† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Après le déluge...ft. Ichiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Jeu 25 Avr - 18:51

    « La vérité c’est que…il n’y en a pas ! »

    Frustré, le démon grogna doucement, mais n'insista pas. Ce n'était pas comme si c'était réellement important....pour les autres, sans aucun doute, car c'était plus ou moins le pouvoir de faire en sorte que les hommes obéissent a leurs plus bas desseins, et qui donc laissent les ténèbres les envelloper. Alors, le chaos régnerait sur terre, et les démons auraient gagné. Ce n'était pas comme ca qu'il voyait les choses, pour sa part. On ne pouvait conquérir la terre que par la force, parce qu'a force de vivre avec les démons et les anges, les humains avaient de plus en plus de facilité à les démasquer et de ruse. Alors, le plan de ses « frères » lui semblait totalement inutile.
    Au contraire, lui allait attendre le meilleur moment, quand les anges seraient trop occupés a massacrer l'espèce humain, et les humains trop occupés à essayer de se défendre, et allait, tel une panthère, bondir sur eux et les tuer, par la force brute. Le total opposé des autres démons et anges, qui préféraient la ruse à la force. Il les leurraient, les faisaient les vénérer, et ensuite, ils prenaient le droit de vie ou de mort sur eux. Pathétique. Petit et minable.

    Au lieu de rentrer dans son petit jeu, le démon décida d'évoquer la disparition « tragique » du musée dans lequel travaillait son jeune ami. Une disparition qui avait sans aucun doute entrainé pas mal de morts : les anges occidentaux ne se déplaçaient jamais pour rien. Ce n'est pas comme si tous ces bouquins brulés et ces vies perdues (ce qui voulait dire plus d'ame pour eux, les démons), ne le rejouissaient pas, mais il se délectait d'autant plus de la légère détresse qu'il voyait dans les yeux du jeune homme. Ce qui voulait dire qu'il avait une faiblesse, mine de rien.
    « Tu ne comprendrais pas. »
    -Détrompe toi, quand je le veux, j'arrive a comprendre.
    Ce qui était vrai. Les démons devaient faire preuve d'une empathie exceptionnelle pour berner les gens et utilisaient leurs rêves, leurs pires cauchemars, à leur avantage. Ils étaient nés avec ce don, tout comme les anges. Tout dépendait alors de l'usage qu'on en faisait.
    « Tu as une imagination trop fertile. Toutes ces raisons sont futiles et ne me ressemblent pas. »
    Il n'avait pas trop de mal a le croire, dans ce cas la. Il ne semblait pas être du genre à tomber amoureux facilement. Mais qui sait ? Il avait vu bien des anges ou des démons, extremement puissants pour certains, se retourner contre l'Apocalypse, parce qu'en vivant parmis eux, ils s'étaient attaché à cette existence imparfaite qu'était la vie humaine.
    Il le sentit se pencher sur lui et son souffle dans son cou le fit légèrement frissonner, lui rammena à l'esprit, des images de leurs ébats, encore très frais. Il dut inspirer profondément pour ne pas lui sauter littéralement dessus.

    Heureusement, le fait qu'il se retire de son dos l'aida beaucoup à se contrôler et il se redressa, souriant malicieusement.
    « Tu es bien offensant. Je ne me suis pas ramolli, bien au contraire. Et ça n’a en aucun cas à voir avec ce que je pense des êtres vivants. Tu n’es qu’une expérience pour moi, sinon je ne t’accorde même aucune importance. Tu ne peux même pas comprendre la raison pour laquelle j’aimais ce musée. Mais ceci vient confirmer ce que je pensais également : les démons ont autant de cervelle qu’un ballon de foot ! Déplorable. »

    Le démon mima un geste totalement théâtral, lui montra qu'il venait de lui briser le cœur en lui disant une telle chose. Il n'avait vraiment aucune importance pour lui ? Ce n'était pas si sur, parce que si il avait été si certain qu'il avait une part de bonté en lui, il n'avait pas besoin de le garder vivant pour le prouver. Hors, il l'avait aidé, l'avait soigné. Ce n'était pas pour rien. Il ne lui dit rien de tout ca, sachant qu'il trouverait immédiatement des arguments pour le contrer. Au lieu de cela, il s'allongea sur le canapé, le regardant avec condescendance.
    -Très bien, si tu en es aussi sur, faisons un pari !
    Il se rapprocha, son visage terriblement proche du sien.
    -Tu dois me prouver ce que tu avances...d'ici deux mois. Ca me semble tout a fait raisonnable. Ton ame contre la mienne. Si tu y arrives, je te laisserais faire ce que tu veux. Si c'est le contraire, tu dois accepter de descendre avec moi en enfer.
    Il sourit en coin et se détacha de lui.
    -Ca me semble tout a fait équitable, comme marché ! Et tu ne risques rien si tu es sur de toi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Jeu 25 Avr - 21:27

Non. Il ne comprenait pas. Il ne comprendrait jamais ce qui liait le Chérubin à cet édifice. Ou plutôt à son contenu ! Car tout résidait dans ces livres et ces tableaux qu’il aimait observer et bien sûr lire pendant des heures sans éprouver la moindre fatigue ni le moindre ennui. Incomparable à une passion, c’était une partie de lui-même qui venait de brûler avec le reste du musée. Et ça, il ne le pardonnerait jamais. L’argent qu’il récoltait en tant qu’employait ne lui importait guère, en tant que mannequin réputé il gagnait suffisamment pour s’épargner la charge d’un deuxième travail. Sauf que si on lui donnait le choix de quitter un des deux travails, vous pouvez être sûr qu’il abandonnerait le mannequinat pour se concentrer sur son boulot de conservateur de musée. Ou plutôt Assistant conservateur de musée ! Apparemment, comme avec les hiérarchies angéliques, c’était un grade qu’il fallait respecter…Autant dire qu’il n’était pas au niveau le plus haut. Mais ça lui suffisait amplement !

Est-ce que ça faisait donc de lui un être « ramolli » ? Loin de là. Au contraire son expérience du vécu parmi les humains et ce qu’il avait pu tirer de ces différents ouvrages l’avaient aidés à raffermir sa pensée et ses exigences. Ainsi, il n’était pas juste sûr qu’il avait une âme, il le savait. Tout simplement. C’était un fait indéniable pour lui, qui ne pouvait être contesté. Prouvé, peut-être. Mais il ne pensait pas devoir le faire envers quelqu’un d’autre que lui-même ! Mais à voir la tête d’Ichiro, celui-ci avait encore un plan foireux à lui soumettre…

- Très bien, si tu en es aussi sur, faisons un pari !

Un pari ? Ce n’était pas si étonnant venant d’un être comme lui mais il fut tout de même légèrement surpris. Ichiro était quand même plus du genre à faire céder sous la violence qu’à user de ruse pour atteindre ses objectifs. Ça cachait quelque chose et il se méfia. Silencieux, il le toisa alors qu’il se rapprocha indécemment de lui, non craintif.

- Tu dois me prouver ce que tu avances...d'ici deux mois. Ca me semble tout a fait raisonnable. Ton ame contre la mienne. Si tu y arrives, je te laisserais faire ce que tu veux. Si c'est le contraire, tu dois accepter de descendre avec moi en enfer.

L’Ange rigola.

« Moi ? Je dois te prouver que tu as une âme ? Mais mon pauvre, c’est à moitié déjà fait. Il ne me suffira que de quelques jours supplémentaires en ta compagnie pour te prouver noir sur blanc que tu as ce que tu considères comme une faiblesse chez les Humains. Mets-toi ça dans le crâne, le jour où j’irai aux Enfers avec toi n’existera pas. Je relève le défi ! »
- Ca me semble tout a fait équitable, comme marché ! Et tu ne risques rien si tu es sur de toi.

Evidemment. Et il était sûr de le remporter, c’est vrai, même s’il sentait une drôle de courant d’air dans la pièce…comme s’il était en train de se faire avoir. Sauf que ça ne pouvait pas être le cas. Un Chérubin comme lui ne pouvait pas aller dans les Enfers ! Il était plus fort que ça, autant physiquement qu’intellectuellement ! Avec une bonne tactique et un plan infaillible, il allait gagner. De toute façon, ce qu’il venait de dire n’était en aucun cas du bluff. Il était déjà à moitié du côté du perdant, ce démon. Quel idiot de vouloir se mesurer à lui ! Il ne comprenait rien du tout…

« A ta place je ne ferai pas le fanfaron comme ça. Tu ne te rends même pas compte que tu viens de creuser ta propre tombe. Mais pour que ce pari soit vraiment équitable, si je gagne TU feras ce que JE veux. Et je ne reviendrai pas là-dessus ! »

Voilà, les jeux étaient faits…et le pire, c’était que chacun des deux était sûr de gagner !



Revenir en haut Aller en bas
 
 

Après le déluge...ft. Ichiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.H.I.B.U.Y.A :: Parc :: Musée-