† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 One day at a time, our world is shattering

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kazuki Hiro
Angel † Taboo

avatar


Emploi : Directeur du pôle Recherche & Innovation chez Kronos Heaven Corp.
Localisation : Dans sa bibliothèque top secrète

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: One day at a time, our world is shattering
Dim 9 Déc - 11:36

ASADA SANAE † KAZUKI HIRO

Maison de Thé, le 13/05/2012 à 14:55

La chaleur bienfaisante du soleil du mois de Mai filtrait à travers les feuilles des arbres, les rayons créant de petites tâches lumineuses sur l'herbe et les parois de la maison de thé. Avant d'entrer, Hiro resta quelques instants dehors, à observer ce paysage idyllique.
L'atmosphère était si douce, mêlant parfaitement la chaleur et l'ombre des arbres, rafraichissante, l'odeur de l'herbe fraichement coupée se mariant si bien avec celle du thé... Le pavillon était un beau monument d'architecture, simple mais à la fois coloré et resplendissant. En le regardant, personne n'irait s'imaginer l'obscurité dans laquelle la vie de Tokyo régnait actuellement. Personne n'irait s'imaginer qu'en cet instant, la guerre faisait rage. Il existait encore des endroits épargnés, des petits coins de paradis sur Terre, des trésors de l'Humanité bien cachés. Combien de temps cela allait-il encore durer ? Hiro soupira et, après avoir retiré ses chaussures, entra dans la maison de thé.

Hiro salua chaleureusement la tenancière, Wakana Matsumoto, qu'il connaissait bien -il était un habitué des lieux-, et s'assit à une petite table basse, en attendant son thé au miel.
Cependant, aujourd'hui, il n'était pas venu là pour se reposer, se détendre, ou méditer. Il était animé par d'autres motivations. Il sorti une grosse montre à gousset en bronze de poche. L'objet, à l'aspect ancien, lui indiquait qu'il était en avance... Parfait, cela lui laissait le temps de réfléchir à la façon dont il allait formuler ses propos.
Hiro avait en effet rendez-vous avec Asada Sanae. Il l'avait contactée, la veille, en lui demandant de venir... Il espérait qu'elle accepterait de le retrouver. Ce qui ne semblait pas si évident...
Ils avaient été amis, autrefois, des âmes sœurs, luttant main dans la main pour la même cause: la protection des humains et la défense de l'Humanité. Il fut un temps où cet intérêt était presque de rigueur dans les Cieux. Mais la guerre avait déchiré les êtres, et même des amis de longue date comme eux, que rien ne semblait pouvoir séparer, se retrouvaient dans deux camps différents.
Sanae en avait voulu à Hiro de ne pas l'avoir suivie. Hiro c'était sentit atrocement coupable en voyant sa descente aux Enfers. Depuis, leurs interactions étaient froides, dénuées de chaleur. Ils ne se haïssaient pas, loin de là. Ils étaient toujours des alliés, luttant pour une cause commune devenue impopulaire. Mais leur belle amitié avait été dévorée par la guerre, et aucun de leurs cœurs n'en était ressorti intact. Ils savaient qu'ils ne pourraient plus faire marche arrière, que rien ne deviendrait jamais comme avant.

Wakana-san déposa devant Hiro la petite bouilloire en fonte contenant son thé vert, un bol vide en terre cuite, ainsi qu'un petit récipient contenant un liquide dorée, précieux. Du miel. L'ange ferma les yeux un bref instant, savourant ces fragrances riches et délicieuses, qui avaient un incroyable pouvoir calmant sur lui. Quand il ouvrit de nouveau les yeux, elle se tenait là, devant lui, dans l'entrée du pavillon. Sanae. Il se leva d'un bon, et lui fit signe d'approcher.

« Merci d'être venue, Sanae. Tu boiras bien quelque chose ? Wakana-san, par ici s'il vous plait ! »

Si Sanae était venue, c'est qu'elle ne ressentait à priori aucune animosité à son égard. Parfait, il serait plus simple de débattre avec elle, ainsi.
Alors que la démone passait sa commande, Hiro se servit une tasse de thé, dans laquelle il versa généreusement un peu du nectar doré. Les souvenirs que Hiro avait de sa vie d'humain étaient vagues. Après tout, ils ne représentait que 22 ans, sur ces 2000 et quelques années d'existence. Mais il y avait une chose, un arôme, qui lui était resté, et qui à jamais lui rappellerait ces sentiments d'humains. L'arôme du miel.



Revenir en haut Aller en bas
 
Asada Sanae
Devil † Taboo

avatar


Localisation : sur Terre, en Enfers


MessageSujet: Re: One day at a time, our world is shattering
Dim 9 Déc - 14:56

Ce matin, en rentrant des Enfers, je ne sais pas pourquoi j’ai eu l’idée de regarder mon téléphone portable. Je ne le fais que très rarement. Et je ne sais pas encore si j’ai bien fait ou pas. C’était un message de Kazuki Hiro demandant à me voir. Un Ange puissant qui demande à me voir de toute urgence. J’aurais trouvé ça étrange de la part de n’importe quel Ange. Mais pas de lui. Lui, il fut un temps ou on était inséparable, des âmes sœurs liées par un seul objectif : l’amour et la protection des humains. Mais lorsque j’ai été déchue, il ne m’a pas aidé. J’ai longtemps considéré son abandon comme une trahison. Depuis l’eau a coulé sous les ponts. Notre relation est désormais dénuée de sentiments, de tendresse, de complicité, comme c’était autre fois. Mon cœur de femme a été brisé, je me serais écoutée je n’aurais jamais gardé contact avec lui. Cependant, le fait est qu’il est un ange très puissant et que nos idéaux n’ont pas changé. Son aide peut m’être précieuse. Je dois penser tout d’abord au bien de l’humanité.

C’est pour cette raison que je me trouve dans le quartier de Asakusa en direction de la maison de thé. Le temps est idéal cet après-midi. Le soleil chauffe doucement la terre de ses rayons bienfaiteurs. J’ai décidé d’aller le voir. Il m’a donné rendez-vous à la maison de thé et avait l’air pressé. Les évènements tous récents doivent l’avoir chamboulé. Et il y a de quoi vu l’horreur dont sont capables Carlyle et son nouvel ami Owen. Ils ont réduits en cendres le centre commercial et l’aquarium en tuant et blessant énormément d’êtres humains. J’étais intervenue à l’aquarium face à Carlyle. Heureusement, il était parti avant qu’un affrontement sanglant ait lieu entre lui et Kei.

Arrivée de la maison de thé, je regarde à travers la fenêtre et je ne me m’empêcher d’avoir un pincement au cœur en apercevant Hiro. Toujours aussi beau et charismatique. J’ai entendu dire que son statut de Défenseur de l’humanité n’est pas très apprécié dans les hautes sphères du Ciel. Forcément, puisque Notre Père a annoncé l’Apocalypse et la destruction du monde humain tel qu’on le connait. Sa ne doit pas être facile pour lui tous les jours. Ironiquement, à l’heure actuelle, moi en tant que Prince Démon, j’ai plus de liberté de mouvement que lui. Tout le monde sait que je suis une fervente partisante de l’humanité mais je suis quand même respectée par mes pairs.

Mais là une fois devant la porte, la main sur la poignée, j’hésite. Dois-je vraiment y aller ? Mon cœur s’emballe. Je suis à deux doigts de repartir comme une voleuse. A chaque fois que je le vois, je repense à son regard lors de ma déchéance, mon cœur ne cesse de se déchirer un peu plus. Mais je me reprends et je m’efforce de garder une attitude indifférente. Il ne doit jamais savoir, jamais. J’ouvre la porte et j’arrête dans l’entrée, sure qu’il a remarqué ma présence.

Il se lève rapidement et me fait signe d’approcher. En silence, je m’assoie en face de lui.

« Merci d'être venue, Sanae. Tu boiras bien quelque chose ? Wakana-san, par ici s'il vous plait ! »

Je commande un thé vert classique, mon préféré. Hiro lui, comme il a toujours eu l’habitude, a pris un thé vert avec du miel. J’attends en silence mon thé. Une fois arrivée la théière arrivée, je me sers une tasse. J’aime respirer l’odeur du thé vert, c’est frais et en même temps cela réchauffe le corps. J’en avale une gorgée avant d’entamer la conversation vu que mon vieil ami n’a pas l’air décidé de parler.

« Je suppose que tu ne m’as pas appelé juste pour le plaisir de déguster ensemble une tasse de thé vert. Tu avais l’air un peu contrarié et inquiet sur ton message. »


Nul ne mérite un tel sort, à moins de l'avoir choisi lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kazuki Hiro
Angel † Taboo

avatar


Emploi : Directeur du pôle Recherche & Innovation chez Kronos Heaven Corp.
Localisation : Dans sa bibliothèque top secrète

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: One day at a time, our world is shattering
Lun 10 Déc - 18:00

Le liquide brûlant entra en contact avec la langue de Hiro, diffusant lentement son parfum subtil, avant de descendre dans sa gorge, procurant une sensation de chaleur dans tout son corps. Mais même l'arôme si doux du miel ne pouvait masquer l'amertume qu'il ressentait, le goût désagréable du regret et du mépris. De son autre main, il caressait du bout des doigts la table en bois, ce matériau noble et robuste, comme pour se rappeler que lui aussi se devait de rester inébranlable et inflexible.
Mais il n'avait, cependant, pas l'esprit tranquille, et sous sa façade sereine, tout son être bouillonnait.
Sanae, bien évidemment, avait su lire en lui. Après tout, si elle ne le pouvait pas, alors qui pourrait ? Elle était la personne qui le connaissait le mieux. En levant les yeux, par dessus sa tasse, il croisa le regard de sa vieille amie, froid, impénétrable, et pourtant sincèrement concerné. Il reposa sa tasse en terre cuite sur la table basse, planta ses yeux dans les siens, et se mit à parler d'une voix grave.

« Sanae, tu étais présente lors des événements qui se sont déroulés hier, n'est-ce pas ? Tu étais à Tokyo ? »

Ses doigts se serrèrent autour du fragile objet de terre cuite, le thé brulant chauffant ses mains à travers le matériau. Il sentait l'amertume remonter dans sa gorge, comme de la bile, une sensation irritante et infect dont il avait besoin de se débarrasser. La frustration serrait son cœur comme un étau.

« Hier, je n'étais pas là. J'étais à Berlin, chez un prestataire de la Kronos. Le temps que je revienne précipitamment à Tokyo, ils avaient déjà disparus... Je ne me le pardonnerai jamais.»

Avait-il été victime d'un mauvais timing ou bien d'un complot ? Il était beaucoup trop tôt pour le déterminer. Beaucoup de ses détracteurs plus faibles seraient probablement ravis de l'envoyer loin pour des raisons stupides, et de profiter de son absence pour faire avancer le cheminement de l'Apocalypse. Hiro se sentait naïf, utilisé, berné. Comment lui, avec ses deux milles et quelques années d'expérience, et son incroyable intuition, avait-il raté quelque chose d'aussi gigantesque ? Il était parti, le matin-même, en avion avec quelques collègues humains de la compagnie angélique... Et hélas, le temps qu'il ne revienne au Japon, même avec l'aide de ses pouvoirs, il était déjà trop tard, l'aquarium et le centre commercial avaient été rasés de la carte, des centaines de victimes innocentes perdant la vie dans le processus. C'était intolérable.
Il avala une nouvelle gorgée de thé. Pourquoi était-il venu ici plutôt que dans un bar ? Ce n'était pas du thé vert qu'il lui fallait en cet instant précis, mais du whiskey. Il voulait sentir la brûlure suffocante de l'alcool, l'ivresse lui monter à la tête, atténuant l'espace d'un court instant cette frustration qui le rongeait.
Il reposa délicatement la tasse sur la table. Même la rage la plus profonde qui l'animait ne devait pas le conduire à briser un tel objet d'art. Encore une perte pour laquelle il serait à blâmer.

« Sanae, ces anges, venus de l'occident... A quel point sont-ils puissants ? »

Hiro n'avait pas peur pour lui-même. Il avait peur des nouveaux dégâts que ces êtres pourraient engendrer, des nouvelles victimes qu'ils pourraient causer. Malgré la lutte active qui s'organisait pour les bouter hors du territoire et défendre les vies d'humains innocents, si les événements continuaient à se faire de plus en plus redoutables, bientôt les pertes allaient se chiffrer en dizaines de milliers. Et cette pensée était tout simplement insoutenable.



Revenir en haut Aller en bas
 
Asada Sanae
Devil † Taboo

avatar


Localisation : sur Terre, en Enfers


MessageSujet: Re: One day at a time, our world is shattering
Lun 10 Déc - 22:08

« Sanae, tu étais présente lors des événements qui se sont déroulés hier, n'est-ce pas ? Tu étais à Tokyo ? »

Comme j’aurais aimé ne pas y être pour voir tous ses cadavres et ce chaos. Même en Enfers, dans mon cercle du moins, c’est moins l’anarchie que ça. Je me souviens très bien de l’eau s’engouffrant partout à travers les glaces brisées, l’odeur de la mort rôdant tel un rapace au dessus des humains qui ont perdu la vie. Cela me brise tellement le cœur de voir mes frères Anges répandre le malheur comme cela.

« Oui Hiro, j’y étais. En première loge même. J’ai tenté d’arrêter un des anges. Mais son mépris pour les démons et les humains est tel que rien n’y fait. »

J’avale une autre gorgée du liquide chaud. J’adore le thé vert. Il réchauffe le corps tout en donnant une impression de fraicheur. Pour l’heure, il me permet de garder contenance face à la frustration que je ressens chez mon interlocuteur. Et ce qui suit confirme ce que j’ai senti instinctivement.

« Hier, je n'étais pas là. J'étais à Berlin, chez un prestataire de la Kronos. Le temps que je revienne précipitamment à Tokyo, ils avaient déjà disparus... Je ne me le pardonnerai jamais.»

Mais plus encore. Il se sent coupable. Je ne vois pas pourquoi. Il n’aurait pas les arrêter. Personne ne le peut. Sauf certaines créatures comme un Léviathan ou un démon de l’ancien temps. Je retiens un sourire en pensant à Kei et à sa façon désinvolte alors que des Anges veulent détruire la ville. L’heure n’est pas au sourire. Hiro a besoin de réconfort. Mais pourquoi de ma part ? Je ne suis plus celle qu’il doit aller voir quand il a des soucis.

« Ne t’en veux pas Hiro. Tu n’aurais rien pu faire. La haine et la détermination sont tellement ancrées en eux que rien ne peut les arrêter. »

Sauf peut-être le Léviathan. Il faudrait que je songe à discuter avec cette créature. Elle pourrait m’aider à rétablir l’ordre. Mais le problème c’est qu’elle semble très instable et un Léviathan mal dans sa peau c’est dangereux et incontrôlable. En un rien de temps, la ville pourrait être décimée et moi avec.

« Sanae, ces anges, venus de l'occident... A quel point sont-ils puissants ? »

Je réfléchie. Je ne sais pas si je dois lui dire tout ce que je dois savoir. Peut-être que de savoir que Toya a empêché Owen de commettre l’irréparable l’aidera à se sentir mieux. J’ai entendu dire qu’il a même sauvé une jeune démone qui a tenté de se mettre en travers du chemin de l’Occidental, courageux mais stupide. L’attaquer de front n’était peut-être pas la meilleure des options.

« J’ai entendu dire que celui qui a attaqué le centre commercial, Owen, aurait tenté d’attaquer Sakuya Toya. A défaut d’être aussi puissant que lui, il semble au moins avoir le mérite ou la folie d’être assez téméraire pour s’attaquer à un Séraphin. »

Je fais une pause. Le temps qu’il assimile les informations.

« Pour être honnête, je pense plus dangereux Owen qui est un fanatique. Du moins ce que j’ai récolté comme information. Carlyle, à l’aquarium a préféré se retirer avant de déclencher une guerre contre un Léviathan en colère après notre Père et un Démon originel. Ne me regarde pas comme ça. Moi aussi je me demande pourquoi Kei est intervenu. Quand au Léviathan, elle est tellement instable que s’il l’avait provoqué qui sait les dégâts qu’elle aurait pu causer en plus. »

J’avoue que l’intervention de Kei est mon point d’interrogation majeur. Je n’arrive pas à m’expliquer sa venue. Mais je le découvrirai bien assez tôt. Qui vient à point à qui sait attendre.

Je ne sais pas pourquoi, mû par une vive volonté de le réconforter, lui mon vieil ami qui a toujours aimé les humains plus que son poste ou sa vie, je pose ma main sur la sienne, chaude et douce. Comme avant.

« Ne t’inquiètes pas. Ton intervention auprès d’un des deux n’aurait rien changé. Ils sont fous et déterminés. »

Je retire ma main aussitôt. Pourquoi a-t’il fallu que je laisse mon instinct protecteur vis-à-vis de lui me dominer. Je reprends mon expression la plus froide. Je ne dois pas laisser transparaître mes sentiments.

« Mais j’ai bien peur que la prochaine fois, tu ferais mieux de rester en ville. Même moi je pressens que je devrais utiliser mes pouvoirs démoniaques s’ils reviennent. Ils ne sont pas très enclin à la négociation. Pire que des démons de bas étages. »


Nul ne mérite un tel sort, à moins de l'avoir choisi lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kazuki Hiro
Angel † Taboo

avatar


Emploi : Directeur du pôle Recherche & Innovation chez Kronos Heaven Corp.
Localisation : Dans sa bibliothèque top secrète

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: One day at a time, our world is shattering
Jeu 13 Déc - 17:59

Hiro n'avait pas été présent lors des évènements de la veille, mais il avait tout de même visité les deux champs de bataille, et constaté la désolation qui y régnait. Toutes ces vies, consumées par les flammes, englouties par les flots. Les éléments, déchainés, qui une fois invoqués restaient impossibles à maîtriser. Personne mieux que Hiro, qui avait lui-même périt dans les flammes, ne connaissait la lente asphyxie provoquée par la fumée, la morsure déchirante du feu, l'odeur de la chair brûlée. Personne ne méritait une telle fatalité.

« Son mépris pour les démons et les humains est tel que rien n’y fait. »

Hiro s'en doutait. Personne ne pouvait causer de tels dégâts simplement en suivant des ordres, il fallait être animé d'une véritable haine pour être réellement capable d'une telle chose. Comment des individus possédant de tels sentiments pouvaient-ils encore être tolérés dans les Cieux ? La notion d'Amour avait à présent disparue, laissant place à la Haine et à la soif de pouvoir et de contrôle.

« Je ne compte pas les arrêter moi-même, je sais bien que j'en suis incapable. Mais j'ai le sentiment que j'aurai au moins pu protéger des vies humaines, limiter le carnage... »

Face à des tels ennemis, Hiro était presque désarmé. Il était certes un ange puissant, mais ses idées semblaient déplacées pour la plupart de ses congénères. Il n'était qu'un vieux sage, un vieillard qui n'était plus écouté, à peine respecté. Et sans alliés, malgré sa puissance, il n'était rien face aux rangs des anges de l'occident, plus nombreux et redoutables.
En avalant une nouvelle gorgée de thé au miel, elle écoutait Sanae lui raconter les évènements qui s'étaient déroulés au centre commercial, quand une information en particulier le fit se redresser.

« C'est Sakuya Toya qui a arrêté Owen ? Il a donc fini par intervenir... »

Toya était un être indéchiffrable. Un Séraphin puissant, qui s'efforçait à priori de toujours agir de la façon la plus juste et partiale qui soit... Mais il suivait cependant les ordres du Père méticuleusement, et jamais, même après l'avoir côtoyé durant plus de deux mille ans, Hiro n'avait eu vent d'un acte pouvant s'opposer aux commandements de Dieu, venant de sa part. Son positionnement, quand à la mise en place de l'Apocalypse, restait particulièrement flou aux yeux de Hiro, qui ne savait pas si il devait lui faire confiance et opter pour une vigilance extrême envers lui.
En entendant Sanae évoquer un « démon originel », Hiro lui lança un regard incrédule. Alors comme ça, Kei aussi était intervenu ? De même qu'un Léviathan ? Hiro n'aurait pas pensé que ces personnes lutteraient contre les envahisseurs, il s'attendait presque à les voir grossir leurs rangs.
Peut-être n'appréciaient-ils tout simplement pas de voir quelqu'un d'autre chercher à régner sur leur territoire ?

Devant le regard perplexe et choqué de Hiro, Sanae fit un geste auquel il ne s'attendait pas. Elle posa sa main sur la sienne. Pendant quelques instants, le temps sembla s'arrêter, et l'atmosphère formelle qui entourait les deux êtres sembla se dissiper, laissant place à un semblant d'amitié, une affection et une familiarité abandonnée depuis bien longtemps. Mais l'instant ne dura pas, Sanae brisant le charme qu'elle avait créé en retirant presque aussitôt sa main. Ce geste, bien que court, avait réussi à apaiser les démons qui rugissaient à l'intérieur de Hiro, et à lui réchauffer le cœur, bien plus que le thé bouillant. Il lui lança un regard paternel et bienveillant, avant de se redresser sur son coussin, et de boire une nouvelle gorgée de thé.

« Merci, Sanae. Ne t'en fais pas, je ne compte plus me faire attirer hors de la ville aussi facilement. Ma propre crédulité m'étonne, je ne sais pas comment j'ai fais pour ne pas voir ces évènements venir... »

Il soupira, se versant une nouvelle tasse, ajoutant un peu de miel dans son thé.

« La prochaine fois, car prochaine fois il y aura, c'est certain, ils ne se contenteront pas de ce qu'ils ont déjà accompli, la prochaine fois je tâcherai de mieux anticiper les choses. Je veux les voir, comprendre ce qui les anime. »

Il avala une longue gorgée de thé, sentant le liquide glisser le long de sa gorge, réchauffer doucement son gosier.

« Sais-tu qui sont les personnes qui ont tenté de les arrêter ? Avant les interventions de Toya et Kei, j'entends. As-tu eu vent de qui ils étaient ? »

Qui étaient-ils, ceux qui avaient tout risqué, qui s'étaient précipité, afin de défendre la cause qui leur était commune, à Sanae et lui ?



Revenir en haut Aller en bas
 
Asada Sanae
Devil † Taboo

avatar


Localisation : sur Terre, en Enfers


MessageSujet: Re: One day at a time, our world is shattering
Lun 17 Déc - 21:39

« La prochaine fois, car prochaine fois il y aura, c'est certain, ils ne se contenteront pas de ce qu'ils ont déjà accompli, la prochaine fois je tâcherai de mieux anticiper les choses. Je veux les voir, comprendre ce qui les anime. »

Qu’il est naïf. Ces Occidentaux n’hésiteront pas à le réduire en miette s’il se met en travers de son chemin. Mais je ne peux lui dire cela de cette manière. Il risque se de renfermer et de ne pas m’écouter.

« Sais-tu qui sont les personnes qui ont tenté de les arrêter ? Avant les interventions de Toya et Kei, j'entends. As-tu eu vent de qui ils étaient ? »

« Pour l’aquarium, je sais qu’un ange gardien était là aussi et deux démones. Je ne pense pas qu’elles étaient là pour jouer les héroïnes en particuliers. Mais elles m’intéressent. Elles cherchaient à défendre une simple humaine, fort courageuse certes. Elles pourraient très bien nous aider.»

Je sais que son regard veut dire qu’il veut savoir pour le centre commercial. Ce que j’ai appris risque de ne pas lui plaire.

« C’est moi, ou j’ai l’impression que tu es persuadée que j’en sais plus que ce que je veux en dire sur le centre commercial ? »

Je me ressers une tasse de thé.

« Oui tu as raison, j’ai appris des choses. Mais assez flou. Je sais qu’un Ange, des Aions et une démone se sont mis carrément en travers du chemin de Owen. Je dois avouer que ça encore, ça ne me dérange pas. C’est ce que j’ai appris sur Aihara Takuya qui me dérange. »

Je bois une gorgée de mon thé brulant qui réchauffe mon corps et surtout mes mains glacées.

« Il faut se méfier de lui. Il s’est d’abord rangé du côté de Owen, mais aurait ensuite demander à son chien de garde, Shin, de tuer Owen. Sans l’intervention de Sakuya Toya, je n’ose imaginer ce qui serait arrivé. Mais le plus étrange c’est qu’à la fin, il a incriminé ceux qui étaient là disant que c’étaient des traitres. Je ne sais pas trop à quoi il joue. »

Aihara Takuya, un fidèle serviteur de Dieu. Qu’a-t-il pu arriver pour que tu retournes ta veste ainsi ? Tu n’aurais quand même pas eu l’énorme bêtise de penser pouvoir tuer Owen et tuer les rescapés pour leur faire porter le chapeau…. Non impossible. Il ne serait pas aussi cupide. Il faudrait que j’arrive à discuter avec lui. C’est peut-être, à part Hiro, un des rares Anges à qui je peux parler.

« Toujours est-il que je pense que l’ange gardien qui s’est mis en travers du chemin de Takuya est en mauvaise posture. Je pense qu’il serait bon que tu le cherches et que tu le prennes sous ta protection. Son aide nous sera indispensable. La situation est telle qu’un bras de plus nous sera utile. Ils reviendront, il faut être prêt et concentrer nos puissances. »

Je note mentalement de demander à Dae Kyung de se renseigner sur l’identité de cet Ange. Il faut absolument le protéger de la fureur vengeresse de Takuya. Seul mon fidèle ami peut trouver qui il est en toute discrétion. C’est pour ça que je l’ai envoyé chez les anges. C’est le meilleur.

« Je vais le chercher de mon côté aussi. Mais toi comment comptes-tu arrêter les Occidentaux ? Seul ? Ne devrais-tu pas rallier des gens à ta cause ? »


Nul ne mérite un tel sort, à moins de l'avoir choisi lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kazuki Hiro
Angel † Taboo

avatar


Emploi : Directeur du pôle Recherche & Innovation chez Kronos Heaven Corp.
Localisation : Dans sa bibliothèque top secrète

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: One day at a time, our world is shattering
Sam 22 Juin - 19:37

Hiro faisait tourner sa tasse entre ses mains, pour mélanger le miel avec le reste du liquide précieux. Ses yeux étaient rivés sur Sanae, ses oreilles en alerte, pour ne perdre aucune miette de son discours, pour n’occulter aucun détail qui pour se révéler essentiel à l’avenir.

« Pour l’aquarium, je sais qu’un ange gardien était là aussi et deux démones. Je ne pense pas qu’elles étaient là pour jouer les héroïnes en particuliers. Mais elles m’intéressent. Elles cherchaient à défendre une simple humaine, fort courageuse certes. Elles pourraient très bien nous aider.»

Un ange gardien ? Rien d’étonnant. Son petit protégé avait pu se retrouver parmi les victimes. La présence des deux démones était plus intrigante. S’étaient-elles simplement trouvées au mauvais endroit au mauvais moment, ou avaient-elles accouru pour porter secours aux humains ? Dans les deux cas, ils n’était pas si courant de voir des démons réellement s’impliquer dans la défense de l’espèce humaine.

« Tu as raison, Sanae. Tu devrais peut-être garder un œil sur elles, effectivement, elles semblent être… Intéressantes. »

Il avala une nouvelle gorgée de thé, en écoutant sa vieille amie lui raconter ce quelle savait. Le thé vert avait d’indéniables vertus apaisantes. Il calmait à la fois le corps et l’esprit. Le corps n’était pas tant un problème, pour Hiro. C’était surtout son esprit qui était torturé. Au fil des centaines – et même des milliers – d’années qui avaient constituées sa vie, il avait rencontré de nombreux opposants. Il avait vécu, sous diverses identités, de nombreuses vies, et rencontré un nombre incroyable de rivaux. Rivaux en terme d’études, rivaux politiques, rivaux sportifs. Mais jamais il n’avait rencontré d’opposants aussi dangereux et aussi redoutables que ceux qui se dressaient devant lui. Probablement car rares étaient les opposants qui se dressaient contre lui, contre Ieiaiel l’ange, et non contre l’une de ses identités d’emprunts. Les enjeux étaient tellement plus grands !

Il écoutait le récit de Sanae, quand un nom le fit brusquement relever la tête de sa tasse de thé.

« Aihara Takuya ? »

Aihara était un ange sombre, un extrémiste. Hiro savait qu’il rêvait de le voir chuter, de l’envoyer en Enfer, de précipiter sa déchéance. Il était particulièrement difficile quels étaient ses positions exactes. Certes, il était en quête de pouvoir, et semblait prêt à tout pour parvenir à s’en emparer. Mais ses actions ne coïncidaient pas avec sa volonté apparente. Il devait avoir un autre objectif. Quelque chose de beaucoup plus compliqué à deviner. Après tout, c’était un excellent manipulateur, et il serait particulièrement facile pour lui de mener tout le monde sur une fausse piste.

« Je pense aussi qu’il faut se méfier de Takuya. Son jeu est trop cryptique pour que nous puissions comprendre ses vraies intentions. Et ce n’est même pas la peine d’essayer de lui tirer les vers du nez, il ne dira rien. »

En écoutant la suite des informations révélées par Sanae, il leva de nouveau un sourcil surpris.

« Un ange gardien a osé s’opposer à Takuya ? » répéta-t-il d’un air incrédule.

Alors là, c’était une première. Et effectivement, Sanae avait raison : cet ange était en grand danger.

« Je vais essayer de me renseigner discrètement pour découvrir son identité et ce qui l’a poussé à agir de la sorte. Malheureusement, je crains que mon niveau d’influence baisse de jour en jour, hélas. Les choses sont en train de changer grandement, au Paradis, rien n’est plus comme avant. »

« Je vais le chercher de mon côté aussi. Mais toi comment comptes-tu arrêter les Occidentaux ? Seul ? Ne devrais-tu pas rallier des gens à ta cause ? »

Hiro reposa sa tasse sur la table, et fixa Sanae dans les yeux, parlant à voix très basse.

« Je ne peux pas agir seul. Quand à rallier directement des gens à ma cause… Ce n’est pas le moment de m’exposer de la sorte. Je suis déjà en péril, et des gens comme Takuya peuvent me faire chuter à tout instant. Et à ce moment là, je ne serais plus d’aucune utilité à personne. Non. Mais j’ai des pistes. Je pense qu’un mouvement de rébellion est en train de se former, et depuis quelques temps, j’enquête sur le sujet. Je le fais dans la plus grande discrétion, bien entendu, mais je pense avoir mis le doigt sur quelque chose d’intéressant… »

Il pensait avoir trouvé la partie immergée de l’iceberg. Maintenant, il ne restait plus qu’à découvrir ce qu’il se cachait en dessous.



Revenir en haut Aller en bas
 
Asada Sanae
Devil † Taboo

avatar


Localisation : sur Terre, en Enfers


MessageSujet: Re: One day at a time, our world is shattering
Dim 23 Juin - 16:32

Je me relevais la tête, intéressée. Serait-il sur la même organisation que moi ? Ce petit mouvement indépendant regroupant plusieurs races était une aubaine pour moi. Ils représentaient mon plus grand rêve. C’est pour cela que je tenais à les garder en vie, à ce que leur objectif soit un franc succès. Même si je devais avouer que c’était une entreprise périlleuse. Les anges plus que les démons risquaient gros dans cette affaire. Les démons étaient déjà en Enfers, ils ne risquaient pas de sanction plus grave. Je savais que je risquais rien à lui demander plus de précision parce que c’était Hiro. Même s’il ne m’avait suivi, je savais qu’on avait le même objectif, à quelques détails près.
 
-Tu parles de quel genre de mouvement ? demandais-je prudemment.
 
Je regardais sur les côtés pour être sure qu’on ne nous espionnait pas. Je n’avais pas perçu de menace démoniaque mais qui sait ce que pouvait faire un démon ou un ange. Je m’inquiétais plus pour Hiro que pour moi. Je n’étais pas sure qu’il supporte de le fait d’être déchu.
 
-Je suis aussi un mouvement pour le moins intéressant disons-nous. Ils sont plus que motivés pour protéger la ville et les habitants, ajoutais-je sur un ton anodin, au cas ou.
 
C’était ma façon à moi de parler de la fameuse Alliance. Je ne tenais pas à ce qu’on connaisse son existence. Les anges tueraient les anges qui en faisaient partis s’ils savaient et je ne voulais pas que plus de sang soit versé, nous étions des frères, nous devrions plutôt nous entre-aider au lieu de nous entre-tuer.
 
Je soupirais, laissant mon regard partir dans le vague. Cette conversation me ramenait plusieurs siècles en arrière quand avec Hiro, on avait les mêmes rêves angéliques. Nous étions comme deux âmes sœurs. Pour moi c’était ce qu’il était. On s’était toujours compléter à merveille et même encore, on était toujours sur la même longueur d’onde. Pourtant je n’arrivais pas à faire l’impasse sur ce que j’avais considéré comme un abandon. Il m’avait brisé le cœur alors que comme moi, il adhérait aux nouveaux idéaux de Lucifer. Pourtant je ne pouvais pas m’empêcher de m’inquiéter pour lui et sa position. Une partie de moi voulait retrouver la complicité que j’avais avec lui. Je bus une gorgée de mon thé vert pour reprendre contenance avant de continuer, d’une voix sans sentiment, contrastant avec mes paroles.
 
-Fais attention à toi, Hiro. Certains se feraient une joie de te supprimer, et je ne parle pas seulement de Takuya. Tu es une menace pour toute ta race. Enfin, du point de vue de notre Père et de ses plus proches collaborateurs, plus retord que n’importe quel démon.
 
Au fur et à mesure je me rendais compte que je tenais toujours à lui. Il avait été mon plus grand ami, le seul. Son amitié me manquait.
 
-Ils pourraient te tuer ou te déchoir. Et je n’y tiens pas, savoir que tu es là haut pour accomplir ce que nous avons toujours désiré, est en quelque sorte mon petit coin de paradis dans l’Enfers qui est le mien désormais.
 
J’avais laissé parler mon cœur. Mais avec Hiro, je ne pouvais pas faire autrement, il avait toujours su le faire parler. Même si ma voix ne montrait aucun sentiment, je savais que mes paroles ne pouvaient pas le duper quand à mes réels sentiments.


Nul ne mérite un tel sort, à moins de l'avoir choisi lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
 
Kazuki Hiro
Angel † Taboo

avatar


Emploi : Directeur du pôle Recherche & Innovation chez Kronos Heaven Corp.
Localisation : Dans sa bibliothèque top secrète

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: One day at a time, our world is shattering
Dim 28 Juil - 17:31

« Tu parles de quel genre de mouvement ? Je suis aussi un mouvement pour le moins intéressant disons-nous. Ils sont plus que motivés pour protéger la ville et les habitants »

Un vrai sourire se dessina sur le visage de Hiro, certainement le premier depuis le début de leur conversation. Bien sûr, qu’ils semblaient sur la même piste… C’était tellement typique de Sanae, de s’impliquer dans une cause de ce type, et elle ne l’avait certainement pas attendu pour entreprendre ce genre de démarches de son côté, et fouiner autant qu’elle le pouvait. C’était normal qu’ils soient tous les deux sur la même piste, ils étaient des âmes sœurs après tout. Ils n’avaient même pas besoin de parler pour se comprendre, ou pour savoir ce à quoi pensait l’autre. Une amitié, longue de quelques milliers d’années, suffisait pour accomplir de telles prouesses.

« Je pense pouvoir affirmer sans risque de me tromper que nous parlons de la même chose, Sanae. Continue à te renseigner de ton côté, je vais moi aussi essayer de les approcher discrètement. Ils m’intéressent, mais avant de tenter quoi que ce soit, je veux en savoir plus sur leurs motivations et leurs plans d’action. »

En relevant les yeux vers Sanae, il s’aperçu qu’elle avait le regard vide, perdu dans le vague. Cette expression faciale, il la connaissait par cœur, mieux que quiconque. Elle s’inquiétait. Mais il avait du mal à cerne pour quoi exactement. Pour cette organisation secrète, peut-être, qu’elle désirait visiblement protéger. Ou bien pour les innocents, qu’il devenait de plus en plus urgent de protéger, cette Humanité qui menaçait d’être détruite d’une minute à l’autre. L’air toujours absent, elle porta sa tasse à ses lèvres, les volutes de fumée qui s’en échappaient brouillant durant quelques secondes ses traits, comme si elle disparaissait. Quand elle réapparu, son regard semblait déterminé, mais la voix avec laquelle elle s’exprimait était plate, neutre.

Alors ainsi, c’était pour Hiro qu’elle s’inquiétait ? Malgré sa trahison, malgré ce qui les avait séparé, elle s’inquiétait toujours pour lui. Sanae était une personne magnifique et pleine de grâce, et Hiro ne se sentait pas digne de l’intérêt qu’elle lui portait en ce moment même. Il n’était qu’un lâche, un vieux fou, qui n’avait pas pu abandonner son statut et ce qu’il lui conférait pour suivre sa plus vieille amie. Le jeune cœur de son corps d’emprunt lui faisait mal, comme si il était serré dans un étaux. Non seulement il l’avait fait souffert comme il n’était pas permis de faire souffrir quelqu’un, mais il continuait à l’inquiéter. Des deux, c’était bien elle l’ange, et pas lui.

Reproduisant le geste qu’elle avait eu pour lui quelques instant plus tôt, il glissa sa main sur la sienne, réchauffant ses doigts entre les sien. C’était une façon comme une autre d’exprimer sa reconnaissance, et le fait que malgré tout ce qu’il c’était passé, il était toujours là, avec elle, pour elle.

« Sanae, tes sentiments me touchent, même si je ne suis pas certain de les mériter. Arrête de te faire du soucis, je ne ferais rien de risqué tant que je n’aurais pas réussi à accomplir notre rêve. De là-haut, je protégerai l’Humanité, comme nous l’avons toujours souhaité. Je me battrai jusqu’au bout. »

Il relâcha sa main, plaçant les siennes autour de sa tasse.

« Garde-moi tout de même un place dans ton cercle, juste au cas où… »

Si il était déchu, alors c’était à ses côtés qu’il voulait vivre cette épreuve.



Revenir en haut Aller en bas
 
Asada Sanae
Devil † Taboo

avatar


Localisation : sur Terre, en Enfers


MessageSujet: Re: One day at a time, our world is shattering
Sam 3 Aoû - 22:53

Le contact de sa main sur la mienne me faisait plus de bien que je ne l’aurais cru. Une douce chaleur m’envahit et apaisa toutes mes angoisses. Comme avant, chacun de ses contacts arrivaient à me détendre. Contre toute attente, mes doigts serraient délicatement les siens, par automatisme, en souvenir d’une époque révolue.

« Sanae, tes sentiments me touchent, même si je ne suis pas certain de les mériter. Arrête de te faire du soucis, je ne ferais rien de risqué tant que je n’aurais pas réussi à accomplir notre rêve. De là-haut, je protégerai l’Humanité, comme nous l’avons toujours souhaité. Je me battrai jusqu’au bout. »

Non il ne les méritait pas. Il m’avait lâchement abandonné, mais c’était plus fort que moi. Alors que j’étais une maniaque du contrôle absolu, mes sentiments envers cet Ange, eux, sont complètement hors-contrôle. Je n’ai jamais pu les maitriser et cela m’agaçait au plus haut moins. S’il y avait bien quelque chose que je ne supportais pas, c’était bien ça. En tout cas, je devais lui reconnaitre cette qualité. Il se battra jusqu’au bout, de ça j’en étais sure. On avait au moins ça en commun. Bien sur, moi j’avais d’autres ambitions, en plus de protéger l’humanité. Des projets bien plus importants, qui pourraient révolutionner le monde tel que nous le connaissons. Mais je n’aimais pas trop en parler, de peur que l’information ne tombe entre de mauvaises mains.

-Je sais très bien que tu feras tout ce qu’il faut, répondis-je, un doux sourire aux lèvres.


Il retira sa main et la chaleur se dissipa tout aussi vite. Mes inquiétudes revenaient au galop.

« Garde-moi tout de même un place dans ton cercle, juste au cas où… »

Je pris une gorgée de mon thé, essayant de retrouver un semblant de chaleur, mais mon cœur était froid, brisé, glacial.

-De toute façon je ne connais aucun autre cercle qui accepterait tes penchants pour l’humanité. Tu seras toujours le bienvenu, même si j’aimerai d’autant que ça n’arrive jamais.

Je n’étais pas sure qu’il supporterait la déchéance. Il avait déjà fait son choix il y a plusieurs siècles en arrière. Il avait choisir le Paradis et moi le libre arbitre, qui m’avait d’ailleurs envoyé en Enfers.

- Mais plus sérieusement, évites de dire ce genre de choses. Je n’aime pas ça. Des oreilles indiscrètes pourraient t’entendre et accélérer ta demande. L’enfer se n’est pas drôle, surtout pour un nouveau démon.

Je savais de quoi je parlais, la plupart des démons, à leur déchéance oublient à une rapidité fulgurante tout le bien qu’ils ont pu faire et deviennent des animaux qui utilisent leur bras pour réfléchir plutôt que leur tête. Hiro était fait pour être un Ange, il ne supporterait pas de finir en Enfer, et je ne le supporterai pas non plus. Même si cela signifierai qu’on serait de nouveau réunis, moi la tête d’un des Cercles des Enfers, plus rien ne pourrait nous séparer. Même si l’idée de reformer le duo parfait était assez alléchante, je ne pouvais vraiment pas concevoir qu’il puisse finir en Enfer.

-Alors comment ça se passe au Paradis en ce moment ?  Avec l’attaque des Occidentaux, ça doit être la folie.

Je voulais connaitre la situation exacte du Paradis, pour voir si c’était pire qu’en Enfers.

-Parce que les démons eux, n’ont pas du tout apprécié la plaisanterie.


Nul ne mérite un tel sort, à moins de l'avoir choisi lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: One day at a time, our world is shattering

Revenir en haut Aller en bas
 
 

One day at a time, our world is shattering

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: A.S.A.K.U.S.A :: Espace zen :: Maison de thé-