† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Après le déluge...ft. Ichiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Après le déluge...ft. Ichiro
Mer 30 Jan - 11:03

Ça n’avait été qu’un vrai désastre. La moitié du musée était en ruine, la quasi-totalité des collections venues de l’Orient détruites et le personnel mort dans les décombres. Lors de l’attaque, le Chérubin s’était efforcé de sortir le plus de personne dehors, en sécurité mais ça n’avait eu qu’un faible impact, malheureusement, sur le taux de mort. Lui-même avait été blessé, ce qui n’arrivait presque jamais. Mais même son ouïe ne l’avait pas averti de la présence de l’Ange de l’Occident au-dessus de son aile du bâtiment et de ce qu’il allait faire. Il aurait dû sentir cette aura destructrice…mais qu’est-ce que ça aurait bien pu changer ?

Le jeune homme détestait être mêlé à ce genre de règlement de compte et de vengeance. La rage et la douleur l’aveuglaient alors qu’il enlevait une poutre de sur la jambe d’un de ses collègues, mort. Il ne lui avait quasiment jamais parlé mais le fait même qu’il ait été quelqu’un d’important dans ce musée lui donna à lui aussi l’envie de se venger. Pourtant il ne fallait pas qu’il cède à ce genre de sentiment. Rester en dehors, pour être moins touché. Il le croyait jusqu’à aujourd’hui. Et en regardant les ruines qu’était à présent le musée, il se mit à penser que peut-être son plan de vie avait quelques failles. Quoique soient ses convictions et sa place dans cette guerre, on ne lui laissera pas le choix d’être en vie et de faire ce qu’il veut.

Le Chérubin ramassa un livre au sol et l’épousseta avant de le feuilleter. Complètement foutu. Mais quel était donc l’intérêt d’attaquer un MUSEE ??? Hiro se tint aux aguets, sentant toujours des auras étranges autour de lui. Puis, tout en avançant il grimaça soudainement et aperçu la blessure à son flan qui faisait une tâche conséquente sur sa chemise et son pantalon. Ah oui, un ange pouvait être blessé et pouvait saigner, il l’avait oublié ! Mais ça ne lui était arrivé que si peu de fois alors…Il mit sa main sur sa plaie et continua de s’éloigner de cet affreux cauchemar, laissant derrière lui les morts et les décombres. Des survivants ? A part lui et quelques humains qui s’étaient enfuis, il n’avait pas connaissance qu’il y en ait. Bientôt il pu entendre les sirènes des pompiers et il ricana. Quelle bande de mous du genou ! C’était trop tard maintenant, tout ce qui n’avait pas été détruit sur l’instant venait de périr dans les flammes gigantesques qui mangeaient le musée.

Se sentant s’affaiblir, Hiro s’efforça de cacher son aura pour ne se faire remarquer de personne, personne de malveillant qui en profiterait pour s’en prendre à lui. Parce qu’ils étaient comme ça, tous. Ils s’en prenaient au plus faible pour avoir la certitude de gagner. Si on l’attaquait alors qu’il était dans cet état, il se défendrait jusqu’à ce que mort s’en suive et ça risquerait fort d’arriver. Alors mieux valait ne pas donner cette opportunité à un démon quelconque, et surtout celui qui lui collait à l’arrière-train depuis des semaines déjà.

Depuis la fin des séances photos, le Chérubin avait tout fait pour éviter Ichiro mais celui-ci revenait toujours dans un coin de sa tête ou dans son champ de vision. Au coin d’une rue ou dans un magazine…C’était oppressant et ça l’énervait plus qu’autre chose de ne pas avoir la paix ! Le jeune homme n’avait même pas jeté un coup d’œil au résultat des photos sur le magazine, la première de couverture lui ayant confirmé que c’était magnifique, certes, mais surtout dangereux. Avoir ce magazine lui rappellerait trop de souvenirs qu’il n’avait absolument pas envie de garder !

Bref. Hiro finit par s’engouffrer dans une petite ruelle et, sans aller trop loin, il s'assit contre le mur en grimaçant et se tenant le ventre d'une main, alors que l'autre serrait puissamment la croix autour de son cou. Au loin, on pouvait voir le musée détruit qui fumait. Quel beau spectacle de destruction non ?




Dernière édition par Kiriyama Hirô le Jeu 25 Avr - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Dim 3 Fév - 0:45

    Le démon s'y attendait depuis un moment maintenant. Les anges allaient de nouveau frapper, et ce serait le moment pour lui de mettre son plan en action. Car sans le savoir ses ennemis de toujours étaient inconsciemment entrain de lui donner l'occasion de faire main basse sur tous les esprits des humains révoltés contre leur toute puissance. Si il se faisait passer pour un sauveur, alors il n'aurait aucun mal à mener les anges en déroute. Pas parce qu'il tenait à sauver la terre et ses habitants, bien au contraire, c'était bien plus sadique et sournois que cela. Il détruirait tous leurs espoirs et leur confiance plus tard, quand il serait sur d’être a l'abri de toute mutinerie.

    Au moins, rencontrer cet ange lui avait fait comprendre un truc. Un humain, un ange ou un démon inférieur à lui qui avait très envie de vivre pouvait etre plus puissant que lui et l'avoir à son propre jeu. Et malheureusement, les gens étaient beaucoup trop attachés à la vie à son goût. Il fallait donc avant tout endormir leur confiance.
    Se pourrait t'il qu'il aie appris de leur séance de sport de chambre dans les loges du studio photo ? Peut etre....Il ne l'avait pas encore revu, depuis ce qu'il s'était passé, et ce n'était pas bien étonnant. Si il avait cherché à le revoir, alors il l'aurait clairement abordé, mais il n'avait fait que lui rappeler quelques fois qu'au fond, il ne lui échapperait pas. De toute facon, à coté de son emploi du temps de chanteur célèbre, il n'avait rien d'autre à faire que l'espionner, et il faut dire qu'il s'amusait vraiment bien à observer ses comportements.

    Ce jour la aussi, le démon suivait son amant, s'ennuyant ferme à jouer à cache cache dans les allées désertes du musée. Il se demandait vraiment ce qui plaisait tant à l'homme qui avait réussi à le dominer avec lueur animale dans les yeux, dans les musées. Pourtant, à chaque heure de la journée, rien qu'en observant une vieille toile exposée derrière une vitrine ou en reconstituant un vieux parchemin dans le labo, il avait l'air fasciné et passionné.
    Il avait tiqué et fait une grimace éloquente, près à partir, quand soudainement, l'accident était arrivé.
    Ca ne dura que quelques secondes, et le jeune homme s'était laissé prendre par surprise. Heureusement qu'a l'origine, il ne pouvait pas mourir, car autrement, il n'aurait pas rouvert les yeux dans la fumée et repoussé la roche qui lui était tombée dessus pour se relever et s'extirper de ce foutoir qui le mettait drolement en colère.

    Il s'éloigna de l'endroit, ne pensant pas tout de suite au plus jeune qui était surement encore dans les décombres. Et puis après tout, qu'est ce que ca aurait bien pu lui faire ? Il voulait qu'il meure de toute facon. Ce serait juste un peu dommage qu'il ne puisse pas s'amuser avec lui avant de l'achever.
    Le pensait t'il réellement.... ? Une soudaine douleur lui transperca la poitrine à l'idée de savoir son jouet définitivement cassé. De la colère, une sourde colère. Il aurait put se mesurer immédiatement à cet ange de malheur et le pulvériser sur place....Mais l'important était de retrouver son jouet et le réparer tant qu'il en était encore tant.
    Y avait t'il plus tordu ? Sauver quelqu'un pour mieux le tuer ensuite ? Mais dans sa folie, Ichiro n'avait pas remarqué que l'idée que quelqu'un puisse tuer Hiro lui était presque insupportable.

    Il ne lui fut pas difficile de le trouver, en forçant un peu les chose, puisqu'il était très habitué à cette aura qu'il reconnaîtrait entre toutes.
    Se téléportant directement au bout de la rue dans laquelle se trouvait le jeune homme, Ichiro s'avanca, un léger sourire fleurissant sur ses lèvres.

    -Besoin d'un coup de main ?

    Demanda le démon. Pour une fois aussi sincère qu'il pouvait l'etre.

    -Mes pouvoirs ne servent pas qu'a faire du mal tu sais~

    Et c'était bien pour ca qu'ils étaient aussi craints.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Dim 3 Fév - 13:18

La destruction du musée lui faisait beaucoup plus de mal qu’il ne voulait l’admettre. Il aimait ce lieu, même pas les gens dedans ! Juste les lieux, les objets qu’on pouvait y trouver à l’intérieur, toute la connaissance qu’on pouvait déceler. Ce mélange de neuf et de vieux lui plaisait et voir tous ces vestiges du passé détruits, ainsi que son endroit de paix, lui fit mal au cœur. Cependant moins mal que la blessure qu’il avait à la taille ! Il faut dire qu’il s’était prit des étagères et le toit sur la tête, sans compter toutes les sculptures car il avait eu le malheur de se trouver dans la salle d’architecture au moment de l’attaque ! Quelle idée de se faire blesser par une réplique du David ! La plaie était assez ouverte et saignait abondamment. Il savait qu’il allait guérir rapidement, plus rapidement qu’un humain en tout cas puisque ce n’était qu’une simple blessure causée par un accident naturel. Il n’empêche que ça faisait mal et que c’était tout sauf agréable. De plus, ça l’empêcher d’avancer…

Finalement il alla se réfugier dans une des ruelles et s’assit contre le mur, se reposant un peu avant de reprendre sa route jusque chez lui. Il pouvait encore sentir et voir le musée brûler suite à l’attaque et la colère l’envahit en imaginant tous ces livres et ces toiles détruites par des anges égoïstes et irréfléchis. Et apparemment, la malchance continuait de le martyrisait puisqu’à côté de lui apparut la personne qu’il ne voulait plus revoir de toute sa vie. Et il n’avait même pas senti son aura !

- Besoin d'un coup de main ?

Hiro ne pu s’empêcher de ricaner, ce qui lui fit encore plus mal à l’abdomen. Se moquait-il de lui ? Comme s’il allait lui demander de l’aide ! Jamais. A personne. Que ce soit un ange ou un démon en face de lui, même un humain, il se débrouillerait tout seul et c’était là son intention également.

« Je n’ai pas besoin de toi. Va-t-en. »
- Mes pouvoirs ne servent pas qu'a faire du mal tu sais~
« Je t’ai dit de t’en aller ! T’as pas compris la première fois ou quoi ?? »


Le Chérubin serra les dents, se sentant s’énerver. Il faisait tout pour ne jamais exprimer de la colère, ou un quelconque autre sentiment. C’était nul, les sentiments ! Il préférait la patience et là, elle commençait clairement à s’effriter. Soufflant un bon coup, il ferma les yeux et posa sa tête contre la pierre froide et dure du mur. Ça lui permit de récupérer un peu de force et en même temps il réfléchissait. Pourquoi Ichiro n’en profitait pas pour le tuer ou je ne sais quoi ? C’était le bon moment là…il était vulnérable. Plus qu’il ne l’avait jamais été. Il finit par rouvrir les yeux et fixa sans gentillesse le démon.

« Tu veux quoi encore ? Me regarder souffrir ? Ça t’excite ? Ou la dernière fois ne t’a pas suffit ? Va te trouver un autre jouet, y’en a 6 milliards sur cette Terre. Sans compter les autres anges, les créatures et démons. Alors fous-moi la paix. »

Le jeune homme releva sa chemise et baissa un peu la ceinture de son pantalon pour voir la plaie et, tout en grimaçant, retira les quelques morceaux de verre et de pierre qui s’étaient fichés à l’intérieur. C’est que ça faisait mal en plus ! Il les retira un à un, petit morceau par petit morceau si bien que sa main droite était rouge de son sang. Sa chemise était foutue, tout comme son pantalon constata-t-il. Et il détestait salir ses vêtements !

Puis, soudainement, il se mit à rire.

« Tu vois, quand je te dis que les Anges ne sont pas mieux que les démons. Les gens, toujours à croire qu’on est des petites figurines parfaites et pacifiques… »


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Sam 9 Fév - 0:06

    Le démon, bien qu'il soit très vieux, et qu'on pouvait imaginer qu'il se sentirait a sa place entre les livres et les sculptures poussiéreuses, se fichait bien de ce bâtiment que les humains avaient construit pour exposer des choses totalement inutiles et qui n'étaient même pas belles a voir. Il ne voyait vraiment pas l’intérêt de ces endroit, et ne le verrait sûrement jamais. Alors que les anges détruisent ce fichu musée ou non, ca n'avait que peu d’intérêt pour lui. Par contre....l'ange qu'il surveillait constamment avait fini par avoir de l’intérêt pour lui. Ou du moins, ca lui importait de savoir si il avait survécu ou non.
    Alors après s'etre dégagé des décombres, et ne faisant que peu attention au bordel immonde, et aux cadavres qui jonchaient le sol, il partit à la recherche du plus jeune, certain qu'il ne devait pas etre bien loin.

    Et effectivement, il ne tarda pas a le trouver, dans une ruelle sombre et humide. Ange ou pas, si il se faisait attaquer, ici, et maintenant par un démon comme par un humain, il se ferait tuer. Et pourquoi n'en profitait t'il pas ? Il lui suffisait de rester cacher dans son coin et de se concentrer pour étouffer la faible aura s'échappant du corps du jeune homme. Alors il ne serait plus qu'un petit tas de plumes carbonisées....mais cette façon de tuer lui donnait la nausée.
    Il préférait les meurtres plus long, plus intelligents. Si il s'amusait a ca, alors il s'abaissait au niveau des démons de bas étage.

    Il fit une moue éloquente et leva les yeux au ciel, puis s'approcha du jeune homme en lui proposant totalement naturellement son aide, ce a quoi bien sur l'ange réagit violemment. Et bien, dites moi... Ca donnait pas vraiment envie d'etre gentil ca....
    « Je n’ai pas besoin de toi. Va-t-en. » 
    Le jeune homme insista. Il n'était pas vraiment le genre à accepter un refus, et à s'en aller. La preuve étant qu'il était toujours ici, aujourd'hui.
    « Je t’ai dit de t’en aller ! T’as pas compris la première fois ou quoi ?? » 
    Le jeune homme haussa encore les épaules, s'agenouillant devant lui pour constater les dégats. Il grimaça légèrement. Ce n'était pas très beau à voir ! Si le jeune homme avait été un humain, il serait déjà mort, alors forcément, ca avait un peu de mal à cicatriser.

    Il leva les yeux vers sa proie et il sourit en coin, se délectant de sa détresse. Il savait parfaitement que malgré ce qu'il voulait bien faire croire, il le touchait. Il le touchait, et il avait peur de lui ou de ce qu'il arrivait a lui faire ressentir. De la haine, de la colère, du désir....le sien s'éveilla à cette idée.
    Heureusement qu'il était venu le trouver, ce serait trop dommage que ce petit jeu s'arrete maintenant. Il était bien intéressant.
    « Tu veux quoi encore ? Me regarder souffrir ? Ça t’excite ? Ou la dernière fois ne t’a pas suffit ? Va te trouver un autre jouet, y’en a 6 milliards sur cette Terre. Sans compter les autres anges, les créatures et démons. Alors fous-moi la paix. »
    -Tu ne m'avais pas l'air de TANT souffrir la dernière fois. Répliqua t'il avec un sourire. Et tu sais que je ne m'en irais pas, mon petit ange. Quand j'ai quelque chose en tete, c'est jusqu'au bout.

    Le jeune homme s'approcha de lui, l'air a la fois parfaitement détendu et menacant.
    « Tu vois, quand je te dis que les Anges ne sont pas mieux que les démons. Les gens, toujours à croire qu’on est des petites figurines parfaites et pacifiques… »
    Le jeune homme haussa les épaules et usa de la force pour retirer les mains du jeune homme de sur sa blessure.
    -J'ai jamais pensé ca moi. Vous vous etes tous assez idiots pour vous détruire vous meme. Ne bouges pas.
    Il passa ses mains sur la blessure, et quelque secondes plus tard, de facon indolore, les os se remirent en place... la blessure se referma doucement, et bientôt il n'y avait plus rien. Il sourit, satisfait par son travail.
    Il se releva à l'observa froidement, alors qu'il était encore parterre.
    -Ne t'imagines pas des trucs. Aujourd'hui, ce n'était pas le moment ou tu devais mourir. Mais ca arrivera, bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Sam 9 Fév - 16:42

Il ne comprenait pas et c’était franchement énervant, cette situation. Il préférerait que le démon s’attaque à lui plutôt qu’il reste là à faire le tout gentillet alors que ce n’était sûrement pas la raison de sa venue. Quel était l’intérêt, franchement ? Secouant la tête, il s’occupa d’enlever les morceaux de verre incrustés dans sa plaie et cet acte le fit grimacer de douleur. Parce qu’il pouvait en effet parfaitement la ressentir dans ce genre de cas et dieu que ça faisait mal…Et l’autre qui poireautait toujours à côté de lui…Finalement, n’y tenant plus, Hiro laissa aller sa colère pour la première fois depuis longtemps. Il en avait vraiment, mais alors vraiment marre de ce démon !

- Tu ne m'avais pas l'air de TANT souffrir la dernière fois. Répliqua t'il avec un sourire. Et tu sais que je ne m'en irais pas, mon petit ange. Quand j'ai quelque chose en tete, c'est jusqu'au bout.
« Arrête de m’appeler comme ça ! »


Il retint sa respiration avant de souffler, et grogna quand Ichiro usa à nouveau de ses pouvoirs sur lui. Le jeune homme essaya de remettre ses mains là où elles étaient mais n’y arriva pas. Que comptait-il lui faire ? Pas maintenant hein ?

- J'ai jamais pensé ca moi. Vous vous etes tous assez idiots pour vous détruire vous meme. Ne bouges pas.
« Dis le grand maître des trucs stupides appelés démons qui jouent aux toutous de Lucifer… »


Oh il n’était pas pour les Anges, ils avaient un fonctionnement bizarre et destructeur c’est vrai, mais il n’allait pas le laisser les insulter aussi facilement non plus ! Ça lui ferait trop plaisir…
Les yeux grands ouvert, il le regarda faire et s’attendit à ressentir de la douleur…alors qu’il n’y eut rien du tout à part la plaie qui se résorbait. Hiro vit sa peau redevenir lisse et blanche près de son abdomen et fronça les sourcils, n’aimant pas vraiment ces tours de passe-passe. S’il croyait qu’il allait le vénérer après ça ou lui faire faire ce qu’il voulait…hors de question !

- Ne t'imagines pas des trucs. Aujourd'hui, ce n'était pas le moment ou tu devais mourir. Mais ca arrivera, bientôt.
« Parce que tu penses vraiment que c’est à toi de le décider ? Ichiro, voyons… »


Le Chérubin avait repris de l’assurance, une fois toute douleur exterminée et il se releva pour faire face à son ennemi, faisant une bonne demi-tête de plus que lui. Cette taille l’aidait beaucoup à être supérieur au démon et un léger sourire étira ses lèvres alors qu’il le regardait en détail.

« Tu aurais dû me laisser tranquille, parce que tout ce que tu viens de faire c’est de confirmer ce que je pense depuis bien longtemps à propos de vous, les démons. Et toi en particulier, si on oublie ce cher Lucifer. Veux-tu entendre ma théorie ? »

Il lissa correctement ses vêtements, remettant sa chemise dans son pantalon, enleva la poussière et passa une main dans ses cheveux avant de le fixer à nouveau, sérieux.

« Je pense que chacun a du bon en lui. Tu crois peut-être que tu viens de me soigner pour mieux me tuer plus tard mais tu te trompes. Ça commence toujours comme ça, Ichiro. On croit, on croit…et on se fait avoir à la fin. Tu viens de faire le premier pas vers la bonté et crois-moi, ce n’est que le début. Tu seras pris dans les mailles du filet. Ça commence par moi, puis ce sera quelqu’un d’autre, toujours pour des raisons sombres que tu auras inventé pour te donner un genre maléfique…Tu es un être ignoble, mais pas que. Tu ne connais juste pas encore le bon coté qui est en toi, alors que moi… »

Il posa sa paume là où devrait se tenir son cœur.

« …je sais qu’il est là. »


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Mer 13 Fév - 21:38

    Ichiro savait parfaitement qu'il ne devrait pas s'approcher de cet homme. Il ne devait pas le soigner non plus, c'était de la folie pure et simple, mais il ne pouvait s'en empêcher. L'idée qu'il meurt maintenant et aussi bêtement le dérangeait. Ce n'était pas pour rien qu'il le suivait depuis autant de temps ! Il voulait s'occuper de lui lui même. Et quand un démon comme lui avait quelque chose en tete, allez le lui enlever. Même son bras droit, Hina, n'avait pas réussi à le convaincre. Et ce n'était pas l'alarme « Danger » qui s'était mis a hurler dans sa tête qui allait l’empêcher de continuer à avancer.
    Il voyait bien que le plus jeune n'avait pas confiance en lui, il avait peur de ce qu'il pouvait faire, ce qui lui convint grandement. Il sourit largement, et puisque le plus jeune résistait encore, il lui fallut employer sa magie pour l'empecher de bouger.
    Ses pouvoirs étaient encore faibles, quand il se trouvait trop près du jeune homme, alors il évitait tant bien que mal d'user trop de pouvoirs en sa présence, mais c'était encore dans ses cordes, surtout en sachant qu'il était agonisant.

    « Dis le grand maître des trucs stupides appelés démons qui jouent aux toutous de Lucifer… »
    Le jeune homme ne pouvait pas nier ca non plus, et il n'allait pas chercher à défendre les siens. Il n'aimait personne et ce qu'un ange pouvait bien penser de ses semblables lui importait peu. Il était bien au dessus d'eux. Il était un démon originel, l'un des fondateurs des enfers, rien a voir avec ce fichu Lucifer, qui était arrivé un jour pour lui prendre sa place.
    Il aurait bien changé d'avis pour le punir mais il était déjà trop absorbé pour retenir ses mains. Sa magie noire se heurta brusquement contre l'aura du plus jeune, et il eut peur pendant un instant qu'elle ne le traverse pas.
    Mais finalement, elle vint s'envelloper sur les blessures du jeune homme, les faisant se refermer lentement et parfaitement, et le démon fut satisfait de voir qu'il n'avait pas perdu la main, bien que ca faisait bien longtemps qu'il avait utilisé ses pouvoirs pour sauver quelqu'un.

    Il se retira rapidement, fronçant les sourcils. Puis se redressa plus rapidement que le jeune homme, qui avait vite récupéré. Alors il commença à douter du bien fondé de son action. Mais il n'en fit rien paraître sur son visage, bien au contraire.
    « Parce que tu penses vraiment que c’est à toi de le décider ? Ichiro, voyons… »
    Le jeune homme fronca les sourcils, n'appréchiant pas le ton du plus jeune, et alors qu'il le voyait s'approcher de lui, il fit apparaître une boule d'énergie dans sa main. Il s'approchait trop et il le ferait exploser, cette fois il n'hésiterait pas une seconde.
    « Tu aurais dû me laisser tranquille, parce que tout ce que tu viens de faire c’est de confirmer ce que je pense depuis bien longtemps à propos de vous les démons. Et toi en particulier, si on oublie ce cher Lucifer. Veux-tu entendre ma théorie ? »
    -J'en ai aucune envie non.

    Il voulait se détourner et partir rapidement d'ici. Mais il était trop curieux et le regardait encore étrangement.
    « Je pense que chacun a du bon en lui. Tu crois peut-être que tu viens de me soigner pour mieux me tuer plus tard mais tu te trompes. Ça commence toujours comme ça, Ichiro. On croit, on croit…et on se fait avoir à la fin. Tu viens de faire le premier pas vers la bonté et crois-moi, ce n’est que le début. Tu seras pris dans les mailles du filet. Ça commence par moi, puis ce sera quelqu’un d’autre, toujours pour des raisons sombres que tu auras inventé pour te donner un genre maléfique…Tu es un être ignoble, mais pas que. Tu ne connais juste pas encore le bon coté qui est en toi, alors que moi… »

    Le démon éclata de rire, trouvant ca tout simplement hilarant, ce qu'il venait de dire. Il aurait bien pu dire ca de certains démons totalement faibles et fragiles, mais pas de lui, il était la violence et la noirceur incarnée. Il espérait lui faire peur comme ca ? N'importe quoi. Il n'avait rien de bon. Il était né des enfers, ce n'était pas pour rien.
    Il brûla légèrement la main du jeune homme qui s'était posée sur lui, au fond tout simplement furieux. Parce qu'il avait frappé la ou ca fait mal, a sa faiblesse, sans meme que lui même s'en rende compte. De nouveau, le jeune homme envoya une bouffée d'énergie qui plaqua le plus jeune contre le mur, brusquement.
    Les dents serrées, le jeune homme se mit à agiter la boule d'énergie sous le nez de l'ange.
    -Tu veux mourir ? C'est ca ? Tu veux mourir ?!

    Il ferma les yeux et souffla lentement et profondément pour se calmer.
    -Crois moi, Hiro. Le temps va venir ou je te ferais tellement souffrir que tu me supplieras de t'achever. Tu ne devrais pas te faire de fausses idées. Il sourit en coin, mauvais. Je suis né des enfers, je ne suis pas quelqu'un de bon !
    Il grogna méchamment.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Jeu 14 Fév - 21:32

-J'en ai aucune envie non.

Bien sûr qu’il n’en avait aucune envie ! Parce que ce qu’il allait dire n’allait pas lui plaire, il le savait. De toute façon, à qui ça aurait plu avec ce genre de caractère et de croyance ? Ichiro avait tellement confiance en lui qu’il oubliait ses faiblesses et le Chérubin était doué pour toucher là où ça faisait mal…son savoir était si gigantesque que rien ne pouvait lui être caché très longtemps. Et là, il n’était pas dupe : en agissant ainsi le démon laissait se refermer autour de lui les mailles du filet qui constituaient le bon fond de chaque personne en ce bas-monde, qu’elle soit créature, aïon, démon ou ange. Et ça n’allait pas aller mieux si ça continuait ! Pas mieux pour lui hein, parce que l’ange s’en foutait bien de si Ichiro devenait bon ou pas. Au mieux ça lui donnait juste raison !

Le rire qui suivit était…démoniaque, on s’attendrait à moins ! Mais la douleur qui traversa sa main, elle, était bien réelle et cuisante. Rapidement il la retira de sur le torse du démon et le fixa, pas content qu’il use de tels stratagèmes tout ça pour l’écarter de lui et l’empêcher de prouver qu’il avait raison. D’ailleurs il alla même jusqu’à le cogner contre le mur ! Quel timbré…et il ne pouvait pas faire ça sans magie ? Etait-ce impossible pour cette petite personne ?

- Tu veux mourir ? C'est ca ? Tu veux mourir ?!
« Il n’y a que la vérité qui blesse mon cher… »


Fit-il avec un petit sourire vainqueur. Boule d’énergie pointée dans sa direction ou pas, ce n’était pas ça qui allait le faire taire. La vérité voulait sortir de sa bouche et allait le faire.

- Crois moi, Hiro. Le temps va venir ou je te ferais tellement souffrir que tu me supplieras de t'achever. Tu ne devrais pas te faire de fausses idées. Il sourit en coin, mauvais. Je suis né des enfers, je ne suis pas quelqu'un de bon !
« C’est moi ou ce discours n’est là que pour t’autopersuader que tu es mauvais ? Voyons Ichiro…ça ne sert à rien de forcer ton esprit. Ton inconscient, lui, sait que tu n’es pas à 100% mauvais. Lucifer lui-même ne l’est pas ! Tu tues, certes, mais tu viens de sauver une vie et pas n’importe laquelle : celle d’un Chérubin, ton ennemi. Alors toutes les excuses ou les discours ne changeront rien à cet état de fait : tu as une part de bienveillance en toi qui ne demande qu’à sortir et un jour, crois-moi, elle le fera. Ce n’est qu’une question de temps ! »


Il savait qu’il venait encore de se mettre en danger, peut-être trois fois plus qu’avant mais tant pis ! Hiro était franc, un point c’est tout et ce n’était pas parce que l’autre avait une boule d’énergie dans la main qu’il allait mentir ou s’aplatir ! Ce serait mal le connaître…D’ailleurs il reprit le contrôle sur son corps – plus facilement qu’il ne le pensait – et se dressa une barrière mentale de glace qui éloigna un peu la chaleur dangereuse du démon. Se rapprochant de lui, il n’hésita pas à le regarder droit dans les yeux comme s’il n’y risquait pas sa vie et sourit en coin.

« Je préfère avoir à te supplier de m’achever plutôt qu’avoir à te supplier de me donner de l’amour et de l’attention. C’est moins honteux, n’est-ce pas ? Je sais que ce jour n’arrivera pas, parce que plus les secondes filent, et plus tu es réticent à me faire souffrir. Sinon, pourquoi m’avoir soigné ? Et ne dis pas que c’est pour mieux jouer avec moi ensuite, je ne te croirai pas. Si vraiment t’étais mauvais, si vraiment tu avais eu envie de jouer, tu m’aurais enlevé comme tel et pris comme jouet à ta Cour démoniaque. Mais tu ne l’as pas fait. Et ça me suffit à prouver tout ça. Fais attention Ichiro, tu pourrais y succomber… »


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Dim 17 Fév - 21:58

    Il était vrai que l'un des soucis avec ce jeune homme était qu'il en savait beaucoup trop. Ils ne se connaissaient que depuis quelques semaines seulement, et il semblait en savoir plus sur lui que tous ses subordonnés réunit. En quelques sortes, dans certains cotés, le jeune homme lui rappellait son frère « jumeaux », le dernier démon originel, lui aussi. Ca l'énervait d'autant plus car son frère était la seule personne pour laquelle il avait éprouvé de « l'affection », il y a bien longtemps, avant qu'il ne deviennent aussi obsédé par le pouvoir, avant que Lucifer ne prenne le trone qui lui revenait de droit, et le rende complètement fou.
    Il secoua la tete, de plus en plus énervé et craintif. Ce n'était que passé, tout ca. Il était bien plus fort, maintenant. Il n'avait plus aucune attache, et c'était très bien comme ca.

    Ou était t'il entrain de s'émousser au fil du temps ? Comme Kei qui était devenu un fichu pacifiste ? Il grogna à cette idée. Il était le prince de la destruction, bon sang. Il était comme le vent, toujours présent, et toujours menaçant de détruite tout ce qu'il se trouvait sur son passage. Évidemment...Il ne pouvait pas être dans le vrai.
    Toujours aussi stoique, il regardait le jeune homme avec cette expression qui voulait dire qu'il poussait sa patience bien trop loin. D'autres étaient morts pour bien moins que cela.

    Et ce qu'il avait à lui dire fut loin de le calmer, bien au contraire, il fut d'autant plus énervé que le jeune homme prenait un ton totalement condescendant, qui avait le don de le mettre hors de lui. Il voulait jouer de toute évidence. Et il pensait que le démon allait le laisser gagner ? Meme pas en reve. Ca n'avait jamais été dans ses habitudes et ce n'était pas aujourd'hui que ca allait commencer. Il avait une boule d''énergie dans la main, qui aurait suffit à l'anéantir en une seule fois.
    Mais encore, le meme « sortilège », qui l'avait empeché de l'attaquer l'autre fois s'en prit à lui, et il fut incapable de faire griller.

    « C’est moi ou ce discours n’est là que pour t’autopersuader que tu es mauvais ? Voyons Ichiro…ça ne sert à rien de forcer ton esprit. Ton inconscient, lui, sait que tu n’es pas à 100% mauvais. Lucifer lui-même ne l’est pas ! Tu tues, certes, mais tu viens de sauver une vie et pas n’importe laquelle : celle d’un Chérubin, ton ennemi. Alors toutes les excuses ou les discours ne changeront rien à cet état de fait : tu as une part de bienveillance en toi qui ne demande qu’à sortir et un jour, crois-moi, elle le fera. Ce n’est qu’une question de temps ! »

    Le jeune homme n'était apparemment pas apeuré par sa démonstration de force, il avait l'air....totalement invincible, rien que par ce regard de défi qu'il lui lançait, un regard qui semblait dire qu'il ne se plierait pas devant lui, qu'il savait parfaitement qu'il avait raison et qu'il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour le lui prouver. Et ça lui fit peur. Pour la première fois de sa longue existence, le jeune homme était terrifié, même si il ne le montrait surtout pas, c'était la vérité. Parce que c'était le premier qui arrivait à lire aussi profondément en lui. Il avait touché quelque chose du doigt.
    « Je préfère avoir à te supplier de m’achever plutôt qu’avoir à te supplier de me donner de l’amour et de l’attention. C’est moins honteux, n’est-ce pas ? Je sais que ce jour n’arrivera pas, parce que plus les secondes filent, et plus tu es réticent à me faire souffrir. Sinon, pourquoi m’avoir soigné ? Et ne dis pas que c’est pour mieux jouer avec moi ensuite, je ne te croirai pas. Si vraiment t’étais mauvais, si vraiment tu avais eu envie de jouer, tu m’aurais enlevé comme tel et pris comme jouet à ta Cour démoniaque. Mais tu ne l’as pas fait. Et ça me suffit à prouver tout ça. Fais attention Ichiro, tu pourrais y succomber… »
    Il avait encore raison, car c'était ce qu'il aurait fait en temps normal, ce qu'il aurait du faire en tant normal ! C'était son plan, dès le début, et c'était comme si d'un seul coup, il l'avait totalement oublié. Il sentit ses veines bouillir sous l'effet de la colère et de la terreur, la boule d'énergie dans sa main devint si brûlante qu'elle entamait aussi sa main. Il trembla et sous le coup de l'impulsion :
    -TAIS TOI !
    Il lança la boule de feu sur le jeune homme. Il aurait du exploser, surtout sous une telle puissance, mais bizarrement, la boule rebondi sur un mur invisible et vint le frapper. Il hurla de colère, sentant le feu dévorer sa peau jusqu'à s'éteindre. Il avait atterri par terre, contre le mur de la ruelle. L'odeur de la chair brûlée lui donna envie de vomir. Heureusement, son enveloppe ne tarda pas à se refaire, et il bondit sur ses pieds, furieux.
    -Qu'est ce que tu m'as fais ??!
    Etait ce...une facon que son corps avait de lui faire comprendre qu'il était totalement d'accord avec les dires de l'ange ? Que devait t'il faire, maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Lun 18 Fév - 15:42

Hiro n’avait quasiment jamais fait part de ses pensées aux autres, et surtout pas aux anges en fait. Ce serait bizarre de dire à quelqu’un qui combat les démons que ceux-ci ne sont pas toujours aussi méchants qu’on le pense…et oui, lui il pensait vraiment ainsi et voilà des mois qu’il cherchait à le prouver. Pas au monde entier, mais juste à lui-même. Jusque là il n’avait fait qu’observer de loin et attendait le jour où, enfin, il aurait la preuve, la vraie, que toute personne avait une part de bonté en elle. Et le mieux était encore de trouver quelqu’un d’assez méchant comme cobaye et Ichiro était absolument parfait pour ce rôle ! Tout le monde même lui le trouvait méchant de la tête aux pieds…tout le monde sauf le Chérubin. Oui bien sûr au début il avait pensé qu’il était juste foncièrement mauvais mais…il commençait à avoir de plus en plus de preuves que ce n’était pas le cas ! Et il jubilait, vraiment…si bien qu’il n’hésita pas à le contrer, sans crainte du résultat.

Et il risquait de faire mal, ce résultat. Non seulement il venait de lui planter un pieu dans la poitrine, mais en plus il tapait dessus pour l’enfoncer ! Enfin...pas en réalité hein. Il lui montrait juste ce qu’il savait déjà mais qu’il s’efforçait inconsciemment de cacher. Et bien sûr que ça ne lui plaisait pas ! Parce que c’était une faiblesse…et qu’Ichiro était connu pour ne pas en avoir. Manqué ! Soudainement dans sa main la boule d’énergie devient encore plus puissante. Hiro sentait sa chaleur de l’endroit d’où il était et il ne faisait nul doute qu’elle était pour lui…

- TAIS TOI !

Et voilà…il était en colère. Et ce n’était pas bon du tout pour lui ! Il ne se passa que quelques secondes après ce cri et l’ange vit la boule arriver vers lui. Dans un mouvement de protection, il croisa ses bras devant son visage mais fut surpris de ne rien ressentir. Et pour cause ! Une fois les yeux ouverts, le jeune homme put constater que, sans savoir comment, la boule était retournée vers son possesseur et l’avait frappée de plein fouet. Si lui ça devait le tuer, ça ne fit que calciner légèrement le démon qui guérit tout aussitôt mais se releva avec d’autant plus de colère. Hiro, lui, était stupéfait de ce qui venait de se passer.

- Qu'est ce que tu m'as fais ??!

Le Chérubin resta interdit devant lui, ne sachant quoi dire. Pourquoi est-ce qu’il n’était pas mort, comme ça aurait dû l’être ? Il ne comprenait pas plus qu’Ichiro et c’était tellement frustrant…parce qu’Hiro savait toujours tout. C’était comme ça ! Alors pourquoi là, c’était différent ? Il n’arrivait pas à trouver de raison logique à ce phénomène…Il se mit à réfléchir à toute vitesse et se dit finalement que c’était une défaillance de la part du démon qui s’était juste trompé. Cependant ça sonnait étrangement faux parce qu’il était sûrement impossible pour qu’un démon de cette trempe face une erreur aussi stupide ! Même aveuglé par la colère et la vengeance…

« Je n’y suis pour rien. Ça vient de toi, pas de moi ! Serait-il possible que tu te rouilles… ? »

Il se retint de rire après avoir dit cela parce que rien que ces phrases devaient avoir fait monter au maximum le baromètre de fureur de son adversaire. Hiro comprit tout de suite que la situation était très très dangereuse pour lui : déjà, le démon était très très très très en colère, et ensuite il l’était contre LUI. Alors que bon, le jeune homme ne pensait pas y être vraiment pour quelque chose…D’ailleurs il fit un pas en arrière le temps qu’Ichiro se calme un peu, ce qui ne semblait pas vraiment se produire, et il se contenta de le fixer d’un air neutre. Il effaça carrément toute expression de provocation dans son regard ou son comportement. Parce que la situation était très instable ! L’autre pouvait péter les plombs d’une seconde à l’autre et tout détruire sur son passage et le Chérubin devait être prêt, autant physiquement que psychologiquement, à l’en empêcher et le contenir. Même si ça risquait fort d’être dangereux pour sa santé…


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Jeu 21 Fév - 13:09

    La personnalité d'Ichiro n'avait jamais été bonne. Après tout, il venait des enfers. Il n'avait ni pas de parents, pas d'attaches, pas d'amour à donner, et donc on pouvait assumer le fait qu'il n'avait pas de faiblesses, qu'il était complètement insensible aux questions que se posaient les humains et beaucoup d'anges. Il était au dessus de toute ça, et c'était bien pour cela qu'il n'acceptait pas l'idée qu'il puisse avoir cette minuscule l'art de bonté en lui, qui gâchait tout le travail qu'il avait fourni jusque la. Il était fou, et malheureusement, la folie, l'ivresse de la douleur, de la colère avait de toute évidence emmené avec elles ce qui lui faisait le plus peur. La compréhension et la sympathie à un certain degré.

    Ichiro avait toujours été très manichéen, dans sa façon de voir les choses. Pour lui, il n'y avait pas de demi mesure. Il y avait seulement le bien et le mal, le blanc et le noir. Et c'était bien pour cela qu'il détestait autant les anges ou les démons qui essayaient de priver qu'il pouvait tout aussi bien y avoir du gris. Il ne les avait jamais cru et surtout n'y avait jamais sérieusement pensé, jusqu'à ce qu'il rencontre ce chérubin. Et plus il commençait à le connaître, plus il se rendait compte qu'il s'enfonçait lui même dans le doute. Il aurait dut se mettre en colère contre lui même, mais sa fierté le lui interdisait formellement, alors c'était bien plus facile de faire comme si c'était entièrement de la faute de ce piaf.

    Et il faut bien l'avouer, l'ange ne faisait strictement rien pour le calmer. Le démon était connu pour être aussi colérique qu'un enfant, mais en beaucoup plus dangereux. Le jeune homme frappait exactement la ou ça fait mal et en était fier, alors que n'importe qui demanderait à genoux son pardon. Pardon qu'il n'accordait pratiquement jamais, à moins que la personne ne puisse lui être utile pendant un temps.

    L'énergie insufflée par sa colère aurait dut réduire en miette le jeune homme en face de lui. Mais l'expression "arroseur arrosé" avait tout fait quelque chose de plus que concret qui convenait à ce qu'il se passa ensuite.
    La boule se retourna violemment contre lui sans même effleurer l'ange, et le heurta de plein fouet.

    Ça fait mal. Il n'avait encore jamais eu à subir d'attaque d'une telle puissance et bien qu'elle n'avait pas eu le même effet dévastateur sur lui, elle attaqua méchamment sa peau, qui se mît a brûler, du moins pendant un temps, jusqu'à ce que les plaies et brûlures disparaissent. Physiquement seulement. Car tout son corps était devenue une plaie géante.
    Il voyait complètement rouge. Il était évident que cet homme avait quelque chose qui lui faisait avoir une sorte de court circuit dans ses pouvoirs. C'était dangereux, très dangereux.

    « Je n’y suis pour rien. Ça vient de toi, pas de moi ! Serait-il possible que tu te rouilles… ? »

    L'homme grinça tellement des dents que la terre en tremblant. Ses yeux étaient devenus complètement noirs et leur pupille était dilatée à l'extrême. Son aura était si étendue qu'elle semblait avoir plongé la ville entière dans le froid et l'orage.
    Il fit apparaître une nouvelle boule, plus grosse, cette fois ci, mais encore une fois, elle fit un grand virage avant d'atterrir sur l'ange et vint faire xploser une des bennes dans la rue.

    Il recommença, encore et encore, mais il n'y avait strictement rien a faire, rien ne pouvait briser la force qui les faisaient se détourner de l'homme. C'était comme si au fond, il avait trouvé deux personnalités en lui : celle qui voyait rouge et voulait en finir, et l'autre qui l'empêchait de le tuer, de faire quelque chose qu'il pourrait regretter, plus tard.
    Tout autant vous dire qu'il s'épuisa rapidement, il trébucha et tomba sur le sol, à bout de souffle.
    Pour la première fois de son existence, l'homme perdit connaissance.

Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Ven 22 Fév - 23:40

Si Hiro ne comprenait pas ce qu’il venait de se passer, il savait néanmoins qu’il l’avait échappé belle vu la façon dont la boule d’énergie venait de brûler méchamment la peau du démon. Et au lieu de se taire et de profiter de sa bonne fortune, il ne trouva rien de mieux que d’en rajouter une couche en le titillant encore plus. Il savait fort bien que cette initiative était très dangereuse étant donné que le jeune homme était presque rouge de colère, si c’était encore possible. L’aura du Chérubin avait complètement été étouffée par celle destructrice et sombre du seigneur d’un des cercles de l’Enfer. Même s’il avait besoin d’aide, Hiro ne risquait pas d’en recevoir tellement on ne pouvait se douter de sa présence ici. En face de lui, son aura était similaire à celle des humains. Pauvre et pas du tout visible. Elle était néanmoins présente mais il s’efforçait de l’atténuer pour que des soldats angéliques ne les repèrent pas, croyant à une bataille.

Seulement Ichiro ne se calmait pas, mais alors pas du tout. Il se mit à essayer, en vain, de le toucher avec une de ses boules d’énergie sortie tout droit des Enfers mais rien n’y faisait. Aucune d’elle, allez savoir pourquoi, ne voulait ni ne pouvait le toucher. C’était fou non ? Le Chérubin n’y comprenait rien, et pas plus que le démon. Et il se dit que si ça continuait comme ça, l’un d’eux allait être blessé et il ne souhaitait pas trop que ça tombe encore sur lui !

Cependant il lui paraissait inconcevable qu’Ichiro puisse être « fatigué ». Et pourtant…Avant même que l’information ait pu remonter jusqu’à son cerveau, il vit le jeune homme en face de lui trébucher, puis tomber par terre tête la première. En un clin d’œil l’Ange le rattrapa avant que sa tête ne heurte le sol et il se rendit bien vite compte qu’il était sans connaissance…et ça, c’était la surprise de l’année ! De son existence oui ! Ok les démons n’étaient pas impérissables mais…tomber dans les pommes ? Est-ce que ça pouvait arriver sur un démon de cette envergure ? A croire que oui…Et il fut content que cette expérience arrive à lui ! Mais bon pour l’instant il avait un fardeau sur les bras, plutôt gênant d’ailleurs et se chargea de le faire s’asseoir contre le mur avant de lui tapoter les joues pour qu’il se réveille.

Il avait bien pensé le ramener chez lui pour lui administrer des soins, mais de une c’était un démon et il ne fallait surtout pas qu’il connaisse son lieu d’habitat, et de deux c’était CE démon, alors la raison précédente était multipliée par 100 ! Il le cala bien dos contre le mur et soutint sa tête pour ne pas qu’il se fasse trop mal au coup. C’était bizarre d’agir ainsi avec lui, comme s’il n’était qu’un pauvre humain sans défense. Il y ressemblait un peu, avec son teint pâle, sa mine fatiguée et son petit air boudeur même quand il était inconscient ! Le voir ainsi lui faisait d’autant plus penser qu’Ichiro autant qu’un autre avait une part de bonté en lui. Rien qu’à voir ce visage endormi ! Bon ok il n’était pas en train de s’extasier devant lui, loin de là ! Mais il fallait bien avouer que le démon éveillé et le démon endormi étaient deux choses bien différentes. Et il préférait largement la version endormie…

Hiro finit par s’asseoir en tailleur en face de lui et, comme ses petites tapes n’avaient aucun effet, il finit par frapper une bonne fois pour toute la joue de l’être démoniaque sans cérémonie.

« Debout, c’est fini la sieste Ichiro ! »


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Ven 1 Mar - 0:37

    Techniquement, les pouvoirs des ancients étaient censé tout détruire sur leur passage. Après tout, ce n'était pas pour rien qu'ils étaient appelés les ancients, n'est ce pas ? Mais pour la première fois de sa vie, ses pouvoirs s'affaiblissaient !
    Que ce soit clair. Ils ne s'affaiblissaient pas en général, bien au contraire, le vieux démon se délectait tout particulièrement de la douleur et de la panique qui régnait dans l'air, il n'en était alors que plus fort et plus destructeur...Sauf en la présence du plus jeune. Allez savoir pourquoi, son aura le freinait, comme si elle faisait bouclier. Un bouclier beaucoup trop puissant à son goût, puisqu'il renvoya littéralement son attaque sur lui, un effet auquel il avait été bien loin de s'attendre.

    La douleur provoquée par les flammes lui donna un avant goût de ce qu'avait ressenti tous ses ennemis quand ils les avaient tués par le moyen de cette boule d'énergie qui était la signature la plus banale des démons, signe qu'ils n'accordaient pas grande importance à l'adversaire. Maintenant qu'il y pensait, ce genre d'attaque étaient assez facile à éviter, alors pourquoi l'avoir utilisé ? Alors qu'il savait que l'ange était plus puissant que beaucoup de ses opposants habituels ?
    Dans son subconscient, l'avait t'il fait exprès pour lui donner une chance de s'en sortir ? L'avait volontairement controlée ? Le jeune homme avait t'il quelque chose dans son aura qui le rendait invulnérable à ses attaques ?

    Si c'était le cas, l'homme allait avoir bien plus de soucis qu'il l'imaginait. Et il se maudit encore une fois de ne pas l'avoir tué tant qu'il en était encore temps, avant que ce vicieux piaf ne se glisse sous sa peau et commence à faire de lui une victime.
    Il ne pouvait tout simplement accepter ce fait. Il ne pouvait pas accepter que quelqu'un s'était montré plus intelligent que lui, alors soudainement, il s'acharna sur le jeune homme, lui faisant subir une pluie de boules d'énergies.
    L'homme se protégeait comme il pouvait, mais ca ne servait à rien, puisque de toute facon, c'était comme si d'elles memes, ses boules se déviaient pour aller s'écraser autre part, créant une véritable pagaille dans la rue.
    Il usa plus d'énergie à ce moment la qu'il ne l'avait fait depuis longtemps, malgré de nombreuses colères. Et le jeune homme imaginait que c'était parce qu'il avait dut garder son pouvoir beaucoup trop longtemps au fond de lui qu'il s'épuisa aussi rapidement.

    Rapidement, il dut s’arrêter parce qu'il n'arrivait plus à respirer. C'était comme si d'un seul coup, son aura de démon avait du être expulsée de son corps d'humain, qui ne pouvait supporter la force de son énergie menaçante. Après tout, il n'avait pas choisi l'enveloppe la plus solide et la plus impressionnante qui soit. Il était petit, et fragile.
    Ses jambes cédèrent sous son poids, et il sombra dans ce que les humains auraient pu appeler une inconscience, mais pour le démon, c'était bien différent. Il pouvait encore sentir tout ce qu'il se passait autour de lui.
    Il pouvait aussi sentir que l'ange s'approchait beaucoup trop de lui, et qu'il ne pouvait rien faire pour se défendre. Ca le mettait littéralement hors de lui.

    Une douleur cinglante sur sa joue, quelques secondes plus tard, le ramena trop soudainement sur terre, mais au moins, celle ci fut efficace, puisqu'il sursauta brusquement, si bien qu'une poussée d'énergie alla s'écraser contre l'homme devant lui. Puis, se sentant complètement idiot, il tenta de le faire tomber en le poussant.
    Bof, franchement. Sans ses pouvoirs, il n'était pas grand chose d'autre qu'un petit rockeur sans défense qu'il aurait pu manipuler comme il le voulait, si il avait essayé
    Le jeune homme fit alors quelque chose d'incroyable, il se recroquevilla sur lui meme, en proie a une énorme crise de détresse et supplia le jeune homme de s'en aller.

    -Laisse moi tranquille....LAISSES MOI TRANQUILLE !
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Ven 1 Mar - 22:21

Quand Ichiro s’évanouit devant lui, le Chérubin ne su d’abord pas quoi faire du tout. Le laisser là ? Lui venir en aide ? La deuxième solution paraissait stupide et surtout dangereuse, pourtant ce fut celle pour laquelle il opta au bout de quelques secondes de réflexion. S’il voulait prouver que le démon avait un peu de bon en lui, il fallait qu’il s’en donne les moyens ! Et là c’était parfait car il se trouvait dans un moment de vulnérabilité de sa part.

Peut-être trop parce que même après l’avoir installé correctement et avoir essayé plusieurs fois de le réveiller, rien n’y faisait ! Impossible de le sortir de son inconscience. Alors comme disait l’adage, aux grands maux les grands remèdes ! Hiro lui lança une gifle et le claquement de sa main sur la joue du plus petit résonna dans la ruelle. Ouïe, ça devait faire mal quand même, sa paume en était rouge ! Il y avait d’ailleurs une belle marque sur la petite joue du démon. Celui-ci, justement, venait de reprendre conscience, comme quoi cette méthode était bien efficace ! Le Chérubin se recula un peu pour éviter ses foudres parce qu’évidemment il lui en lança. Mais comme avant ça ne toucha que le vide et pas lui, et il remarqua bien vite que son adversaire était vraiment épuisé. C’était étrange…il n’aurait jamais imaginé une personnalité aussi importante et célèbre pour son mauvais caractère aussi faible devant lui.

Se passa alors la chose la plus bizarre qu’il ait jamais vu. Ou une des choses, plutôt. Enfin bref, elle était extraordinaire puisque soudainement devant lui, Ichiro se recroquevilla sur lui-même, devenant encore plus petit que d’habitude et se mit…à le supplier ? Vraiment ? Pourtant oui, c’était réellement ce qui était en train de se produire…

- Laisse moi tranquille....LAISSES MOI TRANQUILLE !
« Ohlà du calme… Je ne te veux aucun mal. »


Et c’était vrai. Parce qu’Hiro n’attaquait jamais personne en premier, c’était toujours l’inverse qui se produisait. On pourrait penser qu’il était trop lâche pour cela, mais il se contentait juste d’éviter les combats autant que possible. A quoi bon les chercher ? A quoi ça rimait ? A rien pour lui, à part une perte de temps monstre. Le jeune homme n’avait aucune plaisir à voir souffrir les autres, surtout s’ils étaient en position inférieure à la sienne et quel que soit son nom, le démon était bien plus vulnérable que lui et à sa merci. Sauf qu’il n’allait pas l’attaquer. Peut-être le devrait-il. Il rendrait service à beaucoup de personnes ! Et au futur même de cette planète…mais ces choses-là le dépassaient un peu. Ce n’était pas à lui de tuer cet être démoniaque, il en était persuadé, et de toute façon pas d’une façon aussi déloyale ! Il avait une fierté, tout de même…

Soupirant, il se positionna correctement sur ses genoux et tapota l’épaule de son adversaire.

« Eh, tu joues à quoi là ? Ça te prend souvent ce genre de comportement gamin ? »

Mais c’est vrai quoi ! Il ne comprenait vraiment pas pourquoi il se conduisait ainsi. Pour lui c’était inenvisageable…Finalement, excédé par le comportement d’Ichiro, il se redressa sur ses pieds et l’attrapa fermement par les épaules pour le soulever et le placer en face de lui, l’air sérieux.

« Bon ça suffit là ! C’est quoi ce comportement à la fin ? T’es censé être un démon effroyable et destructeur, pas un bébé qui gigote et pleurniche parce qu’il n’arrive pas à faire ce qu’il veut ! Alors ressaisis-toi bon sang ! Ou j’en profite pour appeler des personnes qui sauront tirer profit de ta faiblesse passagère… »

Etait-il vraiment en train de lui conseiller de redevenir méchant en sa présence ? C’était absurde…


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Sam 9 Mar - 15:29

    Ichiro n'avait jamais eu de perte d'énergie aussi énorme. C'était trop bizarre. Être en la présence de cet homme le vidait complètement, comme la dernière fois. Avait t'il tout simplement rencontré sa némésis ? Son opposé total mais aussi la seule personne qui pourrait le tuer un jour ? La jeune femme avait t'elle raison, tout comme le jeune homme lui même ? Était t'il entrain de mourir ? De s'affaiblir ? Il ne pouvait pas, pas maintenant, pas alors qu'il était si prêt du but. Il ne pouvait pas monter sur le trône des enfers si il ne savait pas tuer un simple petit ange.
    Il s'énervait sur lui même sans pouvoir rien faire. Son corps reprit un peu de force et quand le plus jeune le frappa, il réagit brusquement en le repoussant. Et maintenant, quelqu'un avait osé le gifler ! Personne n'avait jamais essayé de faire une telle chose, peu importe combien il avait pu être mauvais, cruel et arrogant.

    Il bondit de l'autre coté de la rue aussi vite qu'il se releva, et regarda l'ange avec une grande méfiance. Il se sentait comme quand Lucifer était monté sur le trône à sa place. Complètement démuni, comme un enfant. C'était une scène que personne n'avait eu l'occasion de voir avant l'ange. Mais a vrai dire, le jeune homme se fichait complètement de qui pouvait le voir à cet instant.

    « Ohlà du calme… Je ne te veux aucun mal. »

    Le démon aurait presque rit, si il avait été en état de le faire. Ce n'était pas possible que le jeune homme n'aie rien en tête contre lui. Parce que c'était le cas de tout le monde. Tout le monde revait secrètement de le voir disparaître, parce qu'il occupait trop de place sous les projecteurs, malgré sa petite taille.
    Malgré ce que cet arrogant personnage voulait faire croire, il n'était pas mieux que lui, pas mieux que tous les autres. Les hommes, les anges ou les démons, ils étaient seulement attirés par le pouvoir et par la gloire, et même ceux qui se disaient « bons » ou « désintéressés » étaient au fond comme tous les autres.

    Mais pour l'instant, il ne se sentait pas la force de faire une de ses remarques sacarstiques habituelles. Il avait envie...envie de vomir.
    Plaquant ses mains sur ses oreilles, il souffla profondément pour se calmer. Il était sur le point de faire une crise de folie. Et ca, c'était très mauvais pour le genre humain, vu comment le monde des démons avait été rasé après sa dernière crise.

    « Eh, tu joues à quoi là ? Ça te prend souvent ce genre de comportement gamin ? »

    -T'es encore la toi ?? Vas t'en avant que je ne t'étrangle !
    Parce que jusqu'à preuve du contraire, il pouvait encore le toucher. Et bien qu'il trouvait les méthodes humaines pour tuer tout à fait répugnantes, il n'hésiterait pas à les utiliser si ca pouvait le faire taire.
    Personne ne le traitait « de gamin ». Il était aussi vieux que l'éternité, et plus puissant que tous les anges réunis. Sa folie l’empêchait de voir la vérité, bien sur. Il se recroquevillait sur lui comme un enfant malheureux, tout simplement parce qu'il était tout de même à moitié humain sur cette terre...Il arrivait donc qu'il aie les mêmes instincts.

    « Bon ça suffit là ! C’est quoi ce comportement à la fin ? T’es censé être un démon effroyable et destructeur, pas un bébé qui gigote et pleurniche parce qu’il n’arrive pas à faire ce qu’il veut ! Alors ressaisis-toi bon sang ! Ou j’en profite pour appeler des personnes qui sauront tirer profit de ta faiblesse passagère… »

    Mais qu'est ce qu'il racontait ? Etait t'il entrain d'essayer de le faire remonter sur ses grands chevaux ? Alors il était complètement fou ou suicidaire. Au contraire, il aurait dut en profiter pour partir. Et cette réaction l'étonna tellement qu'elle provoqua l'une des réactions les plus pures et les plus sincères qu'il n'aie jamais eu. Et pendant quelques secondes il n'eut plus rien d'un démon, avec ses grands yeux étonnés.
    Pendant quelques secondes seulement. Avant la force sombre qui l'animait revienne à lui comme un tsunami. Quelques millièmes de secondes plus tard, il collait le jeune homme contre le mur, serrant son cou jusqu'à l'étouffer.

    -Tu n'auras pas du...je vais te tuer.
    Le jeune homme serra encore sa gorge, comme si il voulait la brise, encore et encore, jusqu'à ce que toute trace de couleur ne quitte le visage de l'ange, jusqu'à ce qu'il soit presque entrain d'agoniser. Et a ce moment la, il desserra tout simplement sa poigne et l'envoya balader contre les poubelles.
    -Vas t'en, j'ai la migraine maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Dim 10 Mar - 12:20

- T'es encore la toi ?? Vas t'en avant que je ne t'étrangle !

La menace semblait futile aux yeux d’Hiro alors qu’il l’observait se comporter comme un enfant qu’on venait de punir, ou qui venait de se faire tabasser par ses camarades de classe. Il n’avait plus rien du grand Ichiro alors pourquoi avoir peur devant ses menaces ? Oui il était encore là et il ne comptait pas partir de sitôt…pourquoi ? Eh bien…en fait il ne savait pas. C’était comme ça, voilà tout, mais peut-être était-ce parce que le comportement qu’il adoptait en face de lui à présent l’horripilait. C’était puéril ! Comment un démon pouvait se comporter ainsi hein ? Des fois, il se demandait qui de l’humain ou de l’être démoniaque était le plus évolué…

Il s’énerva finalement contre lui et lui dit franco ce qu’il pensait de ses agissements. Un gamin, un humain il était. Et pas un démon. Pas LE démon. C’était absurde de lui remonter les bretelles ainsi et le mettre en colère contre lui. La vulnérabilité d’Ichiro, après tout, était un avantage pour lui et pas un inconvénient ! Alors pourquoi lui faire reprendre du poil de la bête ? Ça aussi, il ne savait pas. Peut-être parce qu’il était trop fier et orgueilleux pour avoir à se battre avec une loque ! Les yeux étonné qui répondirent à son attaque verbale lui parurent…comme les fenêtres de l’âme qu’il tentait de trouver en lui. Et il entraperçut un bout de la bonté d’Ichiro. Juste un bout. Quelque chose qui prouvait que oui, il était un démon de puis des siècles mais oui aussi, il avait une âme. Il la cachait juste très bien, voilà tout…

Avant même de s’en rendre compte il se retrouvait collé contre le mur et la main du démon qui formait comme un étau de fer autour de sa gorge. Il vint l’attraper pour desserrer ses doigts mais rien n’y faisait. Il était bloqué là, c’était la conséquence de ses paroles. Il l’avait cherché, non ?

- Tu n'auras pas du...je vais te tuer.
« Je…parie…que non… »

Dit-il d’un ton bas et entrecoupé alors qu’il cherchait vainement de l’air pour ses poumons. Il ne s’imaginait pas mourir ainsi et savait que ce ne serait pas le cas. Il se mit à fixer son ennemi sans hésitation et avec insistance. Il allait lâcher, à force. Il allait lâcher…Les doigts se resserrèrent encore et il perdit alors toute possibilité de respirer. Sa tête devint lourde alors que le manque d’oxygène déconnectait son cerveau. La main qui serrait le poignet du démon pour le retirer perdit de sa force jusqu’à glisser le long de son corps. C’était son âme à lui qui était en train de s’en aller…

Quand soudainement il le lâcha et l’envoya valser dans les poubelles.

- Vas t'en, j'ai la migraine maintenant.

Hiro resta un long moment allongé en reprenant une respiration correcte, de l’air qui lui fit immensément de bien. Puis, encore un peu faible, il se releva d’abord à quatre pattes, puis sur ses genoux et enfin il se hissa sur ses jambes encore un peu flageolantes, après ce qu’il avait subi. Le Chérubin reprit un air digne et marcha dans sa direction, un peu plus lentement que d’habitude.

« Je ne suis pas un de tes serviteurs. Je ne vais pas t’obéir. Je suis libre, totalement libre. Et si je veux rester je le ferai ! Tu sais pourquoi ? Parce que tout à l’heure j’ai vu un bout de ce que je cherchais. J’ai vu… »

Il s’approcha de lui sans crainte, au contraire. Malgré tout ce qu’il lui avait fait, il n’avait pas peur de lui.

« …ton âme. Et elle était belle. Ton âme. Parce que tu en as une, quoique tu dises. Faudra t’y faire, tu n’es plus aussi doué pour la cacher qu’autrefois apparemment ! »

Il soutint son regard, lui montrant bien qu’il n’avait aucun pouvoir sur lui, et surtout pas psychologique. Hiro était libre, totalement libre et c’était cette liberté qui lui permettait de se dresser contre le démon à nouveau. Personne ne le commandait sauf s’il le permettait. Il n’était ni un larbin, ni un soldat ni quoique ce soit. A part pour lui-même. Alors non, il n’avait pas le droit de lui dire de s’en aller puisqu’il n’avait aucun droit de lui donner des ordres !

« Veux-tu que je soigne ta migraine ? »


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Sam 16 Mar - 1:27

    Pour dire la vérité, le démon n'en menait pas large a cet instant. Il se sentait complètement démuni, à cet instant, devant cet homme qui avait été le premier à déjouer ses plans. Le tout premier. Alors que ce n'était qu'un petit chérubin sans importance....Autant dire que pour le démon, c'était comme si c'était le début de la fin. Si il ne pouvait plus détruire qui il voulait quand il voulait, alors ca voulait dire qu'il n'était plus a la hauteur de dominer l'univers. Non, il ne pouvait pas accepter cela. C'était la seule chose pour laquelle il avait continué à exister toutes ces années.... c'était ce but. Et si il n'y a avait plus ce but à atteindre ….alors que devenait t'il ? Pourquoi existait t'il ? Pour tuer des humains ou des anges sous le coup de la colère ? Même si ca l'amusait ce n'était que terriblement futile.

    L'homme osait maintenant s'énerver contre lui, lui disant qu'il se comportait comme un petit prince, un enfant....Ce qui n'était pas faux, dans un sens, mais c'était le genre de chose que le jeune homme n'aurait jamais accepté en tant normal....mais c'était peut etre parce que personne ne s'y était jamais essayé qu'il pensait ca.....Parce que la, il fut bien loin de s'enerver....il fut tout simplement choqué...ne sachant que dire ou quoi faire devant un tel comportement. Il aurait dut s'attaquer à lui immédiatement, au lieu de laisser s'échapper un bon de réponse au chérubin.
    Quelques secondes seulement, bien sur, puisque l'instant d'après, il se jetait sur le jeune homme et le collait au mur.

    - Tu n'auras pas du...je vais te tuer.
    « Je…parie…que non… »

    Le jeune homme en avait très envie en tout cas...De le tuer, de le voir partir en cendres...mais l'ange avait raison sur une chose...il ne le tuerait pas, pas aujourd'hui, pas tant qu'il n'aurait pas compris ce qu'il se passait quand il était en sa présence. Et surtout aussi parce qu'il ne voulait pas avouer qu'une partie dissimulée sous du béton de son esprit lui jouait des tours sans qu'il ne s'en rende compte.
    Ce qu'il ne l’empêcha pas de regarder la vie quitter les yeux du jeune homme, lentement mais sûrement....Jusqu’à ce que finalement, il le lâche contre les poubelles, dépité par sa soudaine faiblesse.
    C'était comme si soudainement, deux personnes se battaient en lui, comme si il était devenu encore plus fou qu'en temps normal.

    Il lui demanda (presque gentiment) de le laisser tranquille, de s'en aller. Il n'était pas habitué à réfléchir tellement et ca le rendait malade. Car être capable de se poser des questions voulait dire qu'il avait une conscience.
    Mais ce jeune homme était encore plus tétu que lui, de toute évidence, parce qu'il revint vers lui, et le démon hésita à la tuer pour de bon, histoire de ne plus entendre ses lecons de morales...Il détestait ca !
    « Je ne suis pas un de tes serviteurs. Je ne vais pas t’obéir. Je suis libre, totalement libre. Et si je veux rester je le ferai ! Tu sais pourquoi ? Parce que tout à l’heure j’ai vu un bout de ce que je cherchais. J’ai vu… »
    Qu'avait t'il vu ? Il décida de ne rien dire... Bien qu'il en avait très envie. Parce qu'il était curieux de ce qu'il allait dire. Mais il n'oublia pas de le gratifier d'un regard furieux.
    « …ton âme. Et elle était belle. Ton âme. Parce que tu en as une, quoique tu dises. Faudra t’y faire, tu n’es plus aussi doué pour la cacher qu’autrefois apparemment ! »

    Le démon éclata de rire, amusé par la naiveté de ce jeune homme.
    Son ame a lui ? Belle ? Si tenté qu'il en avait une ? Il savait que ce n'était fait que pour l'inquiéter, pour lui donner la sensation qu'avec l'age, il s'était ramolli...mais il savait que ce n'était rien de tout ca. Ce n'était rien qu'une ruse pour le faire détourner les yeux tandis qu'il s'arrangeait pour trouver une facon de le tuer. Mais il ne se laisserait pas faire.
    -Et alors ? Meme si j'avais une ame, comme tu dis, qu'est ce que ca peut bien te faire, sérieusement ?
    Il le toisa très méchamment. Il avait beau etre plus grand que lui, il ne lui faisait pas peur...n'est ce pas ? Mais alors pourquoi se sentait t'il terriblement fragile, soudainement ? Il l'avait poussé dans ses derniers retranchements.
    « Veux-tu que je soigne ta migraine ? »
    Il haussa les sourcils.
    -Et comment tu espères faire ca ? A coups de bouquins ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Sam 16 Mar - 14:34

Il était passé près de la mort mais c’était comme s’il avait eu la certitude qu’il ne mourrait jamais. Enfin pas maintenant et pas des mains de ce démon-là. Pourquoi ? Parce que comme il allait tenter de lui expliquer, il avait vu une partie de lui si contraire à sa nature de démon et si présente malgré ses efforts pour la cacher qu’il ne pourrait tout simplement pas le tuer, à moins de se renier lui-même. Bon, ça il pouvait très bien le faire aussi ! Mais il eut confirmation de ce qu’il pensait quand il tomba comme une loque vers les poubelles. N’en tenant pas rigueur, il se releva pour insister encore et encore auprès de lui. Il n’allait pas lâcher, pas maintenant qu’il avait entraperçu ce qu’il voulait découvrir et le fascinait.

Il tenait bon face au regard méchant et méprisant de son adversaire. Il savait qu’il pouvait le tuer, là tout de suite mais il savait aussi qu’il ne le ferait pas. Il le sentait tiraillé entre ce que le Chérubin lui disait et ce qu’il pensait de lui-même depuis des milliers et des milliers d’années. C’était perturbant de se faire faire douter de toutes ses croyances, d’un seul coup. Pour Ichiro, il était un démon sans pitié qui tuait tout ce qui bougeait sans ressentir quoique ce soit. Et Pour Hiro il était un démon puissant qui, comme tout un chacun, cachait ce qui faisait de lui un être. Tout simplement, un être. Et pas qu’une machine prêt à tuer !

Tenant bon, il lui proposa alors de soigner sa migraine. Oui il était mannequin et conservateur, mais ça n’empêchait en rien le fait qu’il sache faire des massages ou faire telle chose pour se soulager d’une petite blessure. Il s’attendait à l’étonnement et la méfiance de son ennemi : quoi de plus normal après tout ?

- Et comment tu espères faire ca ? A coups de bouquins ?

L’Ange rigola légèrement, non pas que cette phrase soit drôle, mais il était si pitoyable…au fond. C’était quoi d’ailleurs cette réplique, hein ? Plus nul, tu meurs…

« Vous avez un drôle d’humour, vous les démons. Ou alors tiens-tu des humains ? Pour en revenir au sujet, un simple massage crânien chassera ta migraine. Il te faudrait aussi un peu de repos, tu sembles épuisé. Pauvre démon, épuisé à son âge… »

Oui, encore une fois il aurait dû s’en tenir à quelques mots et non chercher à le faire s’énerver…mais c’était plus fort que lui ! C’était comme si tout l’être d’Ichiro lui criait de l’embêter encore et encore…un jour, vraiment, il allait s’en prendre plein la tête et il allait regretter tous ces mots et ces piques qu’il lui avait lancé…Mais pour l’instant c’était beaucoup plus distrayant de voir ses traits se transformer sur son visage pour signifier de la colère ! Ça en valait le coup. De toute façon après tout ce qu’il lui avait fait subir pendant le photoshoot, il avait droit à sa revanche…non ? D’ailleurs il se dit qu’un massage, connaissant la perfidie du démon, serait peut-être trop dangereux…il pourrait encore s’en servir contre lui ! Pas de contact physique…ou le moins possible.

« Ou alors je connais de bons thés qui chassent les maux de tête. C’est tout aussi efficace ! »

En espérant qu’il puisse rattraper le coup avec ça. Et si le démon disait non à tout ça ? Il lui faudrait trouver un autre moyen. Il ne pouvait vraiment pas lâcher maintenant qu’il avait vu une petite ou plutôt minuscule part d’humanité en lui. Il se promit d’en découvrir plus !


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Mer 20 Mar - 20:59

    Effectivement, il aurait pu le tuer a tout moment...Normalement. Techniquement, il aurait pu. Mais il savait que quoi qu'il ferait, ca finirait par capoter, parce qu'au fond, il n'avait pas envie de le voir mourir. Allez savoir pourquoi, il voulait qu'il vive encore. Il se doutait que c'était de sa faute, qu'il l'avait embrouillé. C'était l'un de ces fichus pouvoirs que les anges avaient, et que les démons issus de la pluie d'ames qui remontait maintenant à plusieurs milliers d'années gardaient. Mais en général, ce n'était pas le cas des Ancients, qui n'avaient aucun lien avec les anciens anges. Ils avaient un autre type de charmes qui lui permettait de manger, de contrôler et d'attirer les esprits, mais pas de faire ressortir le meilleur des personnes. Ou en l’occurrence le pire de leur être, dans ce cas la.

    C'était terriblement frustrant de se voir « contrôlé » mais pas totalement encore par un simple chérubin qui ne profitait même pas de la force de ses semblables par ce qu'il était très isolé. C'était particulièrement dégradant pour son image.
    Renfrogné, le jeune homme affrontait l'ange en espérant qu'il serait effrayé et qu'il partirait. Mais malgré les boules de feu, malgré sa tentative pour l'étrangler, il était horrriblement enteté et continuait à lui répétait qu'il avait du bon en lui, ce qui était totalement ridicule.

    Techniquement, il était bien d'accord pour dire que les déchus gardaient un peu de bonté en eux, puisqu'ils étaient toujours plus ou moins des anges. Mais des etres nés directement du chaos ? Qui n'avaient jamais rien connu d'autre que la douleur et la haine ? C'était impossible. Si il avait bien une ame, ce dont il doutait, alors elle était aussi noire que le tourbillon qui l'avait engendré.
    Et voilà qui lui proposait de soigner sa migraine. Le plus vieux éclata d'un rire méprisant. Il s'en croyait de toute évidence parfaitement capable … Sauf qu'il ne marchait pas comme ces cafards d'humain, lui.
    « Vous avez un drôle d’humour, vous les démons. Ou alors tiens-tu des humains ? Pour en revenir au sujet, un simple massage crânien chassera ta migraine. Il te faudrait aussi un peu de repos, tu sembles épuisé. Pauvre démon, épuisé à son âge… »
    Le démon ne savait pas comment prendre la pique, il faut dire. Il avait déjà bien compris qu'il était complètement indifférent à ses menaces, alors il décida d'hausser les épaules et de laisser passer, tout simplement. Il savait lui même qu'un démon ne pouvait juste pas etre fatigué. C'était impossible.

    -Non merci, je me passerais de tes remèdes de grand mère.
    Il se détourna pour partir lui même. Il l'énervait trop pour qu'il reste encore une minute de plus dans la même ruelle que lui.
    Ou du moins, c'est jusqu'à ce qu'il aie une idée lumineuse.
    « Ou alors je connais de bons thés qui chassent les maux de tête. C’est tout aussi efficace ! »
    Le démon s’arrêta alors soudainement et se tourna vers son compagnon, souriant en coin avec un amusement, ah oui, alors il voulait absolument qu'il reste et qu'ils parlent n'est ce pas ? Soit il prenait le risque d'aller avec lui et d'en profiter pour en finir avec lui au moment ou il s'y attendrait le moins, soit il laissait tomber, se protégeait, mais perdait l'occasion d'en finir avec lui. Le choix fut rapidement fait et il s'approcha.
    -D'accord alors. Mais on va faire ca chez moi.
    Il ne lui laissa pas le temps de protester, bien évidemment. Rapidement, il prit la main de l'ange et un épais brouillard noir les enveloppa.
    Quelques secondes plus tard seulement, les ombres fantomatiques se dissipèrent, et ils se trouvaient dans le lobby de son énorme appartement. Les rideaux étaient tirés, bien évidemment. La cuisine aussi propre que quand il avait « acheté cette appartement ». Tout le mobilier était dans les tons noirs.
    Le lit, l'énorme canapé, la grande télévision, les meubles...On aurait dit que personne ne vivait ici. Une seule touche de personnalité, un étrange ours en peluche bleu qui trainait sur le lit.

    -Allez entres, te fais pas prier. Fit le démon, toujours aussi cynique. Lui se débarrassa de sa veste, et de ses bottes, et passa sa main dans ses cheveux, sentant le mal de crane devenir de plus en plus impressionnant. Une petite goutte de sang se glissa hors de son nez et il s'empressa de l'essuyer, encore plus renfrogné.

    -Bon alors, t'as besoin de quoi ? Demanda t'il en se tournant vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Mar 26 Mar - 19:47

- Non merci, je me passerais de tes remèdes de grand mère.

Hiro en aurait rit si ça ne paraissait pas aussi ridicule, comme réponse. Dommage, pour une fois qu’il offrait un service à quelqu’un ! Et à un démon surtout. Mais il n’allait pas insister, ou du moins voulut-il juste changer de tactique pour ne pas réveiller les envies bizarres de ce démon puissant. Il fit mention d’une préparation de thé qui pouvait effacer les migraines assez rapidement pour qu’on soit de service dans l’heure. Proposer cela était en effet assez risqué mais ça valait mieux que quelque chose de physique qui, apparemment, n’intéressait plus Ichiro. Tant mieux, d’ailleurs. Par contre l’idée du thé, bizarrement, le fit se retourner avec un air intéressé.

- D'accord alors. Mais on va faire ca chez moi.

Le Chérubin aurait bien voulu protester mais son adversaire alla trop vite pour lui et en quelques instants ils venaient de changer de lieu. Ils étaient à présent dans une pièce si froide d’aspect qu’il en eut des frissons. Amateur de blanc, la noirceur de l’appartement d’Ichiro le fit un peu frissonner avant de se rendre compte que ça donnait un tableau fascinant qui l’intéressa quelque peu. Parce que ça semblait aussi totalement inhabité. Totalement ? Non. Hiro n’était pas aveugle et il remarqua rapidement la seule touche de couleur de la pièce, qui l’intrigua. Un ours en peluche bleu ? Qu’est-ce que ça faisait là ? Il avait sûrement une signification qu’il se promit de découvrir, certain que ça avait un rapport avec « l’âme » du démon.

Comme conseillé, il ne se fit pas prier mais comme il avait peu d’affaires, il ne fit que retirer ses chaussures, les alignant bien à côté de celles d’Ichiro. L’Ange aimait l’ordre et la propreté. Puis il le suivit avec un peu de retrait, cependant, dans l’éventualité d’une attaque. Il fallait s’attendre à tout venant de ce genre de personnage !

- Bon alors, t'as besoin de quoi ?
« Vous saignez, Grand Méchant Démon. Allez plutôt vous soigner comme il faut, je m’occupe de faire ce thé. Vu que cet appartement sort tout droit d’un magazine, y trouver des ingrédients devrait être un jeu d’enfant… »


Car en effet Ichiro n’avait aucune personnalité. Ou plutôt, dans chaque pièce il n’y avait aucune trace de la présence du démon. Les fourchettes étaient là où toute personne s’attendait à ce qu’elles soient. Après avoir regardé dans les placards, le Chérubin fit bouillir de l’eau dans une casserole, chercha des plantes qu’il fit infuser dans l’eau frissonnante et remua jusqu’à que le liquide soit plus marron foncé que transparent. Il sortit ensuite une grande tasse et des petites cuillères, puis avec précautions versa le thé dans les deux tasses. Il pouvait bien se permettre d’en profiter non ? Il glissa un sucre dans le sien mais ne toucha pas à celui de son adversaire, qui s’en revenait. Posant un couvercle sur la casserole qui contenait encore de ce breuvage réparateur, Hiro posa finalement les deux tasses sur un petit plateau avec deux cuillères et deux morceaux de chocolat qu’il avait miraculeusement trouvé dans les placards. Ça l’étonnait même d’y avoir trouvé à manger ! Pour ses victimes peut-être ? Il alla poser le plateau sur la petite table du salon, s’assis sans gêne sur le canapé et porta sa tasse à ses lèvres en faisant glisser de deux doigts l’autre vers Ichiro.

Le thé était parfait. Chaud mais pas bouillant, il avait une douce odeur avec une légère pointe d’amertume qui se propageait agréablement dans la gorge jusqu’à l’estomac. Rien que sentir l’odeur chassait ses mauvaises pensées !

« Mmmmh, parfait. Comme toujours. Tu devrais essayer, ça ne te ferait pas de mal !»


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Sam 6 Avr - 0:55

    Au début, le démon avait été totalement contre l'idée de se laisser soigner par l'ange. Et puis, au fur et a mesure, il s'était dit que passer un peu plus de temps avec lui ne pouvait pas lui faire du mal. Parce que oui, il avait une faiblesse pour lui, il le savait maintenant. Mais il savait aussi que c'était la meme chose du coté de son compagnon, et il comptait bien l'exploiter pour savoir en sorte qu'il tombe dans son piège...Alors il serait enfin tranquille. Il n'aurait plus à s'inquiéter de voir l'ange profiter de ses problèmes pour l'attaquer et le tuer. Il ne laisserait personne le toucher, jamais. Ou en tout cas, jamais avant qu'il n'aie réussi à exploiter l'Apocalypse afin d'assurer la toute puissance des enfers.

    Alors finalement, il décida d'emmener l'homme chez lui. C'était la première fois que quelqu'un d'autre que lui entrait dans son appartement. Autrement, il avait ses rendez vous toujours en dehors de la maison. Personne ne savait d'ailleurs ou il habitait (question de sécurité). L'ange ne le saurait pas non plus, étant donné qu'ils n'étaient pas vraiment entrés par la grande porte, et qu'il verrait à le raccompagner ensuite....Si il ne mourrait pas ce soir.
    Ne lui ayant pas laissé le temps de dire un seul mot, le rockeur se débarrassa nonchalamment de ses vêtements et avança dans son appartement comme si de rien n'était, alors qu'au contraire, l'un comme l'autre se livraient un vrai combat intérieur à cet instant.
    Un combat qui épuisait le plus vieux sans qu'il ne s'en rende compte...Ou qui plutot epuisait son enveloppe humaine. Autant d'énergie maléfique dans un petit corps comme le sien, ce n'était pas ce qu'il y a de plus sur.

    « Vous saignez, Grand Méchant Démon. Allez plutôt vous soigner comme il faut, je m’occupe de faire ce thé. Vu que cet appartement sort tout droit d’un magazine, y trouver des ingrédients devrait être un jeu d’enfant… »

    Le vieux démon passa sa main sous son nez est regarda le sang avec un air interdit, comme si il en voyait pour la première fois...Ce qui était plutot vrai dans son cas, étant donné qu'a part ceux des autres, c'était la première fois qu'il voyait le sien s'écoulait. Etait ce un signe avant coureur de faiblesse ? Pour le prévenir de la fin de son enveloppe humaine ? Alors c'était vraiment très embetant. Il ne pouvait le montrer à personne. Il alla rapidement dans la salle de bain et se lava le visage comme il pouvait, en insistant sur son nez. Il ne lui fallut que quelques secondes pour s'arreter de saigner, et il était propre comme un sous neuf quand il sortit de la salle de bain, une serviette seulement posée autour de ses épaules.
    Mais retrouver son adversaire dans le salon avec un de ces breuvages bizarres lui redonna instantanément mal a la tete. Renfrogné, il alla s'enfoncer dans son sofa, posant nonchalamment les bras sur les accoudoirs alors que le jeune homme avancait la tasse vers lui. Le démon lui lanca un regard éloquant. Croyait t'il réellement qu'il allait boire ca ?
    -Je suis sure que tu as mis quelque chose la dedans. Dit t'il en froncant un sourcil. Un truc qui le ferait dormir, pendant qu'il dirait tout simplement son nom et l'enverrait au fin fond de l'enfer. Mais quelque chose dans ses yeux, lui disait d'un autre coté qu'il était peut etre sincère quand il disait n'avoir pas d'idée pour l'assassiner.
    Alors il prit le breuvage et le but, a petites gorgées d'abord, puis plus rapidement. Il avait raison, ce n'était pas mauvais du tout. Ca ne valait pas une bière fraiche ou un whisky, mais ce n'était pas le genre de boissons recommandées dans son état. Meme lui le savait. Il devait entrenir son corps, pour pouvoir continuer à rester sur cette terre, toujours aussi fort..
    -Pourquoi t'es la ? Pourquoi tu fais ca ? T'es franchement bizarre. Je t'ai laissé la vie sauve plus de fois que je l'avais fait dans toute ma vie et toi, tu es la à me faire de la tisane, alors que tu sais comme moi que je te tuerais dès que j'aurais trouvé ce qu'il ne va pas.
    Il serra les dents en se rappellant de ce qu'il s'était passé un peu plus tot. Il finirait par trouver ce que Hiro avait fait pour qu'il ne soit plus sensible à ses attaques, et inverserait le sens du sort. Et il n'aurait aucun remord à le voir partir en poussière.
    -Qui est tu, de toute facon ? Un ange ? Un Humain ? Pour quoi tu te bas, pour qui ?
    Il le jaugeait d'un regard noir d'encre mais curieux.
    -Tu es vraiment tout ce que je déteste.
    Mais ca semblait tellement peu convaincant qu'il fut même pas étonnant qu'il se penche soudainement sur le jeune homme pour l'embrasser. Il tenta d'aspirer sa force vitale, a nouveau, mais rien n'y fit, au lieu de cela, il dut se détacher pour avoir de l'air, et trébucha sur la table du salon, en grognant.

    -T'es pas normal.
    Il se rassit comme si de rien n'était.
    -Tu ne m'avais pas promis un massage?
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Lun 8 Avr - 20:45

Hiro profita que le démon soit partit pour préparer son fameux breuvage miracle et quand il eut fini de le faire, il s’en trouva fier. Trempant son doigt à l’intérieur de sa tasse, il goûta au thé et le trouva fort bon, alors il l’apporta à son « hôte » du moment qui était revenu bien frais de la salle de bain.

- Je suis sure que tu as mis quelque chose la dedans.

Le Chérubin leva les yeux au ciel, trop exaspéré pour répondre à cette attaque. Ichiro se comportait vraiment comme un gamin ! C’était presque fatiguant à la longue…A la place il porta à nouveau sa tasse à ses lèvres et en bu le contenu, satisfait. Sur lui aussi ça faisait un bien fou et il soupira légèrement, repus. Rien qu’une gorgée l’avait requinqué !

- Pourquoi t'es la ? Pourquoi tu fais ca ? T'es franchement bizarre. Je t'ai laissé la vie sauve plus de fois que je l'avais fait dans toute ma vie et toi, tu es la à me faire de la tisane, alors que tu sais comme moi que je te tuerais dès que j'aurais trouvé ce qu'il ne va pas.
« Peut-être que je suis là moi aussi pour trouver ce qui ne va pas…ou peut-être que je sais que tu ne trouveras jamais ce qui ne va pas ! Dans ce cas-là, soit j’ai un coup d’avance sur toi, soit tu ne pourras jamais me tuer… »

Il osa un petit sourire avant de boire à nouveau. Il comprenait ce qui gênait autant le démon. Après tout lui aussi se posait la question : pourquoi avait-il été si insensible à ses attaques ? Alors que quelques semaines plus tôt, il avait cédé à ses pouvoirs usés contre lui. C’était étrange et lui aussi avait envie de savoir si ça avait un lien avec son idée comme quoi Ichiro, comme tous, avait une âme.

- Qui est tu, de toute facon ? Un ange ? Un Humain ? Pour quoi tu te bas, pour qui ?

Hiro leva le regard vers lui. Un regard innocent, simple, dénué de sentiment aussi. Son visage était de marbre, tout comme son cœur et sa raison. Il pencha la tête sur le côté comme pour réfléchir alors que les réponses étaient déjà toutes faites dans sa tête. Etait-il judicieux de les formuler à voix haute ?

« Je suis Hiro. Un Ange. Un Chérubin, pour être plus exact. Oui on ne dirait pas, pas vrai ? Mon aura est si faible, je n’ai pas l’air dangereux…mais je suis presque aussi puissant que toi. C’est peut-être la raison qui fait que tu ne peux pas m’atteindre, ne crois-tu pas ? Je ne me bats que pour moi-même et n’ai prêté allégeance qu’à ma raison. Je n’ai aucune raison de me battre, le monde qui m’entoure est vide. Nous allons bientôt tous mourir peut-être, alors à quoi bon ? »

Qu’il soit tout ce qu’il déteste ne l’étonnait pas. Nombreux étaient ceux qui n’aimaient pas les personnes comme lui qui n’avaient choisi aucun camps, aucune personne à suivre et aucune idée préconçue de l’Apocalypse. D’un certain côté, leur inconstance faisaient d’eux les personnes les plus dangereuses. Qui sait au final vers quel camp ils vont se ranger ?

Le jeune homme sursauta légèrement quand son adversaire vint l’embrasser sans préavis mais il ne bougea pas d’un centimètre, le laissant faire et résistant aussi en silence. Mais ce qu’il semblait vouloir lui faire ne marchait pas et il s’écarta tout aussi rapidement, comme encore plus fatigué qu’avant. Que venait-il de se passer ? Bah, il avait juste essayé de faire un tour de force, voilà tout ! Hiro haussa les sourcils comme pour signifier son incrédulité face à son comportement et continua de boire son thé comme si rien ne s’était passé. Si lui n’était pas normal…alors qui l’était, au fond ?

- Tu ne m'avais pas promis un massage?

La main du Chérubin se crispa sur l’anse de sa tasse. Ah oui, c’est vrai…il avait dit ça. De quoi s’en mordre les doigts ! Il le regarda à nouveau avec toujours cette air impassible et haussa les épaules, comme indifférent alors que plus que tout au monde il aurait espéré que le démon oublie ça. Il n’avait pas franchement envie de donner un massage à un démon comme lui, ou le toucher tout court ! Ce baiser volé était déjà un sacrilège pour sa personne…Finalement après un moment de silence il finit sa tasse qu’il posa sur la petite table en verre du salon et se leva, décidé.

« En effet, je t’en ai promis un. Mais tu devrais d’abord finir ton thé, ce sera beaucoup plus efficace ainsi. Je vais me laver les mains…tu n’as qu’à finir ça et te positionner. Les épaules suffiront, n’est-ce pas ? »

Il était suspicieux et préventif à présent, sachant à quel point Ichiro pouvait être vicieux et vicelard à la fois. Il alla donc se laver les mains et revint un peu plus tard avec une lotion qu’il avait trouvé dans le placard du lavabo et des serviettes propres pour s’essuyer les mains.

« Je suppose qu’il est inutile de te dire de te détendre… »


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Jeu 11 Avr - 21:04

    - Pourquoi t'es la ? Pourquoi tu fais ca ? T'es franchement bizarre. Je t'ai laissé la vie sauve plus de fois que je l'avais fait dans toute ma vie et toi, tu es la à me faire de la tisane, alors que tu sais comme moi que je te tuerais dès que j'aurais trouvé ce qu'il ne va pas.
    « Peut-être que je suis là moi aussi pour trouver ce qui ne va pas…ou peut-être que je sais que tu ne trouveras jamais ce qui ne va pas ! Dans ce cas-là, soit j’ai un coup d’avance sur toi, soit tu ne pourras jamais me tuer…

    Le jeune homme grinca des dents parce que tout ce qu'il disait était malheureusement vrai. Il était un démon très intelligent, contrairement à ses petits pions qui se contentaient de tuer le plus de personnes pour monter en grade, mais il négligeait parfois cet aspect des choses parce qu'il avait trop de confiance en son pouvoir de destruction. Mais voilà, quand on n'avancait pas, et qu'au contraire, notre adversaire prenait du terrain, on sait tous ce qu'il arrive. On se fait distancer et on arrive loin derrière.
    Tout ca, s'en était trop pour lui. Ca le frustrait, et quand il était frustré, il avait envie de tuer. Mais comme cet homme avait l'air d'etre le seul etre invulnérable à ses attaques, ce n'était meme pas la peine d'imaginer laisser exploser sa colère. Alors, a la place, il se mit à déblatérer des questions presque incompréhensibles. Comment lui, le plus grand démon des enfers s'était mis a avoir une vraie discussion avec un petit chérubin ? Si c'est ce qu'il était vraiment....Il commencait a se poser de sérieuses questions sur son identité, vu la puissance dont il faisait preuve.
    « Je suis Hiro. Un Ange. Un Chérubin, pour être plus exact. Oui on ne dirait pas, pas vrai ? Mon aura est si faible, je n’ai pas l’air dangereux…mais je suis presque aussi puissant que toi. C’est peut-être la raison qui fait que tu ne peux pas m’atteindre, ne crois-tu pas ? Je ne me bats que pour moi-même et n’ai prêté allégeance qu’à ma raison. Je n’ai aucune raison de me battre, le monde qui m’entoure est vide. Nous allons bientôt tous mourir peut-être, alors à quoi bon ? »
    La présentation était longue, mais il avait l'impression d'avoir appris des informations totalement indispensables pour la suite. Pourtant, ce n'était pas grand chose qu'il ne savait pas déjà...Et c'était dit avec tant de tranquilité et d'innocence que le jeune homme finit par croire que l'ange pensait sérieusement à ce qu'il disait, alors que le démon avait toujours pensé qu'il n'y avait que du blanc, et que du noir dans ce monde, mais aussi que c'était très bien comme ca.
    Il poussa un soupir d'exaspération, et voulant le faire taire avec ses questions rhétoriques qui avaient le don de l'embrouiller, il se leva et l'embrassa, goutant le liquide amer qui était resté sur ses lèvres après qu'il aie bu le thé. Il essaya de mettre toute sa puissance dans ce baiser, mais comme avec les boules de feu, ca n'eut strictement aucun effet, et il se heurta immédiatement à un mur de fer. Il se recula, avec la sensation de s'etre pris une claque en pleine figure. Il se laissa a nouveau tomber sur le canapé, épuisé.
    -Tu es bien pire qu'une créature du diable. Grommela t'il en s'essuyant les lèvres. Enchainant directement, il lui rappela qu'il lui avait proposé un massage. C'était une envie totalement innocente, pour cette fois, bien qu'il était difficile d'utiliser ce mot avec lui. Il avait simplement envie de se détendre, et un massage d'un sexy petit conservateur de musée semblait etre une bonne facon de le faire.
    « En effet, je t’en ai promis un. Mais tu devrais d’abord finir ton thé, ce sera beaucoup plus efficace ainsi. Je vais me laver les mains…tu n’as qu’à finir ça et te positionner. Les épaules suffiront, n’est-ce pas ? »
    -Hum....D'accord, vas pour cette fois.

    Tandis que le jeune homme disparaissait dans la salle de bain, il se débarassa de son haut, se laissant torse nu, laissant voir ses précieux tatouages. Alors il s'allongea sur le ventre et croisa ses bras sur sa tete. Puis il eut une idée, histoire de s'amuser un peu. Il était particulièrement sur que son pouvoir de charme marcherait aussi bien que d'habitude sur lui car il ne constituait pas une attaque en particulier. Alors, il se laissa aller et modifia quelque peu son aura, pour qu'elle soit aussi attirante que la lumière de Dieu, pour lui.
    Se retenant déjà de rire, il se remit en position alors que le jeune homme entrait dans la pièce. Et qu'il s'installa auprès de lui pour s'occuper de son dos.

    « Je suppose qu’il est inutile de te dire de te détendre… »
    Le jeune homme roula un peu des épaules, laissant apparaître ses muscles sous sa peau, et ne fit que sourire malicieusement, tournant son visage vers lui alors qu'il se mettait au travail.
    -Ouh la, ca pourrait etre dangereux, je trouve les bons masseurs particulièrement érotiques.
    Et il l'était, bon masseur. Bien meilleur que celui qui s'occupait de lui après les concerts. Ou les innombrables humains incapables qu'il s'était vu obligé de réduire en cendre a cause de leur incompétence totale. Il s'oublia plus d'une fois en soupirant de plaisir. Mais il n'oubliait pas ce qu'il comptait faire auparavant.
    -Je me demandais une chose...Est ce que cette histoire Adam et Eve...c'est la vérité ? Le fruit défendu, et tout ca ? Ou est ce que ce n'est qu'une blague ?
    Après avoir fait en sorte que sa peau dégage un irrésistible arome.
    -Je ne peux pas te tuer, c'est vrai...je me demande ce que dirait ton grand patron si il découvrait que tu avais gouté a ce fruit, toi aussi. Et avec un démon, en plus.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Jeu 11 Avr - 21:44

- Hum....D'accord, vas pour cette fois.

Tout ça n’annonçait vraiment rien de bon pour lui, il le pressentait. S’il avait eu le dessus jusqu’à présent sur le démon, cette histoire de massage ne lui disait rien qui vaille car elle impliquait un contact trop intime pour qu’il soit désintéressé et inoffensif. Ce n’était pas non plus comme s’il n’avait pas le choix et qu’il ne pouvait pas dire non…Mais finalement il alla chercher de quoi masser le jeune homme et revint peu de temps après dans le salon…où il le trouva déjà près, allongé. Il aurait dû se douter qu’Ichiro jouerait et utiliserait des stratagèmes contre lui, il n’était pas dupe. La pose qu’il avait pris, torse nu de surcroît, laissait bien paraitre la petite idée qu’il avait derrière la tête et que le Chérubin n’appréciait pas. De plus, il dégageait de lui une folle attirance à laquelle il se promit de résister, même si ça devenait de plus en plus dur. Il était indéniablement doué pour faire succomber les gens aux vices.

Il alla même jusqu’à rouler des mécaniques alors que ses mains frôlaient ses omoplates. Hiro admira le tatouage qui s’y trouvait, ainsi que ceux de ses bras. Simples mais très beaux en même temps. Il se demanda si ça avait une signification spéciale. Après tout, où trouvait-on un démon avec des ailes d’anges tatouées dans le dos ? Faisant se stopper toutes les questions du genre, il posa ses doigts gracieusement sur sa peau et, avec de légères pressions, commença à le masser comme il le lui avait promis.

- Ouh la, ca pourrait etre dangereux, je trouve les bons masseurs particulièrement érotiques.
« Un jour il faudra te faire soigner, tu as l’esprit beaucoup trop perverti ! »


Il n’y avait de toute façon qu’un démon pour profiter des moments de ce genre ! Mais il pu rapidement constater qu’il faisait bien son boulot et que ça avait des conséquences sur son adversaire. Il n’alla pas jusqu’à avouer que ses petites soupirs de plaisir le rendaient plutôt fier de son travail.

- Je me demandais une chose...Est ce que cette histoire Adam et Eve...c'est la vérité ? Le fruit défendu, et tout ca ? Ou est ce que ce n'est qu'une blague ?

Hiro eut un petit sourire. Est-ce que c’était la question que tous les démons en bas se posaient ? Il pourrait répondre à cette question puisqu’il en savait beaucoup à ce sujet mais il préféra ne rien dire alors même que l’atmosphère se prêtait aux confidences.

« Il y a du vrai, et il y a du faux. Ça dépend de la version qu’on entend aux Enfers. »

Et il ne mentait pas à ce sujet. Les gens avaient la fâcheuse manie de tout déformer !

- Je ne peux pas te tuer, c'est vrai...je me demande ce que dirait ton grand patron si il découvrait que tu avais gouté a ce fruit, toi aussi. Et avec un démon, en plus.

Le Chérubin se stoppa un court instant, la provocation l’ayant glacé net. Il savait que cette erreur, tôt ou tard, allait lui retomber dessus mais il pensait cacher cette chose de son géniteur le plus longtemps possible. Il n’avait pas besoin de savoir ce qu’il était allé faire dans une loge avec un démon (surtout aussi puissant) ! C’était d’ailleurs étonnant que le Hérault qui le surveillait de temps à autres n’ait rien remarqué. A moins que l’information n’ait déjà montée jusqu’en haut et que cette destruction du musée n’en soit qu’une conséquence. Cependant, il doutait que ce soit le cas. Reprenant son travail, il se pencha alors sur Ichiro et chuchota à son oreille.

« Est-ce que tu chercherais à me faire chanter ? A ta place je m’en abstiendrai. Si je me rends compte que tu es sur le point de dévoiler tout ceci à Dieu, je m’empresserai de dire ton nom à voix haute et tu peux être sûr que ce secret qui est le nôtre périra avec toi. Je t’aurais prévenu. »

Il n’aimait pas qu’on joue avec lui ainsi, qu’on pense qu’il était trop faible pour se défendre. Hiro avait ses propres arguments, et des bons. S’il le fallait, il n’hésiterait pas à dire ce fichu nom !

« Ne pense pas que parce que tu es un des candidats au poste de futur maître des Enfers, tu peux te permettre de menacer qui tu veux sans que cette personne réagisse. Je ne suis pas un de tes sous-fifres. Non seulement je ne vais pas t’obéir, mais en plus je n’ai absolument rien à craindre de toi dans les faits. Garde tes vains efforts pour quelqu’un d’autre ! »

Sur ces mots, il appuya en bas de ses reins avec ses deux pouces, jouant avec les points sensibles et douloureux de l’enveloppe charnelle du démon.


Revenir en haut Aller en bas
 
Ichiro
Devil † Ancient

avatar




MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Mer 17 Avr - 20:00

    Le massage proposé par son ennemi était une bonne occasion pour le démon de se détendre tout en assurant son emprise sur le jeune homme. Parce qu'au fond, meme si il ne pouvait pas le tuer pour l'instant, le fait que l'ange n'aie pas utilisé le nom du jeune homme, qu'il connaissait, voulait dire que pour une raison ou une autre, il ne le détestait pas complètement, et ne voulait pas le voir disparaître.
    Alors d'une certaine facon, ca faisait un point pour lui. Pourquoi est ce que les humains sont aussi faibles a votre avis ? Parce qu'ils éprouvaient des sentiments. Meme les plus féroces tueurs avaient été obligés d'aimer au moins quelqu'un sur cette terre, souvent la raison qui faisait qu'ils avaient basculé vers le coté obscur.

    Son cœur allait être la raison pour laquelle le démon finirait par gagner. Avec beaucoup de patience et de persévérance, mais il finirait par faire en sorte soit de pouvoir l'achever, soit de pouvoir l'emmener avec lui en enfer pour en faire son plus beau joujou...Parce que oui. Il était bien plus beau que tous les petits pantins qui peuplaient son harem....peut etre parce qu'il était le seul à avoir réussi à continuer à lui résisté, après avoir couché avec lui. Malgré qu'il aie eu e qu'il voulait, le démon désirait encore plus. Avoir ce corps tout entier, pour lui et seulement pour lui.

    « Un jour il faudra te faire soigner, tu as l’esprit beaucoup trop perverti ! » 
    -Très peu pour moi. Je suis presque aussi vieux que la terre. Je n'ai aucune envie de changer maintenant.

    Répliqua t'il. Il n'avait aucune envie de devenir un vieux croulant comme son frère, préchant un message de tolérance et de modération, et faisant meme des pactes avec des anges, allant jusqu'à protéger une abomination d'aions...Et encore, ca ne le dérangeait pas tellement, puisque pour l'instant, l'abomination en question n'était pas un problème pour les démons. Ces imbéciles étaient tellement préoccupés par leurs stupides alliances et par l'apocalypse imminente qu'ils ne voyaient pas qu'une énorme offensive se préparait derrière leur dos.
    Pour aussi longtemps que la terre existerait, le démon avait envie de profiter de ses bienfaits pour passer le temps. Torturer, tuer, coucher...toute ces choses étaient des frivolités bien agréables que seul les humains pouvaient lui offrir.
    « Il y a du vrai, et il y a du faux. Ça dépend de la version qu’on entend aux Enfers. »
    -La meme que dans votre « Saint Livre », dit t'il avec un mépris non faint. Alors, c'est quoi la vérité ?

    Alors, le jeune homme alla au bout de sa pensée. Parce que ce n'était pas pour rien qu'il avait abordé le sujet. En effet, il était le serpent dans leur relation, le tentant jusqu'à ce qu'il croque et cède a la tentation. Il l'avait fait une fois. Mais deux fois ? Est ce que Dieu l'ignorerait plus longtemps ? Il savait que cette menace n'avait que peu lieu d'etre, surtout si il en faisait par au jeune homme. Mais c'était bien plus amusant comme ca. Il était encore plus amusant une fois mis en colère ou quand il le provoquait.
    « Est-ce que tu chercherais à me faire chanter ? A ta place je m’en abstiendrai. Si je me rends compte que tu es sur le point de dévoiler tout ceci à Dieu, je m’empresserai de dire ton nom à voix haute et tu peux être sûr que ce secret qui est le nôtre périra avec toi. Je t’aurais prévenu. »

    Le démon, toujours aussi arrogant, se contenta de sourire en coin en l'entendant dire de telles choses. Bien sur qu'il n'irait rien dire de tout ca a Dieu...Quelle susceptibilité ! Les humains avaient bien trop déteint sur lui. Il était devenu un livre ouvert. Il pouvait maintenant savoir qu'il lui faisait peur, et pas qu'un peu.
    « Ne pense pas que parce que tu es un des candidats au poste de futur maître des Enfers, tu peux te permettre de menacer qui tu veux sans que cette personne réagisse. Je ne suis pas un de tes sous-fifres. Non seulement je ne vais pas t’obéir, mais en plus je n’ai absolument rien à craindre de toi dans les faits. Garde tes vains efforts pour quelqu’un d’autre ! »

    Le démon ne s'attendait pas a ce qu'il exerce une pression sur ses reins aussi brusquement, et meme si ca lui fit beaucoup de bien, ca réveilla tout de meme des petits douleurs lui rappellant celles qu'il avait ressenti lors de leur séance sur-le-canapé dans les coulisses du photoshoot. Reprenant son souffle, le démon sourit en coin, malicieusement, a cette pensée.

    -Bien sur que je ne pensais pas faire ca sérieusement...voyons, tu t'inquiètes bien pour rien. Fit t'il, faisant son visage le plus innocent qui soit.
    Il prit beaucoup de plaisir avec le reste du massage, souriant encore et toujours en coin.
    -Tu dois etre bien triste d'avoir vu ton précieux musée partir en fumée... dommage hein ? Il eut un sourire mauvais. Qu'est ce que tu y trouves de si intéressant d'abord ?
    Il tourna la tete vers lui, assez pour pouvoir apercevoir son regard, et lui donner un sourire narquois.
    -Se pourrait t'il que ce soit pourquoi tu n'as pas tenu a rejoindre tes frères dans la bataille ? Ou parce qu'il y a quelqu'un derrière tout ca ? Un petit ami ? Une fiancée ?

    Il eut presque envie d'ajouter « pour que je puisse aller l'écraser », mais il ne préféra pas.
    -Tu t'es ramolli, je suis sur. C'est pour ca que tu es encore assez idiot pour croire qu'il y a du bon en moi.

Revenir en haut Aller en bas
 
Kiriyama Hirô
Angel † Walker

avatar


Emploi : Mannequin et assistant conservateur de musée
Localisation : Tokyo, dans un musée...ou là où il y a des livres, tout simplement. Essayez aussi le resto chinois !

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro
Sam 20 Avr - 23:55

- La meme que dans votre « Saint Livre », dit t'il avec un mépris non faint. Alors, c'est quoi la vérité ?

Hiro leva les yeux au ciel. Ce foutu bouquin que les Humains appelaient « La Bible » n’était qu’infamie à ses yeux ! Mais bon il donnait rarement son avis à ce sujet et il n’aimait pas vraiment parler d’Adam et Eve avec quelqu’un d’autre que lui-même…et surtout pas le démon !

« La vérité c’est que…il n’y en a pas ! »

Il s’amusait bien à embêter un peu Ichiro, pour une fois que c’était dans ce sens-là et pas dans l’autre ! Mais pour ce qui était de mettre l’autre en rogne, on peut dire que l’être des Enfers était beaucoup plus doué et il le prouva en lui mettant sous le nez l’idée qu’il pourrait le dénoncer auprès de Dieu pour avoir couché avec un Démon. Le Chérubin avait fait tellement d’efforts pour que le Hérault ne soit pas au courant de cela alors il était hors de question que le Démon vende la mèche ! Pour dire vrai, ça l’énerva un peu et il n’hésita pas à proférer des menaces à son tour. Après tout, lui aussi avait un moyen de détruire sa vie…et dans tous les sens du terme ! Pour se venger il appuya là où il savait que ça ferait mal, en bas de ses reins et fut satisfait de le voir grimacer de douleur. Ça lui apprendra !

- Bien sur que je ne pensais pas faire ca sérieusement...voyons, tu t'inquiètes bien pour rien.

Mais Hiro ne croyait pas à son air faussement angélique, bien au contraire. Il savait mieux que quiconque qu’on ne pouvait pas faire confiance à ce genre de créature…

- Tu dois etre bien triste d'avoir vu ton précieux musée partir en fumée... dommage hein ? Il eut un sourire mauvais. Qu'est ce que tu y trouves de si intéressant d'abord ?
« Tu ne comprendrais pas. »


Répondit-il simplement. La simple idée que son havre de paix et sa source de connaissance soit réduit en miettes le remplissait de rage et de frustration. Il aurait tellement voulu punir les personnes qui avaient fait ça ! Et il n’aurait pas été tendre !

- Se pourrait t'il que ce soit pourquoi tu n'as pas tenu a rejoindre tes frères dans la bataille ? Ou parce qu'il y a quelqu'un derrière tout ca ? Un petit ami ? Une fiancée ?


Le Chérubin ricana un peu en continuant son massage sur ses hanches.

« Tu as une imagination trop fertile. Toutes ces raisons sont futiles et ne me ressemblent pas. »- Tu t'es ramolli, je suis sur. C'est pour ca que tu es encore assez idiot pour croire qu'il y a du bon en moi.

Contre toute attente, il eut un petit rire. Bref, certes, mais il eu bien lieux. Il trouvait les théories du démon tout à fait farfelues et tirées de romans de fictions totalement surfaits ! Tout ceci n’était que des raisons plates et sans intérêt qui n’intéressaient même pas l’Ange. Un petit-ami ? Une fiancée ? Baliverne ! Il n’y avait bien que les humains pour agir de la sorte ! Ce qu’il faisait, c’était pour lui et uniquement pour lui-même. S’il s’était mis à l’écart de ses « frères », c’était parce qu’il ne jugeait pas utile d’y rester et qu’il n’y avait pas sa place. De plus leur petite guerre avec les démons ne l’intéressait pas le moins du monde et il préférait se concentrer autour de son nombril plutôt qu’autour de son créateur. Pourquoi était-ce si difficile à comprendre pour tout le monde ?

Lentement il se pencha sur lui jusqu’à ce que sa bouche frôle son oreille, ses deux mains à plat sur son dos le soutenant pour ne pas qu’il tombe en avant.

« Je ne crois pas, je sais. Là est la différence. »

Finalement il termina son massage et se mit sur le côté du canapé, se frottant les mains pleines d’huiles et toutes poisseuses. Dieu qu’il n’aimait pas cette sensation !

« Tu es bien offensant. Je ne me suis pas ramolli, bien au contraire. Et ça n’a en aucun cas à voir avec ce que je pense des êtres vivants. Tu n’es qu’une expérience pour moi, sinon je ne t’accorde même aucune importance. Tu ne peux même pas comprendre la raison pour laquelle j’aimais ce musée. Mais ceci vient confirmer ce que je pensais également : les démons ont autant de cervelle qu’un ballon de foot ! Déplorable. »

Et il l’avait remarqué chez bon nombre de ses comparses. Penser, apprécier la beauté de l’art, de l’écriture et du ressenti…ce n’était pas quelque chose que les démons pouvaient vraiment faire. Quelques uns échappaient à cette règle et paraissaient plus intelligents et ouverts que d’autres, mais ils étaient bien peu de la connaissance d’Hiro. Ichiro ne semblait pas faire partie de ces exceptions vu que la seule forme d’art qu’il semblait connaître était la violence de la tuerie !


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Après le déluge...ft. Ichiro

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Après le déluge...ft. Ichiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.H.I.B.U.Y.A :: Parc :: Musée-