† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Vol de nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shin
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Professeur de mathématiques au lycée de Tokyo
Localisation : Avec Takuya, au Paradis, au lycée

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Vol de nuit
Lun 24 Déc - 9:27

{Kurosaki Hina
VS
Shin
}
Sommet de la Tour de Tokyo, le 3 juin 2010 à 02:14



Shin observait. À ses pieds, Tokyo, illuminée comme toute grande ville. Une ville qui ne dort jamais. S'il essayait, Shin pourrait sentir les milliers de fourmis grouillant à ses pieds dans les rues animées de la métropole japonaise, mais il n'en avait cure. Les humains n'étaient rien pour lui, si ce n'est un interdit suprême. « Tu ne tueras point d'humain. » qu'on lui avait dit à sa naissance. Peut-être pour qu'il ne redevienne pas le monstre qu'il était lors de son humanité. Shin n'avait que peu de souvenirs de sa vie humaine et ce n'était que des flashs : une famille qui ne l'aimait pas, sa mère morte et ses meurtres. Parfois il revoyait Big Ben aussi. Mais qu'il s'en souvienne ou pas ne changeait rien pour lui : il y était indifférent. Rien ne comptait et rien ne compterait jamais. Il savait être né, humain déjà, avec cette maladie qui prenait sa source on ne sait où et annihilait le moindre sentiment. Mais ça aussi, il s'en fichait. Comment aurait-il pu s'en peiner alors qu'il ne ressentait pas la tristesse ? Shin était ainsi, une arme plus qu'une personne, et il en avait conscience. Cela ne le dérangeait pas, rien ne le dérangeait. Il servait son maître et ne vivait que pour cela.

Seulement, depuis quelques temps, Shin en venait à penser qu'il aimerait bien ressentir quelques petites choses. Tout ça pour une humaine qui avait éveillé sa curiosité, le seul sentiment qu'il possédait. Murasaki Rin. Qu'avait-elle de plus que les autres ? Son don d'empathie, indéniablement, même si elle n'en avait pas conscience et croyait en une maladie bizarre et inconnue. Ce don fascinait Shin : lui qui ne ressentait rien se sentait attirée par cette humaine qui ressentait tout de façon plus puissante. Ils étaient de véritables opposés. Ca, et le fait qu'elle soit la seule à ne pas le considérer comme un monstre et à ne pas être effrayée... oui, c'était les raisons pour lesquelles Shin regrettait parfois de n'avoir aucun sentiment à lui offrir.

C'était ce qui l'amenait aujourd'hui au sommet de la Tour de Tokyo. Perché à l'extrémité de son sommet, il pensait. La pluie des moussons avait depuis longtemps pénétré ses vêtements, mais il n'en tenait guère compte. Sa puissance lui empêchait d'être aveuglé par le rideau d'eau qui tombait sur le département ou d'être abattu par la force de la pluie et du vent. Les Tokyoïtes devaient batailler avec leurs parapluies plus bas, mais l'Ange restait droit et stoïque sous le déluge annuel. Ses cheveux étaient collés à son visage, le rendant bien plus beau qu'il ne l'était déjà, sans parler de ses vêtements mouillés. Mais ça, il n'en avait pas conscience. Tout ce qu'il savait, c'est qu'il se sentait bien, ici, seul, invisible aux yeux des humains. La pluie sur sa peau semblait le purifier et il en appréciait le toucher. Il était bien, là, à attendre, sans savoir quoi...



Do you trust me... or not ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Kurosaki Hina
Devil † Keeper

avatar


Emploi : Actrice


MessageSujet: Re: Vol de nuit
Lun 24 Déc - 15:00

Une robe noire volait au grès d'un vent doux et d'une pluie qui parsemait le tissu de fines gouttelettes, telle la rosée du matin, sur une fleur fragile qui n'attend qu'une chose... que ces précieuses gouttes s'en aillent, glissent et se meurent à ses pieds pour la nourrir. Impatiente, la belle n'avait pu tenir. La tour de Tokyo était sa cible fétiche, s'y rendant pour contempler les désastres engendrés par les attaques d'il y avait quelques jours. On lui avait interdit d'y participer, ainsi, ne pouvait-elle qu'observer les changements et s'indigner que la vie misérable de tous ces humains poursuivait son cours...

Un ange était présent lui aussi, puissant, fier et indifférent à tout ce qui l'entourait, si bien qu'intriguée, la démone s'en approcha. Gardant une distance entre le piquet contre lequel il était assis et sa sécurité au sol, contre le rebord du dernier étage.

Ce qui avait poussé Hina à se joindre à lui plutôt que de le fuir était sa curiosité, comme ses semblables, ce qui est plus fort est attirant... et plus encore lorsqu'elle attendait sa réaction. Son aura a elle, était conséquente bien sûr, mais celle de son maitre profondément ancré le dissuaderait peut-être de s'en approcher.

L'araignée attendait, sans dire mot, souriant à tous les malheurs qu'elle pouvait apercevoir, ne serait-ce que parce qu'ils ne méritaient que ça. Pour elle, les hommes n'était rien d'autre que des jouets, de faibles créatures qui ne méritaient pas de vivre ou du moins, avaient passé leur chance. Après tout... cette rancoeur secrète et enfouie qu'elle ne comprenait pas jouait fortement sur son tempérament. D'autant plus qu'elle avait eu le temps d'observer ces bêtes avec ses huit siècles et demi d'existence.

Ses lèvres s'entrouvrirent, mais aucun son n'en échappa, recueillant simplement la pluie, s'humectant les lèvres des "larmes du ciel", diraient les humains. Un affront terrible qu'une démone pourrait commettre si tel en avait été le cas.

Cette ignorance l'agaçait fortement, mais elle n'en fit rien, préférant largement le calme avant la tempête. Hina se connaissait bien, très bientôt l'unique présence de cet ange allait la faire parler. De nouveau elle sourit, face à son impatience malgré les années d'existences.

Puis la voilà qui se retourne, encrant ses yeux d'un noir pur en la peau opaline de l'inconnu. Surement nouveau, dans les cieux, suffisamment pour qu'elle n'en ait eu connaissance, elle qui avait été déchue il y avait fort longtemps. Elle le détailla, la pluie s'abattant sur lui sans le faire siller. Son physique plus qu'acceptable et cette neutralité exemplaire. Pas de doute la dessus, il avait été crée comme un ange, un véritable soldat... et à présent qu'elle lui montrait de l'intérêt, elle en attendait tout autant, qu'il soit violent ou non, n'était qu'un minuscule détail dans les projets naissants de la démone.
Revenir en haut Aller en bas
 
Shin
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Professeur de mathématiques au lycée de Tokyo
Localisation : Avec Takuya, au Paradis, au lycée

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Vol de nuit
Mer 26 Déc - 8:30

Il la sentit arriver de loin. Ce n'était pas comme si elle cherchait vraiment à se cacher en fait. Son aura était assez puissante pour se ressentir à des kilomètres à la ronde, sans parler de l'odeur qu'elle avait sur elle. Un instant, Shin avait même cru qu'ils étaient deux tellement l'odeur de l'autre était forte. Une personne dont elle devait être proche, comme lui de Takuya. Après tout, même s'il ne voyait pas son maître si souvent, son aura était lié à la sienne, comme pour montrer clairement qu'il lui appartenait. Cette démone - car il n'y avait aucun doute sur sa nature - était donc un sous-fifre, en conclut l'Ange. Il était rare que les Démons se plient aux volontés d'un supérieur. Certes, de ce qu'il en savait, ils avaient tous un Prince à qui ils obéissaient, et une hiérarchie plus ou moins définie. Mais celle-ci... elle semblait dévouée corps et âme à son maître, ce qui était plutôt un comportement angélique que démoniaque. Intéressant.

Shin ne connaissait pas ces odeurs, ni elle, ni son maître. Qu'importe. Elle se posa sur le sommet de la Tour, un peu plus bas que lui, toujours perché sur l'antenne surplombant le bâtiment. Un affront, clair et net. Si elle savait. Avec son apathie irréversible, il n'était pas le genre de personne prompt à réagir à des actes pareils. Il l'ignora donc encore un petit moment, admirant la pluie tombant sur la ville. Elle lui rappelait le déluge qui s'était abattu quelques mois plus tôt. Son maître avait si heureux et frustré à la fois. Heureux car le dessein de Leur Père se réalisait. Frustré car l'inauguration de ce même dessein avait été confié à Sakuya Toya, ce maudit chouchou qu'il haïssait, et non à lui. Frustré également car cet « amoureux des humains refoulé » - selon ses dires - n'avait fait le travail qu'à moitié : rien de bien effrayant, pas assez de victimes.

L'Ange finit par s'accroupir, lui qui était resté parfaitement droit jusqu'à présent, et accorda enfin un regard à la démone qui l'observait. Il aurait pu dire qu'elle était belle, ou qu'un certain charme indéniable s'échappait d'elle. Mais Shin ne percevait rien de tout ça. Son analyse s'arrêtait à des constats objectifs : elle était japonaise, brune aux cheveux longs, la peau pâle et marquée. Elle ne cachait pas ses marques, comme si elle en était fière. Elle était puissante aussi, mais bien moins que lui. Elle lui donnerait néanmoins du fil à retordre en cas de confrontation.

Il ancra ses yeux dans les pupilles sombres de la démone. Elle était déterminée, aucun doute là-dessus. Ça lui changeait un peu de ces regards effrayés qu'il croisait au quotidien. Les Anges, ses frères, avaient peur de lui, mais pas les Démons. La situation était quelque peu contradictoire, mais ce n'était pas Shin qui allait en être chiffonné. La seule chose qui l'importait à présent était sa curiosité : cette femme et son maître avaient-ils un lien similaire à celui qui l'unissait à Takuya ?

« Que puis-je pour toi, fille de Satan ? »

On lui avait toujours enseigné la politesse, même avant une mise à mort. Après tout, aucune règle de son contrat ne lui interdisait de tuer un Démon...



Do you trust me... or not ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Kurosaki Hina
Devil † Keeper

avatar


Emploi : Actrice


MessageSujet: Re: Vol de nuit
Jeu 27 Déc - 20:50

L'eau qui coulait le long de ses joues faisant coller à ses tempes ses cheveux noirs de jais la rendait d'autant plus redoutable. Qu'elle était belle ainsi, dévouée à son maitre et pourtant libre de ses mouvements. L'inconnu ne s'empressa pas de la saluer, respectant son appartenance au rang des démons et ainsi, elle s'inclina, respectueusement malgré la confusion que cela pouvait créer. Et non, démon ne signifiait pas pour elle manque de sagesse, bien au contraire. Avec prêt de huit siècles d'existence, si parfois la belle se permettait des écarts, aussi nombreux soient-ils, elle n'omettait jamais de dire "bonjour" d'une façon ou d'une autre.

Hina s'arma d'un sourire qui en disait long sur sa pensée. Si la folie régnait en son esprit, elle n'en restait pas moins sage, ne sachant encore ce qu'elle souhaitait de cet être. Elle voulait lui parler, savoir ce qu'il était, quelle race il suivait, anges ou humains... elle voulait tout savoir... cette puissance, d'où lui venait-elle, qui lui avait permis de l'être autant et de résider sans concession à Tokyo.

Ta puissance est telle que je n'ai pas pu en faire abstraction. Comment t'appelle-t-on, soldat de Dieu ?

Il n'y avait aucune provocation dans ses paroles malgré ce que l'on pouvait croire. Car semer le doute était l'une des spécialités de l'araignée. Elle n'avait pas menti, une fois de plus fidèle à elle-même. Pourquoi tourner autour du pot quand dire la vérité semble être la meilleure des solutions ? Il y avait des cas auxquels on ne pouvait révéler telle quelle la réalité, d'autres qui préféraient en être au courant, comme pour se préparer à ce qui suivra, sans pour autant en avoir l'occasion. Les victimes de la jeune femme, du moins, n'en avaient pas l'occasion.

Ses talons claquaient lentement, tandis qu'elle approchait, dangereusement de cet ange, dont elle se méfiait. Quelque chose lui disait que malgré la curiosité qui devait le ronger peu à peu, il n'hésiterait pas à la tuer. À quelques pas de lui, elle savait se tenir, observant le moindre de ses traits pour s'en imprégner et ramener une description des plus précises à celui dont elle était l'esclave. L'aura d'un autre ange, puissant qu'elle craignait plus que l'ancien démon dont elle avait voulu intégrer le cercle était si présente qu'elle en était d'autant plus intriguée. Pour le moins, beaucoup plus intimidé par le maitre que le servant. Cet ange avait beau avoir une carrure qui lui plaisait bien qu'elle pourrait se laisser mourir de ses mains si sa fierté n'était pas si grande. Ce serait une belle mort... se disait-elle. Sans même le connaitre, elle l'appréciait déjà, parce qu'il était proche de Sakuya Toya et que lui voler ses petits trésors était une sale manie chez Hina.

Je suis en quête de savoir uniquement. Faire connaissance est un idéal, qu'en dis-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Shin
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Professeur de mathématiques au lycée de Tokyo
Localisation : Avec Takuya, au Paradis, au lycée

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Vol de nuit
Dim 30 Déc - 8:59

Shin aurait pu s'étonner du salut de la Démone s'il en avait été capable : il était rare de voir des Démons polis et un minimum civilisés. Même les Princes Démons ne l'étaient pas tous. S'il ne put s'en étonner, il lui céda néanmoins un peu plus de considération. Quant à sa curiosité, elle n'en était que grandissante : qui diable était-elle ?

« Ta puissance est telle que je n'ai pas pu en faire abstraction. Comment t'appelle-t-on, soldat de Dieu ? »

L'Ange se laissa tomber de son perchoir pour se retrouver à sa hauteur sur le toit de la tour. La pluie chaude leur giflait le visage sans que ni l'un ni l'autre n'en soit importuné. Qu'elle ait senti son aura ne l'étonna guère, il n'était pas rare que cela arrive. Néanmoins, peu étaient ceux qui osaient l'approcher en la sentant. Cette Démone n'était pas faible certes, mais il demeurait plus puissant. S'il l'avait voulu, il aurait même pu tuer certains Princes des Enfers. À l'exception des plus anciens Anges et Démons, et des humains, Shin avait la puissance de tuer n'importe qui.

« On a coutume de m'appeler Shin. Permet-moi de te retourner la question. »

La Démone s'approcha petit à petit et Shin percevait le claquement de ses talons sur la surface métallique malgré le brouhaha de la pluie. Elle était sûre d'elle, féline, et Shin aurait juré qu'elle appartenait au Cercle de la Luxure au premier abord. Mais à bien y réfléchir, elle ne ressemblait pas à une panthère tentant de se faire chat pour mieux vous apprivoiser et vous dévorer par la suite. Non, elle était bien plus dangereuse que cela. Telle une araignée, elle tissait sa toile progressivement, sans laisser d'échappatoire. L'Ange ne s'en inquiéta pas, tout d'abord car il ne ressentait pas plus ce sentiment que les autres, mais également car il savait se sortir d'une toile d’aranéide.

« Je suis en quête de savoir uniquement. Faire connaissance est un idéal, qu'en dis-tu ? »

De savoir, rien que ça. Espérait-elle lui soutirer des informations à ramener à son maître ? Les Démons étaient décidément des êtres fourbes et naïfs. Pensait-elle sincèrement obtenir quoi que ce soit de lui ? Belle utopie. D'un autre côté, l'idée intéressait Shin : lui aussi souhaitait en savoir plus après tout. Restait à savoir quelle araignée tisserait sa toile le plus vite. D'un geste de la main, il emprisonna la Démone dans un étau d'air et la rapprocha au plus près de lui. Ses yeux étaient noirs, comme toujours lorsqu'il prenait les choses au sérieux. Il pencha doucement le visage sans rompre le contact visuel et lui souffla :

« Et si je posais les questions ? »

Il la repoussa non sans brusquerie et défit l'étreinte qui l'emprisonnait. Si elle pensait lui soutirer des informations, il lui ferait comprendre que cette nuit, ce serait elle qui trahirait ses frères.

« Qui est ton maître ? »



Do you trust me... or not ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Kurosaki Hina
Devil † Keeper

avatar


Emploi : Actrice


MessageSujet: Re: Vol de nuit
Dim 30 Déc - 13:59

Sa politesse était un atout qui lui sauvait la mise bien plus souvent qu’elle ne voulait bien le croire. Néanmoins, elle était naturelle et c’était en cela que résidait son avantage comparé aux autres démons de même puissance ou supérieurs, car l’on est jamais à l'abri de plus fort que soit. Preuve en est, cet ange avait une puissance telle qu’Hina était irréversiblement attirée par lui.

Il descendit enfin, signe qu’il s’intéressait un tant soit peu à la belle, répondant à sa question en se présentant. Avec un sourire quelque peu sage pour la démone qu’était Hina, elle répliqua à son tour.

Hina est mon nom, enchanté, Shin.

Prononcer son nom était une marque de respect pour la démone qui n’avait pas coutume de demander cela à ses victimes. Mais dans l’histoire il n’en était pas une et bien qu’ils ne soient pas de force égale, sa position étant bien trop élevé contrairement à la sienne, Hina n’avait aucune peur, là résidait sa force à elle. Mourir était douloureux, mais elle s’en souciait peu, le seul regret qu’elle aurait s’il venait à lui broyer les os serait de ne pas avoir su mener à bien les missions que son maitre lui avait confiées, encore qu’elle n’était jamais en retard et qu’il ne lui restait qu’à tisser une toile plus grande pour mieux s’approprier l’apocalypse.

La belle formula sa demande de la plus simple des façons, laissant ainsi suggérer qu’elle était une espionne, ou presque, mais ce serait absurde de se dévoiler ainsi à plus puissant, à moins d’être suicidaire et bien que l’idée soit tentante, elle n’était pas de mise. Ainsi, la belle se laissa emprisonner sans débattre, sachant pertinemment que le moment n’était pas venu. Le fait qu’il se rapproche ne l’impressionna pas, elle n’avait pas bougé. Cependant, le voir de si prêt user de sa puissance était un spectacle dont ne pourrait se lasser la jeune femme. Son sourire toujours présent, lorsqu’elle fut relâchée, ses cheveux virevoltants, elle laissa un léger soupire lui échapper.

Tu es encore plus beau lorsque tu t’énerves, semble-t-il.

Une parole, une seule avant qu’elle ne se rapproche encore, têtue et surement avide de lui montrer que malgré sa puissance elle n’allait pas se démonter. Bien qu’elle lui témoignait un grand respect en respectant la distance qu’il avait imposée.

Il s’agit d’un Anicien, mon maître se fait appeler Ichiro. Qu’en est-il du tien ?

Puisqu’elle le sentait, hormis Sakuya Toya, il y avait un autre ange derrière, plus faible, mais fortement présent et qui pourrait s’avérer utile s’il n’était pas contre la collaboration. Joueuse, la belle croisa les bras, attendant sagement qu’il daigne répondre et reposer une question, puisqu’il souhaitait mener le « jeu ». Néanmoins, elle voulut préciser une chose... qui lui semblait primordiale pour obtenir ses réponses.

Crois-tu que je prendrais de tels risques à te révéler si facilement le nom de celui que je sers... si mon but était de récolter des informations pour lui ? Je tenais à ce que ce soit clair, notre rencontre est un hasard et notre conversation n’a d’autre intérêt que de satisfaire ma curiosité.

De toute évidence, elle dirait ce qu’elle sait à Ichiro, mais elle ne sélectionnerait que ce qu’elle voudra bien lui dire, car malgré son statut de démon, elle avait une parole... ou presque. Envers cet ange, ne voulant pas être détruite, elle lui vaudrait bien ça. Elle n’avait qu’un seul maitre, mais d’allié puissant, il y en avait peu malgré son réseau et lui, elle le voulait... prêt d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
 
Shin
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Professeur de mathématiques au lycée de Tokyo
Localisation : Avec Takuya, au Paradis, au lycée

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Vol de nuit
Ven 4 Jan - 8:33

« Tu es encore plus beau lorsque tu t’énerves, semble-t-il. »

Énervé... l'était-il ? Non, bien évidemment que non. Les êtres humains et leurs semblables - angéliques ou démoniaques - aimaient mettre un sentiment ou une émotion sur tout ce qu'ils voyaient. Le monde était trop déroutant pour eux sans ça. Mais Shin n'était point énervé, il avait seulement retiré ce masque de courtoisie qu'il maintenait pour se fondre parmi les humains. Un masque parfaitement bien forgé puisque personne jusqu'à présent n'avait pu le percer à jour. Qui se serait douté, après tout, de ce qui se cachait derrière un sourire si franc ? Pas les humains, c'était certain : ces êtres ne voyaient que ce qu'ils voulaient voir.

Shin observa la démone se rapprocher de lui. Souhaitait-elle l'intimider, ou lui faire un affront ? Quoi qu'il en soit, rien ne marchait sur lui, il n'avait pas de coeur capable de ressentir la colère, la tension ou autre sentiment nécessaire pour s'énerver face à ce comportement.

« Il s’agit d’un Ancien, mon maître se fait appeler Ichiro. Qu’en est-il du tien ? »

Ichiro... Shin le connaissait de nom bien sûr, c'était l'un des Démons les plus puissants avec Takasugi Kei. Il ne l'avait par contre jamais rencontré, et n'en avait par ailleurs aucune envie. D'après son maître, il s'agissait de l'être démoniaque le plus infâme que l'on puisse trouver. Le seul point positif du Démon était qu'il était irrémédiablement pro-Apocalyptique. Seulement, il détruisait des vies sans leur apporter le salut, et ce n'était pas pardonnable.

Hina - puisque tel était son nom - lui demandait le nom de son maître en retour. Pensait-elle réellement qu'il lui donnerait ainsi ? Les Démons étaient bien trop utopiques.

« Crois-tu que je prendrais de tels risques à te révéler si facilement le nom de celui que je sers... si mon but était de récolter des informations pour lui ? Je tenais à ce que ce soit clair, notre rencontre est un hasard et notre conversation n’a d’autre intérêt que de satisfaire ma curiosité. »

Shin ne décela aucune trace de mensonge dans ses yeux et sa voix. Ce n'était pas très étonnant, il était aisé pour les Anges comme les Démons de mentir de façon naturelle. Ne le faisait-il pas au quotidien ? Néanmoins, l'Ange saisit la nuance : elle voulait jouer. Très bien, ils joueraient donc.

« Aihara Takuya. »

Shin s'envola légèrement et se plaça en tailleur dans les airs, un peu plus haut que la Démone. De façon nonchalante, il appuya sa joue contre sa paume, son coude reposant sur son genou.

« Tu as de la chance fille de Satan, je suis moi aussi un grand curieux. Tu sais que je t'aurais déjà tuée autrement, n'est-ce pas ? »

L'option n'était toujours pas exclue.

« Raconte-moi Hina. Comment as-tu perdu tes ailes ? »

De tous, c'était certainement le récit qu'il préférait : celui d'un bon travail accompli.



Do you trust me... or not ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Kurosaki Hina
Devil † Keeper

avatar


Emploi : Actrice


MessageSujet: Re: Vol de nuit
Sam 5 Jan - 18:17

Plus l’ange se méfiait, plus la démone souriait, car il lui prouvait ainsi qu’elle avait un minimum d’intérêt à ses yeux, que ce soit pour satisfaire sa curiosité ou bien par sa façon atypique d’interpeller les autres créatures de ce monde, qu’ils soient faibles ou forts. Hina hocha la tête une seule et unique fois.

Oui, sans doute et tu y serais parvenue sans grande difficulté.

Le but n’était pas de le flatter, mais de dire la vérité et ce petit jeu avait fait ses preuves si bien qu’elle ne s’en lassait pas, ressemblant plus à un ange qu’un démon avide de sang... en le fait qu’elle ne mentait pas. Mais encore, cela relevait d’une définition purement fictive, inventée de toutes pièces par les humains. Cette image si innocente qu’ils avaient l’écoeurait presque, mais elle était utile pour mettre des mots sur ses agissements et ceux de ses semblables.

Ainsi servait-il l’un des proches de ce père qui l’avait abandonné bien avant sa déchéance. Mais Hina ne faisait que le pressentir, puisqu’elle ne se souvenait pas. De nouveau elle sourit. Il n’y avait eu aucun commentaire sur le maître de l’autre et aucun sur le fait qu’il soit plus puissant qu’elle. Autant ne pas se leurrer, la mort frapperait un jour, même si elle ne souhaitait pas que ce soit dans l’immédiat. La belle était tout de même flattée qu’il y ait pensé. Sa nature, sans doute qui le rebuter alors que leur différence était uniquement en le fait qu’il avait ses ailes et elle non. Fascinant.

Une nouvelle question fusa, puisqu’il s’obstinait à mener le jeu autant lui laisser satisfaction, la sagesse de cette femme était telle, qu’on n’aurait pu croire à sa déchéance. Néanmoins, son sourire s’effaça, car de raison, elle ne se souvenait que très peu. Elle s’assit également, croisant ses jambes, encrant ses yeux d’un sombre pur dans ceux tout aussi avides de l’ange.

Mes rancœurs passées ont sans l’ombre d’un doute fait de moi ce que je suis aujourd’hui. C’était il y a fort longtemps, je me souviens avoir effectué quelques missions sur terre et m’être lassé si violemment que tuer me maintenait en vie. Je n’ai pas su m’arrêter et... à dire vrai, je ne regrette pas d’avoir connu cette souffrance... lorsque l’on m’a arraché mes ailes.

Fière d’être démon, sans la moindre hésitation elle l’avait énoncé. Mais ça n’était sans doute pas suffisant et de son côté, la belle avait également bons nombre de questions. Pouvait-elle se permettre cependant ? Ou, était-il encore trop tôt ?

J’accepte mon châtiment, contrairement à d’autres... mais, je ne voudrais pas parler ainsi du paradis...

Concernant Shin et son maître, on ne pouvait douter de leur fidélité à ce Dieu qui l’avait abandonné. Mais pour ce qui était des autres, elle ne savait que trop bien qu’ils ne méritaient pas, ou du moins, ne devaient pas être qualifié d’ange. Mais elle haussa les épaules, ça n’était pas son problème, bien au contraire, un jour... ceux-là seront peut-être de bons sacrifices à sa cause.

Qu’en est-il de ta vie humaine ? Quelle a été ta souffrance pour que la proposition d’être un ange tienne ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Shin
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Professeur de mathématiques au lycée de Tokyo
Localisation : Avec Takuya, au Paradis, au lycée

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Vol de nuit
Sam 26 Jan - 16:09

Elle s'installa face à lui, dans une symétrie quasi-parfaite de sa position actuelle. Quiconque aurait pu les apercevoir aurait été stupéfait de les voir ainsi flotter dans les airs, sans être le moins du monde déstabilisés par les bourrasques de vent ou la pluie drue. Mais ils étaient trop haut, bien trop haut pour qu'un humain puisse les voir. Quant aux autres... s'ils étaient sages, ils resteraient à bonne distance de deux puissances aussi grandes.

Shin écouta attentivement la Démone alors qu'elle narrait sa déchéance. Il se demanda un instant quel âge elle pouvait avoir pour avoir ainsi oublié sa vie d'Ange. Peut-être au fond, se dit-il, était-elle démoniaque avant sa déchéance. C'est du moins ce que son récit laissait à penser. Ainsi, les nobles missions de leur Père étaient trop lassantes, voire ennuyeuses pour elle ? Shin ne parvenait pas à saisir en quoi servir le Tout-puissant pouvait être ennuyeux. Lui-même n'en savait évidemment rien, mais voir l'excitation de son maître à chaque ordre du Seigneur lui laissait une bonne idée de ce que devaient ressentir ses frères au service du Père. Pour s'en être lassé, cette Hina ne devait pas réellement L'aimer.

Néanmoins, il y avait un écart entre être lassée et désobéir. Tuer ainsi, sans que l'ordre n'en soit donné. Définitivement, cette femme était démoniaque bien avant d'être une Démone. Elle se réjouissait même de sa déchéance. Pour en avoir exécuté plus d'une et avoir entendu les cris de douleurs des traîtres, Shin savait que se faire arracher les ailes était loin de faire du bien. Or, Hina semblait affirmer le contraire. Nul doute qu'elle méritait le sort qu'il lui avait été attribué.

« Absolument démoniaque n'est-ce pas ? C'est un soulagement de savoir que tu ne corromps plus nos Cieux. Je me plais à savoir les êtres abjects dans ton genre loin de nos magnifiques jardins. »

On aurait pu penser qu'il l'avait délibérément insultée. En réalité, Shin ne connaissait pas la limite du bien et du mal, et ses paroles ne reflétaient que sa pensée, sans nuance aucune.

« Tu sais Démone, j'apprécie que les pécheurs soient honnêtes. Je leur offre toujours une mort plus rapide ou plus douce s'ils avouent leurs crimes. Malheureusement, j'ai bien plus souvent affaire à des Anges qui continuent de clamer leur innocence et de supplier notre Père, mon maître ou encore moi-même. N'est-ce pas pitoyable ? Ils devraient, comme toi, accepter les traîtres qu'ils sont et le châtiment qu'ils méritent. »

S'il s'était donné la peine d'y penser un peu plus, peut-être Shin aurait-il mis le doigt sur le début du problème. Mais ce n'était pas sa place. Il n'existait pas pour réfléchir et donner son avis, seulement pour exécuter.

« Qu’en est-il de ta vie humaine ? Quelle a été ta souffrance pour que la proposition d’être un ange tienne ? »

Shin lui adressa le regard qui correspondait à l'émotion humaine de l'étonnement. Il utilisait tellement les mimiques humaines au quotidien que cela été devenu un réflexe parfois.

« Je n'en ai aucun souvenir. Je ne suis même pas sûr d'en avoir eu une à vrai dire, et personne ne le sait non plus. J'ai parfois quelques flashs, mais je ne sais pas si j'étais humain à ce moment-là. J'étais déjà le même qu'aujourd'hui. »

Pour tous, lui y compris, Shin demeurait un mystère. C'était aussi ce qui le rendait si redoutable.

« Et maintenant, que fait-on Hina ? »



Do you trust me... or not ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Kurosaki Hina
Devil † Keeper

avatar


Emploi : Actrice


MessageSujet: Re: Vol de nuit
Sam 26 Jan - 22:03

La jeune femme esquissa un léger sourire, ne prenant pas la peine de lui répondre, car elle jugea rapidement sage de ne pas lui en dire plus. Si telle était sa stratégie, elle était devinée. Hina était belle, mais loin d’être idiote et l’insultait ne rimait à rien, malgré les frissons d’horreur qui auraient pu la parcourir. Elle se contenta de penser que les vieux préjugés tenaient toujours et que bien comme mal avaient chacun leurs places, alors qu’il y en avait partout, chez les anges du mal comme du bien chez les démons. Une réalité que le plus jeune ne semblait pas comprendre, comme s’il était dénué de conscience. Savait-il penser par lui-même ? La belle préféra ne pas émettre la question, car cette moquerie lui vaudrait surement la vie.

Une nouvelle fois ses lèvres pulpeuses se déformèrent pour laisser entendre des paroles sur lesquelles l’araignée était d’accord, seulement en partie. Il était un exécutant, elle l’avait bien deviné, mais ne se permettait-il pas parfois quelques libertés ? Ce sont les anges comme lui qui faisaient des cieux un enfer... parmi tant d’autres qui agissaient secrètement. Il avait au moins le mérite de ne pas s’en cacher.

Nous sommes du même avis. Mais tu es dur, traitre est le nom que l’on donne à ceux qui se cachent. Je ne m’en suis jamais caché.

Un sourire nait à nouveau et ses yeux s’illuminent de pouvoir, peut-être obtenir une réaction de la part de ce Shin. Il était si stoïque que s’en était presque confortable de s’asseoir en face de lui. Mais elle retrouvait cette tranquillité perdue aux cieux, si ennuyeuse que se dégourdir les membres n’allait pas tarder à devenir une priorité. Malicieuse, elle se mordit la lèvre, hésitant. C’était risqué, mais qui dit danger dit forcément amusement pour la démone.

Il est assez étrange et je dois dire, horripilant de voir des démons plus purs qu’un ange descendre aux enfers. Ceux-là deviennent les plus dangereux, vous créez vous-mêmes vos maux.

Voir les cieux se détruire peu à peu était un spectacle don ne se lasserait pas la belle. Elle quémanda bien rapidement la narration de sa vie humaine, mais fit la moue lorsqu’il dit ne pas s’en souvenir. Était-il si indifférent à tout ce qui l’entourait, lorsqu’il était humain ? Était-ce seulement possible ?

C’est dommage, j’aurais aimé te connaitre

Mais sans le moindre doute ils n’étaient pas de la même époque. Son visage était bien plus jeune, son ossature très certainement plus récente... comme si le destin avait voulu lui cacher un être si parfait, une punition qui la faisait rager silencieusement. Elle laissa claquer sa langue quelques fois, à son palais. Souriant tandis qu’il montrait un certain intérêt à entretenir leur maigre conversation.

Un index sur le menton, un sourire vil se formant, Hina cherchaient un moyen de le captiver. Elle se posa doucement, ses talons frôlant à peine la surface du sol, tandis qu’il flottait encore. Lorsqu’elle releva la tête pour plonger ses yeux sombres dans les siens, elle avait son idée.

Que dirais-tu de jouer avec moi ? À celui qui tue le plus, tu en as le droit, n’est-ce pas ? Si tu gagnes, je t’offrirais ma mort... et si je gagne, laisse moi te corrompre... ne serait-ce qu’un peu ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Shin
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Professeur de mathématiques au lycée de Tokyo
Localisation : Avec Takuya, au Paradis, au lycée

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Vol de nuit
Dim 27 Jan - 10:22

« Nous sommes du même avis. Mais tu es dur, traitre est le nom que l’on donne à ceux qui se cachent. Je ne m’en suis jamais caché. »

Shin la fixa intensément. Certes, elle ne s'en était pas cachée selon ses dires - et Shin était persuadée qu'elle ne mentait pas sur ce point - mais pensait-elle réellement que cela la laverait de sa traîtrise ?

« Nous n'avons pas la même définition de la traîtrise Démone. Un traître est celui qui trahit. N'as-tu pas trahi notre Père en allant à l'encontre de ses desseins ? Il t'avait accordé sa confiance en te faisant oiseau des cieux, et tu l'as trahie en tuant des humains, fruits de son dur labeur. Ceux qui se cachent, comme tu dis, ne sont que des lâches en plus d'être des traîtres. »

Et les lâches, pensa-t-il, étaient ce qu'il y avait de pire. Toujours à clamer qu'ils ne l'avaient pas fait exprès, qu'ils n'avaient pas voulu faire ça ou qu'ils ne s'étaient pas rendus compte de ce qu'ils faisaient. Shin n'avait aucune pitié pour ceux-là.

L'Ange décida d'ignorer la remarque de la Démone, peu enclin à mener un débat stérile. Ils avaient chacun leur avis et n'en démordraient pas, il en était bien conscient. Lui dire qu'un Démon ne peut être pur ? Une perte de temps. Quant aux maux qu'elle mentionnait, il n'en avait cure. Si les Anges déchus continuaient leurs actes de perversion, alors ses frères étaient en droit de les tuer, chose qui était interdite du temps où ils avaient encore leurs ailes. La déchéance n'était qu'un sursis qu'on leur offrait avant la mort véritable. Leur Père, pensa-t-il, était bien miséricordieux de leur laisser cette chance de se faire oublier en Enfer. Et eux, bien trop peu méritants pour ne pas saisir cette chance.

« Me connaître ? N'es-tu pas bien plus âgée que moi ? De plus, je ne vois pas ce que cela t'aurait apporté si humain ai-je été un jour. Aurais-tu tenté de me corrompre ? »

Elle redescendit sur le support que lui offrait la tour et Shin ne tarda pas à la rejoindre, intrigué. Que préparait-elle ?

« Que dirais-tu de jouer avec moi ? À celui qui tue le plus, tu en as le droit, n’est-ce pas ? Si tu gagnes, je t’offrirais ma mort... et si je gagne, laisse moi te corrompre... ne serait-ce qu’un peu ? »

Un jeu. D'un Démon, ce n'était pas une réelle surprise, ils adoraient ça. Mais contrairement à ce qu'elle pensait, Shin ne pouvait pas tuer. Il avait interdiction de tuer ses frères sans ordre, et n'en avait par ailleurs aucune envie. Il ne pouvait toucher aux humains. Rien ne lui interdisait de tuer des démons, et cela lui arrivait parfois. Mais il savait que s'il en tuait un nombre conséquent en un laps de temps réduit, les Hautes Autorités prendraient peur, le penseraient instables et le tueraient sans hésitation. Seulement, avouer tout ceci à la Démone était bien trop risqué. Un tel secret devait être préservé. Il aurait pu refuser le jeu, tout simplement, mais lui aussi s'ennuyait un peu.

« Ce jeu est bien trop simple. Je pensais les Démons plus joueurs que ça. Que dirais-tu d'un autre jeu ? »

Il réfléchit un instant et sortit la première idée qui lui traversa l'esprit.

« Et si nous jouions plutôt à celui qui en tue le moins ? À celui qui côtoiera le plus de personnes en-dehors de sa propre espèce, sans les tuer ? Il s'agit là d'un jeu bien plus difficile, tu ne trouves pas ? »

Cela ne l'était pas réellement pour lui, bien qu'il ne côtoie pas beaucoup de personnes en-dehors de ses frères. Pas beaucoup de personnes tout court. Mais il pourrait faire un effort cette fois-ci.

« Disons que ce jeu prendra fin à la fin du mois. Quant aux récompenses, j'accepte la tienne mais la mienne ne me convient pas. Si je t'avais voulue morte, tu le serais déjà. Et ta mort n'a rien à m'apporter. »

Il s'approcha d'elle, et caressa doucement sa joue avant de saisir son menton d'une poigne de fer.

« Si je gagne Hina, tu devras me dire tout ce que tu sais sur ton maître. Ce ne devrait pas te déranger non ? La trahison, c'est ta spécialité. »



Do you trust me... or not ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Kurosaki Hina
Devil † Keeper

avatar


Emploi : Actrice


MessageSujet: Re: Vol de nuit
Dim 27 Jan - 19:56

Qui était-il pour la juger ainsi ? Un rire échappa à la démone, lorsqu’il énonça sa définition. Il n’avait pas tort, mais il y avait un point qu’il avait dû omettre.

Moi, ils savent quand je les tue... Dieu m’a donné des ailes en sachant que je ne guérirais pas. Ne me demande pas pourquoi, je ne saurais te dire, ma vie humaine n’est même plus un souvenir. Quant à tuer impunément et condamner sa propre race, qui de lui ou de moi trahit ? Mais je te l’ai dit, je ne remets pas en cause sa décision. Restons en là, nous ne serons jamais du même avis.

C’était plus fort qu’elle, il la cherchait sans savoir et c’était d’autant plus agaçant que sa jeunesse n’excusait pas ses mots. Il en jouait si bien et Hina se laissait prendre volontiers. Voilà pour quelle raison leur débat n’avancerait pas. Elle ne voulait en aucun cas le nourrir. La belle énonça par la suite vouloir connaitre sa vie humaine et il demanda, en tout droit, si elle aurait voulu le corrompre. Ses lèvres pulpeuses et rouges s’étirèrent lentement, dévoilant sur ses joues deux fossettes.

Mon âge m’a fait traverser les siècles, mais je ne t’ai jamais croisé. Évidemment, je t’aurais corrompu, encore que je préfère de loin... jouer ! J’épargne ceux qui sont dignes de m’amuser, aujourd’hui, c’est moi qui t’amuse

Un renversement de situation, car, en effet, de son vivant il n’aurait eu aucune chance malgré toute la puissance qui découlait de lui, et voilà que quelques années plus tard il était plus fort, plus jeune, cette génération d’anges machines... elle la connaissait, mais très peu avaient été gardés. En faisait-il partie ? Quelle en était la raison ? Hina voudrait savoir... mais elle ne demandera pas. Il ne lui fait pas confiance.

La démone proposa un jeu qui lui fit arquer un sourcil, si étonné qu’elle en fut ravie de voir enfin une expression se dessiner sur son visage. Elle soupira d’aise quand il proposa à son tour, car tuer était bien trop facile pour lui... comme pour elle. Ses petites remarques agaçantes Hina les ignorer. Sauf la dernière. Sa récompense lui plaisait, quant à ce qu’elle devait offrir c’était toute autre chose et elle en grinça presque des dents.

Seulement quelques informations, car aussi étonnant cela puisse-il paraitre, je ne trahirais pas mon maître.

Un sourire fleurit encore, alors qu’elle croisait ses bras en l’observant. Devait-elle changer la donne ? S’il perdait, elle l’aurait, elle le corromprait... oui. C’était principalement pour elle qu’elle agissait, alors pourquoi diable ne faisait-il pas de même ? N’en avait-il qu’après son maître ? Un instant elle voulut aboyer, mais elle resta sage en soupirant.

Alors, que le jeu commence, je suppose ?

Elle attendit le départ, pour se mettre en quête de ces contacts qu’elle avait, et il ne fallait pas douter de ses compétences. Sur ça, elle avait l’avantage, des années de jeu d’acteur qu’on pourrait croire vrai tant elle était douée. Ses yeux plongés dans les siens, elle se dit que finalement, il était plus démon qu’ange selon la définition humaine et que de lui ou d’elle, il n’y avait que la puissance et les ailes qui changeaient.
Revenir en haut Aller en bas
 
Shin
Angel † Keeper

avatar


Emploi : Professeur de mathématiques au lycée de Tokyo
Localisation : Avec Takuya, au Paradis, au lycée

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Vol de nuit
Dim 17 Fév - 9:46

Shin s'éloigna assez rapidement de la Démone, comme brûlé par le contact avec un être aussi infâme. Elle continuait à argumenter, à déclarer Son Père coupable de tout, mais il ignora cela. Après tout, lui-même n'était pas un fervent croyant en Dieu, seulement un fervent serviteur de Takuya. Il défendait Leur Père car Takuya lui vouait un amour sans limites, mais cela s'arrêtait là. Le Tout-Puissant ne pouvait pas se plaindre du manque de croyance de Son Fils, après tout, c'était aussi un peu de Sa faute si l'Ange n'avait aucun sentiment, non ?

Shin imagina un instant ce qu'il se serait produit s'il avait croisé la route d'Hina durant son humanité - si humanité il y avait eu. Aurait-il cédé ? Devant une Démone si puissante, il y avait de fortes chances oui. Serait-il un Démon lui aussi ? Difficile à imaginer. Sa vie, sans Takuya, sans les traques incessantes de traîtres... mais peut-être avec ces sentiments qui lui manquaient tant. Il ne pouvait en être sûr, n'ayant aucune connaissance de son passé. Un jour peut-être poserait-il la question à Takuya, même s'il ne savait pas si son maître détenait la clé de tout cela. Ou Sakuya Toya.

« Seulement quelques informations, car aussi étonnant cela puisse-il paraitre, je ne trahirais pas mon maître. »

Il lui adressa un sourire faux. Très bien, rien ne l'empêchait de lui soutirer des informations de force quand le moment viendra. Après tout, l'Ange était un expert dans ce domaine. Combien de péchés avait-il du extorquer des traîtres qu'il chassait ? Les Anges n'étaient pas très loquaces quand il s'agissait de se confesser. Ils savaient pourtant que Shin aurait ce qu'il voulait tôt ou tard, mais s'entêtaient à ne rien dire, à clamer leur innocence. Un Démon ne devait pas être bien différent. Hina avait beau prétendre être fidèle à son maître, Shin en doutait fortement. Elle ne serait que plus facile à faire parler.

« D'accord, je m'en contenterai. »

Autant qu'elle se contenterait d'un simple jeu d'argent pour le corrompre n'est-ce pas ? Shin savait très bien que de tous les péchés capitaux, la Démone ne choisirait pas la gourmandise ou l'avarice. La naïveté n'était pas l'une de ses "qualités". Il avait gros à perdre et il le savait : les Cieux réagiraient très mal s'ils l'apprenaient. Mais une victoire lui apporterait de précieuses informations. Il acquiesça lorsqu'elle lança le top départ.

« Oui, que le jeu commence. »

Et il s'envola en quête de pions à mettre sur son échiquier.




Do you trust me... or not ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Vol de nuit

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Vol de nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.U.M.I.D.A :: Tour de Tokyo :: Sommet-