelques secondes, le démon fit apparaître un parchemin. Bien sur, ca avait l'air suspicieux, mais quand on regardait le contrat, tout ce qu'avait dit l'ange était écrit noir sur blanc.
-Si tu veux en faire une copie pour te sécuriser, tu peux, te gene pas. Mais moi je gardes mes papiers. Signes ici.

Il dit donna un stylo noire pour qu'il signe le contrat. Bientot il signerait le meme, qui lui donnerait son ame.
-J'ai besoin de toi demain soir. J'ai un enregistrement.

Une fois le contrat signé, il le fit disparaître et l'observa dans les yeux, haussant les sourcils.
-Quoi ? J'honore mes obligations moi aussi. C'est si étonnant ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Ven 26 Juil - 14:41

Accepter ça était dur pour lui, et il se mettait dans un pétrin monstre, il en avait conscience. Mais il ne pouvait pas faire autrement, car il était également hors de question qu’il aille en Enfer ! Quelle idée de faire ce pari avec lui ! Il le regrettait amèrement. Voilà que maintenant il devait jouer la nounou de son gosse hybride…quelle poisse. Et en plus il se moquait ouvertement de lui ! Ce n’était pas parce qu’il n’avait temporairement plus son travail qu’il pouvait le traiter ainsi…

- Très bien, j'accepte tes conditions.

Il avait intérêt ! Si ce n’était pas le cas, il ne viendrait jamais. Non mais, il n’allait pas se laisser passer pour une bonne alors que ce n’était pas son rôle…et ce pour quoi il avait proposé ses services. Finalement, il lui tendit son numéro de téléphone, là aussi avec regret, et le prévint qu’il ne viendrait pas non plus s’il ne l’avertissait pas à l’avance. De plus, il était nécessaire pour lui qu’ils signent un contrat…mieux valait être prévenant, car Ichiro n’allait pas se gêner pour tricher !

Le paresseux démon fit apparaitre un contrat dans sa main juste après qu’il l’ait évoqué, avec un sourire triomphant qui fit soupirer d’exaspération le Chérubin. Il se croyait vraiment amusant et intelligent là ? Bref, mieux valait ne pas faire la remarque. Prenant le parchemin dans ses mains, il prit bien soin de lire chaque ligne, ne voulant pas se faire avoir ! Les démons, c’était vicieux…Toutes les closes qu’il avait évoqué étaient bien là.

- Si tu veux en faire une copie pour te sécuriser, tu peux, te gene pas. Mais moi je gardes mes papiers. Signes ici.
« En effet, j’en ferai une photocopie. Tu n’es sûrement pas étonné de savoir que je n’ai aucune confiance en toi. »

Sur ces mots, il prit le stylo, relu plusieurs fois le contrat, puis signa en bas de la page, avec appréhension.

- J'ai besoin de toi demain soir. J'ai un enregistrement.

Déjà ? Surpris, il leva un sourcil interrogateur. Ah mais oui c’est vrai, Monsieur est un rockeur…Il avait failli l’oublier !

- Quoi ? J'honore mes obligations moi aussi. C'est si étonnant ?
« Venant d’une personne comme toi, oui. »

Il ricana, histoire de le provoquer un peu. Bah quoi ? Il avait signé, alors il avait le droit de se moquer lui aussi. De toute façon, qui croirait en un démon hein ? Ils n’avaient rien d’honnête…

« Soit, j’arriverai ici à 18h. Dans la journée, je regarderai à éduquer cet enfant. Il a besoin d’aller à l’école, mais surtout d’apprendre à se maîtriser en société. Jusqu’à son entrée en institution, je me propose pour être son professeur particulier. Tu n’as rien à y redire je suppose ? »

De toute façon, qui pouvait rivaliser avec Hiro et son savoir aussi grand que l’univers ? Cet homme était une encyclopédie vivante. La preuve, il savait même le nom originel d’Ichiro…si ce n’était pas tout savoir ça ! Et puis les humains ne feraient jamais le poids, en plus d’être en dangers avec Hiroki. Comme le Chérubin savait parfaitement le maîtriser en cas de crise, il était en effet le mieux placé.

« Ah, une dernière chose : jusqu’à quand durent tes enregistrements ? Serais-je amené à dormir ici ? Car dans ce cas il faudra que je prévois de quoi m’installer pour les quelques nuits que je passerai ici. »

Oui, Hiro était un de ceux qui prenaient le temps de dormir – tout du moins d’un œil – pour reprendre des forces. Bien sûr, dans l’appartement d’Ichiro ou même en sa présence, il ne dormira jamais vraiment…


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Mer 31 Juil - 23:55


Il aurait été tout a fait étonnant que le Chérubin ne pense pas a toutes les clauses possibles et inimaginables, qui aurait semblé aller de soi pour un humain, mais qui n'étaient pas forcément évidente avec Ichiro. Ou tout du moins, tout dépendait de ses envies et de son humeur... mais il était connu de tous que les démons ne respectaient qu'une chose, c'était bien les contrats, les traces écrites d'un engagement pris entre deux hommes, et rien d'autre. Sinon ils trouveraient toujours une facon de contourner les règles.
La, Ichiro devait l'avouer, l'ange était doué. Il avait pensé à tout. Ce qui ne l’empêcherait pas de trouver une faille à son plan, bien sur.

Il fit alors apparaître de nulle part un vrai contrat ou toutes les clauses évoquées par le jeune homme avaient étées recopiées mot pour mot, comme par magie. Il lui tendit aussi un stylo pour qu'il puisse signer... et pensa que l'expression vendre son ame au diable était particulièrement appropriée en cet instant...
Il savait ce que le jeune homme pensait. Il n'avait pas voulu rester pour rien... mais tel est prit celui qui croyait prendre. En se trouvant à sa portée, le jeune homme serait plus vulnérable que jamais a sa magie.
Il changerait de bord, qu'il le veuille ou non.
« En effet, j’en ferai une photocopie. Tu n’es sûrement pas étonné de savoir que je n’ai aucune confiance en toi. »

Le jeune homme sourit en coin, amusé. Il ne serait pas aussi intéressé par sa personne si il avait confiance, évidemment. Il ne serait qu'un ange lambda qui ne l'avaient jamais inquiétés par ce qu'ils les séduisaient tous et les dévoraient, tel une mante religieuse.
Reprenant son sérieux, le jeune homme lui dit qu'il avait besoin qu'il revienne ici le lendemain soir, parce que ce n'était pas parce qu'il avait soudainement un gosse qu'il allait stopper son travail.
« Venant d’une personne comme toi, oui. »
Le démon ne releva pas, ce serait lui faire bien trop plaisir.
« Soit, j’arriverai ici à 18h. Dans la journée, je regarderai à éduquer cet enfant. Il a besoin d’aller à l’école, mais surtout d’apprendre à se maîtriser en société. Jusqu’à son entrée en institution, je me propose pour être son professeur particulier. Tu n’as rien à y redire je suppose ? »


Le démon fronca les sourcils. Cela ne lui plaisait pas vraiment qu'un ange se mette à précher des idioties à son fils. Qu'il lui parle de l'amour, de l'ame, de l'inulgence, du pardon... Bref, de toutes ces choses qui étaient totalement incompatible avec le futur statut de prince des enfers...
Mais finalement, il se dit que ce ne serait pas le cas. Le jeune homme était bien trop attaché à l'éducation et au savoir pour utiliser ce prétexte pour l'attaquer... Non, il était presque sur qu'il serait un bien meilleur professeur que ces idiots d'humains.
Alors il sourit, ce sourire était bien plus effrayant qu'aimable.

-Très bien, mais je veux valider tout ce que tu veux lui apprendre. Tu comprends, je ne voudrais pas que cette adorable petite tete blonde se fasse bourrer le crane d'idée folles... j'espère que tu comprends ?


Dit t'il en le gratifiant d'un sourire de son cru. Il pensait qu'il allait enfin le laisser tranquille, quand il s'adressa de nouveau à lui.
« Ah, une dernière chose : jusqu’à quand durent tes enregistrements ? Serais-je amené à dormir ici ? Car dans ce cas il faudra que je prévois de quoi m’installer pour les quelques nuits que je passerai ici. »

En général, les enregistrement du jeune homme se posaient au gré de ses envies. Mais maintenant qu'il y pensait, si le jeune homme était ammené à dormir ici, cela ne pouvait qu'etre un avantage.
Cachant son sourire, il fit mine de réfléchir.
-En général, je les effectue par tranche de trois jours a la suite par semaines.

Trois jours a dormir ici toutes les semaines ? C'était l'occasion idéale.

Il se tourna vers le jeune garcon et lui fit un clin d'oeuil.
-Tu as d'autres questions ?
Hiroki sauta littéralement à la taille de l'ange.
-Bien sur, cela va sans dire que tu ne parles de son existence a personne. On essaierait de le tuer.


Il se sentait bizarrement sérieux, en disant ca. Le comportement du gamin avait du créer quelque chose en lui, ou alors, il avait les memes étranges falcutés que l'ange, qui il n'a montra rien, son visage était toujours parfaitement lisse et froid, son regard parfaitement noir .
-Eh bien j'imagine qu'on se voit dans deux jours. Tu n'as pas besoin d'emmener quoi que ce soit, j'ai une chambre d'ami spécialement pour l'occasion et tu peux toujours m'envoyer un sms si tu as besoin d'autres choses.

Il fronca les sourcils.

-En fait j'aurais aussi besoin d'aide pour trouver ce dont il a besoin. Je ne sais pas ce qu'il faut à un enfant de cet age.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Sam 3 Aoû - 15:07

Quoi, croyait-il vraiment qu’il allait laisser le démon se charger de l’éducation de l’Aïon ? Hors de question qu’il lui bourre le crâne avec des insanités sur la mort de l’humanité et des guerres stupides entre races. Non, il allait l’éduquer dans le respect des autres et lui laisser le choix de son destin. Bien sûr, il savait fort bien qu’Ichiro allait chercher à l’influencer pour en faire quelqu’un de mauvais qui l’aiderait dans ses desseins…mais il ne le laisserait pas faire. A la fin, il n’aura plus qu’à espérer que le petit garçon, quand il sera plus grand, prenne la bonne décision.

- Très bien, mais je veux valider tout ce que tu veux lui apprendre. Tu comprends, je ne voudrais pas que cette adorable petite tete blonde se fasse bourrer le crane d'idée folles... j'espère que tu comprends ?
« Oh oui je comprends, j’aimerai lui éviter la même chose, vois-tu… »


Il le défiait du regard, lui signifiant que ce n’était pas lui qui allait le baisser le premier. Puis il en vint à ce qui l’embêtait le plus : son installation ici. Il allait être obligé d’y dormir, pour s’occuper de l’enfant ? Etait-ce judicieux ?

- En général, je les effectue par tranche de trois jours a la suite par semaines.

Cette idée le fit quelque peu grimacer. Bien sûr, ça ne lui plaisait pas trop de passer trois jours ici…mais bon, tant que lui n’y serait pas en même temps ! Tout allait bien se passer. Et puis ça pourrait peut-être lui permettre de marquer son territoire et de révéler le vrai Ichiro.

- Tu as d'autres questions ?
« Non, ça ira pour l’instant. »


Le Chérubin posa sa main sur la petite tête d’Hiroki quand il vint se coller à lui, signe que pour l’instant, il n’était toujours pas totalement en confiance avec son vrai père. C’était un bon point pour lui, en somme, et le fait qu’il s’occupe de son éducation allait être encore plus bénéfique. Bientôt, la jalousie du démon se réveillerait, avec lui son instinct paternel et son âme.

- Bien sur, cela va sans dire que tu ne parles de son existence a personne. On essaierait de le tuer.
« Pour qui me prends-tu ? Je n’ai pas non plus très envie qu’on me chope avec ta progéniture. Frayer avec un démon, c’est la pire chose qui soit ! Heureusement que j’ai un but précis. »


Dit-il avec dédain. Comme s’il pouvait lui donner des ordres ! Non mais…

- Eh bien j'imagine qu'on se voit dans deux jours. Tu n'as pas besoin d'emmener quoi que ce soit, j'ai une chambre d'ami spécialement pour l'occasion et tu peux toujours m'envoyer un sms si tu as besoin d'autres choses.
« Bien, je te remercie. »


Pourtant on ne sentait aucune trace de remerciement dans le ton de sa voix. Juste…de la politesse forcée. Bon, tout commençait à s’organiser. Quand comptait-il partir là ?

- En fait j'aurais aussi besoin d'aide pour trouver ce dont il a besoin. Je ne sais pas ce qu'il faut à un enfant de cet age.

Hiro se retint de rire. Ouai, un vrai démon égoïste et égocentrique…il se retint de le lui faire remarquer. Bien sûr qu’il n’avait aucune idée de ce dont avait besoin un enfant de cet âge ! Et pourtant, même lui qui était indifférent aux autres races, savait quelles étaient les pratiques et les coutumes des humains, et ce dont ils avaient besoin pour grandir.

« Je m’en occuperai aussi demain. Je lui achèterai ses affaires scolaires, ainsi que des vêtements et de quoi s’occuper pendant son temps libre. Je prendrai aussi l’occasion pour réaménager ton appartement, qui n’est pas fait pour accueillir un enfant de cet âge. »

Il lui pointa du doigt plusieurs choses dans la maison, comme des meubles trop pointus, des objets à la portée des petits doigts joueurs d’Hiroki, et autres choses…De même, le balcon n’était pas assez protégé et il y avait un risque que le petit passe par-dessus, ce qui entraînerait sa mort…et les ferait remarquer !

« Je réapprovisionnerai également ton frigo et tes placards, et ferait une liste avec les aliments nécessaires à la bonne croissance du petit. Donc fini les trucs faits à la va-vite, si tu t’en servais. Il y aura des règles de comportement à avoir avec lui à respecter, mais on en parlera à ton retour. Je pense par exemple à : ne pas le gâter, ne pas lui faire faire de choses dangereuses pour lui, ne pas le pousser à la violence gratuite, ne pas le gaver et ne pas lui passer tous ses caprices. La liste est longue, mais pour faire simple je m’arrête ici. Des questions ? »

Il lui adressa un regard condescendant.


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Mer 7 Aoû - 21:52


Bien sur qu'Ichiro allait influencer le jeune homme. Il était un démon, un démon originel qui plus est... Ce n'était que pour sa mauviette de frère de laisser le libre choix de sa destinée à un aion... A son fils, qui plus est. Ces créatures étaient connues pour etre plus puissantes encore que leurs créateurs.... Et bien que ca lui faisait aussi très peur, le jeune homme ressentait une énorme excitation à l'idée de pouvoir l'utiliser dans sa quete du pouvoir. Ichiro pouvait empecher l'Apocalypse... Ce ne serait alors plus que l'histoire de quelques petites années avant qu'il ne puisse prendre le pouvoir....
« Oh oui je comprends, j’aimerai lui éviter la même chose, vois-tu… » 

Évidemment, le petit ange avait vu clair dans son jeu... Et le démon ne pouvait pas vraiment prétendre qu'il voulait le bien de l'enfant. Ca aurait été bien trop  gros à avaler pour etre réel. Ce qu'il voulait, c'était le forger à son image... Et ca ca serait bien plus difficile à faire avec le jeune homme dans les parages. Mais pas pour longtemps... Bientot, le démon aurait gagné son pari, et il obtiendrait l'ame du beau garcon... Et celui ci serait forcé de lui obéir, comme tous les démons sous son commandement...
Et il comptait bien sur le fait que l'ange vivrait donc ici la plupart du temps pour l'amadouer et le faire tomber dans ses filets. Si son charme finissait par opérer sur lui, alors il n'aurait plus qu'a lui faire se bruler les ailes... Et il aurait gagné. Il avait déjà plus ou moins gagné la première manche, en le faisant venir ici.

« Non, ça ira pour l’instant. »

Le gamin se colla contre le chérubin... Si il croyait le rendre malheureux comme ca, il se fourrait le doigt dans l'oeuil jusqu'au coude ! Il lui faudrait pas longtemps pour que le jeune garcon ne jure que par lui. Comme tous les autres, le gamin était particulièrement sensible à son emprise, puissant ou non.
Ca le contrariait juste un minimum ou le petit, en attendant, était toujours très vulnérable aux enchantements de l'ange.
« Pour qui me prends-tu ? Je n’ai pas non plus très envie qu’on me chope avec ta progéniture. Frayer avec un démon, c’est la pire chose qui soit ! Heureusement que j’ai un but précis. »


Le démon sourit. Il pouvait toujours courir pour qu'il le laisse faire quelque chose de mal avec son propre enfant. Mais pour l'instant, il laissa passer son insolence. Il avait tout de même besoin qu'il vienne s'occuper du petit quand il ne serait pas la. Il aurait toujours pu le demander à l'un de ses serviteurs, mais n'était pas sur que c'était une bonne idée. Ils étaient tellement incompétent qu'ils auraient facilement pu le tuer.
« Bien, je te remercie. »
Le démon n'était finalement pas impatient de le voir partir, il faut le dire. Il allait falloir qu'il se comporte comme un père normal... Et ne savait pas ce que c'était … mais si il voulait charmer l'ange, l'aion ne devait pas se plaindre de lui quand il serait la.


Il finit par lui demander (et non lui ordonner, bien qu'il en eut envie, de l'aider à trouver les objets qui lui seraient indispensable dans son nouveau rôle.

« Je m’en occuperai aussi demain. Je lui achèterai ses affaires scolaires, ainsi que des vêtements et de quoi s’occuper pendant son temps libre. Je prendrai aussi l’occasion pour réaménager ton appartement, qui n’est pas fait pour accueillir un enfant de cet âge. »
Le fait que le jeune homme réamménage son appartement en entier ne lui plaisait pas, mais alors pas du tout. C'était comme entrer dans sa tete et y mettre le souc. Exactement pareil. Mais il se mordit l'intérieur de la joue pour ne rien dire pour ca, et au contraire, sortit une remarque cinglante.
-On dirait que tu t'y connais pas mal, en enfants. Alors c'est vrai que tu as laissé traîner ton engin un peu partout !
Dit t'il, ironiquement. En fait, il doutait que le chérubin aie eu un seul enfant. Il était...bien trop prévoyant et méthodique pour faire une telle bêtise.


« Je réapprovisionnerai également ton frigo et tes placards, et ferait une liste avec les aliments nécessaires à la bonne croissance du petit. Donc fini les trucs faits à la va-vite, si tu t’en servais. Il y aura des règles de comportement à avoir avec lui à respecter, mais on en parlera à ton retour. Je pense par exemple à : ne pas le gâter, ne pas lui faire faire de choses dangereuses pour lui, ne pas le pousser à la violence gratuite, ne pas le gaver et ne pas lui passer tous ses caprices. La liste est longue, mais pour faire simple je m’arrête ici. Des questions ? »
Le démon résista difficilement à lui faire bruler les cheveux pour cette facon qu'il avait de lui parler.  Il inspira profondément pour faire passer cette envie viscérale et finit par lui sourire d'une facon toute aussi, voir plus condescendante.
-Non, merci. Je sais au moins ca. Je suis peut etre un démon mais loin d'etre idiot, tu verras.
Il le défia du regard et se dit qu'il fallait absolument qu'il retrouve le gamin en parfait état dans deux jours, sinon il le ferait payer a Ichiro.
-Merci, on a plus besoin de toi maintenant. Allez Hiroki, dis lui au revoir !

Comme il semblait avoir compris qu'ils reviendraient, les aurevoirs furent assez tranquilles. Hiroki retourna au salon pour voir un dessin animé, et le démon raccompagna son « invité » jusqu'à la porte.
-Fais bien attention a ce que tu fais chéri. J'ai la main, pour l'instant. Dit t'il avec un clin d'oeuil avant le laisser partir.




Tout se passa relativement bien, pendant les quelques heures ou ils restèrent seuls. Hiroki s'avérait etre un enfant plutot silencieux et calme quand on ne l'énervait pas, et Ichiro, pour une fois, oublia ses devoirs de démon, en s'occupant de lui aussi bien qu'il le pouvait : pour séduire l'ange, bien évidemment. Toujours est il que les journées furent longues mais qu'il survécut, et Hiroki aussi.
Le lendemain soir , Ichiro ordonna à son fils de faire tourner l'ange en bourrique un maximum (parce qu'il adorait ca, évidemment), puis se prépara. Il ne reviendrait que quelques heures dans la journée et avait besoin de quelques affaires de rechange pour etre toujours vu sous son meilleur jour.

Il bouclait son sac quand on frappa a la porte. Allant ouvrir, le jeune homme acceuillit son ennemi juré avec un grand sourire, très fier de lui.
-Hey sexy~ Entres
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Ven 9 Aoû - 14:34

- On dirait que tu t'y connais pas mal, en enfants. Alors c'est vrai que tu as laissé traîner ton engin un peu partout !

Hiro eut un mauvais rictus. Oui, ça ne lui déplaisait pas d’avoir des relations charnelles avec des humains…mais franchement, se faire avoir si bêtement ? Jamais. Ce n’était pas son genre.

« Contrairement à certain, je ne laisse pas ma semence n’importe où… »

Lui rétorqua-t-il sèchement. Après tout, le plus imprudent d’eux deux était bien Ichiro ! Hiroki en était la preuve….Après, en effet, il s’y connaissant en enfants, mais juste parce qu’il observait les pratiques des mortels et rien d’autre. Ça n’avait rien de sorcier, il suffisait juste de suivre quelques règles précises !

- Non, merci. Je sais au moins ca. Je suis peut etre un démon mais loin d'etre idiot, tu verras.
« J’espère que je le verrais un jour ! »


Ahlàlà, c’était bien la première fois qu’il prenait autant de plaisir à critiquer et rembarrer quelqu’un ! C’était toujours plus agréable de faire ça sur des personnes comme Ichiro, qui se croient les maîtres de tout et invincibles. Il n’allait pas s’arrêter là, sauf pour aujourd’hui. Serrant rapidement l’enfant dans ses bras, il lui souhaita silencieusement bonne chance…il n’y avait que 12h tout au plus qui les séparaient, mais il craignait le pire pour le pauvre garçon, surtout que le démon le virait. N’allait-il pas s’adonner à des pratiques perverses et démoniaques sur son enfant pendant son absence ? Il faudrait qu’il soit vigilant à l’avenir.

- Fais bien attention a ce que tu fais chéri. J'ai la main, pour l'instant.

Et sa main dans sa gu…Mais il ne dit rien et s’en alla simplement.

* * *

Hiro passa les heures qui suivirent à remettre un peu d’ordre dans sa vie, afin qu’elle paraisse la plus normale possible. Il envoya des candidatures pour un poste en musée et remis à jour son agenda, en prenant bien en compte ses soirées non disponibles, ainsi que ses séances de mannequinat. Quand tout fut bon, le lendemain, il enfila une tenue décontractée, qui mettrait le petit en confiance, et s’en alla en direction de l’appartement d’Ichiro. Il n’avait vraiment pas envie de le revoir, celui-là…et espéra qu’il s’en aille le plus vite possible !

Quand il arriva devant la porte, il toqua trois fois et attendit qu’on vienne lui ouvre. Evidemment, il tomba nez-à-nez avec son ennemi juré et le toisa sans égard.

- Hey sexy~ Entres

Le Chérubin leva les yeux au ciel, excédé par le comportement infantile de l’autre homme. S’il pensait l’avoir juste en lui disant « hey sexy », il se fourrait les doigts dans l’œil, et jusqu’au coude ! Il n’était pas idiot non plus…Ce n’était pas deux mots qui allaient le faire plier. Il entra donc en silence et chercha des yeux l’enfant, qui s’avéra être en train de jouer dans le salon. Avec des jouets que sûrement, Ichiro avait fait apparaitre ‘comme par magie’ ! Pff, solution de facilité…franchement, il n’aimait pas les défis ou se compliquer la tâche apparemment ! Voilà pourquoi il ne l’obtiendrait jamais…parce qu’Hiro ne se laissait pas manger tout crû sans être préalablement bien mâché avant…Il prévoyait même qu’il le recrache ! S’accroupissant vers le bambin, il lui dit bonjour en ébouriffant sa tignasse et ne fut pas étonné qu’il lui mène déjà la vie dure. Son père commençait à avoir de l’influence sur lui apparemment…il fallait qu’il règle ça au plus vite ! Il allait s’occuper de l’amadouer encore plus. Le mieux, c’était qu’il était certain de réussir en peu de temps. De plus, lui, il avait 3 jours pour le faire…Ce n’est pas en voyant le démon une fois toutes les 12h qu’il allait virer maléfique ! En tout cas, il ferait tout pour que cela n’arrive pas.

Déposant son sac avec ses affaires au pied du canapé, il se tourna vers son ennemi et dit d’une voix plate :

« Où est-ce que je dors ? Il serait décent de ta part de me montrer les lieux. »

Même s’il n’en avait franchement pas l’envie du tout !


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Sam 24 Aoû - 23:21

« Contrairement à certain, je ne laisse pas ma semence n’importe où… »

Le démon ne releva pas. Parce qu'il n'avait rien a répondre. Hiroki était une terrible erreur, mais heureusement, il était assez puissant pour ne pas en souffrir. Il faisait ce qu'il voulait, et les autres démons finissaient le plus souvent très mal si ils essayaient d'aller contre ses envies, aussi n'avait t'il pas à craindre de représailles, contrairement à son compagnon.
« J’espère que je le verrais un jour ! »
Le démon s'approcha très près de l'ange, si près que leurs lèvres se touchaient presque. L'ange s'amusait un peu trop avec lui à son goût. Il fallait qu'il remette les choses au clair, pour qu'il n'oublie pas qu'il avait la main sur lui.
-Plus tot que tu ne le penses.

Dit t'il en souriant.
Après ca, le jeune homme quitta rapidement son appartement, visiblement très peu ébranlé par ses menaces.... Ca ne mettrait que très peu de temps pour qu'il se rende compte que le piège se refermait sur lui, dangereusement.
Ensuite, il n'aurait plus qu'a claquer des doigts pour l'avoir.

* * * * * * * *

Le lendemain, Ichiro se félicita. Il avait plutot bien géré la première nuit. Il n'y avait plus eu de bruit, de casse, et le petit, bien qu'encore froid et méfiant, faisait ce qu'il lui disait de faire. Ce qui était un bon compromis pour le démon. Au moins, il ne l'embetait pas et pouvait vaquer tranquillement à ses occupations.
En fait, l'heure de partir pour les studios arriva rapidement, et bientôt, on sonna à la porte. De très bonne humeur, le démon alla ouvrir à son baby sitter, qui lui, n'avait pas l'air plus impressionné que ca à l'idée de rester dormir trois jours entiers dans la maison d'un démon qui pouvait renfermer bien des secrets.

Avec un sourire, le démon remarqua bien que son enfant commencait à apprendre les bonnes choses. Il était très réceptif à ses ondes, et il doutait qu'en lui parlant gentiment, l'ange arrive à en faire un « gentil ». Il était confiant. Il fit un clin d'oeuil à Hiroki, le sentant déjà sous son contrôle.
« Où est-ce que je dors ? Il serait décent de ta part de me montrer les lieux. »
-Ah oui bien sur, suis moi.
Il trouvait totalement idiot que l'ange dorme comme un humain lambda alors qu'il n'en avait pas réellement besoin. C'était dégradant et idiot. Mais il le conduisit tout de meme vers sa chambre d'ami... qu'il pouvait faire changer d'apparence à volonté selon l'envie de son invité. Cette fois ci, c'est une chambre cozy qu'il fit découvrir, remplie de vieux objets chinés et d'une décoration chaleureuse.

Il sourit en coin, puis il montra les choses les plus importantes comme la cuisine, la salle de bain et la chambre du petit.
Il s’arrêta devant la dernière porte et se tourna vers le jeune homme et le regarda très sérieusement.
-Jamais n'entrer dans ma chambre, compris ? A moins que tu veuilles mourir dans d'atroces souffrances.
Il ne rigolait plus du tout. Il avait hors de question que qui que ce soit a part lui n'entre dans cette pièce


Il le conduisit à nouveau dans le salon et attrapa ses affaires.
-Bien, je vous laisse alors ! Il se tourna vers l'ange. Bien sur n'essaie pas de faire de betise, j'ai un œil sur toi. Dit t'il d'un air a la fois amusé et menacant. Il ébourriffa les cheveux d'Hiroki et quitta l'appartement confiant, bien qu'un peu réticant finalement. Et si il se passait quelque chose pendant qu'il n'était pas la ?

Il ne revint que très tot dans la matinée le lendemain, alors que tout le monde dormait encore... du moins, c'était ce qu'il croyait.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Jeu 29 Aoû - 22:53

Il aurait très bien pu visiter l’appartement tout seul, après tout en arrivant c’était ce qu’il comptait faire, une fois le démon partit. Sauf qu’une fois sur les lieux, il décida qu’il serait plus intéressant de voir Ichiro lui faire une petite visite…ça ne lui plaisait pas particulièrement, mais ça lui permettait de l’embêter, lui faire perdre du temps et le voir dans son environnement…après tout, en venant ici, il avait un  but...Hiro jeta un rapide coup d’œil à ce qui composait sa propre chambre, qui lui serait sûrement utile pour se reposer un peu en mi-journée, puis le suivit pour tout ce qui concernait le reste. Ils arrivèrent finalement devant la dernière porte, et le fait qu’ils le fassent lui donna quelque chose…d’intriguant.

- Jamais n'entrer dans ma chambre, compris ? A moins que tu veuilles mourir dans d'atroces souffrances.
« Tu as peur que je découvre quoi ? Tes revues porno ? »


Le Chérubin leva les yeux au ciel et retourna au salon, tout de même intrigué. Entrer là-dedans lui permettrait d’en savoir un peu plus sur les faiblesses de son adversaire, mais il ne comptait pas non plus se le mettre à dos tout de suite…donc pour plus de sécurité, ne pas entrer dans cette chambre interdite.

- Bien, je vous laisse alors ! Il se tourna vers l'ange. Bien sur n'essaie pas de faire de betise, j'ai un œil sur toi.
« Ahah, je suis mort de rire et effrayé jusqu’au plus profond de moi-même. Partez. »


Fit-il d’un ton sec, et quand enfin il s’en alla, il ressentit une pression sur ses épaules s’en aller. Il allait pouvoir agir à sa guise à présent.

Tout d’abord, il s’occupa du petit garçon, qui fit le démon pendant une bonne demi-heure avant d’accepter d’aller en ville avec lui pour lui acheter des affaires – autant d’habits que d’affaires scolaires. Une fois rentrés, il lui fit un déjeuner copieux fait maison, avec les ingrédients qu’il venait d’acheter en rentrant au magasin, et à midi Hiroki était complètement conquis à nouveau. Il ne fut pas difficile pour lui de l’occuper ensuite. Il lui fit faire des dessins, quelques devoirs rapidement pour l’habituer à en faire chaque jour, lui fit un goûter à 16h et enfin le laissa regarder la télévision. Puis, le soir, il lui refit à dîner et regarda un film avec lui jusqu’à une certaine heure, avant d’aller le coucher…et lui se reposer dans sa toute nouvelle chambre d’ami. Le jeune homme lu un livre pendant une bonne heure avant de se coucher sur le dos et de laisser son esprit se reposer à sa guise, chassant toutes pensées et réflexions opportunes.

Le lendemain fut une toute autre histoire. Si Hiroki avait été sage la veille, quand il se leva le jour suivant, Hiro eut affaire soudainement à un vrai démon, comme on en voit peu parmi les enfants. Il refusait de faire tout ce que le Chérubin lui demandait, que ce soit manger ou juste arrêter de hurler en courant à travers toute la pièce. Qu’est-ce qui le rendait ainsi ? Puis, soudainement, il disparu pendant 5 bonnes minutes…pendant lesquelles il le chercha. Toutes les pièces y passèrent, sauf une…une, qui au lieu d’être fermée, était maintenant entrouverte…et dans laquelle il trouva le garçon.

La chambre d’Ichiro était spacieuse, propre, et sombre comme un sous-marin en pleine mer. L’Ange dû prendre du temps pour que ses yeux s’habituent à ce manque de lumière, et rapidement il s’adapta jusqu’à enfin voir le petit garçon qui fouillait dans les affaires de son père. Evidemment il avait conscience que ni l’un ni l’autre n’avait le droit – techniquement – d’être là, donc il chercha à faire sortir Hiroki aussi rapidement que possible. Mais ce ne fut pas chose facile. Il mit un souk monstrueux dans la chambre avant d’en ressortir, tout fier. Comme il en était responsable, Hiro savait que la faute allait lui retomber dessus, donc il s’empressa de tout ranger comme avant, espérant que ce serait suffisant.

Sauf qu’en plein rangement, une chose lui sauta à l’esprit…il était dans l’antre secret d’Ichiro, la pièce qui en disait le plus sur le personnage…pourquoi ne pas en profiter ? C’était très tentant, après tout…il suffisait juste de bien observer, tout en rangeant bien évidemment…Cependant, il ne s’était pas à attendu à être autant captivé par toutes les informations qu’il récoltait sur la personnalité compliquée du démon, et le temps passa trop rapidement…l’Ange, sans le savoir, venait de se faire prendre la main dans le sac, sentiment étrange pour lui, dont ça n’avait jamais été le cas.

Un objet dans la main, il regarda le démon qui se tenait à la porte de sa chambre et tenta d’afficher un air désolé, alors qu’au fond…il se foutait de son avis.


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro
Ven 6 Sep - 20:25

Le démon, en bon maitre de maison, fit faire le tour du propriétaire à sa nouvelle nounou (il l'appelait comme ca dans sa tete, parce qu'il n'était vraiment pas sur de gagner si il commencait à jouer ce genre de jeux avec le jeune homme, en fait non... c'était sur et certain qu'il n'allait pas gagner). Mais quand ils arrivèrent devant sa chambre personnelle, il refusa strictement l'entrée à qui que ce soit. Ni son fils, et encore moins l'ange n'avaient le droit d'y entrer. Pour plus de sécurité, il fermait toujours la porte à clé. Mais ils avaient tous des pouvoirs, dans cette maison, aussi préfèrait t'il prevenir toute envie d'aller y jeter un petit coup d'oeuil !
« Tu as peur que je découvre quoi ? Tes revues porno ? »
Il ne préféra meme pas répondre. Il ne voulait pas rigoler avec ca. Il pouvait plaisanter de tout, sauf de ce qu'il se trouvait dans sa chambre, ca lui était totalement impossible. Les dents serrées, il suivit le jeune homme au salon.

Il attrapa toutes ses affaires, dit aurevoir à son fils comme il se devait, histoire de ne pas donner une nouvelle raison de jubiler au jeune homme, et lui lanca un dernier avertissement avant de passer la porte.
« Ahah, je suis mort de rire et effrayé jusqu’au plus profond de moi-même. Partez. »

-Quelle bonne idée de défier des forces qui te dépassent...~
Il sortit pourtant, préparant évidemment une riposte... mais il était loin d'imaginer ce qui allait se passer tandis qu'il se rendait travailler comme un bon petit humain.

Quand il était dans les studios, le jeune homme jouait la comédie pour passer pour un adorable jeune homme doué en musique, et avait finit par apprécier cette situation, meme si jamais il ne l'avouerait à personne. C'était son petit jardin secret, tout comme ces humains qui s'amusaient à s'habiller en femme dans des cafés réservés à ce genre de pratiques étranges. C'était une chose qu'il aimait tout en n'en étant pas franchement fier, étant donné que cela allait à l'encontre de tout ce qu'il avait pu penser jusqu'à présent.
Il passa la nuit sur le studio, à finir d'arranger tous ses morceaux, puis le lendemain jusque dans la soirée. Il décida de rentrer pour voir si tout se passait bien (et il espérait évidemment que ca se passe mal~).

Bien qu'il n'aurait pas du etre étonné, il n'entendit aucun bruit, quand il rentra, ce qui annoncait une dure humiliation pour lui si il s'avérait que le jeune homme n'avait eut strictement aucun mal à le gérer.
Il chercha tout de meme l'ange des yeux, sachant qu'il n'allait pas etre déjà couché à une heure pareille. Il ne fut pas décu.
Il comprit immédiatement lorsqu'il vit la lumière de sa chambre allumée. Posant son sac sur le banc, et sentant la colère bouillir en lui, il s'avanca vers celle ci.
-Qu'est ce que tu espères faire, la ?
Demanda t'il, ses yeux lancant littéralement des éclairs. En une seconde, les lumières s'éteignirent, les fenetres s'ouvrirent avec fracas, laissant entrer du vent, et la porte claque derrière lui alors qu'il se jetait sur l'ange

Sans aucun mot, seulement des cris de rage, il posa ses mains sur sa gorge fragile et serra, encore et encore. Cette fois ci, il n'hésita pas, il essaya d'aspirer l'ame de l'ange.... Seulement quelque chose, ou plutot quelqu'un, l'en empecha !
Une vive brulure dans son dos le fit se retourner brusquement, prêt à lancer une boule de feu à quiconque avait osé s'en prendre à lui.
Mais tout ce qu'il trouva, c'était son fils, qui lui faisait face, plus en colère encore que le jour ou on l'avait déposé sur la porte...
Le démon était si fière qu'il n'eut meme pas la force de risposter. Son fils faisait d'énormes progrés, maintenant, il était presque certain de pouvoir en faire l'un des meilleurs démons de tous les temps, et peut etre pourrait t'il un jour se hisser jusqu'à son niveau !

Mais ca n'empechait pas qu'il venait de défendre l'ange, qui venait de faire quelque chose de totalement irréparable ! Il n'était meme pas sur de vouloir continuer ce petit jeu. Il poussa l'ange vers la porte.
-Sors de la toi !!

Il les traina jusqu'au salon, et les firent s'asseoir sur le canapé.
-Qu'est ce que vous avez vus ???
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Face Down ft. Kiriyama Hiro

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Face Down ft. Kiriyama Hiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: A.S.A.K.U.S.A :: Zone résidentielle :: Villas-