† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Pourvu que notre rencontre serve à quelque chose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xei Wa Lin
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Secrétaire de direction à la Kronos Heaven Corp

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Pourvu que notre rencontre serve à quelque chose
Mar 12 Mar - 22:53

&
Liu Huan Yue et Xei Wa Lin

09 /06/1
0

Wa Lin marchait d’un pas rapide et déterminé. Elle savait où aller et elle avait hâte d’apercevoir enfin l’immense étendue d’eau scintillante qu’elle aimait tant, de se retrouver seule, bercée par le bruit charmeur et reposant des rouleaux s’écrasant sur les rochers. Les gens qu’elle croisait étaient plus silencieux que d’habitue certainement à cause des dernières catastrophes produites. Ils ne se sentaient peut-être plus en sécurité à l’extérieur. En vérité, ils n’étaient en sécurité nulle part…
Wa Lin passa devant le port. Vers la fin de celui-ci se trouvait un haut mur composé de pierres et de barbelés. Elle l’escalada. Ensuite, elle gravit quelques dunes et enfin, elle arriva à destination. Elle stoppa net. Il y avait déjà quelqu’un. Les humains ne pouvaient pas venir jusqu’ici et les créatures avaient une aura généralement plus… imposante. Celle-ci était-elle si faible que ça ? Quoi qu’il en soit, elle n’avait pas détecté son aura et ça la contrariait. Il ne fallait jamais relâcher son attention. Jamais.
Elle s'avança et reconnu Liu Huan Yue. L'Hérault personnel de Sakuya Toya. Que faisait-il là ? Elle l'avait croisé assez fréquemment à la KH, il n'était jamais très loin de son supérieur. Intéressant... Elle n'avait pas encore eu l'opportunité de lui parler. Mais il était susceptible de lui donner de précieuses informations sur Sakuya Toya (même involontairement) et sur ses possibles points faibles. Elle s'assit donc près de lui en gardant ses distances tout de même.
Ah ! Comme Wa Lin aimait se perdre dans l'infini renouveau de l'étendue salée. Liu Huan Yue, Liu Huan Yue... Ce nom lui disait quelque chose... Wa Lin exhuma des souvenirs vieux de plusieurs siècles. Ce devait être l'ange que l'on avait enfermé à Elysion. On lui aurait fait oublier une partie de ses souvenirs aussi. Était-ce réellement arrivé, était-ce de vieilles rumeurs infondées ? Ou peut être se trompait-elle d'ange. Elle n'avait pas prêté trop d'attention à cette histoire. C'était embêtant, il lui faudrait faire des recherches à son sujet. Les vagues continuaient de se briser sur la plage. Elle enroula ses bras autour de ses jambes. Pourquoi ce lieu lui semblait-il si familier ? Ce calme et l'énergie des vagues lui rappelaient quelque chose. Mais impossible de se souvenir de quoi que ce soit. Un nom lui revint en mémoire. Hisashi Yue. Elle ferma les yeux. Pourquoi ce nom emballait-il son coeur ? Hisashi Yue. Quel nom magnifique.
-Hisashi Yue, murmura-t-elle dans un souffle presque inaudible.
Elle rouvrit les yeux, sortant de sa torpeur et se rappelant qui se trouvait à côté d’elle. L’archange espérait qu’il n’avait pas entendu. Elle tourna la tête en sa direction. Il n’avait pas bougé. Elle le détailla. Il avait une peau et un visage sans défaut. Comme tous les anges. Ce qui le rendait assez banal. Ses yeux étaient intéressants par contre. Ils n’avaient pas d’éclats particuliers, pas de flammes qui brillaient mais ils étaient profonds, insondables. Sa quasi-maigreur et ses cheveux en bataille le rajeunissait grandement. Depuis combien de temps étaient-ils là, assis côte à côte ? Wa Lin n’aurait su le dire.

- Tu viens souvent ici ?, demanda-t-elle finalement. Elle commençait à avoir l’habitude de parler "de tout et de rien" comme disait les humains. Mais autant qu’elle apprenne des choses intéressantes :
« Dis-moi, depuis combien de temps es-tu sur Terre ? Tu te plais parmi les humains ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
Liu Huan Yue
Angel † Keeper

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Pourvu que notre rencontre serve à quelque chose
Dim 17 Mar - 0:02

Je fermai les yeux lorsque je sentis l'air marin autour de moi, un léger sourire qui se voulait mélancolique se dessinant presque sur mes lèvres. J'appréciais le calme plus que tout, et cette partie du port de la capitale japonaise était tellement déserte qu'elle pouvait presque prétendre au titre de havre de paix. Les humains n'y avaient pas tellement accès, seuls les plus courageux s'y aventuraient et je doutais être dérangé par une quelconque créature surnaturelle avec les évènements récents en ville. Je n'avais encore jamais eu l'occasion de rencontrer l'un de ces fameux anges de l'Occident, mais j'avais bien vu que mon maître n'était pas d'accord avec leurs façons de faire. J'aurais aimé me ranger à ses côtés, mais je n'avais pas à le faire, tout comme je devais être partisan de l'Apocalypse. Mon devoir n'était que faire passer les messages et obtenir des informations, en particulier pour le Séraphin, mais je savais où était ma place. D'autant plus que l'on m'avait ordonné depuis longtemps que les humains allaient périr, ce n'était qu'une question de temps et je ne devais en aucun cas être contre la fin de la race humaine. Les ordres sont les ordres après tout.

Je poussai un léger soupir. Le silence, seulement brisé par le bruit des vagues venant s'écraser sur les rochers, était apaisant. Je n'étais jamais au calme, aussi j'appréciais chacune de ces petites secondes. Ce n'était pas que je m'en plaignais, mais les voix venant du Ciel ne s'arrêtaient jamais. C'était le prix à payer pour quelqu'un de mon statut.

Si j'avais senti une autre présence venue soudainement à mes côtés, je n'avais pas bougé pour autant, aussi droit qu'un i. Il était facile de dire que c'était un ange, aussi je ne craignais rien. J'étais curieux de savoir lequel, mais je ne fis rien.

« Hisashi Yue. »

Ce fut ce nom qui me fit réagir. Je rouvris les yeux et pris quelques secondes pour me réadapter à la soudaine lumière. Un certain temps semblait s'être écoulé depuis l'arrivée de l'ange et même la mienne, bien que je ne pourrais dire combien exactement. "Hisashi Yue". Un nom qui était étrangement absent de ma base de données. Pourtant, je connaissais une bonne partie des anges, utile et presque obligatoire lorsque je cherchais quelqu'un en particulier. Cependant, je ne jugeais pas nécessaire de faire des recherches approfondies sur ce nom. Peut-être plus tard.

L'ange s'adressa finalement à moi, directement. Une voix douce mais déterminé, et pourtant je savais de quoi était capable sa propriétaire. Un véritable contraste. Je tournais la tête vers elle mais je ne croisais pas pour autant son regard.

« Lorsque j'ai besoin de calme. Je ne t'ai jamais vue ici. »

Xei Wa Lin. Aux ordres du Séraphin Aster. Et il y avait bien d'autres choses que l'on pouvait dire à son sujet. Je m'en méfiais évidemment, mais pas tant que ça. Je savais de quoi elle était capable, mais je n'avais rien à me reprocher pour qu'elle en ait après moi.

« Environ trois siècles, bien que je retourne là-haut fréquemment. Tu dois y être depuis bien plus longtemps que moi, n'est-ce pas ? »

J'eus un léger rire quand elle continua ses questions. Cela n'avait rien d'un sourire moqueur, bien au contraire. Ce n'était pas mon genre. Mais je doute que l'on puisse dire que je me plaisais parmi les humains. Je n'étais pas comme eux et jamais je ne pourrais me fondre dans la masse. Je ne les détestais pas pour autant. Disons que je n'avais aucune opinion sur eux.

« Je ne sais pas si on peut dire ça. Mais ils sont... plus intéressants que je n'imaginais. Bien que nous savons parfaitement tous les deux ce qui leur arrivera. »

Devais-je éprouver un certain regret, quelque chose ? Je ne sais pas. Je n'étais pas interdit d'émotions (pas encore), mais j'étais bien interdit de pitié et de compassion envers la race humaine.

Ni elle ni moi n'étions bien bavards et j'étais sûr que le silence ne nous dérangeait pas du tout. Nous ne parlions pas pour ne rien dire. Et encore, je devenais curieux, ce qui était inhabituel. Qui était-elle vraiment ? Je ne savais rien d'elle. A cette réflexion, mes doigts vinrent d'eux-même effleurer ce bracelet surmonté d'une croix que je portais déjà à mon réveil dans l'Elysion. Je ne savais rien de lui non plus.

« Je doute que les présentations soient nécessaires, ai-je tort ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
Xei Wa Lin
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Secrétaire de direction à la Kronos Heaven Corp

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Pourvu que notre rencontre serve à quelque chose
Mer 20 Mar - 22:25

Wa Lin, après s’être ressaisie avait enfin décidé d’engager une conversation avec l’Hérault. Des tas de questions se bousculaient dans sa tête, d’ordre purement informatif et concernant Sakuya Toya, mais elle se retint de les posées et en choisies de plus banales.
-C’est vrai que ça fait quelque temps que je ne suis pas venue ici. J’apprécie réellement cet endroit, mais je ne pensais pas que quelqu’un d’autre le connaissait. J’ai d’ailleurs été plutôt surprise de te trouver ici.
Si l’ange connaissait cet endroit d’autres créatures le connaissaient aussi, sans doute. Cela embêtait Wa Lin de savoir qu’une créature puisse venir en ce lieu à tout instant. Elle ne pourra plus profiter pleinement de l’endroit. Elle sera dorénavant sur ses gardes. Elle eut envie de briser la nuque de Huan Yue sur-le-champ pour régler le problème. Cependant, elle chassa cette idée aussi rapidement qu’elle était venue. C’était totalement stupide, elle perdrait une potentielle source d’information et elle salirait le tailleur qu’elle venait d’acheter. Sans compter qu’il pouvait ce téléporter à tout moment.
- Je suis sur Terre depuis cinq cents ans, mais à cause d’affaires importantes, je n’étais pas descendue depuis un moment. La ville s’est modernisée et la technologie est partout présente. Tokyo est devenu une ville bien trop bruyante à mon goût.
Wa Lin regarda Huan Yue rire. Avait-elle dit quelque chose de drôle ? Elle ne faisait pourtant que poser des questions banales.
- Oui, la fin des humains est déjà écrite. Ils doivent mourir, car c’est leur destinée. C’est comme ça et personne n’y pourra rien…
Dieu avait décidé qu’il y aurait l’apocalypse. Aster lui avait ordonné de faire avancer celui-ci. Qu’il en soit ainsi.
- …Pas même le puissant Sakuya Toya.
Elle planta ses yeux dans ceux de l’ange. Elle attendait en réaction à l'évocation de ce nom mais n'en perçut aucune.
Par la suite, celui-ci effleura un bracelet surmonté d’une croix. Instinctivement, Wa Lin toucha son collier. Sa croix ressemblait étonnement à celle de l’ange. Avait-il un maître, lui aussi ? Elle s’abstint de poser la question. Plus tard peut être.
- Tu as raison, Liu Huan Yue, les présentations ne sont pas nécessaires. Quel ange ne connait pas l’excellent Hérault que tu es ? Aussi étonnant que cela puisse paraître, Wa Lin était capable de faire preuve d’humour. Plus sérieuse, elle ajouta :
- Toi, au moins, tu effectues le travail qui t'es donné. J'ai rencontré des Hérauts qui n'en faisaient qu'à leur tête. Ils étaient insupportables.
Elle évita cependant de spécifier ce qu'ils étaient devenus. Elle ne leur avait pourtant demandé que de simples travaux...
Revenir en haut Aller en bas
 
Liu Huan Yue
Angel † Keeper

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Pourvu que notre rencontre serve à quelque chose
Mer 3 Avr - 20:14

Xei Wa Lin était une belle femme aux yeux des hommes et un bel ange aux yeux des Cieux. Je n'avais pas besoin d'ouvrir les yeux et de les poser sur elle pour affirmer cela. Néanmoins, la vérité qui se cachait derrière ce visage inexpressif était-elle aussi parfaite ? On entendait beaucoup de choses à son sujet, si bien que je préférais la rencontrer moi-même et mieux la connaître pour me forger un opinion. Certains ont peur, d'autres vous disent de s'écarter de son chemin le plus souvent possible. Et enfin, d'autres la regardaient avec mépris. Avec pitié parfois. Des regards qui me rappelaient ceux qui se posaient sur moi. Qu'avait-elle donc fait pour les recevoir ? Je n'avais jamais posé de questions à son sujet qui semblait être tabou. Wa Lin avait réussi à piquer ma curiosité endormie.

Visiblement, mon intérêt envers elle semblait être réciproque, bien qu'il était difficile de lui attribuer une quelconque émotion, si du moins elle en avait. Les rumeurs affirmaient qu'elle n'en avait pas, mais je pensais plutôt qu'elle les cachait bien au fond d'elle-même. Peut-être avais-je tort. Je n'étais pas bien émotif non plus pour pouvoir être capable de juger. Cependant, je retenais mes questions. Il fallait savoir être patient, en particulier lorsqu'on est immortel.

Elle avait raison sur un point : Tokyo était devenue bruyante, violente, animée.

« Rien n'égale le silence de l'Eden. »

Cela n'avait rien d'une question rhétorique ou je ne sais quoi d'autres. Nous semblions partager plus d'un point commun sur ce sujet en tout cas.

Mon sourire - aussi léger et à peine perceptible était-il - s'effaça le plus discrètement possible et je ne laissais paraître aucune émotion. Mentionner la fin des Hommes et Sakuya Toya dans la même phrase n'était pas anodin. Ma seule réaction fut un sentiment de profond respect envers celui qui était mon maître. D'autant plus que l'ange assise à mes côtés impliquait que le grand Séraphin voulait sauver le sort des humains. Je ne répondis pas à ce qui semblait être une tentative de provocation. J'étais assez proche de mon maître pour savoir qu'il n'était pas indifférent au sort des Hommes, mais cela n'influençait en rien le fait que j'étais pour l'Apocalypse. Et je ne pouvais révéler ce genre de choses.

Elle planta son regard dans le mien et je ne flanchai pas. Je ne prononçais toujours pas un mot, mais mon silence parlait de lui-même. Que voulait-elle réellement en amenant mon maître dans la conversation ? J'étais maintenant plutôt méfiant, que ça se sente, ou non. On ne révèle pas les secrets et messages de son maître et d'un Séraphin comme cela, alors si c'était des informations qu'elle voulait, j'allais devoir faire attention à mes réponses.

D'autant plus que si elle était fidèle à sa réputation, je ne pouvais pas fuir.

J'eus à nouveau un léger sourire. Etais-je si célèbre que ça là-haut ? Les flatteries ne m'atteignaient pas vraiment, mais je ne pouvais m'empêcher de ressentir un petit sentiment de satisfaction. Mon devoir était bien exécuté.

« Les compliments ne sont pas vraiment utiles. Un travail doit être fait le plus rapidement possible, qu'importe les obstacles rencontrés en chemin, n'est-ce pas ? »

Je me mêlais peu aux autres Hérauts, d'autant plus qu'ils étaient bien différents de moi et profitaient beaucoup de leur statut un peu particulier. Nous étions la voix du Seigneur lui-même, peu de personnes s'en prenaient à nous. Alors évidemment, certains se laissaient aller.

« C'est pourquoi nous sommes là, pour rétablir un semblant d'ordre. »

Silence. Quand je disais que nous n'étions pas très bavards. Il n'y avait aucun intérêt à parler pour ne rien dire.

« Dis-moi, Xei Wa Lin, pourquoi es-tu sur Terre à présent ? Et comment se porte le Paradis ? Je n'y suis pas monté depuis au moins deux mois. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Xei Wa Lin
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Secrétaire de direction à la Kronos Heaven Corp

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Pourvu que notre rencontre serve à quelque chose
Sam 20 Avr - 17:28

Wa Lin scrutait l’ange. Chaque mouvement de sourcils, des mains, de sa bouche, de chacun de ses membres étaient susceptibles de lui apporter des informations. Il avait semblé s’animer durant la discussion pourtant, la simple mention de Sakuya Toya avait réussi à fermer son visage. Il était redevenu d’une impassibilité parfaite. Plusieurs minutes passèrent. Rien. Aucun semblant de réponse. C’était intéressant. Très intéressant. Si vous saviez le nombre de choses que l’on peut apprendre d’un silence. Celui-ci prouvait qu’elle avait sous estimé le lien qui reliait l’Hérault au Séraphin. Une profonde fidélité et une grande confiance l’un en l’autre devait les unir. Le fait qu’il ait soutint son regard avec une telle insistance donnait l’impression qu’il serait près à mourir sans hésitation pour son maître. Après tout, Liu Huan Yue était certainement l’un des meilleurs Héraults que les cieux aient connus et il ne devait pas parler de son maître aussi facilement. Ça ne ressemblait pas à Wa Lin de brûler des étapes comme ça. Cette impression de manquer de temps était insupportable. Même si elle n’avait pas reçu de date, sa maîtresse lui avait bien fait comprendre qu’elle devait avoir écarté Sakuya le plus rapidement possible. Et plus Wa Lin y réfléchissait, plus elle se disait que profiter des chamboulements de la préparation de l’Apocalypse et l’avènement de celui-ci serait une réelle opportunité à saisir à tout prix. Elle n’aurait peut être même pas besoin de le tuer, il s’attirerait la disgrâce de Dieu tout seul. La présence des anges d’Occident était la preuve que notre créateur n’avait pas apprécié ses derniers agissements. Mais l’archange devait s’assurer qu’il arrête de briller définitivement aux yeux du créateur. Quelques mots bien placés, quelques actes en apparence anodins pourraient être capable de lui faire atteindre son but. Mais quels étaient-ils ? Une serrure capable de lui donner au moins une partie de la réponse était assise près d’elle. Mais quelle clé devait-elle insérer pour déverrouiller cette serrure ? Quels mots devait-elle prononcer ? Quelles actions devait-elle faire ? Combien de temps cela lui prendrait-il ? Wa Lin ne savait pas quand l’Apocalypse aurait lieu, c’était certainement ce qui la frustrait le plus. Elle ne voulait pas manquer le coche. Et il y avait tant de questions sans réponses... Cependant, aucune serrure n’était inviolable et elle n’oubliait pas qu’elle pouvait tout simplement la forcer...
« Les compliments ne sont pas vraiment utiles. Un travail doit être fait le plus rapidement possible, qu'importe les obstacles rencontrés en chemin, n'est-ce pas ? »

Qu’importe les obstacles rencontrés en chemins… Wa Lin ne put s’empêcher d’acquiescer les propos de l’ange, quel que peu amusée. S’il savait à quel point elle était d’accord avec lui. Rapidement et quoi qu’il en coûte. Tel étaient ses mots d’ordre. Décidément ils avaient plusieurs points communs. Elle appréciait sa manière de voir les choses.

-C'est pourquoi nous sommes là, pour rétablir un semblant d'ordre.

De l’ordre ? Pourtant, le paradis était réellement organisé avec des hiérarchies très précises et des rôles bien distincts. Wa Lin avait toujours trouvé ses subalternes obéissants bien qu’il y avait eu quelques exceptions. Elle avait pensé que l’Hérault partagerait son point de vue.
-Je n’ai jamais eu de problèmes pour me faire écouter, dit-elle simplement.
Liu Huan espérait réellement qu’elle lui dise pourquoi elle était descendue sur Terre ? Ce petit l’amusait. Elle mit plusieurs minutes à répondre :
-J’ai quelques affaires à régler. Elles sont assez importantes.
Elle enchaîna :
-Elles ne te concernent pas et il est évident que je ne compte pas te les divulguer.
Ça ne suffirait certainement pas à l’Hérault mais, il comprendrait surement qu’elle ne lui en dirait pas plus.
-Je n’ai pas rejoint le Paradis depuis près de un mois mais lorsque je l’ai quitté, il était plus agité que d’habitude. Même dans la tour d’ivoire.

Le temps passa. La mer était toujours aussi belle et claire. Les rayons du soleil créaient mille et un diamants à la surface de l’eau. Ce calme attirait irrémédiablement Wa Lin. Elle ôta ses chaussures tranquillement et après avoir fait quelques pas, mis les pieds dans l’eau. Elle marchait, lentement, les yeux rivés vers l’infini. Elle s’arrêta avant d’avoir mouillé sa jupe. D’ailleurs c’était embêtant qu’elle soit venue ici en tailleur, elle aurait voulu avancer encore. Le plus loin que son misérable corps lui permettait. Une comptine lui revint en mémoire. Une très vielle chanson. Si vieille qu’elle ne se souvenait plus où elle l’avait apprise. Elle ne put s’empêcher de la fredonner d’abord, puis de la chanter, d’une voix claire et douce. Sa voix n’avait rien d’exceptionnel mais s’il y avait une chanson qu’elle était capable de chanter, c’était bien celle là. C’était l’histoire d’un prince qui était tombé amoureux d’une magnifique Princesse déjà promise à l’empereur. Il avait échangé son rôle avec un paysan qui l’avait persuadé qu’il se trouvait une pierre appartenant à la Lune capable de rendre son détenteur heureux à tout jamais dans ses rizières. Et puis… plus rien. Wa Lin ne se souvenait pas de la suite. Un véritable trou noir. Sa voix faibli, mais elle continua à fredonner l’air de la chanson. Elle n’arrivait absolument pas à se remémorer la comptine. La mer était toujours là, fascinante. En était-il de même pour Liu Huan ? Elle se retourna pour le voir.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 
Liu Huan Yue
Angel † Keeper

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Pourvu que notre rencontre serve à quelque chose
Lun 20 Mai - 20:41

Indéchiffrable. Voilà ce qui définissait le mieux Wa Lin. Si seulement je savais à quel danger je m'exposais en restant ainsi, participant à une conversation qui en cachait une autre, je serai peut-être plus prudent que je ne l'étais déjà. Pas un danger physique, loin de là, mais plutôt celui du secret. Ne jamais en dire trop, voire même ne rien dire était l'une des plus grandes règles des Hérauts. De part mon statut, j'étais tenu dans le secret, qu'importe le sujet, même s'il était anodin. La simple mention, que je trouvais bien étrange, de mon maître m'avait déjà freiné d'en dire plus. Un tel intérêt envers un Séraphin était quelque part normal, mais quelque peu inquiétant. Que voulait-elle réellement ? Mystère. Ou alors étais-je trop prudent et paranoïaque ? J'étais bien trop fidèle envers le Séraphin pour mettre en péril son statut.

Quelques secondes passèrent, puis ce fut des minutes, laissant en suspens ma question qui restait sans réponse. Curiosité professionnelle dira-t-on, mais je brûlais presque d'envie de savoir ce qu'elle était venue faire en descendant des Cieux. De plus en plus d'anges arrivaient sur Terre à l'approche de l'Apocalypse mais quelque chose me disait qu'elle n'était pas là pour les mêmes raisons qui m'étaient inconnues.

Finalement, elle me répondit et je ne pus retenir un léger sourire. Evidemment. Si notre intérêt envers l'autre était mutuel, la méfiance l'était aussi. Je ne répondis pas. Parler n'était pas nécessaire.

Ce qu'elle me dit ensuite me fit me redresser légèrement. Même la tour d'ivoire, d'ordinaire si silencieuse et calme, vide de tout ou presque, était agitée ? J'y avais rarement posé un pied, par respect et par obligation, mais une telle information m'étonnait. Poser la question à mon maître à ce sujet serait bien insolent cependant.

« Les choses s'accélèrent, n'est-ce pas ? Les anges de l'Occident en sont la preuve. »

J'espérai obtenir quelques informations en posant une question qui paraissait innocente aux premiers abords, quelques informations sur ce qui se passait là-haut, mais je doutais les recevoir. Ou alors, Wa Lin n'en savait pas plus que moi. Les Cieux s'agitaient peut-être avec l'approche de l'Apocalypse programmée depuis si longtemps. Cependant, l'arrivée des anges de l'Occident qui jugeaient que les choses allaient trop lentement à l'Est avait été repoussée par Sakuya Toya. Il ne me faisait pas part de toutes ces intentions, bien heureusement pour lui, mais je savais bien que c'était quelque chose qui ne pouvait pas jouer en sa faveur. Peut-être était-ce ce genre d'informations que Wa Lin recherchait, qu'importe ce qu'elle voulait en faire.

J'observai, toujours aussi droit, l'ange retirer ses chaussures et s'avancer dans l'eau avec une grâce presque inégalable. Il y avait quelque chose de beau et étrange à la fois dans cette vision. J'observais la silhouette de l'une des créations de notre Père et je ne pouvais refouler ce sentiment d'admiration que j'avais envers elle comme envers Lui. Et pourtant, ce tableau semblait presque incomplet. Comme s'il manquait quelque chose à Xei Wa Lin. Ce même sentiment que j'avais au fond de moi. Nous nous ressemblions sur ce point, mais pourquoi ?

Je fermais les yeux au rythme de sa voix, appréciant le silence brisé par sa chanson inachevée. Je ne l'arrêtai pas. Ce ne fut que lorsqu'elle le fit d'elle-même que je les ouvris à nouveau pour croiser les siens. Entre temps, je m'étais avancé à mon tour, m'arrêtant là où les vagues s'arrêtaient également. Pas une seule goutte d'eau ne me touchait. Je scrutais la surface claire, pensif. Je ne dis rien pendant plusieurs minutes. Juste le bruit des vagues et du vent. C'était presque irréel, nous étions aussi proche de la capitale japonaise et pourtant...

« Nos frères ne t'apprécient pas à ta juste valeur, Wa Lin. J'ai entendu bien des choses sur toi mais jamais cette face de ta personne. »

De la flatterie ? Non. Et je ne mentais jamais, par simple principe. Un Ange du Seigneur se doit d'être droit et mentir n'a rien d'un acte droit. Je disais simplement ce que je pensais. Certes, la réputation de l'ange n'était pas infondée, mais de ce que j'en voyais, elle était plus douce qu'autre chose, si on oubliait ses remarques tranchées et directes.

« Nous nous ressemblons plus que nous le pensions. »

Ce n'était pas une question.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Xei Wa Lin
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Secrétaire de direction à la Kronos Heaven Corp

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Pourvu que notre rencontre serve à quelque chose
Sam 27 Juil - 16:01

« Les choses s’accélèrent, n’est-ce pas ? Les anges de l’Occident en sont la preuve. »
Wa lin écoutait chaque mot avec attention, le ton, l’intonation, les pauses entre chaque mot. Elle tentait de les analyser,  d’en comprendre le sens. C’était une habitude qu’elle avait prise à force de côtoyer Aster, toujours à changer d’avis, à attendre de Wa Lin qu’elle comprenne ce qu’elle ne disait pas. Huan Yue ne demandais rien de trop important eux yeux de l’archange même si elle n’avait pas de réponse très précise. D’ailleurs, qui savait vraiment ce qui se passait ? A par Dieu lui-même bien sûr et peut-être quelques anges. Aster ne lui avait rien dit en tout cas.  Elle répondit  dans un souffle, dans un murmure:
« L’apocalypse. La fin., elle marqua une pause de plusieurs minutes puis continua, il faut bien en voir le bout un jour. N’est-ce pas mesquin de toujours retarder la mort de ces Hommes ? De les faire souffrir juste un peu plus longtemps ?, un rire moqueur et assez froid s’échappa des lèvres de Wa Lin, elle ajouta, avec toutes ces catastrophes qu’ils créent, ces anges vont bien réussir à faire quelque chose. Ou peut être pas. »
Elle finit ainsi, en pensant au Séraphin. Qu’allait-il faire –car Wa Lin était presque sûre qu’il ferait quelque chose-, quelles combines allait-il trouver pour protéger ces humains ? Elle n’en dit pas plus. Elle n’avait rien à ajouter de toute façon.
Elle se leva, se dirigea vers la mer et une fois les pieds dans l’eau se mit à chanter. Elle n’avait pas réfléchi. Elle avait eu envie de chanter alors elle l’avait fait. En général, ellefaisait ce qu’elle voulait quand elle voulait sans se soucier des autres, sans même les voir et souvent ils ne la voyaient pas non plus. Elle ne considérait pas l’Hérault comme une menace alors elle le laissa derrière. Sa comptine terminée, ou du moins les paroles dont elle se souvenait, elle se retourna et vit que Huan Yue c’était rapproché. Elle planta son regard dans le siens, comme à son habitude et ne dit pas un mot.
« Nos frères ne t'apprécient pas à ta juste valeur, Wa Lin. J'ai entendu bien des choses sur toi mais jamais cette face de ta personne. »

Wa Lin se rapprocha de lui, le regardant toujours dans les yeux. Disait-il la vérité ? Il n’avait pas l’air de mentir en tout cas.
« Ils ne me doivent rien. Je ne leur demande pas de m’apprécier ou de m’aimer.  Ce que je veux c’est qu’ils fassent leur travail, qu’ils prennent conscience de leurs devoirs. C’est tout. S’ils étaient plus investis dans leurs tâches ils n’auraient même pas le temps de colporter des ragots. Elle rit de ce rire mélancolique dont elle seule était la détentrice. »
Elle se rapprocha encore. Huan Yue était un personnage qui l’intriguait maintenant. Wa Lin ne s’intéressait plus uniquement aux informations qu’il était capable de lui donner. Pourquoi lui disait-il ce genre de choses ? Il n’espérait tout de même pas obtenir des remerciements ou de la reconnaissance de la part de Wa Lin… Cet imperturbable visage agaçait l’archange qui avait du mal à interpréter ces paroles. Elle continua, ses yeux fixant inlassablement ceux de son interlocuteur :
« Dis-moi, Huan Yue, qu’à tu vu ? Ou du moins, que crois-tu avoir vu ? »  
Peut être que cette question  engendrerait une réaction.

« Nous nous ressemblons plus que nous le pensions. »

Ce qu’il disait n’était pas faux, Wa Lin l’avait remarqué pendant leurs courtes discutions mais cela la troublait qu’il dise ce genre de choses, elle devenait même un peu méfiante.
« Il est vrai que nous avons quelques points communs. Où veux-tu en venir, Huan Yue ? »
Elle s’approcha encore plus près. Bien trop près à son goût. Elle devait lever la tête pour voir son visage. A chaque petit pas qu’elle faisait, tout son corps lui disait de s’écarter, car s’il l’attaquait rapidement, elle n’aurait pas le temps de le voir venir mais c’était un risque à prendre, car chaque pas qu’elle avait fait jusqu’à présent avait pour but de provoquer Huan Yue ou du moins, de provoquer une réaction... Et au fond, elle savait qu’elle ne risquait rien,  comme il l’avait dit, ils se ressemblaient.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Liu Huan Yue
Angel † Keeper

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Pourvu que notre rencontre serve à quelque chose
Ven 2 Aoû - 23:31

Elle me faisait dos, plongeant gracieusement ses jambes dans l'eau et entamant une chanson connue d'elle seule d'une voix inhabituelle, presque irréelle. Angélique. Et c'était comme si la présence d'un ange tel que moi, bien moins puissant que l'archange qu'elle était et qui pourtant lui ressemblait sur bien des points, aussi bien sur son sens du devoir, son dévouement envers notre Père que notre presque absence d'émotions fortes et humaines, n'existait pas à ses yeux. Elle ne faisait plus attention à moi, et je ne lui en voulais pas. Au contraire, cela me permettait d'observer sa frêle silhouette à loisir. Dire que ce corps, qui semblait si fragile, si bien que même un regard aurait pu le briser en une seule seconde, renfermait une puissance qui ne pouvait être ignorée. Je la respectais pour ça. Elle n'était pas n'importe quel ange, et avoir été choisie par Aster n'était pas rien.

Je ne troublai pas son chant, l'écoutant jusqu'au bout. Peut-être avait-elle senti mon regard insistant mais elle ne tarda pas à se retourner, alors qu'au fur et à mesure que sa chanson avançait, je faisais de même, m'arrêtant au bord de l'eau. Je me décidai à croiser son regard et n'y vis rien qui pouvait être signe de danger. Pour le moment, j'étais sauf. Ni elle ni moi ne semblaient vouloir arrêter cette conversation à ce stade trop peu avancé, aussi, s'attaquer mutuellement serait une erreur. Il y avait encore beaucoup de choses qu'elle cachait, et je faisais de même. Et c'était quelque part frustrant : je savais beaucoup de choses, plus que certains ne pouvaient imaginer. En trois siècles de liberté, j'avais guidé bon nombres d'hommes et de soldats célestes vers leur destin, j'avais écouté beaucoup de choses et j'en avais rapporté d'autres. Pourtant, rien à propos de Wa Lin. Le secret et le mystère qui l'entouraient étaient bien trop épais pour être innocents.

Ce fut à son tour de se rapprocher et je la laissai faire, curieux de savoir ce qu'elle voulait. L'archange me fit part de son avis sur ces autres anges bien différents de nous et je ne pouvais qu'être d'accord.

« Dis-moi, Huan Yue, qu’as-tu vu ? Ou du moins, que crois-tu avoir vu ? »

Je ne pus soutenir son regard plus longtemps et baissai un instant les yeux avant de replonger dans son regard. Ce n'était qu'une seconde d'hésitation mais c'était déjà bien trop et elle l'avait forcément remarquée. C'était l'une des premières brèches dans mon masque impassible, provoquée par une question qui n'était pas si simple, et j'espérais que c'était la dernière. A être aussi près d'elle, je pouvais presque entendre sa respiration calme et paisible, et j'essayais de ne pas reculer. Je n'approchais jamais quelqu'un d'aussi près et à avoir une enveloppe humaine plus grande que la sienne, je me voyais obligé de baisser légèrement la tête. Le contact physique m'importait peu en temps normal.

« Que devrais-je avoir vu serait plus exact... »

Je laissai échapper cette phrase bien malgré moi. Mentalement, je me maudis de ne pas avoir autant de contrôle sur moi-même que je l'espérais. Elle pouvait prendre et comprendre cette phrase comme elle l'entendait. Ce que je devrais avoir vu à propos d'elle... ou à propos de moi. Car les paroles de Hina, la démone que j'avais rencontrée le mois dernier dans un endroit peu accueillant pour un ange résonnaient encore dans ma tête bien que j'essayais de les chasser. Qu'est-ce que je ne savais pas à propos de moi ? Que devrais-je avoir vu ?

Et par affirmer que nous avions bien plus que des points communs, je ne savais pas trop où je voulais en venir moi-même, aussi je ne dis rien. Ce n'était qu'une impression en vérité, rien de plus. Je me devais d'éliminer tous ces doutes qui m'habitaient récemment et voir Wa Lin aussi sûre d'elle m'aidait quelque part à le faire, involontairement.

Après un silence, je poussais un soupir, léger, à peine inaudible et je m'écartai d'un pas.

« Ne devrions-nous pas arrêter d'éviter le sujet auquel nous pensons depuis le début ? »

Autrement dit, nos maîtres.

C'était idiot, et surtout irréfléchi de ma part d'arrêter de tourner autour du pot aussi soudainement. Nous protégions tous les deux nos maîtres respectifs du mieux que nous pouvons, car une simple petite information pourrait signifier leur fin. Et surtout, tourner la conversation dans ce sens pouvait être dangereux pour moi. D'autant plus que depuis ces longues minutes, j'arrivais à approcher la redoutable Xei Wa Lin et sa réputation qui n'était pas infondée.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Pourvu que notre rencontre serve à quelque chose

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Pourvu que notre rencontre serve à quelque chose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.U.M.I.D.A :: Quais :: Port-