† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Takasugi Kei
Devil † Ancient
A.D.M.I.N.I.S.T.R.A.T.E.U.R

avatar


Emploi : PDG - Prince Démon Gnappy
Localisation : Hellsing Inc.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Jeu 25 Oct - 19:49

    Vu d'en haut, c'était plutôt spectaculaire. Mais les Anges avaient toujours aimé le spectacle. Les gros boum, les fracas. Ils ne faisaient jamais dans le modeste. Il fallait toujours qu'ils déclenchent des trucs, une guerre, des tsunamis, des séismes, des explosions atomiques... Il fallait que les Humains en prennent plein les yeux - et le reste. Et c'était plutôt réussi. Du haut de mon immeuble à la Hellsing, je pouvais voir le centre-ville secoué et détruit et la fumée de pierre et d'acier s'élever dans le ciel. J'entendais les cris d'horreur et je sentais le goût du sang sur ma langue. Cela faisait longtemps que je n'avais pas assisté à un tel spectacle. En ce 21e siècle d'athéisme et de scepticisme, Dieu avait rarement l'occasion de se faire plaisir. Merci qui ? Aaaaah, enfin la fin de la nuit ! Une autre puissance se faisait sentir vers l'Aquarium. Par certains côtés, cette aura me rappelait celle de Toya et attira d'autant plus mon attention. En fermant les yeux, je pouvais les reconnaître, tous les protagonistes de cette destruction organisée. Sora. Mariko.

    Sanae.

    Eh bien, j'aimais assez cette ville. Y faire s'affronter un Léviathan et un Ange de Dieu surpuissant n'était peut-être pas la meilleure des idées. Cependant, je m'y ferais. J'irai ailleurs, ou bien rebâtirai quelque chose sur les ruines de Tokyo. Je n'avais que ça à faire, vous voyez... Mais savoir que Sanae était là bas me faisait froncer les sourcils. Au moins. Enfin... J'ouvris la fenêtre et me tournai vers ma secrétaire particulière particulièrement démoniaque et sexy.

    - Shizu, je m'absente une minute, vous annulez rendez-vous s'il vous plaît ?

    Elle me répondit d'un ton professionnel, sans même quitter son écran d'ordinateur des yeux. Je fis une petite moue triste. Elle aurait au moins pu me souhaiter bon voyage... je sautai dans le vide et volai vers l'aquarium. Eh bien il avait l'aspect exact que je m'étais imaginé. De petites silhouettes se débattaient dans l'eau - au milieu des locataires originels des lieux qui eux avaient cessé de s'agiter depuis un moment. Un poisson l'air libre, il semble que ça ne vit pas très longtemps.

    L'Ange de l'Ouest attira tout de suite mon attention. Grand dieu ! (pardon pour le blasphème) Il ressemblait tant à Toya (par son aura bien sûr) que c'en était incroyable. Et captivant. Comme je l'avais ressenti, Mariko était en train de prendre les commandes. Pendant une seconde, je fus tentée de la laisser faire. J'avais déjà vu des créatures aux pouvoirs infinis s'affronter, mais c'était il y a si longtemps... cependant, qui pourrait survivre à cela ? J'avisai Sanae et la rejoignis, sans me poser, voletant au niveau de son visage.

    - Ma très chère Sanae... Nous revoir dans ces conditions... Eh bien tout cela m'amuse, et je t'apprécie également, c'est donc une excellente rencontre et un vrai plaisir.

    J'inspirai d'aise, étendant mon aura autour de nous comme un bouclier invisible. Je saluai alors l'Ange de l'Ouest d'un petit sourire.

    - Je suis ravi de vous rencontrer enfin mon ami. Je me nomme Takasugi Kei. Et j'ai investi beaucoup d'argent dans cette ville et ses habitants. De votre côté vous avez mis en colère un Léviathan et attiré mon attention. Que diriez-vous de vous retirer, à présent ?

    Je me tournai vers Mariko. Elle ne le comprendrait jamais mais je l'aimais d'une façon que Dieu aurait bien peu apprécié. Et bien, je l'aimais comme Dieu l'aimait. A ceci près que je ne désirais pas la tenir en laisse, bien au contraire. Les déchaînements de puissance d'un Léviathan, de deux Léviathans, me manquaient tant... Et pourtant, petite Mariko, si ancienne, il n'est pas encore tant pour toi de te libérer enfin de tes chaîne. Elle voulait tant mourir... J'eus un geste d'apaisement pour elle, qu'elle seule pouvait comprendre, capter, puis me retournai vers l'Ange.

    - La retraite sera une victoire, mon ami. Tu as eu ce que tu voulais.


ABSENCE



"The only thing that ultimately matters is to eat an ice-cream."
The original diva, welcome to hell
All in plastic, all is fantastic !
Revenir en haut Aller en bas
 
Hajimari Mariko
Creature † Walker

avatar


Localisation : ici, là, ou encore ailleurs, ça change quoi?

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Jeu 25 Oct - 20:24

    Qui aurait pu penser que le Léviathan pouvait ainsi perdre son contrôle ? Depuis le temps qu’elle attendait une occasion pareille. Défier Dieu afin de pouvoir être libre. Afin de pouvoir mourir. Afin de pouvoir retrouver ce qui lui avait été arraché. La douleur de sa mort était encore là, aussi fraiche qu’au premier jour. Elle voulait tant que tout cela s’arrête. Que tout devienne enfin noir, calme, apaisant. Que tout ne soit plus qu’un mauvais souvenir. Mais non. La vision de son exécution était encore là, dans son esprit, sous ses paupières, aussi nette et précise que le jour fatidique. Il était mort. Elle était vivante. Elle était seule. Elle était meurtrie. Elle était malheureuse. Elle était vide.

    Elle venait de tout lui montrer. Ce qu’elle partageait avec certains êtres privilégiés, elle le lui avait offert. Grosse erreur ou idée de génie ? Pour le moment, rien n’était dans son esprit, sauf l’immense faille qu’elle venait de créer dans son armure. Elle avait révélé son état d’esprit. Elle avait révélé que sous ses écailles bleues, pures, étincelantes et divines, il n’y avait qu’un être mort. Derrière cette apparence titanesque, il n’y avait que de la poussière. De la poussière et de la boue.

    Une boue à base de haine et de souffrance. A base de trahison et de douleur. A base de désespoir et de larme. Son cœur battait encore à ses temps, son sang coulait avec lenteur dans ses veines, et son regard métallique, se fit distant. Elle avait mal. Au plus profond de son être, la haine et la fureur qui l’habitaient, l’animaient et la nourrissaient. Elle leur devait la vie.

    Quand tout pris fin. Malgré sa vision restrictive à cause de la haine qui la manipulait, elle reconnut sans peine cette aura si familière qui s’approchait. Ô combien elle aimait cette aura. Une aura qu’elle connaissait si bien, et depuis si longtemps. Une aura qui saurait l’aider à surmonter une nouvelle fois la tristesse, le désespoir et la douleur qui l’entrainaient encore et toujours vers le fond. Sa bouée. Puis elle le vit entrer dans son champ de vision, et lui faire un geste. Un geste qu’elle seule pouvait comprendre. Un geste qui l’apaisait. Il était sa bouée.

    Si la transformation partielle en Léviathan avait pu terrifier les personnes en face d’elle, ils furent sans doute tous soulagé de la voir s’éteindre. Doucement. Ses longues écailles se rétractèrent, au point de devenir invisibles. Ses yeux redevinrent noisettes pâles. Son teint redevint pâle. Son aura redevint plus calme, se balançant comme l’eau de la Mers des Cieux.

    Kei se tourna vers l’Ange et dit quelque chose que Mariko ne comprit pas. Son cerveau tentait tant bien que mal de reprendre le dessus sur les sentiments. Une larme s’échappa alors et coula, lentement le long de sa joue, avant de tomber et s’écraser contre le sol, déjà humide. Elle était vide. Elle se sentait désemparée. Elle qui avait juré de ne pas s’attaquer aux autres. De rester seule dans son coin. A attendre la mort. Elle était là en train de perdre tout contrôle. Elle avait montré sa puissance à une pauvre humaine, non seulement en la terrifiant, mais en blessant son amie. Oh, elle guérirait, cela ne faisait aucun doute. Mais elle avait laissé sa rage la contrôler. Elle en avait assez. Pourquoi ne pouvait-elle pas faire comme les humains ? En finir avec tout. Comme la flamme d’une bougie. Un Souffle. Le Noir. Les ténèbres. La Mort.

    Le Léviathan laissa une longue plainte divine s’échapper de sa gorge. Son cri d’agonie. La douleur, était désormais beaucoup trop forte pour être contenue. Elle était fatiguée de lutter. Elle voulait juste en finir. En finir.

    Elle s'éloigna alors du carnage qu'il y avait autour d'elle, et disparu du regard des autres. Elle était toujours là, tous pouvait le sentir, mais elle était comme invisible. L'eau l'ayant recueillit près d'elle. Kei la sortirait de là s'il voulait la voir. Sinon elle resterait là. Dormir. Oublier.


Revenir en haut Aller en bas
 
Asada Sanae
Devil † Taboo

avatar


Localisation : sur Terre, en Enfers


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Ven 26 Oct - 16:19

A peine ais-je fini ma phrase que je ressens une présence qui approche. Une présence démoniaque et puissante en plus. Bien plus puissante que moi. Ah il ne manquait plus que ça. Un démon, j’espère qu’il n’est pas là pour aider l’Ange à semer le chaos et le désarroi.

Heureusement, une fois arrivé, je reconnais Takasugi Kei, Prince de l’Eternité. Il m’intrigue toujours. Je n’arrive pas à le cerner. Il n’est pas vraiment pour l’Apocalypse mais je n’arrive pas à savoir s’il veut aider les humains ou pas. En tout cas, je suis bien heureuse qu’il soit là. Lui seul, à part le Léviathan peut empêcher Carlyle de tout détruire. Meême si je m’interroge sur la présence de Kei. Il trouve ça marrant. Pourquoi n’observe-t-il pas de loin tout simplement ? Il doit surement y avoir un enjeu particulier là dedans.

Je le vois qui s’approche de moi en voletant.

- Ma très chère Sanae... Nous revoir dans ces conditions... Eh bien tout cela m'amuse, et je t'apprécie également, c'est donc une excellente rencontre et un vrai plaisir.


Un plaisir ? Il est au milieu d’un aquarium détruit avec des cadavres un peu partout et il trouve que me revoir est un plaisir ? Et cela l’amuse de voir cette pagaille ? Va vraiment falloir que j’arrive à le cerner. Je fronce les sourcils un léger instant et je lui souris.

-Ca serait un plaisir aussi Kei, s’il n’y avait pas tous ces cadavres et cet Ange qui veut détruire la ville.

Mais je ne suis pas sure qu’il m’ai attendu, déployant son aura, et s’adressant à Carlyle pour qu’il s’en aille. Sa façon de parler à l’Ange de manière désinvolte est assez dangereuse, vu l’état d’esprit de Carlyle. Mais c’est Kei. Il a un toujours un pouvoir de persuasion assez convainquant. Et Il n’a pas à avoir peur d’un Ange Occidental. Et surtout je comprends sa présence ici. L’argent de sa ville. Forcément.

J’espère vraiment que l’Ange va partir sans trop de dégât. Parce qu’un combat entre Kei et Carlyle pourrait être sanglant.


Nul ne mérite un tel sort, à moins de l'avoir choisi lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
 
Carlyle Cooper
Angel † Keeper

avatar




MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Dim 18 Nov - 22:02

- Oublierais-tu que les Anges sont des humains à l’origine ? Oublierais-tu qu’on a été frères à une époque ? As-tu oublié pourquoi nous les Anges qui avons suivi Lucifer avons été déchus ? Pour être libre d’aimer. La plupart des Démons ont été déchus à cause de l’amour. Est-ce un crime d’aimer ? Ne peux-tu pas laisser les humains choisir eux-mêmes leur propre Destinée ? Ils savent très bien s’entre tuer eux-mêmes. L’histoire nous l’a bien montré. En les tuant de la sorte, tu ne fais que renforcer leur lien et leur force.

Le prince démon avait osé me répondre, et quelle réponse ! C’étaient bien là les paroles d’un hérétique ayant trahi les Cieux. Je ne pouvais accepter cela. Ce n’était pas son aura menaçante en train d’emplir la pièce qui allait me dissuader. Un séraphin se désistant devant un prince démon, on avait jamais vu ça !

- Frères ? Tu es bien hardie d’oser utiliser ce mot, toi qui a trahi tes pairs. répondis-je sèchement, trahissant le mépris que je ressentais.Tu me parles d’amour mais où est alors l’amour pour notre Père qui aurait du te préserver de toute trahison ?

    « NON ! »


Je fis volte-face vers le Léviathan. Sa voix ne m’était pas dirigée mais elle m’avait transpercée de part en part. C’était donc là la puissance de la créature créée en même temps que le Monde…

    « Comment oses-tu l’attaquer de dos pendant qu’il me parle, misérable démon ?! » vociféra-t-elle en rejetant violemment la démone qui m’avait attaqué plus tôt.Puis se retournant vers le prince démon : « Retourne d’où tu viens Démon, ta place n’est pas souhaitée ici. Tu ne pourras rien contre lui, tant que je serai là, est-ce clair ? Maintenant Va ! »


Le prince démon fut repoussé. La situation tournait à mon avantage. Le grand dragon était dans mon camp. Réalises-tu maintenant ton impuissance démon ?

- Léviathian, sache que je ne veux pas faire de mal à l’Ange. Je suis ici pour m’assurer que les êtres vivants, toute race confondu, toi, Ange, Humain, Démon, restent en vie. Et je ne partirai qu’une fois qu’il partira. Moi, Prince du Jugement je t’en fais la promesse.

Mais mon soulagement fut de courte durée.

    « «Tu ne me crois pas n’es-ce pas ? Alors Vois. »


La peau de son corps artificiel se mit à chauffer et je ressentis alors son aura et ses souvenirs. L’incompréhension. La trahison. Le désespoir. La tristesse. L’injustice. La solitude. Le poids de l’immortalité. La douleur. L’errance. La survie précaire. Le vide. Cet afflux de sentiments extrêmes me sonna. Je n’étais pas habitué à ressentir ces « choses ». J’en étais très perturbé. Il me fallut quelques secondes pour reprendre mes esprits. Lorsque ce fut le cas, mon regard rencontra celui du Léviathan. Je n’avais jamais croisé un tel regard de toute mon existence…

    « Maintenant, va-t’en petit Ange. Je n’ai pas envie de te tuer. Mais je ne te laisserai pas tuer des humains simplement par caprice de notre Père. L’injustice m’a tué il y a de cela très longtemps, et je me dresserai contre quiconque voudra la semer. Même contre Lui. »


Je compris. Parce qu’elle m’avait transmis ses sentiments, je compris combien elle était sérieuse. Elle me tuerait sans hésiter. Si je répliquais, il s’ensuivrait entre nous un combat de 1000 jours au bout duquel notre sort même était imprécis. Mais je ne prendrai jamais la décision de combattre le grand Dragon car cela reviendrait à m’opposer à mon Père et créateur. Cela relevait de la folie.

Soudain, je me figeais. Une aura terrible pointant dans le paysage. Je ne redoutais que trop de qui il s’agissait… Mes craintes se matérialisèrent lorsqu’il apparut, ignorant ma présence pour léviter autour du prince démon. L’un des puissants démons originels.

- Ma très chère Sanae... Nous revoir dans ces conditions... Eh bien tout cela m'amuse, et je t'apprécie également, c'est donc une excellente rencontre et un vrai plaisir.

-Ca serait un plaisir aussi Kei, s’il n’y avait pas tous ces cadavres et cet Ange qui veut détruire la ville.

Puis, il se tourna vers moi : Je suis ravi de vous rencontrer enfin mon ami. Je me nomme Takasugi Kei. Et j'ai investi beaucoup d'argent dans cette ville et ses habitants. De votre côté vous avez mis en colère un Léviathan et attiré mon attention. Que diriez-vous de vous retirer, à présent ? Il eut un geste szur le grand Dragon qui me choqua. Comment osait-il la toucher ?! La retraite sera une victoire, mon ami. Tu as eu ce que tu voulais.

Une goutte de sueur perla discrètement le long de ma tempe. Je m’étais attendu à tout sauf à son apparition. Le Léviathan qui menaçait de m’affronter et un Démon originel qui me conseillait fortement de m’évincer. Je n’étais pas de taille. En affronter un eut été possible, mais deux… je ne tiendrai pas plus de 100 jours face à leur puissance combinée. Je me devais de me retirer.

- Vous… commençai-je alors que je sentis une aura au loin.

C’était Owen. Il avait étendu son aura. Il était menacé. Je me connectai alors à lui et repérai mon homologue japonais à ses côtés. Lui ?! Il s’opposait à notre action lui aussi ?! La situation était critique. Nous ne pouvions nous opposer tous deux à trois grands opposants anges, démons et créatures mêlés. Je devais l’admettre : il me fallait battre en retraite.

- Je vous quitte aujourd’hui car l’un des miens est en difficulté, déclarai-je en me redressant de toute mon imposante stature, mais nous nous reverrons certainement. Le jugement de Dieu est irrévocable. Vous ne pourrez nous mettre en déroute. Nous sommes les messagers du divin, votre créateur.

A ces mots, je disparus.

Nous avions perdu cette bataille, mais pas la guerre.

Fin

Carlyle bat en retraite la tête haute. Il ne peut affronter le Leviathan et un démon originel. Sa survie serait compromise. Il rejoint Owen dont il a ressenti l'énergie vacillante.

Ses dernières paroles se gravent dans vos esprits comme dans la pierre et vous ne pourrez pas les oublier.

Vous pouvez continuer à interagir entre vous dans ce sujet, soigner vos blessés, discuter, vous battre si vous avez des comptes à régler.
Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Dim 18 Nov - 22:23

Au final, tout s'était déroulé trop vite. Miho qui m'implorait de partir avec elle, Sung Mi qui m'incitait à rester pour donner un sens à nos vies. Je n'avais même pas eu le temps de me poser la question sur qui suivre que l'Ange était parti. C'est qu'ils savent s'esquiver en beauté ces lâches. Néanmoins, je soupirais de soulagement: qui sait si j'en serais sortie vivante autrement ?

Je m'approchais de Miho et vérifiais qu'elle n'avait aucune blessure. Heureusement, rien de notoire.

« Rentre chez toi Miho. Va retrouver Kanon et ta famille. Les secours s'occuperont du reste. »

Puis je me tournais vers Sung Mi: elle semblait mal en point. Je la soutins et l'emmenais à l'extérieur, sans un regard pour les autres personnes présentes. Je la déposais à l'écart, loin des regards indiscrets.

« Tu penses que ça ira ? Je... il faut que j'aille m'assurer que Ji Hoon va bien. Il y a dû en avoir un autre, je l'ai senti. »

La douleur dans ma poitrine était moins violente mais toujours là. Ji Hoon ne devait pas être en danger imminent, mais bien mal en point. Il fallait que je sache. Seulement, je ne pouvais laisser mon amie blessée ainsi. Je posais ma main sur son bras.

« Tu peux m'attendre Sung Mi ? Je reviens, promis. »

Et je partis en courant aussi vite que possible. Je voulais seulement le voir, de loin, et m'assurer qu'il n'avait pas besoin de moi. Puis je retournerai aider la sirène.
Revenir en haut Aller en bas
 
Takasugi Kei
Devil † Ancient
A.D.M.I.N.I.S.T.R.A.T.E.U.R

avatar


Emploi : PDG - Prince Démon Gnappy
Localisation : Hellsing Inc.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Ven 23 Nov - 18:23

    -Ca serait un plaisir aussi Kei, s’il n’y avait pas tous ces cadavres et cet Ange qui veut détruire la ville.

    A ses mots de Sanae, je lui adressai un sourire de gentleman et une petite révérence. J'aimais tellement cette femme que c'en était blasphématoire. A mes yeux, elle était le seul prince qui méritait son titre. Bien sûr, si je tentais une seule seconde de la taquiner, elle me casserai un doigt ou la main toute entière sans se départir de son sourire grave et de son regard franc. Elle était véritablement la Justice. Et pour l'heure, elle était, à mon sens, le seul espoir de l'Humanité. Elle-seule avait la puissance, les ressources nécessaires et surtout, la liberté pour venir en aide aux Hommes. Je regardai Mariko partir, sa plainte résonnant dans ma poitrine comme si c'était la mienne. Eh bien, mieux valait qu'elle s'éloigne en effet. Je rejoignis Sanae, me posant à côté d'elle, et nous regardâmes l'ange, qui nous regardait en retour. Il allait partir, cela se voyait. Non pas une fuite, mais une retraite temporaire. Je pouvais sentir l'aura de Toya jaillir dans le ciel et je savais qu'il la sentait aussi.

    - Je vous quitte aujourd’hui car l’un des miens est en difficulté. Le jugement de Dieu est irrévocable. Vous ne pourrez nous mettre en déroute. Nous sommes les messagers du divin, votre créateur.

    J'aurais eu mille réponse à lui proposer, mais me contentai de le regarder partir. Mieux valait s'en contenter. Mais après tout... qui m'avait créé ? J'étais presque vexé qu'il m'ait compté dans la masse des anges et anges déchus, humains, aïons et autres créatures. Un outrage ! Je laissai échapper un soupir et regardai autour de moi. Bon, eh bien les Humains ont l'habitude de voir leurs constructions s'écrouler comme des châteaux de cartes et de les reconstruire. Les morts ne reviendraient pas, eux, mais hey ! Ils n'allaient pas faire les difficiles... Je suivi des yeux la drôle de petite créature, sorte d'hybride entre une humaine et un démon. Mais elle n'était pas un aïon. Apparemment, quelqu'un lui avait jeté un bien vilain tour. Un sourire effleura mes lèvres et je me tournai vers Sanae, lui prit la main et y déposai un chaste baiser.

    - Eh bien, Sanae, vivement le prochain massacre pour que nous puissions nous revoir. A moins que peut-être, vous acceptiez de prendre un thé avec moi un de ces jours ?

    Je la gratifiai d'un regard taquin, puis levai le visage vers le ciel, complètement envahi par l'aura du Leviathan en pleine crise existentielle. Allais-je la laisser ainsi ? Jamais de la vie. Contrairement à Dieu, je n'appréciais pas qu'on casse mes jouets. Même si dans le cas de Mariko, eh bien, elle était plus qu'un jouet, bien sûr. Je saluai Sanae d'un geste et m'envolai, pour la rejoindre et tenter de la calmer.


ABSENCE



"The only thing that ultimately matters is to eat an ice-cream."
The original diva, welcome to hell
All in plastic, all is fantastic !
Revenir en haut Aller en bas
 
Asada Sanae
Devil † Taboo

avatar


Localisation : sur Terre, en Enfers


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Ven 23 Nov - 22:24

Même si Key s’était posé à côté de moi, alors que Leviathan s’éloigne, je suis toujours inquiète. Inquiète pour les cadavres qui n’ont pas mérité ce soir et aussi pour les survivants qui méritent de vivre. Surtout cette petite humaine étrangement proche de deux démones. Mon but d’aider l’humanité n’était peut-être pas vain, puisque même des démons pouvaient être proches des humains. L’aura de Kei me fait frissonner. La puissance qui s’en dégage se répercute comme des petites aiguilles sur mon corps. Je fais pas sur le côté comme pour m’éloigner un peu de ce trop plein d’énergie.

A ce moment là, l’Ange change d’attitude. Mon œil a capté son léger revirement. A sa façon de dire « vous ». Il sait que face à un démon originel il n’a aucune chance. D’une position d’attaque, on sent très bien qu’il passe en position de défense. Ne me dit qu’il va s’enfuir comme un lâche ? Non pas que ça me dérange, au contraire. Plus vite il s’en ira de lui-même, moins il y aura d’autres blessés.

Effectivement, ses dernières paroles confirment mes dires.

- Je vous quitte aujourd’hui car l’un des miens est en difficulté. Le jugement de Dieu est irrévocable. Vous ne pourrez nous mettre en déroute. Nous sommes les messagers du divin, votre créateur.


Sur ces derniers mots, l’Ange s’évapore aussi vite qu’il est arrivé. Un des siens ? Ils étaient deux cette fois ? Carlyle devait être de la partie ailleurs. Surement le séraphin dont je sens la puissance qui a du le forcer à abandonner la partie. Pour le moment. Je ne peux retenir un soupir de soulagement. Enfin, j’arrive à me détendre, sauf que l’horreur du désastre me saute au visage. Lui un messager de Dieu, cet Ange qui a massacré tous ces gens sans remords ? Dieu est-il si cruel que ça ? Je n’arrive pas à le croire. Cet évènement me conforte dans mon objectif : arrêter l’apocalypse. Les humains comme les autres créatures ont le droit de choisir leur propre destin. Rien ne m’en empêchera.

C’est alors que je sens Kei qui se tourne vers moi et qui me dépose un doux baiser sur ma main froide. Je n’arrive pas à retenir un frisson. D’une part, je ne suis pas habituée au contact avec autrui et d’autre part, parce que c’est un démon, puissant qui me trouble. Je n’arrive pas à le cerner. Est-il un ennemie de ma cause ou un hypothétique allié ? Pourtant je suis assez douée pour cerner les êtres. Mais lui non. Ce n’est pas grave je trouverai bien. Qui mène à bien à qui sait attendre. Sa remarque par contre me laisse perplexe.

- Eh bien, Sanae, vivement le prochain massacre pour que nous puissions nous revoir. A moins que peut-être, vous acceptiez de prendre un thé avec moi un de ces jours ?

Je lève un sourcil en esquissant un sourire en réponse à son sourire taquin qui ne le quitte rarement.

-Effectivement je préfère le thé vert aux cadavres.

J’ai à peine le temps de répondre qu’il s’envole. Pourquoi veut-il boire un thé avec moi tout d’un coup ? En tout cas ça sera le meilleur moyen de passer du temps avec lui. Et de le comprendre, enfin.

Je souris intérieurement à notre prochaine rencontre, et je m’en vais rejoindre les Enfers pour voir si les démons que j’ai laissés ont bien respecté mon jugement.


Nul ne mérite un tel sort, à moins de l'avoir choisi lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
 
Takano Ren
Angel † Walker

avatar


Emploi : Psychologue
Localisation : Shibuya et ses alentours.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Sam 24 Nov - 14:09

Tout c’était passé extrêmement vite. De l’explosion d’un nouvel aquarium à la colère soudaine de cette créature mythique. Même si Ren n’était pas spécialiste en créature de Dieu, il avait entendu parler de celle-ci. La créature la plus fabuleuse de Dieu s’il en croyait les dire, le Léviathan. Mais il avait beau en avoir entendu mont et merveille, la voir en vrai, sentir sa puissance raisonner dans l’aquarium, c’était quelque chose de complètement effrayant qui avait laissé Ren tétanisé, lui faisant manquer sa chance d’aider la dernière humaine présente dans la salle à s’échapper.

L’ange occidental avait semblé lui aussi apeurer et en même temps fasciné par cette créature. Mais l’arrivé soudaine de deux autres démon sembla semer le doute dans son esprit, et Ren ne tarda pas à le voir disparaitre après une réplique qui laissa un gout amer à Ren.

- Je vous quitte aujourd’hui car l’un des miens est en difficulté. Le jugement de Dieu est irrévocable. Vous ne pourrez nous mettre en déroute. Nous sommes les messagers du divin, votre créateur.

Ren ne voulait pas le croire. Il ne voulait pas croire qu’un tel message puisse venir de dieu. Il ne pouvait pas imaginer détruire sa plus belle création tout de même.

Ren pu observer les personnes commencer à partir chacune de leur coté, et il mesura un instant l’idée de partir tout de suite, puis, regardant autour de lui, le regarde de Ren tomba sur l’amie de Su Jin. Elle était mal en point, et il se voyait mal partir ainsi … cependant, il pu rapidement voir que son amie démone l’aidait à sortir de l’aquarium, accompagnée par la petite humaine téméraire.

Ren observa un peu plus autour de lui et s’aperçu qu’il était pratiquement seul. Il décida alors de sortir de l’aquarium. Il vérifierait rapidement que Su Jin allait bien et n’avait pas plus de blessure que ce qu’il n’avait plus voir plus tôt, puis il rentrerait.

Cependant, lorsque Ren sorti de l’aquarium, il aperçu la démone qui avait accompagné l’amie de Su Jin à l’extérieur s’éloigner en courant, dans la direction opposée de celle où se trouvaient l’équipe de secours. Ren hésita un instant, puis s’approcha discrètement de la jeune femme. Elle était mal en point, et il s’imaginait mal partir ainsi, que cette jeune femme soit un démon ou pas, qu’elle ait déjà menacé de le tuer ou non.

Ce n’était pas purement altruiste non. Ren voulait simplement que Su Jin quitte cette endroit au plus tôt et sans blessure. Et puis, il savait que la jeune fille allait s’inquiéter si elle apercevait les blessures de son amie.

Il se plaça devant les deux jeunes femme, et s’adressa à l’amie de Su Jin d’une voix hésitante.

- Je sais qu’on ne s’est pas rencontré dans les meilleurs conditions, mais … ton amie vient de partir, tu veux que j’aille chercher les secours ? Tu peux marcher ?

Ren observa les deux jeunes femmes, attendant une réponse, et concentré sur l’aura de Su Jin. Il voulait être capable de s’éclipser au cas où elle repérerait son amie. Il l’avait déjà rencontré et sauvée ce jour là, à la gare, si elle le voyait également aujourd’hui, il doutait de pouvoir encore se faire passer pour un inconnu.


Revenir en haut Aller en bas
 
Abe Miho
Human † Watcher

avatar


Emploi : Assistante de Sakuya Toya
Localisation : Lycée, internat, maison, université

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Dim 25 Nov - 18:47

L’ange était parti, enfin. Mais il menaçait à nouveau et Miho n’en pouvait plus de voir sous ses pieds des personnes blessées comme mortes. Elle chercha des yeux ses amies ou du moins les personnes qu’elle connaissait plus ou moins et qui avaient défendu sa cause. Sora la fit sursauter tandis qu’elle écoutait attentivement ses mots, la retenant un maximum avant qu’elle ne file. C’était impossible, elle ne pouvait pas laisser ces gens-là.

Même si elle était écorchée à peu près partout à cause du verre, elle essayait tant bien que mal de sortir quelques blessés de là. Regardant l’ange blond plus loin qui s’adressait à elle ou à quelqu’un d’autre. Son conseil était sage... mais elle l’appliquerait une fois sure et certaine qu’il n’y avait pas des personnes à sauver quelque part.

Le danger n’était pas écarté. La poupée avait le coeur qui battait à 100 à l’heure et c’était insupportable si bien que parfois, elle fermait fortement les yeux pour essayer de ne pas se concentrer sur ses blessures, pour elle minimes. Elle n’avait pas envie non plus de s’attarder sur son don qu’elle maitrisait à moitié. La jeune femme finit par s’écrouler, la respiration courte et sa vue brouillée par les larmes. Une fois de plus elle s’inquiétait pour tous ses proches, pour ceux qui n’étaient pas là, pour ceux dont elle n’avait pas de nouvelles et pleurait silencieusement le sort de tous ces gens qui avaient appelé au secours et s’étaient fait broyer par le verre comme par la puissance de cet ange.

Pourquoi n’étaient-ils pas contre ces massacres, pourquoi n’y avait-il pas eu plus de résistance, où était le problème avec l’humanité plus que dans les autres races ? Miho se posait mille et une questions, poursuivant sa tâche tant bien que mal en regardant l’ange qui lui, au moins pouvait porter ce titre à ses yeux.

Spoiler:
 


{

}
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.U.M.I.D.A :: Tour de Tokyo :: Aquarium-