† Code : Kakumei †
† ASTUCE †
N'hésitez pas à pointer des images ou des mots dans un texte, car vous pourriez bien voir une infobulle s'afficher pour vous donner des détails ou découvrir un lien rapide.



Partagez | 
 

 Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Carlyle Cooper
Angel † Keeper

avatar




MessageSujet: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Dim 7 Oct - 16:11

Event
L'invasion venue de l'Occident † Etape #6.1
Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Les Anges s'affirment !
L'Occident souffrait, croulant sous les guerres intestines, la peur et les calomnies nées des Hommes. C'est méticuleusement que nous avions semé les graines de la destruction du monde mortel, soufflant par-ci par-là à ces êtres inférieurs des choix qu'ils jugeraient bons, mais qui seraient la cause de tromperie, de violence et d'injustice. Nous, les Anges, messagers du Père créateur de toute chose, nous étions parmi eux, depuis longtemps, dirigeant par de fins fils la destinée de tout un monde. C'était là notre mission. C'était là nos ordres.

Mais en Orient... la paix régnait encore. Quelques conflits passés rongeaient encore les peuples. De vieilles rancunes, de vieilles guerres, de vieilles rivalités qui ne représentaient même pas une flammèche, capable d'embraser les Hommes en les poussant à la guerre et au malheur.

A quoi jouaient nos frères de l'Est ?! Etaient-ils donc sourds aux ordres de notre Père ? Ou auraient-ils été abusés par une quelconque distraction qui les aurait détourné de leur objectif ? Je n'osais tirer de conclusions. Par respect pour mes pairs et par désintérêt pour la réponse. Car j'étais certain d'une chose : là où ils avaient échoué, moi, Carlyle, je réussirai et ne décevrai pas.

Je choisis un lieu paisible pour apparaître. Un lieu où je pourrais confronter les Humains à toute la grandeur des créations de notre Père. Un lieu où ils comprendraient leur infinie petitesse dans ce monde qui n'est plus le leur, et qui ne l'a jamais été. Je choisis l'aquarium.

De vastes couloirs et salles creusées en profondeur et séparées de milliers de litre d'eau par une simple et fine barrière de plastique. Quelle idée absurde. Les Humains défiaient les cieux et les océans. Il était temps de leur rappeler leur infériorité.

Dans cette salle immense où grouillaient des visiteurs avides de spectacle, je fixais cette vitre si fine. Un matériau si fragile... Un craquement sourd retentit. Les poissons dans leur prison sentirent la pression et commencèrent à s'agiter. Une craquelure se dessina dans un bruit sinistre et des cris s'élevèrent, mais je restai là, sans cesser de fixer cette monstruosité de plastique qui retenaient de si magnifiques créatures prisonnières. La craquelure s'ouvrit en une meurtrière et un geyser d'eau en jaillit. Puis un autre. Et un autre. Encore un autre. Jusqu'à ce que la vitre explose sous la pression et déverse tout l'océan sur les âmes qui pensaient le contempler sereinement. Une déferlante d'eau glacée balaya tout sur son passage, emportant avec elle les cris et les plaintes des Hommes. La vague m'effleura mais ne me toucha pas et je demeurai là, debout, face à la puissance des eaux, tandis que ma conscience s'épanchait, par delà les couloirs et les autres salles, afin de me concentrer sur ces autres vitres, ces autres prisons qui retenaient les forces de la nature.

Bientôt, cet aquarium serait un tombeau.

To be continued...


Règles de l'event

Tout le monde peut participer à cet event composé de 2 topics mais vous ne pouvez participer qu'à un seul topic avec le même personnage car vous ne pouvez pas vous trouver à deux endroits différents au même moment : Etape 6.1 - Carlyle Cooper ou Etape 6.2 - Owen Harding

L'objectif est d'empêcher l'un ou l'autre des Anges de détruire le lieu où il se trouve et de faire des victimes. Vous pouvez vous battre, discuter ou appeler des renforts !

ATTENTION ! Sachez qu'un ou plusieurs d'entre vous - choisi(s) au hasard - auront le pouvoir de faire venir des renforts importants par leur seule participation au topic et ainsi de favoriser l'échec des Anges de l'Occident.

Si vous avez deux comptes, vous pouvez participer deux fois.
Soit dans le même topic, soit dans l'autre topic.

Vous pouvez profiter de l'occasion pour intéragir avec des gens avec qui vous n'aviez jamais eu de contact jusque là et/ou faire un peu de RP ! Pas de limitation en terme de lignes de post.
Revenir en haut Aller en bas
 
Abe Miho
Human † Watcher

avatar


Emploi : Assistante de Sakuya Toya
Localisation : Lycée, internat, maison, université

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Dim 7 Oct - 17:27

C’était une belle journée, calme, paisible et épuisante pour la jeune femme qui venait de sortir du bureau de son patron. Pour reprendre des forces, elle utilisa UN BONBON de sa petite collection qu’elle avait pris histoire de ne pas les laisser sur sa table en guise de décoration. C’était tellement dommage de gâcher pareilles douceurs qu’elle avait finalement succombé, lentement mais surement à en croquer une.

La nipponne ne rentra pas tout de suite, il était encore tôt il faisait beau et chaud, autant profiter de la journée et se fut l’aquarium qui fut désigné comme lieu idéal pour une petite promenade. Elle pourrait communiquer discrètement avec quelques bestioles, elles étaient pour la plupart adorable et bien que dénuées souvent de belles pensées ce n’était pas plus mal. Malheureusement, ça n’était pas sa journée, car bientôt elle fut prise de chaleur, la faisant frissonner pour redevenir chaude comme la braise. Elle vacilla un moment, quelques nausées lui montant à la tête pour finalement se reprendre après s’être assise. Quelque chose était différent, mais quoi ? En tous les cas elle se sentait bien mieux et la voilà légère comme une plume et plus souriante encore que dans ses plus beaux jours.

En marchant, elle vit un homme au loin et fut tentée de s’approcher dans la longue galerie, affolée par les poissons qui se remuaient bien plus et criaient presque au secours, elle comprit qu’il n’était pas humain et la raison même de toute cette agitation, autant que de l’affolement de son coeur, il allait provoquer quelque chose... d’impressionnant et de très mauvais pour elle comme pour les gens autour, mais crier n’était pas la solution adéquate, au risque de se faire emporter par des personnes de la sécurité et de se faire passer pour folle. Elle s’approcha, presque en courant, essoufflée d’avoir couru en se faisant bousculé, une fissure se formant sur les pans de l’aquarium gigantesque.

« Non !! Non ! S’il vous plaît ! Non ! Ne faites pas ça ! »

Grave erreur. Le « dange-o-mètre » de la demoiselle prêt à exploser... autant dire qu’elle avait tout intérêt à fuir et vite ! Mais ça ne l’empêcha pas pour autant de crier tant qu’elle le pouvait.

« Ne faites pas ça ! Il y a tellement d’innocents ! Des bébés ! Des enfants, qu’est-ce qu’ils ont à voir avec le mal eux hein ?! »

Stupide ? Oui, sans doute... Miho était suicidaire de penser que ça pourrait l’arrêter, plus encore en sachant que son aura n’était plus la même... mais ça, elle ne le savait pas encore. De cette façon, elle mettait d’autant plus sa vie en danger. Autant dire que si quelqu’un n’arrivait pas pour la défendre un minimum, elle était dans de beaux draps. Mais il ne pouvait pas y avoir qu’elle, n’est-ce pas ?


{

}
Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Dim 7 Oct - 18:47

Je regardais le fleuve d'un air las. Les images de l'avant-veille me revenaient par flash. Ji Hoon, mon Ji Hoon, et cette fourbe de Sung Mi, échangeant des gestes d'une douceur anormale. Rien que d'y penser, des envies de meurtre me parcouraient le corps. Sung Mi, cette sirène maléfique. Je ne savais pas ce qu'elle avait bien pu lui dire, mais j'avais confiance en elle pour avoir su le manipuler.

« Je ne te le laisserais jamais... »

La promesse s'envola avec la légère brise qui soufflait dans mes cheveux. Les tokyoïtes se baladaient sur les berges, profitant du beau temps qui s'était légèrement rafraîchis. Je regardais le va-et-viens constant sans vraiment le voir, perdue dans mes pensées.

Je sursautais violemment en sentant une aura puissante apparaître non loin de moi. Qui était-ce ? La réponse me faisait peur. Une apparition si soudaine, cela ne me rappelait que trop bien l'évènement qui s'était produit il n'y a même pas une semaine, sans parler des autres. Était-ce encore eux ? Après tout, l'autre nous avait promis qu'ils reviendraient. Mais s'il s'agissait vraiment d'un Ange de l'Occident, celui-ci semblait bien plus puissant.

Je me relevais, tentant de le repérer. L'aquarium. Je m'approchais du bâtiment et lorsque des cris s'échappèrent, je compris que j'avais vu juste. Je me frayais un chemin au travers de la foule qui tentait de fuir, l'eau se répandant à mes pieds au fur et à mesure que je m'approchais de l'endroit critique. La pression avait diminuée, mais les humains avaient du mal à rester debout. J'aidais une petite fille à se relever et lui intimais de courir vers la sortie. Des poissons multicolores nageaient entre mes pieds. J'enjambais une raie manta qui n'avait plus assez d'eau pour nager et suffoquait sur le sol de l'aquarium.

Malheureusement, plus j'avançais, plus c'était des corps que j'évitais, des humains frappés par la puissance des flots. Le tableau était désolant. Puis je le vis enfin. Mais ce qui m'horrifia le plus fut de voir une tête connue ici, devant lui. Miho. Quelle idiote !

« Miho, recule ! Tu devrais plutôt aider les blessés à sortir de là. »

Je m'approchais et me plaçais entre elle et l'Ange que je fusillais du regard.

« Je m'occupe de lui. »

Et sans plus de cérémonie, je me jetais sur lui. J'avais bien compris que les mots ne nous seraient d'aucune aide ici. Je savais également que je n'avais aucune chance. Mais si je pouvais le détourner un instant de ses desseins, alors Miho pourrait fuir avec les victimes encore présentes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Do Sung Mi
Devil † Walker

avatar


Emploi : Réceptionniste au Love Hotel

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Lun 8 Oct - 21:48

Le second mercredi du mois était le jour du rituel. C'était le seul moment où j'avais assez de temps, entre mon emploi à temps partiel au love hotel, et les cours qui s'enchaînaient à l'opéra... J'en profitai pour aller à un endroit que je connaissais bien, l'aquarium.

Une des seules choses qui avaient persisté tout au long de ma monotone vie de démone, était cette sensation étrange d'affiliation aux créatures présentes dans les bassins : les étendues d'eau me tétanisaient au plus haut point, mais je ne pouvais qu'envier les poissons et autres serpents d'eau qui nageaient en toute confiance. Ils n'avaient aucune crainte. Eux et moi, nous étions tellement similaires... Ils avaient beau être sublimes, flottant doucement dans l'eau bleue, mais ils étaient aussi vides et superficiels que moi, créatures du démon que l'on admirait pour leur beauté mais jamais n'aimait vraiment. Moi, qu'on avais surnommée « Sirène » il y avait bien des années, pouvais-je lutter contre cette parenté ? Peut-être avions nous des gênes en commun, mais je n'osai y penser. L'idée même de m'immerger totalement dans l'eau me terrorisait ; je ne pouvais m'imaginer privée d'oxygène, mes poumons se remplissant du liquide meurtrier, et moi, expirant dans un dernier souffle avant de me noyer.

Les centaines de mercredi après midi que j'avais passé dans les nombreux aquariums de la ville avaient fini par donner résultat : j'étais capable d'en arpenter les couloirs sans sombrer dans une phase de peur due à l'évident oppression qu’exerçaient les bassins sur moi. J'arrivais à jeter quelques regards aux poissons et baleines, ignorant l'eau, et m'étais habituée à leur mouvement, régulier, routinier, sans changement aucun. Nous étions définitivement similaires.

Ce mercredi-ci, j'avais décidé de sauter le repas rituel avec mes camarades de l'opéra pour me ruer à l'aquarium, prenant mon service au travail beaucoup plus tôt que d'habitude. Je présentai ma carte d' « abonné » à la réceptionniste, et m'avançai dans les longs couloirs aux lueurs bleutées. Les poissons ne changeaient pas, c'était les mêmes depuis des années, et je pouvais même les reconnaître entre eux. Malgré tout, le sentiment d'apaisement qu'on m'avait souvent décrit n'était pas au rendez-vous, et à vrai dire, ne l'avait jamais été. Ce jour là, il était même pire.

L'odeur ambiante n'était pas celle de la moquette au sol, et des touristes pressés. Il y avait un très fort mélange de poivre et de menthe, et un évident parfum de sang. Mes sens se mirent immédiatement en alerte. Un ange ? Ici ? Je me laissai guider par la senteur, toujours sur mes gardes, comme le loup flaire sa piste, et mon odorat me mena dans la plus grande des salles de l'aquarium. Comme toujours, elle était bondée.

Comment retrouver la trace d'un ange dans une telle cohue ? J'aurais pu trouver la tâche difficile, s'il n'avait pas été si flagrant. Il était grand, le teint pâle et les cheveux clairs, et rien n'y trompait, ni ses larges yeux, ni ses traits droits et masculins ; cet ange, il n'était pas d'ici.

Je l'observai de loin, son comportement suspect, il semblait se concentrer sur les vitres de l'aquarium plus que de raison. Je ne compris son action qu'au moment où la vitre se fissura dans un bruit sonore. Mon temps de réaction fut particulièrement lent.

Si la vitre craquait, alors on allait tous finir noyés, non ?

La pensée m'horrifia, mais je me devais de faire face. Moi qui avais fui l'immersion totale depuis toutes ces années, qu'en savais-je, peut-être que ma similitude avec les poissons était telle, que je ne pouvais pas me noyer non plus ? Non, c'était ridicule. J'allais avaler toute cette eau et mourir, encore une fois, mes poumons allaient imploser dans ma poitrine dans une douleur impossible, et c'était le ticket retour pour les Enfers pour un bon moment.

Je jetai à nouveau un regard à l'ange, il semblait particulièrement satisfait. Mon cœur se serra un peu plus. Tous ces humains, eux, ils allaient vraiment mourir. Je pouvais lutter, je ferai face, je ne perdrai pas. Crac, quelques centimètres de plus dans la fissure, et les poissons qui s'agitaient dans le bassin. Mon cerveau les suivait, mon cœur s'accélérant de la même façon, alors que je sentais la mort revenir vers moi à nouveau.

Je n'avais plus peur de l'eau. J'étais en colère, en colère contre cet ange qui avait choisi le jour même de ma visite pour abattre sa vengeance ridicule. Avait-il au moins des raisons ? Je n'avais pas le choix, pourtant, et je me tournai face à lui, l'interpellant de vive voix.

« Toi... Tu ne sais pas ce que tu fais. »

Il y eut un autre bruit, et l'eau commença à perler par la craquelure dans le verre, tout comme elle perlait au coin de mes yeux.

« Je n'ai pas peur de toi... Personne n'a peur de toi ! »

Et l'eau s'abattit en un torrent, emportant les corps des humains qui n'avaient pas pu résister au courant, alors que les voix s'élevaient en des cris paniqués. La vague s'écrasa sur moi également. Je me protégeai à peine, laissant toute la pression m'immerger. Le temps sembla s'arrêter un instant. La violence du choc n'avait pas d'égal, et pourtant, je restai debout, mes yeux baignés par les larmes, le poing serré, ignorant les cris des âmes perdues tout autour.

J'ouvris les yeux, seulement pour voir les poissons répandus sur le sol, inertes ou frétillants, et l'ange, qui observait la scène de loin, comme un artiste fier de son chef d’œuvre.

Il tomba au sol l'instant d'après, et il me fallut un instant avant de remarquer que Sora, avec qui j'avais eu une petite altercation auparavant, était passée à l'attaque. Mon coeur se serra à nouveau. Elle était puissante, elle pourrait sûrement retenir l'ange assez longtemps pour que les victimes prennent la fuite. L'idée de lui venir en aide me traversa l'esprit une fraction de seconde, mais mon corps ne répondit pas. Je tentai de me mouvoir, mais restai immobile. Que m'arrivait-il ? Je ne pouvais que trembler.

Alors je tremblais, entièrement mouillée et épleurée, à la recherche de quelque chose qui aurait pu me rassurer, mais les mêmes mots retentissaient dans mon esprit.

Tu vas mourir, exactement comme les poissons à tes pieds. Tu vas mourir ici et maintenant à cause de cet ange. C'est la fin.

Il n'y avait plus de solution. J'eus un vertige, et pourtant, je ne touchai pas le sol.
Revenir en haut Aller en bas
 
Carlyle Cooper
Angel † Keeper

avatar




MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Mar 9 Oct - 22:44

Je ne prends pas de plaisir à voir des créatures du Seigneur mourir... mais j'aime lorsque les ordres sont exécutés.

Alors que les flots se déchainaient autour de moi, sans me toucher, je n'entendais pas les cris des noyés, les fracas de pierre et de placo, les vagues percutant les murs... J'étais loin de tout cela. Seule, la satisfaction d'avoir accompli ma mission pouvait m'émouvoir. Du moins, s'il fut possible qu'en un temps reculé, j'ai ressenti au moins une fois ces émotions humaines.

Humaine ? En voilà une qui approche.

Je me retournai et vis cette frêle jeune fille s'approcher de moi en bravant les flots encore violents qui la repoussait. J'entendis sa voix, j'entendis ses mots, mais je ne les compris pas. Comment un être humain pouvait-il tenir de pareils propos en de telles circonstances ? Ne devrait-elle pas plutôt penser à sauver sa vie ? Il aurait fallu être fou pour se comporter comme elle le faisait. Mais peut-être avait-elle déjà perdu la raison...

Perdu la raison ? Ce devait aussi être le cas de cette démone que j'aperçus bientôt et qui se précipita sur moi. Nul besoin de lever une main pour l'arrêter, un regard suffit à la stopper dans son élan, mon énergie projeté sur elle comme un bouclier qui la retiendrait.

- Que voilà une surprise étrange... Un démon... Non deux démons, ajoutai-je en remarquant le second déchu qui m'avait été caché par les vagues, Deux démons qui protègent un être humain ?

Avançant vers l'insecte du diable pris dans le filet de mon énergie, je la saisis à la gorge et la soulevais assez pour que ses pieds ne touchent plus les flots, sans pour autant oublier de doser ma force. Tuer cette créature avant d'avoir eu une explication serait un pur gâchis.

- Est-ce ta proie ? Ou lui as-tu déjà dévoré l'âme pour que tu tiennes à la garder en vie au péril de la tienne ? Ou peut-être est-ce l'un de ces Aions immondes que vous avez créé ?

Non. L'aura de cette humaine n'avait rien de celle d'un Aion. Je ne ressentais rien émanant d'elle, sauf... sauf cette lueur étrange qui habite certains humains et qui nous intéresse tant.

Je me détournai de la démone un instant, sans lâcher ma prise, pour toiser la petite humaine, tremblante de peur. Ou de colère.

- Il semble que tu sois finalement très intéressante petite. Je devrais peut-être épargner ta vie.

Puis dédiant un regard à la seconde démone, visiblement tétanisée :

- Toi, en revanche, tu mourras aussi.

Un être humain et deux démons pour m'arrêter. L'espoir n'était vraiment qu'une douce folie, et un bien piètre secours.

Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Mer 10 Oct - 4:55

À peine avais-je eu le temps de faire un pas que mon corps s'immobilisa. J'étais prise dans un étau invisible, complètement immobile entre Miho et l'Ange. Inutile de chercher la raison bien loin: c'était lui. Je tentais en vain de me défaire de son emprise, mais son pouvoir me comprimait de façon douloureuse et je devais lutter pour garder une expression neutre. Ainsi, c'était ça le pouvoir d'un Séraphin... car nul doute qu'il en était un. J'avais côtoyé les Anges assez longtemps pour reconnaître leur prestance lorsque j'en croisais un.

Du coin de l'oeil, j'aperçus Sung Mi. Que faisait-elle là ? Et pourquoi diable restait-elle ici alors qu'elle était si faible ? Les gens avaient des comportements bien trop suicidaires, et je sais que j'en faisais partie. J'avais un peu l'espoir de voir débarquer Chul Hei, Kanon, ou n'importe quel autre membre de notre Alliance. Mais sans mon appel, ils ne pouvaient pas deviner. Le temps que l'incident soit reporté par les médias, peut-être sera-t-il trop tard pour moi. Putain Kanon, au moins toi ! Tu ne sens pas ta protégée en danger ?!

L'Ange s'approcha de moi et me souleva par la gorge. Je suffoquais, incapable de battre des pieds ou de m'accrocher à sa main. Et encore, je savais qu'il contenait sa force. Je n'en avais plus pour bien longtemps. Il voulait savoir pourquoi, et j'avais tant de réponses à lui donner. Parce que je hais les Anges ? Parce que ton Père est un vieux sénile à qui tu obéis aveuglément ? Parce que ces humains méritent autant de vivre que toi et moi, voire plus ? Parce que je la connais et que Kanon me tuerait si je la laissais entre tes mains ? Tant de réponses, et pas un seul mot qui ne sortait de ma gorge sans une brûlure douloureuse. Je parvins tout de même à articuler quelques mots.

« Tu n'es... pas... le bienvenue... sur notre... territoire... »

J'inspirais à la recherche d'un air qui ne venait pas. Ma gorge brûlait, mes poumons me faisaient souffrir de façon intenable. S'il ne voulait pas me tuer dans l'immédiat, il était pourtant bien parti pour. Miho, pourquoi tu n'es pas encore partie ?!!
Revenir en haut Aller en bas
 
Hajimari Mariko
Creature † Walker

avatar


Localisation : ici, là, ou encore ailleurs, ça change quoi?

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Mer 10 Oct - 13:31

    Cela faisait longtemps qu’elle n’était pas sortie. Peut-être trop longtemps même. Mais le cocon qu’était sa chambre d’hôtel, loin du regard de son Père lui était rassurant. Loin des yeux, loin du cœur disait-on. Et bien pour une fois, c’était vrai. Elle était calme et sereine. Depuis l’incident de la gare elle n’était pas sortie, ou presque pas. Tout ce qui lui fallait était à portée de main. Mais on ne peut se cacher éternellement. Ou plutôt, on ne peut se murer dans un monde de solitude trop longtemps. Car cachée, elle ne l’était pas. Elle repensa a sa tendre moitié… Qui l’attendait dans l’autre monde, quelque part, gentiment. Que donnerait-elle pour pouvoir se blottir contre lui, sentir sa chaleur, sa douceur, son amour. Mais non. En y repensant, cela faisait un petit bout de temps que son Père ne l’avait pas appelée. Etait-il fâché de son implication dans la défaite de ses Anges dans la gare ? Si oui, tant mieux. Bien fait. Na. C’est dans un état d’esprit comme celui-là, qu’elle sortit enfin de son trou. Et après réflexion, elle n’aurait peut-être pas du.
    Tokyo. Il y avait tellement de vie, dans cette ville. C’était amusant de voir les gens courir, flâner, rire, penser, parler, sans même se douter que là-haut, il y avait un être qui avait décidé de les détruire. Mphf.

    L’aquarium. Pourquoi aller là-bas ? Honnêtement ? Pour l’eau. Cela lui manquait de ne pas nager. Pas qu’elle ait décidé de nager avec les poissons de l’aquarium, mais elle avait envie de voir de l’eau. De grande quantité d’eau. Tellement d’eau, qu’elle pourrait rêver, imaginer, repenser, au passé. Les eaux pures et immenses du Paradis. Avec lui. Rha. Encore une fois, la déprime guette. Non, pas cette fois.

    Arrivée là-bas, elle paya son entrée, puis se détendit. Presque immédiatement. L’eau. Son élément. Mais là encore, il aurait mieux fallu qu’elle choisisse un autre jour. Une date différente. Elle le senti presque instantanément. Mariko soupira et ne tarda pas à trouver l’origine de l’aura qui la dérangeait. Un Ange. Elle l’avait déjà vu, mais ce n’était pas un scoop. A son âge, elle devait connaitre la plupart des Anges qui habitait le Paradis. Il n’était pas d’ici. Décidément, quand ça ne marche pas, on recommence ? Une fois ne lui avait donc pas suffit à Papa ? Il fallait en mettre une deuxième couche ? Elle le regarda, contenant toute son aura. Elle ne voulait pas se montrer. Du moins pas tout de suite. Ici, elle était inconnue, qu’elle le reste.

    Il contemplait la vitre, et son dessein apparu rapidement dans l’esprit du serpent géant. C’était tellement simple. Trop simple. Une petite fissure, un gros boum, et de l’eau en quantité énorme qui ravageait tout sur son passage. Très vite, d’autres vitres explosèrent. A présent, il y avait de l’eau partout. Caressant le corps de la jeune femme, elle ne lui fit cependant rien d’autre. C’était bon. L’eau, courait sur sa peau humaine, la caressant, l’effleurant. Elle qui était si meurtrière avec les autres, ne faisait que s’amuser avec elle. Lui donnant du plaisir. Lui donnant de la vie. Elle était dans son élément ici.

    Une humaine. Deux démons. Et l’ange qui fait du tri. La blague. L’ange s’approcha d’une des deux démones, prise au piège dans son énergie. Pathétique. Mariko soupira.

      « Je ne savais pas que des Anges tels que toi descendait aussi bas. Etrangler un démon. Vous n’avez décidément aucune imagination, vous les fils à Papa. Navrant. »


    Tiens, plusieurs phrases et non pas une. Mariko sentait sa langue se délier. Après tout, elle était chez elle, dans l’eau. Le serpent sentit son sang bouillir dans ses veines, elle sentait la vie lui parcourir le corps. Oui, décidément, aujourd’hui, elle se sentait bien. Malheureusement pour lui d’ailleurs.


Revenir en haut Aller en bas
 
Park Su Jin
Angel † Taboo

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Ven 12 Oct - 7:54

Je sors de mon cours de chant lyrique, plutôt fière de moi. Le professeur a remarqué quelques progrès, alors je suis vraiment contente. Aujourd'hui sera une bonne journée, c'est certain. Je me balade tranquillement dans les couloirs, quand je vois Sung Mi.

« Sempai ! »

Oh, elle ne m'a pas entendue... Mais je veux manger avec elle moi ! Je vais la suivre, elle ne doit pas aller bien loin.

***

Bon, en fait si. L'aquarium quoi ! À l'autre bout de la ville. Et j'ai même pas réussi à m'en approcher assez pour qu'elle m'entende. Bon, je...

« Ce sera 1000 yen mademoiselle. »

Oh oui mince, c'est payant ce machin. Je fouille mes poches rapidement et sors les pièces nécessaires pour l'entrée. Voilà, je peux entrer maintenant ! Bon, elle est passée où ? Je parcours les différents couloirs, m'émerveillant devant la faune marine. Oh, un requin ! Il est supeeeeeer grand. Puis il a pas l'air commode. J'aime bien l'aquarium, c'est vraiment paisible comme lieu. Je reste un peu plus de temps au bassin des tortues, amusée par ces animaux. Et Sung Mi reste introuvable.

« Sung Mi sempai ? »

Il ne me reste que la salle principale à visiter. Mais bien sûr, elle est bondée. Je sautille sur place, tentant d'apercevoir mon amie, en vain. Puis des cris. On me bouscule. J'entends un craquement sourd. Et c'est le noir.



I see you...
Revenir en haut Aller en bas
 
Takano Ren
Angel † Walker

avatar


Emploi : Psychologue
Localisation : Shibuya et ses alentours.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Sam 13 Oct - 16:30

Tablier rose sur les épaules, saladier positionné sur la table, farine à sa droite, sucre à sa gauche, Ren était fin prêt pour préparer sa spécialité : de délicieux cupcake. Il était de bonne humeur, et convaincue que rien ne pourrait arriver tant qu’il serait dans cet état d’esprit.

Ren avait fini de préparer le nappage lorsque des picotements titillèrent son cœur. Il ne connaissait cette sensation que trop bien. Su Jin était en danger. Ce n’était pas un danger imminent, sinon la douleur aurait été beaucoup plus grande, mais il savait que quelque chose se passait, et il avait besoin d’être auprès de Su Jin.

Sans y penser d’avantage, Ren se téléporta immédiatement auprès d’elle, alors que la douleur fut fit un bond dans sa poitrine.

Lorsqu’il arriva sur place, il fut surprit par la grande quantité d’eau qui le poussa instantanément en arrière. Il lui fallut une demi-seconde pour réagir et commencer à résister à ce courant, avant qu’il ne commence à chercher Su Jin frénétiquement du regard. Alors qu’il la cherchait du regard, il remarqua finalement l’endroit où il se trouvait, l’aquarium. Cette étendu d’eau ne pouvait pas être une bonne nouvelle ici, et toutes ces personnes qui gisaient déjà au sol non plus.

« Su Jin où es tu passé …. Faites qu’elle ne soit pas sous l’eau, pitié faite qu’elle ne soit pas sous l’eau … »

Ren se répétait ces mots en boucle, tentant de sentir la présence de la jeune femme. Et puis finalement, il la reconnu. Elle avait eu la chance d’être derrière un pilier au moment où la vague s’était déversée et n’avait donc pas eu la tête immergée, mais elle avait visiblement perdu connaissance, et Ren se précipita alors vers elle pour la sortir de l’eau avant qu’elle ne glisse un peu plus contre le pilier.

Ren s’approcha alors de la jeune femme et la prit précautionneusement dans ses bras. Il la secoua un peu espérant la faire revenir à elle, tandis qu’il jetait un regard autour de lui, il y avait tellement d’innocent ici … et puis il senti finalement cette aura, l’aura puissante qu’il n’avait senti qu’une fois par le passé auprès de Sakuya Toya, le seraphin. La peur pour Su Jin l’envahi immédiatement, et il se précipita alors vers ce qui semblait être l’entrée de l’aquarium. Alors qu’il courrait du mieux qu’il pouvait avec le corps inerte de Su Jin dans les bras, il senti bientôt la jeune femme revenir à elle, mais ne s’en préoccupa pas, continuant de fuir les haussements de voix qui commençaient à se faire entendre à l’intérieur de l’aquarium. Alors qu’il voyait finalement les portes d’entrée de l’aquarium, il remarqua les finalement les cadavres de poissons qui jonchaient le sol, et cette eau qui prenait une teinte rougeâtre, les morceaux de verre des parois brisées de l’aquarium avait blessé tout ces innocents que l’eau n’avait pas englouti. Su Jin ne faisait pas exception, il pouvait voir que sur l’un de ses bras un petite entaille laisser échapper quelques goutes de sang.

Alors que Ren passé les portes, il pu voir les personnes qui avaient réussi à ressortir de l’aquarium et hésita un instant. Il y avait là dedans quelqu’un qui prétendait faire encore plus de dégât et encore des innocents qui pouvaient être sauvé.

Il remarqua une jeune femme dans un uniforme de la sécurité de l’aquarium qui parlait dans un talky walky avec des soupçons de panique et s’approcha d’elle, l’interrompant en lui tapotant sur l’épaule.

« Je vous la confie. »

Il déposa alors la jeune femme avec précaution au sol, retirant son tablier qu’il avait oublié d’enlever avant de quitter son appartement et l’appliquant contre la coupure sur le bras de Su Jin, avant de repartir en courant vers l’intérieur de l’aquarium, où il pouvait sentir une puissance plus forte encore que quelques minutes plus tôt. Il progressait avec difficulté contre le courant toujours présent.

Alors qu’il pénétrait de nouveau dans la salle principale, il remarqua finalement l’auteur de tous ces troubles, qui tenait par la gorge une démone. Une humaine était aussi de la partie, et puis Ren remarqua la jeune femme avec qui Su Jin prenait des cours, c’était à cause d’elle que Su Jin s’était trouvé ici ? Peut être bien, mais elle se serait chargé de la sortir de là non ? Sans doute que non, la jeune femme avait l’air pétrifié dans cette étendu d’eau.

Ren hésita entre intervenir contre l’ange ou pour aider cette humaine insensé qui faisait toujours face au séraphin. Il n’était certain que d’une chose, il ne pouvait pas aider cet ange, il ne pouvait aider quelqu’un qui avait mit en danger SA protégée. Il s’avança alors timidement, jetant un regard à l’amie de Su Jin tandis qu’il la dépassait, attirant immédiatement l’attention de l’ange, il se stoppa, détaillant finalement celui qu’il considérait comme un ennemi.

Le sourire de l’homme qui le détaillait semblait pourtant indiquer le contraire, comme s’il était convaincu que Ren allait servir sa cause. Et Ren décida de se servir de ça pour s’approcher un peu plus de l’humaine. Espérant que ses réelles intentions ne soient pas percées à jour.


Revenir en haut Aller en bas
 
Abe Miho
Human † Watcher

avatar


Emploi : Assistante de Sakuya Toya
Localisation : Lycée, internat, maison, université

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Dim 14 Oct - 15:41

Impossible, tout simplement impossible, trop de personnes, trop de ressenti, du danger ? Oui, il n’y avait que ça, elle avait quelques bouts de verres accrochés aux jambes, aux bras, mais elle tenait le coup, voyant Sora se faire soulever sous ses yeux, comme si elle n’était qu’une poupée de cire. Il pouvait broyer sa gorge à tout moment et ses paroles étaient d’autant plus ridicule.

« ELLE EST MON AMIE !! LACHEZ LAAAA ! LACHEZ LA ! »

Quelqu’un approche, une femme étrange qui a l’air au courant. Miho se mord la lèvre, la priant des yeux de l’aider alors que ses jambes se mouvaient si lentement dans l’eau, la jeune femme marchait comme si de rien était, elle avait vu Su Jin quelques secondes avant la vague, cet homme d’ailleurs qui approchait l’avait surement entrainé dehors, ami ? Allié ? Ou bien ennemi ? Miho resta sur ses gardes, ne sachant pas quoi faire, elle se mordit la lèvre, espérant que quelqu’un vienne pour foutre cet ange dehors.

« Pourquoi... qu’est-ce qu’on a fait ? Il y a des tas de gens sur cette planète qui ne comprennent pas... pourquoi maintenant, pourquoi tout le monde et pas ceux qui ont déçu je ne sais pas moi ! Pourquoi ?! Je veux des réponses... s’il vous plait... »

Craquer ? C’était peu dire, la poupée était déjà à bout, il y avait des corps inertes au sol, animaux, humains, tous se confondaient sans vie à leurs pieds. Des gens dangereux, puissants et qui ne lui faisaient rien, était-elle punie pour ce qu’elle avait fait ? Tenter un ange était grave... certes, mais elle était humaine et techniquement, elle avait le droit d’aimer qui elle voulait. Un ange protège, un ange ne tue pas, c’est ce qu’elle s’était dit. Ses larmes roulèrent lentement, mais elle ne lâchait rien, regardant toujours ces gens autour d’elle à tour de rôle comme s’ils étaient suffisamment nombreux et puissants pour repousser cette personne et sauver Sora de laquelle elle s’approchait lentement et surement pour essayer au moins de poser sa main sur celle de l’ange.

« S’il vous plait... » susurra-t-elle une nouvelle fois, répétant ce mot sans relâche, doté d’une volonté de fer. Elle pensait à sa soeur qu’elle connaissait depuis quelques mois, à ses amies, à sa mère, à tous ces gens qui faisaient partie de sa vie et qui ne méritaient pas ça.


{

}
Revenir en haut Aller en bas
 
Carlyle Cooper
Angel † Keeper

avatar




MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Dim 21 Oct - 20:37

Quel étrange démon. Je la tenais par la gorge, à ma merci, elle n'avait plus aucune échappatoire ; pourtant son aura ne perdait rien de son agressivité.

« Tu n'es... pas... le bienvenue... sur notre... territoire... »

Quelle insolence. Quelle effronterie ! Cette volonté de nous défier repoussait les limites du surnaturel. N'avaient-ils pas encore compris ? Ces pauvres diables n'étaient que des insectes grouillant autour de nos bottes. Nous n'avions qu'un geste à faire pour les exterminer tous. Et malgré cela ils continuaient de nous défier ?

- Votre territoire ? Je ne savais pas que les Démons criaient victoire si vite quand les Anges avaient encore leurs bastions près d'eux. Si vous vivez encore, ce n'est que parce que nous vous tolérons. Votre existence ne tient à rien.

« ELLE EST MON AMIE !! LACHEZ LAAAA ! LACHEZ LA ! »

Me tournant vers l'insignifiante humaine qui avait prononcé ces mots, je serrai plus fort ma prise sur la gorge de la démone.

- Ton amie dis-tu ? ris-je. Sais-tu seulement que cette... "amie" dont tu parles a commis les pires crimes et envoyé milles âmes aux Enfers pour qu'elles y subissent d'infinies souffrances ? Non. Sans doute ne te doutes-tu même pas de ce qui existe au dela de ta compréhension. Alors AGENOUILLE-TOI !

Ma voix ne parlait pas, elle ordonnait. Mon énergie s'abattit sur la jeune mortelle, la forçant à tomber à genoux et se taire. Quelle ignorante... Une créature aussi repoussante que celle que je tenais en ma main ne manquerait à personne, et je me ferai un plaisir de l'exterminer. Mais soudain surgit une aura d'une puissance incommensurable. Je ne la connaissais que trop bien. Même de réputation.

Le Léviathan.

« Je ne savais pas que des Anges tels que toi descendait aussi bas. Etrangler un démon. Vous n’avez décidément aucune imagination, vous les fils à Papa. Navrant. »

Mon bras redescendit comme un levier et je déposai la démone au sol, surpris de la présence de la créature millénaire.

- C'est donc ici que tu te trouvais ô Léviathan, commençai-je en m'approchant de la splendeur des splendeurs crées par Dieu aux origines du Monde.

Son apparence n'était pas à la hauteur de sa forme originelle, titanesque et aquatique, mais son aura était si belle qu'elle eut le don de m'émouvoir. Combien d'Anges avaient rêvé de côtoyer cette créature insaisissable qui vivait dans la mer du Paradis. Moi même, je n'avais jamais eu ce privilège.

- Splendide Léviathan... continuai-je lorsque je fus face à elle, Tu n'es pas à ta place ici. J'effleurai sa joue de la main. J'aurais presque pu sentir les écailles lisses du suprême dragon à travers cette peau artificielle. Pourquoi te mêles-tu aux Hommes et aux Démons ? Tu ne comptes tout de même pas les sauver, n'est-ce pas ?

Détournant la tête, je fixai la démone terrorisée et lui insufflai ce pouvoir que seules les Anges des hautes hiérarchie possèdent : le pouvoir de manipulation. En une fraction de seconde, mon énergie l'empoisonna, son esprit s'ouvrit à moi forcé par ma volonté, et je sus tout d'elle, jusqu'à manipuler ses sens et sa volonté. Désormais, elle était mon pantin.

- Approche jeune sirène.

Puis se fut le tour de cette Démone insolente qui suffoquait encore sur le sol.

- Toi aussi, vulgaire poupée.

Mes paroles étaient désormais des ordres auxquelles nulles ne pouvaient se soustraire. Leurs puissances insignifiantes ne pouvaient rien contre mon pouvoir. J'attendis que les deux déchues me rejoignent, les traits figés comme des pantins de bois.

- Vois, Léviathan, ces esprits faibles ne sont rien comparés à la puissance des Cieux. Ils se soumettront sans que tu aies à te salir les mains. Ne reste pas parmi eux pour assister au massacre dicté par notre Père. Je ne souhaite pas souiller cet endroit sous tes yeux.

Mon regard se porta alors sur l'Ange qui était apparut. Un faible subordonné, mais qui allait pouvoir laver son honneur de simple ange gardien en prouvant sa valeur.

- En outre, il semble que je n'aurais même pas besoin de me couvrir de sang aujourd'hui... Toi ! Gardien ! Exécute les ordres et tue ces deux démons au nom de ton créateur. Tu seras récompensé pour tes actes. Fais ton choix, Ange, les Humains ou les tiens ?



ATTENTION


Sung Mi et Sora sont sous l'emprise de l'Ange. Elles peuvent toujours poster dans l'event mais ne seront plus maîtres de leurs actions à moins que l'Ange ne soit déconcentré et perde le contrôle qu'il a sur elles.
Revenir en haut Aller en bas
 
Hajimari Mariko
Creature † Walker

avatar


Localisation : ici, là, ou encore ailleurs, ça change quoi?

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Dim 21 Oct - 21:22

    Quelle joie de ressentir enfin une étincelle de vie dans ses veines. De ressentir ce que le mot vivre voulait dire. C’était donc cela qui lui avait manqué le plus durant ces derniers jours ? La sensation de puissance qu’elle avait lorsqu’elle était dans l’eau ? Entourée de cette force titanesque, sentant son cœur battre avec violence et force, Mariko se sentait revenir à la vie. C’était donc bien les eaux déchainées qui lui avaient manquées. Il lui faudrait donc rentrer pour un peu. Il fallait qu’elle sente l’eau des Cieux courir le long de sa peau écailleuse et froide. C’était plus qu’un vœu, c’était désormais un besoin. Mais pour le moment, elle se contenterait de la puissance de l’eau qui l’entourait. Cette eau qui se calmait peu à peu, après avoir perdu de sa force au cours de son escapade hors des aquariums. Oui, c’était déjà bien. Et largement suffisant pour sentir le feu de la haine se réveiller en elle, parcourir à nouveau ses veines, côte à côte avec la puissance de l’eau. Le Léviathan qui s’était endormit en elle, se réveillait peu à peu.

    L’effet des paroles de Mariko eurent un effet immédiat sur l’Ange. Il baissa son bras comme un geste mécanique et se tourna vers elle. Elle lut sans peine l’infini honneur qu’il ressentait d’être en sa présence. Mariko se retint de sourire. Sa présence n’était plus un honneur mais un véritable fardeau pour les rares qui la croisaient depuis que Dieu lui avait ôté ce qui lui était le plus cher.

      « C'est donc ici que tu te trouvais ô Léviathan. »


    Mariko haussa gracieusement un sourcil. Quoi ? C’était elle qu’il cherchait ? Impossible. Si Dieu avait voulu la voir il n’aurait qu’a eu à l’appeler… inutile de faire venir un sbire pour ça. Non, ce n’était pas elle qu’il cherchait. C’était un hasard tout à fait délectable pour lui. Mariko le regarda de ses yeux vides et compris à quel point il était honoré et fier d’être en face d’elle. Réprimant un soupire, elle le laissa approcher d’elle, sans esquisser le moindre mouvement. Il était puissant certes, mais rien de bien méchant, il ne fallait pas abuser non plus. Ici, c’était encore elle la plus forte, la plus puissante et la moins contrôlable.

      « Splendide Léviathan... Tu n'es pas à ta place ici. Pourquoi te mêles-tu aux Hommes et aux Démons ? Tu ne comptes tout de même pas les sauver, n'est-ce pas ? »


    Là encore, Mariko n’esquissa pas le moindre geste, et laissa l’ange lui caresser la joue. Elle avait mordue pour moins que ça, des Anges téméraires et audacieux qui avaient voulus l’approcher. Mais ici, elle était curieuse de voir comme il réagirait face à ses sautes d’humeurs. Rares étaient ceux qui réussissaient à la suivre et à la supporter. Quoi que le dernier point était discutable ici. Elle ne voulait pas voir s’il pouvait la supporter, mais plutôt survivre à sa rencontre avec elle. Survivre à l’enfer auquel elle le réserverait peut être.
    L’Ange ne tarda pas à lui montrer sa puissance. Mariko ne sut dire si elle se senti amusée ou découragée. Montrer sa force dès le départ, offrir le grand jeu, cela perdait tout son piquant et son attrait. Il s’empara de l’âme de la démone la plus faible, une simple et jeune sirène, avant de se tourner vers l’autre démone et lui faire subir le même sort.

      « Vois, Léviathan, ces esprits faibles ne sont rien comparés à la puissance des Cieux. Ils se soumettront sans que tu aies à te salir les mains. Ne reste pas parmi eux pour assister au massacre dicté par notre Père. Je ne souhaite pas souiller cet endroit sous tes yeux. En outre, il semble que je n'aurais même pas besoin de me couvrir de sang aujourd'hui... Toi ! Gardien ! Exécute les ordres et tue ces deux démons au nom de ton créateur. Tu seras récompensé pour tes actes. Fais ton choix, Ange, les Humains ou les tiens ? »


    Cette fois-ci, impossible de résister : Le dragon éclata tout simplement de rire. Un rire doux et scintillant, tel des milliers de petites clochettes. C’était décidément trop bon. Depuis quand n’avait-elle pas rit ainsi ? Depuis quand l’euphorie ne l’avait pas envahie au point de rire, du plus profond de son âme, devant des gens qui lui étaient inconnus ? Même devant Ayame elle n’avait jamais ris. Souris peut-être, mais ris ? Jamais.

      « Me salir les mains ? Souiller mes yeux ? Mon pauvre, pour me protéger ainsi il aurait fallu me protéger de la traitrise de notre Père lui-même, il y a déjà bien trop longtemps. Ces esprits faibles comme tu dis, m’amusent et font passer le temps qui passe autour de moi. Note que j’ai dit « autour de moi », car pour moi, le temps s’est arrêté le jour où Dieu m’a ôté toute envie de vivre, toute joie, toute folie, toute grandeur. Je suis la créature la plus fabuleuse que notre Père à créer ? Peut-être bien. Mais rien n’est parfait dans notre Monde mon petit. Aujourd’hui ce que tu as devant toi, est peut-être la plus grande création de Dieu, mais vois comme je suis vide et sans vie. »


    Le dragon laissa un éclat métallique se faufiler dans ses yeux et sa peau se fit plus claire, comme si elle souhaitait devenir invisible. Mariko avait traité l’Ange de « petit » à dessein. Allait-il continuer à vouloir lui montrer sa puissance, où entrerait-il dans son jeu, et lui répondrait-il ? Après tout, n’était-ce pas plus intéressant de parler à la créature fabuleuse et insaisissable qu’elle était, plutôt que de chasser de vulgaires démons ?

      « Allez petit, lâche les maintenant. Si tu extermines les démons et les humains, qui nous amusera dans le futur ? Certes pas moi, lorsque l’Apocalypse viendra, Dieu me tuera. Il l’a dit. Voudrais-tu que je meure petit Ange ? »


    D’un geste, Mariko reprit le contrôle des deux démons, les libérant de la force de l’Ange. Si ils avaient un tant soit peu de jugeotes, tous quitteraient les lieux. Mais elle savait les démons et les humains imprévisibles et encore moins raisonnables. Dans le fond, on peut toujours rêver non ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Dim 21 Oct - 21:40

Le bruit autour ne me parvenait que comme une suite de sons incompréhensibles. Je voyais l'Ange remuer les lèvres, j'entendais des cris, mais je ne comprenais plus rien. Ma tête, mon corps, semblaient prisonniers d'une étreinte de coton qui les isolait de la réalité. Était-ce le manque d'air qui me procurait cette sensation ? J'étais comme anesthésiée, ne ressentant même plus la douleur. Où étais-je ? Que se passait-il ? Étais-je en plein rêve ? La sensation était si douce. Je fermais mes yeux pour mieux savourer. De petites lumières multicolores dansaient sur mes paupières. Mon coeur lui-même ralentissait pour ne pas perturber l'ambiance. Je me sentais bien, dans cette sensation de flottement intense. Plus rien ne pouvait m'atteindre à présent...

Peut-être étais-je de retour aux Cieux. Oui, le paysage ressemblait tant à l'Eden. J'aimais tellement ces jardins. Mon Père avait compris, il savait que je n'étais pas coupable et m'avait pardonnée. J'étais si heureuse. Je respirais l'odeur des plantes du Paradis alors que la lumière se faisait plus vive autour de moi. Si vive, presque aveuglante...

Une douleur vive me fit écarquiller les yeux alors que je tombais au sol. Où étais-je ? D'un coup, l'Eden avait disparu, laissant place à un sol de béton parsemé d'eau et de créatures marines. L'Aquarium. Petit à petit, tout me revint en mémoire. Le manque d’oxygène m'avait fait perdre la tête en me provoquant des hallucinations. Sans cette douleur, je n'aurais pu sortir de mes mirages. Mais la douleur n'était pas liée à la chute. Non, c'était bien plus profond...

« Ji Hoon. »

Il était en danger, en grave danger. Je le sentais au plus profond de moi et la douleur me déchirait le coeur et les entrailles. Je devais le rejoindre, vite. Et laisser les autres ici ? Si mon esprit se posait la question, mon corps - contrôlé par la marque - ne se la posa pas. Je me relevais, prête à fuir le plus vite possible vers le Aion. Cependant, mon corps ne répondit pas. J'avais beau vouloir bouger, il se refusait à moi. Je tentais de toutes mes forces, à m'en faire mal, mais il semblait pris dans une chape de plomb. Et lorsque l'Ange m'appela à ses côtés, je ne pus lui résister. Je sentais son esprit s'insinuer dans le mien sans parvenir à le repousser. Mais la douleur m'empêchait de perdre conscience de ce qui m'entourait. Mon corps tout entier hurlait, incapable de se rendre là où il ressentait le besoin d'aller. Jamais la douleur n'avait été si intense: Ji Hoon devait souffrir le martyr. Pourquoi ? Que lui arrivait-il ? Si j'en avais été capable, j'aurais hurlé ma douleur ici et maintenant. Des millions de lames acérées transperçaient mon corps de toute part sans que celui-ci ne puisse bouger d'un pouce. Je ne savais pas ce qu'il se passait autour de moi, seul Ji Hoon comptait à cet instant précis. Et quand l'une des lames s'enfonça plus fortement en moi, des larmes de douleurs commencèrent à couler des mes yeux.

Puis soudain, l'emprise se libéra. Je tombais à genoux, les paumes en avant. D'un geste rageur, j'essuyais les sillons qui avaient pris place sur mes joues, avant de me relever. Le Léviathan. Encore elle. Je ne saurais jamais si elle était de notre côté ou pas. Mais elle nous avait sauvé. Et même si le lien qui m'unissait à Ji Hoon me poussait à vouloir le rejoindre, je ne pouvais me résoudre à partir. Surtout en laissant Miho ainsi, puisque son Ange gardien ne semblait pas avoir estimé nécessaire de venir la chercher. Et Sung Mi... malgré ma rancoeur, elle restait mon amie. Je l'aidais donc à se relever et nous plaçais aux côtés du serpent des mers.

« Le Léviathan a raison. Notre Père a depuis longtemps trahi les siens en leur enlevant l'amour qu'il aurait dû leur porter. Les Démons ne sont peut-être rien à tes yeux, étranger, mais ils ne sont que l'essence-même de ceux qui se battent pour des valeurs que le Ciel a perdu. »

Les Démons, même les pires, valaient mieux que n'importe quel Ange asservi.

« Tu pourras bien m'étrangler des centaines de fois, il en faudra plus pour venir à bout des convictions de ceux qui se lèvent contre ton Dieu. »

Je jetais un coup d'oeil à l'Ange blond qui se trouvait toujours aux côtés de Miho et bougeais les lèvres en un « Protège-la. » muet. Puis je me lançais sur la vitre la plus proche, la brisant de toutes mes forces avant d'être emportée par les flots.
Revenir en haut Aller en bas
 
Asada Sanae
Devil † Taboo

avatar


Localisation : sur Terre, en Enfers


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Dim 21 Oct - 22:02

Je suis en Enfer. Au sens propre du terme. Je suis là pour régler un litige en deux démons. C’est fou de voir combien ils peuvent être querelleur pour tout et n’importe quoi. Mais malheureusement c’est quasiment tous les démons qui sont devenus comme ça après leur déchéance. Cela m’attriste tellement de voir tant de qualités réduites à néant à cause de la rancœur et de l’envie de vengeance.

Enfin, l’heure n’est pas à ressasser les souvenirs. Il faut régler ce problème au plus vite. L’union fait la force. Si je veux arriver à mon objectif, je dois faire en sorte que les démons s’entendent entre eux.
Je m’apprête à rendre mon jugement quand un de mes messagers vient me voir en courant. Il a l’air inquiet. Il ne m’interrompt jamais, c’est que ça doit être grave. Et Effectivement il m’annonce qu’un Ange de l’Occident s’est attaqué à l’aquarium, faisant beaucoup de victimes. Inutile de préciser que dans victimes il compte surtout les vies humaines. Je souffle. Intérieurement, mon cœur saigne. Un des anciens confrères a décidé de détruire encore une fois des vies. Cette fois est celle de trop, surtout qu’il a en plus détruit un des endroits les plus merveilleux de la ville, ou je me sens bien. J’aime y réfléchir, voir les enfants et même les adultes s’émerveiller devant les animaux marins. Etais-je comme ça aussi quand j’étais humaine ? Je le ne saurais probablement jamais.

Je renvois le messager et je donne ma sentence aux deux démons avant de m’en aller rapidement. La colère m’envahit, j’en reviens pas qu’un Ange puisse être aussi monstrueux. En un claquement de doigts, je suis à l’entrée de l’aquarium. L’endroit paisible que j’aimais tant est à présent victime du chaos. Les corps inertes, des animaux en train d’agoniser. Au fur et à mesure que j’avance, l’horreur de ce massacre s’intensifie à mes yeux.

J’arrive à l’endroit précis ou tout se déroule. J’ai à peine le temps de comprendre la scène que je vois une démone se jeter sur la vitre, libérant encore le flot d’eau. C’est encore plus la panique. Mais je prends le temps d’analyser la situation. Celui a fait ça, c’est cet Ange Occidental. Carlyle je crois que c’est son prénom. Et les démons essaient de l’en empêcher. Il y a même un Léviathan. Bizarre, il n’a pas spécialement l’air d’être avec l’Ange. Et cette pauvre humaine qui supplie d’arrêter le massacre.

Je laisse éclater mon aura démoniaque, calme et tranquille. Je dois être rusée et fine pour éviter un bain de sang. Je déteste me servir de mes pouvoirs pour tuer.

« Mais qu’est ce qui se passe ici ? Pourquoi un Messager de Dieu vient-il semer le chaos tel un Démon ? Êtes-vous si presser de voir toute vie détruite ? »


Nul ne mérite un tel sort, à moins de l'avoir choisi lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
 
Do Sung Mi
Devil † Walker

avatar


Emploi : Réceptionniste au Love Hotel

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Dim 21 Oct - 22:27

Il y eut un moment de décrochement entre celui où je perdis partiellement connaissance, et celui où je retrouvais mes esprits, à genoux au sol, les joues mouillées de larmes. Je ne pouvais dire combien de temps s'était écoulé, toujours était-il que d'autres protagonistes avaient rejoint la scène, dont une qui m'avait l'air particulièrement... Particulière. Trop sonnée par le choc, j'avais du mal à entendre ce qu'ils disaient, ma vision était trouble, et j'entendis comme un lointain murmure la voix de Su Jin clamer mon nom.

La torpeur avait provoqué en moi comme un mal étrange. L'odeur envahissante de l'ange, et de toutes les créatures présentes qui se mêlaient en d'étourdissantes effluves, perturbant mon sixième sens. Je restais au sol, incapable de me mouvoir, inutile et blessée. Je toussai, crachant de l'eau et un peu de sang dans la marre qu'était devenu le sol de l'aquarium. La seconde suivante, en relevant les yeux, je croisai le regard de l'ange gardien de Su Jin. Était-il venu la sauver ? Malgré tout, un poids s'ôta de mon cœur.

J'eus un nouveau moment de flou, il me sembla entendre des cris, une voix aigue comme celle d'une jeune fille. Su Jin ? Non, elle avait l'air brune. Que disait-elle ? En un instant mes sens me revinrent, je distinguai l'aura de Sora, ma chère compagne démoniaque. Elle luttait. Essayait-elle de s'en prendre à l'ange ? Devais-je lui venir en aide ?

Le trouble dura un moment, jusqu'à ce qu'une nouvelle sensation prenne possession de mon corps. Soudainement, je m'étais sentie comme figée par une force externe, mon cœur toujours plus serrée. Ça avait tout du sentiment d'être immobilisée dans du bois, comme une poupée articulée. Une vulgaire marionnette. Je ne répondais plus de rien, obnubilée par la douleur de l'accaparement, et entièrement contrôlée. Je ne pus dire mot, ni pousser de cri. J'étais devenue un pantin.

Ainsi je ne pus me concentrer sur les événements en cours. Mon odorat ne répondait pas plus que mon corps, mon ouïe refaisait surface sous forme de vagues, ma vue flanchant.

Jusqu'à tomber par terre.

Les minutes que j'avais passée à la merci de cet ange n'avaient aucun sens pour moi. Je ne savais plus. On m'agrippa par le bras, et m'aida à me remettre sur pieds ; d'un coup d’œil je remarquais Sora. Elle aussi avait été mobilisée par l'ange ? Instinctivement, je refermai ma main sur la sienne. Sora était bien plus solide que moi, et elle l'avait toujours été, mais aujourd'hui, elle n'était pas seule pour faire face. J'écoutais son discours, acquiesçant intérieurement.

« Sora... »

Même si j'étais faible, même si j'étais diminuée, même si je n'avais jamais été la plus puissante des démones... Nous devions triompher.

Une démone de grande puissance fit son entrée dans un tourbillon d'effluves de cuir et de vin rouge. Elle devait être Prince pour avoir une telle odeur... Son aura était presque comparable à celle de l'ange. Elle le provoqua ouvertement. N'avait-elle donc pas peur ?!

Il n'y eut presque pas de latence. Sora s'écarta de moi, d'un coup, se jetant sur une des vitres de l'aquarium, en libérant les eaux dans un flot grandiose. Je me protégeai les yeux de la main, repoussant l'eau pour qu'elle ne m'atteigne pas. Sora était rapide. Je devais suivre son exemple.

Sans plus réfléchir, je m'emparai d'un des morceaux de verre que Sora venait de briser, emporté par les flots à mes pieds. Il avait l'air assez aiguisé pour faire une arme digne de ce nom. Si je m'y prenais bien, peut être que... Ni une ni deux, je m'élançai vers le fils de Dieu, le verre coupant l'intérieur de ma main serrée tant elle tremblait, et vivement, tentais de le poignarder.
Revenir en haut Aller en bas
 
Park Su Jin
Angel † Taboo

avatar



Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Lun 22 Oct - 9:30

J'ouvre les yeux. Que se passe-t-il ? Où suis-je ? Mon corps me semble si lourd. Ouille, la lumière agresse mes yeux. Mais... je suis dehors ? Qu'est-ce que je fais dehors ? Pourquoi suis-je allongée sur le sol ? Et toute cette agitation autour de moi... s'est-il passé quelque chose ?

« Une autre vitre vient de lâcher. Y a-t-il encore des personnes à l'intérieur ? À vous. »

Je relève la tête vers la femme à côté de moi: elle tient un talkie-walkie dans les mains d'où s'échappent ces paroles, et porte un uniforme de sécurité. Une vitre ? Je regarde autour de moi et reconnaît l'aquarium... L'AQUARIUM ! Oh mon dieu, Sung Mi sempai ! Je me lève, paniquée, les mains sur le crâne pour lutter contre le mal de tête qui s'est emparé de moi. J'ai certainement dû me cogner quelque part. Et comment suis-je sortie ? J'étais dans l'aquarium avant de perdre connaissance. Sung Mi, où est-elle ? J'ai beau regarder partout autour de moi, je ne la vois pas. Serait-ce possible que... ? Oh non non non ! Il faut que j'aille la chercher. Je me précipite vers l'entrée du bâtiment mais un policier m'empêche d'entrer.

« Mon amie est à l'intérieur ! Laissez-moi passer ! Je dois aller la chercher !
- C'est trop dangereux mademoiselle. Des équipes de secours seront bientôt sur place, ne vous en faites pas. »

J'essaye tant que je peux de me débattre mais je suis si faible par rapport à l'homme. Des larmes où se mélangent la colère, la frustration et l'inquiétude coulent sur mon visage. Sung Mi sempai... Tu dois sortir de là, d'accord ? Promet-le-moi !



I see you...
Revenir en haut Aller en bas
 
Takano Ren
Angel † Walker

avatar


Emploi : Psychologue
Localisation : Shibuya et ses alentours.

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Lun 22 Oct - 12:57

Les choses autours de lui s’enchainent à une vitesse telle que Ren a du mal à tout assimiler. L’ange à l’origine de ce désastre tenait encore cette démone par la gorge il y a quelques seconde, et il est déjà passé à autre chose, exerçant son emprise non seulement sur cette démone, mais également sur l’amie de Su Jin.

Il a l’impression de voir deux marionnettes s’agiter devant lui, et il ne peut s’empêcher de grimacer. Il a comprit que le dessein de cet homme est de tuer, de ravager, mais est il obligé d’infliger en plus de telles souffrance ?

Ren n’a pas le temps d’y réfléchir plus longtemps que les paroles qui s’échangent autour de lui le rattrapent, que ce choix qu’on lui donne le heurte de plein fouet.

- Toi ! Gardien ! Exécute les ordres et tue ces deux démons au nom de ton créateur. Tu seras récompensé pour tes actes. Fais ton choix, Ange, les Humains ou les tiens ?

Pardon ? Moi ? Je regarde les deux démones, et ne peut passer à l’action. Su Jin adore cette démone qu’il tien sous son emprise, elle était là pour elle, il en est convaincue. Alors il ne peut se résoudre à la tuer. Ni elle ni l’autre. Ce n’est pas son combat.

Alors qu’il le réalise, la femme qualifié de Léviathan par l’ange d’occident prend les devant et libère les deux femmes de l’emprise de cet ange sous le regard ébahi de Ren. Il sait alors qu’il n’aura pas à faire un choix.

Tout s’enchaine à une vitesse folle, et avant que la démone tout juste libérée de l’emprise de cet ange ne se jette contre les vitres d’un autre aquarium, Ren lit sur ces lèvres ces deux mots qu’il comprend aussitôt.

Il ne lui faut qu’une seconde pour voler jusqu’à l’humaine et se poser en rempart devant elle, repoussant les eaux et le verre qui pourrait venir la blesser.

Alors que l’eau se répand à nouveau dans la grande salle, Ren observe avec attention. Il voit les démones qui se préparent à attaquer, qui se préparent à venger l’humiliation que l’homme leur a fait subir. Il sait que l’homme va se concentrer uniquement sur elles. Sur elles, et le Léviathan qui vient de lui déclarer la guerre.

Ren tourne alors imperceptiblement la tête vers la jeune femme qu’il protège toujours des flots, et s’adresse à elle d’une voix qu’elle seule pourra entendre.

- Lorsque je te le dis, cours, sort d’ici le plus vite possible et ne cherche pas à revenir. On s’occupe de cet homme.

Il sait qu’elle va protester, il le sent, cette jeune femme n’est pas du genre à rester assise les bras croiser lorsqu’il se passe quelque chose, alors il continue avant qu’elle n’ait pu répliquer.

- Ne me force pas à te conduire à l’extérieure moi-même.

Il voit le regard de la jeune femme se porter sur la démone qu’elle semble connaitre, et continue.

- Tu mets ton amie en danger en restant ici.

Il espère que ça suffira à la convaincre car il va lui donner le signale du départ dans peu de temps, et il sait qu’il sera trop tard pour la sauver après ça.


Revenir en haut Aller en bas
 
Abe Miho
Human † Watcher

avatar


Emploi : Assistante de Sakuya Toya
Localisation : Lycée, internat, maison, université

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Lun 22 Oct - 16:37

Miho était désemparée, elle regardait, les yeux écarquillés la jeune femme se faire serrer la gorge au point qu’elle avait presque mal au coeur. Elle criait de toute ses forces, mais aggravait la situation plus qu’autre chose ! La nipponne finit par se mettre à genoux écrasée par le poids de cette puissance dangereuse qui l’envahissait, affolant son coeur. Elle versait à présent quelques larmes et lorsque la puissance d’une autre créature éclata, notamment celle qu’elle avait aperçu sans se douter une seule seconde de qui il s’agissait, la poupée repris son souffle, libérée.

Elle se remit debout, mais fut emportée par les flots crées par Sora qui voulait visiblement lui sauver la vie. Un ange à ses côtés à présent, elle se sentait un peu plus rassurée, mais il ne ferait pas le poids. Elle le regardait d’un air totalement désolé, ainsi qu’à la jeune femme à ses côtés, tout autant que Sora et l’inconnue... puisqu’il avait décidé de tuer des gens, autant qu’il soit agacé par une personne, au moins... un talent caché qui avait souvent risqué à la lycéenne de se faire tuer. Par chance, elle était bien entourée.

« TOI ! Tu te crois tout permis parce que t’as des super pouvoirs ? Tu te sens fier de tuer des gens qui sont incapables de se défendre ?! T’es un ange ? Mon oeil ouais ! T’es qu’un stupide soldat... stupide stupide stupide ! C’est tout ce que tu sais faire obéir pour te faire bien voir ! Tu devrais avoir honte ! »

Oh... c’était un peu trop ? Mais non, voyons... si peu ! Autant dire qu’elle y était allé fort, mais ça venait du plus profond de son coeur. Et si l’alarme dans sa tête tambourinait vivement au point que son souffle se faisait irrégulier, ce n’était que pour mieux confirmer ce qu’elle disait : l’ange, colérique ou non, touché ou non par ses propos, devras bien reconnaitre au moins... ce qu’il était. Elle n’avait plus besoin de parler à présent tirant la langue, comme une enfant qu’elle était plus ou moins. Une question lui vint alors à l’esprit, avait-il été humain ? Si tel était le cas, elle ne le comprendrait jamais... éradiquer la race dont-il est né, ridicule, puéril, facile même... et elle ne cachait même pas son profond dégout, toussant encore l’eau qu’elle avait craché en même temps que ses paroles, étourdie par tous ces évènements, autant que par les efforts et les affolements vécus.


{

}
Revenir en haut Aller en bas
 
Carlyle Cooper
Angel † Keeper

avatar




MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Mar 23 Oct - 21:09

La réaction du dragon me surprit. Plus parce que l'émotion si humaine qu'était le rire seyait si bien à son apparence actuelle, que pour ce que j'aurais pu interpréter comme de la moquerie.

« Me salir les mains ? Souiller mes yeux ? Mon pauvre, pour me protéger ainsi il aurait fallu me protéger de la traitrise de notre Père lui-même, il y a déjà bien trop longtemps. Ces esprits faibles comme tu dis, m’amusent et font passer le temps qui passe autour de moi. Note que j’ai dit « autour de moi », car pour moi, le temps s’est arrêté le jour où Dieu m’a ôté toute envie de vivre, toute joie, toute folie, toute grandeur. Je suis la créature la plus fabuleuse que notre Père à créer ? Peut-être bien. Mais rien n’est parfait dans notre Monde mon petit. Aujourd’hui ce que tu as devant toi, est peut-être la plus grande création de Dieu, mais vois comme je suis vide et sans vie. » déclara-t-elle avant de reprendre : « Allez petit, lâche les maintenant. Si tu extermines les démons et les humains, qui nous amusera dans le futur ? Certes pas moi, lorsque l’Apocalypse viendra, Dieu me tuera. Il l’a dit. Voudrais-tu que je meure petit Ange ? »

Ses paroles eurent le mérite de me glacer le sang. Je ne savais plus comment réagir. Comment aller contre la volonté de la créature favorite de mon Père ?! C'était impensable ! Tout aussi impossible que ce qu'elle me demandait de faire... Je fus tenté de parler mais rien ne sortit. De la même façon, j'assistais, sans même penser à intervenir, à la libération des deux démones, mais mes yeux ne surent se résigner à quitter le dragon. Je ne remarquai même pas ce qui se passa autour de moi. Je la fixais sans comprendre pourquoi la bête la plus puissante et la plus vénérée avait pu blasphémer à ce point contre son créateur. J'avais entendu chaque mot qu'elle avait prononcé, cependant, je ne pouvais pas me résoudre à en comprendre le sens. Le Léviathan ? Un animal vide et sans vie ? Inconcevable. Un tel mythe ne pouvait s'effondrer de la sorte... où il entrainerait tous les autres avec lui.

Soudain, un fracas retentit. J'eus assez de temps pour me retourner et voir l'une des démones plonger dans un aquarium, en brisant la vitre et déversant ainsi des milliers de litres. Ceux-ci s'abattirent sur moi... mais ne me firent rien. J'étais l'allié des eaux, elles ne pourraient rien me faire et refuseraient même à attenter à ma personne si on les y obligeait. En revanche, mes adversaires allaient être balayés comme de simples roseaux.

C'est alors qu'une aura dangereuse apparut, brûlante et puissante. Un tourbillon, puis le silence, dans cette salle où l'eau s'était évaporée et où des filets de vapeurs d'eau quittaient encore le sol.

« Mais qu’est ce qui se passe ici ? Pourquoi un Messager de Dieu vient-il semer le chaos tel un Démon ? Êtes-vous si presser de voir toute vie détruite ? »

- Un prince démon... grommelai-je entre mes dents, incroyablement courroucé de cette intervention. L'insolence des démons atteint des sommets ! Pourquoi n'êtes-vous donc pas capable de vous mêler de vos affaires ?!

Hélas, j'avais baissé ma garde. Cette aura faible et teintée de vert eau ne me parvint qu'au dernier moment et je me retournai juste à temps pour sentir un objet coupant s'enfoncer dans mon corps artificiel. Baissant les yeux, je vis un morceau de verre cassé plongé dans mon plexus, et au bout de celui-ci, la démone terrorisée de tout à l'heure. Une sensation étrange parcourut mon corps un instant et me fit trembler. C'était donc ça "la douleur" ? Quelle intéressante sensation. Désagréable et qui donnait pourtant l'impression d'être si vivant.

Saisissant la démone à la gorge, je la fis lâcher prise sur son arme et quitter le sol, tandis que de mon autre main je retirai lentement le morceau conséquent de verre qui avait blessé mon enveloppe. La plaie commençait déjà à cicatriser, les chairs se mouvant pour se recoller. Quelle vaine tentative que celle-ci.

C'en était trop.

- Tu ne sauras donc jamais rester à ta place disciple de Satan, dis-je calmement à ma prisonnière en la faisant pivoter en l'air pour examiner de plus près son visage.

Puis me tournant vers le prince Démon, je continuais :

- Est-ce que tes mots "toute vie détruite" incluait tes semblables dans ton discours ? Vous valez moins que rien à mes yeux mais... peut-être cette jeune personne est-elle chère à tes yeux ? Tout comme le reste de tes frères et sœurs ? Alors écoute-moi bien Prince. Si tu t'obstines à me contrer, ce ne sera pas seulement cette jeune diablesse que tu verras périr, mais des milliers d'autres. Des millions ! Des milliards que nous achèverons, l'armée des Cieux et moi. Nous sommes venus ici pour annoncer l'Apocalypse aux Humains, mais si vous tenez à les protéger, vous signez votre fin à tous ! Nous vous exterminerons jusqu'au dernier. Jusqu'à ce que les pires d'entre vous rampent devant nous, dénués de la protection des plus faibles.

Humains. Démons. Nous les détruirons tous. Sans exception.
Revenir en haut Aller en bas
 
Asada Sanae
Devil † Taboo

avatar


Localisation : sur Terre, en Enfers


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Mar 23 Oct - 21:44

Après ma question, j’attendais patiemment la réaction de l’Ange. Et elle ne se fait pas attendre. Une démone, un peu trop téméraire, tente de le poignarder. Faible tentative. Elle devrait savoir que l’attaquer directement ne servira à rien. Beaucoup trop impulsive. Elle risque de mettre à l’eau mon plan en énervant l’Occidental. Et ça ne rate pas.

- Est-ce que tes mots "toute vie détruite" incluait tes semblables dans ton discours ? Vous valez moins que rien à mes yeux mais... peut-être cette jeune personne est-elle chère à tes yeux ? Tout comme le reste de tes frères et sœurs ? Alors écoute-moi bien Prince. Si tu t'obstines à me contrer, ce ne sera pas seulement cette jeune diablesse que tu verras périr, mais des milliers d'autres. Des millions ! Des milliards que nous achèverons, l'armée des Cieux et moi. Nous sommes venus ici pour annoncer l'Apocalypse aux Humains, mais si vous tenez à les protéger, vous signez votre fin à tous ! Nous vous exterminerons jusqu'au dernier. Jusqu'à ce que les pires d'entre vous rampent devant nous, dénués de la protection des plus faibles.

Je rie intérieurement. Il a oublié qu’on était frères à une époque ? Que j’ai été déchu pour être libre d’aimer ? Que d’ignorance qui le rend plus dangereux. J'ai sous-estimé les objectifs de cet Ange. Non seulement il veut tuer les humains, mais aussi les Démons, qui sont aussi une création de Dieu, tout comme lui ou le Léviathan. Il faut que j’arrive à le distraire pour que cette démone puisse s’en aller.

-Oublierais-tu que les Anges sont des humains à l’origine ? Oublierais-tu qu’on a été frères à une époque ? As-tu oublié pourquoi nous les Anges qui avons suivi Lucifer avons été déchus ? Pour être libre d’aimer. La plupart des Démons ont été déchus à cause de l’amour. Est-ce un crime d’aimer ? Ne peux-tu pas laisser les humains choisir eux-mêmes leur propre Destinée ? Ils savent très bien s’entre tuer eux-mêmes. L’histoire nous l’a bien montré. En les tuant de la sorte, tu ne fais que renforcer leur lien et leur force.

Il m’a énervé. D’une part, il a tué des humains innocents. D’autre part, il menace des démones qui semblent apprécier cette petite humaine qui le supplie d’arrêter le désastre. Quel courage pour une humaine. Sachant qu’elle pourrait se faire tuer en un claquement de doigt, c’est vraiment courageux. La colère m’envahit. Je n’ai pas envie d’utiliser mes pouvoirs démoniaques. Je n’aime pas çà. C’est contre productif. Mais je l’arrêterai. Et avec un peu de chance, ce Léviathan m’aidera.

Je n’ai pas élevé la voix. Je n’élève jamais la voix. Les gens savent de suite dans quel état je suis. Là, à ce moment précis je suis tellement en colère contre cet Ange qui se met en travers de mon but, que je laisse libre cour à la puissance de mon aura. Elle se répand dangereusement dans la pièce.

J’espère que cela va assez le déstabiliser pour que la démone puisse de dégager de son emprise ou que l’autre l’aide.
Revenir en haut Aller en bas
 
Hajimari Mariko
Creature † Walker

avatar


Localisation : ici, là, ou encore ailleurs, ça change quoi?

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Mer 24 Oct - 8:25

    Se pourrait-il que Mariko ait sous-estimé son interlocuteur ? Se pourrait-il qu’il puisse comprendre son ressenti ? Comprendre ses sentiments ? Comprendre ce qui la rongeait au plus profond d’elle-même ? Car ce petit bout d’Ange qui lui faisait fasse semblait perdu, ne sachant sur quel pied danser. Il semblait ne plus savoir quoi penser. Il était vrai qu’apprendre que la créature la plus puissante et la plus enchantant que Dieu ait pu créer, soit à ce point malheureuse pouvait surprendre un peu. Ok, peut-être même surprendre beaucoup, mais Mariko n’avait désormais plus de temps. Elle sentait l’agitation croitre derrière l’Ange, venu de l’Occident. Une agitation qui allait lui faire perdre tout ce qu’elle avait réussi jusqu’à maintenant avec lui.

    Du coin de l’œil, elle vit l’une des démones se jeter contre une vitre encore intacte de l’aquarium et filer avec les eaux qui se déversaient, emportée comme une simple feuille. Une de moins. Une qui avait compris qu’il était temps de filer. Mariko du alors admettre qu’il pouvait avoir un cerveau ces démon quand il voulait. Mais voilà, c’était quand ILS voulaient. Car l’aura puissante qui s’annonça, elle l’a senti instantanément. Un Prince. Rien de bien méchant comparé à elle, mais plus puissante que les deux bébés démons.

      « Mais qu’est ce qui se passe ici ? Pourquoi un Messager de Dieu vient-il semer le chaos tel un Démon ? Êtes-vous si presser de voir toute vie détruite ? »


    Ouha. Ça c’est de l’entrée en matière dis donc. Mariko se retint de soupirer face à la bêtise du Prince. Elle n’avait peut-être pas encore perdu son travail sur l’Ange. Elle avait peut-être encore une chance.

      « Un prince démon... L'insolence des démons atteint des sommets ! Pourquoi n'êtes-vous donc pas capable de vous mêler de vos affaires ?! »


    C’est alors que l’autre démon décida d’agir, et si Mariko l’avait senti plus tôt, elle l’aurait sans doute tuée. Un cri retenti dans la pièce, avec force et colère.

      « NON ! »


    Une voix féminine. Mariko mit une seconde à comprendre que c’était elle, qui avait criée. Elle ressenti avec puissance la douleur que ressenti l’Ange et l’incompréhension qui le gagnait. Il avait mal. Elle aussi. Il la saisit à la gorge et Mariko regarda la scène, immobile. Son sang, était désormais glacé. Son cœur battait avec lenteur. Son regard se fit métallique. Sa peau sembla se couvrir d’écaille bleu pur, sans pour autant perdre le contact de la peau. Non, elle ne pouvait pas se transformer ici. Elle ferait bien trop de dégât et Dieu lui-même ne lui permettrait pas de se révéler aux humains ainsi. Ou peut-être que si finalement, puisqu’elle sèmerait le chaos avec une efficacité et une rapidité fulgurante. Lorsque l’Ange parla, elle ne saisit pas un mot. Le Prince avait beau avoir libéré de sa puissance, ce n’était rien comparé à celle qui se dégageait désormais du Dragon. Pour la première fois depuis longtemps, le Léviathan voyait rouge.

    Comment osaient-ils tous interrompre une conversation ? Comment osaient-ils attaquer la personne avec qui le Léviathan avait accepté de parler ? Comment osaient-ils attaquer celui à qui elle accordait son attention. Comment osaient-ils détruire le travail qu’elle avait accompli avec l’Ange. Sa colère se traduisit par un grognement sourd, montant du tréfonds de sa poitrine. L’eau qui était encore par terre, se mit à frémir autour d’elle. Car l’eau réagissait à chacun de ses souhaits. Elle était l’eau. L’eau était une partie d’elle-même.
    Tout se qui se passa après, alla très vite, Mariko ne se contrôlant plus. Elle pris la démone que l’ange tenait par le cou, remplaçant ses mains par les siennes, et la jeta sur le côté, comme une vulgaire poupée de chiffon.

      « Comment oses-tu l’attaquer de dos pendant qu’il me parle, misérable démon ?! »


    Le dragon se tourna alors vers le Prince et lui cracha au visage, d’une voix menaçante et agressive :

      « Retourne d’où tu viens Démon, ta place n’est pas souhaitée ici. Tu ne pourras rien contre lui, tant que je serai là, est-ce clair ? Maintenant Va ! »


    L’ordre fut tel que son aura repoussa le Prince avec une facilité déconcertante, laissant le Prince debout certes, mais a quelques mètres derrière l’endroit où elle était au départ. Elle se tourna alors vers l’Ange et sembla se calmer instantanément. La tristesse et le désespoir remplaçant la haine et la fureur. Elle s’avança vers lui, et sans lui laisser le temps de réagir, elle attrapa sa main.

      « «Tu ne me crois pas n’es-ce pas ? Alors Vois. »


    Elle laissa alors tous les sentiments qui l’habitaient se déverser dans la tête et le cœur de l’ange. L’incompréhension. La trahison. Le désespoir. La tristesse. L’injustice. La solitude. L’impossibilité de mourir alors que tout son être criait. La douleur. L’errance. La recherche d’un moyen de survivre mentalement. Le vide. Tout.

    Elle libéra alors l’Ange et recula d’un pas. Son regard se fit alors vide. Mariko chassa de son visage toute expression, redevenant neutre. Elle venait de commettre une erreur. Elle avait partagé ses sentiments avec une personne qui ne la comprendrait peut-être pas. Avec une personne qui pouvait utiliser tout ce qu’elle venait de donner contre elle-même.

      « Maintenant, va-t’en petit Ange. Je n’ai pas envie de te tuer. Mais je ne te laisserai pas tuer des humains simplement par caprice de notre Père. L’injustice m’a tué il y a de cela très longtemps, et je me dresserai contre quiconque voudra la semer. Même contre Lui. »


    Même contre lui. Et si elle devait en mourir, alors tant mieux.


Revenir en haut Aller en bas
 
Akano Sora
Devil † Walker

avatar


Emploi : Etudiante
Localisation : Université // Tokyo

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Mer 24 Oct - 12:50

J'avais été emportée par le torrent créé par ma propre attaque, me rattrapant de justesse à l'un des piliers du bâtiment. Je ne savais même pas comment il arrivait encore à tenir debout. D'un coup de pied assez violent, je repoussais un espadon dont le rostre (ou "bec") me menaçait dangereusement, puis tentais d'atteindre la surface des vagues afin de respirer. Mes bras étaient douloureux à lutter pour rester accrochés au pilier contre la force du courant. Heureusement, le flux commença à s'affaiblir assez rapidement, me laissant pantoise sur le sol de l'aquarium. Mon souffle était court, je posais mes mains au sol pour retrouver une respiration normale. Autour de moi, les poissons qui n'avaient pas été emportés par la vague frétillaient, mourant à petit feu. Comme eux, je sentais les sensations me quitter alors que le froid s'infiltrait dans mes vêtements et sous ma peau. Je grelottais, mes cheveux mouillés retombant sur mon visage.

Faible, j'étais trop faible. Rien de ce que je pouvais faire n'avait d'impact. Je n'étais même pas capable de protéger des personnes qui comptaient à mes yeux. J'abattis un point rageur sur le sol. Mon corps et mon âme m'ordonnaient de partir, de rejoindre Ji Hoon qui avait besoin de moi, mais mon coeur refusait. Je ne pouvais laisser les autres face à cet Ange, même si ma présence n'était pas d'une grande utilité. De plus, j'étais trop fière pour le faire. J'avais confiance en Ji Hoon, il saurait se sortir du problème dans lequel il s'était fourré, quel qu'il soit.

Discrètement, je me traînais jusqu'à Miho: l'espadon m'avait tout de même laissé une longue estafilade sur le mollet, et ma capacité de régénération n'était pas aussi puissante que celle de l'Ange.

« Miho... Je sais que tu veux rester. Et je ne sais pas pourquoi Kanon n'est toujours pas là mais... il faut que tu sortes. C'est trop dangereux, même pour moi. Je m'en voudrais vraiment si tu mourrais alors que j'étais là. Tu comprends ? »

Ma voix ressemblait à une longue supplication. Mais au fond, n'en était-ce pas une ? Mon attention fut un moment détournée vers la scène principale. De longues écailles bleues semblaient pousser sur la peau du Léviathan. Non... elle n'allait tout de même pas... ? Si c'était le cas, nous serions tous morts avant même de nous en rendre compte. Je restais à la fixer, tétanisée. La peur s'infiltrait en moi. Pourquoi étais-je si faible ? Pourquoi étais-je si folle ? Je me tournais de nouveau vers mon amie humaine alors que Sung Mi percutait violemment un mur non loin.

« Miho je t'en prie ! Va chercher des secours si tu veux, mais ne reste pas ici ! »

Je me relevais douloureusement et me précipitais aussi vite que possible vers Sung Mi, inquiète.

« Sung Mi ? Sung Mi, ça va ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
Abe Miho
Human † Watcher

avatar


Emploi : Assistante de Sakuya Toya
Localisation : Lycée, internat, maison, université

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Mer 24 Oct - 15:45

Miho avait été totalement ignorée, fort heureusement, elle sentait à présent deux personnes puissantes. Elle avait compris que la jeune femme n’n était pas une réellement, mais c’était quoi au juste ? Elle ne pouvait pas identifier sa race, visiblement étant donné la conversation, elle n’était ni humaine, ni ange, ni démon. La nipponne ne préféra pas se risquer à le lui demander dans un moment pareil, d’autant plus qu’après le courant qui l’avait poussé, elle était en colère, elle s’était retrouvée à genou devant cet ange stupide et elle avait crié de toutes ses forces qu’elle n’aimait pas ça, qu’il n’était pas un ange, au risque de se faire tuer, tant pis !

Elle n’avait pas été écoutée. Ouf ! Et pire encore, elle n’avait pas vu le danger venir de la part de l’autre démon qui sautait sur l’ange pour le blesser ! Elle avait vu ça avec Kanon, c’était de la régénération, c’était impressionnant si bien qu’elle avait un haut les coeurs, là tout de suite. Mais pire encore... pas au bout de ses surprises, la poupée sentit un danger imminent, une scène affreuse sous ses yeux, une crainte soudaine qu’elle avait venant de cette femme dont les yeux et la peau changeaient. Elle en frissonnait.

Sora qui s’était approchée, blessée, la fit se réveiller un peu, lui demandant de filer, de ne pas trainer... elle avait les larmes aux yeux, elle avait l’impression d’y être pour quelque chose et elle aida d’ailleurs Sora à se relever en se demandant pourquoi est-ce qu’il se passait toutes ces choses horribles.

Voilà qu’une nouvelle vague de chaleur l’avait envahi, elle était pétrifiée... c’était quoi cette femme à la fin ? Après avoir balancé un démon sans lever le petit doigt, elle était en train de se transformer ? En quoi ? C’était quoi ? Miho se stoppa net, espérant trouver une réponse dans le regard de ceux autour, de la concernée elle-même, mais non... rien ne venait. Elle se mordit la lèvre, refusant de laisser sa place, allant voir elle aussi Sung Mi pour au moins la soutenir. Sora n’avait pas tort, chercher les secours, ou bien observer les plans pouvoir voir où évacuer ou protéger les blesser, appeler des secours, elle resterait dans les parages, c’était certain, mais un peu plus à l’abri. Elle entraina la jeune femme plus loin, au sec, loin des bouts de verres.

« Sora... vient avec nous, il est trop fort... s’il te plait, ne joue pas les héroïnes... »

Son visage était déformé par la peur, par la tristesse, par le dégout, Miho aurait pu perdre la raison si elle n’était pas déjà au courant de telles horreurs.... elle le savait, Kanon les avait vécus une fois, Chul Hei, Ji Hoon, tout le monde, et elle le vivait aujourd’hui. Elle voulait être forte comme eux tous, mais son stupide dont était inutile sinon à prévenir du danger... ou à parler aux animaux, morts et qui criaient au secours eux aussi...


{

}
Revenir en haut Aller en bas
 
Do Sung Mi
Devil † Walker

avatar


Emploi : Réceptionniste au Love Hotel

Fiche de jeu
† Items † Votre inventaire:


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Mer 24 Oct - 18:28

Il y eut un cri d'opposition dont je n'identifiai pas la provenance.

La réaction de l'ange à mon attaque ne se fit pas attendre ; même si ses réflexes n'avaient pas été assez bons pour parer mon attaque, le sang eut à peine le temps de se déverser sur mes doigts que je sentis les siens, glacés, se serrer autour de mon cou.

Il serra plus fort encore et je compris mon erreur. Si moi j'étais assez faible pour être sensible à ce genre de blessures, un ange d'une telle puissance, lui, ne devait rien ressentir. Au mieux, je l'avais chatouiller... au pire, j'avais attisé sa colère. Ma respiration s'en trouva coupée, je lui abandonnais malgré moi mon arme qui tomba au sol dans un bruit étouffé par les cinquante centimètres d'eau stagnante.

Je luttais pour rester consciente. Privée d'oxygène, faible, j'arrivais à peine à me mouvoir entre ses doigts. J'étais prisonnière, prisonnière et j'allais mourir. Et quelle serait ma dernière image de cette troisième vie ? Les ultimes paroles de mon bourreau.

« Tu ne sauras donc jamais rester à ta place, disciple de Satan. »

Et il plongea ses yeux dans les miens. Son regard dégoûtant, son aura puante, l'être exécrable qu'il était, il me révulsait et me répugnait tant que si je n'avais pas été si handicapée de mes gestes, je lui aurais craché au visage. Sa cruauté était donc sans limites. Je trouvai pourtant la force de soutenir son regard, lui qui était au moins aussi méprisable que moi, et soufflai en dernier signe de révolte avant d'accepter enfin la mort.

Du moins c'est ce que je pensais jusqu'à ce qu'une autre main ne s'empare de moi, écrasant presque mes os de sa poigne puissante. Je détournai le regard puisqu'elle me parlait. Une véritable créature divine qui s'offrait à mes yeux, m'inspirant autant de fascination que de dégoût. J'esquissai un sourire alors qu'elle m'insultait, et m'envoya balader contre le mur.

Il me sembla entendre quelque chose craquer à l'arrière de ma tête. J'y passai ma main et découvris le sang qui coulait abondamment. J'eus un rire nerveux, qui se prolongea lorsque la peau de la femme se couvrit d'écailles bleutées. Alors peut-être que la dernière image de cette vie serait le grand et puissant Léviathan ? Je n'en étais que plus ravie.

Je fus pourtant ramenée à la réalité lorsque Sora s'approcha de moi.

« Sung Mi ? Sung Mi, ça va ?
- Si tu savais, je me suis pas sentie aussi vivante depuis au moins 340 ans ! »

Je tentai de me relever, ignorant la douleur lancinante dans tout mon corps, et inclinai ma nuque brisée dans l'autre sens pour qu'elle se remette en place. Mon visage se crispa à cause de la douleur du geste.

Une jeune humaine l'avait rejointe. Elle sembla lui demander quelque chose, inquiète, et je titubai jusqu'à elle, avant de saisir le poignet de mon amie.

« Sora, tu sais que tu ne peux pas partir d'ici. »

Ma main serra un peu plus la sienne alors que je lui donnais un sourire désespéré. Quelle drôle d'idée que de sourire dans cette situation ? Mais le fil de mes pensées n'était plus intact. Je ne voulais pas emporter Sora dans mon délire pro-apocalyptique, non, je voulais que nous luttions, que nous prouvions que nous méritions d'exister.

Des larmes perlèrent à mes yeux alors que je secouai la main de Sora.

« Tu ne peux pas partir d'ici, tu ne peux pas... C'est maintenant ou jamais... On doit.. donner un sens à notre vie... On doit lutter et être fortes... Parce qu'on est fortes hein ? Toi et moi, depuis toutes ces années... »
Revenir en haut Aller en bas
 
Asada Sanae
Devil † Taboo

avatar


Localisation : sur Terre, en Enfers


MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.
Mer 24 Oct - 21:53

Quand je vois le Léviathan commencer à se transformer, la panique comme à s’emparer de moi. S’il se montre sous sa forme originelle, on est tous morts. Je suis peut-être un Prince des Enfers mais je n’en oublie pas pour autant la force des créatures divines. Le Léviathan, sous sa forme humaine, c’était une femme magnifique, mais sans état d’âme comme une coquille vide. Qu’est ce qui l’a poussé à devenir ainsi ? Dieu l’aurait-il trahi ? Pourrais-je avoir son soutient ? La phrase qu’elle me lance avec haine, répond à ma question et négativement.

« Retourne d’où tu viens Démon, ta place n’est pas souhaitée ici. Tu ne pourras rien contre lui, tant que je serai là, est-ce clair ? Maintenant Va ! »

Cet ordre lancé avec puissance, m’envoie quelques mètres en arrière. Je suis soufflé par la puissance de cette créature. Mais ce qui me souffle le plus c’est ces paroles. Elle ? Qui aurait été trahi par Dieu, continue à traiter les Démons avec dédain ? Alors qu’on pourrait s’unir ? Ma sagesse avec sa puissance, on serait invincible et enfin la guerre cesserait. Mais encore faut-il qu’elle veuille que l’Apocalypse n’ait pas lieu. On est tous des créatures de Dieu. J’aimerai essayer de la convaincre que je ne suis là que pour arrêter la guerre, mais elle croirait à un mensonge destiné à l’amadouer, la corrompre, elle, la créature parfaite de Dieu. Non, je la retrouverai plus tard et j’essaierais de la convaincre que ma cause est juste. Comme elle, j’ai été trahit par Dieu. Et je suis une femme. Je pense arriver à comprendre son chagrin et m’en servir pour ramener le calme sur la Terre comme au Ciel et en Enfer.

Mais je ne suis pas une couarde. Je ne vais pas me laisser démonter. Alors je me rapproche de l’humaine, prête à la protéger de la rage du Léviathan, si elle explose de colère. Et peut-être aussi protéger ces démones qui semblent tenir l’une à l’autre mais aussi à l’humaine. Tout n’est pas perdu. Tant qu’il y aura de l’amour, la victoire est possible. Mais j’avoue que la tentative de la petite brune est assez imprudente. Attaquer par derrière, ce n’est pas loyal, mais face à un être que Carlyle, peut-on réellement être loyal ?

- Léviathian, sache que je ne veux pas faire de mal à l’Ange. Je suis ici pour m’assurer que les êtres vivants, toute race confondu, toi, Ange, Humain, Démon, restent en vie. Et je ne partirai qu’une fois qu’il partira. Moi, Prince du Jugement je t’en fais la promesse.



Nul ne mérite un tel sort, à moins de l'avoir choisi lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.

Revenir en haut Aller en bas
 
 

Votre sort a été décidé. Il ne peut en être autrement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Code : Kakumei † :: S.U.M.I.D.A :: Tour de Tokyo :: Aquarium-