† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Attraction...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chiho Akane
Devil † Keeper

avatar


Emploi : Agent de sécurité à Hellsing Inc. et Tueur à Gage de temps à autre
Localisation : Hellsing Inc, ou dans les rues de Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Attraction...
Dim 23 Déc - 22:02

{Chiho Akane
VS
Abe Chisako
}
Le World's, le 7 Juin 2010 à 07:37


Marchant d'un pas vif, Akane suivit le mouvement des travailleurs matinaux qui sortaient du métro. Vaguement agacé par cette foule dense autour de lui et cette ambiance lourde dans les tunnels, il grimpa rapidement les marches pour se retrouver à l'air libre. Pas que le fait d'être sous le niveau du sol le dérange en particulier. Ce serait plutôt curieux pour un Démon. Non. Ce qui le dérangeait était ces lumières blafardes partout, ces gens sans cesse en mouvement, poussant les autres et courant pour attraper une rame juste avant son départ. Toute cette agitation, dès le matin, l'irritait. Néanmoins, son visage restait parfaitement de marbre tandis qu'il enfilait les rues en direction d'un immense building. La Hellsing Incorporation.

Cela faisait peu de temps qu'il était arrivé à Tokyo. Et c'était une première d'ailleurs. Il n'avait jamais eu l'occasion de mettre les pieds dans une grande ville asiatique pour le moment. Et il devait admettre que tout était très différent de ce qui se passait en occident. Ce qui n'était pas si déplaisant que ça. C'était même plutôt intéressant de constater comment les hommes évoluait d'un côté à l'autre de leur propre planète.

Depuis qu'il était arrivé,il avait lentement pris ses marques. Observant et imitant les autochtones, il avait commencé à travailler à la Hellsing depuis moins d’un mois. De ce fait, la concentration en Démons dans cette zone était particulièrement dense. Il en avait déjà aperçu cinq ou six entre le moment où il était entré dans le métro, et maintenant, où il se dirigeait rapidement vers son lieu de travail. Néanmoins, Akane aimait bien les petits plaisirs simples. Il avait toujours un rituel dans chacun des pays qu’il visitait. Ici, à Tokyo, il avait choisi de prendre chaque matin un café et un petit déjeuner frugal. Petit plaisir pour bien commencer une journée.

Ce faisant, il avait testé nombre de cafés et restaurants avant de s'arrêter sur l'un d'eux qui avait une ambiance chaleureuse et un très bon café – bien noir. Le World's. Il avait également remarqué que le restaurant – puisqu'il s'agissait d'un café-restaurant – se trouvait juste en face d'un kiosque à journaux. Quoi demander de plus ? Il avait donc pris l'habitude depuis deux semaines de venir tous les matins dans ce café avant huit heures pour profiter de son repas avant de rejoindre la Hellsing Incorporation situé à trois cents mètres tout au plus. Ce matin serait comme tous les autres.

Il s'arrêta au kiosque à journaux et acheta l'exemplaire du jour pour se tenir au courant des nouvelles et des évènements quelque peu étranges qui pouvaient se passer dans les environs...Il plia ensuite le journal, traversa la rue et entra dans le café. Un serveur vint immédiatement l’accueillir. A cette heure-ci, il n’y avait pas forcément beaucoup de monde encore. Akane demandait toujours une place dans un coin où il pourrait s'asseoir dos au mur - plus sûr, on ne sait jamais ce qui pourrait arriver - et observer tout le reste de la salle. Le serveur le guida à sa place avant même que le Démon ait eu le temps de formuler sa demande. Il devait avoir retenu ses préférences depuis le temps.

Akane s'assit à sa place en remerciant rapidement le serveur. Il était obligé d’employer un minimum de formules de politesses pour ne pas trop attirer l’attention sur lui. Il jeta un coup d’œil dans la salle du restaurant. Cinq personnes. Un couple, et trois personnes chacune à sa table et en costume en train de dévorer leur petit déjeuner. Pas d’Ange ni de Démon à première vue. Bien.

« Un café noir et un petit déjeuner classique ? demanda le serveur, son calepin à la main. »

Akane releva les yeux.

« Tout à fait. »

Le serveur acquiesça, griffonna sur son calepin et s’en alla rapidement. Le Démon le suivit des yeux. Il faudrait qu’il le surveille celui-là.

Il le vit disparaitre dans les cuisines et décida que ce n’était pas important pour le moment. Il ouvrit son journal d’un geste et parcourut rapidement les gros titres. Quelques nouvelles intéressantes…Akane jeta un coup d’œil à la salle et replongea dans sa lecture en attendant son petit déjeuner.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Abe Chisako
Human † Watcher

avatar


Emploi : Serveuse, vendeuse, professeur de breakdance
Localisation : Sur la terre :)

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Attraction...
Lun 14 Jan - 21:41

    Il s'en passait vraiment, des trucs étranges, ces temps-ci. Enfin, j'avais pu remarqué que à Tokyo, il s'en passait toujours des trucs étranges. Ou peut-être était-ce tout simplement que maintenant je savais que sur cette terre, il y avait aussi des anges et des démons. Depuis, tout me semblait étrange. Je me posais un tas de question, mais je ne voulais pas trop énerver Soo Min avec toute ces questions qui je parie, sont tous stupides !

    J'avais le coude accoté sur le comptoir et mon menton accoté dans la paume de ma main. Un bâillement s'échappa de ma bouche. Il était tôt. Très tôt. Pourtant, j'avais dormit comme un bébé toute la nuit ! Seulement, je ça m'avait tout prit pour m’extirper de mon lit ce matin. J'étais même arriver un peu en retard, mais mon patron ne m'en a pas voulu, heureusement. Il n'y avait pas beaucoup de monde ce matin. Enfin, seulement les habitués, les travailleurs, en costume-cravate. Je vis Kaito s'approcher de moi, il était un collègue. Il était là depuis 5h ce matin et tout ce qu'il attendait, c'était de retourner se coucher ! Je lui souris, alors que sans un mot, il ne fit que me mettre son calepin dans les mains avant de se diriger vers les vestiaires. Je le comprenais d'être fatigué. Heureusement, je ne faisais les ouvertures que très rarement. Et trop souvent je faisais les fermeture, mais bon, le boulot, c'est le boulot ! Je regardai le calepin et le remis au cuisinier. Kaito avait terminé son quart de travail et c'était à moi de prendre ses tables ! Je vis un homme, dans un coin, un journal à la main, en attente de son café et de son petit-déjeuner. Comme tout les autres, ici. Mais lui, il me faisait peur. Il venait manger ici tout les matins depuis quelques jours et à chaque fois, j'étais heureuse qu'il s'assoit à une des tables de Kaito ! En fait, non. Il ne me faisait pas peur. Juste... il m'intriguait. Il avait l'air si froid et.. je ne ressentais rien. Rien du tout. Avant, je ne ressentais pas les émotions des anges ni des démons. Mais depuis l'affrontement de Soo Min et de Kanon, je le pouvais. Mais j'avais l'impression que je ne ressentais rien venant de lui. Ou alors, je ressentais quelque chose mais c'était si froid que s'en était... triste. Oui, j'étais triste pour lui. Qu'avait-il pu vivre pour décider de ne plus ressentir à nouveau ??

    Ou alors c'était mon don qui me faisait défaut. Personne ne ressent rien. Du moins... je crois. Je pris la carafe à café, ainsi qu'une tasse et me dirigeai vers lui. Plus je m'approchais et plus je ressentais... un sentiment. Oui, il y avait bien un sentiment et pourtant, je n'arrivais pas à l'identifier, ça me rendait tout simplement, folle, intérieurement. Et troublé. Pourtant, c'était si...comment dire... caché ? Étouffé ? Je ne comprenais pas.

    Je posai la tasse sur la table et fit un grand sourire à cet homme... qui était pour le moins étrange. Mais ça ne voulait rien dire, il ne faut pas jugé trop vite, au fond, il devait être quelqu'un de bien. Mais il me troublait, voilà tout ! Je versai du café dans sa tasse et déposai la carafe à café sur la table avant de m'asseoir face à lui, tout simplement.

    Il faut vraiment que j'arrête de suivre mes... impulsivité, qui sont toujours et sans exception là, à cause de cette foutu empathie et de ma foutu curiosité. Je fronçai les sourcils et le fixai, sans un mot, la tête légèrement penché sur le côté, les sourcils froncés. J'avais les deux coudes d'accoté sur la table, alors que j'avais laissé tomber ma tête, dans mes paumes. Je pris une grande inspiration... et commençai à parler. À mon grand désarroi...

    « Bon. Je vous avertis. Vous pouvez penser que je suis bizarre, parce qu'enfin, je SUIS bizarre, vraiment bizarre même, mon moi entier est bizarre, mais là n'est pas la question, enfin, tout ça pour dire que, ou enfin, vous demander, tout ça pour vous demander... est-ce que ça va ? »

    Lui demandais-je, une expression réellement inquiète sur le visage... Puis, je soupirai, désespéré par moi-même... quand allais-je apprendre à moins parler, hm ??


Revenir en haut Aller en bas
 
Chiho Akane
Devil † Keeper

avatar


Emploi : Agent de sécurité à Hellsing Inc. et Tueur à Gage de temps à autre
Localisation : Hellsing Inc, ou dans les rues de Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Attraction...
Mer 16 Jan - 8:21

Akane lisait. Le café était tranquille, à peine troublé par les cliquetis des fourchettes, les conversations à voix basse et le bruissement des jupes des serveuses et des pantalons des serveurs passant entre les tables. Petit à petit de nouveaux clients arrivaient, aussitôt accueillis et placés. Il en reconnut quelques-uns travaillant à la Hellsing Inc. Il connaissait tout le monde là-bas. Même si ça faisait peu de temps qu’il y travaillait, par sécurité, et parce que ça faisait aussi partie de son travail, il avait rapidement mémorisé les noms et les visages. Ceci dit, il n’était pas sûr que qui que ce soit ici sache qu’il travaille à la Hellsing Incorporation.

Une lueur amusée dansa dans ses yeux et s’éteignit aussitôt, comme soufflée, à la manière d’une bougie. Il jetait de temps à autre des regards furtifs autour de lui pour vérifier ce qui se passait. La plupart des gens ne lui prêtaient guère attention. La salle était déjà remplie à moitié. Bientôt l’heure de pointe. Il replongea dans sa lecture.

Quelques instants plus tard, il entendit quelqu’un se diriger vers lui. Il jeta un bref regard et nota qu’il s’agissait d’une serveuse. Elle lui apportait sa commande. Il termina tranquillement de lire son article et replia le journal soigneusement, sentant l’odeur du café bien chaud lui chatouiller les narines. Cependant, sa serveuse semblait d’humeur à lui gâcher son plaisir du jour. Il releva la tête et l’aperçut, assise face à lui, un sourire aux lèvres. Une humaine. Quel culot pour une serveuse de prendre ainsi place à la table d’un client.

Il la fixa sans ciller. Il aurait presque envie de la frapper. Toutefois, ce qui l’agaçait plus que la présence de l’importune à sa table était qu’il n’avait que la moitié de sa commande. En plus d’un incroyable manque de politesse, cette humaine n’était même pas fichue de faire son travail correctement. Et elle ne semblait pas disposée à bouger. Comme si elle ne se rendait pas compte de l’impolitesse de sa conduite. Elle l’observait, l’air curieux, les yeux plissés. Comme si elle essayait de voir en lui. Il ne cilla pas, ne bougea pas. Il était d’une immobilité telle qu’on aurait pu le prendre pour une statue.

Alors qu’il commençait à se dire qu’il faudrait qu’il lui signifie clairement qu’il désirait la voir partir de sa table pour faire son travail, il la vit ouvrir la bouche.

« Bon. Je vous avertis. Vous pouvez penser que je suis bizarre, parce qu'enfin, je SUIS bizarre, vraiment bizarre même, mon moi entier est bizarre, mais là n'est pas la question, enfin, tout ça pour dire que, ou enfin, vous demander, tout ça pour vous demander... est-ce que ça va ? »

Elle avait l’air sincère, mais il avait tellement de mal à le croire qu’il ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil à la ronde pour voir si quelqu’un ne les observait pas. Apparemment non. Il reporta son attention sur la jeune fille.

« Et en quoi cela vous concerne-t-il ? répondit-il d’une voix posée. »

Il la dévisagea froidement. Dans sa tête, sa petite graine de folie s’agitait. Elle lui soufflait d’apprendre comme il convenait la politesse à cette vulgaire humaine. Mais il savait d’ores et déjà que le traitement qu’il lui infligerait l’enverrait au trépas. Il musela ses violentes pulsions et resta à l’écoute de sa raison. Il devait rester discret. Et il serait ridicule de se dévoiler et de se retrouver en position délicate à cause d’une minable serveuse qui avait eu la mauvaise idée de lui adresser la parole.

« Au lieu de poser des questions inutiles et d’importuner vos clients, peut-être devriez-vous aller chercher le reste de ma commande avant qu’elle ne refroidisse. »

Il ne la lâcha pas des yeux. Son expression toujours aussi neutre, toujours aussi froide. Il venait de lui sauver la vie. Cette idiote avait au moins eu le bon sens de l’aborder dans un lieu public. Si elle l’avait fait dans une ruelle un soir, il n’aurait pas donné cher de sa peau.
Et pourquoi donc avait-elle ressenti le besoin de lui poser une question aussi banale que « ça va ? ». Il finit par l’ignorer et but sa tasse de café. Pour le coup, son moment préféré était maintenant gâché. Devrait-il trouver un autre café ? Non. Sûrement pas. Si elle avait compris que manifestement elle l’agaçait plus qu’autre chose, peut-être ne s’aviserait-elle plus de lui adresser la parole. Et dans ce cas, il pourrait poursuivre ses matinées ici.
Revenir en haut Aller en bas
 
Abe Chisako
Human † Watcher

avatar


Emploi : Serveuse, vendeuse, professeur de breakdance
Localisation : Sur la terre :)

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Attraction...
Jeu 21 Fév - 22:13

    Je détestais profondément cette curiosité qui était mienne. Plus forte que ma timidité trop souvent de fois. Je détestais aussi être trop timide, bien entendu, pourtant, cette timidité s'avérait nécessaire avec moi, parfois. Elle balance les choses un peu. Sinon je poserais toujours trop de question à tout le monde et je serais tellement énervante ! Alors quand cette curiosité prenait le dessus, j'étais souvent vue comme étrange, folle et surtout stupide et terriblement dérangeante. Et pourtant... ça m'arrivait, quelque rare fois. Comme maintenant. Je lui avais tout simplement demandé s'il allait bien, juste parce que je ne ressentais que du froid, provenant de lui. C'était tellement froid et vide que j'en frissonnais, que même mon propre cœur en venait à refroidir et se couvrir de givre. Quelque chose clochait, quelque chose n'allait pas... personne ne pouvait vivre avec cela, il devait être si... si seul.

    Je m'étais assise en face de lui - idiot, je sais - et j'avais attendu, en essayant... désespérément de déchiffrer ce que ce froid cachait. Sauf que je le sentais si énervé, si frustré par ma présence ! Tellement en colère...

    « Et en quoi cela vous concerne-t-il ? »

    Ce fut comme une gifle en pleine figure. Il avait raison... Bien sûr, je n'étais que la serveuse, pour qui est-ce que je me prenais. Je le regardais, les yeux ronds, quelques secondes me rendant compte de l'erreur que j'étais en train de faire. Oh non... oh non, c'était quoi l'idée aussi ?? Tout ce que j'avais réussi à faire c'était de l'énerver de le frustré et pourtant, le froid dominait toujours. Le froid et... et encore ce petit quelque chose sur lequel j'essayais depuis tout à l'heure de poser le doigt. Qu'était-ce... que cachait-il derrière tout ça...

    Bref, je me levai du siège rapidement, horrifié et m'inclinai légèrement, pour m'excuser. Il fallait que j'apprenne à me contrôler...

    « Je...je suis désolé je... je ne voulais pas... oh non... je... »

    C'est tout ce que j'arrivai à dire. Je me rendais tout juste compte de ma curiosité mal placé... C'était idiot de ma part, je devais arrêter de me sentir concerner par tout le monde, de m’inquiéter pour tout le monde. Il fallait que j'arrête de prendre le fardeau des autres que je me concentre un peu sur moi... mais c'était dérangeant ! Comme je l'avais dis, sa froideur me touchait jusque dans les os...

    « Au lieu de poser des questions inutiles et d’importuner vos clients, peut-être devriez-vous aller chercher le reste de ma commande avant qu’elle ne refroidisse. »

    Je le regardai, surprise.

    « Ah mais le plat n'est pas encore p-... euh.. oui... oui bien sûr. »

    Je déguerpis vite fais et allai dans les cuisines, attendant que le cuisiner termine de faire le plat de monsieur. En attendant, j'allai servir quelques autres clients et lorsque la commende fut prête, je pris mon courage à deux mains pour aller servir cet homme qui, sans me faire vraiment peur, me contrariait vraiment. J'avais juste honte de ce que j'avais fait. Je le servis et le regardai quelques secondes, avant de reprendre la parole...

    « Je voulais dire que je suis vraiment, vraiment, vraiment, vraiment, vraiiiment désolé pour tout à l'heure. C'est juste que... »

    Je soupirai.

    « Laissez tomber... »

    Je ne tenais pas à me tourner au ridicule une deuxième fois.

    « Mais pourquoi tout ce froid... »

    Dis-je finalement, mais cette fois plus pour moi-même que pour lui. Je le regardai encore quelques secondes, réellement inquiète et intrigué et je finis par secouai la tête en soupirant.

    Je détestais mon don.


Revenir en haut Aller en bas
 
Chiho Akane
Devil † Keeper

avatar


Emploi : Agent de sécurité à Hellsing Inc. et Tueur à Gage de temps à autre
Localisation : Hellsing Inc, ou dans les rues de Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Attraction...
Sam 9 Mar - 10:18

Cette petite impertinente avait osé le déranger durant le moment préféré de sa journée. Il ne savait pas ce qui le dérangeait le plus : le fait qu'elle soit d'un sans gêne sans commune mesure, ou qu'elle soit précisément venue vers lui alors qu'il se comportait absolument normalement. Vu son attitude, il doutait qu'elle sache quoi que ce soit de compromettant sur lui. Elle était trop imprudente, trop naïve. S'approcher ainsi d'un inconnu...Mais étant lui-même capable de simuler toutes les émotions - ou presque - qu'il voulait, ne pourrait-elle en faire autant ?

En tout cas, sa réponse froide et sèche la fit aussitôt réagir. Comme si elle prenait conscience de ce qu’elle était en train de faire. Ses yeux s’arrondirent et elle blêmit légèrement. Sa petite graine de folie s’agita tout au fond de lui. Elle lui faisait penser à une petite souris, apeurée, la respiration rapide, prête à déguerpir, alors qu’elle s’était elle-même portée au-devant d’un serpent qui pourrait ne faire qu’une bouchée d’elle. Mais il ne pouvait pas la supprimer. Pas ici, pas maintenant. Et pas parce qu’il en avait l’envie soudaine.

La petite souris se mit à balbutier et un flot d’excuses sortit d’entre ses lèvres tremblantes. Elle se leva précipitamment, comme si elle prenait conscience de son impolitesse. Mais sans doute pas du danger qu’Akane représentait pour elle…Il la considéra tranquillement, tâchant de faire taire sa folie qui lui susurrait tout un tas de choses à faire subir à la petite impertinente. Il se contenterait de la renvoyer sèchement et de la remettre à sa place. Sans provoquer de scandale. Il tenait quand même à ce petit café. Avec un peu de chance, cette demoiselle ne reviendrait plus interrompre son petit déjeuner avec des questions idiotes.

Il lui fit remarquer son impertinence et lui suggéra de s’occuper plutôt du reste de sa commande. Ce à quoi elle tenta de se justifier, avant d’abandonner et de déguerpir. Elle s’engouffra dans les cuisines et y resta quelques minutes. Une lueur d’amusement s’alluma brièvement dans les yeux du Démon qui reprit sa lecture là où il l’avait laissée. Il nota du coin de l’œil que sa serveuse avait finalement décidé de sortir à nouveau des cuisines, pour servir d’autres clients. Il espéra fortement pour elle qu’elle ne l’ait pas oublié et que son plat n’arriverait pas froid.

Il la vit se rapprocher et décida de l’ignorer royalement. Elle posa son plat devant lui. Il sentit l’odeur lui chatouiller les narines. Ca semblait bien chaud. Merveilleux. Néanmoins, la petite souris resta plantée à côté de lui. A croire qu’elle ne comprenait pas quand on lui expliquait quelque chose. Elle s’excusa – encore – pour ce qui s’était passé plus tôt. Elle tenta de sa justifier à nouveau, et finit par abandonner à nouveau avant même d’avoir entamé un début d’explication.

Elle finit par ajouter une énigmatique phrase :

« Mais pourquoi tout ce froid… »

Il leva le nez de son journal, soudainement intéressé. Elle le fixait comme si elle avait de la peine pour lui puis se détourna. Son esprit se mit à tourner à toute vitesse. Cette fille…Il ne pouvait pas en être certain, mais il avait l’impression…Il avait l’impression que ce n’était pas qu’une simple imprudence ou un manque de savoir-vivre qui l’avait poussée à agir ainsi avec lui. A bien y réfléchir, elle était beaucoup plus professionnelle avec les autres clients. Il la vit s’éloigner et eut l’impression de laisser échapper quelque chose de rare et donc, de précieux. Il la suivit du regard à chacun de ses déplacements en salle.

Il mangea son petit déjeuner sans vraiment y prêter attention. La petite souris devenait soudain bien plus captivante. La question était de savoir comment procéder. Il l’avait rembarrée. Elle ne reviendrait peut-être plus l’importuner la prochaine fois. Cependant, pour s’assurer qu’il ne faisait pas une erreur en la laissant filer, il devait à tout prix établir un lien avec elle.

Et là, c’était vraiment mal parti. Et si un autre l’avait repérée ? Il examina à nouveau la salle. Il y avait un ange dans un coin qui discutait avec l’un de ses congénères. Leurs regards se croisèrent et Akane jugea plus sage de détourner tranquillement les yeux. Il prit grand soin de ne pas marquer d’arrêt en voyant sa serveuse traverser la salle. Il consulta machinalement sa montre. Il avait encore un peu de temps.

Il fallait qu’il trouve une approche. A moins que le plus simple soit encore de revenir le lendemain, comme toujours, et de s’excuser auprès d’elle pour son attitude. En espérant que ce soit elle qui vienne le servir. Cela lui paraissait être la meilleure solution. Il se leva, quitta sa place, paya au comptoir et partit sans se retourner.

Il n’avait plus qu’à attendre de revenir le lendemain matin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Attraction...

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Attraction...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.H.I.N.J.U.K.U :: Centre commercial :: Restaurants :: World'S-